Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2022 3 05 /01 /janvier /2022 00:01

3 minutes pour comprendre 50 évènements clés

de la Seconde guerre mondiale

Benoît Rondeau

Nouvel opus de Benoît Rondeau sur la thématique générale de la Seconde guerre mondiale avec une approche originale qui devrait favoriser l'intérêt d'un public peu lecteur d'ouvrages d'histoire militaire.

Déjà auteur de nombreux ouvrages (pour la plupart chroniqués sur le site) de qualité, Benoît Rondeau a organisé ce volume en sept grandes parties : "La marche à la guerre", "La guerre en Europe de l'Ouest", "La guerre à l'Est", "La guerre en Méditerranée", "La guerre en Asie-Pacifique", "Les civils dans la Seconde guerre mondiale", et "La pire des guerres". Chacune s'ouvre sur un glossaire qui présente une rapide définition d'une dizaine de termes liés à la période ou au front concerné (pour "La guerre en Asie-Pacifique : Aéronavale, Banzaï, Bushido, Chindits, Kuomintang, Maraudeurs, Marines, Pearl Harbour, Superforteresses B-29 et Tigres volants) et se termine après huit chapitres (pour "La guerre à l'Ouest" : La campagne de Scandinavie avril-juin 1940, La campagne de 1940 et l'invasion de l'Ouest, L'Occupation, La guerre aérienne, La bataille de l'Atlantique, La bataille de Normandie, La libération 1944n La victoire 1945) par le "profil" d'un chef d'Etat ou de gouvernement (provisoire pour De Gaulle) d'une nation belligérante. Au sein de chaque partie, chaque thème bénéficie d'une double page, avec un texte explicatif sur la gauche et une illustration grand format sur la droite. Le texte courant enfin, est complété par quelques encarts précisant une situation locale, donnant quelques éléments biographiques sur un personnages majeur (généralement un chef militaire), et une citation adaptée. Ce format systématique reproduit tout au long du livre en fait un ouvrage extrêmement clair et tout à fait adapté pour un grand public non connaisseur et non amateur d'histoire militaire, mais qui peut y trouver matière à s'intéresser à notre discipline.

Les lecteurs déjà rompus à l'histoire de la Seconde guerre mondiale pourront trouver ici ou là que tel ou tel résumé est discutable. C'est inévitable quand on s'efforce de présenter des situations complexes en quelques lignes. Mais le volume n'en conserve pas moins, par son sérieux et son caractère plaisant, un véritable intérêt.

Editions Le courrier du livre, Paris, 2021, 160 pages. 21,90 euros.

ISBN : 978-2-7029-1992-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Coups de projecteur
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2022 2 04 /01 /janvier /2022 00:01

Les Normands dans la guerre

Le temps des épreuves, 1939-1945

Françoise Passera et Jean Quellien

Voici une étude régionale absolument fondamentale pour la période concernée. En près de 800 pages, les deux co-auteurs dresse un tableau impressionnant des réalités vécues en Normandie dans tous les domaines entre la "drôle de guerre" et la libération.

En 21 chapitres de vingt à trente pages, ils nous entraînent de la situation dans la province à la veille de la guerre aux difficultés politiques, économiques et sociales de la reconstruction. Au fil des chapitres, ils abordent tous les sujets : pour "La drôle de guerre", ils traitent à la fois de la mobilisation localement, de la présence des Britanniques, du rôle des femmes, des contraintes logistiques, de la protection des populations et des soldats normands sur le front. Au fur et à mesure des mois, ils dressent le constat d'une présence militaire allemande exceptionnellement importante et d'une occupation particulièrement couteuse et lourde ; établissent le constat d'une région plutôt anglophile et gaulliste qui s'engage assez tôt dans la résistance, notamment à travers de nombreux petits groupes et dans le même temps tentent de déterminer dans quelle mesure la population adhère néanmoins au régime de Vichy, voire à la collaboration (un point de situation pour chaque parti ou mouvement collaborationniste), avec une nette bascule à partir de l'automne 1942 qui voit les Normands devenir de plus en plus hostiles. Les questions sociales interviennent ensuite, en particulier dans le domaine de l'alimentation, du rationnement et du marché noir ; tandis que la guerre reste une réalité très présente, à travers les raids britanniques et la construction du mur de l'Atlantique. Les populations sont parfois évacuées de force, arrêtées et déportées dans le cas des Juifs mais aussi des Tsiganes, contrainte de travailler pour l'occupant. Trois chapitres sont entièrement consacrés à la résistance régionale, son organisation, ses actions, les soutiens dont elle bénéficie. Les mois qui précèdent le débarquement sont en particulier marqués par l'intensité (et les dégâts) des bombardements massifs des Anglo-Saxons, puis vient le temps de la longue période des combats de juin-juillet : "Cinquante jours après le Débarquement, 80% des Normands attendent toujours leur libération", avec en particulier la longue bataille de Caen et en septembre les terribles bombardements sur Le Havre à partir du 5 avec des milliers de tonnes de bombes et des centaines de victimes civiles. A partir de l'automne, la fin des opérations militaires dans la province ne signifie pas la fin des conséquences de la guerre dans une région en ruines et ce passionnant volume se termine sur les élections législatives de la fin de l'année 1945 qui marquent, enfin, le retour à une certaine normalité républicaine.

Un gros volume d'une lecture aisée, en tous points passionnant, qui se termine sur un solide appareil de notes, une bibliographie et un index des communes normandes citées (qui permet de faire le lien avec l'histoire locale). Une véritable somme sur l'histoire de la région dans la guerre, indispensable dans toute bonne bibliothèque. 

Tallandier, Paris, 2021, 797 pages. 27,90 euros.

ISBN : 979-10-210-3635-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Région éprouvée
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2022 1 03 /01 /janvier /2022 00:01

Crimes de guerre dans le Loiret

Antoine Bruneau

Déjà auteur de plusieurs ouvrages (ici, ici et ici par exemple), Antoine Bruneau nous livre avec ce gros volume non pas un récit chronologique de la répression allemande dans le Loiret pendant la Seconde guerre mondiale, mais une présentation extrêmement détaillée de la situation commune par commune.

Il s'appuie pour cela sur les rapports rédigés entre 1940 et 1945 par les maires des communes du département et conservés aux archives départementales. Canton par canton (présentation générale en quelques lignes en début de chapitre), d'Arthenay à Sully-sur-Loire, chaque commune bénéficie ainsi d'une présentation rapide et Antoine Bruneau donne l'essentiel de ces rapports. Il les complète en ayant recours aux témoignages publiés et détaille en particulier la présentation des victimes de la répression allemande (âge, métier, rapide biographie) grâce à la presse. Il souligne également les manques ou oublis dans ces rapports. Au fil des pages, il apporte des précisions complémentaires au sujet des personnes arrêtées come lorsqu'il s'agit de combats entre la résistance et l'occupant et relève également autant que possible les identités des soldats allemands tombés dans le département (lors de l'invasion de juin 1940 notamment). Outre une solide bibliographie, quelques annexes apportent une utile plus-value (dont par exemple la présentation synthétique des camps et commandos cités dans le livre).

Un volume indispensable pour quiconque s'intéresse à l'histoire locale et souhaite en savoir plus sur les années 1940-1944 dans les communes du département du Loiret. Une approche originale, tout à fait complémentaire des études chronologiques déjà publiées.

Editions Jourdan, Paris, 2021, 752 pages. 21,90 euros.

ISBN : 978-2-874-66615-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Etude régionale
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2021 5 24 /12 /décembre /2021 00:01

L'épopée du désert

La 8e Armée britannique

Benoît Rondeau

Belle présence éditoriale de Benoît Rondeau en cette année 2021 (ici et ici par exemple), avec ce nouvel opus consacré à la célébrissime 8e Armée britannique, celle de la guerre du désert et d'El Alamein.

Avec une vraie maîtrise de son sujet et dans un style soutenu, l'auteur présente d'abord cette 8e Armée, dans ses caractéristiques, son organisation, sa montée en puissance. Essentiellement composée de formations de l'empire britannique (Australiens, Néo-Zélandais, Indiens, Sud-Africains), elle accueille aussi un certain nombre de brigades étrangères, dont les Français (Bir Hacheim), les Polonais et les Grecs, son effectif total passant de quelques dizaines de milliers d'hommes à plus de 200.000. On en retient généralement quelques noms un peu mystérieux, ou "exotiques", comme le Long Range Desert Group ou les Jocks Columns, dont les missions et l'emploi sont bien précisés. Benoît Rondeau décrit par le menu les aller-retour le long de la côte libyenne et la succession d'opérations entre l'été 1940 et la campagne de Tunisie trois ans plus tard. Une grande partie de l'épopée tient bien sûr aux combats contre l'Afrika Korps de Rommel (mais l'auteur n'oublie pas la contribution essentielle des Italiens), avec la victoire si importante politiquement d'El Alamein. Le livre se termine sur un rapide chapitre consacré à la postérité et aux mythes véhiculés par la 8e Armée.

Quelques tableaux récapitulatifs et des cartes très lisibles complètent le texte courant, illustré par des nombreuses photos parfaitement légendées. Un coup de projecteur bienvenu sur une grande unité à la fois atypique et exceptionnelle, qui ne peut d'intéresser tous les amateurs de "la guerre du désert".

 

Ysec éditions, Louviers, 168 pages, 28,- euros.

ISBN : 9782846733731

Pour commander directement le livre : ici.

Machine de guerre
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2021 7 19 /12 /décembre /2021 00:01

Ombre invaincue

La survie de la Collaboration dans la France

d'après-guerre, 1944-1954

Christophe Bourseiller

Y a-t-il eut une survie, et plus encore un rôle actif et une influence réelle, des anciens collaborateurs des Allemands dans la France d'après-guerre ? Dans ce volume, l'auteur revient sur de nombreux éléments déjà connus de façon parcellaire et apporte une contribution supplémentaire en se détachant des classiques approches par les milieux technocratiques pour se concentrer sur les partis collaborationnistes.

Christophe Bourseiller s'intéresse donc prioritairement aux membres du PPF de Doriot, du RNP de Déat et à la nébuleuse des anciens membres de la Cagoule. Il commence par présenter ces différents ensembles et quelques unes de leurs figures pendant l'occupation allemande, puis consacre ses deuxième et troisième parties à leurs évolutions pendant la libération du territoire, puis après 1945. Cette dernière partie est sans doute la plus novatrice, même si l'on apprend par exemple qu'entre la libération de Paris et la capitulation de l'Allemagne quelques membres du PPF tentent de reconstituer le parti dans la clandestinité. Il revient également sur la fuite de Déat en Italie jusqu'à son décès en 1955 et s'interroge sur les complicités dont il a pu bénéficier. A partir de l'exemple d'Albertini, légèrement condamné en décembre 1944, s'engage à partir de 1948 dans des structures atlantistes et anti-communistes : "Georges Albertini se réinsère à grande vitesse dans le jeu politique, sans jamais toutefois apparaître au premier rang". On passe ainsi des années 1940 aux années 1950, dans tout le spectre politique et syndical et il apparaît clairement que ces hommes ont eu la possibilité de se couler dans la IVe République et pour la plupart d'y gagner une apparente virginité : "Ainsi, l'extrémisme de droite mène au centrisme quand il se veut tactique. Il ne s'agit plus tant de fomenter un grand chambardement que d'ourdir au présent des révolutions minuscules".

Un volume qui synthétise de nombreuses informations éparses et offre une vision d'ensemble du phénomène et de l'influence que ces hommes ont pu exercer après la guerre.

Perrin, Paris, 2021, 365 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-262-09624-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Epuration ?
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2021 5 17 /12 /décembre /2021 00:01

Sur les traces des Chasseurs ardennais

Hugues Wenkin

La présentation de la contribution belge aux opérations de mai 1940 est généralement limitée dans les ouvrages d'histoire à quelques lignes évoquant de façon assez dédaigneuse la "campagne des dix-huit jours", et ce livre présente le double intérêt de donner d'une part un coup de projecteur sur les combats retardateurs de la 1ère division de chasseurs, et de présenter d'autre part un point de vue belge sur ces évènements.

L'auteur présente d'abord le contexte de la naissance de ces unités (neutralité d'un petit pays sans profondeur stratégique), puis leur organisation, leurs missions et leurs préparatifs. L'auteur fait en particulier ressortir que les mesures prises, communiquées au commandement de la 9e Armée française, ne sont pas transmise aux unités de l'avant : "Les conséquences de cette négligence seront multiples et engendreront des frictions entre les unités belges et françaises". Il aborde ensuite le détail des engagements de chacun des régiments contre le fer de lance de l'armée allemande, le 1er régiment de chasseurs à Martelange, Bodange et Strainchamps ; le 2e au centre du dispositif divisionnaire à Bastogne et Darimont, le 3e à Montleban et dans le secteur de Chabrehez. Hugues Wenkin peut conclure : "la résistance des chasseurs ardennais pendant toute la journée du 10 mai permet à l'armée belge de se préparer à recevoir le choc sur la Meuse ... En dépit d'une supériorité numérique écrasante de son adversaire, la première division de Chasseurs ardennais impose son tempo à l'adversaire". Le livre se termine de façon originale par un guide de visites sur le terrain très bien conçu, permettant de suivre ces engagements sur une centaine de kilomètres en dix-sept arrêts ("La longueur du trajet vous permettra d'appréhender l'énorme étirement de la division belge").

Un livre conforme à la qualité habituelle des productions des éditions Weyrich, soigneusement imprimé et fort bien illustré. Une vraie plus-value pour mieux comprendre les débuts de l'invasion allemande et une forme de réhabilitation méritée des soldats belges.

Editions Weyrich, Neufchâteau (BE), 2021, 141 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-87489-642-2.

Pour commander directement le livre : ici.

1940
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 00:01

Rückmarsch 44

Le repli allemand sur tous les fronts

Benoît Rondeau

Bien connu pour ses ouvrages sur la Seconde guerre mondiale (ici, ici ou ici par exemple), Benoît Rondeau publie aujourd'hui un volume grand format qui fait la synthèse en moins de cent pages sur le repli des armées allemandes sur tous les fronts à partir de l'été 1944.

En quatre parties, ("Juin-juillet 1944 : crises concomitantes sur tous les fronts", "Rückmarsch !", "Le rétablissement de fronts cohérents", et "Un bilan"), l'auteur réalise une solide synthèse de cette période, qu'il s'agisse du front ouest, du front italien, du front russe ou du front des Balkans. Largement (et agréablement) illustré (dont quelques profils d'engins blindés en couleurs), le volume permet de mettre facilement en parallèle les opérations sur des fronts très différents, et paradoxalement met en relief la capacité de résistance des armées allemandes pourtant partout contraintes à la défensive et à la retraite. Le récit tactique s'appuie ainsi sur une approche stratégique qui lui donne son sens. Le livre se termine sur une série de questions ("Que ce serait-il passé si... ?") qui permettent en fait de souligner la qualité individuelle du soldat allemand et son sacrifice, en dépit des fautes et erreurs du haut commandement et de Hitler.

Un petit volume qui permet d'avoir rapidement une vision panoramique de la situation sur les fronts européens à l'été et l'automne 1944. 

Ysec éditions, Louviers, 2021, 98 pages, 18,- euros.

ISBN : 9782846733915

Pour commander directement le livre : ici.

RETRAITE
Partager cet article
Repost0
8 novembre 2021 1 08 /11 /novembre /2021 00:01

Les Goums marocains

1941-1945

Paul Gaujac

Formations en charge du maintien de l'ordre intérieur dans le sultanat du Maroc sous protectorat français, les Goums deviennent des unités de l'armée régulière engagées dans des grandes opérations lors de la Seconde guerre mondiale. Paul Gaujac retrace ici de belle façon leur histoire.

Son livre, extrêmement bien illustré par de magnifiques photos noir & blanc, est organisé en neuf grands chapitres. Le premier survole rapidement l'histoire des Goums entre leur création en 1908 et la fin de l'année 1942. Puis commence leur histoire opérationnelle, parfois fort mal connue comme celle du 4e Tabor en Sicile avec l'armée Patton. Après la libération de la Corse, les troupes du général Guillaume sont engagées en Italie et, on le sat, se couvrent de gloire au Garigliano puis dans la marche sur Rome. Notons ici que l'histoire opérationnelle est particulièrement bien détaillée mais que les sévères critiques portées contre le comportement des goumiers à l'égard des populations -et des femmes- italiennes ne sont pas traitées. Paul Gaujac s'intéresse ensuite aux durs combats de l'île d'Elbe, puis au débarquement de Provence, marqué en particulier pour eux par la libération de Marseille le 28 août. Les mois qui suivent conduisent les Marocains jusqu'aux Vosges et à la plaine d'Alsace, avec à nouveaux de difficiles combats durant un hiver rigoureux. C'est enfin le passage en Allemagne et la poussée jusqu'en Autriche à la fin de la guerre. Progressivement rapatriés au Maroc entre juillet 1945 et mai 1946, les Goums ont obtenu 34 citations et perdus 8000 hommes au cours du conflit.

Un très beau livre, esthétiquement réussi et très rigoureux sur le fond. A la fois un hommage mérité et une étude de référence.

Editions L'Esprit du Temps, Paris, 2021, 207 pages, 45,- euros.

ISBN : 978-2-84795-488-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Supplétifs devenus réguliers
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2021 5 05 /11 /novembre /2021 00:01

Le dernier saut

Opération Stösser, les paras allemands en échec

Christian Dujardin et Hugues Wenkin

Nouvel opus dans la série d'ouvrages consacrés par les éditions Weyrich à la bataille des Ardennes avec ce superbe volume qui raconte par le détail la dernière grande opération aéroportée allemande, prélude à la dernière tentative de contre-offensive.

L'introduction constate très justement que l'université a "déserté l'étude des champs de batailles" pour se consacrer à des "sujets d'un intérêt très académique qui n'intéressent pas le grand public"... (d'où l'importance pour laquelle nous militons du travail des officiers historiens !), et insiste sur l'importance d'un retour aux sources primaires.

Ce très bel album, superbement illustré, s'appuie donc sur de solides références, essentiellement tirées des archives allemandes et américaines dont il cite de longs extraits. En huit chapitres, il nous raconte toute l'histoire. Les auteurs commencent par un rappel sur les parachutistes allemands, de leur organisation à la définition d'une doctrine d'emploi, et font un point de leur situation, de leur formation, de leurs équipements en 1944. Ils reviennent ensuite sur la genèse de l'opération et sa difficile préparation (nombreuses objections et réserves du commandant des parachutistes), puis détaillent le vol (pour le moins mouvementé) vers l'objectif. Ils dressent ensuite le tableau des troupes américaines dans le secteur de l'assaut et s'attachent à décrire les difficultés au sol pour les parachutistes allemands, dont la dispersion à l'atterrissage est énorme. Si leur puissance collective en tant qu'unité constituée en est affaiblie, l'effet sur les Américains qui voient des parachutistes partout est important : "L'irruption des parachutistes crée une véritable psychose". Ils ne peuvent toutefois pas profiter de cet avantage psychologique du fait de leur dispersion et de leur infériorité numérique, même s'ils obtiennent quelques résultats locaux. Les Américains peuvent rapidement réorganiser et renforcer leur dispositif au sol, tout en utilisant intensivement leur supériorité aérienne. Tandis que leur chef, blessé et épuisé physiquement comme moralement, doit se rendre, les survivants tentent d'échapper aux patrouilles américaines et de rejoindre les lignes allemandes.

Le livre, qui se termine sur une analyse par le colonel von der Heydte de l'échec de sa mission, renouvelle profondément notre connaissance de ces engagements. Si l'on ajoute à ces qualités de fond une belle réussite esthétique, voici une réalisation de grande qualité qui mérite de figurer en bonne place dans toute bibliothèque d'histoire militaire.

Editions Weyrich, Neufchâteau (BE), 2021, 207 pages, 35,- euros.

ISBN : 9782874896323
Pour commander directement le livre : ici.

Dernière grande opération
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 00:01

Le bataillon du Pacifique

1940-1946

Yacine Benhalima

A partir de son mémoire de master 2, l'auteur nous propose une histoire complète et référencée du Bataillon du Pacifique, devenu en juin 1942 Bataillon d'infanterie de marine et du Pacifique.

Le livre est organisé en trois grandes parties clairement identifiées : "L'empire contre-attaque : le bataillon du Pacifique en guerre", "La construction d'un groupe social organisé", et "Fin de sortie de guerre pour les Pacifiens". La première partie présente les étapes de la constitution du bataillon, la formation des hommes puis leur engagement en Afrique du Nord (en particulier Bir Hacheim, bien sûr), puis en Italie et pendant la campagne de France, jusqu'à leur affectation en septembre 1944 à la garde des Invalides. La seconde s'intéresse non seulement aux pratiques sociales des soldats du bataillon, mais aussi leur attachement politique au gaullisme et à la France Libre ("L'hostilité réciproque entre gaullistes et giraudistes n'est rien d'autre que la continuation de l'affrontement entre Vichy et la France Libre"). La troisième partie évoque leur séjour parisien et leur rapatriement à partir du printemps 1946. En dépit de leur statut de héros, leur réinsertion dans la vie civile sera parfois difficile, en particulier "pour les sous-officiers et hommes de troupe qui, globalement, se maintiennent dans les mêmes classes sociales qu'avant-guerre".

Outre la présentation détaillée des sources utilisées, le livre se termine par plusieurs annexes, dont la liste des premiers volontaires de 1940 et l'organigramme du bataillon en 1941. Un livre complet, d'un abord facile, qui rend un hommage mérité à ces volontaires du bout du monde.

Editions L'Harmattan, Paris, 2021, 244 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-296-23679-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Le bataillon des guitaristes
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile