Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 06:00

Les ports de guerre français

Gérard Blier

Le sujet s'impose comme évident si l'on prend deux minutes de réflexion. Mais, en réalité, qui y pense ? Dans ce livre, Gérard Blier a la bonne idée de s'intéresser à la guerre navale et à la Royale à partir de l'angle d'approche original de ses ports et bases.

Autant, en effet, les questions logistiques et de soutien sont identifiées, connues et adaptées dans le domaine terrestre, autant il ne vient pas immédiatement à l'esprit qu'un bâtiment n'est pas en permanence à la mer et qu'il faut bien, de temps en temps, qu'il fasse halte, recomplète son équipage, ses matériels, son carburant, ses ravitaillements divers, ou tout simplement soit entretenu. En onze chapitres chronologiques, le livre raconte cette longue évolution d'infrastructures indispensables, du Moyen-Âge à nos jours, des inévitables Toulon et Brest à des lieux peut être moins connus comme Brouage (mais oui, au XVIe s.). Tous les grands ports français, du nord, de l'ouest ou du sud, sont en effet concernés, jusqu'aux lus lointains territoires africain (Dakar, Bizerte, Mers el-Kebir, Djibouti), malgache (Diego Suarez) et indochinois (Haïphong), sans oublier désormais (évoqué en conclusion) Abou Dhabi. Au fil des années,les évolutions de la menace aussi bien que celles de la technique entraînent des adaptations corollaires au maillage côtiers des grands ports de France. Au gré des chapitres, les grandes batailles navales ou terrestres liées à ces territoires ne sont pas oubliées, pas plus que les aménagements d'infrastructure (parfois très importants) nécessaires pour que le port trouve (ou retrouve) tout son potentiel.

Des galères royales aux sous-marins nucléaires, la France a toujours eu une "vocation maritime", même si tous les gouvernements n'ont pas eu la "fibre navale". Le mérite de cet ouvrage est de bien replacer la question des installations à terre dans l'ensemble du processus.

Economica, Paris, 2017, 145 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-7178-6934-7.

Ports militaires et bases navales
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 06:00

Les 'provinces' transatlantiques

1882-1927

Max Rémy et Laurent Le Boutilly

Présentant davantage l'aspect d'un hors-série de magazine que d'un livre, cette très jolie brochure nous transporte à bord des 11 paquebots français lancés à partir de 1882 et baptisés du nom de provinces métropolitaines.

Après le Normandie, les Bretagne, Champagne, Bourgogne, Gascogne, Bretagne, Touraine, Aquitaine, Navarre, Lorraine, Savoie et Provence, dernier grand paquebot de la série mis à l'eau en 1905, constituent à l'époque le fleuron de la flotte commerciale "passagers" transatlantique sous pavillon français. Ils sont ici d'abords présentés ensemble dans le contexte de leur compagnie, puis à tour de rôle, dans leurs caractéristiques techniques, leur emploi, leur temps de "service militaire". En dépit de nombreux incidents, qui nous sont racontés par le menu pour chaque navire, ils conservent à la France la cinquième place dans le trafic Europe-Nouveau monde et pour la plupart sont mis au service des armées dès l'été 1914. Fréquemment utilisés comme transports de troupes, ils rallient les Antilles à la métropole, Marseille aux Dardanelles et à Salonique. En 1917, c'est sur le Lorraine que le maréchal Joffre embarque pour sa tournée triomphale aux Etats-Unis, tandis que le Savoie, transformé en croiseur auxiliaire pendant le conflit, effectuera ensuite le voyage de New York jusqu'en 1927 et que le Bretagne devenait navire-hôpital. Très largement illustré de nombreuses photos, accompagné de profils en couleurs originaux, ce petit volume nous entraîne dans une première phase dans le monde très contrasté des magnifiques paquebots du début du XXe s. (qui transportent aussi presque à fond de cales les immigrants), puis dans un deuxième temps dans l'environnement particulier des navires de commerce militarisés pour le service de guerre, enfin dans le contexte difficile du retour à la paix (et à la reconquête des marchés).

Une belle page d'histoire navale qui croise pendant plus de quatre ans l'histoire militaire.

Editions Minimonde76, Grand Camp, 2016, 80 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-9541818-0.

Epopée transatlantique
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 06:00

Histoire des pirates et des corsaires

de l'Antiquité à nos jours

Gilbert Buti et Philippe Hrodej (Dir.)

Déjà auteurs ensemble d'un Dictionnaire des pirates et des corsaires remarqué (ici), Gilbert Buti et Philippe Hrodej nous proposent dans cet ouvrage collectif une histoire complète de la course et de la piraterie, à la fois "sujet de rêve, d'évasion sinon de fantasme" .

On sait bien les différences fondamentales entre les deux : le corsaire, "auxiliaire de l'Etat", "navire armé et financé par un particulier ou quelques associés pour courir sus sur la mer aux ennemis du roi" ; et le pirate, qui "opère pour son propre compte" et "fait la guerre à toutes les nations". Mais cet ouvrage nous montre aussi que cette distinction classique -pour nous- n'a pas toujours été aussi nette, selon les territoires et les époques. Ce volumineux ouvrage est divisé en neuf grandes parties chronothématiques, constituées chacune de trois ou quatre textes d'une dizaine à une vingtaine de pages. Rythmé, le livre bénéficie ainsi d'une solide cohérence, tout en étant -en plus- facile et agréable à lire. On apprend beaucoup sur toutes les périodes, des ambiguités de la période antique à la mer du Nord et à la Méditerranée au Moyen-Âge, des rôles respectifs des Anglais, Français, Hollandais et Espagnols dans l'Atlantique et aux Antilles aux XVIe et XVIIe s. à la Méditerranée jusqu'au XIXe s. et à l'Atlantique jusqu'à la guerre anglo-américaine de 1812 et aux indépendances des colonies espagnoles, du monde asiatique de l'océan Indien à partir du XVIe s. jusqu'à la mer d'Oman au XIXe, du renouveau de la piraterie enfin dans le golfe de Guinée, au large de la Somalie et en Asie du Sud-est entre la fin du XXe et le début du XXIe s. Enfin, l'ouvrage se termine sur deux chapitres originaux qui méritent d'être soulignés : l'archéologie sous-marine (son intérêt, ses difficultés, etc.) et certaines représentations, en particulier cinématographiques.

De nombreuses annexes complètent utilement ce volume, dont une présentation des types de navires. Une quinzaine de cartes, une belle bibliographie, un glossaire et deux index constituent également autant de points forts. Certes, aucun historien ne peut jamais prétendre être totalement exhaustif, mais à ce niveau, complété par le Dictionnaire que nous évoquions et paru chez le même éditeur en 2013, tous les amateurs disposeront d'un très beau et "copieux" ensemble. A connaître et à conserver.

CNRS Editions, Paris, 2016, 601 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-271-08999-1.

A l'abordage !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 06:00

Une histoire de la marine de guerre française

Rémi Monaque

Il existe dans les "classiques" de l'histoire militaire quelques belles histoires complètes de la marine militaire française, mais désormais un peu anciennes et souvent marquée au sceau de l'hagiographie. Avec ce gros livre, l'amiral Monaque, certes en totale sympathie avec son sujet, nous en propose une vision d'ensemble sans doute la plus réaliste à ce jour.

Organisé en treize chapitres chronologiques, le livre s'ouvre sur les tentatives de débarquement en Angleterre de Philippe Auguste au début du XIIIe siècle (et donc la nécessité de disposer pour cela de bâtiments), et se termine avec l'échec du projet de construction d'un porte-avions franco-britannique au début du XXIe siècle : si la France est d'abord une nation continentale, l'Angleterre est toujours le fil rouge qui permet de comprendre les évolutions de notre marine. Au total, même si l'auteur a la modestie d'affirmer qu'il ne prétend pas écrire une histoire complète de la marine de guerre tricolore, il faut dire que l'ouvrage est particulièrement riche d'informations multiples, comme en témoignent d'ailleurs les nombreuses notes reportées en fin de volume et le dense index final. Au fil des périodes plus ou moins florissantes (et des efforts régulièrement renouvelés pour doter le pays d'une "grande" marine), le contexte politique et international est décrit, l'organisation générale est présentée, les principaux responsables évoqués, l'investissement en construction comme les combats rappelés. Quelques chapitres sur des périodes peu connues retiennent l'attention, comme celui sur la marine de Napoléon III (il faut bien transporter les troupes en Crimée ou au Mexique, et des bâtiments pour intervenir en Baltique comme en Annam), ou celui sur les années qui précèdent 1914 ("Illusions et déclin"). Après avoir présenté les problématiques de 1939-1940 et le drame de Mers el-Kébit, l'auteur (lui-même mari et fils d'officier de marine) note par exemple : "La réunification de la marine française, entre le gros des forces resté fidèle à Pétain, au moins jusqu'en novembre 1942, et la petite force ralliée à de Gaulle sera très difficile. Longtemps après la guerre, des traces d'hostilité subsisteront entre les deux groupes. Ce n'est que peu à peu que les passions s'apaisèrent. Mais, chez les descendants des protagonistes, le feu couve toujours sous la cendre" !

Une histoire générale particulièrement bien renseignée, agréable à lire, dans laquelle l'auteur n'hésite pas à prendre quelques positions peu conformes aux discours habituels. Un livre qu'il est indispensable de connaître. 

Perrin, Paris, 2016, 511 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-262-03715-4.

Histoire de la Royale
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 06:00

Le petit quizz de la Marine

Grégoire Thonnat

Après le succès rencontré par "Le petit quizz de la Grande Guerre", dont nous avions parlé en son temps (ici), voici un nouveau volume tout aussi réussi.

Aussi complet que ludique et pédagogique sous un format réduit, le petit livre nous propose d'abord une série de questions-réponses sur la Marine et son histoire, puis une chronologie de la Marine en une demi-douzaine de pages entre le XIIIe et le XXIe s., enfin quelques chapitres thématiques indispensables (10 personnages, 10 navires, 10 inventions, 10 livres). Le volume se referme sur la rapide présentation du somptueux Musée de la Marine au Trocadéro et de ses quatre sites de province. Chacun peut être certain d'y apprendre quelque chose.

Agréable, amusant, riche d'informations : un excellent moyen pour "entrer" dans l'histoire de la Marine sans en avoir l'air. 

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2015, 149 pages. 6,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-047-9.

Connaissez-vous la Marine ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 06:15

La piraterie au fil de l'histoire

Un défi pour l'Etat

Michèle Battesti (Dir.)

Voici les actes d'un colloque pluridisciplinaire qui s'est tenu en 2012, alors que les actions des pirates ne cessent de se multiplier sur toutes les mers du monde et que des missions navales internationales tentent de les contenir de l'océan Indien à l'Atlantique.

Organisée en quatre grandes parties ("Etymologies et pratiques à la lueur du droit", "Les facteurs favorisant l'émergence de la piraterie", "La lutte anti-piraterie : une approche globale", et "Le pirate dans l'ordre symbolique"), la quarantaine de contributions permet ainsi de balayer très largement toute l'histoire de ce phénomène dans ses diverses facettes, des temps anciens ("Du larron écumeur de mer aux 'pirathes' : les genèses de l'accusation en piraterie à la fin du Moyen-Âge français", par Pierre Prétou) aux dernières évolutions juridiques ("La loi française du 5 janvier 2011", par François Laurent). C'est également l'occasion de multiplier les présentations de situations particulières, de Somalie au détroit de Malacca et au delta du Niger ; de donner de nombreux exemples historiques, de la côté croate à Malte, à l'Afrique du Nord et à la mer Rouge ; et de préciser le rôle des acteurs (les capitaines des navires, les armateurs, les assureurs, etc.). Les quatre dernières contributions, consacrées à l'image du pirate, sont tout-à-fait intéressantes par l'originalité et la diversité des angles d'approche.

La conclusion de Francis Vallat ne laisse aucune ambigüité : "Oui, la guerre contre la piraterie est légitime", et annonce que le phénomène va perdurer en dépit des succès poncuels remportés par les Occidentaux. Toujours de grande qualité et référencés, les textes qui nous sont proposés constituent un ensemble cohérent, riche d'informations. Un volume qui ne pourra que satisfaire tous ceux qui s'intéressent à ce thème et aux questions navales.

Presses universitaires Paris-Sorbonne, 2014, 496 pages, 24 euros.

ISBN : 978-2-84050-949-3.

Guerre ou industrie ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 06:15

Les hydravions de la Luftwaffe (vol. 3)

Jean-Louis Roba et Michel Ledet

Dans la dense collection des gros albums 'Profils d'avions', les éditions Lela Presse proposent aujourd'hui la troisième partie de leur véritable encyclopédie spécialisée.

Très richement illustré selon les canons de la série, ce volumineux ouvrage présente une dizaine d'appareils différents. Il consacre toutefois une partie significative de sa pagination au Dornier 24, un appareil quasi-mythique qui a servi aussi bien au sein des forces alliées (en particulier aux Indes néerlandaises et dans le Pacifique) que de la marine allemande  (et jusqu'au nord du front de l'est), avant, pendant et après la guerre. Qualifié de "superbe appareil" par les auteurs, il mérite sans aucun doute cette appréciation. Croquis, écorchés, coupes des différents éléments font de cette partie un "must" pour les spécialistes. Appareils des marques Arado, Blohm & Voss, Heinkel et Junkers sont ensuite plus rapidement étudiés et l'ouvrage se termine sur une quarantaine de pages avec la présentation d'appareils saisis dans divers pays occupés et réutilisés par les Allemands.

Un très beau volume, dont le prix élevé devrait hélas limiter la diffusion.

Editions Lela Presse, Le Vigen, 2014, 414 pages, 65 euros.

ISBN : 978-2-914017-66-4.

Aéronavale
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 07:00

Le Charles de Gaulle en action

Henri-Pierre Grolleau

Dans la série des beaux albums superbement illustrés qui donneraient presque envie de devenir marin, celui-ci atteint pleinement son objectif.

Après avoir souligné dans les premières pages l'importance stratégique d'un groupe aéronaval autour d'un porte-avion nucléaire, groupe modulaire et au total instrument extrêmement souple de puissance navale, Henri-Pierre Grolleau présente les différents éléments maritimes et aériens de cet ensemble complexe,leurs matériels, leurs performances. Il s'intéresse ensuite aux opérations aériennes conduites à partir du Charles de Gaulle, à leur commandement et à l'organisation de la sécurité sur les bâtiments comme lors des opérations. Enfin, en tel ensemble doit être soutenu, ce qui exige une logistique complexe et les hommes embarqués doivent vivre au jour le jour. Sur chaque double page, de grandes photos couleur d'excellente qualité viennent illustrer un texte clair.

Pas de questionnement, pas de réflexions critiques, l'objectif n'est pas là : un album en hommage au fleuron de la Marine nationale, présenté de façon très complète sous son meilleur jour. Une publication "haut de gamme" qui aurait pu être réalisée par le SIRPA Marine.

Marines éditions, Rennes, 2014, 189 pages, 49 euros.

ISBN : 9782357431324.

P.A.N.
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 06:25

Les bâtiments-écoles type Léopard

François-Olivier Corman et jean Moulin

Voilà un petit volume d'une très grande précision qui ravira les amateurs de bâtiments de la Royale, sur le thème d'une série de huit navires surnommée "la ménagerie".

Les Léopard, Panthère, Jaguar, Lynx, Guépard, Chacal, Tigre et Lion ont été mis en service à partir du début des années 1980. Ils ont bien spur une notoriété bien moins importante que les grands bâtiments de la flotte de surface, et ce volume permet de mieux connaître ce que sont les bâtiments écoles de la Marine, avec la description de leurs équipements les plus divers. Le corps du livre est consacré à l'historique de chaque bâtiment, présenté chronologiquement, et se termine par une série d'annexes, glossaire, index des sigles et bibliographie.

Un petit volume sans prétention, mais bien illustré et utile pour tous ceux qui veulent mieux connaître la Royale au-delà des quelques noms de bâtiments toujours répétés. Un petit livre de référence à conserver dans sa documentation.

Marines Editions, Rennes, 2014, 127 pages, 25 euros.
ISBN : 978-2-35743-131-7.

Léopard des mers
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 06:30

Dictionnaire des corsaires et des pirates

Gilbert Buti et Philippe Hrodej (Dir.)

Voilà une véritable somme qui nous fait voyager, d'une mer et d'un océan à l'autre, dans le temps et dans l'espace, tranquillement installé dans notre fauteuil (un vieux rhum à la main ?), dans le monde merveilleurs et bien réel de "capitaine Crochet" et de "Barbe noire". 

600 entrées, plus de 50 contributeurs, pour un volume qui, de bernard-Anselme d'Abbadie de Saint-Castin, rejeton d'un noble français qui au début du XVIIIe siècle mène à partir de l'Acadie la guerre de course contre la marine britannique, à Zubiaur Pedro, basque au service des rois très catholiques d'Espagne au XVIe siècle, nous entraîne dans le réalité et l'imaginaire, le vécu et les reconstitution, l'histoire et les histoires autour de ces personnages qui ont, depuis si longtemps, enflammé l'imagination populaire. Saviez-vous que Morlaix fut une base corsaire ? Connaissez-vous Jacques Léger, flibustier de Saint-Domingue ? Avez-vous entendu parler des redoutables pirates du Maroc atlantique ou de la terrible famille Zheng en mer de Chine ? Savez-vous enfin que "les Etats-Unis n'ayant pas signé le traité de Paris de 1856 interdisant la pratique de la course, celle-ci demeure légale" et qu'en 2007 "la société privée de protection maritime Pistris Inc. aurait reçu une lettre de marque pour armer sous pavillon américain un navire pour traquer les pirates dans le golfe d'Aden"

De l'Antiquité à nos jours ... Et si la très "moderne" privatisation de la guerre remettait à l'honneur les fils de Surcouf et de Jean Bart ? Sous réserve que les valeurs illustrées soient du même ordre... Mais peut-être que le prochain trésor de l'île de la Tortue sera protégé dans les coffres du Liechtenstein ou de Singapour ? Comme tous les volumes de ce type, ce dictionnaire peut se lire (se savourer) à petites doses, entrées par entrées, thèmes après thèmes. Un volume qui mérite très grandement d'être connu.

CNRS Editions, Paris, 2013, 990 pages, 39 euros.

ISBN : 978-2-271-08060-8.

Boucaniers et flibustiers
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Marine
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile