Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 00:01

Devota

Itinéraire d'une martyre, de la Corse à Monaco

Allali, Bertorello et Stoffel

Sainte particulièrement populaire non seulement en Corse et à Monaco mais aussi dans la région niçoise, l'histoire dans le temps long de sainte Dévote fait l'objet du dernier volume des éditions 'Plein Vent'.

Le récit nous entraîne du règne de l'empereur Dioclétien à Monaco aujourd'hui. Il nous raconte la vie et le martyre de la jeune chrétienne Devota, l'arrivée de sa dépouille sur la plage du vallon des Gaumates, à un jet de pierre du "rocher" de Monaco, où elle fut enterrée et où une église fut construite. Il revient ensuite sur l'influence de la sainte sur l'histoire de la principauté au fil des siècles, dans des moments cruciaux, et se termine par les commémorations actuelles, dont la fameuse procession et ses confréries de Pénitents (n'oublions pas qu'à Monaco la religion catholique est religion d'Etat).

Une BD coloré, au dessin clair, qui raconte une belle histoire. Idéal pour les enfants.

'Plein vent', éditions du Rocher, Monaco, 2022, 64 pages. 15,90 euros.

ISBN : 978-2-492-54744-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Sainte méridionale en BD
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2021 3 22 /12 /décembre /2021 00:01

Le traumatisme de la Grande Guerre

et Louis-Ferdinand Céline

Yoann Loisel et Emeric Saguin

La blessure reçue par Louis Destouches à la tête et au bras devant Poelkappelle en octobre 1914 va être absolument fondatrice pour l'avenir de celui qui n'est pas encore Céline. Telle est la thèse à la base du livre.

Les auteurs ont réalisé une véritable enquête dans tous les domaines (médical, militaire, littéraire, etc.) et utilisent abondamment la correspondance de Louis-Ferdinand comme des extraits de ses textes, dont ils citent de très nombreux passages. Ils organisent leur ouvrage en huit parties principales qui suivent le cours de la vie du médecin-écrivain en s'interrogeant au fur et à mesure sur l'importance et l'influence de cette blessure initiale et du choc psychologique que constituent les hécatombes de la Grande Guerre. Céline est en quelque sorte "psychanalysé", au fur et à mesure de la rédaction de ses ouvrages les plus connus (Voyage au bout de la nuit, Bagatelles pour un massacreMort à crédit, Guignol's band, etc...), y compris les publications d'après-guerre. Ils consacrent naturellement une partie de leur ouvrage à la question des pamphlets, notamment antisémites, entre pacifisme, manque de reconnaissance, conséquences des traumatismes antérieurs et une forme d'effet de mode dans le contexte de l'époque. Entre puissance romanesque et violence des pamphlets, "cette co-présence souligne à nouveau, outre la division-fragmentation de l'homme, combien la veine pamphlétaire irrigue la créativité célinienne". La conclusion rappelle "[qu'] il faut donc revenir à 1914" et revient sur les effets "du choc premier, de ses rémanences et de ses embardées".

Le livre, qui se termine sur une chronologie précise et une belle bibliographie, est parfois assez difficile d'accès, au moins dans le vocabulaire, et s'adresse plutôt à un public ayant déjà une bonne connaissance de l'oeuvre de Céline. Un ouvrage qui nous semble de référence pour amateur déjà confirmé.

 L'Esprit du Temps, Paris, 2021, 303 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-84795-534-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Cuirassier Destouches
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2021 1 20 /12 /décembre /2021 00:01

Du terrain à l'atelier

L'artiste témoin du combat

XVIIe - XIXe siècles

Aude Nicolas

Avec ce très beau volume au format italien ("paysage"), Aude Nicolas, déjà auteure de plusieurs volumes (ici et ici), dont un remarqué L'art et la bataille relatif aux campagnes d'Italie des deux empires, nous propose avant les fêtes de fin d'année une superbe idée de cadeau !

Elle centre son étude sur la période XVIIe - XIXe siècle, de Louis XIII à Napoléon III, et nous transporte sur les différents champs de bataille que les peintres ont représenté avec souvent une très grande précision et un scrupuleux respect des réalités, non exempt toutefois de la volonté fréquemment exprimé de mettre en valeur le souverain. On y retrouve de grands noms de la peinture, mais aussi d'autres aujourd'hui bien oubliés du grand public, comme le général Lejeune, officier et peintre des campagnes du Ier Empire. Après une solide introduction, en deux grandes parties chronologiques : "Avec les armées du roi", et "L'Âge d'or du XIXe siècle". Au fil des pages, nous en apprenons beaucoup sur les peintres eux-mêmes, mais aussi sur leurs modes de travail, leurs techniques, ou la réception de leurs oeuvres. Aude Nicolas donne toutes les références concernant les tableaux, leur réalisation, précise où il est possible de les admirer et ajoute à ses compétences artistiques, dans ses commentaires, une fine connaissance des questions militaires. Les tableaux sont reproduits pleine page, en couleurs, sur un beau papier, ce qui fait du volume un produit particulièrement esthétique. Une frise finale très pédagogique permet de retrouver facilement chaque artiste et de le resituer dans son contexte comme dans son "école" de peinture. Au bilan, l'album redonne aussi, légitimement, toute son importance au Dépôt de la Guerre, ancêtre des archives de Vincennes.

Un très joli livre qui, en cette période de Noël, peut faire un cadeau très apprécié par les amateurs d'histoire militaire certes, mais bien au-delà par tous ceux qui apprécient les belles choses et ont le goût de notre histoire.

Editions Mémoring, Saint-Macaire (33), 2021, 207 pages, 30,- euros.

ISBN : 979-10-93661-27-8.

Pour commander directement le livre : ici.

La guerre, l'art, la propagande.
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2021 4 09 /12 /décembre /2021 00:01

Géopolitique et cinéma

Image(s) de la puissance et puissance des images

Maxime Didat

Véritables instruments de puissance économique mais aussi d'influence politique, morale et intellectuelle, les films sont généralement considérés comme de simples moyens de divertissement. La production américaine en constitue un excellent exemple.

Le livre se divise en deux grandes parties qui se répondent en miroir : "La géopolitique du cinéma" et "La géopolitique au cinéma". La première au cinéma comme instrument de puissance économique et culturelle. La seconde l'aborde par ce qu'il montre en termes de mythes nationaux et de désignation de "l'autre", l'adversaire, le méchant. Tout en reconnaissant que le cinéma (industrie prospère) est d'abord un extraordinaire moyen de divertissement, l'auteur part du principe qu'il exprime toujours une certaine vision de la société. Lorsque les institutions (grands groupes, Etats, puissances politiques, cultuelles ou financières) s'y intéressent, il devient un vecteur exceptionnellement efficace de soft power.

Si l'on peut effectivement retenir une grande partie de la démonstration de l'auteur, il ne faut toutefois pas oublier que (pour en rester au cinéma américain) les productions hollywoodiennes ne soutiennent pas la politique officielle des Etats-Unis (notamment en politique étrangère) d'une part, et que d'autres pays mériteraient d'être intégrés dans l'analyse (Russie en partie, mais aussi Chine ou Inde). Au bilan, nous en retirons quelques constats importants, mais regrettons que le champ d'investigation ne soit pas davantage ouvert. 

L'Harmattan, Paris, 2021, 212 pages. 22,50 euros.

ISBN : 978-2-343-23235-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Influence
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 00:01

Histoire des signaux d'ordonnance

La céleustique dans l'armée française

Thierry Bouzard

On connaît le commandement aux fanions, utilisé jusqu'au XXe s., mais l'on oublie que durant des siècles les armées ont manoeuvré au son des instruments de musique, clairon et surtout tambour.

Spécialiste de la musique militaire (ici par exemple), Thierry Bouzard organise son ouvrage en trois parties principales. La première, "Origine et âge d'or", revient par le détail sur l'emploi des tambours et son évolution au fil du temps et des réorganisations militaires. "Instruments indispensables pour maintenir la cohésion des rangs", ils "ne peuvent émettre qu'une seule note", mais "la dextérité des instrumentistes suffit à exécuter les signaux nécessaires à la transmission des ordres". A la fin du XIXe siècle, il n'existe pas moins de vingt-six sonneries règlementaires différentes sur une journée. La deuxième partie, "Les usages s'adaptent", prend en compte les autres instruments (trompette, cornet, clairon, sifflet) et leur importance, qui entraîne par voie de conséquence une baisse d'intérêt pour les tambours, menacés de suppression. Il s'intéresse également aux marches spécifiques à certaines unités, comme les chasseurs à pied, et termine sur les autres moyens de transmissions, classiques comme les estafettes, ou modernes comme le télégraphe. Enfin, la troisième partie fait le point du statut des instrumentistes (position du tambour-major), mais aussi de leur place dans la mémoire collective (les tambours de l'armée napoléonienne) et se permet une forme de comparaison avec le clairon Rolland, héros de Sidi-Brahim.

Une étude originale qui passionnera les amateurs de musiques militaires et sonneries règlementaires, mais qui accompagne aussi toutes les grandes réorganisations militaires des trois derniers siècles.

L'Harmattan, Paris, 2021, 206 pages. 22,50 euros.

ISBN : 978-2-343-23377-2.

Pour commander directement le livre : ici.

CELEUSTIQUE
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2021 5 19 /11 /novembre /2021 00:01

Noblesses en exil

Les migrations nobiliaires entre la France et l'Europe

(XVe-XIXe siècle)

Laurent Bourquin, Olivier Chaline, Michel Figeac et Martin Wrede (Dir.)

Si certains épisodes sont connus (l'émigration pendant la période révolutionnaire par exemple), l'immense majorité des amateurs d'histoire ne soupçonne sans doute pas que la noblesse, par nature attachée à un fief et à une terre, a connu, dans sa diversité, de nombreuses périodes d'exil parfois massif, sans oublier les choix personnels poussant à chercher refuge à l'étranger.

C'est à ces multiples situations qui ce livre s'intéresse à travers une vingtaine de contributions qui couvrent des personnages, des situations, des lieux, des cadres temporels très différents. Les récits commencent avec le parcours d'Hannibal de Nanteuil, qui quitte la France à 24 ans pour la Hongrie afin de guerroyer contre les Turcs et meurt à Prague en 1604. Ils se terminent avec l'histoire du richissime comte polonais Xavier Branicki qui s'était installé en France pour fuir la police du tsar et se déclarait "Français par le coeur". Parmi les nombreuses très intéressantes communications que contient ce volume, relevons en particulier celle de Christian Kühner sur "Deux princes face à l'exil : le Grand Condé et le prince de Tarente", princes étrangers résidant en France au XVIIe s. ; celle de Nicolas Le Roux sur "Un vice-roi d'Ecosse auvergnat. Les vies de Jean Stuart, duc d'Albany (1462-1536)" ; et celle de Bernard Goujon sur "Emigration ou (ré)implantation ? Les princes et ducs d'Arenberg dans les Etats des Habsbourg à la charnière des XVIIIe et XIXe siècles". Qu'il s'agisse de choix personnels ou contraints (guerres de religion par exemple), les questions militaires et les conflits armés ne sont jamais bien loin et plusieurs communications nous entraînent directement vers des sujets qui intéressent au plus haut point l'histoire militaire. Le livre permet également de se plonger dans les arcanes de différents épisodes mouvementés de l'histoire européenne et dans l'histoire souvent compliquée des rapports entre la France et l'Allemagne et l'Europe centrale en particulier.

Un volume aussi réussi sur la forme que dans le fond.

Presses universitaires de Rennes, 2021, 289 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-7535-8093-0.

Pour commander directement le livre : ici.

Exil
Partager cet article
Repost0
20 octobre 2021 3 20 /10 /octobre /2021 00:01

Le soldat et l'intime

Les familles face au traumatisme psychique de guerre

Axel Augé (Dir.)

La reconnaissance médicale et règlementaire des traumatismes psychiques de guerre est relativement récente, mais les politiques mises en oeuvre sont à la fois ambitieuses et multiformes pour les blessés eux-mêmes. La question des familles reste parfois cependant en suspens, en dépit des efforts de nombreux camarades des victimes.

Dans cet ouvrage collectif et pluridisciplinaire, dix-sept contributeurs et le directeur d'ouvrage abordent, à partir de nombreux entretiens et témoignages, les ressentis et les émotions, les sentiments et les liens affectifs dans ce triangle "blessé / famille / institution". Par ailleurs, le volume ne s'intéresse pas qu'aux militaires mais intègre dans son analyse les situations vécues par les policiers. Le livre est divisé en trois grandes parties. La première regroupe les témoignages (deux épouses de militaires, une fille de militaire, un capitaine de police). La seconde pose quelques points de repères et s'ouvre sur une approche historique de la question (par Benoît Bodart). La troisième s'intéresse aux stratégies d'accompagnement, de la prise en charge du blessé mais aussi des familles par la CABAT aux questions difficiles de réinsertion aussi bien dans une famille bouleversée que dans une communauté parfois traumatisée. La conclusion s'articule autour de la notion de résilience, sur laquelle il est possible de s'appuyer de différentes manières.

Un ouvrage sensible qui apporte des regards nouveaux sur le sujet et qui doit être intégré dans toute bonne bibliographie (et bibliothèque) sur les blessures de guerre. 

Editions Lamarque, Avon-les-Roches, 2021, 188 pages, 17,- euros.

ISBN : 978-2-490643-62-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Blessures invisibles
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2021 5 08 /10 /octobre /2021 00:01

L'aventure du déchiffrement des hiéroglyphes

Correspondance entre Jean-François et Jacques-Joseph Champollion

Karine Madrigal

Chacun a entendu parler du déchiffrement des hiéroglyphes égyptiens par Champollion à partir de la pierre de Rosette. Mais au terme de quel processus ? Et comment cela s'est-il déroulé ?

A partir de la correspondance régulièrement échangée entre les deux frères Champollion, Karine Madrigal reconstitue l'ensemble du travail, méthodique, ayant permis de comprendre l'écriture "sacrée", hiéroglyphique. Trouvé lors de l'aménagement d'un fortin près de la ville de Rosette pendant l'expédition d'Egypte de Bonaparte, la pierre éponyme est saisie par les Britanniques lors de la capitulation des Français en 1801, mais les savants de l'Institut du Caire peuvent rentrer en métropole en conservant leurs notes : l'ensemble du texte gravé sur la pierre avait été recopié. Notons ici qu'ils ne verront jamais l'original de la fameuse pierre ! Fins linguistes spécialisé dans les langues antiques et orientales, érudits, les deux frères ("[unis] étroitement tant par les liens du sang que par le goût infini de la recherche et de la connaissance"] s'intéressent dès 1804 à la pierre de Rosette. L'aîné des deux frères travaille à partir des textes grecs anciens et y initie le plus jeune. A partir de 1807, une très intense correspondance se développe entre eux deux, l'un à Grenoble, l'autre à Paris. Leurs échanges et leurs travaux parallèles se poursuivent et leur correspondance, en partie reproduite pour la période 1807-1811, donne une bonne idée à la fois des relations entre les deux frères, de leurs préoccupation et de leur souci constant de progresser, pas à pas, dans la compréhension de cette écriture égyptienne antique, y compris en tenant à jour un point de situation très précis des travaux d'autres savants dans les pays étrangers. Poursuivis après 1815 pour leur fidélité à l'empereur, ils connaissent une situation matérielle difficile, mais ne cessent pas leurs recherches. C'est en 1822, en décryptant "Ptolémée" puis "Cléopâtre" (dans deux documents différents) et en mettant en parallèle la position des lettres en grec et des signes en langue égyptienne, que le plus jeune trouve la clef du mystère : "Jean-François était un génie à l'état brut et, grâce au guide et soutien que fut son frère, toutes ses puissantes capacités intellectuelles non révélées se dégagèrent pour parvenir enfin à déchiffrer les hiéroglyphes. Au fil de la lecture de ces échanges épistolaires, nous pouvons ressentir les doutes, les tâtonnements, les différentes directions prises (bonnes ou mauvaises) par Jean-François pour élucider le mystère de la langue des anciens Egyptiens". L'égyptologie moderne, scientifique, était née.

Au fil du texte courant, des encarts permettent de donner un coup de projecteur sur des points particuliers (l'édition de La description de l'Egypte, la vie personnelle des frères Champollion, leurs rapports avec Napoléon Ier, etc.). Enfin, le livre sur termine sur un survol rapide des travaux dans ce domaine depuis Champollion. Une heureuse publication qui permet de mettre en valeur une correspondance conservée aux archives de l'Isère et de préciser les conditions et modalités d'une recherche de près de vingt ans, conclue par une découverte essentielle.

Les Belles Lettres, Paris, 2021, 193 pages, 21,- euros.

ISBN : 9782251452142

Pour commander directement le livre : ici.

 

 

L'énigme de Rosette
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 00:01

Le pèlerinage à La Mecque

Une affaire française

Luc Chantre

La France ayant été une grande puissance musulmane, notamment grâce à ses possessions d'Afrique du Nord, la question du pèlerinage de La Mecque, même dans une république laïque votant la séparation des Eglises et de l'Etat, a été une préoccupation importante des gouvernants pendant de très longues années.

Ce livre, essentiellement constitué par des extraits de correspondances, rapports, télégrammes, articles, lettres, témoignages, etc. rédigés par des responsables français depuis la fin du XVIIIe s. Cette véritable anthologie nous permet de suivre l'évolution des relations entre la France officielle et le pèlerinage musulman, sous ses différents aspects. Le premier document est une lettre de Bonaparte au Chérif de La Mecque ("En vous faisant connaître l'entrée de l'armée française en Egypte, je crois devoir vous assurer de la ferme intention où je suis de protéger de tous mes moyens le voyage des pèlerins de La Mecque") ; le dernier un rapport de l'ambassadeur de France à Dakar en 1963 sur la participation de 2.066 pèlerins sénégalais cette année-là ("L'organisation du pèlerinage a, cette année, été entièrement assurée par le gouvernement sénégalais, désireux de faire une démonstration de la compétence et de l'efficacité de l'équipe ministérielle nouvellement formée"). Au total, près de 1000 documents sur moins de deux siècles sont ainsi reproduits en totalité ou en partie. Le livre est divisé en trois grandes parties chronologiques ("La France découvre le Hajj 1798-1914" ; "Le pèlerinage à La Mecque d'une guerre à l'autre, 1914-1945" ; et "En route vers les indépendances, 1945-1963") et les documents sont présentés dans l'ordre des dates d'émission ou de rédaction, d'où une grande facilité pour évaluer les changements. En fin de volume, un classement thématique des documents ("Le Hajj et la question sanitaire", "L'organisation des déplacements vers le Hedjaz", "Le Hajj comme enjeu diplomatique", etc.) permet également, en fonction de tel ou tel centre d'intérêt, de trouver rapidement les documents les plus adaptés.

Un véritable outil de travail, bien fait, utile pour tous ceux qui s'intéressent à la réalité du monde musulman francophone et aux rapports entre les autorités françaises et le pèlerinage.

Presses universitaires de Rennes, 2021, 1021 pages, 32,- euros.

ISBN : 978-2-7535-8193-7.

Pour commander directement le livre : ici.

La France et le Hajj
Partager cet article
Repost0
28 septembre 2021 2 28 /09 /septembre /2021 00:01

Etre reconnu dans l'armée

Sociologie de la reconnaissance en milieu militaire

Axel Augé

Un livre paradoxal à notre sens, et qui finalement remporte de justesse l'adhésion. Il nous semble que l'auteur n'aborde pas le fond du sujet, tout en maniant un vocabulaire spécialisé qui peut rebuter le néophyte. Par ailleurs, traiter dans le même temps du corps des officiers d'active, des blessés militaires et du personnel politique en Afrique noire nous semble peu convaincant.

Dans cet ensemble, deux problématiques nous intéressent directement : celle de l'évolution des rapports entre les blessés et l'institution militaire / leur régiment d'une part, et celle de la reconnaissance des diplômes universitaires dans le parcours professionnel des officiers d'active. Sur les deux points, beaucoup d'évidences pour quiconque connaît un peu l'institution militaire et son fonctionnement. Notons que les réformes en ce sens de la scolarité à Saint-Cyr sont bien antérieures à 2002, mais aussi qu'au delà des effets d'annonce il y a une marge du discours officiel à la réalité... L'importance absolument centrale du brevet de l'Ecole de guerre n'est plus à démontrer depuis longtemps et l'ignorance (pour ne pas dire le mépris) de nombreux cadres dirigeants des organismes de gestion à l'égard du monde universitaire est une autre réalité. Par ailleurs, les quelques exemples d'évolutions de carrière donnés "à la marge" du système paraissent archétypaux. Soyons plus fins dans l'approche : il y a une vie militaire sans brevet de l'Ecole de guerre, mais il ne faut pas s'attendre à finir CEMAT...

Ces sujets méritent pourtant une étude à la fois réaliste et de fond, qui reste toujours à réaliser. Pas facile de faire de la sociologie militaire...

Editions Lamarque, 2021, 178 pages, 17,- euros.

ISBN : 978-2-490643-60-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Sociologie militaire
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile