Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2022 2 29 /11 /novembre /2022 00:09

Gamelin

ou la stratégie entravée

Nouvelle biographie du chef des armées française en 1939-1940, supérieurement intelligent mais ... (attention à ne pas réhabiliter trop rapidement le personnage) :

GAMELIN OU LA STRATÉGIE ENTRAVÉE (histoireetcollections.com)

1940
Partager cet article
Repost0
26 novembre 2022 6 26 /11 /novembre /2022 00:07

Edouard Brémond

L'anti Lawrence d'Arabie

Merci au professeur Jacques Frémeaux pour sa présentation de ma biographie du général Brémond sur le site de l'Académie des sciences d'outre-mer :

"Il faut remercier le colonel Rémy Porte pour cette biographie d’un officier qui, sans occuper les tout premiers rangs, fut un des animateurs de la politique française outre-mer. Si sa réputation littéraire ne saurait être comparée à celle de Lawrence, cet arabisant, bon connaisseur de l’islam, laissa derrière lui une œuvre écrite des plus honorables, dont la lecture reste toujours intéressante, notamment celle du livre intitulé Le Hedjaz dans la guerre mondiale (1931), sorte de contre-point réaliste - et nécessaire - aux séductions poétiques des Sept Piliers de la Sagesse".

Pour lire l'ensemble de la présentation : 

Les recensions du CaRASOM – Académie des sciences dʼoutre-mer (academieoutremer.fr)

Brémond (17)
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2022 6 19 /11 /novembre /2022 00:11

Hitler et Churchill

Andrew Roberts

Ouvrage passionnant, mais qui repose sur un postulat que l'on peut ne pas partager : selon l'auteur certains suggèreraient qu'il n'y a guère de différences de personnalité entre Hitler et Churchill. Thèse (au demeurant peu crédible) qu'il s'attache à contester.

Après une biographie de Churchill de référence, Andrew Roberts se lance dans une approche différente de son personnage : une comparaison entre les deux leaders, le Britannique et l'Allemand, sous l'angle de la capacité (et de la légitimité) à mener les hommes au combat : "Beaucoup de facteurs devaient finalement aboutir à la victoire des Alliés et à la défaite des Allemands lors de la Seconde guerre mondiale -ne serait-ce que leur énorme supériorité en hommes et en matériel. Mais la façon dont Hitler et Churchill ont conduit les opérations y a, elle aussi joué un rôle capital. Les leçons que nous pouvons tirer de leur comportement entre 1939 et 1945 peuvent nous aider devant les dilemmes certes moins importants de notre époque". A partir de ce constat, l'auteur organise son propos en deux grandes parties : "Hitler et Churchill jusqu'en 1939", et "Hitler et Churchill à partir de 1940". Au fil des chapitres successifs, il analyse la personnalité (essentiellement dans la première partie) : l'art oratoire, la charisme, leur refuge privé, les relations avec autrui, savoir prendre conseil, etc. ; puis leurs prises de décision et leurs actions (surtout dans la seconde partie) : arrivée aux affaires, saisie des pleins pouvoirs, défaite du défaitisme, triomphe de la volonté, tension créatrice, recours aux services secrets, etc.  Nous retrouvons ainsi face-à-face un "prestidigitateur faisant des tours de passe-passe" et un "inspirateur" de force morale, un tyran imbus de lui-même et un chef de gouvernement soucieux de prendre les meilleures décisions : "Quand les évènements lui étaient contraires, Churchill n'hésitait pas à se reconnaître personnellement fautif. Dans ses discours lors des sessions à huis clos du Parlement, il admettait volontiers avoir fait des erreurs. Au contraire, quand la guerre commença à tourner à son désavantage, Hitler se mt à accuser constamment les autres : d'abord ses généraux, et ensuite l'ensemble de la population allemande, qu'il finit par juger indigne de son génie". Au fil des pages, l'auteur multiplie également les exemples de comportement dans la vie quotidienne, publique mais aussi privée, ce qui n'est pas sans intérêt. Il procède enfin à une critique de la littérature récente sur les deux hommes et leurs actions, prononçant des jugements fermes sur certaines évolutions de l'historiographie.

Un livre qui aborde l'entre-deux-guerres et la Seconde guerre mondiale sous un angle original. Même si le caractère systématique de l'argumentation peut parfois être discutée (Churchill est un très grand personnage, mais son parcours ne manque pas d'erreurs voire de fautes graves), nous en apprenons toujours beaucoup sur les deux principaux protagonistes.

Perrin, Paris, 2022, 380 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-262-09663-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Biographies croisées
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2022 4 17 /11 /novembre /2022 00:11

Berty Albrecht

De Marseille au Mont Valérien

Une féministe dans la résistance

Robert Mencherini

Elle est l'une des six femmes Compagnons de la Libération, son nom est relativement connu, mais il manquait cette belle biographie pour rendre hommage à son parcours exemplaire.

Auteur de plusieurs ouvrages sur la Seconde guerre mondiale notamment dans le sud-est et les Bouches-du-Rhône, Robert Mencherini nous présente la biographie d'une femme remarquable, issue d'une famille protestante, née en 1893, élevée entre la Suisse et Marseille, très croyante et qui décide de devenir infirmière à la veille de la Grande Guerre. Une première partie du livre est consacrée à la biographie proprement dite, de la Première Guerre mondiale à son mariage en 1918 puis à son installation temporaire à Londres où la réussite professionnelle de son époux permet un train de vie élevé. De retour à Paris, elle s'engage dans le combat féministe et devient l'une des responsables pour la France de la Ligue mondiale pour la réforme sexuelle, qui se bat pour la contraception et l'avortement. Devenue enseignante en 1935, elle intervient régulièrement devant l'Université ouvrière du Parti communiste, dont elle se rapproche, devenant une sorte de "compagnon de route". A la même époque, elle noue des relations de plus en plus étroites avec Henri Frenay, devient surintendante d'usine et s'engage dans le combat idéologique contre le nazisme. Après la "Drôle de guerre" et la défaite du printemps 1940, elle retrouve Henri Frenay à Marseille et s'engage dans son mouvement de résistance, entre recherche du renseignement et diffusion de la presse clandestine : "Au bout d'un an, le mouvement, qui a pris pied dans les deux zones, dispose d'un moyen efficace pour diffuser ses idées". Au printemps 1943, malgré toutes les précautions prises, la répression s'abat sur le réseau et Berty Albrecht est arrêtée le 28 mai 1943 à Macon. Tous les détails en sont scrupuleusement reconstitués. Transférée à Fresnes, pour ne pas parler sous la torture, elle fait le choix de se pendre dans sa cellule. La seconde grande partie est consacrée à la mémoire de la résistante, du 23 août 1943, lorsqu'elle est décorée à titre posthume à Alger, à la Libération quand Henri Frenay devient ministre, et jusqu'à nos jours. Un chapitre entier est consacré aux mémoriaux et lieux de mémoire qui lui sont consacrés et le livre se termine sur la constitution d'un  fonds Berty Albrecht au musée d'histoire de Marseille, par sa fille et petite-fille.  

L'ouvrage comporte tous les attributs du livre sérieusement référencé (chronologie, bibliographie, sources, etc.) et se lit avec aisance. Enfin, l'héroïne nous laisse ce leg intellectuel et moral dans sa dernière lettre à son mari : "La vie ne vaut pas cher, mourir n'est pas grave. Le tout c'est de vivre conformément à l'honneur et à l'idéal qu'on se fait".

Editions Gaussen, Marseille, 2022, 223 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-35698-234-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Féministe et résistante
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2022 3 09 /11 /novembre /2022 00:05

Leclerc de Hauteclocque

"L'homme, le chef et le politique" : conférence le jeudi 24 novembre à Paris :

L’HOMME, LE CHEF ET LE POLITIQUE. Jeudi 24 novembre à 18h – Académie des sciences dʼoutre-mer (academieoutremer.fr)

Hors normes
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 00:09

Edouard Brémond

L'anti-Lawrence d'Arabie

Merci au professeur Cochet pour sa belle présentation de la biographie du général Brémond en tribune lors du salon du livre d'histoire de Verdun ce week-end :

"On ne présente plus Rémy Porte, qui fut officier référent "histoire" pour l'armée de terre, docteur en histoire et habilité à diriger les recherches. Cet auteur est très prolixe, notamment sur la Grande Guerre, et j'ai eu la chance de travailler plusieurs fois avec lui. La jeune maison d'édition fort dynamique Lemme Edit nous présente ici un personnage méconnu du grand public mais qui a joué un rôle important dans la politique française au Levant et particulièrement au Hedjaz durant la Grande Guerre et dans les années 1920. Edouard Brémond (1868-1948) fait l'objet de nouveaux regards aujourd'hui et Rémy Porte a été l'un des pionniers de sa redécouverte.

Issu de Saint-Cyr et de l'Ecole supérieure de Guerre, Edouard Brémond présente un profil classique d'officier brillant promis à une très belle carrière. Même s'il est engagé sur le front occidental d'août 1914 à août 1916, sa carrière se déroule majoritairement en Afrique du Nord, mais aussi à Madagascar, au Hedjaz et en Cilicie. Arabisant, il acquiert une connaissance intime du monde musulman et de la guerre irrégulière d'autre part, souvent nommé alors "petite guerre" par les tacticiens. Dans le cadre d'une forte opposition franco-anglaise à propos de l'avenir du Levant, Edouard Brémond est envoyé soutenir la révolte arabe au Hedjaz contre les Ottomans en 1916. Il y rencontre un Anglais fantasque et affabulateur, mais aussi formidablement entreprenant, Thomas Edward Lawrence. Malheureusement, Edouard Brémond n'a pas la chance d'être mis en avant, bien après les faits, par un metteur en scène comme David Lean qui transforme l'histoire en légende dorée pour les Britanniques avec son film Lawrence d'Arabie, sorti en 1952? qui cumule 7 oscars et 5 millions de spectateurs rien qu'en France.

Edouard Brémond participe pourtant à la conquête de Madagascar, puis à la pacification du Maroc, sous les ordres de Lyautey et de Mangin, passe brillamment le brevet de langue arabe en 1903.

Mais c'est surtout au Hedjaz que Brémond s'illustre. Les alliés franco-britanniques, au vrai si peu alliés dans les questions proche-orientales, soutiennent tous deux la révolte arabe du Chérif Hussein et de ses quatre fils, en espérant l'un et l'autre les instrumentaliser à leur profit. Brémond, sous couvert des services de renseignement, est chargé d'être un agent d'influence auprès de Hussein. Mais les moyens militaires et financiers mis à disposition de Lawrence par les Anglais sont sans commune mesure avec ceux dont dispose Brémond, comme si une fois de plus la France avait la prétention d'avoir une politique proche-orientale sans s'en donner les moyens. Les contacts entre Lawrence et Brémond sont pour le moins "rugueux" et l'historien Pierre Fournié les résume d'une manière assez ironique : "Imaginez les entrevues entre ce jeune et fluet blondinet, en costume arabe, et ce vaillant lieutenant-colonel de la prestigieuse armée d'Afrique, à la corpulence épaisse, à la barbe de sapeur et au très franc parler". Par les accords Sikes-Picot de 1916, l'Arabie est reconnue comme zone sous influence anglaise, mais Brémond tente cependant de faire contre-poids aux Anglais en maniant l'arme culturelle et religieuse et en organisant des pèlerinages à La Mecque, et se voit également chargé d'instruire les troupes de Hussein. Il suggère aussi des opérations militaires contre les Ottomans, notamment contre Akaba, idée que Lawrence reprend à son compte. Mais le pire est que souvent Brémond est laissé sans ordre de la part de Paris, qui peine vraiment à définir une politique proche-orientale.

Nommé ensuite en Cilicie, Brémond s'oppose au général Gouraud, haut-commissaire au Levant et commandant en chef. Gouraud le sanctionne sévèrement et assez injustement. Une commission d'enquête de 1923 le lave des accusations de malversations et il finit modestement général de brigade, alors qu'il aurait pu parvenir aux plus hautes fonctions de l'armée française.

Avec cette belle biographie professionnelle d'un général connu seulement des initiés, Rémy Porte nous présente tout à la fois un personnage, le fonctionnement de rouages au sein de l'armée et des instances politiques.

C'est incontestablement un ouvrage à avoir dans sa bibliothèque."

Brémond (16)
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2022 2 01 /11 /novembre /2022 00:07

Kaltenbrunner

Le successeur de Heydrich

Marie-Bénédicte Vincent

Alors qu'il fait partie des principaux dirigeants nazis condamnés à mort à Nuremberg, Kaltenbrunner reste peu connu (même de nom, j'ai fait le test) du grand public. Au terme d'une véritable enquête dans les centres d'archives, l'auteure peut nous en proposer la première biographie en français.

Kaltenbrunner, né en Autriche, "fils de la radicalisation et de la violence politique de la petite Autriche de l'entre-deux-guerres", milite très tôt au sein de la branche autrichienne du parti nazi, devient membre de la SS autrichienne et en connaît dans les années 1930 les vicissitudes (interdiction en 1933 puis clandestinité). Après l'Anschluss, il franchit un nouveau palier en devenant Secrétaire d'Etat à la Sûreté des nouvelles autorités autrichiennes et accède aux plus hautes responsabilités en janvier 1943 lorsque Himmler le nomme à la tête du RSHA (Reichssiheitshauptamt, Office central de la sécurité du Reich) pour succéder à Heydrich. Le créateur du camp de Mauthausen contrôle à partir de cette date l'ensemble des services de sécurité, d'espionnage et de contre-espionnage du IIIe Reich et est désormais le n° 2 de la SS. Il est alors, dans tous les domaines, y compris économiques, le dirigeant du Reich le mieux et le plus directement informé. Avec l'effondrement du régime nazi, fidèle entre les fidèles, il radicalise et durcit encore ses discours et ses directives, mais n'hésite pas à tenter un (impensable) rapprochement avec les Américains, qui le font finalement prisonnier en mai 1945 en Autriche, dans un chalet alpin au-dessus d'Altaussee : "Finalement, ce qui caractérise Kaltenbrunner dans les derniers mois du régime est son absence de doute malgré la déroute de plus en plus évidente du Reich. Jusqu'au bout il continue de croire dans l'idéologie nazie et témoigne de sa dévotion à Hitler". Dans les dernières semaines de la guerre, il envisage même la création d'un gouvernement nazi autrichien indépendant ! Après son procès et sa condamnation à Nuremberg, il est à nouveau jugé par contumace par le tribunal du peuple de Vienne dans le cadre de la dénazification du pays et son épouse bénéficie finalement en 1948 comme "nazie peu compromise" d'une amnistie, qui n'est pas ensuite étendue malgré ses demandes aux biens de son époux décédé. Le dernier chapitre est consacré à la place de Kaltenbrunner dans l'histoire de la Shoah, notamment à l'occasion du procès Eichmann et depuis cette date. Soulignant ses différences avec les principaux dignitaires du régime, mettant en relief son absence de charisme, le comparant aux plus hauts bureaucrates, l'auteure doit conclure : "Kaltenbrunner apparaît à la fois représentatif et non représentatif de l'élite du régime ... Il reste un outsider du fait de son origine autrichienne et de sa moindre aura ... Kaltenbrunner reste un bon soldat du régime, mais n'a rien entrepris de lui-même qui aurait permis de le faire passer à la postérité"

Au bilan, la biographie particulièrement intéressante d'un dirigeant nazi passé tardivement du second au premier cercle d'une part, mais aussi un ouvrage qui éclaire en même temps sur les particularités d'un "nazisme autrichien" encore mal connu.

Perrin, Paris, 2022, 399 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-262-09441-6.

Pour commander directement le livre : ici.

(Très) haut fonctionnaire SS
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2022 5 21 /10 /octobre /2022 00:09

Edouard Brémond

L'anti-Lawrence d'Arabie

Merci à l'Association des écrivains combattants (AEC), qui vient d'attribuer un prix spécial à la biographie du général Brémond. Voici le communiqué :

"Le prix Capitaine-Thomas-Gauvin 2022 est attribué à Enora Chame, nom d’auteure d’une colonelle de l’Armée de l’Air, pour son livre 'Quand s’avance l’ombre – Mission à haut risque en Syrie' publié aux éditions Mareuil.

Le jury a également souhaité attribuer un prix spécial du jury, à titre exceptionnel, au lieutenant-colonel Rémy Porte, historien militaire, auteur d’ouvrages remarqués sur la Première Guerre mondiale, pour son livre 'Edouard Brémond, l’anti-Lawrence d’Arabie' paru aux éditions Lemme, et pour l’ensemble de son œuvre."

N'hésitez pas à faire suivre !

Primé !
Partager cet article
Repost0
20 octobre 2022 4 20 /10 /octobre /2022 00:05

Edouard Brémond

L'anti-Lawrence d'Arabie

Merci à l'ASAF pour cette sympathique présentation de la biographie du général Brémond dans le dernier numéro de sa revue Engagement :

"En ces temps où la repentance est devenue un exercice prisé par certains intellectuels qui s’y vautrent avec délice, le livre de Rémy Porte, qui à travers la biographie très fouillée d’un soldat est aussi un ouvrage sur l’histoire coloniale française, est le bienvenu. En effet, marcher sur les traces du général Brémond comme nous le propose l’auteur, c’est percevoir de manière concrète et d’une grande clarté les évolutions de l’action militaire, diplomatique et coloniale de la France au début du XXe siècle autour de l’arc méditerranéen.

Pour mettre en valeur ce qui distingue Edouard Brémond de ses camarades, le livre insiste sur quatre grandes phases de sa carrière : Madagascar, l’Afrique du Nord, le Hedjaz et la Cilicie. Officier colonial blanchi sous le harnais, lorsqu’il quitte le service actif et fait calculer ses droits à la retraite, le général Brémond totalise, en comptant les bonifications pour service de guerre, 94 années de campagne ! Sa forte personnalité ne laisse personne indifférent parmi ses contemporains. Lawrence d’Arabie dit de lui qu’il est « vaniteux et fier » et Benoist-Méchin, que c’est « un géant débonnaire ». Mais c’est avec le général Gouraud que Brémond connaîtra de graves difficultés qui nuiront à son déroulement de carrière et à son avancement. Celui-ci lui reprochera son caractère trop entier et estimera qu’un colonel ou un général devait faire preuve de plus de « souplesse ». Quant à l’intéressé lui-même, il se contentera de dire : « Quand on se sent abandonné, on a le droit de grogner ». Pourtant, de Madagascar en Cilicie, au Maroc ou au Moyen-Orient, dans des contextes délicats et compliqués, Edouard Brémond a été un acteur important des engagements ultramarins de la France dans le cadre de l’édification de son empire colonial. Pendant de longues années, nombre de ses anciens subordonnés ont entretenu avec lui une correspondance régulière marquant ainsi, plus que le respect dû au chef, une forme d’amitié voire d’affection.

En mémoire de ce vieux soldat peu connu, le livre de Rémy Porte retrace une aventure humaine qui, entre une épopée militaire, imbroglio politique et manœuvres diplomatiques, méritait d’être redécouverte".

Brémond (15)
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2022 7 09 /10 /octobre /2022 00:01

Edouard Brémond

L'anti-Lawrence d'Arabie

Merci à L'Algérianiste qui, dans son numéro de septembre, nous gratifie d'une belle présentation de la biographie du général Brémond. Pour lire l'intégralité de la chronique : (12) Facebook

Brémond (14)
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile