Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 06:00

Pourquoi les Khmers rouges

Henri Locard

Le régime de terreur dit "du Kampuchéa démocratique", instauré par les Khmers rouges au Cambodge, a été accueilli en 1975 en Occident, et particulièrement en France, par des textes systématiquement optimistes et positifs de l'intelligensia (on se reportera aux articles du Monde de l'époque par exemple). Il a duré en tant que tel moins de quatre ans, mais le drame est insoutenable. La réalité est en effet tout autre que la présentation qu'en firent les "idiots utiles" : celle d'un système concentrationnaire et d'exécutions massives à l'échelle d'un pays.

Le livre d'Henri Locard, réédition enrichie et complétée du volume (déjà excellent !) publié en 2013 (ici) mérite d'autant plus que l'on si attarde qu'il permet de comprendre comment un quart des habitants du Cambodge a pu disparaître. Il utilise en particulier les enquêtes et déclarations lors des procès de 2014 des derniers dirigeants Khmers rouges. On se reportera à notre première présentation, et l'on retiendra cette phrase de la conclusion : "Dans le Kampuchéa soi-disant démocratique, toutes les libertés avaient été abolies et le mot même de 'liberté' avait disparu de la constitution".

Un ouvrage indispensable pour qui s'intéresse aussi bien à l'histoire de l'évolution des idées politiques qu'à celle de l'extrême-Orient.

Editions Vendémiaire, Paris, 2016, 381 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-36358-239-3.

Trois ans, huit mois, vingt jours
Published by guerres-et-conflits - dans Extrême-Orient
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 09:55

2e Etranger

175 ans d'histoires d'hommes et de combats

André-Paul Comor (Dir.)

La parution des nouveaux albums régimentaires se poursuit, avec la parution de ce bel album dont la direction rédactionnelle a été assurée par l'un des meilleurs connaisseurs de l'histoire de la Légion étrangère.

Suivant naturellement une progression chronologique, l'ouvrage accorde une part vraiment importante (mais sans exclusive) à l'histoire de l'unité et adopte un plan original en centrant la plupart des principaux chapitres par grandes zones géographiques (Afrique du Nord, Afrique, Balkans, etc.). Il commence d'ailleurs par une présentation, compagnie par compagnie, du régiment aujourd'hui dans sa garnison de Nimes et évoque bien sûr le mémorial inauguré en 2014 pour les 6.849 légionnaires du régiment morts pour la France. La présentation de chaque chapitre est originale, en ce qu'elle comprend, après une introduction spécifique, non seulement le récit illustré des événements (intéressantes informations sur les OPEX récentes des années 1990-2010 peu traitées dans l'historiographie), mais aussi de "coups de projecteur" thématiques, traitant aussi bien de certaines grandes figures que des aspects les plus quotidiens de la vie du légionnaire (les chaussures, les tenues, l'armement, etc.). Chque grande période est également replacée dans son environnement politico-militaire (l'ONU, l'OTAN, etc.), l'organisation générale (régiments dérivés, etc.) et fait la part des innovations tactiques et technologiques (les compagnies montées, etc.).

L'album se termine par de nombreuses annexes, dont un utile glossaire qui comporte la plupart des acronymes récents anglo-saxons et une belle bibliographie. Une belle réalisation, d'histoire et de mémoire.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2016, 35,- euros.

ISBN : 978-2-36445-059-2.

175 ans de combats
Published by guerres-et-conflits - dans Armes unités services
commenter cet article
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 06:00

La guerre d'Espagne

vue par un artilleur républicain

Antonio Cordon

Ouvrage rare dans la littérature francophone, puisqu'il s'agit du témoignage d'un officier d'artillerie espagnol sur sa vie militaire entre 1911 et 1939. La date de rédaction de ces souvenirs n'est semble-t-il pas précisée, et l'on peut parfois s'interroger sur la reconstruction ultérieure de ces mémoires.

La première partie nous raconte sa vie militaire jusqu'au début de la guerre civile. Entré comme cadet à l'académie d'artillerie de Ségovie en 1911, une dure scolarité de cinq ans, il rejoint en première affectation la garnison de La Corogne, ces débuts dans la carrière militaire étant aussi l'occasion de découvrir d'autres régions d'Espagne (y compris la Catalogne, dont il souligne lorsqu'il est à Gérone les sentiments particularistes). Neutre durant la Grande Guerre, le pays connaît l'inflation, mais en dehors des révolutions russes, rien ne semble l'atteindre. L'Afrique bientôt intervient dans le récit, avec (p. 23) quelques propos peu amènes sur un jeune commandant ambitieux, Francisco Franco, tandis que les mouvements sociaux se multiplient en Espagne continentale et qu'Antonio Cordon participe activement aux "conseils d'officiers" qui fonctionnent dans les régiments. Vient ensuite le temps de la campagne au Maroc contre Abd el-Krim, récit qui n'est pas à l'avantage de l'armée espagnole, pas plus que de l'environnement politique et colonial. Chargé de ravitailler les batteries en munitions, il circule dans toute la zone des combats avec sa colonne de mules et mulets, et donne de nombreuses observations pratiques. Il y croise en particulier les futurs chefs de l'insurrection nationaliste. De retour en métropole où il retrouve la routine antérieure (il calme son ennui par la lecture), il voit les affectations se succéder à nouveau (cette fréquence des mouvements est d'ailleurs étonnante pour un Français d'aujourd'hui) et connaît le passage au pouvoir de Primo de Rivera père, alors même que ses relations le poussent davantage vers les Républicains. Membre de l'Union militaire républicaine antifasciste, il considère que le gouvernement Azana manque de fermeté et semble s'attendre à un nouveau coup d'Etat militaire. La situation devient extrêmement tendue à l'été, et le 17 juillet "les informations d'un soulèvement au Maroc nous parvinrent". La seconde partie (deux-tiers du livre environ) traite de la guerre civile (1936-1939), en cinq grands chapitres qui nous transportent du ministère républicain de la Guerre, où Antonio Cordon a été appelé, au front sud, où il est l'un des acteurs de l'assaut victorieux du sanctuaire de la Vierge de la Cabeza, puis sur le front de Catalogne, à Barcelone, en Aragon, et à nouveau au ministère comme sous-secrétaire à l'armée de Terre avant la retraite finale et l'exil après le retrait des volontaires internationaux. Au fil des pages, il nous confirme les conflits innombrables qui opposent les différentes factions de républicains, de la gauche à l'extrême-gauche en passant par un parti communiste dont on le sent très proches dans presque tous ses commentaires. On constate aussi que "l'idéal" de nombreux officiers est très mesuré et que nombreux sont ceux qui aspirent surtout à rester à l'arrière en attendant que la guerre se termine.

Un témoignage ultérieurement rédigé et indiscutablement de parti pris, mais qui propose un regard très intéressant sur les événements, puisqu'il est celui d'un responsable de niveau intermédiaire, ni un simple exécutant, ni un grand chef. A lire avec intérêt.

Editions Jourdan, Paris, 2016, 218 pages. 17,90 euros.

ISBN : 978-2-87466-426-7.

Guerre d'Espagne
Published by guerres-et-conflits - dans Europe du Sud
commenter cet article
23 septembre 2016 5 23 /09 /septembre /2016 06:00

Introduction à l'analyse géopolitique

Histoire, outils, méthodes

Olivier Zajec

Troisième édition (édition originale ici) complétée et augmentée de ce volume devenu un manuel indispensable aux étudiants et aux amateurs en quelques années.

Accompagné d'une excellente bibliographie de référence, l'ouvrage est organisé en cinq grands chapitres qui permettent de revenir avec précision sur l'histoire de la géopolitique et l'évolution des doctrines dans les principaux pays, sur les acteurs institutionnels, sur les mthodes d'analyse, sur les outils utilisable et sur les mutations en cours du contexte international et géoéconomique. Accompagné de très nombreuses cartes, le texte courant est complété par des encarts qui précisent un mot, un principe, une idée.

Un ouvrage de référence, pédagogique, qui doit rester sur le coin de votre table de travail.

Editions du Rocher, Monaco, 2016, 249 pages. 17,90 euros.

ISBN : 978-2-268-08176-2.

Manuel utile
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 06:00

Oran, 5 juillet 1962

Un massacre oublié

Guillaume Zeller

Réédition d'un ouvrage publié en 2012 qui reconstitue par le détail les événements d'Oran le 5 juillet 1962 : en une seule journée, un massacre eut lieu, plus expéditif, fulgurant même, de la part, cette fois, des forces militaires et paramilitaires algériennes à l'encontre des Européens". En six chapitres pertinents, cette véritable enquête remet en perspective et précise le contexte, les conditions et le déroulement de ce massacre, trop longtemps passé sous silence, voire nié. Le texte est vif, précis, le rôle du général Katz bien identifié, le commandement "local" n'est pas à son avantage, et au bilan le "silence d'Etat" bien mis en évidence.

Comme le précise l'auteur en conclusion, "le massacre du 5 juillet remet en cause le 'dogme du 19 mars', selon lequel la paix serait revenue en Algérie après les accords d'Evian ... mais de nombreuses organisations, pour des raisons souvent idéologiques, ne le veulent pas". On dit que de la confrontation nait la lumière : bref, une remise en cause salutaire de la doxa généralement répétée. A ce seul titre, l'ouvrage passionnera tous ceux qui s'intéressent à la guerre d'Algérie.

'Texto', Paris, 2016, 223 pages. 8,50 euros.

ISBN : 979-10-210-2114-3.

Le jour de l'Indépendance
Published by guerres-et-conflits - dans Guerre d'Algérie
commenter cet article
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 06:00

Un écrin du Second empire

Médailles et décorations du maréchal Niel, ministre de Napoléon III

Stéphane Faudais

Cette petite brochure, complémentaire de la biographie du général Niel signée par l'auteur chez Bernard Giovanangeli éditeur (ici), est absolument splendide.

Editée à compte d'auteur, elle présente après une solide introduction les différentes décorations du maréchal Niel. Outre les décorations françaises (Légion d'honneur, médaille militaire, médaille d'Italie), on apprécie surtout la description et les photos des superbes décorations des puissances de l'époque : empire d'Autriche (ordre de Saint-Etienne de Hongrie), empire ottoman (ordre du Médjidié et ordre de l'Osmanié), Portugal (ordre de la Tour et de l'épée), royaume de Sardaigne puis d'Italie (ordre des Saints Maurice et Lazare, ordre de l'Annonciade, ordre militaire de Savoie), royaume des Deux-Siciles (ordre royal et militaire de la Réunion), Grande-Bretagne et Irlande (ordre du Bain, médaille de la Baltique, médaille de Crimée), royaume de Suède et Norvège (ordre de l'Epée, ordre des Séraphins) et  Wurtemberg (ordre de Frédéric).

Pour chaque décoration, une fiche d'une page présente ses caractéristiques, organisation, conditions d'attribution, évolutions dans le temps. Et, une nouvelle fois, avec un très bel accompagnement de photos grand format.

A commander (20,- euros) directement chez l'auteur. Merci de nous adresser la demande, nous retransmettrons aussitôt.

 

Phaléristique
Published by guerres-et-conflits - dans XIXe siècle
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 06:00

Togo, Afghanistan, Italie, Allemagne, Etats-Unis, etc.

DSI - n° 125

Ce numéro d'automne aborde des sujets très différents, d'un état des lieux de l'armée togolaise à une présentation d'ensemble de l'Aeronautica Militare Italiana, en passant par une analyse de la guerre sociétique d'Afghanistan, et évaluation de "La révolution arabe dans les affaires militaires", une présentation du Typhoon au Koweït. Un article traite de la bataille idéologique contre l'Etat islamique et un autre de la drogue, "éternelle partenaire du combattant dans la guerre". Les dernières pages sont traditionnellement consacrées aux nouveautés de la "Bibliothèque stratégique" et notre vieil ami C. von C. clôture ce numéro avec une chronique au deuxième degré sur "L'été de tous les festivals" : "Le problème du festival international du rire en situation de crise est qu'il va sans doute perdurer jusqu'à la prochaine présidentielle et qu'un certain nombre de spectateurs ne rentreront pas chez eux à la fin du spectacle : dans la vraie vie, le bling-bling déclaratoire cède toujours le pas au bang-bang ennemi".

Actualité de la Défense
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 06:00

Les Chinois

Alain Wang

Partant du constat que ce qui distingue les Chinois du reste du monde est "un mode de pensée, une façon de percevoir et d'aborder les choses", mais aussi que "la mondialisation économique bouscule leur vie quotidienne depuis des décennies", l'auteur, journaliste et enseignant, nous présente un tableau très complet de la Chine d'aujourd'hui.

Les six chapitres thématiques s'intéressent successivement aux Chinois dans leur diversité ("La population : 19 humains sur 100"), y compris les minorités nationales et religieuses ; aux cadres dirigeants du pays ("De Mao à Xi Jinping"), dont les noms sont plus ou moins connus sans que l'on distingue toujours les différences entre eux ; à l'organisation politique et étatique ("A quoi sert le parti communiste aujourd'hui ?") avec cette contradiction entre économie mondialisée et parti unique sur fond de corruption généralisée ; aux catastrophes écologiques et sanitaires connues et à celles qui s'annoncent ("Du désastre écologique à la révolution numérique") ; aux fondamentaux culturels en cours d'évolution ("La famille et la révolution des moeurs"), de la limitation remise en cause des naissances à la place des enfants, des femmes, etc. ; et à la formidable explosion des richesses qui remet en cause à la fois les valeurs traditionnelles et les fondamentaux politiques du part ("Nouveaux riches et nouveaux pauvres"), avec l'abandon des campagnes, la paupérisation mais aussi les nouveaux milliardaires, les régions et les familles déclassées, etc. Tout ceci donne le sentiment d'une bouilloire dont le couvercle politique tient de moins en moins bien.

En à peine plus  d'un demi-siècle (1950-2016), la Chine a, au sens propre, changé de monde, souvent à la suite de situations humainement violentes. Pour l'auteur, aujourd'hui, "l'usine du monde est en panne et l'absence d'un système de protection sociale généralisé et efficace freine la transformation vers une économie basée sur la consommation intérieure". Et le retour proclamé des valeurs traditionnelles, affichées mais systématiquement bafouées, "a tout d'un combat d'arrière-garde". Avec cette annonce finale : "Si le président Xi Jinping arrive à se maintenir au pouvoir jusqu'à la fin de ses deux quiquennats et à fêter le centième anniversaire de la fondation du parti en 2021, la sixième génération de dirigeants communistes pourra difficilement s'opposer à une réforme politique profonde". L'avenir n'est peut-être pas radieux ?

Un livre qui permet de mieux comprendre les choix diplomatiques et stratégiques chinois alors que les menaces de crise(s) sont régulièrement agitées en Extrême-Orient. A conserver.

Tallandier, Paris, 2016, 299 pages. 20,90 euros.

ISBN : 979-10-210-1748-1.

Mystérieux empire du Milieu
Published by guerres-et-conflits - dans Extrême-Orient
commenter cet article
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 06:00

Les divisions du Pape

Le Vatican face aux dictatures, 1917-1989

Frédéric Le Moal

On connait bien la formule attribuée à Staline dont s'inspire le titre du livre, "Le pape, combien de divisions ?", mais que sait-on de la très discrète opposition et souvent lutte permanente et âpre menée par le Saint-Siège contre les dictatures durant tout le XXe siècle ?

Tout l'intérêt du livre de Frédéric Le Moal est d'abord de synthétiser des informations éparses, des faits peu médiatisés, des écrits ou des rencontres connus des seuls spécialistes. On peut se poser la question : "Pourquoi s'interroger sur la diplomatie du Vatican, cet Etat lilliputien qui ne dispose plus des armées avec lesquelles les papes de la Renaissance combattaient leurs ennemis ?", mais c'est oublier à la fois que le Vatican d'une part dispose de représentations diplomatiques dans la grande majorité des pays et d'autre part qu'il peut s'appuyer sur le "réseau" de la hiérarchie écclésiastique jusqu'au plus lointain fidèle. Or, comme le précise Frédéric Le Moal dès l'introduction, "gardons toujours à l'esprit cet enchevêtrement, dans l'action des papes, entre le spirituel et le temporel, entre la politique et la religion, entre la foi et la géopolitique, pour mieux retenir que le religieux prime toute autre considération". C'est ainsi que, selon l'auteur, à côté des grandes démocraties occidentales, "le Saint-Siège mènera son propre combat contre un ennemi commun et élaborera sa propre critique du phénomène totalitaire". Le livre est divisé en chapitres chronologiques, de la Russie de 1917 à l'URSS de Gorbatchev, époque où Jean-Paul II a placé la Pologne sous sa protection personnelle et entretient des échanges réguliers avec les présidents américains (Carter, Reagan, etc.) sans pour autant se lier à la politique étasunienne, en passant par l'entre-deux-guerres, la Seconde guerre mondiale et la guerre froide. Prenant souvent le contre-pied d'un discours facile sur les "compromissions vaticanes", à partir de sources variées et nombreuses, Frédéric Le Moal montre qu'il ne faut pas confondre hésitation et prudence, ni tohu-bohu et détermination. Discrètement, mais parfois de façon très présente comme aux côtés de la Démocratie italienne du début des années 1950, le Vatican mène sa propre politique parallèlement (et parfois en décalage) aux grandes démocraties : "Ni entente commune ni collaboration organisée, mais convergence d'objectifs et d'action". Même l'Ostpolitik de Jean XXIII, la "détente", Paul VI, d'opérations de désinformation en manoeuvres de déception, malgré les revers ponctuels c'est en fait le Vatican qui garde l'initiative : "Le court mais dramatique XXe siècle a en tout cas démontré la puissance morale du Saint-Siège dont la diplomatie, si elle se perdit parfois dans des méandres obscurs, sut faire la preuve de son efficacité".

Finalement, après la chute de l'Union soviétique, comme l'aurait répondu Pie XII après la mort du dictateur et à propos de la phrase de Staline, "Maintenant, il va pouvoir voir combien de divisions nous avons là-haut !". S'appuyant sur un très solide appareil critique, le livre nous propose un autre regard sur nombre d'événements majeurs et aborde les grands débats du siècle passé sous un angle peu commun. A connaître et à lire.

Perrin, Paris, 2016, 349 pages. 22,50 euros.

ISBN : 978-2-262-06620-8.

Combats de l'ombre (et de la lumière)
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 06:00

Les boys d'Alabama
La Rainbow Division et la Première Guerre mondiale

Nimrod Frazer

Voici sans doute le premier d'une série de volumes à paraître dans l'année qui vient, sur le thème de la participation de l'American Expeditionary Force aux combats de la Grande Guerre en Europe.

Préfacé par Serge Barcellini, président du Souvenir Français, le livre suit le parcours du 167e RIUS, unité recrutant essentiellement dans le Sud américain profond et appartenant à la célèbre "division Arc-en-ciel" de la Première Guerre mondiale, la 42e division d'infanterie américaine baptisée ainsi car ses différents régiments provenaient de tout le pays. La division, et donc son régiment, ont été de tous les engagements de l'AEF sur le front de France et son histoire a déjà donné lieu à une très abondante bibliographie aux Etats-Unis. Fruit d'un intérêt personnnel de l'auteur -non historien de formation- pour le 167e, le livre s'appuie essentiellement à la fois sur la documentation militaire américaine officielle et sur de très nombreux témoignages de Sammies. C'est donc à la fois une reconstitution du parcours de cette unité et un hommage aux soldats qui le composaient. Le récit est vif et fourmille d'anecdotes, dont certaines peuvent ne pas être absolument authentiques mais rapportées au fil des ans par les anciens. Il est divisé en onze parties chronologiques, constituées de brefs chapitres. Nimrod Frazer commence son récit avec la mobilisation de la garde nationale en Alabama dans le cadre des interventions au Mexique en proie à la révolution et aux coups d'Etat et à l'intervention sous les ordres de Pershing contre le voisin du sud pendant que la guerre fait déjà rage en Europe, jusqu'à l'entrée des Etats-Unis dans la guerre mondiale. Nous suivons ensuite les soldats américains pendant leur entrainement, leur transfert en Europe, leurs compléments d'équipement et d'instruction, puis leur première montée au front en Lorraine. Après une phase d'adaptation à la première ligne au printemps 1918, ils sont en Champagne à l'été et participent à la deuxième bataille de la Marne, qui brise l'ultime assaut allemand. Puis c'est la Ferme de la Croix-Rouge, dans le secteur de Château-Thierry, pour ces combats intégrant unités françaises et américaines sous commandement supérieur français. En juillet, ils sont sur l'Ourcq, à l'automne à Saint-Mihiel puis dans l'Argonne, avant de marcher vers le Rhin et l'Allemagne après l'armistice et de s'installer en occupation à Sinzig. Le dernier chapitre nous racontre "le retour des Immortels", bien sûr triomphal, en Alabama : "Leur arrivée dans la ville donna lieu à ce qui fut sans doute le rassemblement le plus impressionnant jamais vu dans la ville".

Si le livre est volontiers très laudateur pour ses héros, ce qui en fait parfois un livre plus hagiographique qu'historique, il apporte pour le lecteur français de très nombreuses informations, y compris de détail de vie courante et sur le quotidien du séjour en France des soldats américains. Il se termine également sur plusieurs annexes, plus de soixante pages de notes et références et une solide bibliographie. Un très intéressant volume sur un sujet mal connu.

CNRS Editions, Paris, 2016, 390 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-271-08793-5.

Sammies en France
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile