Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2022 6 01 /01 /janvier /2022 00:01

De Massoud à Massoud

20 ans après

Salvatore Lombardo

En septembre 2001, le commandant Massoud est assassiné par des terroristes tunisiens islamistes radicaux. Depuis, "l'Occident a déversé des milliers de milliards de dollars et sacrifié des milliers de milliards de dollars et sacrifié des milliers de soldats et de civils pour tenter d'inverser le cours tumultueux de l'histoire", mais depuis l'été 2021 les Taliban sont à nouveau au pouvoir à Kaboul.

Ce livre, d'un journaliste spécialiste du pays, à a fois récit, analyse et chronique d'un combat pour la liberté, se lit facilement. Organisé en neuf chapitres (chacun s'ouvrant sur une longue citation du commandant Massoud), il nous raconte la fin de l'Alliance du Nord, la chute du gouvernement afghan ("Effets de manche des ambassadeurs en poste à Kaboul et repli prudent conseillé à leurs ressortissants. La France en tête de file des déserteurs, avec un avions affrété spécialement par le ministère des Affaires étrangères après l'injonction pressante faite à tous les nationaux de quitter immédiatement l'Afghanistan"), le recours que pourrait constituer le jeune Ahmad Massoud, fils du défunt chef de la guérilla antisoviétique, de longs entretiens avec Yahya Massoud, son frère, et de larges extraits de ses déclarations, des entretiens également avec des proches de Massoud qui n'hésitent pas à placer les Occidentaux devant leurs responsabilités au cours de ces 20 ans : "Lorsque nous avons, nous moudjahidines de Massoud, libéré Kunduz, Taloqan, Mazar et Kaboul, l'Afghanistan possédait un gouvernement légitime reconnu par les Nations-Unies ... Mais nos grands amis Américains ont décidé que ce n'était pas conforme à leurs intérêts politiques. Et ils ont mis en place un gouvernement à leur botte placé sous la présidence d'un Afghan pachtoun exilé aux Etats-Unis, Hamid Karzai. Un gouvernement hors-sol, privé de légitimité, coupé des provinces et des districts". Les derniers chapitres sont consacrés au "fils du héros", dans lequel Salvatore Lombardo voit, sans la moindre restriction, le seul espoir de l'Afghanistan : "Face aux dizaines de milliers de miliciens talibans appuyés par l'aviation pakistanaise, Ahmad Massoud peut aligner douze mille combattants décidés à lutter jusqu'à la mort. Avec, à l'esprit, le souvenir des neuf offensives soviétiques brisées autrefois par les moudjahidines du commandant Massoud. Que fera la France ? Que fera l'Occident ?".

Un petit livre engagé que l'on lira avec utilité pour remettre en perspective vingt ans de guerre, apprendre à mieux connaître ce pays et envisager des pistes pour demain. Sans compter, bien sûr, l'hommage au "Lion du Panshir".

Mareuil éditions, Paris, 2021, 159 pages, 16,- euros.

ISBN : 978-2-372-54218-0.

Pour commander directement le livre : ici

Afghanistan
Partager cet article
Repost0
16 octobre 2021 6 16 /10 /octobre /2021 00:01

La nouvelle guerre secrète

Unités militaires clandestines et opérations spéciales

Eric Denécé et Alain-Pierre Laclotte

Le livre s'intéresse à ces unités très particulières, "de recherche humaine opérant en civil et en secret ... affranchies des règles classiques en vigueur dans le monde militaire". Les auteurs prennent soin de préciser dans une note de bas de page (p. 11) qu'il s'agit d'une "spécificité britannique, américaine et israélienne : il n'y a pas d'unités militaires clandestines au sein des armées d'Europe de l'Ouest".

Le livre est donc divisé en quatre parties, dont trois principales : "Royaume-Uni", "Etats-Unis", "Israël" et une ultime et plus courte quatrième partie, "France". Les trois premières détaillent autant que possible l'historique de ces formations depuis leur création : à partir du Military Intelligence de 1939 en Angleterre, à partir de la section Special Activities de l'OSS en 1941-1942 aux USA. Le cas d'Israël est un peu différent : "Depuis sa création, l'Etat hébreu recourt largement à l'emploi d'unités spéciales pour conduire des opérations au-delà de ses frontières, notamment afin d'acquérir du renseignement, libérer des otages, éliminer des terroristes ou détruire le potentiel militaire de ses adversaires". Au fil de chaque partie, ce que l'on peut savoir de ces formations est chronologiquement raconté, quelques opérations emblématiques décrites, les modes d'action analysés et les leçons des résultats obtenus tirées. Au passage, les autres unités militaires avec lesquelles ces formations clandestines doivent travailler sont également précisées (ainsi la liste des unités régulières de la 1ère brigade de renseignement britannique). Il y a d'ailleurs là une ambiguïté difficile à résoudre (pour les auteurs), voire même volontairement entretenue par les Etats, entre unités "classiques" et formations "clandestines". On en trouve d'ailleurs l'illustration dans la quatrième partie consacrée à la France, qui traite de la gendarmerie, du SDECE et de son Service Action, du COS et de ses ambitions, etc. Enfin, les auteurs concluent sur la remilitarisation du renseignement. Un point de situation pour la France, mais une organisation qui ne correspond pas à celles analysées dans les autres pays.

Par nature, les sources sont peu nombreuses et parfois peu fiables : quelques rapports officiels, la presse, entretiens avec des membres ou anciens membres de ces unités essentiellement, ce qui complique singulièrement la tâche du chercheur. En dépit de cette difficulté majeure, le livre regorge d'informations utiles pour tous ceux qui s'intéressent à ces domaines du renseignement opérationnel et du contre-terrorisme.

Mareuil éditions, Paris, 2021, 432 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-372-54203-6.

FORCES CLANDESTINES
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2021 6 25 /09 /septembre /2021 00:01

Une autre histoire de la guerre

Histoire et nature du terrorisme

John A. Lynn II

Bien connu pour ses nombreux travaux sur l'histoire et la nature de la guerre "classique", John Lynn se lance ici dans un imposant travail d'analyse et de synthèse du phénomène "terrorisme" depuis la fin du XVIIIe siècle.

Si la première partie, consacrée à définir le phénomène, est à plus d'un titre intéressante, la seconde et la troisième sont plus ambigües. En effet, considérer la violence d'Etat comme une forme de terrorisme pose question. Qu'il s'agisse de la Convention montagnarde pendant la Révolution française, des purges staliniennes ou de la révolution culturelle chinoise, il nous semble que le parallèle est abusif. De même avec le "terrorisme militaire contre les civils", avec pour exemples les bombardements anglo-américains massifs de la Seconde guerre mondiale, Hiroshima, ou la guerre américaine du Vietnam, ne nous paraissent pas relever du "terrorisme", même s'il s'agit alors de terroriser tout ou partie de la population. On est là dans une forme de mélange de phénomènes différents au nom de l'idéologie en vogue au XXIe siècle : la violence, c'est mal... Soit. Mais encore ?

Un chapitre 4 est consacré au "terrorisme social" aux Etats-Unis avec l'histoire des trois Klans successifs depuis la guerre de Sécession et le phénomène des suprémacistes blancs. Nous entrons ainsi peu à peu dans le vif du sujet, avec le chapitre 5 qui aborde la période 1848-1920 en Europe, entre révolutionnaires, nihilistes et nationalistes. Transition avec les chapitres 6 et 7 qui traitent, pour le premier de la guerre d'Algérie et du FLN (avec une forme de parallélisme douteux entre les actions du FLN et celles de l'armée), puis du conflit nord-irlandais entre l'IRA et les autorités britanniques ; et pour le second des Palestiniens et des Israéliens entre la fin de la Seconde guerre mondiale et 1985. Le chapitre 8 s'intéresse au terrorisme marxiste des années 1960-1970 de type Brigades rouges. Les chapitres 9 à 11 abordent longuement la question du terrorisme islamique à partir du Hezbollah et du Hamas jusqu'à Al-Quaïda, à l'Etat islamique et aux organisations qui s'en sont inspirées. Le chapitre 12 revient sur la violence d'extrême-droite aux Etats-Unis mais aussi en Europe (pourquoi citer le Rassemblement national, tout en précisant qu'il n'est pas terroriste ?). Le chapitre 13 évoque la question du narcoterrorisme, des cartels mexicains aux talibans ; et le chapitre 14 revient sur la question de la sécurité intérieure aux USA avec notamment le Patriot Act. (et un accroissement jugé dangereux du pouvoir présidentiel). Enfin, un ultime chapitre  fait la synthèse ("Qu'avons-nous appris ?") de ce que l'on peut savoir sur le terrorisme dans son principe et ses modes d'action.

Au final, un livre qui apporte beaucoup d'informations, qui brasse de nombreuses notions et de multiples concepts, mais qui (sous l'influence des idées à la mode ?) au nom d'une sorte d'approche globale mélange des situations très différentes. Une définition à la fois plus restreinte et plus limitée du terrorisme nous aurait semblé plus pertinente.

Passés/Composés, Paris, 2021, 512 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3568-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Retour sur deux siècles sombres
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2021 6 11 /09 /septembre /2021 00:01

11 septembre

Une histoire orale

Garrett M. Graff

Paru aux Etats-Unis en 2019, ce livre est exceptionnel : "Au-delà d'un certain âge, tous les Américains se souviennent précisément où ils étaient le 11 septembre 2001. Cette journée d'apparence ordinaire est devenue le symbole de l'attentat terroriste le plus meurtrier de l'histoire de l'humanité et de l'attaque la plus dévastatrice de l'histoire des Etats-Unis depuis Pearl Harbour" rappelle l'auteur dès les premières lignes.

Garrett M. Graff reconstitue ici avec une grande précision le déroulement de ces évènements, à partir de plusieurs centaines de témoignages collectés au fil des années. Le livre est divisé en près de 60 brefs chapitres, chacun étant constitué de dizaines de témoignages de quelques lignes sur un point précis ( par exemple "Le premier avion", "Premières réactions à Washington", "Panique au Pentagone", "A bord d'Air Force One", "Coincés sous les décombres", "A Ground Zero", ou "Le 11 septembre en mer"). Les témoignages sont bruts, parfois simplement accompagnés d'un commentaire de l'auteur qui précise un contexte ou présente une personne. Il y a les souvenirs de personnages importants, publics, mais aussi ceux des pompiers, du personnel du service de santé, des victimes survivantes. C'est brut, sans fioriture, et donne assez souvent l'impression que, sur le moment, personne ou presque ne s'est rendu compte de la gravité de l'évènement. Rudy Giuliani, maire de New York, auquel on apprend qu'un bimoteur s'est écrasé sur la tour nord du World Trade Center : "Je suis allé aux toilettes, car je me suis dit que j'allais devoir passer du temps sur les lieux de l'accident". Ce n'est quelques minutes plus tard que des informations complémentaires révèlent l'importance du drame. D'innombrables rumeurs circulent, les premiers journalistes sur les lieux des différents attentats apportent leur contribution, les débats autour de la sécurité du président sont évoqués, on est avec les familles dont un des membres était sur les lieux et qui sont à leur recherche, ou avec les "prisonniers" de tours survivants qui cherchent à fuir les lieux, etc. On passe ainsi régulièrement du niveau gouvernemental (la journée du président Bush est scrupuleusement reconstituée) à celui des simples citoyens, des secouristes aux victimes, des témoins aux acteurs.

 Ne cherchez dans ce livre ni analyse sur le phénomène "terrorisme", ni commentaires sur les défaillances éventuelles en amont ou sur les responsabilités de tel ou tel. Des témoignages bruts, brefs, percutants, que l'on peut trouver un peu décalés avec le recul mais qui rendent compte crûment d'une réalité vécue par des milliers d'Américains en ce 11 septembre 2001.

Les Arènes, Paris, 2021, 530 pages. 24,90 euros.

ISBN : 979-10-375-0462-3

Pour commander directement le livre : ici.

Il y a 20 ans
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2020 2 15 /12 /décembre /2020 00:05

Boko Haram

Les mots d'une crise

Collectif

Ce que le titre ne dit pas explicitement, c'est qu'il s'agit d'une forme de dictionnaire, à la fois spécialisé et analytique, permettant de mieux comprendre les évènements dramatiques qui se déroulent depuis sept ou huit ans dans la grande région du lac Tchad.

Partie du Nigéria et touchant désormais le Cameroun, le Niger et le Tchad, la menace de Boko Haram est une réalité aussi bien sécuritaire que politique et sociale dans la sous-région, obligeant les Etats touchés, bon gré mal gré, à coopérer. Fruit d'un travail collectif, ce lexique spécialisé présente et explicite plus de 200 mots, termes, acronymes, noms propres afin de mieux comprendre les ressorts de cette problématique. De A comme "Abu Musab Al-Barnawi", fils du fondateur de Boko Haram qui a porté la guerre jusqu'au lac Tchad, à Z comme "zones transfrontalières", vous en apprendrez sans doute beaucoup sur les "Attentats suicides", les "Bandits de grand chemin", les "chefs de canton", le "droit de poursuite", les "enrôlements", les "Islamo-Peuls", les "otages", le "recrutement" et la "réinsertion", les "sanctuaires" ou les "tribunaux coutumiers". Au passage, Saviez-vous que l'armée camerounaise a creusé des tranchées sur une centaine de kilomètres de frontière avec le Nigéria pour tenter de limiter les incursions ? Ou les FATIC ? : "Forces armées tchadiennes en intervention au Cameroun" en 2015, de l'ordre de 5.000 hommes. Une dizaine d'opérations (souvent bi ou multinationales) des années 2015-2019 sont rapidement présentées et  un certain nombre de termes propres à cet islam africain sont définis. Le livre étant bilingue, la partie dictionnaire en français cède la place à sa reprise en anglais page 101, ce qui est tout à fait intéressant pour ceux qui s'intéressent à cette région dans son ensemble et apporte une vraie plus-value.

Un volume sans aucun doute indispensable pour tous ceux qui travaillent sur la sécurité en Afrique occidentale. Un outil de travail nécessaire.

L'Harmattan, Paris, 2020, 191 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-343-21257-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Région du lac Tchad
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2020 7 15 /11 /novembre /2020 00:01

Mourir au Bataclan

Jean-Pierre Albertini

Les récents attentats et le procès en cours donnent à ce livre une puissante et sanglante actualité. Depuis 2012, la France est régulièrement victime d'attentats meurtriers, assassinats perpétrés par des fanatiques rétrogrades qui marquent ainsi leur détestation de notre culture, de notre société, de notre civilisation.

Rédigé par le père de l'une des victimes, ce volume poignant, qui donne l'impression d'avoir été écrit d'un trait comme pour exprimer une souffrance trop lourde, nous transporte en fait dans l'intimité d'une famille avant et après le drame, comme pour le récit des funérailles. L'histoire reconstituée de l'équipée sauvage des trois équipes dans la nuit du drame, du stade de France aux terrasses des 10e et 11e arrondissements et bien sûr à l'investissement du Bataclan est très factuel, ce qui est important. Après avoir évoqué les questions qui se posent à lui sur les circonstances exactes de la mort de son fils, le père  aborde les commémorations, et surtout les événements qui suivirent, notamment les travaux de la commission d'enquête parlementaire (de février à mai 2016) : "A la lecture du rapport, en tant que victime, on ne peut s'empêcher de penser que les gouvernants censés nous protéger n'ont pas remplis leurs devoirs". Par le plus grand des hasards, ce père se trouve à Nice en juillet 2016, et il échappe par miracle à son tour à un attentat meurtrier...

Il ne s'agit ni d'une grande oeuvre littéraire, ni d'un livre d'histoire stricto sensu, mais d'un témoignage. Un témoignage important. Celui que les historiens rechercheront dans quelques années, comme on recherche activement aujourd'hui ceux des conflits passés. La "guerre contre le terrorisme", en dépit des discours redondants après chaque nouvel attentat, multiplie les victimes (dont l'impressionnante liste nominative entre 2012 et 2015 est donnée en annexe) et a aussi besoin de ces témoignages pour être comprise (et plus tard écrite).

Mareuil éditions, Paris 2020, 206 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-372541-71-8.

Pour commander directement le livre : ici.

ACTUALITE
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 00:05

La stratégie française de lutte

contre le terrorisme islamiste

Gregor Mathias

Revenant dans une nouvelle publication sur un sujet sur lequel il travaille depuis plusieurs années, Gregor Mathias nous propose un point de situation de la lutte contre le terrorisme en France.

Il étudie successivement les formes du danger djihadiste, en s'efforçant de définir les caractéristiques de ces terroristes et en s'interrogeant sur leurs rapports avec le salafisme, puis l'action des différents services de renseignement (Intérieur, Armées, Justice, Economie et Finances), en donnant des chiffres précis sur les cas suspects, les éléments surveillés, etc. Il pointe également le problème (bien connu) de la coordination parfois difficile entre ces services. La troisième partie s'attache à décrire (et parfois identifier les limites) des moyens de prévention mis en œuvre, de l'état d'urgence aux évolutions de la législation et à l'opération Sentinelle. Enfin, l'auteur consacre sa quatrième partie à la question (d'actualité) de la justice, à la fois pour les terroristes arrêtés sur le sol français et pour ceux qui sont allés en Syrie et en Irak rejoindre l'Etat islamique et dont le retour pose question (y compris la problématique des exécutions ciblées). Il revient également sur la contribution militaire (Barkhane et Chammal) à cet effort national.

Il rappelle en conclusion que "la lutte contre le terrorisme ne peut être que globale" et que la France ne doit faire "aucune concession "au salafisme et à l'islamisme politique". Un petit ouvrage clair et assez complet, qui permet d'avoir un point de situation correct d'un dossier aussi essentiel que sensible.

Balland, Paris, 2019, 196 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-94055-690-8.

Une stratégie française ?
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2018 5 02 /11 /novembre /2018 06:00

Blessures invisibles et terrorisme

Ronan Doaré et Jean-Michel Le Masson (Dir.)

Un ouvrage collectif qui s'intéresse aux conséquences médicales (au sens large) des attentats terroristes.

Une vingtaine de contributeurs au total pour un volume dont les textes sont regroupés en cinq grandes parties : "La gestion de l'attentat" (intervention d'urgence des services de police et médicaux), "La prise en charge médico-psychologique" (en particulier les premiers soins, à partir de l'exemple de l'attentat du Bataclan), "Le dommage : prise en compte institutionnelle et réparations" (avec un intéressant coup de projecteur sur l'établissement de santé 'Le Courbat', en Indre-et-Loire), "Les facteurs de radicalisation" (toujours sujet à débats, avec difficulté sémantique : que met-on derrière les mots ?), et "La résilience" (au plan individuel mais surtout collectif).

Pas de "révélations" ou de réponses toutes faites dans ce volume, mais d'intéressantes pistes de réflexion et surtout bien des éclaircissements sur cette prise en charge post-attentat que l'on connait en réalité fort mal. 

Economica, Paris, 2018, 162 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7025-1.

Terrorisme
Partager cet article
Repost0
6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 06:00

Arnaud Beltrame

Gendarme de France

Christophe Carichon

Après l'émotion suscitée dans le pays par l'assassinat du lieutenant-colonel Beltrame en mars dans l'Aude, il était naturel qu'un livre soit rapidement publié.

Le livre reprend l'ensemble de la vie de l'officier de gendarmerie, de ses origines familiales à son parcours dans l'armée de Terre, puis son accès à l'épaulette comme officier d'active via l'EMIA et l'EOGN, enfin son temps d'officier de gendarmerie, en unité, dans ses commandements et sa formation complémentaire (intelligence économique).  Une partie est consacrée aux "Quêtes spirituelles", entre franc-maçonnerie et église catholique, ce qui ne cesse pas de surprendre. Une avant-dernière partie revient en détail sur les circonstances de son assassinat à Trèbes en mars dernier. Là aussi, l'auteur est peu critique, et pourtant la décision d'Arnaud Beltrame pose quand même question. Enfin, l'ultime partie est consacrée à l'écho dans la société française de l'évènement et aux hommages qui lui ont été rendus.

Un bon moyen pour remettre dans son contexte le drame de Trèbes, sans toutefois pousser bien au-delà du factuel.

Editions du Rocher, Monaco, 2018, 219 pages. 16,90 euros.

ISBN : 978-2-268-10087-6.

Un héros d'aujourd'hui
Partager cet article
Repost0
3 août 2018 5 03 /08 /août /2018 06:00

La bombe d'Alger

Marc Bowman

Deuxième opus des aventures d'Aymar de Milandre, agent de la DGSE. Cette fois, il est à la recherche d'un scientifique atomiste français, entre l'Iran, les monarchies du Golfe et l'Algérie. Entre le XXe arrondissement de Paris et ces divers lieux exotiques, nous croisons les autres grandes agences de renseignement et d'action secrète, selon un rythme soutenu. Finalement, le savant n'a pas été enlevé mais est un traitre, une partie du haut commandement algérien joue son propre jeu pour se doter de l'arme nucléaire, les Saoudiens mènent leur propre guerre bien sûr pour contrebattre les Iraniens et les Russes semblent aider les Français...

Un thriller "à la française" qui fait un bon livre d'été, et dont un certain nombre de précisions techniques ne manquent pas d'intérêt.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2018, 346 pages. 14,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-111-7.

Roman
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile