Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2022 1 25 /04 /avril /2022 00:01

Sale guerre

L'invasion du Mexique par les Etats-Unis

1846-1848

Eric Taladoire

Avec l'achat de la Louisiane à la France, l'annexion par les Etats-Unis des territoires mexicains à l'issue d'une guerre bien oubliée aujourd'hui constitue pour Washington le plus grand accroissement territorial.

Ce livre parfaitement documenté nous raconte ainsi les dessous du conflit qui, au milieu du XIXe siècle, marque un abaissement très important du Mexique et une extension majeure des jeunes USA vers l'ouest : "une véritable politique impérialiste, dont le Mexique fera les frais en 1846-1848". Après avoir raconté les évènements des années 1800-1820, l'auteur organise son livre en cinq grandes parties : "Le Texas, El Alamo", "Les campagnes dans le nord du Mexique", "L'invasion du Mexique central", et "Réalités et propagande". Il ne faut en effet pas oublier qu'au-delà de l'épisode magnifié au cinéma d'El Alamo, l'expansionnisme américain va bien au-delà du seul Texas. Tous les territoires de Californie et de ce que l'on appelle le Nouveau-Mexique (incluant le Nouveau-Mexique, l'Utah, le Nevada, le Colorado, l'Arizona) sont concernés et l'auteur détaille toutes ces opérations, avec ponctuellement des coups de projecteur sur des unités particulières (les Texas Rangers), sur l'indiscipline des unités de volontaires, sur les conditions de l'occupation du territoire mexicain ou sur les conditions de délimitation de la nouvelle frontière. En conclusion, et au regard des exactions commises, Eric Taladoire cite le général Grant : "La guerre civile a été notre punition", témoignage des dégâts causés par cette guerre cruelle.

Une excellente étude qui complète utilement ntre connaissance de l'histoire des Etats-Unis, tout en nous éclairant sur quelques fondamentaux de l'état d'esprit américain.

Editions du Cerf, Paris, 2021, 207 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-204-14590-9.

Pour commander directement le livre : ici.

IMPERIALISME
Partager cet article
Repost0
7 mars 2022 1 07 /03 /mars /2022 00:01

La guerre de Sécession

Vincent Bernard

Spécialiste reconnu de ce conflit auquel il a déjà consacré plusieurs ouvrages (ici et ici par exemple), Vincent Bernard nous propose aujourd'hui une vaste synthèse de ce conflit fondateur sous bien des aspects, qu'il qualifie de "grande guerre américaine" (et dont il souligne qu'elle ne commence par aucune déclaration de guerre et ne se termine par aucun traité de paix).

Ce solide volume de plus de 400 pages est organisé en douze chapitres chronologiques, de 1860 à 1865-1866 et aborde tous les thèmes possibles. Après une belle introduction, Vincent Bernard consacre l'essentiel de la première partie à la question de l'esclavage avant le conflit, et le Nord n'est pas le "paradis" pour les Afro-Américains (pratiquement autant de Noirs libres au Nord qu'au Sud). Le récit aborde avec précision les phases militaires sur les différents fronts, en passant par le Texas et les "marges" de la frontière américaine de l'époque, sur terre, sur mer, sur les fleuves et rivières, avec les alternances de victoires et d'avantages pour l'un et l'autre camp, il souligne les évolutions techniques, tactiques, l'approche opérationnelle progressivement prise en compte, Il n'oublie ni les aspects politiques américains, ni les questions internationales, s'intéresse au rôle de l'économie, présente l'équipement des soldats (jusqu'aux achats d'armes en Europe) et fait usage de très nombreux témoignages, de personnages illustres comme de "sans-grades". Il pratique avec aisance les aller-retour entre le collectif et l'individuel, le général et le particulier, et n'hésite pas ponctuellement à raconter telle ou telle anecdote significative. Vincent Bernard sait également utiliser la presse de l'époque et termine par un très intéressant chapitre sur les mémoires (de plus en plus ?) conflictuelles conservées depuis la fin de la guerre.

A la fin du livre, quelques belles annexes (chiffres précis et utiles), un volumineux appareil de notes, une dizaine de pages de sources et bibliographie, un index des noms de lieux et un index des noms de personnes. Une très belle, large et solide synthèse. 

Passés / Composés, Paris, 2022, 447 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3027-8.
Pour commander directement le livre : ici.

Guerre fondatrice
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 00:01

Mon peuple, les Cheyennes

Lettres de George Bent à E. Hyde

George Bent

Nouveau beau volume dans la collection 'Nuage Rouge' qui s'impose comme une référence sur le sujet des peuples amérindiens (ici, ici et ici par exemple).

Le livre a été rédigé à partir des lettres adressées par George Bent au cours des quarante années durant lesquelles il vécu au sein du peuple cheyenne (après avoir épousé une Cheyenne). Fils d'un colonel de l'armée américaine, il a suivi en cette première partie du XIXe siècle une scolarité et donc appris à lire et à écrire, ce qui lui permet de décrire avec précision et un vocabulaire adapté la vie et les usages, le fonctionnement interne et les traditions, mais aussi et surtout sans doute les conflits entre tribus indiennes comme contre les colons américains, avant, pendant et après la guerre de Sécession. Le livre est divisé en quinze chapitres chrono-thématiques et dominé par la question des combats, de la lutte menée par les tribus cheyennes pour leur survie : "Guerre des Blancs et escarmouches indiennes", "Conflit dans le Haut-Arkansas", "Le massacre de Sand Creek", "La bataille de la Washita", etc.  Un bel ensemble de photos d'époque est inséré en milieu de volume et la reproduction de quelques cartes dressées à main levée vient compléter un ensemble, qui bénéficie par ailleurs de notes infrapaginales tout à fait adaptées et utiles. Pour mieux connaître les tribus indiennes, leur vie et leurs combats aussi bien que pour bien comprendre le processus de colonisation progressive de leur territoire, ce livre est absolument indispensable.

Un témoignage de vérité, "dans son jus" et à hauteur d'homme, sur une civilisation et un art de vivre en train de disparaître. Un livre qui doit figurer dans la bibliothèque de tout amateur de l'histoire des Etats-Unis et des peuples premiers. 

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 460 pages. 24,90 euros.

ISBN : 9782268106267

Pour commander directement le livre : ici.

Grand Ouest
Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 00:01

L'Amérique fantôme

Les aventuriers francophones du Nouveau Monde

Gilles Havard

On retient généralement de la longue histoire de l'Amérique française la perte du Canada (ces "quelques arpents de neige"...) et la vente de la Louisiane. Mais l'on oublie que du XVIe au XIXe siècle, les Français et francophones ont non seulement été parmi les plus actifs découvreurs du continent nord-américain, mais encore qu'ils ont su établir avec les populations autochtones des rapports d'échanges.

Ce livre, réédition en format poche d'un volume paru en 2019, nous transporte sur les pas de ces aventuriers, dans les vastes plaines, les lacs et montagnes, dans un vaste triangle entre l'embouchure du Saint Laurent, la région du lac Winnipeg, le cours du Mississipi et le golfe du Mexique. Dans ce cadre, Gilles Havard nous raconte l'histoire d'une dizaine de personnages hors du commun, de Pierre Gambie, parti de Normandie au XVIe avec une expédition de colonisation pour aller mourir en Floride en 1565, jusqu'à Pierre Beauchamp qui vit au milieu des Indiens et croise, sur le territoire de l'actuel Arkansas en 1867 un colonel de l'US Army d'origine française, tandis qu'à Fort Berthold vit "une poignée de traiteurs français ou canadiens". Entre ces deux personnages, l'auteur fait revivre Etienne Brûlé, Pierre-Esprit Radisson, Nicolas Perrot, les frères La Vérendrye, Jean-Baptiste Truteau, Toussaint Charbonneau et Etienne Provost. Il s'appuie pour cela sur un très solide corpus de documents, récits, témoignages (soixante-dix pages de notes de référence et quarante pages de bibliographie) et surtout ne se contente pas de simples récits biographiques. Il replace systématiquement chacun dans son contexte local, évolutif au cours du temps et selon les lieux, et s'intéresse en particulier à leurs rapports avec les autochtones, dont ils apprennent les langues, pratiquent les coutumes et parfois épouses les filles.

Rappelant en conclusion qu'il "fut un temps où, dans le sillage des coureurs des bois, l'usage du français avait une extension presque continentale", Gilles Havard refait vivre, grâce à une scrupuleuse recherche, une Amérique française distincte du discours récurrent états-unien et riche d'une connaissance réelle du continent et de ses premiers habitants.

'Champs Histoire', Flammarion, Paris, 2021, 655 pages, 13,- euros.

ISBN : 978-2-0802-4712-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Coureurs des bois français
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 00:01

Guerre d'indépendance américaine

Mémoires, correspondance et manuscrit du général La Fayette

Tome 1  -  1777-1779

Réédité pour la première fois depuis 1837, ce volume mérite absolument d'être connu de tous les amateurs de cette période, qui voit les idées "des Lumières" renverser peu à peu le dogme de la monarchie absolue (si l'on veut bien admettre une sorte de filiation intellectuelle entre la révolution américaine et la révolution française qui suit à une dizaine d'années).

Dans sa préface, Geneviève de La Pomélie-Rouffignac précise bien qu'il ne s'agit pas de notes prises au jour le jour mais d'un texte rédigé bien des années après les évènements, après que ceux-ci aient été passés au filtre de la mémoire et interprétés en fonction de la suite de l'histoire. De plus, le volume publié en 1837 par les héritiers de La Fayette ne comprend pas l'intégralité du texte prévu par l'auteur mais a été expurgé pour "glorifier l'image et l'aura de leur père". Ceci étant dit, le livre n'en reste pas moins pour tous ceux qui s'intéressent à cette période, car il nous apporte à de nombreux points de vue et pour de nombreuses situations le témoignage d'un acteur essentiel. Les premières pages donnent le ton : "Après s'être couverte de lauriers et enrichie de conquêtes, après avoir maîtrisé toutes les mers, insulté toutes les nations, l'Angleterre avait tourné son orgueil contre ses propres colonies". Commence alors le récit de ses deux campagnes en Amérique du Nord, en 1777-1778 et en 1780-1781, la première sur plus de 60 pages, la seconde sur une vingtaine, essentiellement à partir de lettres dont la retranscription est entrecoupée de notes plus ou moins longues analysant les évènements, les évolutions en cours et les idées débattues. On apprécie au premier chef, bien sûr, l'abondante correspondance avec Georges Washington, qui témoigne des liens personnels étroits qui unissent rapidement les deux hommes. Ses succès outre-Atlantique et la qualité de ses relations avec les nouveaux dirigeants américains lui valent, à son retour en France, d'être nommé au commandement d'un régiment de dragons et d'être nommé maréchal de camp par Louis XVI. Surtout, lu en creux, ce livre nous fait également comprendre la "filiation" libérale entre les Etats-Unis et la France bientôt révolutionnaire, par le biais de La Fayette et de ses compagnons.

Un volume à connaître par tous ceux qui s'intéressent à l'histoire politique et militaire du XVIIIe siècle finissant.

Editions François Baudez, Mercurol-Veaunes (26), 2020, 411 pages, 25,- euros.

ISBN : 9782846686792

Pour commander directement le livre : ici.

Témoignage de premier plan
Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 00:01

Une brève histoire de l'empire américain

Daniele Ganser

Après "Les guerres illégales de l'OTAN" (ici), l'historien suisse controversé Daniele Ganser s'intéresse aujourd'hui au messianisme américain et à l'impérialisme des Etats-Unis dans le temps long.

La première grande partie donne le ton : "Les Etats-Unis, la plus grande menace pour la paix du monde". Les chiffres présentés sont en effet éloquents (700 emprises militaires dans des pays étrangers) et la seconde partie présente l'organisation sociale intérieure du pays : 100 millions de pauvres, 540 milliardaires. A partir de ce constat initial, treize chapitres successifs, chrono- thématiques, reprennent les grandes phases de l'histoire américaine, des guerres indiennes à la révolution numérique en passant par l'esclavage, les guerres mondiales et les guerres secrètes de la "guerre froide". Dans le discours (militant) de l'auteur, tout n'est qu'illustration du caractère foncièrement mauvais et dangereux des USA, jusqu'à "La soi-disant guerre contre le terrorisme" ou "Le côté obscur de Wikipédia". Maniant les chiffres et les concepts avec brio, l'auteur entraîne ses lecteurs dans un maelström anti-américain où l'on risque de perdre pied si l'on n'y prête pas attention. Ce combat à tous crins pour la paix, en faveur du mouvement pacifiste, peut se concevoir moralement, mais il est dramatiquement dangereux car il ouvre la porte à toutes les faiblesses face à tous ceux qui ne respecte pas les mêmes règles.

Un livre très intéressant car, d'évidence, les Etats-Unis ne sont pas les blancs champions de la vertu, mais le caractère systématique de la démonstration à charge impose une prudente réserve.

Editions Demi-Lune, Plogastel Sant-Germain (29), 2021, 377 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-917112-50-2.

Pour commander directement le livre : ici.

"La destinée manifeste"
Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 00:01

Histoire des Sioux

Des siècles de liberté à la réserve

George E. Hyde

Ce volume reprend la trilogie consacrée entre 1937 et 1961par George E. Hyde aux Indiens des grandes plaines de l'Ouest américain, centré sur une histoire très précise des Sioux.

Le livre traite de la période cruciale XVIIe - XIXe siècles, au cours de laquelle les tribus indiennes, en particulier la nébuleuse des tribus Sioux (ici les Lakota) se heurtent à la présence de plus en plus envahissante des Européens. Rédigés à partir d'un vaste ensemble de textes écrits dès le début de la colonisation, mais aussi grâce au recueil d'une ample tradition orale chez les Indiens eux-mêmes, ce volumineux ouvrage se lit avec aisance. Grâce à la présence de notes de bas de page judicieusement placées, aucune subtilité n'échappe au lecteur, sans que le texte courant ne soit alourdi. Nous suivons ainsi la migration toujours plus vers l'Ouest des Sioux de Red Cloud, de He Dog, de Sitting Bull et de bien d'autres, nous croisons bien sûr Custer mais aussi d'autres officiers de l'US Army (les généraux Brooke, Miles ou Ruger par exemple) et de nombreux agents fédéraux en charge des questions indiennes. Les questions liées à la dépossession des terres puis au maintien forcé dans les réserves sont largement traitées (y compris dans les relations avec les autres tribus comme les Cheyennes), et les amateurs y trouveront également des portraits précis des principaux chefs comme le récit des affrontements armés.

En résumé, pour à la fois rêver aux longues chevauchées dans les grandes plaines et en apprendre beaucoup sur ce peuple premier, voici un livre parfaitement traduit pour le lecteur francophone non spécialiste.

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 1049 pages, 36,- euros.

ISBN : 9782268104065

Pour commander directement le livre : ici.

Ouest américain
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2021 7 17 /01 /janvier /2021 00:01

La télévision gaulliste

et la révolution cubaine (1959-1969)

Alexis Catuhe

Au carrefour entre histoire de Cuba et histoire de l'information en France, voici une étude inattendue : la télévision est alors directement aux ordres du gouvernement tandis que la France s'efforce de développer et de promouvoir une politique internationale originale entre les USA et l'URSS. Cuba, en pleine guerre froide, est alors une "dague plantée au coeur des Amériques".

"Le régime politique et social que s'est donné Cuba concerne les Cubains et ne nous concerne en aucune manière. Les relations que nous avons avec Cuba doivent se développer conformément à l'intérêt des deux pays, et non pas en fonction de telles ou telles considérations idéologiques". Ces propos d'Alain Peyrefitte, ministre de l'Information du général De Gaulle, traduisent bien l'ambivalence de la position française et l'intérêt du livre. En trois grandes parties chronologiques ("<1959-1961 : La révolution cubaine au crépuscule du colonialisme français", "1962-1965 : L'affirmation de la souveraineté nationale, une préoccupation commune pour Cuba et la France", et "1966-1969 : La révolution et le régime gaulliste en crise"), l'auteur s'attache à déterminer comment la télévision française rend compte (et commente) des évènements qui se déroulent dans la grande île des Antilles alors même que son régime semble aux antipodes de celui de l'hexagone. Toute l'analyse des évènements est accompagnée de citations des journaux télévisés de l'époque, ou bien l'auteur s'efforce d'expliquer pourquoi telle autre situation n'est même pas évoquée ou citée. Par exemple, le traitement télévisuel en France du cas de la base américaine de Guantanamo avant que la France ne sorte du commandement intégré de l'OTAN et ne ferme les bases américaines sur son sol. De même, les nombreux échos de la mort du Che sont soigneusement analysés. Plusieurs utiles annexes (dont celle du temps d'antenne consacré par la télévision française à Cuba par année et par type d'émission) terminent ce livre. 

Original, intéressant autant pour ce qui concerne la réalité et l'image de Cuba que pour ce que cela dit de la France de l'époque, voilà un volume qui mérite indiscutablement d'être connu.

Editions du Félin, Paris, 2020, 250 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-86645-919-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Cas concret
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 00:05

1940

Vérités et légendes

Merci au magazine Forces spéciales, dans son numéro de septembre, pour cette page d'entretien sur mon livre.

Pour lire l'ensemble de l'interview : ici.

ECHOS (22)
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 00:05

David Crockett

Trappeur, député et défenseur d'Alamo

Jérôme Louis

Véritable héros du XIXe s. américain, avec sa tenue de trappeur et son chapeau avec la queue de raton laveur, devenu un véritable personnage de roman (et de cinéma), David Crockett est à la fois très et mal connu. Cette biographie nous fait découvrir un personnage plus ambitieux et plus complexe.

Né dans une très modeste famille nombreuse, sans éducation et presque exclusivement autodidacte sur le tard, David Crockett est un trappeur, un pionnier qui sert comme éclaireur de la milice du Tennessee dans la guerre contre les Creeks avec le général Jackson en 1813-1815. Déjà, on constate que son autobiographie est sévèrement remise en question, car il aurait quitté l'armée très vite et se serait comporté plus en pleutre qu'en guerrier. Installé ensuite sur la "frontière" (mouvante), cette zone sans cesse repoussée vers l'ouest et le Mississipi, il y est juge de paix, tout en étant élu lieutenant-colonel, puis colonel, dans le régiment de la Milice. "Politicien régional", il est élu au parlement du Tennessee, mais continue de chasser les ours et les loups sur la frontière et d'exercer différents petits métiers, car il reste cruellement désargenté. Elu au parlement fédéral en 1827, "il devient un opposant virulent au président Jackson, défend les Indiens, s'oppose à des indemnisations injustes à ses yeux et se forge une image de défenseur des oubliés de l'Etat fédéral". Sa notoriété devient telle qu'il ambitionne bientôt de plus hautes responsabilités et à partir de 1834 est candidat potentiel à la Maison-Blanche pour les élection de 1836. C'est à cette époque que paraisse les premiers grands textes (largement inspiré et en partie écrit par lui) vantant ses qualités et ses exploits ! Une fonction que l'on n'imagine pas au premier abord pour notre trappeur ! Battu, il décide de partir pour le Texas, qui relève nominalement toujours du Mexique, mais où le sentiment indépendantiste des colons américains est très fort. De la révolte à la guerre contre Santa Anna, il n'y a qu'un pas, franchi en 1836 et Crockett rejoint fort Alamo avec quelques compagnons. Il y trouve la mort et cet accrochage marque le début de sa légende. Une légende que l'auteur remet sérieusement en cause, en confrontant des témoignages très différents, et s'interroge sur "la fabrication du mythe".

Un livre passionnant, qui se lit d'une traite, entre regret de voir déflorer la légende cinématographique de notre enfance et plaisir de découvrir un autre aspect de cette formidable épopée américaine vers l'ouest. 

Editions SPM, Paris, 2019, 203 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-37999-009-0.

Héros texan
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile