Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2022 7 13 /11 /novembre /2022 00:07

Alerte atomique

A propos des gesticulations autour d'un hypothétique emploi de l'arme nucléaire par les Russes :

La voie de l'épée: Alerte atomique (lavoiedelepee.blogspot.com)

Dissuasion
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2022 2 08 /11 /novembre /2022 00:07

Guerre des cerveaux

Pour gagner la guerre avant la guerre ? La "guerre cognitive" :

L’attaque des cerveaux : qu’est-ce que la guerre cognitive ? - La Revue d'Histoire Militaire (larevuedhistoiremilitaire.fr)

Autre forme de guerre
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2022 6 05 /11 /novembre /2022 00:07

Armistice ou capitulation

Quelle différence ?

Les mots ont un sens. Lecture conseillée, en particulier aux journalistes, pardon que les vrais journalistes veuillent bien m'excuser, aux lecteurs de prompteurs qui tentent d'animer les retransmissions des grandes commémorations nationales :

Armistice ou Capitulation : quelle différence ? (histoire-pour-tous.fr)

Sens des mots
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2022 6 22 /10 /octobre /2022 00:05

Antoine de Jomini

Outre Clausewitz, Jomini est le second grand auteur qui étudie l'art napoléonien de la guerre, en recherche les forces et en tire les enseignements :

Antoine Henri de Jomini : Le « devin de Napoléon » | Conflits : Revue de Géopolitique (revueconflits.com)

Héritage
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2022 4 13 /10 /octobre /2022 00:03

A propos de Poutine et de l'Ukraine :

La guerre n'est-elle

que la continuation de la politique par d'autres moyens ?

Une remise en cause du principe clausewitzien, dans un texte globalement très favorable à la Russie :

La politique par d’autres moyens | Arrêt sur Info (arretsurinfo.ch)

 

Clausewitz aujourd'hui...
Partager cet article
Repost0
29 septembre 2022 4 29 /09 /septembre /2022 00:01

Les opérations de déception

Rémy Hémez

Voici un livre absolument remarquable, grâce auquel vous allez à la fois trouver une définition des différents types d'opérations de déception, en retrouver (ou découvrir) une longue série d'exemples tout au long du XXe siècle, et envisager les possibilités dans un avenir prévisible.

Le livre compte sept grandes parties et s'ouvre sur une mise en contexte complète, avec définitions et explications complémentaires ("Pourquoi est-il difficile de tromper ?", "Ruser : utile mais difficile"), afin d'aborder la suite dans les meilleures conditions. Les parties 2 à 6 nous conduisent chronologiquement de la Grande Guerre aux interventions les plus récentes (Afghanistan). Du camouflage "adapté" (les faux arbres) aux ruses de guerres plus ou moins classiques, des bateaux-pièges aux coups de main pour rechercher du renseignement, la Grande Guerre s'impose comme fondatrice des opérations de déception modernes, avec deux exemples en particulier sur le front de Palestine, les batailles de Megiddo et de Gaza. Un chapitre sur les opérations de guerre électronique aurait été ici bienvenu. Les exemples sont multiples pendant la Seconde guerre mondiale (on connaît les faux chars sur le théâtre nord-africain), avec le point culminant de l'impressionnante opération Fortitude préalable au débarquement de Normandie. Les exemples, parfois très classiques mais parfois aussi très techniques, se poursuivent avec les conflits d'Extrême-Orient (Corée, Indochine, Vietnam), du Kippour, des Malouines, et bien sûr la guerre d'Algérie avec la place donnée à l'action psychologique et la célèbre "bleuite" du capitaine Léger ("action souterraine de rebelles retournés et réinjectés dans le circuit"). Enfin, ils sont tout aussi présents dans les OPEX multinationales depuis la guerre du Golfe, en Irak, en Afghanistan, avec des résultats parfois en demi-teinte du fait de conditions locales ou d'une mauvaise analyse en amont de l'adversaire. La dernière partie s'intéresse donc au potentiel des méthodes de déception dans les combats de demain, en tenant compte de la disponibilité de nouveaux matériaux et du développement du virtuel ("les stratagèmes numériques") : "un vrai défi intellectuel se présente pour les années à venir : reconnaître les possibilités inédites offertes à l'art de la ruse, puis intégrer les nouvelles technologies dans nos manoeuvres de déception, et pas uniquement au niveau tactique, alors que les progrès technologiques sont de haut vol et nous attirent vers des actions au niveau opératif et stratégique".

Un livre indispensable dans toute bibliothèque d'histoire militaire et d'art de la guerre bien tenue. Vivement recommandé.

Perrin, Paris, 2022, 409 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-262-08075-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Ruses de guerre
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2022 3 07 /09 /septembre /2022 00:01

La menace nucléaire

De Hiroshima à la crise ukrainienne

Jean-Marc Le Page

Alors que les chaines d'information continue et leurs "experts" entretiennent depuis des semaines l'angoisse autour d'une possible utilisation de l'arme atomique par la Russie dans son conflit avec l'Ukraine, ce livre, qui reprend depuis 1945 toutes les menaces de mise en oeuvre du nucléaire, arrive à point nommé.

Bien connu pour ses travaux antérieurs sur la guerre d'Indochine (ici), Jean-Marc Le Page nous présente une étude en tous points passionnante. Partant du double constat que la dissuasion nucléaire est "consubstantielle de la guerre froide" et que "la crise nucléaire est complexe", il nous raconte par le menu les épisodes passés : le 9 août 1945 avec Hiroshima et Nagasaki bien sûr, mais aussi la guerre de Corée et la proposition du général MacArthur, Dien Bien Phu et le projet d'opération 'Vautour', Suez et "le coup de bluff nucléaire", les crises récurrentes entre la Chine communiste et Taïwan, Cuba et la réaction de Kennedy, le conflit soviéto-chinois et les menaces brandies, la guerre du Kippour alors qu'Israël est une puissance nucléaire, la "grande peur" des Soviétiques en 1983, l'équilibre de la terreur entre l'Inde et le Pakistan au Cachemire, l'interminable feuilleton du nucléaire nord-coréen, mais aussi son presque frère-jumeau de l'Iran et enfin, d'une brûlante actualité, le conflit russo-ukrainien et le Donbass. Il nous rappelle la chronologie des évènements et s'intéresse au rôle personnel d'acteurs connus ou beaucoup plus discrets (et aux innombrables actions officieuses, indirectes voire secrètes). Il observe que depuis la fin des années 1950 "aucun dirigeant n'a sérieusement envisagé leur utilisation" et que "le 'no use' interroge la notion même de dissuasion". Et de conclure : "Le pire n'est jamais sûr, mais il apparaît que les facteurs de crise s'accumulent"...

Un volume qui permet de remettre dans leur contexte ces différentes crises, de les comparer, de les évaluer, et donc de mieux comprendre sans doute les parties de poker qui se déroulent sous nos yeux (derrière la débauche des opérations de communication).

Passés/Composés, Paris, 2022, 347 pages, 22,- euros.

ISBN : 979-1-0404-0118-6.

Pour commander directement le livre : ici.

La bombe
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2022 7 09 /01 /janvier /2022 00:02

Deux excellentes thèses en libre accès

De solides travaux universitaires réalisés par un officier de réserve et un officier d'active, avec de très solides références. 

- Pour accéder à l'intégralité de la thèse de Christophe Lafaye sur Le génie en Afghanistan (2001-2012). Adaptation d'une arme en situation de contre-insurrection. Hommes, matériels, emploi : ici.

- Pour accéder à la thèse de Michel Pesqueur sur L'emploi des blindés français sur le front occidental, d'août 1944 à mai 1945 : ici.

 

RECHERCHE
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2022 7 02 /01 /janvier /2022 00:01

Penser et écrire la guerre

Contre Clausewitz, 1780-1837

Hervé Drévillon

Le nom de Clausewitz est bien connu et chacun s'en va répétant la formule bien connue selon laquelle la guerre n'est que la poursuite de la politique par d'autres moyens, sans avoir d'ailleurs lu la moindre ligne de l'auteur prussien. Le livre d'Hervé Drévillon présente ainsi l'immense intérêt de replacer les écrits de Clausewitz dans leur temps, leurs évolutions, leurs débats.

Professeur à l'université de Paris I et ancien directeur scientifique du SHD, Hervé Drévillon souligne la difficulté à identifier les principes de l'art de la guerre en passant du particulier au général et se livre à un exercice difficile qui exige de longues années de recherches et de pratique de son sujet. Il revient ainsi sur l'émergence d'une importante littérature militaire entre la deuxième moitié du XVIIIe s. et la première moitié du XIXe. Clausewitz fait figure, dans ce paysage, de théoricien majeur, mais il est loin d'être le seul et ne fait pas toujours l'unanimité. On connaît plus ou moins son alter ego Jomini (le "théoricien" et le "pragmatique"), mais l'auteur nous entraîne entre trois grandes parties dans un véritable tourbillon de citations et de références, dont il parvient à faire la synthèse, les guerres de la période révolutionnaire et impériale constituant la toile de fond des travaux de la période comme de cet ouvrage. Après avoir présenté sous ses différentes facettes "La pensée milittéraire" imprimée durant la période, il s'intéresse à la pratique : "Que faire en guerre ?", avec un chapitre particulier consacré à la guerre de siège. Enfin, la troisième partie revient sur ce binôme indissociable mais parfois ambivalent, "Guerre et politique", avec notamment une réflexion sue "L'art combinatoire de la guerre et de la politique" et une étude détaillée des diverses formes de la guerre. En conclusion, il évoque rapidement les "successeurs" (ou supposés tels) de Clausewitz, théoriciens de la guerre absolue ou totale, comme Ludendorff. Au cours de son étude d'ensemble, il remet en particulier à l'honneur un désormais inconnu, sauf de quelques spécialistes, le général Pelet, qui commanda le Dépôt de la Guerre et conduisit une importante réflexion sur l'intérêt de l'histoire dans les études sur la guerre.

Un volume extrêmement riche, avec lequel on ne sera pas toujours d'accord, mais qui suscite d'intenses réflexions et pousse à revenir aux fondamentaux des principes de la guerre comme de l'histoire militaire. L'ouvrage n'est sans doute pas adapté à un débutant, car il nécessite quelques solides connaissances pour suivre le raisonnement de l'auteur, mais il est absolument indispensable aux étudiants en "war studies" et à tous ceux qui veulent aller au-delà des notions élémentaires.

Passés/Composés, Paris, 2021, 345 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3076-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Théorie et pratiques de la guerre
Partager cet article
Repost0
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 00:01

Décider et perdre la guerre

François Cailleteau

Auteur de nombreux ouvrages sur les questions militaires et stratégiques (ici, ici ou ici par exemple), François Cailleteau nous propose ans ce volume une réflexion sur le processus de prise de décision conduisant à la déclaration de guerre, alors que l'on pouvait objectivement considérer que les chances de victoires étaient fort réduites.

Pour ce faire, il s'efforce de "systématiser" et de classer les guerres perdues par ceux qui les ont déclarées, à travers seize exemples regroupés en six chapitres : "A côté de la plaque" ("On a soigneusement visé un objectif et on l'a manqué"), "Un léger décalage" ("Des responsables se lancent dans des actions en décalage avec les réalités qu'ils auront à affronter et les moyens dont ils disposent"), "D'un coeur léger" ("Des entrées en guerre sans guère de réflexion, sans véritable but de guerre ou avec un but chimérique, sans examen sérieux du rapport de forces et sans allié"), "Perseverare diabolicum" ("Deux cas emblématiques, ceux de deux des puissances alors majeures qui, dans la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXe, ont subi une succession de revers sans avoir été en mesure  d'arrêter cet enchainement qui a amené à leur disparition"), et "La folie des grandeurs" ("Les dirigeants de grandes nations se sont lancés dans d'immenses aventures sans véritable nécessité ni chances raisonnables de réussir et les ont poursuivies jusqu'à ce que la réalité les rattrape"). Chaque épisode (la campagne de Russie de 1812, l'expédition de Suez, l'aventure mexicaine de Napoléon III, Barbarossa, etc.) est rappelé en quelques pages et François Cailleteau insiste bien sûr sur les motivations, les justifications, le processus de prise de décision qui aboutissent à la déclaration de guerre (inconsidérée). On peut bien sûr (et c'est souhaitable pour faire avancer la réflexion !) ne pas adhérer à telle ou telle affirmation ou conclusion partielle, voire contester telle ou telle présentation trop rapide des faits. Mais l'ensemble de ce petit volume qui se lit avec aisance est cohérent et souvent convaincant. Il offre par ailleurs l'intérêt d'amener le lecteur à réfléchir sur des campagnes que l'on croit parfaitement connaître, en abordant leur présentation sous un angle nouveau.

Une lecture vivifiante et stimulante. A recommander !

Economica, Paris, 2021, 127 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7152-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Erreurs manifestes
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile