Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 06:00

Pause !

et adaptation...

Depuis le début de l'année 2012, plus de 3.500 billets ont été mis en ligne sur Guerres-et-Conflits, qu'il s'agisse de livres ou de revues. Autant dire que dans le domaine de l'actualité éditoriale en histoire, vous pouvez retrouver à travers nos différentes catégories, chronologiques, thématiques ou géographiques, une très large présentation de la bibliographie la plus récente. Mais cet effort de mise en ligne, avec une équipe particulièrement réduite qui va encore évoluer dès le début du mois de septembre, représente une charge importante, alors même que nous avons tous nos responsabilités professionnelles, nos travaux personnels, nos obligations familiales,... et de temps en temps quand même le souhait de quelques loisirs !

Dans un premier temps, les nouvelles mises en ligne vont être suspendues pour 2 à 3 semaines. Puis, en fonction du plan de charge de chacun, elles reprendront selon un rythme plus aléatoire, à raison probablement de 2 à 4 billets par semaine.

Toutes les informations seront bien sûr précisées au fur et à mesure et annoncées en particulier sur la page FB (ici), qui reste le vecteur principal des informations quotidiennes.

Haut les coeurs ! Merci pour votre fidélité et à très bientôt !

Changement de rythme
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 06:00

Le Canada, genèse d'une nation

NRH  -  n° 91

Le dossier central de ce numéro est consacré à la naissance et "l'esprit" de la nation canadienne, sous un angle essentiellement français, puisqu'il s'ouvre sur Jacques Cartier et la Nouvelle-France pour se terminer par le rappel du "Vive le Québec libre !" du général De Gaulle, en passant par Champlain, Frontenac, l'abandon des "arpents de neige" et les révoltes intérieures du XIXe s. On appréciera tout particulièrement le texte posthume du général Bach, qui revient à la fois sur les commémorations du centenaire de Verdun (qui "ont été l'occasion de manifestations pour le moins discutables") et sur les débats autour du "roman national" ("Qu'importe de s'appesantir sur les détails des combats de Verdun, alors qu'il est plus judicieux de s'intéresser aux ravages de la grippe espagnole qui a touché tous les continents"), terme auquel il préfère celui de "récit national". Parmi les nombreux autres articles, on retiendra tout particulièrement celui consacré à l'amiral espagnol Blas de Lezo, victorieux défenseur de l'Amérique espagnole au XVIIIe s. ; et celui sur la naissance de la ville du Havre, à l'initiative de François Ier sous le nom du Havre de Grâce.

Un numéro complet et agréable à lire.

Canada, vu de France
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 06:00

Le sol et l'Etat

Camille Vallaux

Présenté par Jean-Pierre Villard

Au début du XXe s., Camille Vallaux est l'un des géographes français les plus prometteurs. Enseignant à l'Ecole navale, profondément attaché à la Bretagne, il se spécialise dans la géographie des océans, l'océanographie et l'hydrologie. Mais il est aussi l'un des fondateurs en France de la géographie politique, dont ce livre, paru pour sa première édition en 1911, est une publication pionnière.

Précédé d'une solide introduction d'une trentaine de pages, par Jean-Pierre Villard, qui précise la carrière et surtout détaille l'oeuvre de Camille Vallaux, le livre est divisé en dix grands chapitres allant de la définition des principes ("Est-il exact que la vie des sociétés politiques soit déterminée, au moins d'une manière partielle, par le cadre naturel où elles se développent ? Dans quelle mesure le sol, l'air, et les eaux, qui représentent dans l'évolution des Etats un élément permanent, se mêlent-ils à l'action collective des hommes, sans cesse variable et renouvelée ?") à la question des frontières (avec une critique en bonne forme des frontières dites "naturelles"). Partant de la notion d'Etat et de son évolution dans le long temps historique, il s'intéresse aux groupes humains, à la densité de l'habitat et aux mouvements de population ; mais aussi à l'influence du climat, aux évolutions du sol et de la géographie physique ; il élabore une théorie de la "différenciation" des territoires (en particulier entre l'est et l'ouest de l'Europe, mais aussi en faisant ponctuellement référence à l'Asie ou à l'Afrique) qui intègre aussi bien le tracé des grandes voies de communication (souvent des fleuves) que l'aire couverte par une langue particulière et s'attache longuement (une trentaine de pages) à la question des voies de circulation en prenant en compte les progrès technologiques récents de son époque (train et télégraphe). Très modernes dans leur esprit, les dernières parties abordent ce que l'on appelle aujourd'hui la mondialisation, dont il constate déjà les effets puisque dès le début du XXe s. "aucun grand Etat ne peut ignorer l'existence et l'action d'un autre", mais aussi que l'océan "a perdu son caractère de barrière pour devenir une vaste zone de rapprochements, de fusions et d'échanges matériels et interspirituels". La dernière partie est consacrée aux métropoles urbaines, dont il propose une typologie selon qu'elles soient ou non capitales (naturelles ou artificielles). Rejetant tout déterminisme, l'auteur n'en considère pas moins qu'il existe "entre l'Etat et le sol des rapports plus généraux et en même temps plus réels que la simple influence des agents naturels, séparés ou totalisés".

La réédition bienvenue d'un ouvrage à (re)découvrir qui, d'une part permet de comprendre bien des réflexions des contemporains de l'auteur, et d'autre part donne aussi des éléments de compréhension pour aujourd'hui.

L'Harmattan, Paris, 2017, 302 pages, 35,- euros

ISBN : 978-2-343-11543-6

Géographie politique
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Géographie - cartes
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 00:00

Marmont, Consalvi, Murat

Napoléon Ier  -  n° 85

Equilibre entre les articles à caractère politique, militaire, familiaux, sociaux, culturel dans ce numéro d'été. On appréciera en particulier, outre l'intéressante présentation de l'action résolument hostile à l'empereur du cardinal Consalvi, le rappel de la personnalité et de la carrière du père de l'empereur et celle du général Marmont, mais on retient également la synthèse sur l'action de Murat en Italie durant les derniers mois du règne et sur des thèmes bien différents celui sur la distribution de vin et d'alcool fort aux troupes, celui sur le scientifique Berthollet et ses travaux et enfin celui sur l'église de la Madeleine, "temple à la gloire de l'empire".

Amis et ennemis
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 06:00

Août 1914 : Reconquérir les 10 km. abandonnés sur ordre

14-18 Magazine  -  n° 78

Bel équilibre dans ce numéro d'été entre les rubriques traditionnelles, appréciées des lecteurs (Ephémérides et chronique, actualité, artisanat de tranchée, etc.) et les articles originaux, voire novateurs comme la solide étude consacrée à la reconquête de ces dix kilomètres sur la frontière que le gouvernement français ordonne d'abandonner à la veille de la déclaration de guerre pour ne pas donner l'impression d'être l'agresseur ; comme ces "Cahiers" d'un sous-officier aérostier à l'instruction ; cette présentation de la voie de chemin de fer Longuyon-Pagny, indispensable pour le soutien logistique allemand de l'avant dans la région de Verdun ; ou le rappel des débats autour du général Fournier en conseil de guerre, accusé d'avoir livré Maubeuge sans avoir épuisé tous ses moyens. Sans oublier la présentation, aujourd'hui, du son et lumière de Verdun.

Une intéressante lecture, à l'ombre d'un parasol !

D'août 14 à nos jours
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 06:00

Il est de retour

Timur Vermes

"Il", immédiatement reconnaissable par la couverture, c'est Hitler, mystérieusement revenu à la vie près de 70 ans après sa disparition. Se réveillant un beau jour dans un terrain vague de Berlin en 2011, il doit se réadapter au monde moderne tout en essayant de retrouver les traces de son ancien pouvoir.

L'histoire est bien sûr totalement "abracadabrantesque", mais elle permet à Timur Vermes de lancer quelques brûlots contre la société occidentale et en particulier allemande d'aujourd'hui, son personnage retrouvant une audience via une émission de télévision spécialisée dans les blagues douteuses sur les étrangers. Rapidement, on ne sait plus très bien si les Allemands croisés dans ce récit (patron d'un kiosque à journaux de banlieue, membres d'une société de production accros à l'audimat, secrétaire à mi-temps, etc.) ont oublié le passé de leur pays ou s'ils feignent d'ignorer qui fut le Führer, ce qui donne des dialogues assez ahurissants. L'ouverture d'une page Facebook "Quartier général du Führer", des démêlées avec le Bild, une montée en puissance progressive jusqu'à l'obtention on ne sait trop comment d'un passeport le faisant naître en 1954, tout donne lieu à quiproquo et à discours à double sens. Après avoir acquis une réelle notoriété, il se rend au siège du NPD dont il ressort déçu ("Un Allemand digne de ce nom n'a rien à faire ici"), puis est contacté plus ou moins directement par la plupart des représentants des principaux partis politiques d'aujourd'hui, y compris de longues conversations pour le moins étonnantes avec des représentants du parti des Verts.

Bref, un livre totalement décalé, à contresens, où l'absurde permet de pointer un certain nombre de faiblesses, d'oublis, de tares de la société commerciale et du monde de la "communication" à outrance.

Coll. 10-18, Paris, 2014, 405 pages. 8,10 euros.

ISBN : 978-2-264-06651-0.

 

Ebouriffant !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Humeur
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 06:00

Des chars dans l'Himalaya, des Slovaques dans le Caucase

et toujours des Finlandais

Batailles & Blindés  -  n° 80

Un sommaire extrêmement varié avec ce numéro d'août-septembre, qui nous entraîne à travers un certain nombre de campagnes et lieux de combats (généralement) peu connus. Le premier article aborde la 'Drôle de guerre' et la campagne de France de mai-juin 1940 sous l'angle particulier mais essentiel des transports, stratégiques, opératifs et tactiques. "Stuart dur le toit du monde" nous raconte l'étonnante mise en place par l'armée indienne, en 1948, de chars Stuart Mk. VI à 3.500 m. d'altitude pour se saisir d'un col stratégique. Un nouvel article sur la guerre finno-soviétique nous permet d'en apprendre beaucoup sur "La bataille de la route de Raate", aux premiers jours de janvier 1940, qui se termine par la quasi-destruction d'une division soviétique. Enfin, "La division rapide slovaque" nous entraîne, dès le quatrième jour de l'opération Barbarossa, à travers le sud de l'Ukraine en direction du Caucase jusqu'au fleuve Kouban : "Elle est alors devenue, après la division blindée italienne Ariete engagée en Afrique du Nord, la meilleure division mécanisée des pays alliés de l'Allemagne". L'article sur la bataille d'El-Alamein et la possibilité pour Rommel de l'emporter se lit facilement, les principaux arguments développés étant pour la plupart bien connus.

Objectivement, le magazine se lit avec beaucoup de plaisir et l'effort de diversité dans les théâtres d'opérations abordés est à souligner.

De Finlande au Cachemire
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 06:00

Le Vatican des espions

La guerre secrète de Pie XII contre Hitler

Mark Riebling

Belle histoire, ou beau roman ? Le livre est entièrement centré sur la personnalité de Josef Müller, dont "la Gestapo affirmait qu'il avait comploté pour tuer Hitler". Josef Müller étant Bavarois et très catholique, il est présenté comme un "agent" antinazi au service du Pape. A partir de là, le livre est une forme de roman, intéressant voire prenant mais qui n'est pas parvenu à convaincre.

Bien sûr, il n'est pas question d'exiger systématiquement des archives pour appuyer les affirmations sur des activités totalement clandestines. Bien sûr, la réputation de germanophilie du Souverain pontife est sans doute très excessive. Bien sûr, les tendances anti-catholiques du mouvement nazi sont avérées. Bien sûr, parmi les rares résistants au régime nombreux furent les catholiques. Bien sûr. Mais la construction intellectuelle repose sur trop de détails impossibles, ou alors la traduction du volume original en anglais est vraiment très mauvaise (le pape aurait été "espion" depuis sa jeunesse  par exemple ?). Quelques points étonnants : comment, après une longue détention en camp de concentration, après avoir connu tortures et privations, notre Bavarois pourrait-il glisser une carte de visite à l'un de ses gardiens ? Au fil des pages, sont évoqués tous les mythes et tous les fantasmes, de Canaris "résistant" (oui, bon...) à la crypte du Vatican où se trouverait la tombe de Saint-Pierre, des moines arrêtés par les SS dans une boîte de nuit fréquentée par des homosexuels à Hitler regrettant que les musulmans n'aient pas conquis l'Europe, d'un coup d'Etat qui devait se dérouler non pas à Berlin la protestante mais à Munich la catholique à des quartiers généraux souterrains où le Führer pourrait se réfugier, sans oublier ni von Stauffenberg rêvant du réveil de l'empereur germanique Frédéric II, ni les comploteurs emprisonnés transmettant clandestinement des messages écrits depuis leurs cellules, etc.  Bref, une accumulation de détails (souvent avérés pris isolément, mais sans nécessairement de lien chronologique entre eux) dont l'effet est de noyer le sujet pour en quelque sorte en interdire toute critique raisonnée.

Il est quand même difficile d'adhérer à tout le texte d'un point de vue d'historien tant les associations de raisonnements sont "rapides" (pour ne pas dire approximatives), même si le livre, par ses notes et sa bibliographie finale n'a pas l'apparence d'un roman. En résumé, un "objet imprimé non identifié", facile à lire comme un livre d'espionnage, difficile à croire en dehors de ses grandes lignes pour un livre d'histoire. Un livre d'été en quelque sorte, même si le Washington Times, cité en 4e de couverture, parle de "l'un des ouvrages les plus importants en matière d'histoire du renseignement". Un peu comme ces "publications à la mode" de l'entre-deux-guerres sur Nicolaï sans doute ?

Tallandier, Paris, 2016, 460 pages. 23,90 euros.

ISBN : 979-10-210-2043-6.

Belle histoire...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 06:00

Souvenir de la guerre 1914-1918

O. Mathieu

Un journal de campagne supplémentaire, nouveau témoignage d'un acteur en première ligne de la Grande Guerre. Celui-ci présente l'intérêt d'avoir été tenu du premier au dernier (et même au-delà) jour de guerre par un officier de contact, parti en campagne avec un régiment de réservistes avant de passer dans une unité d'active, passé progressivement de commandant de compagnie à adjoint du chef de corps.

C'est donc un témoignage assez complet qui nous est proposé. Fréquemment, les mentions quotidiennes portées dans ce journal sont brèves, presque en style télégraphique. Elles permettent de suivre les déplacements (du capitaine Mathieu et/ou de ses unités), donnent quelques indications sur la météo, la popote, les rencontres, bref, classiquement, la vie au jour le jour. Mais les unités auxquelles est successivement affecté l'auteur servent essentiellement en première ligne (Argonne, Aisne, Verdun, Somme), et du fait de ses responsabilités de commandement (organisation, instruction, etc.) son point de vue est souvent d'autant plus intéressant qu'il ne "mâche pas ses mots". Les premières phrases d'ailleurs sont significatives : évoquant le mois de juillet 1914, O. Mathieu précise que "beaucoup d'officiers ne croyaient plus à la possibilité d'une guerre, aussi se désintéressaient-ils de la mobilisation de leur unité". Lorsqu'il quitte Ancenis, "les femmes des réservistes mobilisés, rangées sur les trottoirs, le mouchoir aux yeux, faisaient à leur mari un dernier signe d'adieu". Nous sommes loin de l'enthousiasme "urbain" que le régiment trouve en arrivant à Paris : "Empruntant les boulevards extérieurs, la rue d'Allemagne, le boulevard de la Vilette, le régiment va cantonner à Pantin. Partout la foule lui fait des ovations enthousiastes". Au fil du texte, apparaissent des préoccupations que l'on rencontre généralement peu, comme celle (à plusieurs reprises) du recrutement, de la formation et de l'emploi du "groupe de grenadiers d'élite" du régiment, "composé au début exclusivement de mauvais  sujets" ; ou, avec pudeur, les ravages sur les esprits de bombardements d'artillerie ("Mon pauvre camarade Fière, dont les nerfs n'ont pas pu tenir sous ce bombardement, divague et je suis obligé de le faire évacuer") ; ou encore la présentation détaillée au général commandant la division d'un "faux arbre observatoire", dont il nous décrit la fabrication et l'installation.

Un témoignage intéressant qui complète utilement la bibliothèque de l'amateur.

Editions Velours, Paris, 2014, 251 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-35167-524-3.

Journal de campagne
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 06:00

Aviation d'assaut et une étonnante évasion

Aéro Journal   -  n° 60

Parmi les différents articles au sommaire de ce numéro, nous en retiendrons trois en particulier. Celui sur la chasse de nuit allemande bien sûr, qui figure en illustration de couverture et est généralement moins connue, mais aussi ceux sur l'aviation d'assaut italienne et sur l'évasion d'un pilote néerlandais, parti de Java pour arriver à Ceylan. Dans le premier, David Zambon présente toutes les difficultés (et les "bricolages") que doivent surmonter les équipages d'une aviation d'assaut italienne étonnamment délaissée, tandis que Luc Vangansbeke raconte l'épopée d'un groupe de pilotes alliés qui parviennent, sur l'île de Java au printemps 1942, à échapper aux Japonais dans des conditions d'improvisation et de risque assez exceptionnelles. Un numéro plaisant et original.

 

D'Italie en Indonésie
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile