Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 00:01

Histoire des Cent-Jours

mars-novembre 1815

Charles-Eloi Vial

Spécialiste reconnu de l'empire (ici, ici et ici par exemple), Charles-Eloi Vial nous propose une véritable somme, une "histoire globale" des Cent Jours de 1815 à partir de ce constat : "Les Cent-Jours ne sont pas que l'aventure de tout un pays, mais un épisode global qui a occupé tout un continent et lui a donné de quoi réfléchir pour un siècle entier".

Le livre s'ouvre naturellement sur les conditions du séjour de Napoléon à l'île d'Elbe et sur le vol de l'Aigle "jusqu'aux tours de Notre-Dame", rappelant la phrase de Napoléon, "jusqu'à Grenoble j'étais aventurier, à Grenoble j'étais prince". Charles-Eloi Vial s'intéresse ensuite aux différents aspects de ce retour, y compris pour les Puissances européennes et pour la population française : la remise en route des institutions impériales (adaptées) dans le chapitre 2, les réactions en Europe (y compris parmi les membres de la famille Bonaparte, premiers surpris) et l'installation de Louis XVIII à Gand pour un nouvel exil dans le chapitre 3. Le quatrième s'attache à décrire les modalités (et les difficultés) de la reconstitution d'une "Grande" Armée et le cinquième revient sur les premières réactions parmi les Coalisés (ainsi que sur la chute de Murat à Naples). Les chapitres 6 et 7 nous entraînent successivement à travers les méandres du difficile contrôle policier de la population et des provinces pendant les évolutions législatives de l'empire restauré, puis dans le détail de la campagne de Belgique, qui se solde, on le sait, par la seconde abdication. Les chapitres 8 et 9 détaillent les manoeuvres et tractations des uns et des autres (Talleyrand, Fouché etc.) pour mener leur propre barque face au nouveau changement de régime ; et les deux derniers chapitres s'intéressent logiquement aux conditions du départ pour Sainte-Hélène, à la deuxième Restauration, à la Terreur blanche, aux difficultés politiques en France et à la légende impériale naissante.

Un volume tout à fait passionnant qui permet de retrouver toutes les grandes figures de l'époque dans un cadre espace-temps exceptionnel.

Perrin, Paris, 2021, 670 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-262-07577-4.

Pour commander directement le livre : ici.

1815
Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 00:01

Napoléon

Les derniers témoins racontent

David Chanteranne et Jean-François Coulomb des Arts

A l'occasion du bicentenaire de la mort de l'empereur à Sainte-Hélène, et après avoir pointé le honteux service minimaliste des responsables politiques ("On parle d'un temps où la grandeur se conjuguait au présent ... N'en déplaise aux commissaires politiques de tous ordres, aux petits marquis du révisionnisme, aux illuminés de l'extrême-gauche et aux récents déboulonneurs de statues, Napoléon est toujours dans le coeur des Français"), les deux auteurs structurent leur livre de façon très originale, en donnant la parole jour par jour aux différents témoins de l'exil.

Après avoir rapidement présenté les témoins du drame (Las Cases, Gourgaud, Bertrand et Montholon, mais aussi l'entourage féminin, les domestiques, les médecins, les Britanniques et les représentants des Puissances), le récit est chronologique, du samedi 14 octobre 1815 au samedi 5 mai 1821. Pour chaque jour, ou presque, ils citent de larges extraits des textes ultérieurement rédigés par les témoins. Ainsi, le mardi 7 mai 1916, Montholon se félicite de l'arrivée du navire anglais l'Adamante amenant du matériel de construction pour une nouvelle maison pour Napoléon, Marchand évoque le même sujet mais insiste sur la vive discussion entre l'empereur déchu et le gouverneur Hudson Lowe, tandis que Las Cases raconte une conversation de fin d'après-midi sur Homère et revient sur le diner. Chacun retient de la journée quelque chose de différent et l'ensemble compose une riche mosaïque. Tous n'écrivent pas tous les jours, et il n'y a souvent qu'un seul intervenant, mais cette présentation permet de commencer à "croiser les sources", ou à tout le moins de les comparer, B-A-BA du métier d'historien. On apprécie notamment les insertions des extraits de textes du médecin irlandais O'Meara, souvent évoqué mais rarement cité in-extenso (le récit que lui fait Napoléon de sa perception de la bataille de Waterloo par exemple, le 28 mars 1817). Qu'il s'agisse de la vie quotidienne à Longwood, des rapports entre les membres de la petite communauté, des conflits récurrents avec le geôlier britannique, de la perception des échos qui arrivent d'Europe avec beaucoup de décalage, des centres d'intérêt ou des mouvements d'humeur de l'empereur, le volume est donc particulièrement riche.

Un livre à la structure aussi originale qu'intéressante, qui passionnera tous les amateurs d'histoire napoléonienne.

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 579 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-268-10508-6.

Pour commander directement le livre : ici.

DERNIERS TEMOINS
Partager cet article
Repost0
16 mars 2021 2 16 /03 /mars /2021 00:01

BD

BD

La bataille

Vol. 1, 2 et 3

Gil, Rambaud et Richaud

La campagne de 1809, d'Essling à Wagram, en trois beaux albums aux dessins et aux textes puissants. Il s'agit bien sûr d'une présentation romancée, mais cela permet de croiser toute une série de personnages de l'Empire et même plus largement du XIXe s.

Au-delà des impressions convenues (la réalité des pertes importantes sur les champs de bataille, ce qui d'ailleurs indirectement ramène à juste valeur la "brutalisation" de la Première Guerre mondiale...), une belle réussite, à offrir sans restriction.

Editions Dupuis. 15,95 le volume.

Pour les commander directement : ici, ici et ici.

BDBD
Partager cet article
Repost0
12 mars 2021 5 12 /03 /mars /2021 00:01
Art de la guerre

La révolution militaire napoléonienne

Stéphane Béraud

Saluons la réédition en format poche de ces deux volumes, initialement parus chez Giovanangeli éditeur et que nous chroniquions en 2013, accompagnés d'un entretien avec l'auteur : ici.

'Tempus', Perrin, Paris, 2021, 492 et 482 pages, 10,- euros le volume.

I. Les manoeuvres

Une analyse des manoeuvres napoléoniennes tenant compte des principes de la guerre, des adaptations en organisation de l'armée et de ses soutiens, du style de commandement, etc. Pour comprendre le coeur tactique et de stratégie opérationnelle des campagnes napoléoniennes.

ISBN : 978-2-262-08173-7.

II. Les batailles

Le rapport évolutif en fonction des circonstances entre la manoeuvre et la bataille, l'importance du renseignement, la conduite de la bataille, l'attaque puis l'exploitation, mais aussi l'utilisation politique de la victoire et la construction voulue de la légende.

ISBN : 978-2-262-08174-4.

Une bonne idée d'achat en ouverture de cette année napoléonienne.

Pour commander directement les livres : ici et ici.

Art de la guerre
Partager cet article
Repost0
11 mars 2021 4 11 /03 /mars /2021 00:01

Napoléon

Jean Tulard

Nouvelle édition augmentée d'un classique sous la signature de l'un des plus grands spécialistes de la période impériale.

Régulièrement mis à jour au fil de l'évolution de la recherche, ce classique depuis une trentaine d'années doit absolument figurer dans toute bonne bibliothèque de la Révolution et de l'Empire. Dans cette édition en particulier, un très utile point bibliographique classé par thème sur les publications récentes (1966-2020) concernant l'épopée impériale : "Un livre par jour selon la statistique impressionnante établie par la Fondation Napoléon".

Un livre de poche in-dis-pen-sa-ble !

"Pluriel", Fayard, Paris, 2021, 539 pages, 12,- euros.

ISBN : 978-2-8185-0644-8.

Pour commander directement le livre : ici.

In-dis-pen-sa-ble !
Partager cet article
Repost0
21 février 2021 7 21 /02 /février /2021 00:01

La journée révolutionnaire

Le peuple à l'assaut du pouvoir, 1789-1795

Antoine Boulant

Après plusieurs ouvrages sur la période qui va de la fin de l'Ancien Régime à l'Empire (ici et ici par exemple), Antoine Boulant nous propose une synthèse et une analyse des ces fameuses "journées" qui rythment à Paris les grandes phases de la révolution française.

Sans revenir chronologiquement sur chacune d'entre elles, il nous en offre une vision thématique en étudiant successivement leurs causes, les manifestants concernés et leurs meneurs, leur déroulement, les affrontements, leurs conclusions et conséquences. L'extrême violence de ces journées, ou de certains moments au cours de ces journées, a souvent été évoqué, mais le "concentré" qui nous en est donné laisse rêveur quant à l'absence de sens commun ou à la perversion des sentiments politiques exacerbés d'une partie de ce petit peuple des faubourgs et des sections révolutionnaires. Antoine Boulant s'efforce d'évaluer les effectifs concernés, de quelques centaines de personnes pour la prise de la Bastille, à plus de 10.000 lors des journées de 1795, mélange de soldats en rupture de hiérarchie et de citoyens armés, mais il fait aussi le point des forces restées à la disposition du pouvoir légal pour tenter de maintenir l'ordre, unités souvent peu fiables après le massacre des Suisses (876 d'entre eux tués au combat ou massacrés). Il en résulte une sorte de "modélisation" de la journée révolutionnaire, qui permet de retrouver à des degrés variables selon les évènements les mêmes éléments.

De la Bastille à Versailles et au Tuileries, le Paris des barricades et du peuple en armes force à plusieurs reprises l'évolution politique générale du pays en exerçant de très violentes pressions sur les autorités légitimes. Pour cette seule raison au moins, la belle synthèse solidement référencée d'Antoine Boulant mérite d'être connue.

Passés/Composés, Paris, 2021, 222 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3296-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Analyse systémique
Partager cet article
Repost0
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 00:01

Les douze morts de Napoléon

David Chanteranne

Approche pour le moins originale de la vie de l'empereur, puisque David Chanteranne (rédacteur en chef du magazine Napoléon Ier - Revue du Souvenir napoléonien et auteur de plusieurs ouvrages remarqués Napoléon Ier, ici par exemple) retrace les quelques vingt années du parcours de météorite du général Bonaparte devenu Napoléon Ier à partir des moments où il a manqué perdre la vie.

L'aventure exceptionnelle aurait donc pu s'interrompre beaucoup plus tôt, comme une dizaine de chapitres nous le montre. David Chanteranne commence par raconter dans le détail les conditions (et au terme de quels débats intérieurs) dans lesquelles l'empereur qui vient de signer sa deuxième abdication quitte l'île d'Aix, passe par Plymouth puis, malgré ses protestations, est transféré à Sainte-Hélène. Retour en arrière. Tout en contextualisant à chaque fois les circonstances particulières qui entourent les évènements, l'auteur revient donc sur les blessures reçues pendant le siège de Toulon ; sur le risque de peste à Jaffa, pendant la campagne d'Egypte ; les boulets passés trop près ou les coups de feu ennemis sur les champs de bataille, la machine infernale et le couteau du candidat au meurtre, dans le Kremlin en flammes lors de l'incendie de Moscou, voire même une tentative de suicide en 1814 lors de la première abdication. David Chanteranne termine son livre en racontant les derniers jours et les dernières heures de l'empereur déchu à Sainte-Hélène et en rappelant les circonstances particulières dans lesquelles il fut "extrait" du champ de bataille de Waterloo par ses Grognards.

Constatant en conclusion que "ce qui le distingua avant tout de ses contemporains, c'est qu'à de multiples reprises il défia la mort", l'auteur rappelle qu'au-delà des quarante victoires, "ce qui vivra éternellement, c'est le Code Civil, ce sont les procès-verbaux du Conseil d'Etat". Finalement, "Napoléon ne meurt jamais".

Editions Passés/Composés, Paris, 2021, 253 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3655-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Chance ?
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 00:01

Les guerres napoléoniennes

Une histoire globale

Alexander Mikaberidze

Magistrale synthèse et pistes nouvelles parfois osées mais réalistes. L'auteur privilégie en effet une approche et une analyse internationale : "En s'efforçant d'établir l'hégémonie française, Napoléon devient indirectement l'architecte de l'indépendance de l'Amérique du Sud, remodela le Moyen-Orient, affermit les ambitions impérialistes de la Grande-Bretagne et contribua à l'essor de la puissance américaine".

Après avoir précisé l'environnement politico-militaire né de la révolution française, Alexander Mikaberidze reprend chronologiquement l'histoire des campagnes du consulat et de l'empire (en particulier sous l'angle de l'opposition franco-britannique) et revient au fur et à mesure sur leurs conséquences internationales. L'Europe est bin sûr la première concernée (réorganisation complète de la carte des Etats germaniques, création du Grand-duché de Varsovie, royaume d'Italie notamment), mais on a oublié les conséquences pour les royaumes nordiques de Danemark et de Suède. Les campagnes du Portugal et d'Espagne résonnent très vite et très fort à travers l'Amérique hispanique et le Brésil, situations sur lesquelles l'auteur apporte beaucoup de détails ; tout comme l'accroissement de la présence française en Europe centrale et orientale renforce la position de Paris au sein de l'empire ottoman (sur fond de manoeuvres russes et anglaises). La modernisation de l'armée turque est conduite selon des normes françaises tandis que Constantinople se heurte aux premières manifestations libératrices dans les Balkans, ... sans compter les nombreuses conséquences de l'expédition d'Egypte. Plus loin encore, sait-on que l'empereur négocia avec le Shah d'Iran (Perse), en lutte contre la Russie qui pénètre plus avant dans le Caucase. Les relations avec la jeune république nord-américaine et la vente de la Louisiane font l'objet d'un long chapitre, prenant en compte la guerre anglo-américaine de 1812. Enfin, la chute de l'empire ne marque pas la fin de ces évolutions et les derniers chapitres sont consacrés aux conséquences de Waterloo et du congrès de Vienne, dans le remodelage des frontières européennes comme dans leurs effets sur les esprits. L'auteur dresse également une évaluation des pertes humaines induites dans les différents pays européens par les campagnes de Napoléon : "Les guerres napoléoniennes ont jeté leur ombre sur tout le XIXe siècle. Elles ont ébranlé les modes de vie traditionnels et la légitimité des institutions ... Les guerres napoléoniennes ont été avant tout un conflit européen, mais elles ont façonné les relations de l'Europe avec le reste du monde".

Une étude monumentale qui doit être connue de tous les amateurs de l'épopée impériale. Un grand livre.

Flammarion, Paris, 2020, 1183 pages, 39,- euros.
ISBN : 978-2-0815-2154-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Synthèse planétaire
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2021 2 19 /01 /janvier /2021 00:01

Napoléon à Sainte-Hélène

Pierre Branda

L'épopée ne se termine pas en juin 1815... C'est à partir de ce constat qui figure en quatrième de couverture que Pierre Branda, spécialiste reconnu de l'Empire (ici et ici par exemple), commence et construit son propos.

Pierre Branda fait le choix d'un plan thématique en six grandes parties : "Départs", "Détentions", "Disputes", "Discours", "Désillusions" et "Disparitions". A la différence de la grande majorité des ouvrages sur l'exil impérial, il ne s'agit pas ici d'en faire un Nième récit, mais d'aborder thème par thème, sujet par sujet, de très nombreux aspects de la vie et du séjour de l'empereur déchu. Il y traite par exemple de son rapport à l'esclavage, des projets d'exfiltration ou tout simplement de contact avec l'extérieur. Il revient sur les "lettres" de Warden (le médecin) ou sur les débats à Londres pendant l'exil, sur les modalités du séjour à Longwood ou sur les départs successifs parmi les fidèles de la suite. Plusieurs dizaines de sujets sont ainsi abordés, donnant de la densité mais aussi permettant une approche de la réalité à un séjour trop souvent limité aux oppositions avec Sir Hudson Lowe.

Un livre original, facile et agréable à lire, puisant à de très nombreuses sources parfois fort peu connues, et tout à fait complémentaire des publications traditionnelles sur le sujet. 

Perrin, Paris, 2021, 652 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-262-06995-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Exil
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 00:01

A la recherche du tombeau perdu

Sur les traces de Napoléon et du général Gudin en Russie

Pierre Malinowski

Un ouvrage étonnant qui nous raconte une belle histoire. Amateur autodidacte, Pierre Malinowski s'est lancé dans la recherche des corps de soldats disparus en France, avant d'arriver dans la région de Smolensk.

Le livre est divisé en deux grandes parties très distinctes. Dans la première, l'auteur raconte son parcours personnel jusqu'à ce 9 juillet 2019 où il retrouve la dépouille mortelle du général Gudin, proche de Napoléon avec lequel il était élève à Brienne, mort en 1812 pendant la campagne de Russie et dont la tombe (provisoire) avait été oubliée. Nous suivons donc Pierre Malinowski dans ses débuts d'archéologue amateur (parfois hors règlementation) après avoir quitté l'armée, ses inlassables recherches de poilus sur les champs de bataille de la Grande Guerre, passant de là à la recherche de corps de soldats des brigades russes en France, d'où les contacts avec la Russie d'aujourd'hui, d'où... Une succession de hasards plus ou moins forcés mais heureux qui conduisent à la reconnaissance officielle de 2019, dont tout le détail nous est donné. La seconde partie présente la biographie du général Gudin en respectant la formule "Apprendre l'histoire à travers ceux qui l'ont vécue", c'est à dire les récits des témoins et des acteurs. La carrière de Gudin (l'ancien quartier de l'Ecole d'application des Transmissions à Montargis portait son nom) couvre tout l'empire jusqu'au début de la campagne de Russie. La reconstitution qu'en fait Pierre Malinowski est très vivante et accompagnée d'encarts qui précisent tel ou tel point particulier. Le livre se termine sur une série d'utiles et intéressantes annexes, comme celle sur "L'énigme du coeur du général Gudin" (puisque l'empereur avait demandé que son coeur soit ramené en France), ou celle sur "La Légion d'honneur".

Un livre (qui comporte deux cahiers photos) qui est à la fois un portrait de l'auteur, un récit d'une aventure humaine exceptionnelle et une biographie d'un général oublié. Indiscutablement à connaître par tous ceux qui s'intéressent au Premier empire et à la grande Armée. 

Le Cherche-Midi, Paris, 2020, 287 pages. 18,50 euros.

ISBN : 978-2-7491-6550-9.

Pour commander directement le livre : ici

Général disparu
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile