Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 06:00

Histoire du Liban

Des origines à nos jours

Xavier Baron

Bon connaisseur de la région où il a vécu une douzaine d'années, le journaliste Xavier Baron nous propose ici une nouvelle histoire de ce pays aussi original que fragile (au moins en apparence), après plusieurs ouvrages sur la même grande zone géographique (ici).

Organisé en 21 chapitres d'un volume variable, le livre nous entraîne de l'Antiquité à nos jours. La présentation est extrêmement rapide jusqu'au XVIe s. (une petite trentaine de pages), puis le texte s'étoffe, devient plus précis au fur et à mesure, pour nous donner à comprendre l'originalité et la complexité de l'Etat libanais moderne, à travers les héritages cultuels, sociaux, politiques, quasiment claniques parfois des quatre derniers siècles. De la question d'Orient à la fin de l'empire ottoman, de la (difficile) mise en place de la présence française au Pacte national, de l'indépendance aux guerres israélo-arabes et au nassérisme, de la place de l'armée à la question palestinienne, de la guerre civile bien sûr à la présidence Gemayel, du protectorat syrien à l'influence du Hezbollah, jusqu'aux effets de la guerre civile en Syrie, l'auteur présente avec une foule de précisions toute les évolutions, les secousses, les drames et les espoirs du Liban et des Libanais. S'appuyant sur des cas concrets précis, sur des évènements significatifs qui scandent au fil du temps la vie libanaise, Xavier Baron nous propose ainsi une histoire vivante qui, sans être fondamentalement différentes d'autres ouvrages sur le même sujet, "vibre" peut-être davantage au rythme des faits, des familles libanaises et des ans.

Un ouvrage solide qui, s'il ne révolutionne pas notre connaissance du pays, apporte beaucoup dans sa compréhension peut-être plus intime.

Tallandier, Paris, 2017, 589 pages. 24,90 euros.

ISBN : 979-10-210-2284-3.

Au pays du Cèdre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 06:00

La guerre et la paix

Abd el-Kader et la France

Ahmed Bouyerdene

Devenu à 24 ans le chef choisi par les tribus en révolte, Abd el-Kader devient quinze ans plus tard prisonnier des Français, passant de château en château métropolitain (contrairement aux promesses faites) jusqu'à ce que le prince-président négocie son installation dans l'empire ottoman.

Si l'histoire de la parie "conquête coloniale", pendant que l'Emir dirige les opérations contre les Français, est globalement bien connue, le livre apporte énormément sur deux points au moins : au sujet des soutiens dans le Maroc de l'époque, longtemps base arrière du chef musulman mais où les puissances européennes, au premier rang desquelles la  France, s'activent ; sur les conditions de sa libération et les interminables tractations (dans lesquelles un lord anglais tient un rôle important) préalables, et où l'auteur souligne la volonté tenace du futur Napoléon III (sait-on qu'en novembre 1852, il demande à participer au plébiscite qui proclame l'empire car "nous devons nous regarder aujourd'hui comme Français , par l'amitié et l'affection qu'on nous témoigne, et par les bons procédés qu'on a pour nous". Abd el-Kader va s'installer à Damas et se consacrer à l'étude de textes sacrés de la religion musulmane.

Le livre est littéralement soutenu par près d'une centaine de pages de notes et de références (on regrette d'ailleurs de plus en plus que celles-ci soient reportées en fin de volume, ce qui oblige en permanence à feuilleter le volume), et se termine par l'identification des fonds d'archives consultés. Un volume très intéressant, indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire partagée entre les deux rives de la Méditerranée.

Editions Vendémiaire, Paris, 643 pages, 28,- euros.
ISBN : 978-2-36358-257-7.

Respect et estime
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 06:00

Les seuils du Moyen-Orient

Histoire des frontières et des territoires

Olivier Hanne

Déjà auteur d'une dizaine d'ouvrages sur les mondes arabes et musulmans, Olivier Hanne propose ici une forme de très vaste synthèse des évolutions des territoires moyen-orientaux dans le temps long.

Les premières lignes rappellent la destruction symbolique par un groupe armé de l'Etat islamique d'un poste frontière irako-syrien sur l'ancienne ligne Sykes-Picot héritée du début du XXe siècle, au nom de l'Umma, la communauté des croyants. A partir de cet événement, à la fois marginal au plan tactique mais à forte portée symbolique dans le conflit, l'auteur s'interroge sur ce que représentent les frontières dans cette région, leurs sens profond, leurs évolutions, etc. : "Réalité juridique, administrative, fiscale, militaire, la frontière incarne toutes les dimensions de la vie politique ... La frontière est seuil parce qu'elle définit le sol de la communauté, et donc celle-ci ; elle est seuil en tant que passage entre le semblable et l'étranger ... Derrière l'idée de seuil respire la culture".  Il discute bien sûr longuement la définition même de "Moyen-Orient" et s'interroge sur les constructions étatiques qui ont émergé et se sont écroulées au fil des ans dans cette vaste région. Il remonte même dans son premier chapitre jusqu'à plusieurs millénaires avant l'ère chrétienne, lorsque l'Egypte pharaonique cherchait ses limites et que les peuples assyriens émergeaient. C'est dire l'ambition du volume, qui s'appuie en particulier sur une très riche cartographie (près de 150 cartes dont plus de 80 dans un cahier central en couleurs) qui illustre toutes les époques jusqu'à la situation actuelle et tous les régions entre l'Anatolie, la côté sud-arabique, la Perse et l'Afrique du Nord. Tout change avec l'émergence de l'Islam, la conquête musulmane, le schisme chiite, les évolutions du califat et son installation à Constantinople. Désormais, au-delà des questions territoriales et tribales, une religion unique, à vocation universelle bien que traversée par de profondes fractures, s'impose comme point de référence. Près de 300 pages sont ainsi consacrées à la période antérieure au XXe s., ce qui peut parfois paraître un peu long mais permet de fournir aux lecteurs un large ensemble de données précises et d'exemples particuliers. En regard, on peut parfois regretter que ce XXe s. n'occupe pas davantage de pages, car la densité des événements très différents qui se succèdent aurait pu justifier de plus longs développements sur les questions hachémites, israéliennes, du panarabisme et des ingérences des deux super-puissances. Olivier Hanne en synthétise en conclusion les leçons, telles qu'il les perçoit : les frontières et les mouvements de frontières au Moyen-Orient remontent bien avant les accords franco-britanniques de 1916, rpondent à un nombre somme toute limité de contraintes et pressions, et sont de plus en plus sujettes aux influences extérieures. 

Plusieurs index et une imposante bibliographie terminent ce volume qui, s'il soulève des questions, apporte aussi beaucoup d'éléments de réflexion par son approche dans le temps long.

Editions du Rocher, Monaco, 2017, 539 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-268-09047-4.

Vaste synthèse géopolitique
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 06:00

Une ligne dans le sable

Le conflit franco-britannique qui façonna le Moyen-Orient

James Barr

Enfin une traduction en français de ce livre, paru en 2011 à Londres et que nous chroniquions en 2014 (ici).

Ce livre est extrêmement important pour quiconque s'intéresse à l'évolution du Moyen-Orient entre 1915 et 1949, période dont on voit bien qu'elle est grande partie la matrice des situations actuelles (et l'une des raisons du passage de l'Entente cordiale" à la "Mésentente cordiale" !). Le point de vue développé par l'auteur sur l'évolution des rapports franco-britanniques dans la région est assez ostensiblement "anti-Français", le détail des manoeuvres (souvent réelles, parfois supposées) des services français étant abondamment développé. A contrario, on pourra être étonné par la "compréhension" des initiatives britanniques...

Grâce à une très large utilisation des sources britanniques, le livre regorge littéralement d'informations peu connues, en particulier des lecteurs francophones. Il faut donc le considérer comme une pierre de plus (indispensable) pour une bonne connaissance du Moyen-Orient au XXe siècle, tout en prenant soin (comme un bon historien) de croiser ses informations... Un ouvrage d'autant plus important que la région reste au coeur des crises les plus importantes et des menaces les plus proches.

Perrin, Paris, 2017, 512 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-06499-0.

D'une guerre à l'autre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 10:02

Saladin

Anne-Marie Eddé

La très belle biographie parue en 2012 du célébrissime sultan du XIIe siècle, vainqueur des Croisés à Hattin, vient de bénéficier d'une réédition revue et augmentée.

Non seulement la vie de Saladin est présentée en détail (première partie), mais l'auteure consacre sa deuxième partie aux opérations militaires au nom du Jihad de façon très complète, et sa troisième partie à "l'homme" Saladin, à la fois dans son quotidien et dans sa conception personnelle de la religion et de l'Etat. Elle s'intéresse aussi à la façon dont Saladin a toujours pensé à entretenir sa propre gloire, et la quatrième et dernière partie nous entraîne sur les chemins de sa mémoire et de sa postérité, jusqu'au "mythe du héros arabe" dans l'Egypte ou l'Irak du XXe siècle. On reste impressionné par l'érudition d'Anne-Marie Eddé, dont l'ouvrage se termine par une centaine de pages de notes et références  et une quinzaine de pages d'une très large bibliographie.

Absolument indispensable pour quiconque s'intéresse à l'histoire du monde arabe et à ce "Levant" si lointain et si proche à la fois.

Flammarion, Paris, 2016, 761 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-0813-9512-1

Réédition (1)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 06:00

Aux sources de la guerre d'Algérie

Actes de la journée d'études du 14 octobre 2015

Ce nouveau volume marque la suite de la progression dans le temps des journées d'études de la Fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie, après ceux consacrés à 1830-1914 : de l'armée en Afrique à l'armée d'Afrique (ici), Les Harkis, des mémoires à l'histoire (ici), et L'AFN dans la Première Guerre mondiale (ici).

Cette quatrième journée s'est efforcée d'évaluer l'évolution des rapports entre la métropole et les territoires français d'Afrique du Nord, ainsi que d'identifier un certain nombre de causes lointaines de la guerre d'Algérie, au-delà des polémiques. Après une introduction du président de la Fondation sur le thème des politiques impériales après la Grande Guerre, des sujets extrêmement différents ont été abordés : l'Institut Pasteur d'Algérie (Jean-Pierre Dedet), les infrastructures et du transport aérien (Marie-Catherine Villatoux), le nationalisme marocain à la lumière de la guerre du Rif (Hassan Aourid), l'évolution des modèles de l'armée d'Afrique et des troupes coloniales (Antoine Champeaux et Eric Deroo), les fêtes du centenaire de l'Algérie française en 1930 (Jeannine Verdès-Leroux), et les déceptions causées par la politique gouvernementale parisienne en Algérie (Jean Monneret). Pour ma part, je contribue par une communication sur l'opposition Lyautey/Pétain au moment de la guerre du Rif, vue à la fois sous l'angle de l'emploi des forces armées, mais aussi sous celui du rapport de la métropole avec le protectorat.

Un volume qui complète utilement les travaux chronologiquement engagés depuis 2012 et qui vont se poursuivre dans les mois et les années qui viennent pour parvenir à la crise de 1954 et au conflit 1954-1962. Un ensemble indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à cette période comme à ces territoires.

Riveneuve éditions, Paris, 2016, 105 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-36013-418-2.

Pour commander les précédents volumes : ici

Le site de la Fondation : ici

Entre-deux-guerres en Afrique du Nord
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 06:00

Histoire des Arabes

Eugène Rogan

Réédition en format poche d'un livre paru pour la première fois en France en 2013, ce livre important bien que non exempt de certaines réserves (voir notre première présentation, ici) doit être connu de tous ceux qui s'intéresse à un (très) très large Moyen-Orient.

Peu de choses à changer à notre première présentation, si ce n'est, peut-être, de rappeler l'angle d'observation très anglo-saxon de l'auteur. Le lecteur francophone pourra ainsi regretter que la part faite aux Français dans cet Orient compliqué semble minorée, mais il apprendra indiscutablement bien des choses et sera ensuite à même de replacer l'action de Paris dans le cadre régional et international qui doit être le sien.

'Tempus', Paris, 2016, 798 p., 16,- euros.

ISBN : 978-2-262-06658-1.

Cinq siècles d'histoire
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 08:52

Une histoire du Liban

David Hirst

Dans un Moyen-Orient qui semble interminablement voué aux crises, le Liban fait figure d'exception, déchiré par les luttes qui se déroulent chez ses voisins, victime de sa propre incapacité à défendre ce qui semble n'être parfois qu'une fiction d'Etat, mais paradoxalement toujours présent. Même si le Liban d'aujourd'hui n'a plus, sous bien des aspects, qu'une très vague ressemblance avec celui d'hier, il conserve en France un potentiel de sympathie, et pour tout dire d'amitié, qui invite à en connaître plus et à lire ce livre.

Réédition d'un ouvrage publié en France pour la première fois en 2011, le récit s'arrête donc avant que la guerre "civile" en Syrie voisine n'ait atteint les développements que l'on sait, et l'on n'y cherchera donc pas un point de situation actuel. Mais les communautés évoluant assez lentement à l'échelle des temps historiques, en général comme au pays du Cèdre, on y trouvera bien des clefs de compréhension. Le livre commence par deux chapitres introductifs qui rappellent en près de 80 pages ce que fut le Liban de la fin du XIXe siècle à la première guerre israélo-arabe, la présence française, le Liban mandataire et l'accession à l'indépendance dans un enviroonement désormais marqué par l'émergence du voisin israélien. Les quelques 550 pages suivantes, par chapitres chrono-théématiques de 30 à 40 pages, traitent donc de l'histoire récente, depuis les années 1960. Première victime de l'exil des populations palestiniennes, le pays conserve une relative stabilité jusqu'à ce que le sud devienne le "Fathaland" et que la totalité de sa vie politique intérieure soit soumis à la question israélo-arabe et aux ingérences extérieures. L'interminable guerre civile sur près de trente ans fait directement l'objet des chapitres 5 à 9, avec les interventions israéliennes successives, la place croissante des Chiites après l'instauration de la république islamique en Iran, le quasi-protectorat syrien, etc. Les différentes interventions internationales, de la FINUL à Beyrouth et à l'évacuation des Palestiniens d'Arafat sont à peine abordées, ce qui est dommage mais rend aussi compte peut-être, d'une certaine manière, du peu de poids réel de ses opérations dans l'évolution de la région. Avec la reconstruction d'un Etat disposant au moins de l'apparence de la souveraineté au cours des années 1990-2000, s'ouvre une nouvelle période, faite d'influences croisées, d'escarmouches plus discrètes, de concessions réciproques, sans doute aussi parce que chacune des parties au(x) conflit(s) trouve intérêt à conserver la place originale de Beyrouth,... et ses bases arrières ou zones d'influence dans le pays. La partie finale de l'ouvrage, rédigée avant que la guerre en Syrie ne gagne réellement en intensité, semble un peu trop rapidement optimiste. Entre un Hamas qui est objectivement un mouvement fondamentaliste, et Israël où les partis religieux et radicaux gagnent en influence, alors que les Etats-Unis sont toujours aussi impuissants dans la région et que les Européens se distinguent par leur incapacité à agir (il me semble inutile d'insister sur les sempirernelles déclarations de bonnes intentions), le malheureux Liban est sans doute encore loin de (re)trouver une stabilité que sa localisation géographique comme sa composition sociologique et cultuelle dans l'environnement qui est le sien semblent lui interdire. Au final, il reste le sentiment d'une chance gâchée et d'un faible espoir. Mais espoir quand même. 

Notons que, pour un lecteur français, on trouve régulièrement sous la plume de David Hirst une approche assez anglo-saxonne des problèmes et qu'à plusieurs reprises les analyses de l'auteur peuvent prêter à discussion. Il n'en demeure pas moins que ce livre est extrêmement riche, fourmille littéralement d'informations, et en ce sens sera extrêmement utile à tous ceux qui s'intéressent au Liban comme à la grande région moyen-orientale.

'Tempus', Perrin, Paris, 692 pages, 12,- euros.

ISBN : 978-2-262-06516-4.

Au pays du Cèdre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 06:05

Le cauchemar syrien

Ignace Dalle et Wladimir Glasman

Une véritable étude d'ensemble de la crise syrienne qui, pour une fois, va bien au-delà des constats journalistiques et de l'événementiel. Un livre certes engagé, mais qui aborde de front les différentes problématiques.

Alors que la guerre se poursuit depuis désormais cinq ans sans que l'on sente réellement émerger une solution, les deux auteurs nous proposent une analyse d'ensemble du conflit. Hostiles au régime Assad, dont ils condamnent les excès contre son propre peuple dès les premières pages, ils organisent leur propos en trois grandes parties. Dans la première, ils s'attachent à décrire l'évolution intérieure du pays, en remontant aux années antérieures à la guerre, en étudiant en particulier les questions relatives à la minorité alaouite, à l'armée syrienne, au parti Ba'ath et aux premiers temps de Bachar au pouvoir puis au début de la révolte contre le régime. Dans une seconde partie, ils s'intéressent aux acteurs internationaux, au premier rang desquels la Russie, allié historique, mais aussi les Etats-Unis et leur incompréhension du fond du problème, et bien sûr l'Europe et la France, à la fois hésitantes et aux positionnements (inutilement) tranchés. Ils soulignent l'insuffisance des moyens, l'impossibilité de fait d'être crédible, et les aléas d'une politique "à la traîne des Etats-Unis". La troisième enfin aborde l'ensemble des acteurs régionaux et les évolutions de leurs positions au fil du temps, qu'il s'agisse de l'Iran, de la Turquie, des monarchies pétrolières, mais aussi de ceux dont on parle beaucoup moins comme le Liban, la Jordanie et Israël. Dans ce jeu d'intérêts croisés, successivement et alternativement convergents puis divergents, chacun résonne d'abord (légitimement) en fonction de ses propres priorités nationales, mais contribuant ainsi à créer les conditions de nouvelles crises (Turquie / Russie ; Iran / Golfe). La conclusion laisse peu d'espoirs à court terme, même si elle envisage rapidement plusieurs hypothèses plus ou moins optimistes de règlement du conflit.

Un ouvrage indiscutablement important pour quiconque veut s'interroger aux problèmatiques de fond. A intégrer sans hésitation dans toute bibliographie de référence.

Fayard, Paris, 2016, 395 pages, 23 euros.

ISBN : 978-2-213-69901-1.

Guerre en Syrie
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 07:00

 

Le Hamas et le monde

Leila Seurat

Curieusement, alors qu'il fait régulièrement la Une de l'actualité, le mouvement palestinien Hamas n'a pourtant fait l'objet que d'un nombre limité d'ouvrages en français, et plus encore ses relations internationales et sa diplomatie n'avaient jamais fait l'objet d'une étude d'ensemble. Ce déficit est désormais comblé.

Leila Seurat procède méthodiquement. Une solide introduction présente l'émergence du Hamas sur la scène moyen-orientale, son approche de l'islam, ses rapports avec les Frères musulmans et le (complexe) processus de prise de décision qui lui est propre puis expose les sources utilisées, y compris des entretiens et enquêtes de terrain. Quatre grandes parties détaillent ensuite l'ensemble du thème : "Les grandes orientations de la politique étrangère du Hamasdepuis 2006", "Les multiples objectifs de la politique étrangère du Hamas", "Place et rôle de l'idéologie" et "L'impact des processus de décision sur la politique étrangère du Hamas". De l'accord de La Mecque à la prise du pouvoir par un coup de foce dans la bande de Gaza, de trêves rompues en accords renégociés, le mouvement conserve sur son territoire un total contrôle. Avec le blocus exercé par Israël, s'impose la ncessité d'une prise en charge des relations internationales par la direction "extérieure" du mouvement, relations (très) limitées avec la plupart des Etats occidentaux et parfois conflictuelles avec certains pays arabes. L'auteure nous explique ainsi la difficile position adoptée à l'égard de la guerre civile syrienne, et les liens étroits avec le régime iranien. Toujours à la recherche d'une reconnaissance formelle, mais placé sur la liste des organisations terroristes, le Hamas trouve dans la confrérie des Frères musulmans un appui régulier (que les évolutions de la situation en Egypte compliquent singulièrement) et, pour maintenir des structures étatiques et administratives doit trouver à l'extérieur les financements que la pauvreté du territoire lui refuse (avec, au passage, ponctuellement, au nom d'intérêts bien compris, une tolérance d'Israël afin d'amoindrir la réputation du gouvernement du Fatah à Ramallah). Sur ce point, revendiquant la légitimité de ses attaques en réponse aux agressions et à l'occupation israélienne, le Hamas exacerbe son discours sur la "résistance" et cet aspect "nationaliste" plus que "religieux" de son idéologie lui vaut un certain nombre de soutiens plus ou moins officialisés ou reconnus. Finalement, l'éclatement des centres de décision entre l'intérieur et l'extérieur de la bande de Gaza favorise un processus interne de dialogues et de débats (qui n'apparaissent pas toujours à l'extérieur), dont naissent des décisions finalement moins radicales que l'on pourrait le croire. Leila Seurat détaille les multiples accords qui se sont succédés depuis une dizaine d'année et fait le constat qu'un rapprochement s'est opéré avec le Hezbollah. Finalement, cette politique étrangère se comprend et s'articule en fonction de deux critères : les rapports avec Israël d'une part et la survie de son pouvoir à Gaza d'autre part. 

Une description précise, une analyse froide : un livre qui apportera beaucoup à tous ceux qui s'intéressent à la question du Moyen-Orient en général et à la Palestine en particulier.

CNRS Editions, Paris, 2015, 344 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-271-08645-7.

Palestine
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile