Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2020 3 09 /09 /septembre /2020 00:01

La cavalerie

XVIIe - XXe siècle

Eric Labayle

Nouvelle parution dans la série des "Guides historiques Lamarque" avec cette brochure consacrée à l'histoire de la cavalerie française au cours des derniers siècles.

Après une rapide présentation de l'arme ("elle est l'arme de tous les extrêmes ... La cavalerie est partout avant, pendant et après la bataille, mais aussi à la peine comme à l'honneur"), et un bref historique à partir du Moyen-Âge, les différentes subdivisions de l'arme sont présentées, généralement sur une double page : carabiniers, cuirassiers, dragons, lanciers, hussards, chasseurs à cheval, chasseurs d'Afrique et spahis aux splendides uniformes ; et plus rapidement les formations éphémères comme les mamelouks, les guides ou les cent-gardes. Au fil des pages, sont évoqués des combats mémorables ou des chefs prestigieux. La brochure comporte un glossaire et se termine sur les indispensables métiers qui entourent les unités de cavalerie (vétérinaires, maréchaux-ferrants, etc.) puis sur un rapide survol de leur mémoire.

Une petite brochure facile à lire et fort bien illustrée qui, pour un coût modique, constitue une bonne première approche pour le néophyte.

Editions Lamarque, 1 La maison Rouge, 37220 Avon-les-Roches.
2020, 32 pages, 6,- euros. ISBN : 978-2-490643-40-0.

L'arme du panache

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2020 2 21 /07 /juillet /2020 00:01

L'autre terreur après la foudre

Christophe Lafaye

Nouveau très bel album régimentaire sous la signature de Christophe Lafaye, qui donne indiscutablement un "coup de jeune" à ces publications.

Le livre s'ouvre sur une frise chronologique de l'histoire du régiment qui a toujours été stationné en Bretagne, frise qui commence en 1929 avec la création du 11e RACLHMM (régiment d'artillerie coloniale lourde hippomobile mixte malgache, ouf !). Il se divise ensuite en quatre parties d'importance inégale. La première, purement historique, rappelle en un peu moins d'une vingtaine de pages l'histoire de l'artillerie de marine entre 1622 et 1929. La seconde couvre l'entre-deux-guerres, la Seconde guerre mondiale (dont la campagne de France en détail) et les années 1950-1970. La troisième partie correspond au renouveau des opérations extérieures et à la professionnalisation du régiment et une planisphère permet de positionner les près de 25 engagements du 11e RAMa d'Albanie en Afghanistan, du Liban au Comores, du Rwanda au Sahel et à l'Irak. En bref, presque un tour d'horizon des OPEX des trente dernières années. La quatrième partie enfin, sur une quarantaine de pages, présente le régiment aujourd'hui sous tous les angles, par unité élémentaire, de la batterie de commandement et de logistique aux deux batteries de réserve, sans oublier les batteries dissoutes. Au fil des chapitres, les principaux matériels en dotation sont présentés. Le livre se termine sur un large ensemble de photographies classées par thèmes (les hommes, les matériels, etc.), et il faut insister ici sur la grande qualité de l'iconographie, absolument exceptionnelle et particulièrement bien mise en valeur. Parmi celle-ci d'ailleurs, de nombreux insignes et autres "patchs" parfois peu connus qui raviront les amateurs. Ceci nous permet de préciser également le caractère très humain du volume, qui accorde une large place aux hommes composant le régiment.

On apprécie les nombreux encarts qui précisent le texte courant avec notamment des portraits "d'anciens" du régiment et on remarque l'insertion au fil des chapitres de quelques pages de BD, fort agréables, qui donnent un autre style à l'ensemble. Un album de grande qualité qui permet de faire un point très précis de l'évolution de ce beau régiment.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2020, 287 pages, 39,- euros.

ISBN : 978-2-36445-162-9.

11e RAMa

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2020 4 16 /07 /juillet /2020 00:01

L'armée de l'Air

face à ses épreuves

Général Michel Forget

Général de corps aérien en 2e section depuis plus de 30 ans après une carrière complète dans la chasse, Michel Forget présente ici un survol complet de l'histoire de l'armée de l'air depuis sa création.

Le livre est organisé en sept chapitres chronologiques, dont chacun correspond à une période caractéristique de cette histoire, qualifiée de "tumultueuse". De "L'armée de l'air. La naissance, la chute et le rebond (1934-1940-1943)" à "L'armée de l'air professionnalisée. Nouvelle armée, nouveaux formats, nouvelles missions (de 1996 à nos jours)", l'auteur brosse le tableau des périodes fastes comme des temps difficiles, des années de croissance comme de celles de réduction de la voilure. Les différentes périodes correspondent aussi à des thématiques : le chapitre 3 est centré sur l'OTAN naissante, la CED et les guerres d'Indochine et d'Algérie ; le chapitre 5 s'intéresse à la période 1975-1990, de la fin de la guerre froide à la guerre du Golfe. Il s'agit pratiquement d'un ouvrage institutionnel (style "Défense et illustration de l'armée de l'Air"), préfacé par l'actuel CEMAA ("Les aviateurs sont en première ligne des opérations militaires de la France"... Merci pour l'armée de Terre et les soldats tombés en OPEX.), qui décrit une situation devenue critique dès la fin de la guerre froide et affirme en conclusion que "L'armée de l'air a montré ... sa capacité à surmonter les plus graves moments de sa courte histoire. Il n'y a aucune raison pour qu'il n'en soit pas de même demain".

Il est vrai qu'armée la plus jeune, l'armée de l'Air reste assez mal connue (en dehors des travaux fondateurs du regretté Patrick Facon) et ce livre constitue une solide approche de l'ensemble de son histoire. A ce titre, il intéressera aussi bien les amateurs d'histoire de l'aéronautique que ceux qui s'intéressent à l'histoire des armées et aux questions de défense plus largement.

Economica, Paris, 2020, 254 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7129-6.

Histoire de l'armée de l'Air

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2020 6 11 /07 /juillet /2020 00:01

La Lehrgeschwader 1
L'escadre au griffon (vol. 2)

Peter Taghon

Nouveau volume dans la collection des historiques d'unités de l'armée de l'Air (ici allemande) avec la deuxième partie de l'histoire de la LG 1, du printemps 1942 à la fin de la guerre.

Cette unité de la Luftwaffe est essentiellement engagée jusqu'au début de l'année 1944 en Méditerranée, et on la suit au jour le jour en opérations au-dessus de Tobrouk, d'El-Alamein, mais aussi sur Malte, aussi bien en appui des troupes au sol qu'en protection des convois de l'Axe ou en lutte contre les convois alliés. Fortement éprouvée à la fin de la campagne de Tunisie, l'unité va poursuivre ses missions en Sicile, en Italie continentale et en Grèce insulaire avant d'être retirée du front pour être réorganisée et rééquipée à l'automne 1943, tout en restant en partie engagée au prix de lourdes pertes humaines et matérielles. Après l'Italie, jusqu'en juin 1944, elle est transférée en Belgique pour être engagée sur le front Ouest à la suite du débarquement de Normandie. Elle va dès lors suivre la retraite des armées allemandes (bombardements sur Melun fin août par exemple). Repliée sur des aérodromes allemands, elle intervient sur l'est de la France, la Belgique, le Luxembourg. Le 28 décembre, il ne lui reste que 22 appareils en état de voler et 35 équipages opérationnels et la difficulté de ravitaillement en carburant diminue sensiblement son rythme d'activité. De février à avril 1945 enfin, les derniers éléments de l'escadre sont sur l'Oder, en particulier pour bombarder les ponts dans l'espoir de freiner les Soviétiques. Ils sont, comme d'autres, transformés en fantassins dans les derniers jours de la guerre.

Les annexes précisent jusqu'au plus petit détail les pertes, les décorations, etc. On apprécie également la très riche iconographie, provenant pour l'essentiel de sources privées et donc globalement non connue à ce jour. Une histoire d'unité qui, au-delà des "fana" aviation, présente l'intérêt majeur de permettre d'intégrer la 3e dimension dans le récit des opérations et campagnes terrestres. A cet égard, l'extrême précision de ces volumes constitue une indiscutable plus-value. 

LELA Presse, Le Vigen, 2020, 287 pages, 43,- euros.

ISBN :  978-2-37468-030-9.

Luftwaffe

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 00:01

La Jagdgeschwader 54

Les aigles au 'coeur vert' de la Luftwaffe (vol. 2)

Philippe Saintes

Gros tome 2 pour l'histoire de cette unité allemande, sur la période courant de janvier 1943 à mai 1945. La masse d'informations rassemblée est absolument impressionnante.

Les formations de la Jagdgeschwader 54 sont engagées "éparpillées" sur tous les secteurs de l'immense front de l'Est (mais aussi à l'Ouest) en 1943 et participent en particulier à la gigantesque bataille de Koursk, dont nous avons ici une rare approche par la troisième dimension. En dehors d'un séjour sur le front Ouest et en Allemagne la même année et en 1944 pour une partie de son effectif, l'essentiel de la formation retrouve le front russe dès le début de l'année 1944 et va se battre du ciel roumain à celui de Finlande, de Bielorussie en Pologne. Alors que certains pilotes sont toujours engagés à l'Ouest (Arnhem, bataille des Ardennes), les survivants de l'unité se partagent dans les derniers mois de guerre entre la défense de l'Allemagne stricto sensu et celle de la poche de Courlande. Au total, les différentes unités enregistrent près de 9.500 victoires pour l'ensemble de la guerre pour 733 pilotes tombés au feu. Outre les listes de pilotes et d'appareils ainsi que les extraits de Journal de marche et de témoignages, on apprécie les nombreux profils, très esthétiques, et les photos (entre 2 et 5 par pages !), dont certaines sont exceptionnelles. La richesse iconographique du volume est tout particulièrement à souligner.

Il semble difficile d'être plus complet dans l'historique d'une unité. Par le texte et par l'image, tout semble y être. Un gros volume qui séduira les amateurs d'histoire des armées de l'air comme ceux qui se passionnent pour la Seconde guerre mondiale. Une réussite pour ce type d'ouvrages.

Editions LELA Presse, Le Vigen (87), 2020, 333 pages, 49,- euros.

ISBN : 978-2-37468-029-3.

Luftwaffe

Partager cet article

Repost0
28 avril 2020 2 28 /04 /avril /2020 00:05

Vampire et Mistral français

(vol. 1)

Sébastien Guillemin, Claude Petit et Patrick Vinot Préfontaine

Dans la belle collection consacrée aux appareils militaires, les éditions Lela Presse publient le premier tome d'une étude exhaustive consacrée aux premiers chasseurs à réaction de l'armée de l'Air française.

Ce volume est divisé en trois grandes parties. La première, "Historique", revient sur les origines du Vampire, ses prototypes et ses versions successives, leur diffusion dans des dizaines de pays à travers le monde et bien sûr leur achat par la France (avec cadence des livraisons et emploi). Il en est de même pour le Mistral (avec ses défauts). Leur construction en France, les records établis par ces appareils, leur participation à des exhibitions diverses et leur utilisation opérationnelle constituent une part importante de cette partie. La seconde, "Technique", ravira tous les amateurs par la précision des plans et des descriptions, qu'il s'agisse des structures générales, des moteurs ou de l'armement. La troisième enfin, "Les unités sur Vampire et Mistral", ce qui nous transporte à la fin des années 1940 / début des années 1950 au coeur de la reconstitution de l'armée de l'Air dans les différentes escadres de chasse. Le livre se termine sur une quarantaine de pages d'annexes qui détaillent des utilisations particulières et donnent la liste des appareils produits et assemblés.

L'ensemble du texte courant est ponctué d'encarts qui précisent un point de détail, de nombreuses citations d'acteurs de cette aventure humaine et technique, de profils très réussis et d'une iconographie particulièrement riche. Un très beau volume qui donnera satisfaction à tous les amateurs de l'histoire de l'armée de l'Air.

Editions Lela Presse, Le Vigen, 2020, 380 pages, 59,- euros.

ISBN : 978-2-37468-026-2.

Premiers chasseurs à réaction

Partager cet article

Repost0
30 mars 2020 1 30 /03 /mars /2020 00:05

13e demi-brigade de légion étrangère

La phalange magnifique

André-Paul Comor et Ludovic de La Tousche

Voici un nouvel album régimentaire de grande qualité, en hommage à l'une des plus prestigieuses unités de l'armée de Terre.

Préfacé par le chef d'état-major de l'armée de Terre, lui-même ancien chef de corps de la 13e DBLE, le volume présente sommairement la Légion aujourd'hui (11 régiments, 140 nationalités), puis s'organise en deux grandes parties : "La 13e DBLE de 1940 à 2016" et "La 13e DBLE aujourd'hui". La première partie, à forte composante historique, cesse donc lorsque "la 13" retrouve l'hexagone. Elle commence en février 1940, lorsque deux bataillons de légion de type 'montagne' sont réunis en une demi-brigade intégrée au corps expéditionnaire de Scandinavie, où ils vont se couvrir de gloire avant d'être exfiltrés en urgence du fait de l'offensive allemande en mai. Reconstituée par la France Libre, elle est engagée dans la triste affaire de Dakar avant de retrouver le combat en Afrique orientale contre les Italiens, puis en Syrie dans une lutte fratricide, à Bir-Hakeim et en Afrique du Nord contre Rommel avant de débarquer en Italie et de participer enfin à la campagne de France, ensemble qui vaut à l'unité d'être compagnon de la Libération. Nous retrouvons "la 13" en Indochine, de la plaine des joncs à Dien Bien Phu, puis en Algérie, de 1955 à 1962. Vient ensuite le long séjour à Djibouti, de 1962 à 2011, qui marque profondément l'unité. Durant cette période, les OPEX se succèdent, en particulier à partir du début des années 1990. Dernière garnison ultramarine, les Emirats Arabes Unis accueillent la 13e DBLE, de 2011 à 2016, entre préparation opérationnelle et opérations actives. La seconde grande partie présente l'unité depuis son installation au camp du Larzac, dans son organisation et ses missions. Nul doute que de nombreux lecteurs apprendrons beaucoup de choses pour cette période récente.

Un album excellement illustré, qui ravira les amateurs et qui fournira aux historiens des données précises sur cette unité mythique.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2019, 191 pages, 39,- euros.

ISBN : 978-23-6445-149-0.

Unité mythique

Partager cet article

Repost0
8 février 2020 6 08 /02 /février /2020 00:05

Les Hussards

1786-1817

Jérôme Croyet

Rédigé par un spécialiste (régisseur des collections du musée de l'Empéri), ce volume très richement illustré ravira sans aucun doute tous les amateurs de l'armée impériale, d'histoire des unités et d'uniformologie.

Nés dans la lointaine Hongrie, les Hussards entrent à l'organigramme de l'armée française à la fin du XVIIe s. et forment une arme distincte de cavalerie légère à partir de 1776. Ils s'illustrent particulièrement pendant les guerres de la Révolution et de l'Empire. Ils se distinguent par l'originalité (et la beauté disons-le) de leur uniforme que détaille l'auteur, bien mis en valeur dans ce volume grâce aux très belles reproductions d'équipements et d'œuvres d'art. Jérôme Croyet s'intéresse successivement aux modalités du recrutement (beaucoup de volontaires plus que de conscrits), à la vie (souvent agitée !) de garnison, à ce fameux "esprit hussard", et bien sûr à leurs missions en campagne et combats au sabre, durant lesquelles ils se couvrent de gloire. Il n'oublie pas d'ailleurs d'évoquer les blessures et les pertes. Il termine son étude avec une approche de la mémoire conservée et entretenue de ces soldats au fil des années,  jusqu'à la bande dessinée d'aujourd'hui et aux groupes de reconstitution.

Un bel hommage à ces beaux soldats de l'Empire.

Editions Gaussen, Marseille, 2019, 143 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-35698-179-0.

Bravoure et panache !

Partager cet article

Repost0
2 novembre 2019 6 02 /11 /novembre /2019 00:05

Message reçu

150 ans de transmissions militaires

UNATRANS

Voici les actes d'un colloque tenu en 2018 pour le 150e anniversaire des transmissions militaires.

En seize communications, les intervenants nous présentent un survol de cette histoire au long des XIXe et XXe siècles (et même XXIe pour la cybersécurité). Comme souvent dans les colloques, toutes les présentations ne sont pas au même niveau, même si l'ensemble est solide et de qualité. La première partie est consacrée à l'histoire "évènementielle" de la future arme. Il s'agit sans doute d'un choix des organisateurs, mais le XIXe s. n'est traité qu'en une intervention ("Des frères Chappe au maréchal Niel : la difficile naissance des transmissions militaires françaises"), puis se succèdent les textes sur la Grande Guerre, l'entre-deux-guerres et la campagne de 1939-1940 jusqu'à la création officielle des Transmissions en 1942 ("Une date paradoxale ?", la réponse n'est pas évidente). La seconde partie s'intéresse surtout aux aspects techniques, des signaux sonores à la télégraphie pendant la guerre de Crimée, de l'usage du clairon et de la radio air-sol pendant la Première Guerre mondiale, aux satellites, aux câbles sous-marins et à la fibre optique. La troisième partie enfin traite de la composante renseignement, de la Grande Guerre aux communications de la Résistance (l'excellent "Le Masque Jetable : l'arme absolue des Alliés pour coder les communications de la Résistance", sans doute l'un des meilleurs textes du volume), pour se terminer par la question brûlante de la cybersécurité.

Un volume indiscutablement à connaître par tous ceux qui s'intéressent aux communications militaires, et qui, au-delà, en apprendra sans doute beaucoup à tous les amateurs d'histoire militaire des deux derniers siècles.

Historien-Conseil éditions, 2019, 313 pages, 20,- euros.

ISBN : 9791095680116

L'arme du commandement

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 00:30

Le GC III/3 en 1939-1940

Condors et pirates au combat

Bernard Philippe et Bertrand Hugot

Ce volume très richement illustré (cartes, profils et surtout très nombreuses photos) nous présente l'emploi, la vie, et finalement la fin de cet éphémère Groupe de chasse né au printemps 1939 et dissous en août 1940.

 Mis sur pied à Dijon, né dans la douleur (accidents), le Groupe stationne d'abord dans la région Salon/Istres pour terminer sa formation et l'instruction du personnel, avant de rejoindre l'est de la France dès la déclaration de guerre. A partir du printemps 1940, ses escadrilles sont stationnées dans le Nord (très brièvement en Belgique), avant d'être repliées en Île-de-France dès le 21 mai, puis de repli en repli rejoindre Toulouse le 17 juin et enfin par échelons l'Afrique du Nord à partir du 19. Le Groupe semble cumuler toutes les difficultés des armées françaises de l'époque (Pierre Gouzi, l'un des survivants, témoigne que début juin 1940 : "Les avions ne sont pas armés et certains équipements comme les radios manquent"), qu'il s'agisse du matériel, de l'emploi des unités, de la doctrine, etc... L'essentiel de l'activité se situe en effet au cours du mois de mai (4/5e des sorties), période au cours de laquelle la plus grande partie des victoires homologuées sont obtenues (25 sur 33). En dépit du manque relatif d'archives officielles, les rédacteurs ont pu faire appel à toutes les ressources possibles, y compris archives privées, pour nous proposer une remarquable étude, parfaitement détaillée, qui s'appuie sur de nombreux témoignages. Dans les annexes, les auteurs ont pu reconstituer les parcours de plusieurs dizaines de pilotes (dont quelques uns Tchécoslovaques) et détaillent chronologiquement les missions de chaque appareil.

Un travail de fourmi qui permet en partie (toujours notre souci de l'interarmées !) de mieux comprendre pourquoi, au sol, les soldats français se plaignirent souvent (et parfois contre toute réalité) de ne pas voir d'appareils tricolores. Une plus-value tout-à-fait intéressante pour notre connaissance des opérations de la Drôle de guerre et de la campagne de France.

Editions Lela Presse, Le Vigen, 2019, 208 pages, 38,- euros.

ISBN : 978-2-374-68-020-0.

Drôle de guerre

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile