Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2021 7 19 /09 /septembre /2021 00:01

Mémoires d'un chef de la Résistance

Zone Nord, Alger, Londres, Paris

Jacques Lecompte-Boinet

Voici un document absolument exceptionnel, par son volume (quelques 1250 pages) et par son intérêt intrinsèque.

Ce livre d'une grande richesse (écrit dès 1946 et retravaillé par l'ateur lui-même) couvre la période septembre 1939 - août 1944, durant laquelle Jacques Lecompte-Boinet est successivement commissaire militaire de gare jusqu'à l'armistice (dont la description de l'exode en juin et la mention erronée le 13 juin dans la région d'Orléans : "Bombardement par les Italiens"), puis une période d'incertitude ("Tout le monde croit au double jeu de Pétain ... En l'attaquant à la radio anglaise, de Gaulle s'attire des animosités", en octobre 1940), jusqu'à l'automne 1941 où il peut enfin contacter la résistance et s'engager activement. Dès lors, sa vie change du tout au tout. Entré dans un réseau comme "écouteur radio", il rencontre Henri Frenay au début de l'année 1942. Echappant à une arrestation massive qui décapite son réseau, il se sent isolé et indécis pendant quelques semaines puis en mars reprend l'initiative avec une poignée de camarades, c'est l'époque héroïque : "Début 1942 : c'est encore et pour longtemps la Résistance inorganique ; les résistants (qui ne se donnent pas ce nom) financent eux-mêmes la Résistance et dépensent sans compter leur temps et leurs deniers, quand ils en ont". "Professionnalisant" rapidement son organisation, dont il étend la zone d'activité en province en fédérant d'autres mouvements, il rencontre désormais différentes grandes figures de la Résistance, se rend pour la première fois en zone Sud en mai (très déçu par la mentalité qui y règne)  et parvient finalement à entrer en contact avec les services britanniques, puis avec la France Libre. Dès lors, le processus s'accélère : devenu l'un des principaux dirigeants de la Résistance en zone occupée, il est membre du Conseil national de la Résistance (dont il raconte nombre de réunions), siège à l'Assemblée consultative provisoire d'Alger, est fait compagnon de la Libération, à rang de ministre lors de la libération de Paris. Au fil des pages, nous croisons alors tous les grands noms de la France Libre et de la Résistance intérieure, sur lesquels il pose un regard perçant, nous suivons les débats sur la politique intérieure et les rapports avec les communistes notamment, et nous suivons quelques uns de ses dossiers, comme l'espionnage des unités de l'armée Vlassov pour les Alliés. Les pages qui concernent l'été 1944, après le débarquement de Normandie et jusqu'à la libération de Paris incluse, sont tout à fait passionnantes, tant par les descriptions de l'environnement et du contexte, que par les détails sur l'évolution de l'état d'esprit et des missions de la Résistance.

Un très gros volume absolument indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à la France occupée, à la Résistance et à la Libération. Un témoignage cru et parfois critique sur les évènements et les hommes. Une galerie de portraits exceptionnelle.

Editions du Félin, Paris, 2021, 1248 pages, 39,- euros

ISBN : 978-2-86645-952-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Résistance
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 00:01

Le cahier de Mulsanne

Prisonniers de guerre allemands en France

Jean-Jacques Fontaine

Journaliste, l'auteur s'est livré à une véritable enquête sur le sort des quelques 700.000 prisonniers allemands en France jusqu'en 1947, à partir de quelques cas de prisonniers incarcérés au camp de Mulsanne, près du Mans (sur la base de témoignages ou entretiens avec les survivants et leurs familles).

Toutefois, les premiers chapitres se succèdent sans que l'on en comprenne facilement la contribution logique à la démonstration sur le camp de prisonnier : exil au Brésil, travailleurs italiens en Allemagne, etc. Après une cinquantaine de pages qui semblent un peu décousues, un chapitre est consacré aux visites du CICR dans le camp (dont on apprend qu'il sera fermé à la demande de l'Automobile club de l'Ouest qui veut relancer les 24 Heures du Mans), puis une série de portraits est présentée, autant de Français et d'Allemands directement impliqués dans la vie et le fonctionnement de Mulsanne. Le livre se termine sur la question de "la haine du Boche", virulente dans l'immédiat après-guerre, dans un contexte de reconstruction mais surtout de privations, mais qui en quelques années diminue sensiblement, jusqu'à la célébration de l'amitié franco-allemande.

Un livre qui ne répond pas aux codes de l'étude historique et donc peut surprendre, mais qui offre l'intérêt de reposer sur de très nombreux témoignages, qui constituent autant de plus-value dans notre connaissance de ce dossier complexe et rarement traité. Utile et à connaître pour compléter les quelques études plus orthodoxes.

Ysec éditions, Louviers, 2021, 157 pages, 24,- euros.

ISBN : 9782846733564

Pour commander directement le livre : ici.

700 000 prisonniers
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 00:01

Les crimes de Bourg-Lastic

La brigade Jesser entre Auvergne et Limousin

1944

Laurent Battut

Nouvel opus dans la collection des guides historiques des éditions Lamarque, avec ce volume consacré à des crimes de guerre commis à l'été 1944 par l'occupant allemand dans le village de Bourg-Lastic, au pied du Puy-de-Dôme.

En une trentaine de pages (dont il faut souligner la qualité de l'iconographie), l'auteur revient sur l'organisation de la résistance dans la région en 1944, et sur son pendant répressif allemand structuré pour l'Auvergne autour du groupement du général Jesser et de compagnies azerbaïdjanaises et tatares. Il présente ensuite les évènements du début de l'été, avec les embuscades tendues par la Résistance entre la Creuse et le Puy-de-Dôme et en arrive aux exactions (en particulier du mois d'août), décrites par le menu. L'ensemble se termine par l'évocation des procès pour crimes de guerre d'après 1945 et par la présentation individuelle des victimes de Bourg-Lastic.

Un bel effort de synthèse en si peu de pages. Une étude de cas à bien des égards exemplaire. 

Les guides historiques Lamarque, 2021, 32 pages, 6,- euros.

ISBN : 978-2-490643-59-2.

Pour commander directement cette brochure : arroka[at]yahoo.com, ou via la page FB de l'éditeur :  Editions Lamarque | Facebook

REPRESSION
Partager cet article
Repost0
7 août 2021 6 07 /08 /août /2021 00:01

Assaut final sur le Japon

Batailles Aériennes  -  n° 97

7e partie de cette très imposante étude de Bernard Baéza sur l'emploi des unités de B-29 des groupes de bombardement américains sur le Japon en 1945, avant l'ultime épisode du largage des deux bombes atomiques. Indiscutablement, avec le prochain et dernier numéro consacré à ce travail monumental, voilà de quoi réaliser un gros livre absolument complet. En attendant, conservons précieusement les différents numéros parus.

Nous voici donc au printemps 1945 au-dessus du Japon, en particulier lors des raids extrêmement meurtriers contre les sites militaro-industriels d'Osaka et de Kobe (y compris par bombardement avec bombes au napalm). Les pertes des bombardiers américains lors de ces raids sont listées, mais aussi celles des défenseurs japonais et surtout (tableaux statistiques) celles des destructions au sol et des victimes civiles : près de 10.000 morts à Osaka entre mars et juin 1945, quelques 323.000 sur les huit plus grandes villes du Japon. L'auteur présente le projet Downfall d'invasion du Japon avec deux débarquements, en novembre 1945 et mars 1946, et pour toutes les opérations donne des chiffres précis, dont on peine aujourd'hui à se représenter la matérialité. Ainsi, pour la seule nuit du 1er au 2 juillet, au cours de quatre missions différentes, pas moins de 578 B-29 sont utilisés pour larguer plus de 3.800 tonnes de bombes ! 

De nombreuses cartes et de belles photos accompagnent, comme toujours, cette avant-dernière partie d'une étude absolument exceptionnelle.

Pour s'abonner à Batailles Aériennes : ici.

Guerre du Pacifique
Partager cet article
Repost0
2 août 2021 1 02 /08 /août /2021 00:01

La ligne de démarcation

1940-1943

François de Lannoy

Nouvel opus dans cette collection de petits guides, assez complets pour un prix très modique. François de Lannoy, bien connu pour ses travaux antérieurs sur la Seconde guerre mondiale, s'intéresse ici à cette quasi-frontière intérieure que fut la ligne de démarcation.

Le résultat est absolument passionnant et la majorité des amateurs d'histoire de la Seconde guerre mondiale y apprendront quelque(s) chose(s). Saviez-vous par exemple que dès 1914 un livre (allemand) envisage la partition de la France selon une ligne proche de celle qui sera adoptée en 1940 ? Saviez-vous qu'il existe un musée et centre d'interprétation de la ligne de démarcation à Génelard (71) ? Connaissez-vous la médaille des passeurs, non officiellement reconnue mais attribuée à plus de 1500 personnes ? Le plan suivi est chrono-thématique, de la mise en place de la ligne à son fonctionnement, des franchissements illégaux aux documents permettant de la franchir officiellement et aux questions liées à la correspondance postale, du trafic ferroviaire aux conditions de vie près de la ligne, de sa représentation au cinéma à la mémoire qui en a été conservée. Dans le texte courant, de nombreux chiffres, exemples locaux et quelques anecdotes.

Une belle réalisation qui, pour un prix modique, apportera indiscutablement une plus-value dans votre bibliothèque.

Guides historiques Lamarque, 2021, 33 pages, 6,- euros.

ISBN : 978-2-490643-51-6.

Pour commander directement la brochure : arroka.edition[at]yahoo.com, ou via la page FB de l'éditeur : Editions Lamarque | Facebook

Frontière intérieure
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 00:01

L'attaque du Samouraï

Comment le Japon a failli gagner la guerre

Simon Le Bouché

Si le sous-titre est un peu excessif, ce gros volume apporte indiscutablement de précieuses informations sur la guerre conduite par le Japon en Extrême-Orient en 1942.

L'épais volume est divisé en une trentaine de chapitres chrono-thématiques, de l'interrogation initiale ("Pourquoi la guerre ?"), au bilan ("1942, du triomphe à l'échec aéronaval"). L'opposition avec les Etats-Unis constitue en quelque sorte le fil rouge de ce récit jusqu'à Pearl Harbour. Simon Le Bouché nous entraîne ensuite de Malaisie aux Philippines, de Bataan à Corregidor, jusqu'aux Indes néerlandaises, à la Birmanie et aux abords de la Nouvelle-Guinée. L'auteur n'oublie pas les raids aériens contre l'Australie (rarement évoqués), avant de s'intéresser aux potentiels respectifs des Japonais et des Américains dans le domaine aéronaval avant de traiter de la bataille de la mer de Corail. A l'été 1942, bloqué à Midway et au nord-est de l'Australie, l'armée japonaise doit adapter ses modes d'action face à Canberra alors que commence la grande bataille de Guadalcanal, véritable "porte-avions terrestre" dans l'archipel des Salomon, dont la précision de la description est impressionnante, au sol, dans les airs et sur mer. Toutes les phases de la guerre navale qui se poursuit parallèlement sont également décrites. Au fur et à mesure que les semaines et les mois s'écoulent, cette guerre d'usure tourne progressivement à l'avantage des Alliés. Pour les Japonais, le temps de la surprise et de la supériorité initiales est passé et il va désormais falloir résister aux offensives ponctuelles, ciblées, massives des Américains.    

Une nouvelle contribution utile sur la guerre du Pacifique dont, décidemment, entre les livres et les périodiques, l'étude s'est améliorée parmi les chercheurs francophones ces dernières années. L'avantage ici est indiscutablement de centrer le regard sur l'armée japonaise, bien moins connue de ses homologues britannique et américaine. Les chiffres et les précisions données au fur et à mesure dans ce livre sont à cet égard tout à fait utiles. En croisant les sources d'information, nous avons désormais un ensemble permettant une bonne compréhension des opérations en Extrême-Orient.

Editions Caraktère, Aix-en-Provence, 2021, 528 pages. 34,90 euros.

ISBN : 9782916403397

Pour commander directement le volume : ici.

Extrême-Orient
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 00:01

Journal de guerre de Jacques Rozier

1940-1941

La campagne de France et ses suites vues par un simple soldat, appelé sous les drapeaux en novembre 1939 et qui ne sera démobilisé qu'en janvier 1941.

Ce carnet, dont l'original mêle texte, photos et dessins, commence le 10 mai 1940 avec le début de l'offensive allemande, et se termine le 15 janvier 1941 avec la démobilisation du jeune homme. C'est donc le regard d'un soldat de 2e classe qui va suivre la retraite, l'exode vers le sud et vivre la débâcle militaire. Affecté à la 8e batterie de repérage par le son du 6e Groupe autonome d'artillerie, le récit commence par le bombardement du camp de Mailly le 10 mai. A partir de là, il "nomadise", au rythme des ordres de mouvement et des disponibilités des moyens de transport : Troyes, Vesoul, Sigolsheim où il séjourne jusqu'au 13 juin, utilisé à des travaux de mécanique en lien avec un menuisier et un serrurier. Belle guerre donc... L'ordre de repli tombe pour le 14 juin au matin, et la nomadisation reprend, plus aléatoire encore. Les Vosges, Vesoul encore, direction Besançon l'armée allemande sur les talons, puis Dôle, Bourg, Lyon, Saint-Etienne, l'Auvergne, Rodez, Albi, Puylaurens où la retraite se termine le 24 juin. Au fur et à mesure du trajet (qui finalement ne se déroule pas dans de trop mauvaises conditions), Jacques Rozier raconte ce qu'il voit, ce qu'il vit, les réactions des populations, l'attitude des officiers, etc. En ce sens, son témoignage (qui n'a aucun intérêt au plan tactique) est très important car c'est une succession de coups de projecteur sur la France défaite, une série de témoignages concrets, au raz du sol, sur six semaines dramatiques.

Un livre peu onéreux qui complète utilement notre connaissance de l'état d'esprit et des réactions de la troupe comme des populations civiles. 

Editions Lamarque, 2021, 93 pages, 14,- euros.

ISBN : 978-2-490643-48-6.

Pour commander directement le livre : arroka.edition[at]yahoo.com ou via la page FB de l'éditeur : Editions Lamarque | Facebook   

Témoignage sur la défaite
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 00:01

Le soldat britannique

Le vainqueur oublié de la Seconde guerre mondiale

Benoît Rondeau

Après son remarqué Être soldat de Hitler, Benoît Rondeau, bien connu pour ses différentes publications sur la Seconde guerre mondiale, rappelle à juste titre le rôle particulièrement important des troupes de l'empire britannique, souvent oubliées au bénéfice des Américains, entre 1939 et 1945.

Avec ce solide ouvrage, il nous entraîne du haut en bas de la hiérarchie, sur tous les fronts, avec tous les matériels. Le livre s'ouvre sur une citation du maréchal Montgomery, qui donne le ton : "Le soldat britannique de la Seconde guerre mondiale n'a probablement pas reçu les éloges qu'il mérite, alors que cette guerre n'aurait pu être gagnée sans lui". Il est divisé en 10 chapitres. "Une armée impériale" détaille la constitution de cette armée (ces armées) britannique(s), des régiments de traditions du Royaume-Uni à l'armée des Indes, aux armées des grands Dominions et aux troupes levées dans toutes les colonies, sans oublier ni les femmes, ni les réservistes. "Formation et discipline" revient sur la formation en temps de paix, la vie en caserne, les entraînements spécifiques (commandos, troupes aéroportées) et se termine sur la préparation du débarquement de Normandie. "Les officiers de Sa Majesté" nous présente l'encadrement supérieur de ces unités, dans ses qualités et ses défauts notamment. Les chapitres 4 à 6 traitent de la question de la guerre terrestre, avec les questions logistiques (intendance, santé, etc.), l'équipement des unités et les mises en dotation de l'armement et des matériels majeurs des différentes armes, ainsi que la place des Britanniques dans les opérations actives sur les différents fronts jusqu'en 1945. Le chapitre 7 aborde de la même façon la guerre aérienne, et le chapitre 8 la guerre sur mer. Enfin, le livre se termine sur une évocation des relations entre militaires et civils, en fonction des territoires d'origine et des moyens de communication ou d'échanges. Le dernier chapitre fait le point de la mémoire ultérieurement conservée de cet engagement massif des troupes britanniques (à noter en particulier "L'illusion de la grandeur : une victoire dans l'ombre de l'US Army" et "Le souvenir biaisé du rôle de l'Angleterre dans l'historiographie"). L'aptitude de l'auteur à passer du niveau individuel au plan collectif et à synthétiser des chiffres comme des concepts différents constitue une indiscutable plus-value. Un solide livre d'histoire et un bel hommage rendu aux combattants britanniques.

Un livre indispensable dans toute bonne bibliothèque sur la Seconde guerre mondiale. 

Perrin, Paris, 2021, 500 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-08223-9.

Pour commander directement le livre : ici.

L'empire en guerre
Partager cet article
Repost0
1 juillet 2021 4 01 /07 /juillet /2021 00:01

Mémoires

Soldat jusqu'au dernier jour

Albert Kesselring

Auteur confirmé sur la Seconde guerre mondiale et l'armée allemande (ici, ici et ici par exemple, sans compter ses nombreuses contributions dans la presse spécialisée), Benoît Rondeau nous propose une édition commentée de l'un des principaux chefs militaires du IIIe Reich.

Artilleur de formation, entré en service dans l'armée bavaroise en 1904, Albert Kesselring reste en service dans la Reichswehr des 100.000 hommes de l'entre-deux-guerres et ne rejoint l'aviation qu'en octobre 1933 comme colonel, directeur de l'Office administratif de la Luftwaffe : il n'apprend à piloter qu'à 48 ans ! Cela ne l'empêche pas de connaître dès lors une superbe carrière et il consacre aux années 1934-1945 l'essentiel de son texte. Il multiplie durant cette dizaine d'années les commandements de plus en plus prestigieux, de la 3e région aérienne à Dresde en 1938 à commandement en chef à l'ouest en mars 1945, en passant par les campagnes de Pologne, de France, la bataille d'Angleterre, les fronts de l'est et méditerranéens, l'Italie. Soldat solide apprécié de ses hommes, "éternel optimiste", mais manquant selon Benoît Rondeau de vision stratégique, Kesselring a rédigé des mémoires qui sont d'abord un plaidoyer en faveur de son action d'une part et en faveur de la Wehrmacht. Son discours s'éloigne donc parfois sensiblement de la réalité historique, ce que Rondeau relève et explique. Par ailleurs, "s'il n'hésite pas à critiquer Hitler ou Goering, Kesselring passe sous silence l'aspect criminel de la cause qu'il sert avec zèle, mais aussi les mesures draconiennes qu'il ordonne, que ce soit en Italie en 1944 ou en Allemagne en 1945".

Un volume qui complète très utilement notre documentation sur l'armée allemande et les décisions du haut commandement pendant la guerre, que l'on croisera bien sûr avec les autres Mémoires de ce type et dont on maniera les affirmations avec prudence.

Perrin, Paris, 2021, 570 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-08616-9.

Pour commander directement le livre : ici.

MARECHAL DU REICH
Partager cet article
Repost0
28 juin 2021 1 28 /06 /juin /2021 00:01

BD

Normandie, juin 1944

La bataille des haies

I. Bournier, J.B. Djian, B. Marivain et C. Moreau

Nouvel opus dans la série consacrée au débarquement et à la libération. Ce volume nous entraîne du début du mois de juillet 1944 à l'état-major du général Bradley au franchissement du pont de Pontaubault qui ouvre la route de la Bretagne un mois plus tard.

Le récit évoque le quotidien des soldats américains dans cet "enfer des haies" où les Allemands s'accrochent avec l'énergie du désespoir au terrain, et au fil des pages on croise des résistants, des réfugiés, la population civile bien sûr. La BD se termine, pour les deux dernières pages, par le retour, après-guerre, d'un ancien soldat américain passé à la mise en oeuvre du plan Marshall. Enfin, un "dossier" final présente en une quinzaine de pages, avec cartes, photos et dessins, l'ensemble des combats de l'été 1944 en Normandie. Au bilan, le dessin est efficace, bien colorisé et le volume est agréable à lire.

Une BD (et une série) conseillée.

OREP Editions, Bayeux, 2021, 64 pages. 13,80 euros.

Pour commander directement le livre : ici.

BD
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile