Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 00:05

La traque d'Eichmann

Neal Bascomb

Ce fut sans doute l'une des chasses à l'homme les plus déterminées et les plus ambitieuses de l'après-deuxième guerre mondiale et son procès en 1962 fut, volontairement, largement médiatisé. La parution en poche de ce volume publié en France il y a une dizaine d'années permet de revenir sur l'ensemble du processus et le parcours des différents acteurs.

Le livre commence assez naturellement par le récit des derniers mois de la guerre, et notamment la libération des camps de concentration, et le sort immédiat d'Eichmann, qui se cache sous un faux nom, au cours de cette fin de printemps 1945. Dès le mois de juin, il est identifié comme l'un des grands responsables de la mise en oeuvre de la shoah et ces responsabilités mises à jour lors du procès de Nuremberg. Un an après la fin de la guerre, il s'évade du camp américain où il est retenu avec des centaines d'autres officiers allemands, alors que des commandos juifs sont déjà à sa recherche et pendant de longs mois va vivre, toujours en Allemagne, dans une semi-clandestinité. Il quitte finalement l'Europe via l'Italie pour rejoindre l'Argentine de Péron en 1950. A partir de là commence une dizaine d'années de chasse à l'homme qui se termineront, comme on le sait, par son quasi-rapt, son exfiltration vers Israël et son procès médiatisé à Jérusalem en avril 1961. Tous les problèmes, tous les rebondissements, toutes les manoeuvres, tous les détails de ces années de recherche, de la capture elle-même et des longues heures (parfois presque surréalistes) qu'Eichmann va passer avec ses ravisseurs avant d'être embarqué dans un avion d'El Al sont décrits. C'est un véritable roman d'aventures et d'espionnage. 

Une opération du Mossad qui est entrée dans l'histoire. Un récit haletant. A lire.

'Tempus', Perrin, Paris, 2022, 517 pages, 10,- euros.

ISBN : 978-2-262-10085-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Chasse à l'homme exceptionnelle
Partager cet article
Repost0
28 juin 2022 2 28 /06 /juin /2022 00:01

Français, Libre

Pierre de Chevigné

Guillaume Piketty

Voici la vie d'un homme qui fut longtemps très proche du général De Gaulle, qu'il avait rejoint à Londres parmi les premiers. Son témoignage est particulièrement intéressant, notamment pour ce qui concerne les rapports de la France Libre avec les Anglo-Saxons, puis sur les premières phases de la décolonisation française.

Né dans une famille de vieille noblesse bretonne, passé par Saint-Cyr (promotion 1927-1929), il quitte l'armée en 1934 pour s'occuper des affaires familiales. Devenu propriétaire de journaux locaux dans le sud-ouest, veuf à l'été 1939, il est mobilisé comme capitaine au 127e RI au début de la guerre et prend la tête de la "compagnie franche" du régiment sur le front de Lorraine. Il gagne la Légion d'honneur pour sa participation aux combats défensifs de Rethel, puis blessé et évacué dans des conditions épiques, il parvient à rejoindre Bayonne le 19 juin, arrive le 23 en Angleterre et se présente au général De Gaulle dès le 25. Au printemps 1941, il appartient à la 1ère DLFL au Levant. Nommé par De Gaulle responsable de la coopération militaire avec les Etats-Unis en février 1942, désormais colonel, il est confronté aux plus grandes difficultés pour rejoindre l'Amérique, en mauvais termes avec la France Libre. Finalement, il multiplie les missions diverses, avec les Britanniques ou au sein de la France Combattante, pendant quelques mois et n'arrive à New York qu'au début du mois de mai 1942. Sa mission est particulièrement délicate du fait de l'hostilité larvée de nombreux politiques et militaires américains "qui ont été assez ulcérés des leçons que leur a donné le général De Gaulle" et il se lance dans des opérations de propagande, de recrutement, de formation, de recherche de subsides et d'équipements, et en particulier le ralliement des Antilles françaises. Après le débarquement anglo-saxon en Afrique du Nord, les relations se compliquent pour les Gaullistes du fait de la présence de Darlan à Alger, puis de la préférence américaine pour Giraud. Membre de l'état-major particulier du général De Gaulle en 1943-1944, il est de tous les débats de la période (notamment éphémère chef de l'Armée secrète), impliqué dans les préparatifs de la libération et en août 1944, Pierre de Chevigné est de ceux qui préparent l'entrée de De Gaulle dans Paris. Après un passage à  l'état-major général, fait compagnon de la Libération, il se lance dans la presse et la politique et devient député MRP en 1945, haut-commissaire de la République à Madagascar en 1948-1949 (face au mouvement nationaliste malgache), puis secrétaire d'Etat à la Guerre (Terre) en 1951 en pleine guerre d'Indochine. Il en tire la conviction que l'heure de la négociation avec les mouvements indépendantistes est venue. Personnage politique influent, fortement anticommuniste, il entretient désormais des relations plus tendues avec De Gaulle, qui a fondé le RPF, et en 1958 devient ministre de la Défense nationale du gouvernement Pflimlin. On sait ce qu'il en advint sous l'effet des "évènements" d'Algérie... Après 1962, s'il conserve une activité politique essentiellement locale dans les Basses-Pyrénées, il va peu à peu, l'âge venant, disparaître des grands débats nationaux.

Une vie intense, un engagement permanent au service de la France. Une biographie passionnante.

Tallandier, Paris, 2022, 542 pages, 25,- euros.

ISBN : 979-10-210-2296-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Compagnon de la Libération
Partager cet article
Repost0
26 juin 2022 7 26 /06 /juin /2022 00:01

Journal de guerre

d'un médecin de la France Libre

Jean Vialard-Goudou

Témoignage d'un indiscutable intérêt historique, ces souvenirs de guerre d'un médecin de la France Libre qui fut au plus près des combats pendant toute la période méritent que l'on s'y attarde.

A partir d'un journal rédigé sur le vif mais plusieurs fois repris et réécrits ("la version qui suit,... délestée de certains propos assénés sous le coup de l'énervement, mais ni de la spontanéité, ni de la truculence qui font la saveur du texte"), voici donc le parcours d'un médecin colonial dans la Seconde guerre mondiale. En poste à Pointe Noire, en Afrique Equatoriale Française au début de la guerre, il rallie De Gaulle dès l'été 1940. Affecté à la Brigade française libre d'Orient (BFO), il rejoint la Palestine au début de l'année 1941 et participe avec la 1ère DLFL au conflit franco-français de Syrie contre les forces de Vichy. Il passe le second semestre de l'année entre la Syrie et le Liban, et ponctue ses propos de commentaires savoureux sur ses rapports avec les Anglais comme avec les autres cadres français. Transféré en Egypte à l'hiver 1942-1943, il obtient directement de De Gaulle que les calots bleus de la Coloniale soient considérés comme réglementaires et officiellement autorisés ! Il passe avec la DLFL en Libye, nomadise dans la région de Tobrouk (où tous souffrent du manque d'eau) et se trouve responsable du Service de santé déployé à Bir Hakeim et constitué sur ses prescriptions. Après l'évacuation du site et le repli sur l'Egypte, c'est l'attente de l'assaut germano-italien et la bataille d'El Alamein, et les manoeuvres de couloir pour obtenir pus rapidement le matériel médical et chirurgical indispensable. Pendant la bataille, il reçoit parmi bien d'autres le corps du lieutenant-colonel Amilakvari, "tué par un éclat d'obus en plein front". Victime d'un grave accident de la route en 1943, il est pendant de longues semaines éloigné de ses camarades et de son unité, puis reprend du service mais à l'arrière des lignes. Après un séjour assez difficile en Afrique du Nord, où son tempérament actif s'accoutume mal de la routine, il obtient de rejoindre la 1ère Armée française, part pour l'Italie mais reste à Naples sans recevoir d'engagement opérationnel, avant de rejoindre la Provence une dizaine de jours après le débarquement. En dépit de la joie de la Libération du territoire, il ressent une forte amertume au retour des luttes partisanes et face à l'intransigeance des communistes, il prend en charge les unités non endivisionnées, puis assure la réorganisation et la réouverture de l'école de santé des troupes coloniales au Pharo. Pour lui, la guerre est finie.

Au fil des pages, nous croisons toutes les grandes figures de la BFL / DFL, nous sommes confrontés au quotidien d'un médecin militaire au plus proche des lignes dans un environnement souvent multinational, nous bénéficions de ses observations parfois rudes sur l'encadrement des unités comme sur les services et directions de l'arrière. Un témoignage qui doit figurer dans toute bibliothèque bien tenue sur la France Libre et la France dans la guerre.

Editions du Félin, Paris, 2022, 282 pages, 22,- euros.

ISBN : 9782866459659

Pour commander directement le livre : ici.

Avec la 1ère DFL
Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 00:05

Enigma

ou comment les Alliés ont réussi à casser le code nazi

Dermot Turing

L'histoire est désormais bien connue des amateurs, mais la réédition de cette synthèse publiée pour la première fois en France en 2019 est bienvenue, puisqu'elle offre au grand public et à petit prix le récit complet de cette aventure humaine et technique.

Les codes de la célèbre machine à chiffrer allemande Enigma furent cassés par le laborieux travail de militaires et mathématiciens français et polonais à partir de 1932, puis après le début de la Seconde guerre mondiale la participation des services britanniques. Les noms du commandant Gustave Bertrand, du polonais Marian Rejewski et du britannique Alan Turing émergent ainsi au fil du récit. Des recherches d'avant-guerre à la campagne de Pologne, à la "drôle de guerre" puis à la campagne de France jusqu'aux mystères de Bletchley Park, vous saurez tout de cette extraordinaire histoire de décryptage dans laquelle la France, c'est trop souvent oublié, joua un rôle majeur.

Un livre format 'poche' bienvenu, et dont tout amateur d'histoire de la cryptologie, du renseignement, ou de la Seconde guerre mondiale doit disposer.

'Chronos', Nouveau Monde éditions, Paris, 2022, 374 pages. 10,90 euros.

ISBN : 978-2-38094-300-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Renseignement
Partager cet article
Repost0
9 juin 2022 4 09 /06 /juin /2022 00:01

Assaut sur Distelfink

Xavier Lepley et Luc Bollinger

Le site est aujourd'hui un musée, mais en 1944 il était un élément essentiel du Mur de l'Atlantique. Les deux auteurs nous présentent son histoire et reconstituent le récit de sa conquête par les Alliés.

Après avoir évoqué les évolutions technologiques et le radar dans la guerre, ils présentent avec de nombreux détails la station de Douvres-la-Délivrande,de sa construction à son armement par le 53e régiment de transmissions de la Luftwaffe. Viennent ensuite les raids aériens alliés préalables au débarquement, puis les tentatives de l'infanterie britannique pour s'emparer de la position. Mais la petite garnison, renforcée par des soldats isolés issus des régiments bousculés par le débarquement, résiste et les Anglo-Canadiens doivent renouveler les assauts le 8, le 9 et il faudra attendre le 17 juin pour que les Allemands acceptent de se rendre.

La brochure se termine sur le rappel de la libération du secteur et sur la présentation du site aujourd'hui. Une petite brochure peu onéreuse qui met bien en valeur une situation locale peu connue du débarquement.

OREP Editions, Bayeux, 2022, 48 pages. 8,90 euros.

ISBN : 978-2-8151-0630-6.

Pour commander directement la brochure : ici.

DEBARQUEMENT
Partager cet article
Repost0
2 juin 2022 4 02 /06 /juin /2022 00:01

Deux épisodes héroïques de l'armée française en juin 40 sur la côte d'albâtre

Jean-Jacques Thiercelin

Voici une sympathique brochure (dont j'ai eu le plaisir de rédiger l'avant-propos) qui nous raconte deux évènements particuliers des combats de juin 1940 en Seine-Maritime (autour des 10-12 juin) : les combats d'Ermenouville (secteur de Saint-Valery-en-Caux), et l'histoire du Cérons, cargo réquisitionné, transformé en patrouilleur armé à l'automne 1939 et détruit en juin 40 alors qu'il tente d'évacuer des soldats pris au piège de la tête de pont. Ces deux évènements sont décrits en détail, grâce à l'utilisation de nombreuses archives ainsi que de témoignages, et nous rappellent (notamment pour le 12e Chasseurs qui tenait le point d'appui d'Ermenouville) que les combattants de 1940 n'ont pas démérité.

Une brochure à la fois utile pour une connaissance fine des évènements de l'époque, et plus largement pour une compréhension du sacrifice de très nombreux soldats français. Un beau travail d'histoire locale.

Association des anciens combattants de Thiouville, 2022, 58 pages, 5,- euros.

ISBN : 9791092555400

Pour commander directement la brochure, s'adresser à : Mairie, 136 rue de l'Ecole, 76450 Thiouville. Chèque à l'ordre de l'Association des anciens combattants.

Seine-Maritime
Partager cet article
Repost0
27 mai 2022 5 27 /05 /mai /2022 00:01

L'archipel des Français Libres

Xavier Fréquant et Yassir Guelzim

Le ralliement de l'empire fut l'un des facteurs importants de l'assise internationale de la France Libre et de la crédibilité du général De Gaulle. Ce beau livre en présente en détail l'histoire pour l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon.

En trois grandes parties parfaitement cohérentes ("Contexte", "Engagement", "Conséquences"), les auteurs présente d'abord l'amiral Muselier (qui avait commandé des fusiliers marins sur le front de l'Yser pendant la Première Guerre mondiale), en mauvaises relations avec Darlan, puis la naissance des FNFL (dont le contexte délicat des suites de Mers el-Kébir), et poursuit avec les rapports complexes entre les Etats-Unis et Vichy ainsi que les oppositions internes au sein de la France Libre. En décembre 1941, l'attaque japonaise sur Pearl Harbour entraîne une évolution du regard des Américains sur la France Libre et à la fin du mois, entre De Gaulle et Roosevelt, l'amiral Muselier quitte Halifax avec quatre corvettes et le sous-marin Surcouf, et organise un débarquement, accueilli par les "hourras !" de la population. La prise de possession est aussitôt légitimée par un plébiscite populaire. Néanmoins, en butte à l'hostilité d'une partie du clergé et surtout des Anglo-Saxons, c'est finalement Churchill qui fera difficilement accepter la prise de possession par les FNFL. Le rôle (négatif) du Secrétaire d'Etat américain Cordell Hull (qui parle des "prétendus Français libres") est bien décrit, et les Anglo-Saxons décrète le blocus de l'archipel. Mais Muselier refuse de céder : "Aucune puissance au monde ne pourra nous chasser, mes hommes et moi, de l'île. Pour l'honneur, je résisterai à la flotte de n'importe quelle puissance", "Ici nous sommes, ici nous resterons". Finalement un statu quo s'instaure au fil des semaines. En février 1942, l'amiral rentre à Londres, où les tensions avec De Gaulle reprennent, au point qu'il démissionne. Le livre se termine avec l'explosion de joie lors de la victoire en 1945 et la visite de De Gaulle dans l'archipel après la guerre.

Belle impression, très belle iconographie : ce volume très réussi réalise le tour de force d'être à la fois une publication très esthétique sur la forme et une vraie référence sur le fond. Indispensable pour  tous les amateurs de la France dans la Seconde guerre mondiale.

Editions Mon Autre France, Saint-Pierre et Miquelon, 2021, 119 pages, 39,- euros.

ISBN : 978-2-491898-09-0.

Pour commander directement le livre : ici.

La France des Amériques
Partager cet article
Repost0
21 mai 2022 6 21 /05 /mai /2022 00:01

La base navale allemande de Brest

1940-1944

Lars Hellwinkel

Excellent ouvrage issu d'une belle thèse, qui présente de façon très complète la constitution, la place et le rôle de la base navale allemande de Brest, conçue comme devant être la principale de France occupée mais souvent négligée dans l'historiographie car elle fut libérée par les Alliés dès 1944 et ne put donc pas devenir l'une des Festung de la côte atlantique.

De façon très pédagogique, l'auteur nous entraîne en neuf chapitres des préparatifs de la Kriegsmarine avant la campagne de l'Ouest en 1939 au siège de la ville et à la fin de la base navale allemande en 1944. Il décrit avec soin l'installation de la marine allemande en Bretagne et en particulier à Brest ainsi que son déploiement territorial à travers ses arsenaux. La base de Brest est alors appelée à devenir la principale sur la côte atlantique, avec la présence de grands navires tels le croiseur lourd Admiral Hipper, du Prinz Eugen et surtout des célèbres Scharnhorst et Gneisenau. Sur ordre d'Hitler, les navires vont pourtant quitter Brest au début de l'année 1942, et la base va essentiellement accueillir des sous-marins, pour lesquels un abri spécial est construit et des ateliers de réparation importants mis sur pied. Lars Hellwinkel ouvre un chapitre important et peu connu de la coopération militaire de la France de Vichy avec l'armée allemande en étudiant le rôle de la Marine nationale dans le soutien à la base navale allemande et sa contribution à l'entretient des bâtiments. Il présente en particulier l'Unité Marine Brest, pour un effectif de 850 marins fin 1941 et étend son étude à l'ensemble des bases de la côte atlantique. Il aborde ensuite la question de la résistance et des actes de sabotage sur la base (le premier important est daté de septembre 1942) et termine par les étapes de la fortification du port de Brest dont il souligne les difficultés (ainsi que pour l'ensemble des bases atlantiques), d'autant que l'armement est constitué de prises de guerre et est totalement hétéroclite : "D'après les souvenirs de l'amiral Ruge, ... les troupes allemandes en Normandie possédaient 92 types d'armes différentes avec 252 sortes de munitions". A Brest, l'enceinte fortifiée autour du port "était composée de 160 abris" et en janvier 1944 "le port de Brest fut déclaré Festung en même temps que Lorient et Saint-Nazaire". Les ordres donnés à la garnisons allemande de Brest étaient "de défendre le port jusqu'au dernier homme, pour rendre ainsi possible la continuation de la guerre sous-marine". Assiégée à partir du début du mois d'août 1944, régulièrement bombardée, perdant chaque jour des hommes et du matériel dans une ville qui n'est plus qu'un tas de ruines, la garnison doit se rendre le 19 septembre au soir.

Une belle et précise étude qui apporte beaucoup à notre connaissance de l'occupation militaire allemande en France, sur le rôle de la Kriegsmarine et sur les bases navales.

Presses universitaires de Rennes, 2022, 283 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-7535-8229-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Base principale
Partager cet article
Repost0
7 mai 2022 6 07 /05 /mai /2022 00:01

Les résistantes

Histoire inédite des femmes juives dans les ghettos

Judy Batalion

Voici l'histoire de femmes au courage exceptionnel, juives des ghettos qui se sont lancées sans esprit de recul dans la résistance à l'occupant allemands.

Voilà un livre qui, comme l'écrit dans son introduction Annette Wieviorka, brise un silence, puisque "soixante-quinze ans plus tard ces héroïnes ne sont toujours pas connues et leurs histoires ne sont toujours pas écrites dans le grand livre de la mémoire". Les cas présentés sont organisés en trois grandes parties, tandis qu'une dernière quatrième partie s'intéresse à l'après-guerre de ces femmes, souvent obligées de quitter l'Europe orientale pour le continent américain ou la Palestine. Le corps de l'ouvrage ("Les filles du ghetto", "Diablesses ou déesses", et "Aucune frontière ne les arrêtera") permet de découvrir le rôle de dix-huit de ces femmes, leurs missions, mais aussi les organisations et réseaux (plus ou moins politiques ou confessionnels) au sein desquels elles agissent, quelques unes constituant un peu le "fil rouge" de l'ouvrage : Zivia et Renia en particulier. Agents de liaison et de renseignement, elles n'hésitent pas lorsque les circonstances l'exigent à faire le coup de feu (insurrection de Varsovie).

Une histoire, des histoires, à bien des égards poignantes et qui remettent très légitimement en lumière des combattantes résolues, motivées, prêtes au sacrifice.

Les Arènes, Paris, 2022, 545 pages. 24,90 euros.

ISBN : 979-10-375-0572-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Ghettos
Partager cet article
Repost0
4 mai 2022 3 04 /05 /mai /2022 00:01

La France en guerre

1940-1945

Chris Millington

Cette vaste synthèse nous vient du Royaume-Uni et montre bien à la fois le dynamisme er les limites de la production d'histoire anglo-saxonne.

Chris Millington présente son livre comme une succession d'exposés pour ses étudiants, "afin de leur offrir un vade-mecum complet, aisé à lire, er, chemin faisant, accessible à un plus large public". De "La défaite" à "La Libération", il organise son propos en cinq grands chapitres thématiques : "Vichy", "La collaboration", La résistance", "Les persécutions", et termine par une tentative de synthèse sur "L'histoire et la mémoire". Chaque chapitres est divisé en sous-parties qui détaillent tel ou tel aspect (Pour "La résistance" : De Gaulle et les Français libres, La France libre à l'échelle du globe, Définir la Résistance, Mouvements et réseaux, Les résistants, 1943 : unir la Résistance), ce qui donne effectivement à l'ensemble l'aspect de la réunion d'une série de fiches de synthèse. Avec parfois des affirmations pour le moins rapides, comme "Les Alliés et la France libre découvrent avec surprise l'existence des maquis à l'été 1943". On peut regretter, en particulier dans la dernière partie, le discours très directif, parfois un peu lourd, comme les pages consacrées à un rapprochement insistant entre vichystes et Front national, les références au film Indigènes pour parler de la discrimination raciale à l'égard des soldats coloniaux ou l'insistance ad nauseam à vouloir prouver "la complicité française dans l'Holocauste".

Au bilan, un résumé des années de guerre dans un discours convenu, qui ignore bien des subtilités dans les situations concrètes. 

Flammarion, Paris, 2022, 409 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-0802-4414-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Approche globale
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile