Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 00:01

Le maréchal Marmont

D'un empire à l'autre

Jacques-Olivier Boudon (Dir.)

Mal aimé et surtout mal connu par rapport aux grands maréchaux de l'empire comme Murat ou Ney, Marmont méritait bien cet ouvrage collectif. Il ne s'agit pas d'une biographie à proprement parler mais d'une succession de coups de projecteur mettant en relief certaines périodes de sa vie ou aspects de sa personnalité.

La douzaine de contributeurs, tous excellents spécialistes  retrace ainsi quelques phases essentielles, comme les rapports très tôt avec le futur empereur, dès le siège de Toulon, ce qui fit de Marmont l'un des premiers et plus proches fidèles de Napoléon. On apprécie tout particulièrement les deux contributions consacrées au rôle de Marmont en Dalmatie ("Marmont, gouverneur général des Provinces illyriennes, aux prises avec la langue du pays", par Alain Jejcic) et en Espagne ("Le maréchal Marmont et Joseph Bonaparte. Le cours des choses pouvait-il être inversé en Espagne ?", par Vincent Haegele). Pascal Cyr revient sur le rôle du maréchal dans la défense de Paris en 1814, tandis que Jacques Jourquin s'interroge sur sa défection d'Essonnes et ses conséquences. Deux contributions originales terminent ce volume. L'une, de Laetitia de Witt, s'intéresse à "Marmont et le duc de Reichstadt : entre souvenir et propagande" ; l'autre de Charles Eloi Vial évoque "La réception critique des Mémoires de Marmont". Les informations données dans différentes contributions sur son action dans les Provinces illyriennes et au Portugal sont passionnantes et permettent de brosser le portrait d'un homme qui a été, et a su rester, actif et entreprenant tout en étant un ami de l'empereur.

Un volume collectif particulièrement recommandé.

Editions SPM, Paris, 2021, 215 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-37999-073-1.

Pour commander directement le livre : ici.

Traître ou fidèle ?
Partager cet article
Repost0
17 juin 2021 4 17 /06 /juin /2021 00:01

Sanglante randonnée

La 8e compagnie Brandebourg contre la Résistance

Olivier Pigoreau

Réédition augmentée d'un livre paru en 2013 et dont l'auteur avait bien voulu répondre pour nous à quelques questions (ici). Un livre passionnant sur un sujet rarement abordé sur le fond et en détail.

Nous n'avons rien à retirer à la présentation faite de la première édition. Après la présentation de la constitution de l'unité et de quelques personnalités emblématiques, voici le récit des exactions successives, dans une randonnée macabre du sud-ouest de la France à la Provence, puis dans la retraite vers l'Allemagne et dans les dernières formations fanatisées qui tentèrent de poursuivre la guerre jusqu'au bout. On apprécie également les derniers chapitres consacrés à la suite : les arrestations, les exécutions, les jugements, pour certains mais pas pour tous.

Un livre très complet sur une unité atypique, exceptionnelle, outil servile de la répression allemande. 

Konfident, Paris, 2021, 446 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-956-98374-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Horde sauvage
Partager cet article
Repost0
16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 00:01

Trafalgar

21 octobre 1805

Rémi Monaque

Réédition bienvenue de cet ouvrage qui est sans doute l'étude en français la plus solide sur le désastre naval franco-espagnol de 1805. Rédigé par l'un des meilleurs connaisseurs de l'histoire de la marine de guerre, il s'impose comme un livre de référence.

Dans une première partie, Rémi Monaque prend le temps d'expliquer longuement ce que fut le projet naval napoléonien marqué du sceau de l'espoir d'envahir l'Angleterre. Il présente en détail les marines française, espagnole et britannique, mais aussi leurs chefs (l'amiral Villeneuve n'en sort pas grandi, même si les responsabilités de Napoléon et de son ministre de la Marine sont soulignées). Il précise les plans de campagne français successifs et raconte les évènements qui précèdent (campagne navale aux Antilles). Il aborde donc la bataille proprement dite à la page 150, c'est assez dire si le contexte est précisément posé. Dans cette seconde partie, méthodiquement, il présente les navires et leur armement, puis les hommes, des amiraux aux mousses et même aux quelques femmes présentes sur les bâtiments, puis les idées tactiques des amiraux à la veille du combat. Le récit de la bataille navale, presque minute par minute, s'étend sur une cinquantaine de pages, complétées par une dizaines de pages de témoignages de survivants. L'auteur s'intéresse enfin au bilan humain et matériel du combat, au sort ultérieur des survivants, prisonniers en Angleterre ou, pour pour les chefs soumis à commission d'enquête ; et termine par les conséquences de Trafalgar, immédiate et dans le temps long avec son poids dans la pensée navale. Il insiste en conclusions sur la responsabilité propre de Napoléon dans la marche à la défaite. En fin de volume, quarante pages de riches et précieuses annexes permettent de mieux connaître les navires de l'époque, leurs équipages, leur armement (et les difficultés de sa mise en oeuvre).

Quelques cartes ponctuent le texte courant, qui se termine par des index et l'indication des sources et de la bibliographie sur le sujet. Sous la plume d'un marin expérimenté et d'un historien distingué, un ouvrage de référence. 

Passés/Composés, Paris, 2021, 395 pages, 16,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3547-1.

Pour commander directement le livre : ici.

Désastre naval
Partager cet article
Repost0
15 juin 2021 2 15 /06 /juin /2021 00:01

Un casque bleu chez les Khmers rouges

Journal d'un soldat de la paix

Guillaume Ancel

Nous disposons pour certaines OPEX récentes d'une bibliographie déjà abondante, mais d'autres semblent vouées à l'oubli. Merci à Guillaume Ancel de partager son expérience d'observateur au Cambodge au début des années 1990 au sein de l'APRONUC (Autorité provisoire des Nations Unies au Cambodge).

Le récit s'étend d'avril 1992, à l'occasion d'une semaine de préparation sur sa future mission au centre opérationnel des armées, à janvier 1993 avec la mutation de l'intéressé à La Valbonne lors de son retour dans l'hexagone. Arrivé à Phnom Penh le 22 mai 1992 après avoir transité par la Thaïlande, il est intégré au sein de l'UNTAC avec pour mission de veiller au respect des accords de paix et à la fin des combats, mais aussi de surveiller le désarmement des factions en lutte et de jouer un rôle de renseignement au plus près du terrain. Avec la symbolique Toyota Land Cruiser des contingents onusiens et ses camarades de toutes nationalités, Guillaume Ancel va circuler à travers le Cambodge, en particulier dans l'extrême Sud du pays, entre populations locales encore traumatisées par le génocide, officiers étrangers (irlandais, australien, chinois, népalais, pakistanais, sud-américains, etc.) et représentants des diverses ONG, soldats français du bataillon organique engagé pour la sécurité de tous, etc. Il souligne les limites et les lourdeurs de ce type d'intervention onusienne, non sans reconnaître cependant ses résultats. Les quelques considérations sur le déminage sont ici éclairantes. Il raconte également ses différentes rencontres très discrètes avec des chefs khmers rouges qu'il faut peu à peu amener à rendre les armes. Plus anecdotique, mais significatif, le récit de sa première conversation téléphonique avec son épouse par téléphone satellite est éloquent quant aux progrès technologique des trente dernières années : l'une des dernières OPEX d'avant les portables...

Le livre se termine sur un rapide "bilan mitigé" de l'UNTAC, et ce témoignage précieux est à conserver impérativement dans toute bonne bibliothèque consacrée aux missions internationales.

Les Belles Lettres, Paris, 2021, 257 pages. 19,50 euros.

ISBN : 978-2-251-45184-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Cambodge, 1992
Partager cet article
Repost0
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 00:01

La Première Armée française

De la Provence à l'Allemagne, 1944-1945

Claire Miot

Publié à partir de la thèse de l'auteure, cette très solide étude constitue indiscutablement un ouvrage de référence sur l'armée de Lattre, comme en témoigne par exemple les près de 40 pages de sources et bibliographie qui terminent le volume.

Avec Claire Miot, nous suivons cette Ière Armée française de sa constitution et son engagement dans le débarquement de Provence à l'occupation en Allemagne avec ses excès. Elle revient bien sûr sur "l'amalgame" entre les unités pour l'essentiel issues de l'armée d'Afrique et celles créées à partir de la résistance intérieure, tout en suivant les progrès de la libération, de la vallée du Rhône à la plaine d'Alsace en passant par les Vosges. L'auteure accompagne son récit de nombreuses considérations complémentaires sur l'environnement humain du combattant d'une part et sur les conditions politico-militaires des engagements de la Ière Armée. Elle reconstitue le contexte diplomatique et accompagne son récit, à tous les niveaux, de très nombreuses citations des témoins et acteurs des évènements. Elle souligne les difficultés de la création d'une nouvelle armée à partir d'éléments très disparates et met en relief le malaise qui existe dans certaines catégories de la population ou à l'arrière des lignes. On a toutefois le sentiment (c'est une impression diffuse au fil des pages) d'une critique assez systématique de l'encadrement métropolitain, en particulier dans ses rapports avec les soldats de l'empire colonial, ces derniers étant finalement presque des "victimes", ce qui semble excessif. De même, la contribution des Européens d'Afrique du Nord (en pourcentage de la population) n'est pas vraiment soulignée, la critique de la colonisation est récurrente et les premiers temps de l'occupation en Allemagne paraissent marqués par les viols (que l'on craint lors du débarquement à la suite de l'expérience du CEFI).

Un volume indispensable pour quiconque s'intéresse à la place de la France dans la Seconde guerre mondiale et aux années 1944-1945, que l'on considérera comme un outil de travail de référence pour sa large approche du sujet et ses très nombreuses références, en oubliant les commentaires accessoires.

Perrin, Paris, 2021, 456 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-262-07192-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Rhin et Danube
Partager cet article
Repost0
13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 00:01

1914-1918

L'affiche s'en va-t-en guerre

Christophe Thomas

Véritables moyens de communication officielle mais aussi souvent superbes oeuvres d'art, les affiches de la Grande Guerre ont déjà fait l'objet de plusieurs ouvrages, souvent volumineux et de grand format. Avec ce livre, Christophe Thomas en propose une présentation plus rapide, plus synthétique, à destination du grand public.

Le livre est organisé en deux grandes parties ("Mobiliser les civils" et "Recruter des volontaires") qui permettent de balayer très largement le spectre de la production, en France comme dans les autres pays belligérants. Toutes les thématiques liées au financement de la guerre, aux actions de bienfaisance, au développement de la production, aux économies à l'arrière pour soutenir le front sont abordées dans la première. La seconde est plus orientée vers les sujets de propagande de guerre proprement dite (devoir patriotique, défense de la civilisation, esprit de camaraderie) avec deux chapitres plus originaux, l'un traitant de "La pression sociale" (au Royaume-Uni en particulier avec un discours visant à faire honte aux hommes qui ne se portent pas volontaires) et l'autre de "L'intérêt personnel" (avec des affiches vantant les qualifications professionnelles acquises à l'armée par exemple). La conclusion, enfin, nous conduit rapidement de la Première à la Deuxième guerre mondiale.

On apprécie les très nombreuses reproductions de très belle qualité des affiches, en couleurs, dont certaines notamment étrangères sont finalement peu connues. Une brève bibliographie termine ce volume qui permettra, pour un prix modique, une bonne approche d'un phénomène important des années 1914-1918. 

OREP Editions, Bayeux, 2021, 95 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-8151-0597-2.

Pour commander directement le livre : ici.

PROPAGANDE
Partager cet article
Repost0
12 juin 2021 6 12 /06 /juin /2021 00:01

Carnets de guerre d'un poilu tourangeau

1914-1918

Jules Tourmeau

Voici un nouveau témoignage, celui d'un poilu profondément ancré dans son terroir originel et que nous pouvons suivre pendant toute la Grande Guerre.

Le livre nous entraîne du 6 août 1914, où il est mobilisé au 70e Territorial de Tours, au 30 novembre 1918, où la musique régimentaire multiplie les prestations dans les communes libérées. Les textes de Jules Tourneau sont accompagnés de brefs paragraphes qui permettent de les replacer dans leur contexte, de cartes permettant de suivre l'itinéraire du régiment et de nombreuses photos les illustrant judicieusement. Ce témoignage nous permet de suivre le quotidien d'un territorial, brancardier et musicien, qui effectue toute la guerre, y compris ponctuellement en première ligne et souvent à portée de l'artillerie allemande, notamment dans le secteur d'Esnes lors des combats de Verdun (approche des combats de la cote 304). Au fil des jours, nous suivons l'évolution des conditions de vie, l'installation de douches, la vaccination systématique, les nombreux survols par l'aviation allemande (bombardements aériens et morts, comme en septembre 1918 près de Saint-Mihiel), etc. On reste également surpris par le nombre de prestations de la musique régimentaire, qui répète pratiquement tous les jours lorsque c'est possible et qui joue devant les publics les plus variés. 

Un témoignage qui change de ceux rédigés par des soldats des régiments d'active, avec une approche à la fois différente et complémentaire, qui montre bien la réalité de la zone du front au sens large. Son intérêt est renforcé par le fait qu'il s'étend sur l'ensemble de la guerre, quasiment du premier au dernier jour. Une belle publication.

Editions Lamarque, 2021, 224 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-490643-54-7.

Pour commander directement le livre : arroka.edition[at]yahoo.com ,

ou via la page FB de l'éditeur : Editions Lamarque | Facebook

Témoignage
Partager cet article
Repost0
11 juin 2021 5 11 /06 /juin /2021 00:01

L'Europe archéologique

Jean-Paul Demoule (Dir.)

Réédition d'un ouvrage paru en 2009 qui confirme que "pour préparer ou affronter l'avenir, il apparait important de faire face au passé, y compris le plus ancien". Or l'archéologie permet de trouver et de présenter, pour toutes les époques, des clefs de lecture et de compréhension.

Les quinze spécialistes rassemblés pour cet ouvrage présentent chacun la période ou la civilisation dont il es l'un des meilleurs connaisseurs.  Après une sorte d'approche "politique" de l'archéologie et un survol de son lent développement depuis la Renaissance, nous passons des premiers Européens (Paléolithique et Mésolithique) à l'archéologie du monde moderne, dont bien sûr celle de la Grande Guerre. Au fil des chapitres, nous traversons les premiers villages du néolithique, nous vivons au sein des sociétés de l'âge du bronze, puis celui des premières aristocraties. Le chapitre 6 s'intéresse aux Etats "barbares" des Celtes, des Ibères et des Thraces, opposés à la civilisation grecque et à l'hellénisme, puis à l'Europe romaine, avant que les grandes invasions nous entraînent de l'établissement des Fédérés à l'organisation politique et sociale du Moyen-Âge. Les deux grands empires de Byzance puis Ottoman constituent le thème du chapitre 10, complété par une présentation de l'archéologie de l'Islam européen. L'étude des minorités est conduite à partir du cas des communautés juives d'Europe (organisation, vie quotidienne, culture, persécutions). Le phénomène urbain au Moyen-Âge est ensuite présenté de façon très complète, puis le livre se termine sur un rapide survol des apports de la discipline pour la période de la Renaissance à nos jours : "Seule l'étude conjointe des documents écrits et des matériaux archéologiques permet de poser les fondations d'une connaissance approfondie des sociétés contemporaines de l'Europe, et de leurs histoires récentes".

Avant que  tous les sites importants n'aient disparu devant l'urbanisation et l'industrialisation à outrance de nos sociétés, l'archéologie doit pouvoir nous apporter encore bien des connaissances. Ce livre bienvenu nous apporte de multiples preuves en témoignant de l'intérêt et de l'importance des fouilles déjà entreprises.

Folio Histoire, Gallimard, Paris, 2021, 396 pages. 8,60 euros.

ISBN : 978-2-07-291760-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Importance de l'archéologie
Partager cet article
Repost0
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 00:01

Onze énigmes de Louis XI

Lydwine Scordia

Monarque entouré d'une légende noire, présenté comme rusé et cruel, Louis XI reste sur le fond très mal connu et ce livre a le mérite de rétablir un certain nombre d'idées reçues et d'a priori.

En onze chapitres, Lydwine Scordia revient sur les questions les plus diverses concernant ce souverain à bien des égards énigmatique. A-t-il fait tuer son père, comme ses ennemis l'affirmèrent et que penser des accusations d'empoisonnement ? Louis XI est-il en cette fin du Moyen-Âge un souverain déjà moderne ? Peut-il prétendre aux qualités du roi-chevalier alors qu'il privilégie les manoeuvres diplomatiques souvent tortueuses ? Etait-il pieux ou superstitieux ? A-t-il abandonné sa femme et était-il misogyne ? etc... Il ne s'agit donc ni d'une biographie du roi, ni d'une analyse de son règne, mais d'un apport (extrêmement) utile à la compréhension du personnage et de ses choix politiques. Finalement, la "légende noire" ("pittoresque et plaisamment écrite") est mise à mal dans la plupart des domaines, ce qui lu en creux donne aussi à penser sur la "propagande" mise en oeuvre par ses adversaires essentiellement bourguignons. En conclusion, l'auteure considère que Louis XI "est d'abord un homme pressé et impatient, alors qu'il devrait être sage et pondéré. Son rapport à l'argent est lui aussi très particulier : le roi en a fait son arme absolue, dont il use comme d'un dissolvant des anciennes fidélités", et elle lui trouve "en commun avec le Roi-Soleil une grande indifférence à l'opinion d'autrui".

Un livre indispensable pour comprendre l'homme, et le règne.

Vendémiaire, Paris, 2021, 187 pages, 21,- euros.

ISBN : 9782363583307

Pour commander directement le livre : ici.

L'universelle araigne
Partager cet article
Repost0
Published by guerres-et-conflits - dans Moyen-Âge
9 juin 2021 3 09 /06 /juin /2021 00:01

Les hommes de Bonaparte

La conquête du pouvoir, 1793-1800

Jean-Philippe Rey

"Aucun protagoniste de l'histoire, si génial soit-il, n'est jamais parvenu à se hisser seul au faîte du pouvoir. Napoléon Bonaparte ne fait pas exception". Vérité qui confirme le vieux dicton selon lequel le propre des grands chefs est de rassembler les meilleurs autour d'eux.

A partir de ce constat, Jean-Philippe Rey s'intéresse à tous ceux, militaires bien sûr, mais aussi politiques, financiers, scientifiques, etc., qui accompagnent et aident le futur empereur dans sa marche vers le pouvoir. On peut discuter de la date de 1793 et du siège de Toulon comme moment initial (rien ne dit que le jeune capitaine ait eu d'aussi hautes ambitions dès cette époque), mais en dehors de cette observation, le livre est tout particulièrement pertinent. Les sept chapitres chrono-thématiques s'échelonnent des amitiés thermidoriennes de la famille Bonaparte (avec les conventionnels en mission notamment), à la constitution du premier gouvernement du Consulat ("Les nominations furent bien sûr un moyen de récompenser des fidèles ou des ralliés ayant prêté la main au coup d'Etat"), nous traversons ces années extraordinairement denses de la fin du XVIIIe siècle. Cela nous donne à voir des (très) proches, comme Murat puis Berthier, et bien sûr la famille, au sein de laquelle le cardinal Fesch joue un rôle bien plus important que le souvenir conservé par la mémoire populaire. Avec l'expédition d'Egypte et ses suites, scientifiques (Monge notamment) et financiers (le banquier Perier) viennent rejoindre le groupe des premiers soutiens, apportant au général Bonaparte l'influence de leurs réseaux, différents et complémentaires. "L'atmosphère était à l'émulation ; il pouvait sembler qu'on touchait à l'idéal de la Grande Nation, détentrice du plus haut niveau de civilisation et civilisatrice elle-même". La préparation de Brumaire marque toute l'importance de ces soutiens si différents, dont Bonaparte peut être temporairement l'obligé mais surtout qu'il est le seul à animer et coordonner. Cette synergie lui vaut de devenir Premier Consul, mais il ne faut pas oublier les brillantes personnalités qui le lui permirent.

C'est tout le mérite du livre de reconstituer l'environnement humain du futur empereur. Une aventure collective au service d'un homme et d'un destin.

Perrin, Paris, 2021, 317 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-262-08059-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Propagande et influence
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile