Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2022 2 05 /07 /juillet /2022 00:01

Petit guide pour mener votre propre enquête

et retrouver votre ancêtre poilu

François Cochet et Erwan Le Gall

Voici une façon originale d'aborder à la fois la généalogie, certes, mais aussi l'histoire de la Grande Guerre en tant que telle, et même de corriger un certain nombre d'idées reçues et d'a priori.

Les deux auteurs, excellents connaisseurs de la Première Guerre mondiale, nous présentent en effet les différents "gisements" d'informations (les JMO, les fichiers individuels, les décorations et citations, les témoignages, la presse, l'archéologie, etc.), tout en nous prévenant des limites de chacun : "Après avoir présenté la source et souligné tout ce qu'elle apporte à une recherche biographique, nous dresserons un rapide inventaire de tous les pièges qui lui sont inhérents, obstacles qu'il convient d'avoir en tête sous peine de contre-sens et d'erreurs d'analyse". Ainsi, les JMO sont-ils une source "essentielle", "mais trompeuse" : ils sont donc "des archives très paradoxales". De même, les témoignages sont-ils relativisés, entre "littérature et histoire", et les correspondances de guerre, entre le poilu et les siens à l'arrière, remises en perspective (parfaite remise en cause du bestseller Paroles de poilus et des manipulations de courriers détachés de leur contexte et sélectionnés sous un prisme idéologique). Au fil des chapitres, des coups de projecteur sont donnés, sous forme d'encarts, sur des aspects concrets, du quotidien, ou des pièces différentes, comme les journaux de tranchées, les associations d'anciens combattants, les photographies officielles, ou le vocabulaire des tranchées. Une notion particulièrement importante à retenir, p. 113 : "Tout comme les lettres, les carnets de guerre doivent être confrontés à d'autres archives : autres témoignages écrits, bien entendu, mais également JMO ainsi que photographies. Ce croisement des sources, véritable alpha et oméga de la méthode de l'historien, doit permettre de trier, au sein d'un corpus documentaire, l'extravagant, le peu probable et le plus sûr". Au-delà de la documentation traditionnelle, le livre revient également sur les musées de la Grande Guerre, dans la grande diversité de leurs approches, et sur les pratiques mémorielles aujourd'hui en vigueur. Au bilan, il faut donc être prudent et ne se priver d'aucune ressource, car "l'histoire n'est pas la mémoire" et il convient de se méfier d'une perception trop "victimaire" de la Grande Guerre pour en retrouver la complexité.

Un volume absolument indispensable pour quiconque s'intéresse au conflit et souhaite entreprendre quelques recherches, ne serait-ce que par les pistes qu'il ouvre et les conseils méthodologiques qu'il donne.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2022, 282 pages. 14,90 euros.

ISBN : 9782364452114

Pour commander directement le livre : ici.

Aux sources !
Partager cet article
Repost0
19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 00:01

Tranchées

Le "système-tranchées" pendant la Grande Guerre

Magnifique ouvrage du musée de la Grande Guerre de Meaux, accompagnant l'exposition éponyme.

Le volume est organisé en quatre parties de volume différent. Il s'ouvre sur un texte de François Cochet, cheville ouvrière de ce volume et commissaire de l'exposition, "De la guerre pensée à l'enlisement" qui présente la bascule factuelle et intellectuelle du deuxième semestre 1914. Il signe par ailleurs les articles d'ouverture des deux plus grandes parties, "Le système-tranchées" et "Mythe et légendes de la tranchée". Celles-ci regroupent près de 25 contributions très diverses et qui permettent d'aborder le thème sous toutes ses facettes. Parmi ces auteurs, tous de qualité, relevons les textes d'Erwan Le Gall ("Saisir les tranchées dans la Grande Guerre à travers les journaux des marches et opérations"), Johanne Berlemont ("Les outils du fantassin français" et "Les barbelés"), Jean-Paul Amat ("La tranchée sous le signe du bois"), Yannick Marques ("La guerre des tranchées ou la renaissance d'une arme en déclin : la grenade"), Gilles Aubagnac ("Canevas de tirs et plans directeurs : une géographie de guerre"), Paul Malmassari ("L'artillerie d'assaut : de l'enfer des tranchées au terrain libre"), etc. Pour ma part, je contribue avec deux textes : "Doctrines et règlements sur la fortification de campagne avant la guerre", et "Le bond technologique des transmissions dans la Grande Guerre : histoire d'un aller-retour civilo-militaire".

Un superbe album, aussi solide sur le fond qu'esthétiquement réussi, et qui ne doit manquer dans aucune bibliothèque consacrée à la Première Guerre mondiale.

Silvana Editoriale, Milan, 2022, 219 pages, 29,- euros.

ISBN : 9788836650798

Pour commander directement le livre : ici.

Tranchées
Partager cet article
Repost0
15 juin 2022 3 15 /06 /juin /2022 00:01

Journal politique

de la Grande Guerre

1914-1918

Henri Galli

Homme politique parisien (passé de la gauche à la droite), journaliste, polémiste, auteur, Henri Galli est une personnalité influente au début du XXe siècle. Il fut un acteur important de "l'arrière" et nous livre ici un témoignage important sur la guerre comprise de la capitale.

Du fait de son rôle public, Henri Galli est naturellement en contact régulier avec de nombreuses personnalités gouvernementales ou du monde culturel et médiatique. Ses commentaires quotidiens de l'actualité témoignent donc de ces divers entretiens (avec Poincaré, Doumer, Delcassé, Barrès, Viviani, etc.) et c'est sans doute là que réside leur principale intérêt. Il n'hésite pas à exprimer des propos extrêmement durs à l'égard de ceux qu'il soupçonne de défaitisme, comme Caillaux au début de la guerre, ou certains socialistes dans les dernières années. Il relate également ses observations des manoeuvres politiciennes de couloir au Palais-Bourbon (contre Joffre par exemple) et, outre ses activités personnelles, il raconte également ses visites au front, ses entretiens avec les soldats ou les officiers rencontrés, exprime ses sentiments et impressions sur les grands évènements militaires (Dardanelles, front russe, etc.) ou diplomatiques (entrée en guerre de l'Italie, de la Roumanie, des Etats-Unis, guerre sous-marine et positions des neutres, etc.). Il note lui-même le 1er mars 1916 : "Les lettres, mes observations personnelles, les renseignements que je recueille de témoins dignes de foi, autorisés, me montrent hélas ! dans nos services négligence, incurie, routine".

On pourra lui reprocher d'en rester souvent à un discours assez convenu de "patriote de l'arrière", avec les excès d'écriture et les limites que cela comporte par rapport aux avis exprimés sur le front, souvent on le sait plus mesurés. Les deux volumes n'en constituent pas moins un témoignage extrêmement important sur la perception de la guerre dans la capitale et parmi les élites, et à ce titre au moins ce très copieux Journal politique de la Grande Guerre mérite absolument d'être connu et de figurer dans toute bonne bibliothèque.

Presses universitaires de Rennes, 2022

Vol. 1, ISBN 978-2-7535-8370-2, 957 pages, 49,- euros.

Vol. 2, ISBN 978-2-7535-8370-2, 1755 pages, 49,- euros.

Pour commander directement ces volumes : ici.

Vol 2, 

Souvenirs
Partager cet article
Repost0
1 juin 2022 3 01 /06 /juin /2022 00:01

Gallipoli

La fuite des géants

Daniel Dumoulin

Il était "passé sous les radars" lors de sa sortie et nous ne l'avons découvert qu'il y a quelques semaines. Voici donc une importante étude sur la campagne des Dardanelles / Gallipoli de 1915.

Mal connue, sans doute parce que les Français n'y jouent que le rôle de "seconds" des Britanniques, ces opérations se déroulent de février (phase navale) à décembre 1915, les derniers soldats alliés quittant la presqu'île aux premiers jours de janvier 1916. En huit chapitres chronologiques, l'auteur nous entraîne des "Préludes à la guerre" avec la question ottomane et les difficultés diplomatiques à "Vaincues, les armées de l'Entente quittent Gallipoli", des premiers départs français pour Salonique à l'abandon définitif des têtes de pont. De très nombreux aspects sont évoqués et l'auteur n'oublie jamais de prendre en compte le côté turc. Globalement, Churchill et les Britanniques sont assez systématiquement critiqués et le rôle des Français encore minoré (il n'a jamais été question d'envoyer six divisions avec Sarrail).

On apprécie les annexes très complètes (bien que considérer la révolution russe comme la première conséquence de l'échec allié à Gallipoli semble un peu excessif) et le sympathique cahier photos central. Un livre assez complet, bien qu'aux opinions très arrêtées. Extrêmement utile, mais à compléter par d'autres lectures si l'on veut une approche plus équilibrée.

Memorabilia, Saint-Etienne-du-Perray (91), 2020, 259 pages, 34,- euros.

ISBN : 978-2-37783-045-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Front d'Orient
Partager cet article
Repost0
24 mai 2022 2 24 /05 /mai /2022 00:01

Nations oubliées de la Grande Guerre

Frédéric Pineau

Voici un 23e opus dans la collection de brochures 14/18 d'Orep éditions, sur un thème tout à fait original et qui mériterait même un gros livre, celui des différentes nations indépendantes du globe ne figurant pas parmi les grands belligérants.

On retrouve bien sûr des membres de l'alliance occidentale souvent négligés comme le Portugal, le Siam ou le Brésil, mais aussi la Pologne, un pays éclaté dont les combattants servirent dans les armées allemandes, austro-hongroises, russes, françaises ou l'Irlande partagée entre volontariat dans l'armée britannique et insurrection nationaliste. En Europe, les neutralités espagnole, hollandaise, nordique sont rappelées. En Amérique du Sud, l'Argentine reste strictement neutre tandis que le Pérou ou l'Uruguay rompent les relations diplomatiques avec l'empire allemand sans entre formellement en guerre. La plupart des Etats latino-américains se partagent entre ces deux positions. En Afrique, le Libéria, entré symboliquement en guerre en août 1917 se fait couler son seul navire de guerre et bombarder sa capitale par un sous-marin allemand en avril 1918.

Une petite brochure bien sympathique et peu onéreuse, qui mériterait de devenir un grand livre !

OREP Editions, Bayeux, 2022, 33 pages. 6,70 euros.

ISBN : 978-2-8151-0642-9.

Pour commander directement la brochure : ici.

Tour du monde
Partager cet article
Repost0
20 avril 2022 3 20 /04 /avril /2022 00:01

Témoins

Jean Norton Cru

Tous les amateurs de la Grande Guerre ont au moins entendu parler de Témoins, le recueil et l'analyse des témoignages, publié par Jean Norton Cru en 1929. Mais combien ont effectivement lu et régulièrement consulté le volume ?

En rééditant Témoins, avec une très solide introduction qui fait le point sur les débats qui ont agité le monde des historiens depuis la parution de la première édition, mais aussi avec un appareil de notes et une série d'index qui seront bien utiles aux amateurs, les éditions Agone réalisent une belle action. En dépit de l'intellectualisme inutile (et parfois contreproductif) de certains critiques, l'oeuvre fondatrice de Jean Norton Cru doit absolument être connu par tous ceux qui souhaitent réhabiliter et utiliser à bon escient les témoignages des combattants. Certains ouvrages tiennent du roman et, aussi bons soient-ils au plan littéraire, doivent être considérés comme tels. Remettre en cause, arguments à l'appui, la crédibilité d'ouvrages comme Le Feu de Barbusse peut déplaire aux contempteurs de l'écrivain communiste mais n'en reste pas moins un travail de vérité.

Pour tout comprendre des témoignages de la Grande Guerre, mais aussi vous former à la lecture critique des textes, il est indispensable de lire Témoins et ce volume doit impérativement figurer dans toute bibliothèque bien tenue. Très vivement recommandé afin de pouvoir revenir au texte original. 

Editions Agone, Marseille, 2022, 1062 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-7489-0442-0.
Pour commander directement le livre : ici.

Excellentissime !
Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 00:01

Les sauveteurs du patrimoine lorrain

Des 'barbares' pas comme les autres

Jean-Claude Laparra, Patrice Loiseleux-Ramos, Jean-Claude Sztuka

Le sujet n'a, à notre connaissance, jamais fait l'objet d'une étude aussi complète, et l'on est bien loin ici des incantations contre la "kultur" et la barbarie allemande.

Le livre est divisé en trois parties principales logiques et cohérentes : "La préservation des oeuvres artistiques et culturelles ennemies : le Kunstschutz", "Une organisation particulière" et "La poursuite des recours traditionnels". Les auteurs reviennent d'abord sur la réglementation relative aux oeuvres d'art en temps de guerre et présentent les réactions des autorités allemandes aux destructions du début de la guerre (notamment en Belgique). Ils présentent ensuite en détail le Kunstschutz, ses animateurs civils et militaires, et son action, avec une structure zonale, en Belgique, dans le Nord et en Lorraine. Au programme, préservation des biens culturels existant, mise à l'abri des collections et des musées, et même fouilles archéologiques, avec un focus particulier sur les responsables allemands et leurs actions dans le secteur de la Ve Armée allemande et à partir de Metz. Un chapitre enfin s'intéresse à la sauvegarde des oeuvres écrites et imprimées, et un autre au rôle du musée de Strasbourg comme lieu d'expertise et de recueil.

Un ouvrage tout à fait original, qui apporte beaucoup d'informations et que tout amateur de la Grande Guerre sur le front de France lira avec intérêt.

Editions Olizel, Saumur, 2021, 232 pages, 27,- euros.

ISBN : 9782490101269

Pour commander directement le livre : ici.

Patrimoine
Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 00:01

Les Wurtembergeois envahissent nos villages

25-31 août 1914

Pierre Bagot

Belle et originale publication de Pierre Bagot, ardent défenseur du patrimoine meusien, avec ce petit volume qui raconte l'occupation du secteur de Dun-sur-Meuse par des troupes du royaume de Wurtemberg en août 1914.

A partir des souvenirs du général von Moser, commandant au début de la guerre de la 53e brigade d'infanterie allemande, le livre raconte du point de vue allemand les combats de la dernière semaine d'août 1914 dans le secteur de Brandeville, Dun, Sassey, Montigny. On y perçoit clairement que les chefs français sur le terrain négligent de se faire renseigner sur les mouvements de l'ennemi (attitude du commandant de la garnison de Montmédy), alors que les avant-gardes d'infanterie allemandes sont bien précédées par des éléments de cavalerie d'une part ("Jusqu'au petit poste d'infanterie, on réclamait des éclaireurs") et immédiatement suivies par de l'artillerie pour les appuyer dans l'hypothèse d'un combat de rencontre d'autre part (notamment les mortiers). Le général von Moser décrit en particulier le franchissement de la Meuse (et sa perception des réactions françaises).

Voilà donc, pour une fois, l'histoire vue "de l'autre côté de la colline", ce qui est particulièrement appréciable. Il est clair que les notes rédigées au jour le jour par von Moser traduisent parfois de mauvaises interprétations de la réalité et que les "images mentales", les représentations jouent un rôle significatif dans son analyse. N'hésitez pas à commander ce petit volume, très largement illustré, directement auprès de l'auteur, un moyen aussi de soutenir la recherche locale et l'auto-édition.

Auto-édition, 2022, 80 pages.

ISBN : 978-2-9548338-2-8.

Pour commander directement le livre (17,- euros + port) :

pbagot10[at]orange.fr

Meuse
Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 00:01

Rémy de Gourmont

Un écrivain dans la tourmente

Mamadou Abdoulaye Ly

Journaliste et écrivain prolifique de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, Rémy de Gourmont est généralement considéré comme plutôt "pacifiste" et l'on peut s'étonner du nombre et du style de ses textes et chroniques sur le conflit qui débute en août 1914 et dont il ne verra pas la fin. L'auteur se propose donc de les étudier comme "un journal de la Grande Guerre".

Il divise son livre en trois grandes parties : "De la guerre", "La guerre et la vie" et "La guerre et l'art". A partir de larges extraits des textes publiés par de Gourmont, il s'efforce de nous donner une définition de la guerre au plan philosophique, d'identifier les valeurs mises en relief, mais aussi l'origine des conflits, sans réel succès : "Je cherche. Pas bien longtemps, car à la réflexion, je me rends compte que la question est absurde ... Il y eut des temps sans canons, il y eut des temps sans épée de métal, mais des temps sans guerre ou sans violence, cela dépasse l'entendement". Il recherche dans l'histoire des traits d'humanité lors des guerres anciennes et s'intéresse au sort des femmes ("résistance de la vie face à la guerre"), comme il se livre à un éloge de la nature ("la vie reprendra ses droits comme avant la guerre"). Il s'attache enfin aux liens entre guerre et littérature et aux autres formes d'écriture et d'art en général, tout en minimisant la contribution germanique à l'ensemble culturel européen. Il s'intéresse aussi aux auteurs tombés au feu.

La guerre est à la fois très loin et immédiate, à la fois comprise ou admise pour celle en cours mais globalement rejetée sur son principe. Rien sur les aspects "concrets" ou "pratiques" (militaire, politique, diplomatique), mais une approche très prenante de ses aspects culturels, sous l'angle de l'observation de cette guerre totale.

L'Harmattan, Paris, 2022, 129 pages, 15,- euros.

ISBN : 978-2-343-24816-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Témoin
Partager cet article
Repost0
23 mars 2022 3 23 /03 /mars /2022 00:01

Quel bilan scientifique pour le centenaire de 1914-1918

Arndt Weinrich et Nicolas Patin (Dir.)

Après les innombrables manifestations ayant accompagné entre 2014 et 2018 le centenaire de la Grande Guerre, on a pu s'interroger sur leur ampleur réelle et leur impact. Voici un ouvrage collectif qui en présente un approche essentiellement statistique. Quoi que...

Il est en effet difficile d'émettre une appréciation unique sur ce gros volume. D'une part, son intérêt est indiscutable car il permet d'avoir (presque) une approche aussi large que possible de l'ensemble des activités et publications des années 2013-2019. D'autre part toutefois, il est très centré sur les historiens qui "tenaient" la mission du centenaire, souvent issus (mais pas exclusivement) du cercle de l'Historial de Péronne. Notons d'ailleurs que l'absence d'un index dans un ouvrage produit par des universitaires  peut surprendre : s'agit-il tout simplement de ne pas souligner davantage que l'on parle toujours des mêmes ?

Onze contributeurs ont été rassemblés pour rédiger analyses et synthèses sur des aspects très variés : la "jeune recherche", les colloques et journées d'études, les publications scientifiques (je reste très dubitatif...), le rôle des services d'archives, les publications d'ouvrages, la place des musées, le rôle des enseignants, la question des conférences grand public, ou les interventions des historiens dans les médias. Chaque étude particulière est accompagnée de bilans statistiques et de tableaux récapitulatifs et l'on a ainsi une approche de l'ampleur de phénomène que ce centenaire de la Grande Guerre a pu représenter en France.

Il est dommage que le caractère d'auto-promotion systématique des "copropriétaires" de la mission du centenaire interdise de rendre hommage à tant d'autres contributeurs de ce magnifique centenaire.

Sorbonne Université Presses, Paris, 2022, 504 pages, 35,- euros.

ISBN : 979-10-231-0706-7.

Pour commander directement le livre : ici.

STATISTIQUES
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile