Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2020 7 25 /10 /octobre /2020 00:11

Le Service action au Laos, 1945

Missions Kay 1 et Kay 2

Philippe Millour

Voici pour la première fois l'histoire d'ensemble des quelques 120 parachutistes du Service action de la DGER envoyés à l'automne 1945 en renfort des quelques centaines de franco-laotiens qui résistent à la main mise sur le pays des indépendantistes pro-Vietminh.

Dans ce beau livre très bien illustré et accompagné de nombreuses cartes très lisibles, Philippe Millour, lui-même neveu de l'un des parachutistes de Kay 1, revient sur la constitution, la mise en place et les actions des deux commandos (Kay 1 et Kay 2) engagés dans le dégagement de Thakhek (qui ne sera finalement prise qu'en mars 1946), au centre-ouest du pays, puis aux opérations sur les routes coloniales 9, 8 et 12 (principaux axes de communication avec le reste de l'Indochine), en appui de la résistance locale déjà soutenue par quelques largages de parachutistes du service action depuis l'hiver 1944-1945. Les opérations vont se poursuivre pendant plusieurs mois, dans un environnement hostile, dans un milieu difficile, jusqu'à la reconquête effective du Laos. Ils seront finalement relevés par des TdM en avril 1946 après avoir formé les unités qui seront à l'origine du célèbre 1er Commando franco-laotien. Le livre se termine sur la liste et la biographie des agents de Kay 1 et Kay 2. Notons au passage que l'un d'eux, Jean Fournier, qui deviendra général, deviendra en 1966 le chef du Service historique de l'armée de Terre. Outre tout l'intérêt du récit, le livre se distingue également par l'extraordinaire diversité et qualité des photos, souvent issues de collections privées et inédites. Les amateurs y trouveront également la reproduction de rarissimes insignes de fabrication locale.

Un livre-album aussi passionnant qu'agréable à lire. Vivement recommandé pour tous ceux qui s'intéressent aux opérations d'Indochine, à l'histoire des parachutistes français et du service action de la France Libre.

Histoire & Collections, Paris, 2020, 207 pages, 34,- euros.

ISBN : 978-2-35250-515-0.

Laos

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2020 6 24 /10 /octobre /2020 00:01

De Rethondes, 11 novembre 1918

à Rethondes, 22 juin 1940

Gabriel Vidalenc

Comment a-t-on pu passer du 11 novembre 1918 au 22 juin 1940 ? Tel est en substance l'objet de ce livre.

Dans ce volumineux ouvrage, l'auteur, qui n'est pas historien mais juriste, revient en 28 chapitres chrono-thématiques sur les différents facteurs explicatifs de la défaite de mai-juin 1940 : "l'histoire du désastre français est une histoire franco-allemande qui commence dès le lendemain de l'armistice" de 1918. Gabriel Vidalenc étudie donc les évolutions de la politique française (et parallèlement de la politique allemande) à partir de cette date, leurs interactions réciproques. S'interrogeant sur les responsabilités réelles de la guerre (du fait de l'article 231 du traité de Versailles qui désigne l'Allemagne), il s'intéresse ensuite aux garanties accordées à la France en 1919, en particulier à travers de nombreuses citations. Les chapitres 5 et 6 qui traitent des réparations dues par l'Allemagne et des dettes de guerre interalliées dont la France est redevable sont tout particulièrement intéressants par la précision de la chronologie et les détails présentés : "Quant à la France, sa créance de 68 milliards de marks-or a été honorée à concurrence de moins de 10 milliards". Les chapitres qui suivent ne laissent aucun doute sur les abdications successives de la France, qui est en pratique dans l'impossibilité (malgré les discours enflammés à la tribune du Palais-Bourbon) de faire respecter les termes du traité, de Locarno à Genève ("faux-semblants, feintes et artifices"), sans oublier le vrai-faux désarmement allemand. 1933 marque bien sûr une bascule, ou une accélération du processus, avec 'arrivée d'Hitler au pouvoir et la mise en oeuvre d'une politique systématique de rejet des clauses du traité de Versailles, alors que les deux alliés occidentaux de la Grande Guerre, le Royaume-Uni et l'Italie, ne soutiennent plus du tout les positions françaises et que les négociations avec l'URSS sont empreintes de tant d'arrière-pensées que l'accord bilatéral de 1935 est de fait inopérant. Après la remilitarisation de la Rhénanie, le processus s'accélère et la future défaite est comprise en germe dans les décisions de Munich et la politique de Daladier.

Un volume qui, en plusieurs passages, suscite des réactions et demanderait sans doute à être discuté ou amendé, mais globalement une solide présentation avec de nombreux chiffres et détails d'un entre-deux-guerres qui, peu à peu, laisse la place à une défaite annoncée. Certes, rien n'est jamais écrit en histoire, mais un ultime et tardif sursaut ne saurait être suffisant pour renverser une tendance de fond. 

Les Impliqués éditeur, Paris, 2020, 533 pages, 48,- euros.

ISBN : 978-2-343-20278-5.

Aux origines de la guerre

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2020 5 23 /10 /octobre /2020 00:01

Le maquis de Richemond

Maquis de l'Ain, avril à septembre 1944

Gilbert Gointhier

Réédition, revue et augmentée, d'un livre paru en 2010. qui raconte l'histoire d'un maquis oublié qui fut particulièrement actif à l'été 1944.

Le maquis a été implanté en deux mois par deux réfractaires au STO fuyant les recherches allemandes. Intégré au secteur C3 du Valmorey, il assure en particulier la défense du col de Richemond avec le soutien des bûcherons et des fermiers du secteur. Armé grâce aux parachutages britanniques, le maquis sort de l'ombre le 6 juin 1944. Les effectifs sont passés à vingt, cinquante, cent et atteindront cent-quarante hommes organisés en une compagnie à quatre sections de combat, dont l'organigramme est donné. Le maquis connaît huit engagements armés (parfois associé à d'autres maquis voisins) entre le 8 juin et le 4 septembre, d'un accrochage à Seyssel Ain à la libération de Bourg-en-Bresse. Tous sont décrits avec précision. Pour les combats du col de Richemond, deux cartes manuscrites décrivent les mouvements des maquisards et des Allemands, "les Allemands ne faisant aucun prisonnier et achevant les blessés". A la fin du volume, l'auteur a rassemblé de nombreuses photos d'époque et s'intéresse rapidement au devenir de ces hommes, rassemblés avec d'autres résistants pour la fin de la guerre au sein d'un bataillon du 99e RIA sur le front des Alpes. Parmi les annexes finales, la liste nominative de l'effectif du maquis, des rapports de l'époque et un état des sources.

Un volume de micro-histoire qui contribue indiscutablement à une meilleure connaissance de la grande histoire. Fort bien illustré et agréablement présenté, facile à lire (texte courant des témoignages en noir, mise en contexte en bleu), ce petit livre repose en grande partie sur les témoignages des acteurs et présente de très nombreuses photos, d'époque et d'aujourd'hui, ce qui permet grâce à une bonne perception de l'environnement de mieux s'immerger dans le récit. Un complément utile à notre connaissance de la résistance, particulièrement active dans cette région.

Editions de l'Astronome, Thonon-les-Bains, 2020, 112 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-36686-182-2.

RESISTANCE

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 00:01

Georges Clemenceau

Lettres d'Amérique

Présentées par Patrick Weil et Thomas Macé

Voici un volume qui nous présente un Clemenceau très mal connu en dehors de quelques spécialistes.

Lorsqu'il débarque aux Etats-Unis en septembre 1865, Georges Clemenceau arrive dans un pays qui sort à peine de la guerre de Sécession (Lincoln a été assassiné moins de six mois plus tôt). Il n'a pas 24 ans et abandonne son parcours de futur médecin pour devenir correspondant du quotidien Le Temps, auquel il va fournir une centaine d'articles en quatre ans. Ces articles qui, pour un grand nombre d'entre eux, analysent les évolutions de la politique américaine restent des textes de référence pour quiconque s'intéresse à l'histoire politique des USA et de la démocratie américaine. Replacés dans leur contexte, ces textes sont publiés dans leur intégralité. Nous y suivons par exemple les débats autour de la réintégration progressive des anciens Etats confédérés dans l'Union, sur l'extension territoriale vers l'Ouest des Etats-Unis, sur la place des nouveaux citoyens noirs à travers les débats sur les 14e et 15e amendements. La durée de son séjour (quatre ans) lui permet de suivre la préparation et le déroulement d'une élection présidentielle (le témoignage est ici de première main) et, du fait de l'époque, d'avoir une solide compréhension du problème racial et de la situation des populations noires après la fin de la guerre civile. On y retrouve également, vus de Washington, les problèmes diplomatiques qui intéressent alors les Etats-Unis : les relations avec Londres, mais aussi sa sensibilité aux questions qui touchent Cuba, les Antilles et l'Amérique centrale.

Bref, un Clemenceau journaliste (mais pas polémiste) qui nous donne à voir ce que sont les Etats-Unis de la fin des années 1860, dans toute leur diversité. Une série de correspondances dont l'édition est bienvenue pour un livre qui intéressera tous ceux qui apprécient "le Tigre", mais aussi tous ceux qui travaillent sur l'histoire américaine. 

Passés/Composés, Paris, 2020, 463 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3335-4.

DEMOCRATIE

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 00:01

La France en Afrique

1520-2020

Vérités et mensonges

Jean-Paul Gourévitch

Partant du constat que "malgré la diversité des ouvrages et des équipes qui ont abordé le sujet ... nous n'avons trouvé nulle part une lecture transversale d'une histoire de la présence française en Afrique, qui commence dès le XVe siècle, au moment où les premiers navires marchands français se présentent dans le golfe de Guinée, et qui n'est pas close aujourd'hui où les interventions militaires, les pressions politiques et les relations économiques continuent à peser sur le destin des peuples", l'auteur se lance dans un défi ambitieux : rédiger cette histoire en 300 pages.

Ce livre est aussi, pour certains aspects, une forme de synthèse des publications antérieures de l'auteur qui a déjà consacré de nombreux ouvrages à l'Afrique. Il s'intéresse ici à l'Afrique sub-saharienne, plutôt l'ancienne AOF et plus marginalement l'AEF et la zone de l'océan Indien (Madagascar, Comores, Djibouti). En quinze chapitres chrono-thématiques, il nous entraîne donc des premiers comptoirs et de la traite atlantique à quelques pages de prospective sur l'Afrique de demain, en passant par les grandes étapes de notre histoire partagée ("Le premier empire colonial", "L'abolition de l'esclavage", "Les conquêtes de la Troisième République", etc.). Le propos est mesuré, et ne tombe ni dans la condamnation systématique, ni dans l'hagiographie et qu'il s'agisse historiquement de la traite africaine ou plus récemment de la corruption généralisée n'omet pas de présenter le négatif (souvent passé sous silence). Jean-Paul Gourévitch donne beaucoup de chiffres et s'appuie sur de nombreuses citations (hélas les uns et les autres pas toujours référencés) qui permettent de se faire une idée assez précise de l'évolution des rapports entre Paris et ces régions ou Etats. Le chapitre 8, consacré à "L'Afrique, de 1946 aux indépendances", est à cet égard très intéressant puisque, dans l'historiographie française pour cette période les conflits d'Indochine et d'Algérie occupent le devant de la scène. Les derniers chapitres, consacrés aux rôles particuliers des derniers présidents de la République française (Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande), ne manquent pas d'intérêt également. De même, il s'interroge sur les grandes problématiques (aide au développement, immigration, etc.) et accompagne son texte de quelques tableaux et graphiques de synthèse.

On apprécie en fin de volume une utile chronologie, mais on regrette l'absence de bibliographie de référence. Un volume qui, au bilan, constitue une bonne première approche de cette ancienne, souvent amicale et parfois conflictuelle, toujours complexe, relation entre la France et l'Afrique noire, et qui à ce titre doit pouvoir intéresser de très nombreux lecteurs.

L'Harmattan, Paris, 2020, 332 pages, 28,- euros.

ISBN : 978-2-343-19984-9.

Cinq siècles d'histoire

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 00:01

Jeanne d'Arc

Valérie Toureille

Plusieurs ouvrages récents ont maintenu l'intérêt pour la sainte proclamée patronne de la France en 1922 (ici par exemple) et Valérie Toureille, spécialiste du Moyen-Âge (ici entre autre), explique en introduction sa volonté de rédiger cette biographie par, entre autres, l'exploitation de nouveaux gisements d'archives et souhaite en particulier "insérer son épopée dans son environnement". Elle explique très justement que "la recherche historique commence toujours par un travail de détective" et reconnaît que "la vérité à laquelle j'aspire est nécessairement partielle, mais elle s'efforce d'être impartiale en s'appuyant sur les textes, sans rien ignorer des difficultés de leur interprétation".

L'ouvrage présente ainsi un intérêt tout particulier qui est de nous donner de très nombreuses et précises informations sur ceux qui entourent et accompagnent Jeanne, ceux qu'elle rencontre. La contextualisation est particulièrement poussée ("A sa façon, Jeanne est une héritière d'Azincourt, comme l'étaient, à leur manière, Charles VII, le Bâtard d'Orléans, les capitaines de guerre, mais aussi tous les anonymes qui, spontanément, dans un pays abandonné par ses élites, se mirent à résister à l'occupation anglaise"), et on apprécie par exemple le chapitre 8, consacré à "Jeanne, les femmes et la guerre". Qu'il s'agisse de la description des ultimes combats autour de Paris et Compiègne, ou de son procès, la profusion de détails, d'explications, de descriptions est tout-à-fait passionnante et l'on prend rapidement conscience qu'il ne s'agit pas d'une Nième biographie, mais bien d'une étude originale sur, en quelque sorte, Jeanne d'Arc et son temps.

A ce titre (au moins), le livre de Valérie Toureille ne peut qu'intéresser au plus haut point tous les amateurs de l'épopée de la Pucelle, mais aussi bien au-delà tous ceux qui se passionnent ou s'interrogent sur la guerre de Cent ans et le Moyen-Âge. Les seize pages de bibliographie et sources permettront à ceux qui le souhaitent d'aller plus loin et un index très complet clôture le volume. Une lecture agréable et enrichissante.

Perrin, Paris, 2020, 427 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-262-06394-8.

La Pucelle

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2020 7 18 /10 /octobre /2020 00:01

Georges Pompidou

Avec De Gaulle 1944-1959

Bernard Lachaise

Si les relations entre les deux hommes sont relativement bien connues pour ce qui concerne la Ve République, l'ouvrage de Bernard Lachaise nous les présente dans toute leur étendue à partir de 1944, en appuyant son texte sur de très nombreuses et solides références.

Partant de son entrée au cabinet civil du général De Gaulle, président du GPRF, comme chargé de mission en octobre 1944, Bernard Lachaise nous apprend que les deux hommes restent (relativement) proches entre 1946 et 1948, puis que Pompidou devient chef de cabinet du général pendant la période du RPF (en fait de 1948 à 1953), et enfin un  éloignement qui n'est qu'apparent pendant la traversée du désert jusqu'en 1958, avant de redevenir chef de cabinet du général dès son retour au pouvoir. L'ouvrage, qui détaille le rôle de Pompidou tout comme la qualité des relations entretenues entre les deux hommes, mais aussi avec la famille De Gaulle dans son ensemble (trésorier de la Fondation Anne De Gaulle, Pompidou est aussi en contact régulier avec Yvonne De Gaulle), nous en apprend beaucoup sur la réalité et la fréquence des entretiens et également sur les relations internes au sein du mouvement gaulliste, entre fidèles de la première heure, barons en puissance et ralliés successifs. Au poste clef du cabinet notamment, il est en relation avec l'ensemble du personnel politique et des élites nationales. Il nous livre ponctuellement les propos du général, noté sur le vif, comme ce 2 novembre 1949 à propos de la Défense nationale : "On va la détruire par les crédits. On a choisi Pleven pour couvrir cela parce que l'auréole de la France Libre lui permet d'être un bon paravent ... On a perdu l'Inde, on va perdre l'Indochine, on se prépare à perdre la Tunisie. Tout cela ne se fait pas en un jour, mais se fera". S'il semble s'éloigner du pouvoir au début de l'année 1959, Pompidou n'en conserve pas moins des relations personnelles avec le nouveau chef du gouvernement, à travers par exemple son implication dans la publication des mémoires de De Gaulle. Finalement, la confiance que lui porte le général se traduit (enfin) par sa nomination comme Premier ministre en 1962. Utilisant, notamment, intensivement les carnets personnels de Georges Pompidou et les témoignages croisés des grands du gaullisme, le livre se termine sur cette citation d'Olivier Guichard : "Pompidou m'apparaît comme le plus radicalement gaullien des gaullistes. Sa liberté de pensée, son orgueilleuse réserve ont été une sorte d'identification avec le général".

Un volume indiscutablement important pour mieux comprendre l'évolution politique de la France, mais aussi les personnalités profondes des deux principaux héros du livre, sans compter les relations discrètes entre barons du gaullisme.

éditions Codex, Ploemeur (56), 2020, 239 pages. 21,90 euros.

ISBN : 978-2-918783-17-6.

UNE PROXIMITE MECONNUE

Partager cet article

Repost0
17 octobre 2020 6 17 /10 /octobre /2020 00:01

L'histoire des troupes de marine

au travers de l'uniforme (1622-2020)

Très belle réalisation, sur la base des magnifiques collections du musée des troupes de marine de Fréjus.

Au-delà du titre, les très (très) nombreuses illustrations ne concernent pas que l'uniforme stricto sensu. On retrouve également au fil des pages de très nombreuses décorations (dont de magnifiques et aujourd'hui rares ordres coloniaux), mais aussi des fanions d'unités élémentaires peu connues (du Groupe nomade d'Araouane au Niger par exemple), des armes individuelles, des photos, des tableaux, etc. Au fil des chapitres, qui retracent souvent par grande zone géographique les 400 ans d'histoire et d'opérations des troupes de marine, quelques coups de projecteur particuliers comme les doubles-pages sur la mission Marchand (Congo-Nil) ou sur la médaille coloniale. L'album nous entraîne ainsi des guerres mondiales et d'un entre-deux-guerres tumultueux aux conflits d'Indochine et d'Algérie puis aux opérations extérieures de la Ve République jusqu'à Chammal et Barkhane.

Le texte courant, sobre, donne des dates, des faits, des chiffres. Les amateurs apprécieront tout particulièrement la très importante, variée, esthétique iconographie. L'ensemble peut constituer un beau cadeau, ou plus simplement un volume de référence à conserver à portée de la main.

Histoire & Collections, Paris, 2020, 112 pages, 20,- euros.

ISBN : 979-10-380-1001-7.

 

MARSOUINS et BIGORS

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 00:01

Comme en 40...

Le superbe catalogue de l'exposition éponyme aux Invalides tient haut son rang et fait honneur à la belle collection initiée depuis plusieurs années maintenant avec le partenariat entre le musée de l'armée et Gallimard.

Le volume, soigneusement imprimé (belle esthétique), est divisé en deux grandes parties : "De la drôle de guerre aux armistices" et "Après la défaite". La première, après avoir relaté le contexte des années 1930, présente les combattants, des chefs militaires français aux simples soldats et aux engagés volontaires étrangers, puis les opérations militaires avec un coup de projecteur sur les Britanniques et sur l'expédition alliée de Norvège, et se termine avec les deux armistices et les portraits de Pétain et de De Gaulle. La seconde partie s'intéresse à la population et au territoire après la défaite, en zone occupée comme en "zone libre", avec les réfugiés, les prisonniers, les internés, la propagande et les premières lois de Vichy, mais aussi les débuts de la résistance et les premiers compagnons de la Libération. Quelques doubles pages sont également consacrées aux Etats-Unis, à Churchill et au partage de l'Europe orientale entre le IIIe Reich et l'URSS. Entre les deux parties, sur plus de 50 pages, sont reproduits, classés par thèmes, de nombreux objets exposés et cinq grandes cartes permettent de visualiser les principales évolutions. On remarque à ce propos que les différents musées de l'armée de Terre mais aussi le 501e RCC figurent en bonne place parmi les différents contributeurs pour le prêt de pièces exceptionnelles.

L'intérêt du volume tient à la fois aux textes (près de 30 contributeurs) et aux superbes illustrations, reproductions d'une haute qualité des pièces de l'exposition. Un livre-catalogue qui sera un agréable rappel de la visite si vous avez la chance de pouvoir vous rendre aux Invalides, ou bien qui compensera utilement le fait de ne pas avoir pu apprécier l'exposition.  

Superbe !

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 00:01

Les femmes dans la Défense

Défense  -  hors-série octobre 2020

La revue trimestrielle de l'IHEDN consacre un hors-série à la place des femmes au sein du ministère des armées, dans lequel je signe un article sur leur place réelle d'un point de vue historique dans les unités combattantes. Les différents articles permettent une approche sociologique, mais aussi syndicale, avec un élargissement de la focale sur l'international (les cinq femmes ministres de la Défense en Europe, la présidente Zourabichvili de Géorgie), et en consacrant une dizaine de pages de témoignages de femmes aux parcours très différents (d'une femme-soldat israélienne à une ingénieure de l'armement par exemple).

Un point de situation sur un sujet "dans l'air du temps". 

IHEDN

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile