Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2022 6 19 /11 /novembre /2022 00:01

L'Afghanistan, d'hier à demain

Colloque le 14 décembre à l'Académie des sciences d'outre-mer sur un siècle de relations franco-afghanes, en particulier de la fin du XXe siècle à nos jours :

14122022-Présentation-1.pdf (academieoutremer.fr)

Afghanistan
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2022 7 06 /11 /novembre /2022 00:01

L'Iran

en 100 questions

Nouvelle édition actualisée et mise à jour après le retour au pouvoir des Taliban :

L'Iran en 100 questions - Éditions Tallandier

Iran
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2022 5 09 /09 /septembre /2022 00:01

Gengis Khan

et les dynasties mongoles

Jack Weatherford

L'auteur donne le ton dès les premières pages : "En montant à l'assaut avec ses cavaliers mongols tout au long du XIIIe siècle, Gengis Khan a redessiné la carte du monde". Et, alors que la réputation du conquérant nous parle de terreur et de massacres, il ajoute quelques pages plus loin : "En Europe, vainqueurs mais déçus par la pauvreté généralisé de cette lointaine contrée comparée à la Chine et aux pays musulmans, ils rebroussèrent chemin sans se donner la peine de s'emparer des villes ... Au final, l'Europe fut la région qui pâtit le moins de la conquête mongole".

En trois grandes parties, Jack Weatherford nous raconte avec moult détails la naissance de cet empire ("Terreur dans la steppe, 1162-1206"), puis son expansion à travers la plus grande partie de l'Asie et, après la mort du fondateur, la poursuite des conquête par ses successeurs jusqu'à l'Europe ("La guerre mondiale des Mongols, 1211-1261"), enfin après la division de l'empire en quatre khanats vers 1300 (Chine, Mongholistan, Ilkhanat et Horde d'Or), la situation va se dégrader sur fond de crise familiale et les Etats dirigés par des descendants de Gengis Khan disparaître peu à peu, même s'ils règnent sur l'Inde jusqu'au milieu du XIXe siècle et même jusqu'en 1920 dans l'émirat de Boukhara, dans l'actuel Ouzbékistan. Toutes les campagnes sont particulièrement bien détaillées, mais l'auteur s'attache aussi aux fonctions économiques et nous offre un tableau complet de cette civilisation originale.

Au bilan, un livre agréable à lire, une histoire assez fascinante, qui mérite d'être connue.

Passés/Composés, Paris, 2022, 396 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3553-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Guerriers nomades
Partager cet article
Repost0
27 juin 2022 1 27 /06 /juin /2022 00:01

Les larmes de Kaboul

Jean-Marie Montali

Après avoir effectué de très nombreux (et longs) séjours dans le pays pour couvrir les conflits successifs depuis les années 1980, Jean-Marie Montali, grand reporter, nous livre ici son analyse personnelle des évènements et son témoignage sur un pays dévasté.

Le livre commence une évocation du commandant Massoud et par la formalisation d'un échec après son assassinat : "Nous ne rêvons plus depuis longtemps. Et nous avons raison de ne plus rêver. Car en 2021, malgré l'intervention américaine et vingt ans supplémentaires d'une guerre finalement perdue, l'Afghanistan, une fois de plus, vit un cauchemar". En cinq grands chapitres chronologiques, Jean-Marie Montali nous fait revivre toute cette histoire, telle qu'il l'a lui-même vécue, jusqu'à la fin du "lion du Panshir". La première partie nous présente la difficulté de rentrer en Afghanistan, en passant par Peshawar et la zone tribale. La seconde revient sur la guerre contre les Soviétiques, la montée en puissance et la prise du pouvoir par les Taliban ("Aujourd'hui, l'Afghanistan est un pays sans têtes et sans cadres. Les écrivains, les journalistes, les enseignants, les médecins, les architectes, les ingénieurs, les juristes, les diplômés de toutes sortes, les entrepreneurs et les gros commerçants sont partis avec leurs bagages et leur descendance. A jamais ... L'Afghanistan est un pays décapité"). Kaboul, ville en ruines, tombe sous leur contrôle ("Pour l'heure, les Taliban apparaissent à la population à bout de souffle et vidée par toutes ces années de combats, comme la dernière chance de paix ... Ils brandissent le Coran en promettant de rétablir l'ordre et d'en finir avec la corruption. Cette image de 'faiseurs de paix', fausse mais habilement répandue, y compris dans les médias occidentaux, est une arme aussi redoutable que tous les canons"). Les troisième et quatrième parties décrivent les séjours de l'auteur dans le pays, racontent ses rencontres, ses entretiens, présentent la réalité de la vie et de la misère dans la capitale comme dans le reste du pays, les malheurs de la population et surtout des plus fragiles. La cinquième enfin traite des derniers combats, des appels de Massoud au monde libre, de sa visite à Paris pour rechercher de l'aide quelques mois avant sa mort. "Avions-nous raison de rêver ? De croire la paix possible en Afghanistan ?". La réponse est finalement oui.

Le livre se termine sur est espoir très mesuré : "Aujourd'hui, en écrivant ces lignes, j'ai quelques nouvelles de la résistance afghane retranchée dans le Panshir, dirigée par Ahmad Massoud et Amrullah Saleh, un proche du commandant Massoud et merveilleux combattant. Les nouvelles sont mauvaises, bien sûr. Comment pourrait-il en être autrement ? La Résistance n'a pas assez d'armes, pas assez de munitions, pas assez d'argent, pas assez de soutien". Et cette terrible question : "Abandonnerons-nous Ahmad Massoud comme nous avons abandonné son père ?".

Editions du Cerf, Paris, 2022, 282 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-204-12774-5.

Pour commander directement le livre : ici.

 

Afghanistan, 40 ans de guerre
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 00:01

Les conquérants de la steppe

Arnaud Blin

Dans la mémoire collective européenne, les grands (et le plus souvent éphémères) empires conquis par les guerriers nomades venus du fond de l'Asie, des Huns à la Horde d'Or, sont restés synonymes de cruautés et de barbarie. Dans ce passionnant volume, Arnaud Blin nous en fait découvrir toute la complexité, au-delà des idées reçues.

"Cette image n'est ni fausse, ni totalement vraie", nous dit l'auteur dans son introduction, et il rappelle que Tamerlan, "peut être le plus destructeur de tous les guerriers de la steppe, fut aussi un grand patron des arts qui, lorsqu'il investissait une ville, érigeait des pyramides de crânes avec les têtes coupées de ses habitants, non sans avoir pris soin d'épargner ses artisans, ses artistes, ses poètes et ses savants, qu'il envoyait à Samarcande". Voici donc l'histoire de ces hommes, fondateurs d'empires dont les dynasties à de rares exceptions ne survécurent que peu de temps après leur disparition, et dont les noms résonnent encore : Attila ("le fléau de Dieu"), Gengis Khan, Kubilaï Khan, Tamerlan, Babur... Leur représentation politique ne disparait finalement qu'avec l'annexion à la Russie du khanat de Crimée en 1783, "cinq siècles et demi après la mort de Gengis Khan". Outre ces chefs militaires dont nous avons conservé le souvenir, Arnaud Blin s'intéresse aussi longuement à ceux qui développèrent leurs campagnes en Asie, vers la Chine et jusqu'à une tentative contre le Japon, vers l'Inde (avec l'empire Moghol) : "Hormis quelques défaites éparses, les armées turco-mongoles sont presque toujours victorieuses face à leurs adversaires, quand bien même ces succès militaires ne se traduisent pas toujours, loin s'en faut par des percées politiques". Enfin, l'auteur nous fait découvrir des peuples oubliés, les Karakhanides, les Ghaznévides, les Samanides, etc., et leurs combats, leurs conquêtes, leurs disparitions. Il observe en conclusion que "le modèle des armées des steppes était difficilement exportable hors de son environnement naturel et culturel", et que "l'avènement du feu permit aux Occidentaux d'asseoir leur supériorité", ce qui entraina "l'effacement quasi total des armées de cavaliers-archers des steppes". Après avoir dominé l'histoire militaire pendant un millénaire, ils disparurent : "Le véritable talon d'Achille des hommes des steppes fut leur propension invétérée à se quereller, qui causa l'affaiblissement ou la désintégration pure et simple de tous les empires".

Un volume passionnant qui se lit presque comme un roman d'aventure, alors qu'il s'agit d'une solide étude parfaitement référencée. 

Passés/Composés, Paris, 2021, 367 pages, 23,- euros.

ISBN : 9782379331114

Pour commander directement le livre : ici.

D'Attila à Tamerlan
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2021 7 03 /10 /octobre /2021 00:01

La guerre par le droit

Les tribunaux taliban en Afghanistan

Adam Baczko

Au terme d'un long travail de terrain, l'auteur nous propose une explication, ou un élément d'explication, à la récente (re)prise du pouvoir par les Taliban à Kaboul : ceux-ci "jugent bien. Pire, ils jugent mieux, mieux que les hommes du gouvernement".

Reprenant les études consacrées au Salvador, au Soudan, au Sri Lanka, à la Colombie, à la Syrie, il observe que l'établissement d'un système judiciaire parallèle par un groupe armé rebelle devient une véritable arme politique dans des pays miné par la corruption, et "l'Afghanistan constitue un cas paradigmatique". Avec cette question : "Comment le juge taliban, qui est taliban autant que juge, parvient-il à se faire reconnaître dans sa fonction par la population ?".

Après avoir rappelé ce que sont les Taliban, l'auteur organise son livre en trois grandes parties : "L'incertitude juridique", "Les tribunaux Taliban" et "La production d'un ordre social par le droit". Elles lui permettent de démontrer que cette organisation judiciaire non officielle mais honnête, juste, efficace, sûre est très largement non seulement admise mais soutenue par la population, contribuant ainsi à "la légitimité par le droit" du mouvement armé. L'explication n'est sans doute pas unique, loin de là, mais face à une administration officielle aussi corrompue qu'inefficace, le mouvement taliban y gagne très probablement, en régulant dans l'ordre les conflits sociaux, la neutralité favorable d'un très grand nombre d'Afghans. Ce qui permet de mieux comprendre l'effondrement du régime légal en quelques jours dès le départ des Américains.

Une approche bien sûr très juridique, mais s'appuyant sur de très nombreux témoignages et rédigée dans un style très abordable. Un ouvrage particulièrement intéressant, par lui-même mais aussi par les réflexions qu'il ouvre.  

CNRS Editions, Paris, 2021, 382 pages, 25,- euros.

ISBN : 97862-271-12719-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Afghanistan
Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 00:01

L'Asie centrale

Histoire, économie, permanences

Carlo degli Abbati

Très mal connue en France, cette vaste région frontalière de la Russie, de la Chine, de l'Iran et de l'Afghanistan a une très longue et riche histoire, mais joue également un rôle important dans le monde d'aujourd'hui, tout en disposant d'un potentiel non négligeable pour l'avenir.

Le livre s'organise en quatre grandes parties qui permettent de faire un point complet sur cette zone géographique. La première, en particulier, présente longuement l'histoire de la région depuis les temps anciens et les défis de l'indépendance retrouvée après l'implosion de l'URSS. La seconde est une analyse socio-économique des pays concernés (Turkménistan, Azerbaïdjan, Tadjikistan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Kazakhstan). La troisième partie tente d'évaluer la géopolitique locale au regard des alliances et ententes régionales. La quatrième enfin se place sous l'angle de la politique du grand voisin chinois avec l'objectif des nouvelles routes de la soie.

Dans sa conclusion, l'auteur relève les difficultés récurrentes (comme la persistance du système clanique ou l'importance de la corruption) et pointe les perspectives d'espoir. Une solide approche d'une région encore mal connue et qui pourtant peut jouer un rôle important dans les prochaines années.

L'Harmattan, Paris, 2021, 194 pages. 23,50 euros.

ISBN : 978-2-343-21522-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Asie centrale
Partager cet article
Repost0
1 juin 2020 1 01 /06 /juin /2020 00:01

L'empire des conquérants mongols

XIIe - XIIIe siècles

Iaroslav Lebedynsky

Historien spécialiste des mondes eurasiatiques et auteur de plusieurs ouvrages sur les grands mouvements de population à la fin de l'empire romain (ici par exemple), Iaroslav Lebedynsky nous propose aujourd'hui une étude sur l'étonnante création de l'immense empire mongol en moins d'un siècle par Gengis Khan et ses successeurs.

Ce petit livre, dense et vif, est divisé en deux grandes parties, séparées par un cahier central en couleurs de cartes et d'illustrations. La première nous raconte l'histoire évènementielle des conquêtes, parties de Mongolie orientale au début du XIIIe s. pour atteindre l'Indochine, la Syrie et l'Europe orientale en quelques dizaines d'années. Après Gengis Khan, dont les territoires s'étendent de Mandchourie à l'Iran, ses successeurs Ögödeï, Güyük, Möngké et Khoubilaï Khan étendent l'empire à la Chine, la Corée, l'Annam, le Tibet, l'Iran, la Syrie, le Caucase, l'Ukraine et poussent jusqu'en Silésie. Mais ils échouent contre le Japon, l'Indonésie, l'Anatolie et l'Europe ; tandis que l'immensité devient un handicap (conquête sans colonisation possible) et que les rivalités internes s'exacerbent. Les différents khanats héritiers survécurent parfois plusieurs siècles à la chevauchée du fondateur, mais dès le XIVe s. les Mongols appartiennent au passé. La seconde nous présente l'outil de la conquête, l'armée mongole, dans son organisation, son emploi et son déploiement, ses équipements. Notons quelques parties plus originales comme celle consacrée à la guerre psychologique ("Un moyen classique consistait à faire croire qu'ils disposaient de troupes innombrables. Dès 1204, lors de la guerre contre les Naïman, chaque cavalier mongol reçu l'ordre d'allumer cinq feux de camp"), ou celle sur la guerre de siège, domaine dans lequel on n'attend pourtant pas les cavaliers nomades. Au bilan, "une tempête dévastatrice qui a laissé derrière elle un monde nouveau".

Un petit livre, complété par un lexique et une bibliographie, tout à fait intéressant, dans lequel l'amateur apprendra beaucoup sur ces peuples et leurs conquêtes, mais aussi sur leur héritage dans le temps long, jusqu'à la Mongolie d'aujourd'hui qui se réapproprie cette histoire.

Lemme Edit, Chamalières, 2020, 127 pages. 17,95 euros.

ISBN : 978-2-917575-88-8.

De Corée en Hongrie
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2019 5 29 /11 /novembre /2019 00:05

Iran

Une histoire de 4000 ans

Yves Bomati et Houchang Nahavandi

L'Iran, comme l'antique Perse auparavant, tient une place originale dans le concert des nations et cette terre de vieille civilisation doit impérativement être connue dans son histoire longue, si l'on veut appréhender correctement bien des problématiques les plus aigües de notre temps.

Dans ce volumineux ouvrage, riche de très nombreuses références et d'une solide bibliographie, les deux auteurs nous racontent en cinq grandes parties ("La formation d'un nouvel espace politique et culturel", "Un empire pour douze siècles", "Le choc des civilisations", "L'âge d'or safavide" et "L'Iran face à la modernité") la riche histoire des terres iraniennes. Du royaume d'Elam (ou Susiane) quatre siècles avant J.-C. à l'invasion aryenne et au plus vaste empire de l'Antiquité, qui fit de l'Egypte pharaonique une simple satrapie, nous revivons avec moult détails l'histoire antique de ces territoires et de leurs dynasties. Des territoires où la religion du feu et de Zarathoustra a très longtemps conservé son influence. Mais celle-ci est souvent (plus ou moins) connue de façon scolaire. Par contre, il s'agira généralement d'une véritable découverte avec la présentation de la renaissance politique dès le huitième siècle, après l'invasion arabe et en protestation contre l'islam sectaire des califes. Le pays connaît une très longue période de troubles, avec des régions peu ou mal contrôlées, des révoltes fréquentes, et des oppositions permanentes avec Bagdad, déjà entre sunnites et chiites. Peu avant l'an mil, l'ancien titre de Shah-in-shah était relevé et l'on sait qu'il était encore porté lors de la révolution islamique. Avec des hauts et des bas, des périodes de décadence (XVIIIe s.), de grandes instabilité, et d'autres de véritable flamboyance intellectuelle et culturelle, la Perse traverse ainsi les siècles jusqu'à la confrontation avec les puissances occidentales au XIXe s. Entre empire russe et Britanniques venus des Indes (Français et Allemands jouet initialement un rôle marginal) puis, conséquence de la question pétrolière, sous la pression américaine, il faut reconstruire une administration unifiée et consolider un pays fragilisé, menacé jusque dans sa substance pendant la Seconde guerre mondiale. Ce fut la tâche de Mohammad Reza Pahlavi (on revient ici sur l'affaire Mossadegh), qui ne fut pas un exemple de démocratie mais s'efforça de moderniser son pays à marches forcées. Trop rapidement et profondément sans doute. Et l'on sait comment, après avoir été accueilli et protégé pendant plusieurs mois par la France, un ayatollah extrémiste et manipulateur a fondé la république islamique d'Iran.

Un livre qui fourmille littéralement de détails et de précisions, indispensable pour quiconque s'intéresse à ce pays et à son rôle dans la région.

Perrin, Paris, 2019, 413 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-262-07597-2.

4000 ans d'histoire
Partager cet article
Repost0
21 avril 2019 7 21 /04 /avril /2019 06:00

1979

Guerres secrètes au Moyen-Orient

Yvonnick Denoël

L'année 1979 peut être considérée comme exceptionnelle, au regard des évènements qui se déroulent dans le monde musulman. Ce livre revient sur les dessous de ces secousses géopolitiques et sur les rapports entre les Etats concernés et les services occidentaux.

L'ouvrage est divisé en trois parties principales : Iran, Arabie saoudite et Pakistan. Chaque partie revient sur les profonds bouleversements connus par ces pays, en raconte le détail et revient sur l'implication des services occidentaux (américains et français essentiellement), sur fond de développement du radicalisme islamique. Pour l'Iran, il s'agit bien sûr de la chute du Shah, du retour de Khomeiny et de l'implication de la France comme de la CIA. Pour l'Arabie saoudite, Yvonnick Denoël évoque la famille royale en péril face aux chiites à l'époque de la prise d'otages de La Mecque et l'intervention du jeune GIGN. Pour le Pakistan, il s'agit de l'accès à l'arme nucléaire dans un contexte marqué par l'invasion soviétique de l'Afghanistan voisin et les interactions entre l'ISI (services pakistanais) et la CIA.

Un rappel utile d'évènements relativement récents mais qui peu à peu s'estompent, en dépit de leur importance.

'Chronos', Nouveau Monde éditions, Paris, 2019, 254 pages. 8,90 euros.

ISBN : 978-2-36842-779-7.

Etonnante année 1979
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile