Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 06:30

La titanesque 'rencontre de Leyte'

Navires & Histoire - n° 79

Ce numéro d'août-septembre comporte en particulier un article central (2e partie) de 26 pages qui détaille, presque minute par minute, les mouvements et les tirs des bâtiments des flottes japonaise et américaine au cours des quatres combats navals qui, en octobre 1944 en mer des Philippines, constituent ensemble la bataille de Leyte. On note également le récit d'une opération beaucoup plus récente et bien moins meurtrière (mais indispensable) avec l'article consacré à l'exercice Piratex en 2011, vu du patrouilleur Comandant Birot.

 

La plus grande bataille navale de l'histoire
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 06:40

L'offensive du Têt

30 janvier - mai 1968

Stéphane Mantoux

Auteur de nombreux articles, animateur sérieux et reconnu de la blogosphère, Stéphane Mantoux nous propose ici le récit détaillé de l'offensive du Têt qui, au début de l'année 1968, marque un tournant esentiel dans la guerre du Vietnam. L'auteur n'a pas directement travaillé sur les archives américaines et vietnamiennes, mais il réalise un très utile travail avec cette synthèse de la bibliographie existante dans le monde anglo-saxon, portée pour la première fois à la connaissance du lecteur francophone (on apprécie en particulier la bibliographie finale).

Après un premier chapitre qui rappelle le développement du conflit depuis sa naissance et l'évolution des relations entre les USA et les Etats vietnamiens, l'auteur s'intéresse au "pourquoi" de l'offensive du Têt du point de vue des dirigeants du Nord Vietnam et aux analyses de font alors les Américains. Il détaille ensuite les forces en présence, dans leur diversité, puis traite successivement des opérations préliminaires de l'hiver 1967-1968, de l'échec des attaques contre Saigon et de la tentative de soulèvement de la populaton sud-vietnamiennes, de la dantesque bataile de Hué en février et de la résistance de la base de Khe Sanh, où il souligne le rôle particulier de l'aviation. Le dernier chapitre nous conduit au long de l'année 1968 jusqu'aux "queues de trajectoire" de l'offensive nord-vietnamienne, son échec miltaire, mais aussi ses conséquences aux Etats-Unis où une partie de la population s'oppose de plus en plus fermement à cette guerre lointaine.

Un récit sobre et vivant, un texte précis, détaillé, illustré : une excellente occasion pour se plonger dans l'un des épisodes les plus importants de cette "guerre américaine de Vietnam", dont le déroulement militaire sur le terrain, souvent occulté par des considérations politiques métropolitaines, est finalement fort mal connu.

Tallandier, Paris, 2013, 224 pages. 19,90 euros.

ISBN : 979-10-210-0264-7.

Les "Plus" de Stéphane Mantoux :

l'auteur a ouvert un site spécifique éponyme (http://offensivedutet.blogspot.fr/),

une page FB dédiée (https://www.facebook.com/offensivedutet)

et met en ligne plusieurs documents vidéo de présentation :

une bande annonce (http://www.youtube.com/watch?v=KaYn_QSGLaE)

et son commentaire audio (http://www.youtube.com/watch?v=3I6P31D335Q)

Coup complet pour le plus grand plaisir des amateurs !

Guerre du Vietnam
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Extrême-Orient
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 06:35

La vérité sur la tragédie des Romanov

Marc Ferro

Nous avions chroniqué ce livre dès sa sortie à l'automne 2012 (ici) et l'éditeur en met aujourd'hui sur le marché une version poche. Notre sentiment sur le sujet n'a pas fondamentalement changé : l'ouvrage se lit facilement, l'intrigue est palpipante ... Mais la démonstration finalement peu convaincante. Bien sûr, le public aime les mystères impénétrables, et la description des malheurs cachés survenus aux grands de ce monde a toujours du succès. Mais l'hypothèse de la survie de la femme et des filles du dernier tsar "ne tient pas la route", en particulier confrontée aux dernières analyses ADN effectuées sur les quelques ossements retrouvés. A retenir plutôt pour les éléments de compréhension de l'environnement de la révolution russe et de la guerre civile que le livre donne indirectement.

Tallandier, Paris, 2013, 217 pages, 9 euros.

ISBN : 979-10-210-0295-1.

La fin (romancée ?) des Romanov
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Europe orientale et monde russe
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 06:30

Centenaire de la Grande Guerre :

quelques propositions de sujets...

Le groupe Flammarion vient de présenter les titres et les auteurs de ses prochaines parutions dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre. Dans la collection "Au fil de l'histoire", on trouve dès le 28 août Les Somnambules de Christopher Clark, qui nous chroniquerons très vite, et dans la collection "Mille et une pages" une réédition de l'immense classique de Maurice Genevoix Ceux de 14, parution prévue le 2 octobre. Dans la collection "Champs", Stéphane Audoin-Rouzeau présente, à partir du 28 août également, une nouvelle édition de L'enfant de l'ennemi, autour des questions du viol, de l'avortement et de l'infanticide pendant la Grande Guerre ; tandis que chez Aubier Jean-Yves Le Naour fait reparaître à compter du 6 novembre Misères et tourments de la chair, qui traite des moeurs sexuelles des Français à l'époque. Enfin, Jean-Pierre Guéno livre chez Librio à partir du 16 octobre, une sorte de tome 2 de son recueil de correspondances sous le titre Les Poilus.

La prostitution ou le viol sont-ils susceptibles de renforcer l'intérêt du public pour la Première Guerre mondiale ? Nous verrons bien, mais l'on peut déjà noter qu'il s'agit de réédition de livres parus il y a quelques années et l'on ne peut s'empêcher de penser que les "commerciaux" y ont vu des titres un peu racoleurs susceptibles de faire remarquer les ouvrages en librairie. On peut également s'interroger sur la spécificité de la Première Guerre mondiale en la matière, "la levée des interdits du temps de paix enclenchée par le traumatisme du champ de bataille" (mais aussi par de nombreux autres facteurs dont l'éloignement du milieu familial et social habituel, la promiscuité, le sentiment d'impunité, etc.) étant une constante observée et décrite depuis au moins la guerre de Trente Ans et n'ayant pas réellement cessé depuis. En le pire, c'est que tout cela risque d'être triste comme un jour sans pluie ... Reste à paraître une étude sur les nains (pardon, les personnes de petite taille) dans la Grande Guerre, avec cette cruelle question : "Comment sortir de la tranchée ?" ; et surtout une réflexion de fond sur les préférences alcolisées des poilus, qui permettra sans doute d'identifier des comportements sociaux essentiels : "gros rouge" d'Algérie ou "gros rosé" du midi ?

 

 

La Grande Guerre comme prétexte ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 06:40

Du front à l'asile, 1914-1918

Stéphane Tison et Hervé Guillemain

Deux enseignants de l'université du Maine, spécialistes pour l'un de la grande Guerre et pour l'autre des pratiques médicales signent ici une nouvel ouvrage sur un thème qui commence à être bien connu, celui de "la folie au front". 

L'ouvrage extrêmement complet s'ouvre sur le cas particulier d'un ancien poilu qui, après la Seconde guerre mondiale, souffre encore des séquelles "de ce mal confusément situé à la frontière du trouble organique, de la dépression et de la folie" qui le mine depuis 1916. Ayant travaillé en particulier sur les archives de hôpitaux et asiles et sur les dossiers des patients hospitalisés, ils s'intéressent plus particulièrement aux cas relevés en 4e région militaire (Sarthe, Mayenne, Orne, Eure-et-Loir) pour identifier les causes du mal et en souligner les évolutions. Ils traitent ensuite des "Lieux de prise en charge" et de "Comprendre la folie en temps de guerre", avec toute les problématiques liées à la quasi-naissance d'une discipline, aux débats théoriques qui opposent les spécialistes confrontés en particulier aux besoins des armées, aux errements initiaux, aux progrès parfois étonnants mais aussi aux erreurs presque inhumaines. Vient ensuite le temps du retour à la paix et des difficultés de la rééducation avec des moyens parfois peu adaptés et des méthodes diverses, car il faut bien aussi démobiliser ceux que l'on appelle "les fous", atteints de pathologies extrêmement variées dont les symptômes vont de la simple mélancolie à "l'hystérie" et la folie avérée.

Une étude très sérieusement référencée, qui aborde avec finesse des sujets sensibles et dont la conclusion mesurée (sur l'évolution de la psychiatrie de guerre et les structures médicales spécialisées créées durant cette période) mérite d'être lue.

Alma Editeur, Paris, 2013, 416 pages, 24 euros

ISBN : 978-2-36279-077-5.

Devenus "fous" sous le feu ...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 06:35

Qu'est-ce que "l'histoire-bataille" ?

A propos d'un débat en cours sur la toile...

Le sujet est régulièrement évoqué depuis plusieurs années maintenant, ici ou là. Il apparait au détour d'un colloque, dans la préface d'un livre, aujourd'hui sur la toile. Pratiquement chargée de tous les défauts dans l'esprit de beaucoup, "l'histoire-bataille" serait vielliote, ringarde, dépassée à l'heure de l'histoire "globale", "transdisciplinaire", de l'analyse sociale et des représentations, de la prise en compte des questions économiques et financières, etc.

Sur L'autre côté de la colline, Stéphane Mantoux propose une analyse du débat (ici) plus mesurée, presque de synthèse, que nous vous invitons à lire car il est bien référencé et pose, dans la longue durée du XXe siècle au moins, les termes du dossier. 

Mais abordons la question sous un angle plus "utilitaire". Pour ma part, je considère qu'il y a très souvent aujourd'hui, sur le sujet, une confusion des mots et des idées, qui n'est peut-être pas totalement innoncente. Certes, "l'histoire-bataille de grand'papa" avait montré ses limites et ses défauts, et il était nécessaire, voire indispensable, durant l'entre-deux-guerres de rénover la discipline. De très réels progrès ont été accomplis. Mais dans la période la plus récente, la question n'est plus, dans le domaine de la recherche s'entend, de s'intéresser aux mouvements de la Xième compagnie ou aux ordres formels donnés par le commandant Y ou le colonel Z. Les disciplines les plus différentes, les sources les plus variées, les paramètres les plus divers sont pris en compte pour étudier les différentes campagnes (d'ailleurs "l'histoire-campagne" prend souvent le pas sur "l'histoire-bataille") et les travaux publiés en témoignent qui mettent en relief les différents niveaux hiérarchiques et l'évolution dans le temps des contraintes les plus variées. Par contre, il faut aussi se poser la question du "public-cible" : une conférence généraliste ou un article dans un magazine grand public privilégiera souvent l'aspect purement événementiel d'une situation particulière, c'est aussi une manière d'intéresser de nouveaux amateurs à notre discipline en les conduisant peu à peu à "creuser" les sujets et à dépasser le stade d'un acte héroïque ou d'un fait militaire plus ou moins dramatique. De même, dans le cadre de la formation initiale des cadres, l'histoire-bataille stricto sensu se justifie pleinement, car il est beaucoup plus facile de faire comprendre à un jeune sous-officier ou officier une manoeuvre par les ailes, l'emploi de réserves ou l'organisation d'un appui-feu à partir d'exemples concrets (et peut être surtout à partir de défaites), souvent au plus petits échelons. Les exigences de méthodologie et de rigueur de la recherche par contre poussent naturellement à détailler les causes et les conséquences, les tenants et les aboutissants, les avantages et les faiblesses, les qualités et les défauts à partir de données et de références aussi larges, aussi diverses, aussi détaillées que possible pour décortiquer une situation, une décision, une réalisation, et la comprendre dans sa complexité. En fait, il faut savoir adapter son écriture ou son discours à l'objectif poursuivi et aux lecteurs (ou auditeurs).

Pas d'ostracisme, ni d'exclusive donc. L'histoire militaire est une discipline à la fois complexe et extrêmement riche, qui permet d'aborder de multiples sujets à partir d'une situation tactique, stratégique ou opérative particulière : pour étudier la mobilisation industrielle pendant la Grande Guerre, j'avais fait le choix volontaire de centrer mon travail sur le GQG, point nodal à partir duquel peuvent être mises en relief toutes les interactions et les relations entretenues en interne au sein des armées aussi bien qu'en externe avec les alliés ou avec l'Intérieur et la société civile. En travaillant sur l'expression d'un besoin par le terrain, sur des contraintes techniques ou budgétaires, sur des capacités humaines, sur des conséquences intellectuelles, sociales ou culturelles, sur l'existence de réseaux informels ou même sur la presse de l'époque et la censure, etc. (c'est-à-dire en prenant en compte le plus grand nombre possible de paramètres dans les différentes disciplines), il s'agit toujours de traiter de la conduite des opérations. Et de faire de l'histoire militaire.

Osons une provocation... Et si, finalement, au regard de son importance dans l'histoire du monde, dans la culture et la mémoire de nos sociétés, l'histoire militaire conçue comme un ensemble complexe relevant de compétences variées était, avant la lettre, cette fameuse "histoire globale" aujourd'hui partout revendiquée ? Et si de nombreux historiens du fait militaire faisaient déjà, comme monsieur Jourdain de la prose, de l'histoire globale sans en avoir vraiment conscience ? Et si l'histoire militaire dans sa diversité et sous réserve qu'elle n'oublie jamais ses racines opérationnelles qui l'expliquent et la justifient, était somme toute l'histoire globale de l'homme et de l'humanité ?

Allez ! Continuons le débat ! C'est en particulier lui qui permet de faire émerger de nouvelles idées, de nouvelles pistes, de nouvelles recherches, et prouve que l'histoire militaire, liée par nature aux batailles auxquelles elle ne doit cependant pas se limiter, est une discipline vivante et dynamique.

 

A propos de l'histoire-batailleA propos de l'histoire-batailleA propos de l'histoire-bataille
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 06:30

La chasse allemande sur le front ouest

et les pilotes belges dans la Seconde guerre mondiale

Aéro Journal - n° 36

Il pourrait sembler difficile de produire tous les deux mois un magazine spécialisé sur le seul thème de l'aviaton militaire, mais les éditions Caraktère nous prouvent une nouvelle fois qu'il est toujours possible de trouver des sujets neufs. Dans ce numéro d'août-septembre, dont la dominante reste les armées de l'air de la Seconde guerre mondiale, nous retenons l'originale étude sur "L'âge du capitaine. Le pilote de chasse a-t-il une date limite de fraîcheur ?", par Barrett Tillman, à partir de travaux conduits aux Etats-Unis en 1942 et étendus à la Première Guerre mondiale et à la guerre du Vietnam. . celui de Luc Vangansbeke, "Dans l'oeil du typhon", sur le cas peu connu des pilotes belges qui servirent au sein de la RAF entre 1942 et 1945 sur Hawker Typhoon ; et le récit étonnant par Erik Simonsen de "La flèche brisée. Le 'Vendredi noir' de l'Avro Canada CF-105 Arrow", appareil intercepteur très en avance sur son temps mais dont le gouvernement canadien ordonne en 1959, pour des raisons financières (?), la destruction totale de tous les plans et même des prototypes déjà construits !

Dominante 2e Guerre mondiale
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 06:40

Géopolitique du Japon

Une puissance inquiète

Barthélémy Courmont

Dans le format désormais caractéristrique de cette jeune collection, Barthélémy Courmont, professeur de sciences politiques en Corée du Sud et déjà auteur de plus de vingt ouvrages consacrés à l'Extrême-Orient ou aux Etats-Unis, nous présente à la fois l'histoire, la situation actuelle et les défis auxquels le Japon est confronté.

La première partie (pp. 11-46) pose le cadre général en traitant à la fois de l'histoire de l'archipel nippon depuis les origines, de sa géographie et de ses constantes culturelles. La seconde (pp. 47-76) s'intéresse à la situation complexe de l'empire du Soleil levant entre 1945 et les années 2000, "entre géant économique et nain politique". La troisième replace le pays dans son contexte régional, "à reconstruire", vis-à-vis des deux Corée, de Taiwan, de la Chine continentale et des principales nations d'Asie du Sud-est, et aborde la question de l'éventuelle révision constitutionnelle, en particulier sur les questions militaires. La quatrième, enfin, présente la puissance japonaise "sous parapluie" américain et la question délicate des rapports d'alliance et d'influence entre Tokyo et Washington, face à Pékin, mais aussi à l'Union européenne.

Accompagné de nombreuses cartes, ce petit volume vous permettra de mieux comprendre les problématiques qui se posent à ce "pays ni complètement ouvert sur l'extérieur, ni complètement coupé du monde", "puissance inquiéte" pour son propre avenir et qui joue, au moins dans les domaines technologique, commercial et financier un rôle exceptionnellement important. Si à horizon visible aucun bouleversement ne semble à attendre, la dernière phrase de l'auteur reste en suspens : "Rien n'est à exclure sur le plus long terme".

Argos éditions, Paris, 2013, 154 pages, 13,90 euros.

ISBN : 978-2-3661-4002-6.

Quel avenir pour la puissance japonaise ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Stratégie et principes de la guerre
commenter cet article
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 06:34

L'épopée de la compagnie de débarquement de l'Emden

Los ! - n° 9

Nous avions apprécié dans le précédent numéro le récit de la croisière de l'Emden au début de la Grande Guerre, et Luc Vangansbeke nous en propose ici la suite : l'histoire au sens propre du terme "extra-ordinaire" du retour vers l'Allemagne des hommes de la compagnie de débarquement, "oubliés" sur Direction Island et qui mettront plus de six mois pour rejoindre Constantinople puis Berlin. Pour cela, sous les ordres du lieutenant von Mücke, ils s'emparent d'une goélette, l'Ayesha, passent par les Indes néerlandaises, transfèrent leurs maigres matériels sur le Choising, franchissent l'océan Indien, débarquent au Yémen, traversent la péninsule arabique en rébellion dans des conditions rocambolesques, pour partie à dos de chameaux, et finissent par atteindre la voie ferrée du Hedjaz. Une véritable épopée, dont on regrette simplement que le seul ouvrage (à notre connaissance) en français sur le sujet ne soit pas précisé dans la petite bibliographie finale (Marins à chameaux, général Brémond). Parmi les autres articles, retenons également celui de Vincent Bernard sur "Le duel d'Hampton Roads", qui marque en 1862, pendant la guerre civile américaine, l'avènement des cuirassés modernes, et celui de Pascal Colombier sur "La bataille du cap Nord", au terme de laquelle en 1943 le Scharnhorst, dernier grand bâtiment de la flotte allemande, est coulé par la Royal Navy.

 

Toutes les guerres, sur mer
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
29 août 2013 4 29 /08 /août /2013 06:30

Cantonnements et tranchées, 1914-1915

La Lettre du Chemin des Dames - n° 28

La toujours très intéressante revue publiée par le département de l'Aisne nous propose, dans ce numéro d'été, de très larges extraits des photographies prises en 1914 et 1915 par René Paquet, du 12e RI dans le secteur du Chemin des Dames. Sauvegardés par sa famille, ces clichés racontent l'environnement, la vie quotidienne, les installations plus ou moins sommaires, les tranchées et les creutes. On note aussi le long article de Gaëtan Thomas, "L'immense expérience", sur le développement de la vaccination contre la typhoïde aux armées pendant la guerre, dont l'usage sera imposé à l'ensemble de la population après le conflit. 

Cette publication gratuite est librement consultable et téléchargeable : ici

 

Photos du Chemin des Dames
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile