Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2022 6 26 /11 /novembre /2022 00:11

La guerre d'Algérie

au prisme de la guerre froide

Neuvième volume des actes de colloques annuels de la Fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie (FMGACMT), ce qui témoigne de la volonté qui anime la direction de la Fondation. 

En 2021, le thème retenu est celui de la guerre froide, période qui s'étend de 1952 à 1962 pour la Tunisie, le Maroc et l'Algérie. Dans son allocution d'ouverture, le président Grasset rappelle que la période voit se construire et se développer le mouvement des non-alignés, tandis que les Etats-Unis considèrent que "l'indépendance de l'Algérie est d'autant plus nécessaire qu'elle s'inscrit maintenant dans une rivalité nouvelle avec l'Union soviétique pour le contrôle du monde arabe". Par ailleurs, on a pu écrire que, vaincu militairement sur le terrain, le FLN ne devait qu'à sa reconnaissance internationale et ses appuis extérieurs d'avoir pu s'imposer contre la France. Le sujet est donc particulièrement pertinent et les neuf contributions réunies apportent une incontestable plus-value à notre connaissance du dossier. De Maurice Vaïsse ("Une guerre perdue à l'ONU ?") au témoignage de Lakhdar Brahimi, ancien ministre algérien des Affaires étrangères et ancien secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, sont abordés les rapports avec la Grande-Bretagne (une "position ambiguë"), avec les Etats-Unis bien sûr (qui multiplient "les pressions amicales"), avec la Suisse (dont les relations avec la France sont "assez complexes"), avec Cuba ("Camarade Fidel Castro, le Front de libération nationale d'Algérie n'a décerné qu'une seule médaille d'honneur, nous vous l'avons décerné"). Au-delà de ces relations internationales, relevons la contribution tout à fait originale d'Eva Renucci sur la très mal connue coopération militaire et technique française en Algérie après l'indépendance et celle de Fritz Taubert sur la "course à la reconnaissance" du GRPA auprès de différents gouvernements européens.

Un volume de qualité à conserver précieusement. 

Riveneuve éditions, Paris, 2022, 131 pages, 15,- euros.

ISBN : 978-2-36013-635-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Colloque 2021 FMGACMT
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2022 3 23 /11 /novembre /2022 00:05

Képis noirs et bérets rouges

La bataille de Timimoun

Récit d'une bataille oubliée, en septembre 1957, au coeur du Sahara :

Képis noirs et bérets rouges – Sahara 1957 (Bataille de Timimoun), par le général Massu - Theatrum Belli (theatrum-belli.com)

Sahara
Partager cet article
Repost0
14 novembre 2022 1 14 /11 /novembre /2022 00:07

Cycle "Guerre d'Algérie"

Parallèlement à l'exposition "Je vous ai compris", cycle "La guerre d'Algérie sur grand écran" au musée de l'Armée :

FMGACMT - Cinéma : Cycle : "La Guerre d'Algérie sur grand écran" (fm-gacmt.org)

Cinéma
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2022 1 07 /11 /novembre /2022 00:01

Je vous ai compris !

Exposition au musée de l'Armée sur la phrase prononcée par le général De Gaulle le 4 juin 1958 :

Je vous ai compris ! - Musée de l'Armée (musee-armee.fr)

Phrase choc
Partager cet article
Repost0
30 octobre 2022 7 30 /10 /octobre /2022 01:01

Soldats disparus

Conférence à Rennes le 8 novembre sur les soldats disparus en Algérie :

Le président de Soldis Algérie, à Rennes, le 8 novembre : Lignes de défense (ouest-france.fr)

Disparus
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2022 5 16 /09 /septembre /2022 00:01

TAP

Parachutistes en Algérie

Mark Bruschi et Paul Villatoux

Un bel album aux nombreuses photos couleurs provenant de collections privées. Avec ce volume, il s'agit d'une véritable tentative pour reconstituer et faire comprendre "l'esprit para" de la guerre d'Algérie par l'image autant que par le texte.

Les quatorze chapitres permettent d'aborder tous les types d'unités et toutes les catégories de personnel. Après un point de situation sur la situation en 1954 et un coup de projecteur particulier sur l'opération de Suez, les chapitres 3 à 5 s'attachent à détailler les unités parachutistes, des deux divisions TAP comme celles non endivisionnées. Les chapitres 6 à 8 s'intéressent à des catégories particulières, comme les parachutistes indigènes ou ceux des services spéciaux. Le chapitre 9 revient sur le tandem emblématique "paras-hélicos", dans son concept d'emploi comme dans sa mise en oeuvre, tandis que le chapitre 10 est consacré aux derniers éléments restés sur le territoire, pour Bizerte et la base de Mers el-Kébir. Les derniers chapitres enfin, de 11 à 13, sont consacrés aux éléments du "mythe para" : les éléments de tenue, du béret rouge à la "casquette Bigeard", les insignes spécifiques et les brevets en commençant par la célèbre "plaque à vélo", les traditions spécifiques, de la Saint-Michel aux chants. Enfin, les dernières pages reviennent sur quelques grandes figures de la geste parachutiste en Algérie, "Bruno", "Conan", Jeanpierre et quelques autres.

Un volume qui permet de retrouver (autant que possible) un monde (presque) disparu. Un bel hommage aux troupes parachutistes.

Editions Memorabilia, Saint-Pierre-du-Perray, 2022, 130 pages, 41,- euros.

ISBN : 978-2-37783-065-7.

Pour commander directement le livre : ici.

TAP
Partager cet article
Repost0
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 00:01

Fin tragique de l'Algérie française

Jean-Baptiste Ferracci

Journaliste et grand reporter, déjà auteur de plusieurs ouvrages dont deux consacrés à la guerre d'Algérie, Jean-Baptiste Ferraci livre ici ses souvenirs des années 1944 à 1964, en insistant en particulier sur les années durant lesquelles, comme journaliste à L'Aurore puis comme appelé, d'abord parachutiste puis journaliste, en Algérie, il a été à la fois témoin et acteur de cette guerre : "J'ai donc été le témoin direct de ce qui se passait alors sur le terrain, partageant le quotidien des soldats et de leur encadrement qui servaient la France avec courage et abnégation même si, parfois, la conviction faisait défaut".

Après avoir consacré les trois premiers chapitres aux années qui précèdent le début de la guerre d'Algérie, l'auteur entre dans le vif du sujet avec "Premier voyage en Algérie avec De Gaulle" (Alger, Oran, Mostaganem et le célèbre "Vive l'Algérie Française"), puis avec son incorporation au 1er bataillon parachutiste de choc. Après sa formation, il connaît pendant plusieurs mois le quotidien des opérations de ratissage au sud de Sétif, en appui d'une unité du 15e Tirailleurs. Il est ensuite affecté comme reporter à l'hebdomadaire Bled : "En fait, dans ce journal militaire, auquel collaborent aussi plusieurs civils sous contrat, il y a les professionnels, arrivés là après un parcours dans des unités combattantes, et plusieurs fils de famille que l'on a voulu surtout éloigner des risques du combat, et qui n'ont jamais vu le terrain". Le terrain, Jean-Baptiste Ferracci ne va pas le quitter, sillonnant l'Algérie dans tous les sens pour de très nombreux reportages aux côtés des populations civiles européennes comme musulmanes, aussi bien qu'au sein d'unités en opérations. Rendu à la vie civile en avril 1961, le retour est un peu compliqué par le putsch (qu'il couvre en photos) : "La guerre d'Algérie est terminée pour moi, du moins sur le terrain. Sur les 28 mois de mon service militaire, j'en ai passé 22 là-bas, découvrant ce pays avec passion. Pour l'avoir parcouru dans toutes les directions, je le connais davantage que beaucoup de ceux qui y sont nés. Je l'ai aimé, comprenant mieux que quiconque le sens du mot 'colonisation' avec ses innombrables aspects positifs et ses multiples côtés détestables". De retour à L'Aurore, il continue à couvrir la guerre d'Algérie (il apporte sa version de l'affaire Si Salah), en particulier dans ses formes métropolitaines (manifestations FLN, actions OAS, Charonne, etc.), et il va suivre de près le double drame des Pieds Noirs et des Harkis : "Les tueurs des factions diverses qui sont souvent des résistants de la dernière heure, pratiquant une violence exacerbée pour se faire reconnaître comme combattants, ne paraissent craindre aucunes représailles". Et il ajoute un peu plus loin : "Qui, 60 ans plus tard, s'il n'a pas vécu ces évènements, n'en a pas été témoin ou n'est pas historien, peut-il comprendre ce qui s'est passé alors en  France à l'égard de nos compatriotes d'Algérie ? Heureusement que certains sont encore là pour témoigner, car, vous le verrez, le récit de cette incompréhensible veulerie des dirigeants de l'époque réserve encore bien des surprises". Il termine ainsi son témoignage  avec les massacres, l'exode, les attentats contre De Gaulle, les milliards fournis à l'Algérie de Ben Bella et la "remarquable assimilation" des Pieds Noirs.

Un récit à hauteur d'homme, réaliste, qui apporte un éclairage supplémentaire sur ces années de souffrances.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2022, 303 pages. 24,90 euros.

ISBN : 9782364452084

Pour commander directement le livre : ici.

Reporter militaire
Partager cet article
Repost0
7 juin 2022 2 07 /06 /juin /2022 00:01

Journal d'un pacificateur

Dans les coulisses de l'Etat français

de 1959 à 1976

Jean-Marie Robert et Hugues Robert

Voici un livre qui raconte l'histoire d'un homme obsédé par la justice en temps de guerre et après le retour à la paix, et qui sera sans doute mal reçu par les "intégristes" des deux camps.

A partir des archives personnelles de son père, Hugues Robert retrace son parcours et ses actions à partir de 1959, lorsqu'il est nommé sous-préfet d'Abkou, en Petite Kabylie avec pour mission, déjà, "de faire de la région un des arrondissements pilotes pour réussir, paisiblement, l'indépendance de l'Algérie". Le jeune sous-préfet s'engage sans hésitation et l'ouvrage se présente sous la forme d'un journal presque quotidien (au moins au début), du 24 septembre 1959 au 25 décembre 1976. Pour les dernières années de la guerre d'Algérie, il brosse le portrait de ses différents interlocuteurs, français comme algériens, civils comme militaires, et ne cache pas son hostilité aux regroupements de population et à la torture ("Je suis écoeuré qu'un sous-lieutenant tortionnaire, un capitaine complice et un colonel traître à sa mission se liguent pour couvrir un crime de la plus basse espèce"). En décembre 1960, il reçois même le général De Gaulle, chef de l'Etat, dans sa sous-préfecture présentée comme exemplaire. Dès mars 1962, il se préoccupe du sort des harkis ("L'administration feint de vouloir les aider") et s'efforce de les protéger en leur permettant de gagner la métropole ("En dépit des consignes officielles, mes agents et moi nous démenons pour exfiltrer les profils les plus en danger"). Tandis que Messmer menace de sanctions les officiers qui se soucient de leurs supplétifs, il refuse l'idée d'abandonner ceux qui ont aidé la France. De retour en métropole et affecté à Sarlat en juillet 1962, et tout au long du second semestre de l'année il y apprend les assassinats de ceux qui sont restés au sud de la Méditerranée et y découvre le sort réservé à ceux qui ont pu rejoindre la métropole, quasiment abandonnés sans ressources dans des camps insalubres. Les descriptions qu'il fait des situations dramatiques vécues dans la circonscription de son ancienne sous-préfecture sont accablantes pour le FLN et les nouvelles autorités algériennes. Il va dès lors se consacrer à les aider autant qu'il le peut, faisant jouer ses relations dans la haute administration et n'hésitant pas à payer de sa personne, pour essayer de faire libérer les prisonniers en Algérie ou pour améliorer le sort des réfugiés en métropole. Au fil des années, les mentions dans ce journal sont de plus en plus distantes (parfois plus d'une année) et contiennent une proportion croissante de faits personnels et d'évènements familiaux.

Un livre que l'on retiendra pour le franc-parler (ou "franc-écrire") de son auteur et pour le nombre très élevé des exemples précis qu'il donne sur le sort et le devenir des ressortissants de sa sous-préfecture.

Editions Max Milo, Paris, 2022, 311 pages. 21,90 euros.

ISBN : 978-2-31501-007-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Complexité
Partager cet article
Repost0
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 00:01

Algérie : le piège gaulliste

Henri-Christian Giraud

Journaliste au Figaro Histoire, qui avait publié un numéro sur ce thème, et auteur de De Gaulle et les communistes (ici), Henri-Christian Giraud propose aujourd'hui une étude sur De Gaulle et l'indépendance algérienne.

La thèse défendue est celle d'un choix de De Gaulle en faveur de l'indépendance algérienne très en amont, avant même son retour au pouvoir. En 1958, le général prend la tête du gouvernement avec "un non-dit qu'il finira par déclamer et décliner sur tous les tons le moment venu : le dégagement". Henri-Christian Giraud utilise de nombreuses sources d'archives, mais surtout les récits et souvenirs des témoins et acteurs du drame, notamment Jean Daniel et Jacques Soustelle. Au fil des pages du livre, il retrace, à partir de 1955, l'itinéraire souterrain de cette conviction gaulliste et sa mise en oeuvre très lente, très progressive, mais déterminée. Il rappelle les relations avec Moscou, les entretiens informels et officieux avec les représentants de toutes les tendances métropolitaines et algériennes : "Tout ce qui peut servir la clarté est à bannir, car De Gaulle en serait prisonnier. Il va donc employer son talent à rester dans l'ambiguïté la plus déconcertante possible". L'auteur revient sur une série d'épisodes, comme le piège (politique) tendu à Massu en 1960, la semaine des barricades, l'affaire Si Salah, les risques qui entourent le procès du général Challe, le référendum, le putsch et les négociations préalables aux accords d'Evian, le tout sur fond de pression sur la presse et de campagnes d'intoxication.

En résumé, un "dessein secret" mis en oeuvre méthodiquement, avec obstination, et pourtant toujours démenti par la doxa gaulliste. Un livre qui est peut-être trop entier dans l'illustration d'une thèse, mais qui remet en lumière des situations et des décisions pour le moins significatives.

Perrin, Paris, 2022, 696 pages, 30,- euros.

ISBN : 978-2-262-10062-9.

Pour commander directement le livre : ici.

1958-1962
Partager cet article
Repost0
3 mai 2022 2 03 /05 /mai /2022 00:01

Les derniers feux de la guerre d'Algérie

Pierre Pellissier

Voilà un livre globalement à contre-courant de la doxa en vigueur sur la fin de la guerre d'Algérie, et qui apporte beaucoup d'informations ponctuelles sur les derniers mois, de mars à juillet 1962.

Déjà auteur de plusieurs ouvrages et biographies (ici par exemple), Pierre Pellissier nous propose avec ce nouveau volume une description du chaos qui embrase et et bouleverse tout le territoire et ses composantes (autorités politiques, commandement militaire, FLN, OAS, etc.). Il organise son propos en 12 chapitres chrono-thématiques, comme "Cessez-le-feu, le 19 mars", "Rue d'Isly, le 26 mars", ou "Oran, le 5 juillet" (il revient en particulier dans ce chapitre sur les enlèvements suivis de transfusions "à mort"). Il multiplie les citations, presque toujours tout-à-fait pertinentes, et fait appel à des sources et témoignages inédits. Les modalités de préparation et de tentative de création d'un maquis Algérie Française dans l'Ouarsenis sont très détaillées et, globalement, tous les acteurs des différentes phases sont présentés avec soin. Relevons que le dernier chapitre, "Les bilans impossibles", s'intéresse en particulier aux Unités des Forces Locales, créées en 1962 et très rarement étudiées. Notons également plusieurs annexes, dont la première présente ce que sont devenus, après 1962, les différents acteurs de ces drames, des exilés de l'OAS aux condamnés de métropole, et aux promus du gaullisme.

Un volume très riche qui, en cette période de commémorations mièvres, remet un certain nombre de pendules à l'heure.

Perrin, Paris, 2022, 317 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-262-08583-4.

Pour commander directement le livre : ici.

1962
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile