Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 00:05

1940

Vérités et légendes

Merci au magazine Forces spéciales, dans son numéro de septembre, pour cette page d'entretien sur mon livre.

Pour lire l'ensemble de l'interview : ici.

ECHOS (22)

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2020 7 19 /01 /janvier /2020 00:05

David Crockett

Trappeur, député et défenseur d'Alamo

Jérôme Louis

Véritable héros du XIXe s. américain, avec sa tenue de trappeur et son chapeau avec la queue de raton laveur, devenu un véritable personnage de roman (et de cinéma), David Crockett est à la fois très et mal connu. Cette biographie nous fait découvrir un personnage plus ambitieux et plus complexe.

Né dans une très modeste famille nombreuse, sans éducation et presque exclusivement autodidacte sur le tard, David Crockett est un trappeur, un pionnier qui sert comme éclaireur de la milice du Tennessee dans la guerre contre les Creeks avec le général Jackson en 1813-1815. Déjà, on constate que son autobiographie est sévèrement remise en question, car il aurait quitté l'armée très vite et se serait comporté plus en pleutre qu'en guerrier. Installé ensuite sur la "frontière" (mouvante), cette zone sans cesse repoussée vers l'ouest et le Mississipi, il y est juge de paix, tout en étant élu lieutenant-colonel, puis colonel, dans le régiment de la Milice. "Politicien régional", il est élu au parlement du Tennessee, mais continue de chasser les ours et les loups sur la frontière et d'exercer différents petits métiers, car il reste cruellement désargenté. Elu au parlement fédéral en 1827, "il devient un opposant virulent au président Jackson, défend les Indiens, s'oppose à des indemnisations injustes à ses yeux et se forge une image de défenseur des oubliés de l'Etat fédéral". Sa notoriété devient telle qu'il ambitionne bientôt de plus hautes responsabilités et à partir de 1834 est candidat potentiel à la Maison-Blanche pour les élection de 1836. C'est à cette époque que paraisse les premiers grands textes (largement inspiré et en partie écrit par lui) vantant ses qualités et ses exploits ! Une fonction que l'on n'imagine pas au premier abord pour notre trappeur ! Battu, il décide de partir pour le Texas, qui relève nominalement toujours du Mexique, mais où le sentiment indépendantiste des colons américains est très fort. De la révolte à la guerre contre Santa Anna, il n'y a qu'un pas, franchi en 1836 et Crockett rejoint fort Alamo avec quelques compagnons. Il y trouve la mort et cet accrochage marque le début de sa légende. Une légende que l'auteur remet sérieusement en cause, en confrontant des témoignages très différents, et s'interroge sur "la fabrication du mythe".

Un livre passionnant, qui se lit d'une traite, entre regret de voir déflorer la légende cinématographique de notre enfance et plaisir de découvrir un autre aspect de cette formidable épopée américaine vers l'ouest. 

Editions SPM, Paris, 2019, 203 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-37999-009-0.

Héros texan

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2019 3 24 /07 /juillet /2019 06:00

Stratégies d'influence et guerre de l'information

Maud Quessard

Voilà un travail tout à fait exceptionnel sur les stratégies déployées par les Etats-Unis, en particulier via l'US Information Agency (USIA), des années 1950 au début du XXIe s, avec le soft puis le smart power.

A travers les neuf chapitres regroupés en quatre grandes parties ("L'enjeu européen et le rôle de la diplomatie publique dans les stratégies de la politique américaine de guerre froide", "Les stratégies de l'USIA et des USIS au service de la démocratie en Europe", "La victoire de la guerre idéologique en question : audits des stratégies d'influence en Europe", et "Les stratégies d'influence américaines, de la guerre froide aux guerres hybrides"), c'est toute la politique d'influence américaine essentiellement à l'égard de l'Europe qui défile sous nos yeux, au fil et au rythme des présidents élus à Washington. A partir des précurseurs à la fin de la Seconde guerre mondiale (dont la célèbre radio Voice of America), l'USIA, officiellement fondée en 1953, devient une arme stratégique dans la guerre des mots et des images dans la lutte contre le communisme et l'influence de l'URSS. Après "l'ère d'or" de la présidence Kennedy, l'apogée est atteinte sous Reagan. L'utilisation de la culture américaine, des artistes américains, des programmes d'échanges constitue le quotidien de cette politique, complétée par des actions spécifiques en direction des leaders politiques, syndicaux et associatifs comme des journalistes. Par ailleurs, cette "propagande" (le mot -connoté- est refusé)  se fait plus fine et distingue entre les différents Etats d'Europe orientale (Pologne, Roumanie, Hongrie, etc.). L'évaluation de l'efficacité de cette politique reste difficile, car nous sommes en particulier dans un domaine non objectivement quantifiable, mais il n'en demeure pas moins que les années 1980-1990 marquent bien la victoire idéologique des USA sur le monde communiste. Si la fin du XXe s. correspond à une forme de "traversée du désert" pour l'USIA et les stratégies d'influence (hégémonie américaine après l'implosion de l'URSS), les attentats du 11 septembre et la "guerre contre le mal" leur donne de nouveau de l'intérêt dans le cadre (évolutif et parfois mal formalisé) de la politique de soft power (en complément des données techniques et économiques), mais sans que les résultats ne soient toujours au rendez-vous.

On le voit, le propos est ambitieux et l'ouvrage traite de questions essentielles (car toujours très discrètes pour ne pas dire tues). Près de 25 pages de sources et bibliographie (essentiellement d'origine américaine) complètent très utilement ce volume qui doit très vite devenir une référence incontournable sur le sujet.

Presses universitaires de Rennes, 2019, 373 pages, 30,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7723-7.

Stratégies indirectes

Partager cet article

Repost0
17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 06:00

Atlas historique des Etats-Unis

Lauric Henneton

On sait bien l'importance des cartes, à la fois pour l'illustration d'un propos et le soutien d'une démonstration. Cette exceptionnelle collection est donc toujours particulièrement utile et s'accroit d'un nouveau volume.

En une centaine de cartes et graphiques, nous passons ainsi de l'Amérique du Nord d'avant Colomb aux évolutions économiques et humaines les plus récentes. L'ouvrage est divisé en quatre grandes parties chronologiques : "Des colonies à une République", "La jeune Amérique", "Le siècle américain", et "Le siècle post-américain ?". La première s'intéresse aux premiers temps de la colonisation européenne, à l'économie coloniale et à la traite, aux rivalités impériales en particulier franco-britanniques, à l'indépendance et à la mise sur pied d'une nouvelle nation. La seconde traite à la fois de l'expansion démographique et territoriale au cours du XIXe s., de l'économie ("le roi coton", l'industrialisation), et (trop rapidement à notre goût) de la guerre civile et des guerres indiennes. Elle se termine par l'émergence des USA sur la scène internationale (guerre contre l'Espagne et politique d'influence). La troisième nous fait revivre les évènement du XXe siècle, de l'entrée en guerre dans la Première Guerre mondiale à la crise de confiance des années 1960. Dans cette partie également, les aspects économiques, démographiques et sociaux sont privilégiés (les deux guerres mondiales sont traitées en quatre pages au total). Enfin, la dernière partie insiste sur les mutations en cours et se pose la question : "Que reste-t-il du rêve américain ?" (une puissance pérenne mais contestée).

Un volume qui aurait indiscutablement gagné à bénéficier de 8 à 10 pages supplémentaires pour évoquer les conflits dans lesquels les USA ont été engagés depuis plus de deux siècles, mais qui, en l'état, constitue néanmoins un très appréciable ensemble. A n'en pas douter, cet Atlas sera extrêmement utile aux étudiants et aux amateurs.

Autrement, Paris, 2019, 95 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-7467-5022-7.

Histoire en cartes

Partager cet article

Repost0
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 06:00

Grand atlas de l'antiquité romaine

Christophe Badel et Hervé Inglebert

Deuxième édition de ce très beau et très utile atlas, qui retrace neuf siècles d'histoire du bassin méditerranéen (du monde connu).

En plus de 200 cartes (et quelques graphiques et tableaux de synthèse), de la plus large embrassant de la (Grande) Bretagne à la Mésopotamie, à la plus détaillée présentant les quartiers de Rome ou de Constantinople, toute l'histoire de la République et de l'Empire défile sous nos yeux, avec une précision aboutie. Au-delà de la seule question de la conquête militaire (ou de la perte) de nouveaux territoires, l'atlas s'intéresse aussi aux conditions politiques et sociales de la paix intérieure, de la gestion de l'empire et de la romanisation progressive des peuples soumis. La question des "Barbares" occupe plusieurs chapitres, et montre bien qu'il s'agit d'un phénomène progressif. Enfin, la disparition de l'empire d'Occident ne marque pas une fin puisque l'empire d'Occident va se maintenir pendant plusieurs siècles, même si le livre se termine sur "Le temps de Justinien" au VIe siècle.

Un plaisir de lecture et un intérêt renouvelé pour les étudiants aussi bien que pour les amateurs d'histoire romaine. 

Autrement, Paris, 2019, 192 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-7467-5184-2.

Histoire de Rome et de l'empire

Partager cet article

Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 06:00

Paradis du Nouveau Monde

Nathan Wachtel

Dans le cadre du réel renouveau des études sur les populations américaines d'avant la colonisation européenne, dans la bibliographie francophone, ce livre vient tout à fait en complément des publications récentes (ici et ici par exemple).

Spécialiste de l'Amérique précolombienne, Nathan Wachtel nous raconte avec brio les mythes qui entourent les populations nord et sud-américaines, leurs origines (le chapitre 2 consacré à "La théorie de l'Indien Juif" issu des tribus perdues d'Israël), leurs espoirs (le chapitre 3 sur les Indiens Guarani et le chapitre 4 sur le rêve du "Retour de l'Inca" jusqu'aux grandes révoltes du XVIIIe s. voire jusqu'à aujourd'hui : "le mythe du retour de l'Inca s'exprime désormais [dans] le discours marxiste, voire maoïste"), et le "prophétisme" nord-amérindien (chapitre 5), avec les souffrances endurées au XVIIIe et au XIXe s. et l'influence de la (des) Ghost Dance, du nord du Texas au Montana et du Mississipi aux réserves de l'est californien. Toutes ces situations posent la question de l'acculturation, des échanges entre autochtones et Européens et de la persistance d'anciennes croyances.

Une importante bibliographie termine ce volume qui a dès à présent toute sa place dans la bibliothèque des amateurs des cultures et des civilisations précolombiennes.

Fayard Histoire, Paris, 2019, 331 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-213-71223-9.

L'enfer au paradis ?

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 06:00

Les guerriers silencieux

Journaux apaches

Grenville et Neil Goodwin

La collection 'Nuage rouge' consacrée aux peuples premiers des Etats-Unis s'étoffe d'un nouveau volume tout à fait original dans la littérature francophone.

Savez-vous que jusque dans les années 1920 des Apaches "fantômes" ont tenu la Sierra Madre dans le Sud-ouest américain, passant du Mexique à l'Arizona. Les guerres indiennes sont terminées depuis longtemps, mais ils sont "encore une centaine  en 1900 … Entre 1900 et 1920, ils restaient relativement discrets, mais au début des années 1920, ils se sont fait remarquer alors que le développement accru des régions montagneuses recules les mettaient plus souvent en contact avec les bûcherons, les éleveurs et les mineurs. Vers la fin de la décennie, les Apaches de la Sierra Madre faisaient la Une des journaux et on ne parlait que d'eux dans toute la zone frontalière". Le livre reprend, en les complétant par les observations et notes de son fils, les carnets tenus par Grenville Goodwin lors de ses recherches à partir de la fin des années 20 dans la région, descriptions de ses déplacements et comptes rendus de ses entretiens avec la population locale. Au fil des pages, on pénètre dans un monde un peu fantastique avec une poignée de "survivants", dans leur vie quotidienne comme dans leurs fondamentaux culturels, et l'on ne sait parfois plus exactement s'ils sont les derniers représentants du "peuple de Geronimo" ou quelques groupes de bandits en rupture de ban.

Un livre séduisant, pour amoureux des grands espaces vierges et de la culture indienne.

Editions du Rocher, Monaco, 2018, 394 pages. 21,50 euros.

ISBN : 978-2-268-10103-3.

Derniers guerriers

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2018 7 04 /11 /novembre /2018 06:00

Black Elk et la Grande vision

Le sixième grand-père

Black Elk et Raymond J. DeMallie

Ouvrage étonnant, qui passionnera tous ceux qui s'intéressent aux cultures indiennes et aux nations premières.

Homme-médecine Sioux lakotas ayant une bonne connaissance de la culture de l'homme blanc (long séjour en Europe et conversion au catholicisme), Black Elk raconte sa vie et sa philosophie de la vie au début des années 1930 et la publication des morceaux choisis de ces entretiens constitue un tournant dans l'histoire des Indiens d'Amérique. Le long récit de sa "Grande vision" (2e partie) est tout particulièrement intéressant pour tout ce qui touche au sacré chez les Indiens, et à cet égard nous oscillons entre philosophie et poésie, dans les grandes plaines, les forêts et les montagnes. Surtout, au fil des parties suivantes, les descriptions faites des grands chefs indiens de la période (époque de Sitting Bull et de Crazy Horse), des déplacements des tribus et des combats contre les troupes US (Custer) offrent un éclairage bien différent de celui souvent présenté dans la littérature américaine. Les chapitres ultérieurs sont plutôt "thématiques", s'articulant autour d'évènements particuliers (le séjour en Europe, Wounded Knee, les Indiens et les animaux, etc.).

Un livre surprenant, à lire en rêvant à un monde presque fantastique, onirique. 

Editions du Rocher, Monaco, 2018, 615 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-268-10097-5.

Sioux

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2018 4 25 /10 /octobre /2018 06:00

La campagne de Virginie de Grant (1864)

Sylvain Ferreira

Auteur de plusieurs ouvrages (récemment autour de la Grande Guerre, ici et ici), Sylvain Ferreira se lance aujourd'hui dans l'étude d'une guerre antérieure, mais tout en conservant néanmoins les mêmes priorités et le même angle d'analyse.

La campagne de Virginie du général Grant en 1864 (la guerre de Sécession dure depuis quatre ans) est littéralement décortiquée, affrontement par affrontement, bataille par bataille, les mouvements des armées, difficultés du terrain, problèmes logistiques, etc. L'auteur insiste sur une différence pour lui essentielle entre Grant et Lee : autant le général sudiste (fatigué) est un excellent tacticien, autant son homologue nordiste développe une approche (proto)opérative de la guerre, ce qui valorise d'autant sa supériorité numérique et matérielle. Le rôle de l'artillerie et de l'aménagement défensif du terrain est bien mis en valeur. Les principales batailles sont illustrées par une carte et une solide bibliographie en anglais termine le volume.

Un livre qui intéressera aussi bien ceux qui sont passionnés par la Guerre de Sécession que ceux qui s'intéressent à l'évolution générale de l'art de la guerre. 

Economica, Paris, 2018, 166pages, 29,- euros

ISBN  : 978-2-7178-7042-8.

Le tournant de la guerre

Partager cet article

Repost0
14 août 2018 2 14 /08 /août /2018 06:00

13 jours

La crise des missiles à Cuba

Robert Kennedy

Réédition d'un volume paru en 1999, le livre présente le journal tenu par Robert Kennedy, ministre de la Justice, mais surtout frère et premier conseiller du président américain, sur les treize jours restés dans l'histoire sous le nom de "crise des missiles".

Tout commence le 16 octobre au matin lorsque un avion-espion américain apporte la preuve que les Soviétiques veulent installer des missiles nucléaire à Cuba. Au fil des jours, nous suivons toutes les réunions présidentielles, mais aussi les entretiens très discrets avec tel acteur ou tel intervenant, les conversations avec Khrouchtchev. Nous assistons à l'analyse des différentes propositions de réaction américaine ; à la nécessité de disposer de temps pour ne pas se tromper lorsqu'il faut pourtant décider dans l'urgence ; au besoin de multiplier les sources d'information et les avis d'origines différentes pour ne pas se laisser aller à rester "prisonnier" d'un cadre de pensée ; à l'importance de s'adresser directement au bon interlocuteur sans le blesser ou l'humilier. Et surtout, Robert Kennedy insiste à plusieurs reprises sur ce point, savoir se mettre à la place de l'adversaire et raisonner comme il serait, lui, susceptible de raisonner. Le livre se termine avec la reproduction, en annexes, d'une dizaine de textes, pour l'essentiel du président Kennedy.

Un bon ouvrage à petit prix pour se replonger dans une crise qui aurait facilement pu déboucher sur une guerre directe entre les deux super puissances.

Coll. 'Pluriel', Fayard, 2018, 164 pages. 7,50 euros.

ISBN : 978-2-8185-0563-2.

Menace de guerre nucléaire

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile