Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2022 7 20 /03 /mars /2022 00:01

Migrations, relations internationales et Seconde guerre mondiale

Marc Perrenoud

Un volume dédié à l'historien suisse Marc Perrenoud qui, après trois avant-propos de présentation et d'hommage, nous offre près d'une vingtaine de textes classés en sept parties : "Migration", "Relations financières internationales", "Réfugiés", "Suisse - Outre-Mer", "Mouvement ouvrier" et "Divers".

Défini comme "un vingtièmiste engagé" soucieux de l'histoire des petits et des humbles, Marc Perrenoud a publié des centaines de textes, essentiellement sur le XXe siècle, et parmi ceux qui nus sont proposés dans ce volume, nous avons notamment retenu ceux relatifs aux relations financières internationales pendant la Seconde guerre mondiale, mais aussi débordant de cette époque celui par exemple sur "La Suisse et les accords d'Evian : la politique de la Confédération à la fin de la guerre d'Algérie (1959-1962)". Il s'intéresse non seulement à la Suisse en tant qu'Etat, mais aussi à certains cantons, dont celui de Neuchâtel, qui fait l'objet de plusieurs contributions. Au-delà des questions économiques et financières, notons également l'étude d'un quotidien socialiste francophone, La Sentinelle, et des conditions d'exercice de la censure à son égard entre 1939 et 1945.

Ce recueil, certes engagé à bien des égards, est important car les neutres, et en particulier la Suisse placée au coeur de l'Europe, sont trop souvent négligés dans l'historiographie générale du conflit. De ce point de vue, une contribution importante à notre connaissance de certains aspects non directement militaires (mais essentiels) de la Seconde guerre mondiale.

Editions Alphil, Neuchâtel (CH), 2021, 557 pages, 35,- euros.

Pour commander directement le livre : ici.

Suisse
Partager cet article
Repost0
28 février 2022 1 28 /02 /février /2022 00:01

Préservez-nous du Mal !

Les Bordelais face à la peste, XIVe-XVIIIe siècles

Stéphane Barry et Marie Fauré

Alors que nous allons (peut-être) sortir (provisoirement ?) de la crise sanitaire, ce volume nous rappelle que l'histoire des épidémies ne date pas d'hier et que la France méridionale en particulier a connu pendant des siècles une maladie autrement plus grave que la Covid : la peste. Après plusieurs années de recherches, Stéphane Barry, historien -ici et ici par exemple- et animateur des 'Cafés historiques', nous en livre une solide histoire dans la région bordelaise.

En sept grandes parties, les auteurs font un tour absolument complet de la question. Commençant par "La peste au croisement des croyances et des savoirs" (avec les diverses explications données au XIVe-XVe siècles sur les origines de l'épidémie), ils terminent par "Les conséquences des épidémies de preste : la mise à l'épreuve du lien social et économique" (départs de la ville, nouvelles formes de délinquance, gestion des décès, coût économique pour la ville, recours à l'emprunt, etc.). Au fil des chapitres, ils déterminent la "Chronologie et l'intensité des épidémies" avec leurs multiples résurgences jusqu'à la grande peste de Provence en 1720-1722 ; mettent en relief "Les facteurs aggravants des épidémies de peste" (problèmes sanitaires, d'alimentation, de promiscuité, etc.) ; identifient "Les acteurs de la lutte contre la peste" et les modalités de leur action, qu'il s'agisse des représentants du pouvoir national, des autorités locales, du clergé, du corps médical et des divers volontaires et congrégations. Ils traitent ensuite des actions préventives mises en place lorsqu'une épidémie approche de la région (déclaration obligatoire, surveillance des étrangers, constitution de stocks, éloignement des animaux, mesures d'isolement, etc.) et enfin de la lutte au quotidien contre la contagion, avec des hôpitaux dédiés, la mise à l'écart des pestiférés, l'assainissement des locaux ("aérer, parfumer, brûler") et l'appel à la religion (processions, pèlerinages, etc.). "La peste est donc à l'origine d'un nouveau système de contrôle de la santé ainsi que d'une prise de conscience de la nécessité de respecter certaines règles élémentaires d'hygiène. Mais elle est également révélatrice de la peur le plus souvent irrationnelle qui saisit les populations confrontées à quelque chose qu'elles ne connaissent pas et qu'elles ne peuvent pas maîtriser". Déjà à l'époque...

Il n'est évidemment pas question de rechercher des ressemblances systématiques entre les épidémies anciennes et la situation actuelle, mais cet ouvrage richement documenté, dont le texte est accompagné de graphiques et tableaux, autorise intelligemment des réflexions pertinentes. Une très belle histoire locale, dont l'ampleur donne au livre un intérêt national, confirmé par la quarantaine de pages de notes de référence et la dizaine de pages de sources et bibliographie. 

Editions Memoring, Saint-Macaire, 2021, 438 pages, 28,- euros.

ISBN : 979-10-93661-24-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Epidémies
Partager cet article
Repost0
24 février 2022 4 24 /02 /février /2022 00:01

Tintin & l'Histoire

Bob Garcia

Dès la première aventure de Tintin dans l'URSS naissante, son dessinateur Hergé le place en situation de témoin des grands bouleversements politiques et géopolitiques de son époque, et à partir d'une vaste documentation et d'une analyse soigneuse, Bob Garcia revient aux premières éditions pour "décrypter les allusions ou références historiques" dans les albums de Tintin.

Après avoir fait le point des évolutions et innovations technologiques au début du XXe siècle (la radio, l'aviation, le cinéma, etc.), l'auteur revient sur les grands évènements qui ont pu marquer le jeune Georges Remi (vrai nom d'Hergé), souligne son goût pour l'histoire et son souci de l'exactitude du cadre et du contexte de ses dessins, sans oublier l'identification de Milou ! A partir de là, il s'intéresse à 23 albums, l'un après l'autre, de Tintin au pays des Soviets (avec la révolution bolchévique et les services de répression du nouveau régime) au volume non terminé et donc non publié Tintin et l'Alphart (art nouveau et trafic de faux tableaux). Certaines références sont bien connues : Tintin en Amérique et le krach de 1929, Le lotus bleu et l'incident de Moukden, Objectif Lune et On a marché sur la lune avec la course à l'espace à partir des V2, etc. D'autres sont peut-être moins évidents : Tintin au Congo et les trafics de diamants en Afrique, L'île noire et les faux-monnayeurs russes blancs, Le sceptre d'Ottikar et la question de l'Anschluss, Coke en stock et l'esclavage des temps modernes ou Les bijoux de la Castafiore et le vol des bijoux de Sophia Loren. Au fil de chaque volume, Bob Garcia relève également les innovations technologiques du moment et les éventuels débats sociaux-culturels à l'époque de la parution de l'album.

A ce titre, les aventures de Tintin "peuvent être lues comme un livre d'histoire, un précieux témoignage d'une époque révolue, riche d'enseignements sur notre passé et qui apporte un éclairage inédit sur l'évolution géopolitique mondiale". Une autre façon, bienvenue dans une actualité assez noire, de retrouver les conflits du XXe siècle tout en se distrayant.

Editions Desclée de Brouwer, Paris, 2022, 259 pages. 19,90 euros.

ISBN : 9782220097718.

Pour commander directement le livre : ici.

Témoins de leur époque
Partager cet article
Repost0
22 février 2022 2 22 /02 /février /2022 00:01

Islam et islamisme

Frères ennemis ou frères siamois ?

Marie-Thérèse Urvoy

Spécialiste de l'histoire médiévale de l'islam, de la littérature et de la philosophie arabe classique, Marie-Thérèse Urvoy propose dans ce petit livre à la fois une analyse et une réflexion sur les rapports entre islam et islamisme. Sujet on le sait délicat par les temps qui courent.

Considérant que le problème est intimement lié à l'histoire même de l'islam et qu'il trouve son origine "dans une tension interne au Coran entre visée spirituelle et ambition d'emprise sur le monde", l'auteure revient aux textes fondamentaux, abondamment cités et développe une approche assez largement chronologique des évolutions de la religion et de ses rapports au politique (on lira avec intérêt les lignes consacrées au wahhabisme) jusqu'à l'affirmation récente du "retour à la charia". Elle traite longuement de l'organisation sociale et cultuelle, des interpénétrations entre les deux domaines, du rôle des "cadres" (à défaut de clergé), de l'ancien statut de "protection" (dhimma), de la notion de blasphème, de la communauté des croyants (Umma), etc. L'islam étant de fait défini comme un modèle de société, il en résulte que les différences entre islam et islamisme ne sont pas de fond mais de tactique et Marie-Thérèse Urvoy relève deux erreurs graves : "La première erreur occidentale est de vouloir croire que l'islamisme prend pour cible un pays en raison de la laïcité de ce dernier, et non de sa faiblesse affichée, vantée en tant que vertu de tolérance et de démocratie. La seconde erreur est l'ignorance prétentieuse des Occidentaux du fait islamique qui profite aux seuls musulmans, lesquels l'exploitent sans scrupule". Très réservée sur la notion "d'Islam des Lumières", elle peut conclure : "Faire valoir des musulmans 'modérés' en regard des musulmans terroristes, c'est confondre grossièrement foi et engagement politique et idéologique. Nul ne peut enjoindre à un croyant d'être modéré dans sa foi ... Cet énoncé, mal pensé, a conduit à une litote des plus ineptes : l'islamiste modéré, qui serait donc modérément islamiste et potentiellement partenaire du dialogue espéré".

Cette grande spécialiste des textes arabes anciens, après une carrière complète de professeur ayant enseigné l'islamologie et l'histoire médiévale de l'islam, place en tête de son épilogue une citation de Cicéron lourde de sens : "On accueille les Barbares au nom de l'hospitalité ; on masque nos lâchetés avec la convivialité parce qu'on veut mourir en s'amusant"... Cette réflexion rigoureuse, très solidement référencée, mérite d'être largement connue et prise en compte dans les débats actuels.

Editions Artège, Paris, 2021, 165 pages. 14,90 euros.

ISBN : 9791033611578.

Pour commander directement le livre : ici.

Prolongement ou rupture ?
Partager cet article
Repost0
20 février 2022 7 20 /02 /février /2022 00:01

La guerre des parrains

50 ans de règlements de compte corso-marseillais

Christophe Berliocchi

C'est une guerre d'une autre forme, contre l'Etat, contre la société. Mais c'est une guerre avec ses alliances et ses campagnes, ses victoire et ses défaites, ses héros et ses morts. Une guerre sur laquelle l'auteur, journaliste, a enquêté pendant plusieurs années et dont il nous restitue les principales phases.

Le live est organisé en une dizaine de chapitres autour de personnalités bien connues du milieu et de phases particulières de ces combats : les Zampa, Guérini, "Tintin", "Le Mat", "Le Belge", Barresi et autres mafieux corses ; mais aussi la guerre des jeux, la guerre des boîtes, la guerre des bingos, la guerre du shit, la guerre en cols blancs, sans oublier les trafics les plus divers et souvent rémunérateurs. L'ensemble suit un plan chronologique, des années 1960 à la fin des années 2010 (derniers éléments en conclusion datés de 2021). Au fur et à mesure des assassinats de concurrents, on constate un glissement des réseaux du continent vers le milieu corse et aujourd'hui vers les caïds nord-africains (mais aussi une extension géographique des quartiers gangrénés) et, contrairement à tous les discours officiels des ministres de l'Intérieur et préfets successifs, la situation ne cesse de se dégrader. La longue liste des meurtres, exécutions sommaires et autres règlements de compte semble bien montrer que l'on est sans doute loin du rétablissement de la paix civile : "Les mannes financières du trafic sont tellement énormes que les jeunes préfèrent une espérance de vie de 25 ans en gagnant énormément d'argent que de vivre 75 ans en gagnant le SMIC"... La conclusion du volume nous est, paradoxalement, donnée dès l'introduction : "Ce milieu structuré, organisé, d'environ 2000 personnes, dont 200 cadres, qui se partageaient drogue, braquos, les quais, la prostitution, etc. n'existe plus. Aujourd'hui, c'est le 'cafoutch' (le bazar)". Presque de la nostalgie...

Le livre se termine sur une bibliographie très complète et sur un who's who de 50 personnalités du milieu corso-marseillais. Un solide rappel d'une situation sécuritaire de plus en plus dégradée, qui perdure depuis des dizaines d'années et que rien en l'état ne semble pouvoir rétablir.

Editions du Rocher, Monaco, 2022, 309 pages. 18,90 euros.

ISBN : 9782268106687

Pour commander directement le livre : ici.

Milieu corso-marseillais
Partager cet article
Repost0
13 février 2022 7 13 /02 /février /2022 00:01

L'Islam : menace ou défi ?

Mgr Dominique Rey

Evêque de Fréjus-Toulon depuis une vingtaine d'années, monseigneur Rey est particulièrement sensibilisé à la question de la montée de l'islam dans la société et il dresse le constat dès l'avant-propos : "Pour le chrétien, la question de l'immigration massive est délicate. Il se retrouve pris entre deux impératifs qu'il a souvent du mal à concilier : charité envers l'étranger et respect de l'identité culturelle propre du peuple autochtone". Il ajoute : "La montée de l'islam et son succès chez les plus jeunes viennent pointer du doigt les faiblesses d'un christianisme dévirilisé, édulcoré ... Dans un nombre important de communes de mon département, on estime à 20 ou 25% la population d'origine musulmane. Cette proportion augmente chez les moins de 20 ans. Demain, peut-être, dans ces communes, une majorité de la population se reconnaîtra dans l'islam". Alors que la question identitaire prend de plus en plus d'importance dans le débat public, son analyse mérite donc d'être connue.

Après avoir évoqué la situation des chrétiens d'Orient, dont il s'efforce de tirer quelques enseignements (parmi lesquels leur capacité de résilience dans le malheur), il aborde la situation dans l'hexagone, considérant qu'en dépit de ses racines chrétiennes l'Europe est redevenue une terre de mission. Monseigneur Rey tente ensuite de définir, à l'aune des principes catholiques et des déclarations des pontifes ce que sont la nation, l'identité, la laïcité, la liberté individuelle, et constate le vide spirituel qui s'est étendu au sein de la population. Pragmatiquement, il s'attache ensuite à la question du "grand remplacement" et à celles associées de l'immigration et de son contrôle, distinguant les approches institutionnelles des gouvernements et celles des Eglises. Il suit dès lors une fragile et délicate ligne de crête : "C'est parce que le chrétien est fier de son identité qu'il lui faut aller à la rencontre de l'autre dans sa différence, en se situant sur un fragile point d'équilibre entre deux abîmes : celui de l'ostracisme d'un côté, celui de l'ouverture totale des frontières de l'autre". La question de la juxtaposition des communautés et du communautarisme se pose ensuite, ainsi que celle des diverses phobies, dont l'islamophobie, rappelant toutefois que les actes d'hostilité à l'encontre des chrétiens sont encore les plus nombreux. La troisième et dernière partie s'intéresse enfin à la façon dans le défi de l'islam peut être relevé par les chrétiens d'Occident. Les sujets sont urticants : la violence, le djihad et les "excuses" prêtent à discussion : "Derrière ces jeunes fanatiques et désespérés, on perçoit un cri, un besoin de revanche et de vengeance contre une société jugée permissive, injuste, laxiste. Par-delà l'expression d'une violence injustifiable, on décèle une volonté de retrouver une dignité, mais aussi le sens du divin"... Le prélat se lance ici sur un terrain dangereux qui risque de ne pas susciter l'adhésion... Si, effectivement, "le dialogue est constitutif de la vie chrétienne", pour pouvoir dialoguer il faut être deux. Il demande donc aux chrétiens de témoigner de leur foi, prône une "pastorale missionnaire audacieuse" et termine sur l'appel du pape François à la fraternité universelle. Le même pape François qui multiplie les déclarations sur l'accueil massif en Europe de populations allogènes. Ou comment chercher la quadrature du cercle.

Un constat intéressant mais des réponses finales peu convaincantes. Ce petit livre résume en lui-même toutes les difficultés du sujet.

Editions Artège, Paris, 2019, 195 pages. 15,90 euros.

ISBN : 9791033605607

Pour commander directement le livre :  ici.

Naïf ?
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 00:01

Devota

Itinéraire d'une martyre, de la Corse à Monaco

Allali, Bertorello et Stoffel

Sainte particulièrement populaire non seulement en Corse et à Monaco mais aussi dans la région niçoise, l'histoire dans le temps long de sainte Dévote fait l'objet du dernier volume des éditions 'Plein Vent'.

Le récit nous entraîne du règne de l'empereur Dioclétien à Monaco aujourd'hui. Il nous raconte la vie et le martyre de la jeune chrétienne Devota, l'arrivée de sa dépouille sur la plage du vallon des Gaumates, à un jet de pierre du "rocher" de Monaco, où elle fut enterrée et où une église fut construite. Il revient ensuite sur l'influence de la sainte sur l'histoire de la principauté au fil des siècles, dans des moments cruciaux, et se termine par les commémorations actuelles, dont la fameuse procession et ses confréries de Pénitents (n'oublions pas qu'à Monaco la religion catholique est religion d'Etat).

Une BD coloré, au dessin clair, qui raconte une belle histoire. Idéal pour les enfants.

'Plein vent', éditions du Rocher, Monaco, 2022, 64 pages. 15,90 euros.

ISBN : 978-2-492-54744-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Sainte méridionale en BD
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2021 3 22 /12 /décembre /2021 00:01

Le traumatisme de la Grande Guerre

et Louis-Ferdinand Céline

Yoann Loisel et Emeric Saguin

La blessure reçue par Louis Destouches à la tête et au bras devant Poelkappelle en octobre 1914 va être absolument fondatrice pour l'avenir de celui qui n'est pas encore Céline. Telle est la thèse à la base du livre.

Les auteurs ont réalisé une véritable enquête dans tous les domaines (médical, militaire, littéraire, etc.) et utilisent abondamment la correspondance de Louis-Ferdinand comme des extraits de ses textes, dont ils citent de très nombreux passages. Ils organisent leur ouvrage en huit parties principales qui suivent le cours de la vie du médecin-écrivain en s'interrogeant au fur et à mesure sur l'importance et l'influence de cette blessure initiale et du choc psychologique que constituent les hécatombes de la Grande Guerre. Céline est en quelque sorte "psychanalysé", au fur et à mesure de la rédaction de ses ouvrages les plus connus (Voyage au bout de la nuit, Bagatelles pour un massacreMort à crédit, Guignol's band, etc...), y compris les publications d'après-guerre. Ils consacrent naturellement une partie de leur ouvrage à la question des pamphlets, notamment antisémites, entre pacifisme, manque de reconnaissance, conséquences des traumatismes antérieurs et une forme d'effet de mode dans le contexte de l'époque. Entre puissance romanesque et violence des pamphlets, "cette co-présence souligne à nouveau, outre la division-fragmentation de l'homme, combien la veine pamphlétaire irrigue la créativité célinienne". La conclusion rappelle "[qu'] il faut donc revenir à 1914" et revient sur les effets "du choc premier, de ses rémanences et de ses embardées".

Le livre, qui se termine sur une chronologie précise et une belle bibliographie, est parfois assez difficile d'accès, au moins dans le vocabulaire, et s'adresse plutôt à un public ayant déjà une bonne connaissance de l'oeuvre de Céline. Un ouvrage qui nous semble de référence pour amateur déjà confirmé.

 L'Esprit du Temps, Paris, 2021, 303 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-84795-534-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Cuirassier Destouches
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 00:01

Du terrain à l'atelier

L'artiste témoin du combat

XVIIe - XIXe siècles

Aude Nicolas

Avec ce très beau volume au format italien ("paysage"), Aude Nicolas, déjà auteure de plusieurs volumes (ici et ici), dont un remarqué L'art et la bataille relatif aux campagnes d'Italie des deux empires, nous propose avant les fêtes de fin d'année une superbe idée de cadeau !

Elle centre son étude sur la période XVIIe - XIXe siècle, de Louis XIII à Napoléon III, et nous transporte sur les différents champs de bataille que les peintres ont représenté avec souvent une très grande précision et un scrupuleux respect des réalités, non exempt toutefois de la volonté fréquemment exprimé de mettre en valeur le souverain. On y retrouve de grands noms de la peinture, mais aussi d'autres aujourd'hui bien oubliés du grand public, comme le général Lejeune, officier et peintre des campagnes du Ier Empire. Après une solide introduction, en deux grandes parties chronologiques : "Avec les armées du roi", et "L'Âge d'or du XIXe siècle". Au fil des pages, nous en apprenons beaucoup sur les peintres eux-mêmes, mais aussi sur leurs modes de travail, leurs techniques, ou la réception de leurs oeuvres. Aude Nicolas donne toutes les références concernant les tableaux, leur réalisation, précise où il est possible de les admirer et ajoute à ses compétences artistiques, dans ses commentaires, une fine connaissance des questions militaires. Les tableaux sont reproduits pleine page, en couleurs, sur un beau papier, ce qui fait du volume un produit particulièrement esthétique. Une frise finale très pédagogique permet de retrouver facilement chaque artiste et de le resituer dans son contexte comme dans son "école" de peinture. Au bilan, l'album redonne aussi, légitimement, toute son importance au Dépôt de la Guerre, ancêtre des archives de Vincennes.

Un très joli livre qui, en cette période de Noël, peut faire un cadeau très apprécié par les amateurs d'histoire militaire certes, mais bien au-delà par tous ceux qui apprécient les belles choses et ont le goût de notre histoire.

Editions Mémoring, Saint-Macaire (33), 2021, 207 pages, 30,- euros.

ISBN : 979-10-93661-27-8.

Pour commander directement le livre : ici.

La guerre, l'art, la propagande.
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2021 4 09 /12 /décembre /2021 00:01

Géopolitique et cinéma

Image(s) de la puissance et puissance des images

Maxime Didat

Véritables instruments de puissance économique mais aussi d'influence politique, morale et intellectuelle, les films sont généralement considérés comme de simples moyens de divertissement. La production américaine en constitue un excellent exemple.

Le livre se divise en deux grandes parties qui se répondent en miroir : "La géopolitique du cinéma" et "La géopolitique au cinéma". La première au cinéma comme instrument de puissance économique et culturelle. La seconde l'aborde par ce qu'il montre en termes de mythes nationaux et de désignation de "l'autre", l'adversaire, le méchant. Tout en reconnaissant que le cinéma (industrie prospère) est d'abord un extraordinaire moyen de divertissement, l'auteur part du principe qu'il exprime toujours une certaine vision de la société. Lorsque les institutions (grands groupes, Etats, puissances politiques, cultuelles ou financières) s'y intéressent, il devient un vecteur exceptionnellement efficace de soft power.

Si l'on peut effectivement retenir une grande partie de la démonstration de l'auteur, il ne faut toutefois pas oublier que (pour en rester au cinéma américain) les productions hollywoodiennes ne soutiennent pas la politique officielle des Etats-Unis (notamment en politique étrangère) d'une part, et que d'autres pays mériteraient d'être intégrés dans l'analyse (Russie en partie, mais aussi Chine ou Inde). Au bilan, nous en retirons quelques constats importants, mais regrettons que le champ d'investigation ne soit pas davantage ouvert. 

L'Harmattan, Paris, 2021, 212 pages. 22,50 euros.

ISBN : 978-2-343-23235-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Influence
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile