Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 00:01

L'agence Inter-France de Pétain à Hitler

Gérard Bonet

Avec ce volume extrêmement complet, nous disposons d'une étude de référence sur la propagande collaborationniste et pro-hitlérienne à travers les multiples canaux des très nombreux titres de la presse de province.

Spécialiste de l'histoire de la presse, Gérard Bonet nous raconte ainsi celle de l'agence Inter-France, "histoire d'un ralliement volontaire aux ambitions nazies". Créée sous l'influence du petit patronat de province sous le Front populaire, nationaliste, elle devient maréchaliste à l'été 1940 puis clairement collaborationniste à partir de 1942, réunissant en octobre de cette année-là "à l'Hôtel de Ville et au palais de Chaillot, 400 journalistes représentants 350 journaux de province". Profitant des crises internationales qui se succèdent et qui inquiètent, l'agence ne cesse de se développer, devenant un véritable "instrument de propagande et de combat". Présente aussi bien à Paris qu'à Vichy, Inter-France crée également une maison d'édition et une maison franco-allemande, Inter-France-Informations, grâce à laquelle elle peut se déployer d'Algérie en zone occupée. L'auteur analyse avec soin ce véritable empire de presse (passant d'un quart de la presse de province actionnaire à plus de la moitié des titres associés) et présente par région les journaux associés. Finalement, ayant fait le choix de Déat ("le jusqu'au-boutisme confine au fanatisme"), les dirigeants de la société sont poursuivis par la justice à partir de 1946-1947, "au fur et à mesure de leur identification, de leur repérage, et de leur arrestation". Mais 21 seulement sont réellement inculpés et 5 seront traduits en justice. Sous le titre "Crime sans châtiment", Gérard Bonet revient en conclusion sur le parcours ultérieur d'un certain nombre de membres importants d'Inter-France.

Plusieurs passionnantes annexes, une dense bibliographie et d'utiles index complètent le volume. Quand l'histoire de la presse rejoint directement l'histoire politique nationale au coeur de la Seconde guerre mondiale : un ouvrage important très sérieusement référencé.

Editions du Félin, Paris, 2021, 910 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-86645-922-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Histoire de la presse
Partager cet article
Repost0
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 00:01

BD

Herr Doktor

Un destin sans retour

Vivier et Denoël

Voici "l'histoire" d'un médecin strasbourgeois intégré dans l'armée allemande (dans la SS, c'est plus marquant) sur le front de l'Est et qui termine la guerre prisonnier des Soviétiques en route pour la Sibérie.

Le récit, compliqué à souhait, entre Paris Berlin, le Berghof et le front de l'Est, est purement de fiction, des conditions d'engagement à l'assassinat d'Hitler (rien de moins !) en passant par la rafle du Vel d'Hiv. Toute licence créatrice est bien sûr souhaitable, mais nous sommes ici dans le domaine de l'irréalisme absolu. Si le dessin est indiscutablement sympa, le reste est trop indigeste pour séduire l'amateur ayant une fibre d'historien.

Le volume, disponible en pré-commande auprès de l'éditeur, sera en librairie le mois prochain.

Editions Plein Vent, Monaco, 2021, 112 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-492-54700-3.

Pour commander directement l'album : ici.

BD
Partager cet article
Repost0
14 mars 2021 7 14 /03 /mars /2021 00:01

Jadis, si je me souviens bien

Jacques-Francis Rolland

Voici un témoignage d'autant plus intéressant qu'il traite bien sûr de la résistance en elle-même à travers les souvenirs de Jacques-Francis Rolland, mais aussi de l'évolution d'un intellectuel engagé, responsable des Jeunesses communistes mais qui quitte le PCF en 1956.

Après avoir consacré les premiers chapitres au récit de ses jeunes années de l'entre-deux-guerres, l'auteur aborde l'année 1939 vers la page 100 et évoque son entrée à l'université à Grenoble. Il consacre près de 200 pages à la période de la guerre, décrivant à la fois son rôle personnel dans la résistance mais aussi (et c'est particulièrement intéressant) ses environnements successifs et ses rencontres. Devenu grand reporter à la Libération, il accompagne l'armée américaine dans les dernières phases de la guerre, est présent au procès de Nuremberg puis revient à Paris. Après les rigueurs et les douleurs de la guerre, une ère nouvelle semble s'ouvrir : "Le bon vieux temps, c'était pour nous la courte période euphorique qui suivit le retour de la paix. Nous l'avons vécue essentiellement à Saint-Germain-des-Prés, notre "paroisse" comme a dit Jean Cau ... Dans un espace restreint dont le noyau dur était délimité par les quais de la Seine, le carrefour Danton-Buci, la place Saint-Sulpice et la rue du Bac, évoluait une forte concentration d'intellectuels et de créateurs ... qui naviguaient entre le Flore, les Deux-Magots, Lipp, la Reine Blanche, le Royal Saint-Germain, la Rhumerie martiniquaise avant de plonger dans les caves et les discothèques pour se retrouver, moins nombreux, mais titubants, à l'aube sur les banquettes du bar Bac". Il effectue ensuite un très long voyage de plusieurs mois à travers l'Orient, d'Egypte et de Palestine aux marches de l'Inde, puis décrit les premières années de la guerre froide et l'évolution politique en France et en Europe de l'Ouest, sous l'angle du journaliste communiste (néanmoins déjà un peu critique et de plus en plus distant de la ligne officielle), non sans une certaine verve. Ici également, les portraits des célébrités croisées sont souvent irrésistibles. Le Parti communiste des années 1950 n'en sort pas grandi.

Un livre de souvenirs qui couvre ainsi les années 40 et 50, avec deux grandes phases : la résistance à l'occupant puis la prise croissante de distance avec le PCF. Un témoignage sur une période charnière de l'histoire de France au XXe s.

Editions du Félin, Paris, 2021, 695 pages, 13,- euros.

ISBN : 9782866459253.

Pour commander directement le livre : ici.

Parcours d'un étudiant engagé
Partager cet article
Repost0
10 mars 2021 3 10 /03 /mars /2021 00:01

Le temps des passions

De Jean Moulin à la Libération

(1943-1944)

Francis-Louis Closon

Réédition en format poche d'un volume qui mérite d'être largement connu.

Parti d'Amérique du Nord en 1941 pour rejoindre De Gaulle, François-Louis Closon nous raconte ses souvenirs de guerre, au cours de laquelle il croise la route des principaux responsables gaullistes. Passant par les finances et le secrétariat à l'Intérieur de la France Libre, il rencontre Max (Jean Moulin) au début de l'année 1943 et décide repartir avec lui pour le continent. Il consacre d'ailleurs plusieurs pages à répondre à Frenay à propos du soi-disant "double-jeu" de Jean Moulin, entre gaullisme et communisme. Après la mort du représentant de De Gaulle et un bref séjour en Angleterre, il revient en France occupé pour poursuivre l'oeuvre d'unification de la résistance intérieure et dans des circonstances extrêmement difficiles mettre en place et coordonner les comités locaux de libération. En mai 1944, il rejoint Alger ("Alger n'était plus Londres, pas encore Paris mais s'en rapprochait, capitale intermédiaire entre la France Libre des premiers âges et le gouvernement de la France libérée en proche devenir"), il est au coeur des préoccupations du cercle restreint des gaullistes historiques à propos des Alliés anglo-saxons lors du débarquement et des nominations des premiers représentants officiels français dans les territoires libérés. Une dernière mission le ramène en zone toujours occupée par l'ennemi en Provence (maquis d'Apt) avant le débarquement d'août, avant de retrouver Paris pour la libération.

Par les fonctions occupées, les missions remplies, les personnalités croisées, un témoignage important, qui doit impérativement être connu de tous ceux qui s'intéressent à la résistance française et à la France Libre.

Editions du Félin, Paris, 2021, 326 pages. 11,90 euros.

ISBN : 978-2-86645-928-4

Pour commander directement le livre : ici.

Résistance
Partager cet article
Repost0
7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 00:05

1940

Vérités et légendes

Merci à Jean-Baptiste Murez et à la Gazette du Wargamer pour cette sympathique présentation de mon 1940, "un bréviaire indispensable pour qui veut démêler le vrai du faux".

Pour lire l'ensemble de la chronique : ici.

Echos 30
Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 00:01

Saint-Cyr dans la tourmente

Général Bertrand Paris

Qui étaient et que sont devenus les élèves-officiers des années de guerre, entre 1939 et 1945 ? Quelle a été leur formation et comment ont-ils été engagés au combat ? Comment ont-ils évolué pendant ces années difficiles ? C'est à ces questions, parmi d'autres, que le général Paris (auquel on doit notamment le mémorial des saint-cyriens morts pour la France depuis la création de l'école) s'efforce de répondre dans ce petit livre en s'appuyant en particulier sur de nombreux témoignages.

Après un rapide survol historique du devenir des promotions à l'occasion des principaux conflits antérieurs (1870-1871, 1914-1918), l'auteur nous parle du concours de 1940, ... les 15 et 16 mai ! Et ils seront 175 (sur 4.000 candidats) à rejoindre Aix-en-Provence en décembre. Bertrand Paris retrace le parcours de la promotion 1940-1942, promotion maréchal Pétain ("Nous nous étions ralliés à ce parrainage car le Maréchal était encore essentiellement pour nous le vainqueur des Allemands à Verdun"), avec cette affirmation ultérieure du général De Gaulle (que certains ont oublié de méditer il y a peu) : "Le général de Gaulle nous a fait savoir qu'un nom de promotion de Saint-Cyr est un moment de l'histoire de France. On le garde quoi qu'il arrive et on l'assume". L'auteur s'intéresse ensuite, suivant une architecture similaire, aux différentes écoles et autres centres de formation : l'école des Cadets de la France Libre, les chantiers de jeunesse, Cherchell, mais aussi le "saint-cyr d'Indochine", l'EMIA de Tong. Le livre se termine sur la situation très particulière en métropole en 1944, entre école et maquis, et la sélection des candidats par une commission d'enquête ayant pour objectif de "proposer au ministre, compte tenu de leurs titres dans la résistance, ceux qui paraissent dignes d'entrer dans une école militaire en vue de leur admission dans le cadre des officiers d'active". Et c'est enfin le choix du site de Coëtquidan en 1945.

Bertrand Paris multiplie les exemples précis, les cas concrets, les références à des situations particulières (dont cette époque fut si riche) : le livre n'est donc jamais ennuyeux tout en restant une solide présentation humaine de ce que fut la formation des élèves-officiers français durant la Seconde guerre mondiale. Recommandé.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2020, 176 pages. 22,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-169-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Parcours individuels et collectifs
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 00:01

Vingt intellectuels sous l'Occupation

Des résistants aux collabos

Laurent Wetzel

Huit résistants, huit collaborateurs, et quatre parcours plus ambivalents : voici vingt portraits d'intellectuels (même si on peut discuter le terme) et leurs parcours pendant la Seconde guerre mondiale.

Laurent Wetzel ne s'explique pas sur le choix de ces vingt personnalités (pourquoi elles et pas d'autres alors qu'il y en a tant qui pouvaient prétendre à être présentées dans chacune des catégories ?), et l'on peut par ailleurs regretter un certain goût pour les phrases-chocs  (le cardinal Baudrillart, "un émule de Cauchon" ?). Il ne s'agit pas à proprement parler de biographies racontant des tranches de vies, mais d'essayer de comprendre ces engagements très divers (ou non engagements). Laurent Wetzel a retenu dans les "résistants" Marc Bloch, Pierre Brossolette, René Cassin, Jean Prévost (alias capitaine Goderville), monseigneur Jules Saliège, Jacques Soustelle, Germaine Tillon et Simone Weil ; dans les "collabos" le cardinal Baudrillart, Jacques Benoist-Méchin, Robert Brasillach, Marcel Déat, Pierre Drieu la Rochelle, Jean-Paul Hütter, Claude Jamet et Georges Soulès (alias Raymond Abellio) ; et parmi les personnalités ambivalentes : Raymond Aron, Jean-Paul Sartre, Georges Pompidou et François Mitterrand. On le voit, la notion "d'intellectuel" est assez extensive. Ceci dit, le livre ne manque pas d'intérêt. Tout en retraçant rapidement la jeunesse et la formation de chacun, l'auteur s'intéresse avec de nombreuses citations (généralement des intéressés eux-mêmes) à leur parcours et à leur(s) évolution(s) dans les années qui précèdent la guerre et au début de l'occupation. Le cas de Sartre ("Comme tant d'intellectuels, il était désemparé lorsqu'il s'agissait de passer à l'action") promu grand résistant intellectuel à la Libération est à cet égard intéressant. De même pour l'espèce de fascination qu'Hitler exerça sur un homme aussi intelligent que Benoist-Méchin : "Un tel aveuglement étonne de la part d'un historien au regard si perçant". De même, le chapitre consacré à François Mitterrand est parfaitement éclairant sur le parcours de l'ancien président de la République sous l'Occupation.

Un livre sans prétention mais qui ne manque pas d'intérêt. Indiscutablement à connaître pour un certain nombre de personnalités.

Editions du Rocher, Monaco, 2020, 233 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-268-10443-0.

Pour commander directement le livre : ici.

Large panel
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 00:01

Le guide du Paris occupé

Jean-Baptiste Ordas

Sacré guide touristique ! Déclarée ville ouverte le 12 juin 1940, la capitale française est occupée par une importante garnison allemande jusqu'en août 1944. La présence de l'occupant est donc significative et le volume se propose de nous conduire à travers les rues de lieu en lieu.

Du 2 rue Saint-Florentin dans le 1er arrondissement, où s'installe jusqu'en 1942 le commandant des forces d'occupation en France, à la caserne des Tourelles, 131-141 boulevard Mortier dans le 20e arrondissement, qui héberge trois bataillons du 104e régiment d'infanterie mais aussi un centre d'internement administratif et une annexe de la prison de Fresnes, c'est un curieux Paris qui nous est dévoilé. Au fil des rues, voici des endroits dont le nom est bien connu, comme l'hôtel Meurice où s'installent les services de l'état-major du Gross Paris et où se déroule l'arrestation de von Choltitz en août 1944 ; l'ambassade d'Allemagne, au 78 rue de Lille dans le 7e, où réside Otto Abetz ; le siège de Radio Paris, au 116bis avenue des Champs Elysées, outil essentiel de propagande de Vichy et de l'occupant ; le sinistre 93 rue Lauriston dans le 16e arrondissement, siège de la Gestapo française de Lafont et Bonny, etc. Mais on trouve aussi dans le volume les adresses des journaux de la collaboration parisienne, des domiciles de nombreuses personnalités de l'époque, des lieux de stationnement, d'alimentation, de loisir, foyers et maisons closes des soldats allemands, le siège de tous les grands commandements pour l'Ouest, sans oublier les monuments et lieux parisiens les plus emblématiques comme les Invalides pour le retour des cendres de l'Aiglon, le lycée Montaigne, réquisitionné pour loger du personnel de la Luftwaffe ou la piscine Lutetia réservée aux soldats allemands. L'ensemble est illustré par plusieurs centaines de photos originales et de reproductions de documents d'époque.

Une approche originale de l'occupation et une autre perception de la capitale pendant l'occupation. Un tour de Paris qui ne manque pas d'intérêt.

Memorabilia, Paris, 2020, 256 pages. 29,90 euros.

ISBN : 9782377830435

Pour commander directement le livre : ici.

Occupation
Partager cet article
Repost0
16 janvier 2021 6 16 /01 /janvier /2021 00:01

Histoire d'Hitler, Germania & Cie.

Paul Ordner

Présenté par Yves Buffetaut

Voici la réédition d'un album paru dans le tourbillon de 1945, bien oublié depuis et de fait introuvable.

Paul Ordner est un célèbre dessinateur de presse (en particulier politique et sportif) de l'entre-deux-guerres et d'après 1945. Dans ce volume, en une trentaine de dessins réalisés pour le Mouvement de Libération Nationale, il nous raconte avec verve, pertinence, et non sans humour parfois, la montée en puissance du nazisme, la guerre et l'occupation, la libération et la chute du IIIe Reich. Reproduits pleine page, les dessins en monochrome blanc/noir sont superbes, percutants, et témoignent d'un sens aigu de la synthèse. Yves Buffetaut, dans sa présentation générale, prend soin de les contextualiser.

Un album qui est à la fois un témoignage d'histoire et un livre d'art, même si paradoxalement il n'a pas été conçu comme tel à l'origine. Une très belle idée de cadeau.

Editions L'Esprit du Temps, Paris, 2020, 84 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-84795-497-5.

Pour commander directement l'album : ici.

Caricatures
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2021 5 15 /01 /janvier /2021 00:01

Infographie

de la Seconde guerre mondiale

Collectif

Après le succès (largement mérité) de l'excellent Infographie de la Seconde guerre mondiale réalisé par Jean Lopez (Dir.), Nicolas Aubin, Vincent Bernard et Nicolas Guillerat, en voici une édition "collector".

Nous en disions le plus grand bien lors de sa parution en 2018 (ici), et nous n'avons pas un mot à changer. Qu'il s'agisse de l'organisation et de l'équipement des armées des différents belligérants, des aspects matériels et techniques, de la place et du nombre des hommes, des batailles et campagnes ou des conséquences du conflit, vous apprendrez nécessairement beaucoup de choses, tant les champs explorés sont nombreux.

Indispensable. D'une excellente qualité esthétique formelle et d'un grand sérieux sur le fond. Si vous n'avez pas acheté la première édition en 2018, n'hésitez pas à acquérir celle-ci, vous ne le regretterez pas.

Perrin, Paris, 2020, 200 pages, 42,- euros

ISBN : 978-2-262-08808-8.

Pour commander directement le volume : ici.

Edition Collector
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile