Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 06:20

De Smolensk à la guerre de Sécession

Traditions - n° 1

Nouveau magazine, qui prend la succession de Tradition Magazine et de Soldats Napoléoniens, avec pour ambition selon l'éditorial de "couvrir l'histoire des guerriers et des militaires de l'époque moderne". Comme pour les journaux dont il est issu, le papier, la présentation générale et les illustrations sont de grande qualité.

Au sommaire, un article sur la conquête d'Alger en 1830, un autre sur la bataille de Cedar Mountain pendant la guerre de Sécession en 1862, un troisième revient sur la personnalité et le destin du maréchal Bernadotte devenu roi de Suède, un quatrième enfin donne tout le détail de l'organisation des régiments de grosse cavalerie de la Révolution et du Consulat. Les amateurs apprécieront les rubriques consacrées à l'ordre de la Couronne de fer, au glaive modèle 1831 ou à la tenue de cérémonie du maréchal Ney.

XIXe siècle
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 06:10

William "Billy" Mitchell

Aéro Journal - n° 46

Un numéro au ton original et aux articles variés, avec une large pagination consacrée à un hydravion Kawanishi et surtout un véritable dossier sur l'aéronavale nippone pendant la guerre. Autre sujet, avec cet article précis et bien tourné consacré à l'atypique et longtemps controversé commandant Mitchell. Enfin, une rapide présentation des Ju-86 livrés par l'Allemagne au Portugal (sur deux pages) a surtout pour effet de montrer l'extrême modicité de l'aviation lusophone.

Aviations japonaise et américaine
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 06:00

Détruire sa propre capitale ?

Batailles & Blindés - n° 66

Le numéro d'avril-mai 2015 du "plus lourd que lourd" propose plusieurs articles originaux parmi lesquels nous relevons en particulier celui consacré à l'OMBSON, brigade motorisée qui aurait été chargée de réduire Moscou en cendres en cas d'entrée dans Allemands dans la ville à l'automne 1941. Outre la présentation des blindés sud-africains (ne pas exagérer l'opposition à la Grande-Bretagne) de la Seconde guerre mondiale et à ceux de la Yougoslavie de l'entre-deux-guerres, on note également la deuxième partie de l'étude consacrée à une hypothèse : "Et si la guerre avait duré un an de plus ?". Enfin, un dernier article revient sur les premiers emplois des FT 17 au début de l'été 1918.

 

de la forêt de Retz à Moscou
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 06:00

Quand Hitler bétonnait la côte basque

Francis Sallaberry

Zone de repos et presque de villégiature pour les troupes allemandes d'occupation jusqu'en 1942, le pays basque voit arriver les hommes de l'organisation Todt à l'automne de cette même année. Le "mur de l'Atlantique", on l'ignore trop souvent, a été étendu jusqu'à la frontière espagnole. C'est le mérite de ce livre, fort bien documenté, que de nous présenter cet aspect méconnu des années de guerre.

Aisément lisible, accompagné de très nombreuses illustrations, cartes et croquis, le livre peut être divisé en trois grandes parties. Après avoir (utilement) rappelé la chronologie des événements dans la région entre juin 1940 et août 1944, l'auteur détaille pour nous dans un premier temps les unités allemandes qui ont été stationnées dans les différentes communes du pays basque (Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine) ; puis il aborde la construction des aménagements défensifs du mur de l'Atlantique, dans son schéma général aussi bien que dans le détail de tel ou tel type de construction ; enfin il présente avec beaucoup de précision les différents points d'appui et "nids de résistance" prévus (Bayonne, Bidart, saint-Jean-de-Luz, Sainte-Anne, Hendaye). En conclusion, Francis Sallaberry revient sur les traces conservées aujourd'hui encore de ces travaux (blokhaus, postes d'observation, murs anti-chars, etc.), traces nombreuses et que l'on est finalement étonné de ne pas connaître au moins de nom. Enfin quelques utiles annexes (lexique, cartes, reproductions de documents) permettent de suivre avec aisance même pour les non germanisants ou ceux qui ne connaissent pas la région.

Un petit volume ponctué d'encarts reprenant des citations complémentaires, bien construit et agréable à lire. Une publication indiscutablement utile aux amateurs.

Editions Atlantica, Biarritz, 2014, 203 pages, 23 euros.

ISBN : 978-2-7588-0512-0.

Mur de l'Atlantique (sud)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 06:00

Un crime de guerre en 1915 ?
Le torpillage du Lusitania

Gérard Piouffre

Dans la plupart des ouvrages généraux 'grand public', le torpillage du Lusitania est présenté comme étant à l'origine de l'entrée en guerre des Etats-Unis, sans grand souci de la chronologie d'ailleurs. Mais, au moins, chacun connaît le nom de ce navire.

Journaliste et auteur prolifique spécialisé dans la marine et dans l'aéronautique, Gérard Piouffre nous propose de revivre le drâme du Lusitania. Il va en fait bien au-delà, puisqu'il replace l'événement dans une perspective plus longue puisque, après un prologue qui raconte la dernière journée à quai du paquebot à New York et l'installation des passagers, l'auteur retrace l'histoire du navire avant la Grande Guerre et ses principaux voyages à partir de septembre 1907, puis aborde la question du blocus naval de l'Allemagne par le Royaume-Uni et la réponse du Reich avec la guerre sous-marine. Il rappelle aussi que les Britanniques n'hésitent pas à transporter du fret militaire ou à usage de guerre sur des navires civils et que les services diplomatiques allemands ont, par voie de presse en particulier, lancé plusieurs avertissements aux voyageurs américains quand aux risques encourus, risques énergiquement niés par les autorités britanniques. En détaillant la prise de décision par les responsables de la compagnie Cunard Line de transporter des munitions et du matériel de contrebande de guerre pour Londres dans un souci de rentabilisation de la ligne commerciale, il pose également la question des responsabilités. Les chapitres qui suivent sont consacrés au récit très précis du dernier voyage du bâtiment et au torpillage lui-même, à travers les actions du sous-marin allemand U-20 et les réactions (certaines peu adaptées) du capitaine du navire. Il développe ensuite l'instrumentalisation du désastre par les diplomates, les hommes politiques et les journalistes de l'Entente, qui espère faire ainsi entrer rapidement les Etats-Unis dans la guerre à leurs côtés, et s'interroge sur l'absence d'escorte par la Roayl Navy à l'approche de la côte sud de l'Irlande, alors que deux sous-marins allemands actifs au moins sont identifiés. Il récuse la "théorie du complot" (en expliquant pourquoi) qui aurait été ourdi par les autorités britanniques, mais n'en accuse pas pour autant l'Allemagne de crime de guerre. Les dernières pages sont consacrées aux recherches et plongées entreprises sur site depuis les événements et jusqu'à ces dernières années (saviez-vous que l'épave est classée au patrimoine national par l'Irlande ?), un peu comme pour le Titanic, et cette ultime partie est tout aussi passionnante.

Basé sur les témoignages des acteurs et des survivants, mais aussi sur le rapport de la commission d'enquête britannique, le livre est écrit dans un style vif et enlevé. On peut adhérer ou non à certains propos que l'auteur prête à tel ou tel intervenant (les reconstitutions de dialogues sont toujours sujettes à caution), mais l'ensemble est globalement convaincant et nous rappelle qu'un événement considéré comme connu dans le discours commun peut cacher bien d'autres aspects en réalité. Annexes et bibliographie complètent ce volume qui se lit avec facilité. 

Editions Vendémiaire, Paris, 2015, 247 pages, 22 euros.

ISBN : 978-2-36358-172-3.

Lusitania
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 06:15

Franklin D. Roosevelt

Yves-Marie Péréon

Au cours des dernières années, plusieurs ouvrages importants ont été consacrés aux Etats-Unis de l'entre-deux-guerres, au président Roosevelt ou à sa femme. Parmi ceux-ci, le livre d'Yves-Marie Péréon, que nous chroniquions en novembre 2012 (ici) et que nous vous invitons à retrouver (et qui est à lire paralèllement à la biographie de son épouse Eleanor -ici-). Cette excellente biographie, qui s'appuie sur un très solide appareil de sources et références, à la fois dense et facile à lire, mérite d'être connue de tous ceux qui s'intéressent à la politique américaine et au rôle des Etats-Unis dans le monde, et veulent aller au-delà du discours commun sur le New Deal ou sur le début de la Seconde guerre mondiale. Un ouvrage de référence à petit prix.

'Texto', Tallandier, Paris, 2015, 651 pages. 12,50 euros.

ISBN : 979-10-210-1011-6.

Une histoire américaine
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Biographies
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 06:15

Introduction à la géohistoire

Christian Grataloup

Pour quiconque s'intéresse à l'histoire militaire, l'importance de la géographie n'est plus à démontrer. Mais plus largement l'auteur constate que, globalement, dans l'enseignement supérieur, les deux disciplines divergent et qu'il manque (ou pourrait manquer) une approche géographique des différentes questions chez les historiens.

Il nous livre donc un petit ouvrage (qui sera très utile aux étudiants) qui, au fil des chapitres, rappelle quelques fondamentaux : les hommes se déplacent, en utilisant si possible les voies les plus aisées ; les mers relient au moins autant qu'elles séparent, et à bien des égards les déserts ressemblent aux mers ; les forêts denses constituent par contre de vrais obstacles, mais elles changent dans le temps long ; le rôle du climat n'est pas négligeable ; etc. Il aborde ensuite le(s) sujet(s) lié(s) au champ social replacé dans l'espace et dans le temps ; puis la prise en compte des moyens de déplacement et des modes de communication ; enfin les questions d'exploitation de la terre, de développement des zones tropicales et du nomadisme. Enfin, l'auteur s'intéresse aux formes de l'Etat, de l'Etat-nation à l'empire le plus souple. Il en résulte que "la position géographique de chaque société, à condition d'entendre ainsi simultanément sa spatialité, sa territorialité et son rapport au milieu, est un élément incontournable pour comprendre son historicité". Et plus une société est liée à d'autres, plus l'histoire est complexe et dynamique. La troisième et dernière partie revient sur les "principes géohistoriques" et développe une réflexion complète (complexe) sur les interactions entre les différents facteurs, la question de la diffusion (y compris par l'invasion) et des échanges, la place du territoire et de la géographie dans la légitimation du discours historique.

On peut regretter que certaines parties du livre soient parfois rédigées dans un style un peu compliqué, ce qui enlève de sa vigueur à une partie de la démonstration. Il n'en demeure pas moins que, sur le fond, l'essentiel est dit et que l'histoire et la géographie ont un intérêt réciproque à mieux se connaître, se comprendre et à travailler ensemble.

Armand Colin, Paris, 2015, 224 pages. 16,90 euros.

ISBN : 978-2-200-27910-3.

Interactions
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 06:00

Images d'armées

Un siècle de cinéma et de photographies militaires, 1915-2015

Sébastien Denis et Xavier Sené (Dir.)

Superbe album, réalisé parallèlement aux diverses manifestations, dont l'exposition au musée de l'Armée, qui marquent le centenaire de l'ECPAD.

En cinq grandes parties, chronologiques pour les quatre premières et thématique pour la cinquième, les auteurs (parmi lesquels des noms de référence, déjà bien connus comme ceux de Laurent Véray, d'Hélène Guillot, de Gérald Arboit, de Stéphane Launay, de Bénédicte Chéron, de Claude Weber, etc.) nous présentent toute l'histoire et les missions de la photographie et du cinéma aux armées depuis la Première Guerre mondiale. Nous passons ainsi des images d'actualité ou interdites de la Grande Guerre (y compris un étonnant article sur les images médicales) au déploiement du personnel de l'ECPAD en Côte d'Ivoire, via le SCA pendant la campagne de 1940, avec le corps expéditionnaire d'Extrême-Orient ou la guerre d'Algérie. Dans la dernière partie, Sébastien Denis et Sébastien Roffat traitent de deux points particuliers : les films de fiction et ceux d'animation dans la production militaire. Entre chaque partie, honneur au personnel de l'ECPAD, avec les biographies de quelques photographes et la présentation de leur oeuvre. Le tout est, bien sûr, parfaitement illustré (c'est le moins !) avec un nombre impressionnant de clichés souvent très peu connus et d'une extrême qualité, parfaitement bien reproduits. 

Sans aucun doute un "must" pour tous ceux qui s'intéressent aux rapports entre l'image et la guerre. Un très beau et très riche volume.

CNRS Editions, Paris, 2015, 279 pages, 39,- euros.

ISBN : 978-2-271-08599-3.

Histoire en photos
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 06:00

Un siècle d'oubli

Les Canadiens et la Première Guerre mondiale (1914-2014)

Jean Martin

Rappelant en introduction que "plus de soldats canadiens ont pris part à la Première qu'à la Seconde guerre mondiale et (que) près d'une fois et demie plus d'hommes y ont perdu la vie, pour une population une fois et demie inférieure", l'auteur précise également que si l'histoire militaire stricto sensu n'est qu'une composante de l'histoire des guerres, plus large, les deux sont complémentaires. Jean Martin se propose ensuite de rétablir un certain nombre de réalités sur le corps expéditionnaire canadien en France, à partir des archives et de documents déjà publiés mais épars.

En huit chapitres, il aborde en particulier la question de la composition du corps expéditionnaire, de la provenance des soldats (de très nombreux Britanniques originaires d'autres territoires que le Canada lui-même mais installés au Canada, tout au long du conflit) et des officiers (essentiellement nés, eux, au Canada) et constate que le célébrissime 22e bataillon est de loin "le plus canadien". Il évalue à la hausse d'ailleurs, la contribution des Canadiens francophones. L'auteur s'intéresse ensuite à l'emblématique bataille de Vimy. Il refait l'historique des combats dans ce secteur puis détaille les opérations d'avril 1917 : "la journée du 9 avril sera la plus coûteuse en pertes de la guerre pour le Canada, mais le succès est complet". Au-delà de l'image d'Epinal et des mémoires plus ou moins reconstruites (anecdote de la tempête de neige), Jean Martin redonne aux combats leur juste place, considérant que c'est un succès que le Canada doit partager avec d'autres. Il s'attache ensuite à étudier le CEC dans sa globalité, ses pertes au fil des mois, l'âge des hommes et le cas particulier de quelques minorités. Pour les pertes, il s'efforce de déterminer au fil du temps le pourcentage entre blessés et tués en fonction des périodes, et d'identifier le nombre et les caractéristiques des malades, des prisonniers, des gazés, des mutilés volontaires, etc. Un travail impressionnant illustré par de nombreux tableaux et graphiques. Enfin, il relève que de nombreux Canadiens servant dans d'autres armées alliées, britannique bien sûr, mais aussi australienne, et parfois même française (au moins 17 légionnaires), et nous présente quelques cas individuels tout-à-fait particuliers, comme ce soldat engagé à un jet de pierre de sa maison natale près de Loos-en -Gohelle, ou ce capitaine qui avait auparavant servi dans deux régiments français avant de partir s'installer au Canada. La dernière partie, enfin, s'intéresse à la question de la conscription, de la crise qui traverse à ce moment-là le pays et de "l'opposition" si souvent évoquée du Québec (il rappelle l'origine et le déroulement des graves évènements de mars 1918).

En résumé, un bon et beau livre d'histoire militaire (pardon, d'histoire des guerres..., ou bien les deux peut-être ?). Un livre précis, utile, important pour mieux connaître et comprendre la réalité de la contribution canadienne à la Grande Guerre.

Athena éditions, Outremont (Canada), 2014, 235 pages.

ISBN : 978-2-924142-18-9.

Pour commander directement auprès de la Librairie du Québec : ici.

Mémoires et histoire canadienne(s)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 06:00

L'Etat islamique

Anatomie du nouveau Califat

Olivier Hanne et Thomas Flichy de la Neuville

Les deux auteurs figurent désormais par les plus réactifs sur les grands sujets d'actualité, stratégiques et de sécurité. Ils s'intéressent aujourd'hui au Moyen-Orient du Califat islamique en proposant un petit ouvrage en trois grandes parties : l'historique de l'Etat islamique tout d'abord, les caractéristiques si particulières de ce "proto-Etat" ensuite, et les conséquences de son émergence sur la scène régionale, sur fond d'enjeux pétroliers.

Les deux auteurs apportent beaucoup de précisions sur les événements de ces deux dernières années (en particulier en utilisant largement les articles de la presse grand public, ce qui pourrait se révéler un piège), et de ce point de vue le livre constitue une synthèse utile. Ils traitent également longuement de la question du califat dans le monde musulman, et les pages qu'ils y consacrent n'ont pas toutes la même pertinence. Si la référence historique à l'ancienne splendeur du califat disparu est bien sûr importante, la place qui lui donne les auteurs ne parvient pas totalement à convaincre. De même, l'analyse de l'opposition entre l'Etat islamique et le groupe al-Nosra repose sur un certain nombre de constats avérés et les auteurs développent de nombreuses pistes de réflexion sur l'Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie ou l'Iran, mais laissent dubitatif sur certaines conclusions ultimes ("Scénarios envisageables d'ici 2020"), même si les auteurs prennent soin de ne pas trancher entre les différentes hypothèses.

Un livre indicutablement utile à courte échéance, en particulier car il permet d'aborder des domaines très différents (culturel, religieux, historique, social, politique, économique, financier, diplomatique, etc.), mais avec le défaut propre aux publications rapides : il faudra sans doute bientôt le croiser avec d'autres études reposant sur des sources plus complètes.

Bernard Giovanangeli éditeur, Paris, 2015, 191 pages, 15 euros..

ISBN : 978-2-7587-0129-3.

Califat islamique
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile