Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 06:00

La guerre de 1914-1918 sur le front russe

Général Serge Andolenko

Excellente idée de la maison d'édition spécialisée sur l'Europe orientale et le monde russe que de publier pour la première fois ce texte achevé en 1951. Son auteur, le général Andolenko, lui-même d'origine russe et qui réalisa une très belle carrière militaire dans l'armée française, a donc rédigé son étude à la fin de la Seconde guerre mondiale, et cette indication n'est pas neutre.

Globalement, le propos du général Andolenko tient en deux points forts qui en font tout l'intérêt : porter effectivement à la connaissance des lecteurs francophones la réalité de l'ampleur des combats sur le front oriental, quel que soit les zones d'opérations, et défendre la mémoire de l'armée russe de la Grande Guerre, de ses chefs et de ses soldats. Il est ainsi fréquemment à mi-chemin entre l'écriture historique et la défense systématique, entre la description des événements et la mise à l'honneur de l'armée du tsar (son propos est ainsi parfois proche des certains textes russes blancs de l'entre-deux-guerres). Son discours est souvent daté, mais il s'agit aussi de l'un des intérêts de l'ouvrage, pour peu que l'on en conserve l conscience. Les cinquante premières pages sont consacrées à la description de l'état de l'armée russe avant le conflit, puis année après année (1914, 1915, 1916, 1917) aux évolutions tactiques sur les différents fronts. Enfin, une partie complète est consacrée au front bien oublié au Caucase et quelques ultimes pages aux brigades russes en France et à Salonique. De très nombreuses indications précises sont données sur les différentes batailles, les offensives, l'organisation, le commandement, etc.

Ce livre est donc absolument indispensable à tout amateur de la Grande Guerre, par les informations qu'il apporte, mais peut aussi être lu comme un témoignage sur une forme d'écriture de l'histoire il y a environ 70 ans par un Russe de l'exil opposé à l'idéologie communiste. A lire et à conserver.

Editions des Syrtes, Paris, 2017, 285 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-940523-54-2.

Front oriental
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 06:00

AEF

L'armée américaine dans la Grande Guerre

1917-1919

Michaël Bourlet

Un agréable petit volume de synthèse qui donne l'essentiel en peu de place et qui présente, en plus, l'intérêt de bénéficier d'une riche iconographie.

Avec un plan très pédagogique, Michaël Bourlet nous entraine à la suite de l'armée américaine de la déclaration de guerre à l'armistice. Le propos est sobre, posé, et l'on apprécie l'esprit de synthèse de l'auteur qui parvient, en peu de phrases, à rendre compréhensible des évolutions très rapides, mais encore insuffisantes, et à souligner l'importance relative de tel ou tel événement. Un bel exercice, réussi, qui allie présentation agréable et texte soigné.

A connaître et à conserver.

Ouest-France éditions, Rennes, 2017, 143 pages. 14,90 euros.

ISBN : 978-2-7373-7520-0.

AEF
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 06:00

La langue sous le feu

Mots, textes, discours de la Grande Guerre

Odile Roynette, Gilles Siouffi et Agnès Steuckardt (Dir.)

Ce type de volume présente très généralement deux caractéristiques complémentaires : des textes d'intérêt variable et une vraie richesse globale. Tel est bien le cas ici, où quelques auteurs dans une micro-spécialité abusent d'un vocabulaire inutilement "intellectualisé" pour bien montrer qu'eux seuls peuvent comprendre l'importance de leur sujet, tandis que d'autres (le plus grand nombre, rassurez-vous) offrent une démonstration éclairante, voire vivifiante.

Le volume est divisé en quatre grandes parties, qui traitent respectivement des "Langues nationales, identités et contacts de langues", des "Langues et pratiques de l'écrit en temps de guerre", des "Créations lexicales et néologie en temps de guerre", et de "Ecriture littéraire, écriture journalistique et langue en temps de guerre". Dans ce riche ensemble de quatorze communications, nous retiendrons en particulier celles de Yann Lagadec consacrée à "La Grande Guerre, début de la fin ou renouveau de la langue bretonne" ; de Cécile Van den Avenne sur le "français-tirailleur", la langue et les rapports hiérarchiques et son influence sur l'attachement de ces hommes à la métropole ; de Jean-François Sablayrolles sur "Les néologismes de la Grande Guerre d'après les datations du Petit Robert" (le sait-on, "fellaga" est daté de 1915, et plus de 264 mots sont repris dans le dictionnaire comme nés de la Grade Guerre parmi lesquels de nombreux termes techniques, scientifiques ou médicaux et une minorité de mots familiers ou argotiques).

De la poésie au journalisme, de la lettre privée à l'argot des tranchées, du dictionnaire à l'influence quasi-politique, un sujet qui s'intègre totalement à notre connaissance globale de la Grande Guerre.

Presses universitaires de Rennes, 2017, 267 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-7535-5312-5.

Les langues et la guerre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 06:00

Les Etats-Unis dans la Grande Guerre

Hélène Harter

La contribution américaine à la Grande Guerre a toujours été étudiée par les historiens d'outre-Atlantique, mais a beaucoup moins souvent été abordée par les Français en dehors de quelques publications fondatrices qui datent un peu.

Avec ce gros volume, Hélène Harter nous offre en dix chapitres un panorama pratiquement complet de l'effort de guerre américain, de la période de neutralité (pourquoi ?, avec quelle argumentation ?, tout en vendant aux belligérants ?, la problématique de l'action humanitaire ?, etc.) jusqu'à la "difficile sortie de guerre" (de la démobilisation à l'absence d'évolutions sociales, des débats autour de la ratification du traité de Versailles à la question du rapatriement des corps puis à celle de l'entretien de la mémoire). Entre ces deux bornes chronologiques, elle précise les évolutions internes aux USA entre 1914 et 1916 (dans les domaines politiques, économiques, financiers, sociaux), le processus politique qui mène à la guerre, les adaptations indispensables pour passer du temps de paix à l'état de guerre (avec les difficultés induites, dans le domaine industriel comme pour le recrutement des soldats), l'effort de propagande indispensable pour convaincre les minorités et assurer la cohésion de la nation pendant le conflit. Elle aborde ensuite les aspects plus militaires liés à l'arrivée en Europe de l'American Expeditionary Force, avec ses difficultés logistiques et une instruction non seulement à compléter mais à réaliser parfois en totalité, enfin à l'engagement effectif dans des opérations actives, globalement à partir du printemps 1918 et jusqu'à l'offensive Meuse-Argonne. Un neuvième chapitre s'attache au poids américain dans la fin de la guerre et les conversations de paix, l'idéal d'une Ligue des nations porté par Wilson et imposé aux autres belligérants mais finalement refusé par les parlementaires américains.

Le livre fourmille d'informations et de renseignements précis, et il suit pas à pas les USA dans le conflit. On peut d'autant plus regretter que le livre soit à la fois parfois incomplet et assez peu critique sur le plan des opérations militaires (le fait que les Allemands aient décidé d'évacuer le saillant de Saint-Mihiel en septembre 1918 n'est pas évoqué et l'énorme embouteillage de Meuse-Argonne à peine cité). On appréciera enfin la chronologie finale et la bibliographie classée par thèmes. Un livre important sur le sujet, qui doit être connu mais nécessitera ponctuellement d'être complété dans le domaine opérationnel.

Tallandier, Paris, 2017, 511 pages. 25,90 euros.

ISBN : 979-10-210-2506-6.

Sammies
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
8 mai 2017 1 08 /05 /mai /2017 06:05

Histoire de l'armée française

1914-1918

François Cochet et Rémy Porte

Merci à 'Bir Hacheim' pour sa présentation du livre.

Une bien belle somme !

Je n’en doutais pas et je n’ai pas été déçu. Cet ouvrage est une très intéressante synthèse sur l’évolution de l’armée française au cours de la 1ère guerre mondiale. Bon, une synthèse en 528 pages quand même !

Les deux historiens donnent de la hauteur à leur texte tout en entrant dans le détail quand cela est nécessaire. Bref, un vrai travail d’historien moderne de bout en bout.

Trois grandes parties:

Pour lire la suite : ici.

Merci !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 06:00

1914-1918 : l'autre hécatombe

Enquête sur la perte de 1.140.000 chevaux et mulets

Claude Milhaud

Vétérinaire général en deuxième section, Claude Milhaud se passionne depuis plusieurs années pour la Grande Guerre et a été surpris par la relative "proximité" des pertes humaines et équines en chiffres absolus, mais pour les chevaux le taux de décès est de... 60%.

Résultat d'une véritable enquête à travers de multiples fonds et séries d'archives (plus de 30 pages de notes et références), que sa compétence professionnelle lui permet de mettre en relation et d'analyser, il nous donne des chiffres impressionnants, auxquels on ne pense pas instinctivement, sur le caractère absolument indispensable de ces animaux partout dans la zone des armées en dépit d'une motorisation qui pour être croissante n'en est qu'à ses débuts. En cinq solides chapitres, Claude Milhaud nous explique le rôle de ces animaux au cours de la guerre, la difficile question du "recrutement", des achats à l'étranger (600.000 aux USA) et de la gestion des effectifs, de l'entretien (alimentation, hygiène, maréchalerie, etc.), de l'organisation peu connue des services vétérinaires et des remontes, et bien sûr des pathologies dont sont victimes chevaux et mulets, des maladies classiques aux effets des gaz de combat en passant par les divers types de blessures.

Quelques utiles annexes complètent le volume (dont les extraits du JMO d'un vétérinaire principal de 1ère classe), et l'on trouve à la fin de l'ouvrage un glossaire, une bibliographie et deux index complets. Un bon livre, riche et intéressant, sur une thématique particulière (sans doute la première de cette ampleur à notre connaissance) qui fait pourtant écho aussi bien à la grande histoire de la guerre qu'à celle plus individuelle des soldats.

Belin, Paris, 2017, 301 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-410-00371-0.

Chevaux de la Grande Guerre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 06:00

1917

Du désespoir à la révolte

Gilles Vauclair

Déjà auteur de plusieurs ouvrages sur la Grande Guerre, en particulier dans cette collection (ici, ici et ici), Gilles Vauclair renoue avec le style des derniers volumes pour une présentation essentiellement basée sur l'iconographie.

En onze chapitres, l'auteur s'efforce de nous faire revivre le Chemin des Dames, les combats de Moronvilliers, la crise des mutineries, l'entrée en guerre des Américains, l'offensive à objectif limitée de Guillaumat à Verdun en août, celle de La Malmaison deux mois plus tard, la troisième bataille d'Ypres des Britanniques à partir de juin, la défaite italienne de Caporetto, l'armée d'Orient à Salonique et ses opérations militaires en direction du lac Ochrid et de l'Albanie enfin. Le texte courant, relativement bref, reprend assez souvent des idées générales et n'apportera pas grand chose aux amateurs, par contre la très riche iconographie, en grande partie sur la base de la collection personnelle de l'auteur, mérite largement le détour. Plusieurs centaines de photos en particulier.

Un petit volume à connaître, comme les précédents, pour la qualité de ses illustrations.

Editions Sutton, Tours, 2017, 143 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-81013-7.

Année 1917
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 06:00

AEF

Les Américains dans la Grande Guerre

Bruno Cabanes

Spécialiste d'histoire culturelle et des sorties de guerre, Bruno Cabanes livre aujourd'hui dans la série des beaux albums de Gallimard une histoire des Américains dans la Première Guerre mondiale, très largement basée sur une abondante iconographie.

Les six pages de texte d'introduction sont très généralistes, puis l'ouvrage est divisé en sept chapitres chrono-thématiques, de "I want you for the US Army" qui traite de la naissance d'une armée américaine capable d'intervenir en Europe, à "L'adieu aux armes" qui évoque le retour outre-Atlantique et la démobilisation. Comme souvent pour ces albums, la véritable plus-value est apportée par les très nombreuses photos accompagnées de (parfois longues) légendes qui ponctuent chaque page, extraites des collections publiques et privées, en particulier de l'ECPAD. L'ensemble donne une très bonne idée de ce que fut cet engagement, en Europe (ou plus exactement en France, quid de ceux passant par le Royaume-Uni et/ou ayant été engagés en zone britannique ?) comme l'inévitable question des soldats noirs, les premiers engagements opérationnels en ligne et bien sûr le front intérieur américain, la production de guerre et les évolutions sociétales, le rôle des citoyens dans l'humanitaire, etc.

Un discours assez convenu, mais un album qui mérite bien le qualificatif de "beau livre", dont les illustrations sont bien mises en valeur. Une belle idée de cadeau, à faire ou à se faire !

Gallimard, Paris, 2017, 157 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-07-270639-4.

AEF
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 05:17

Les Harlem Hellfighters

Max Brooks et Caanan White

Chacun sait que le surnom de "Combattants de l'enfer" a été donné par les Allemands aux soldats noirs du 369e RIUS, premiers au sein de l'armée américaine naissante a être décorés de la Croix de guerre française.

Cette bande dessinée étonnante, puissante, en noir et blanc et aux traits fermes, raconte l'histoire romancée d'un engagé noir au 15e régiment de la Garde nationale de New York, devenu pour son transfert en France et son intégration au sein de l'armée américaine 369e RIUS. Le récit s'ouvre sur les modalités d'engagement, les différences (voire les oppositions) entre noirs de diverses origines, et se termine par la formidable parade du retour à New York en 1919... Une parade qui laisse un goût amer puisque, finalement, rien ne change dans la conditions de "sous-citoyens" des anciens combattants noirs. Entre temps, le soldat a été confronté à la réalité du racisme des officiers américains, y compris en campagne, et a fait la choix de retourner parmi les sapeurs pour quitter son unité ... avant d'y revenir. A travers le récit, toute la période 1917-1919 est racontée et l'on retrouve à la fois les problématiques militaires, les conditions de vie des soldats et le quotidien des camps américains de l'arrière-front.

Une esthétique et intéressante publication, qui passionnera sans nul doute bien au-delà des seuls amateurs de BD (bien sûr concernés au premier chef !).

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2017, 257 pages. 14,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-081-3.

369e RIUS
369e RIUS
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 06:00

La Marne, une victoire opérationnelle

5-12 septembre 1914

Sylvain Ferreira

Sylvain Ferreira, rédacteur en chef du magazine de la Société des amis du musée de Meaux et déjà auteur dans la même collection de L'expédition française aux Dardanelles, nous propose  une analyse particulièrement intéressante de la bataille de la Marne.

Revenant sur l'émergence d'un art opératif (ou peut-être la formalisation d'une approche cohérente des opérations à l'échelle d'un théâtre), il nous explique qu'il n'y a pas eu "miracle" sur la Marne au début du mois de septembre 1914, mais que l'ensemble de batailles rassemblées sous le même qualificatif commode constitue une étape importante dans un processus plus long. Il commence par présenter les efforts de planification au tournant du XXe siècle et la genèse des plans Schlieffen et XVII. Il analyse ensuite les premières semaines de campagne et surtout la manière dont les commandants en chef et les deux quartiers généraux commandent leurs armées respectives, s'intéressant aux moyens de communication et réhabilitant au passage les officiers de liaison. Il présente les mesures prises par le GQG pendant la retraite des armées françaises et souligne que Joffre se déplace quotidiennement auprès de ses grands subordonnés et confirme que les premiers engagements du 5 septembre de la VIe Armée Maunoury constituent bien des combats de rencontre. Il analyse ensuite les journées des 6 au 12 septembre, pour en conclure sur les dysfonctionnements du haut commandement allemand et, a contrario, sur l'efficacité du GQG qui sait prendre en compte des facteurs spatiaux et temporels futurs pour préparer sa manoeuvre ultérieure : "Joffre et son état-major ont fait preuve, de manière empirique, d'une bien meilleure gestion opérationnelle que l'OHL, pourtant considéré commele parangon de la pensée militaire".

Une conclusion à laquelle nous ne pouvons qu'adhérer et un petit livre qui mérite d'être largement connu de tous les amateurs de la Grande Guerre.

'Illustoria', Lemme édit., 2017, 113 pages. 17,90 euros.

ISBN : 978-2-917575-62-8.

Niveau opératif
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile