Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 00:01

La DST sur le front de la guerre froide

Prochaine séance du séminaire METIS de Sciences Po. Histoire, lundi 5 décembre de 18 à 19h00 :

Évènements | Sciences Po | CiviCrm

Service français
Partager cet article
Repost0
29 octobre 2022 6 29 /10 /octobre /2022 00:01

De Viris Illustribus

Un blog très largement consacré à l'histoire des questions de renseignement, espionnage et contre-espionnage, à partir de biographies des acteurs :

devirisillustribusblog – Blog de biographies historiques [ISSN 2650-6289] (wordpress.com)

 

Sité dédié
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2022 4 27 /10 /octobre /2022 00:03

Les services secrets d'Erdogan en Europe occidentale

Ils peuvent s'appuyer sur une population émigrée et sur des réseaux politiques aussi bien que confessionnels :

Podcast - Les services secrets turcs investissent l'Europe. Guillaume Perrier | Conflits : Revue de Géopolitique (revueconflits.com)

Turquie
Partager cet article
Repost0
9 octobre 2022 7 09 /10 /octobre /2022 00:07

Les sentinelles oubliées

Le renseignement humain derrière le rideau de fer

Roland Pietrini

Ce volume, qui vient de paraître aux éditions Pierre de Taillac, nous rappelle l'histoire de la Mission militaire française de liaison (MMFL) auprès du haut commandement soviétique en Allemagne de l'est, de 1947 à 1991.  Une action essentielle, dangereuse (on se souvient de la mort de l'adjudant-chef Mariotti en 1984), et dont les résultats ont été particulièrement significatifs (ce sont les Français qui ont identifiés les premiers la présence du T-80 au sein du GFSA). Une histoire qu'il fallait écrire.

Les Sentinelles oubliées – Editions Pierre de Taillac

MMFL
Partager cet article
Repost0
12 juillet 2022 2 12 /07 /juillet /2022 00:01

Napoléon et le renseignement

Gérald Arboit

On sait que l'empereur accordait une place essentielle au renseignement militaire dans l'adaptation en conduite de ses campagnes et qu'il recommandait fermement à ses frères et à ses maréchaux de faire de même. Cette vaste étude de Gérald Arboit embrasse beaucoup plus largement la thématique "renseignement/espionnage" sous le consulat et l'empire et s'impose dès à présent comme un ouvrage de référence.

Gérald Arboit en quatorze chapitres thématiques qui permettent de balayer très largement la question du rapport de Napoléon au renseignement. Il commence par mettre en relief la supériorité britannique initiale (exemple de la campagne d'Egypte) puis aborde les questions de fond. Certes, "le consulat et l'empire n'inventèrent pas le renseignement", mais Napoléon a su multiplier les structures et réseaux spécialisés et en faire une synthèse utile. Il aborde ainsi successivement "Administrer le renseignement", "Financer le renseignement", "L'invention du contre-espionnage" et "Aux sources de l'antiterrorisme". Parmi ces structures, on note la faible importance et finalement le peu d'intérêt du "cabinet noir" hérité de l'Ancien régime. L'auteur apporte également à son étude une dimension européenne qui est assez novatrice, vis à vis de la Grande Bretagne bien sûr (très intéressant chapitre consacré aux opérations d'influence conduites ou tentées au Royaume-Uni), mais aussi à travers le réseau diplomatique du ministère des Affaires étrangères et via les Etats satellites (confiés à sa famille) ou alliés. Quatre chapitres thématiques enfin méritent une lecture attentive pour nous : "Le renseignement d'intérêt militaire", "Des opérations spéciales aux actions invisibles", "Le renseignement économique" et "La guerre économique". L'auteur ne fait cependant pas un panégyrique systématique de l'empereur et de sa politique, et sait en reconnaître les limites comme les échecs.

Considérant que l'empereur fut précurseur en de nombreux domaines, il estime finalement que les bases du renseignement et de l'espionnage modernes sont en grande partie à rechercher durant cette période. Un livre référence sur le sujet et une approche originale de l'épopée impériale. Indispensable dans toute bonne bibliothèque napoléonienne comme dans tout bibliothèque consacrée au renseignement.

Perrin, Paris, 2022, 542 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-04319-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Un maître !
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2022 7 10 /07 /juillet /2022 00:01

Quand s'avance l'ombre

Mission à haut risque en Syrie

Enora Chame

Ce livre est étonnant, car il est rare que des missions très récentes soient de la sorte portée à la connaissance du public, surtout lorsque les considérations internationales sont majeures, et l'on pourrait avoir le sentiment qu'il s'agit d'un "coup" éditorial sans grand rapport avec la réalité. Or, dans sa préface, le GCA (2S) Gomart, ancien commandant des opérations spéciales et ancien directeur du renseignement militaire, n'hésite pas à écrire : "L'armée française peut s'enorgueillir d'avoir en son sein des officiers de sa trempe, capables, comme elle, d'agir avec une parfaite abnégation et un vrai sens de la mission" ; tandis que le général Marill ajoute dans son introduction : "Enora Chame illustre à la perfection cet esprit français et son pragmatisme, avec l'élaboration en continu de sa 'caisse à outils', représentant ainsi l'irremplaçable système D français qui pallie souvent notre manque de moyens. Elle est une figure héroïque de notre armée, un exemple à méditer et à suivre". En route donc avec Enora Chame pour cette Syrie en proie à la guerre civile.

L'auteure affirme tout d'abord relater son expérience personnelle parmi les observateurs (non armés) des Nations-Unies en Syrie (MISNUS), "la plus violente dans laquelle se soient trouvés des observateurs désarmés dans l'histoire des missions de maintien de la paix". Elle précise également avoir modifié certains noms et en avoir passé d'autres sous silence pour des raisons de sécurité ("Les services syriens existent toujours, peut-être plus puissants que jamais"). Après avoir rappelé les conditions de sa découverte des pays du Moyen-Orient au début des années 2000, tout en poursuivant une scolarité de spécialisation aussi bien à l'INALCO qu'à Sciences Po, elle se trouve en poste au Nations-Unies lorsque qu'éclate le crise syrienne et à partir du printemps 2012 fait partie du corps de 300 observateurs déployés dans le pays. Le corps du récit est ensuite constitué de son journal quotidien, du 22 mai au 11 août, période durant laquelle elle assiste au plus près à la montée en puissance de la guerre civile dans les différentes régions, en passant d'un côté à l'autre entre forces légalistes et milices diverses plus ou moins radicales. Les journées sont interminables, l'engagement personnel maximum et pourtant le résultat peu probant. Enora Chame ne cache rien des difficultés de sa mission, ni de son insatisfaction devant le peu de résultats concrets obtenus en dépit de grands risques. Les portraits qu'elle dresse des responsables insurgés sont parfois glaçants et le compte rendu qu'elle fait de ses conversations à Alep ou à Homs peut laisser rêveur. On y a confirmation de l'inefficacité structurelle des missions de l'ONU en dépit du dévouement des militaires impliqués, et de l'ineptie d'un certain nombre de demandes d'autorités ne connaissant rien au terrain.

Un livre témoignage qui intéressera à la fois les lecteurs passionnés par le Moyen-Orient et ceux qui privilégie les travaux sur l'organisation internationale et les crises actuelles.  

Mareuil éditions, Paris, 2022, 351 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-372542- 41-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Au coeur du danger
Partager cet article
Repost0
20 juin 2022 1 20 /06 /juin /2022 00:01

Les femmes de l'ombre

Rémy Kaufer

Voici une histoire des femmes dans le renseignement depuis celle qui fut à l'origine, au XVIIe s., du personnage romanesque de Milady de Winter.

En 26 chapitres, sur un rythme soutenu, Rémy Kaufer suit un fil chronologique, et nous passons des conflits de cour en Angleterre à la France de Louis XIV, puis de Louis XV (avec un petit détour pour confirmer que le chevalier d'Eon était bien un homme). Pas de femmes à retenir sous la Révolution et l'Empire, et nous voici fin XIXe - début XXe, y compris pendant la guerre de Sécession aux Etats-Unis. La période suivante voit les femmes impliquées dans l'opposition croissante entre la France et l'Allemagne, jusqu'à Mata Hari, "vrai mythe et fausse grande espionne", dont la notoriété abusive cache de nombreuses femmes effectivement engagées sur le front de la guerre secrète. On pense bien sûr immédiatement à Edith Cavell. De Londres à Moscou, ce premier XXe s. voit des femmes de plus en plus nombreuses participer à des opérations de renseignement sous tous les cieux, y compris avec Gertrude Bell au Moyen-Orient, ou pour le recrutement et le contrôle des agents de Staline. Le "métier" n'est toutefois pas exempt de risques et les morts violentes sont relativement nombreuses. Avec l'Occupation à partir de 1940, les Françaises sont également nombreuses à se lancer au titre de la Résistance dans le renseignement, mais parallèlement les femmes sont tout aussi présentes au sein des services allemands comme des services anglais ou américains (chapitres 13 à 19). Avec le retour de la paix, le monde de l'espionnage redevient très majoritairement masculin, mais certaines personnalités jouent néanmoins un rôle important, à Washington comme à Londres. Avec la naissance d'Israël, voici un retour en force du personnel féminin, avant une généralisation progressive à tous les services occidentaux comme orientaux (services chinois et des Etats voisins), jusqu'à la DGSE : "Dans les services secrets, la résistance au changement s'avère souvent beaucoup plus puissante qu'on ne l'imagine. Ainsi est-ce seulement au début des années 1990 qu'en rupture avec la tradition née des guerres coloniales d'antan, les femmes ont commencé à investir vraiment la 'piscine'. La chose, à vrai dire, ne s'est pas faite toute seule".

Un récit agréable, facile à lire, qui s'appuie sur une longue bibliographie finale. Un format poche peu onéreux. Il n'y a aucune raison de se priver de cette synthèse dans le temps long.

'Tempus', Perrin, 2022, 632 pages, 10,- euros.

ISBN : 978-2-262-10076-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Espionnes...
Partager cet article
Repost0
8 juin 2022 3 08 /06 /juin /2022 00:01

Le renseignement français

en 100 dates

Olivier Brun et Jérôme Poirot

Excellent volume, original, plaisant à lire et riche d'informations. Préfacé par Olivier Forcade, excellent connaisseur de ces questions, il illustre l'importance (parfois inattendue) du renseignement dans toute l'histoire de France (et au-delà, puisqu'il commence avec César et la Guerre des Gaules).

De 58 avant J.-C. au 16 décembre 2019, voici donc 100 évènements de notre histoire dans lesquels le renseignement joue un rôle important, même s'il est parfois négligé. Les périodes les plus anciennes sont rapidement traitées (En 493, le mariage de Clovis et de Clotilde préparé par les activités de renseignement du roi des Francs ; en 778, la défaite de Roncevaux causée par un manque de renseignement ; en 882, publication de De ordine palatii qui définit les besoins en renseignement du roi ; etc.). Au fil des sujets traités (chacun en trois ou quatre pages), nous retrouvons les principaux documents nationaux relatifs au renseignement (Traicte des Chiffres ou secrètes manières d'escrire, en 1586, ou la publication de Les Chiffres secrets dévoilés en 1901), et organismes en charge de ces questions (création de la Section de statistique au sein du Dépôt de la Guerre en 1826, ou création du Contrôle général de la surveillance du territoire en 1899). Les personnalités ne sont pas oubliées (Le père Joseph, Antoine de Sartine, Roger Wybot, capitaine Léger, etc.) ; pas plus que les grandes affaires (Dreyfus, Mata Hari, affaire des généraux en 1949, affaire Farewell, Rainbow Warrior, etc.). Enfin, une trentaine de chapitres nous entraîne au fil des années 1980-2019, ce qui témoigne de l'importance du sujet dans l'actualité d'une part et nous permet de suivre le cours des nombreuses réorganisations de ces dernières années. Le saviez-vous : le 16 décembre 2019, l'Académie des sciences morales et politiques donne ses lettres de noblesse au renseignement français à l'occasion d'une conférence : "La politique de renseignement est peut-être tout autant un art qu'une science politique".

A intégrer sans hésiter dans toute bibliothèque bien tenue.

Perrin, Paris, 2022, 367 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-262-09499-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Renseignement et histoire de France
Partager cet article
Repost0
31 mai 2022 2 31 /05 /mai /2022 00:01

Histoire de la CIA

John Prados

John Prados est sans doute l'un des tous meilleurs spécialistes américains des questions de renseignement et, dans ce nouvel opus, il nous livre une histoire riche, foisonnante et sans faux semblants de la célébrissime CIA.

John Prados commence bien sûr en 1947 avec la création de la Centrale par Allen Dulles, qui "représente pour ainsi dire la quintessence de l'espion", chef de l'antenne de l'OSS en Suisse à la fin de la Seconde guerre mondiale. Il développe ensuite chronologiquement l'histoire de la CIA, aussi bien dans son rôle mondial pour assurer la défense des intérêts des Etats-Unis que dans ses relations aux USA avec les principaux responsables politiques (et notamment une indiscutable tendance à l'autonomie de fonctionnement). Il s'intéresse également aussi bien aux aspects politiques que techniques et moraux, au rôle des femmes mais aussi à celui des avocats si importants dans la culture américaine. Dans les années 1990, après une succession d'échecs et la disparition de l'URSS, l'Agence est au plus bas (aussi bien le moral en interne que sa notoriété dans le pays, y compris les élites politiques). L'essor du terrorisme islamique et les attentats du 11 septembre lui donne une nouvelle jeunesse, parfois hors toute légalité, jusque dans les excès de Guantanamo : "La CIA a débuté sa plongée dans les ténèbres à un moment particulièrement traumatisant pour les Américains. Les agents de Langley ont laissé l'ignorance et la soif de revanche polluer leur approche du véritable espionnage". D'autant que les a priori et les idées reçues polluent grandement les notes de synthèse...

Un solide appareil de notes et une belle bibliographie donnent à ce volume un intérêt supplémentaire pour tous ceux qui s'intéressent aux questions de renseignement. Un format livre de poche à petit prix : il serait dommage de s'en priver !

'Tempus', Perrin, Paris, 2022, 751 pages, 12,- euros.

ISBN : 978-2-262-10077-3.

Pour commander directement le livre : ici.

On ne prête qu'aux riches ?
Partager cet article
Repost0
21 mars 2022 1 21 /03 /mars /2022 00:01

Guerres secrètes

Renseignement et opérations spéciales

de la Grande Guerre à l'Afganistan

Marie-Catherine et Paul Villatoux

Spécialistes reconnus des questions de renseignement et de guerre de l'ombre (et de l'armée de l'Air), Marie-Catherine et Paul Villatoux nous proposent avec ce volume, à travers quinze coups de projecteur, un résumé des grandes opérations spéciales françaises depuis la Première guerre mondiale.

Les auteurs précisent en effet dans leur avant-propos que le livre "ne prétend nullement à l'exhaustivité, par nature impossible et rendue d'autant plus difficile que le sujet s'avère très complexe à documenter. Cet ouvrage est avant tout une invitation à la découverte de procédés non orthodoxes et du secret qui les entoure".  La Grande Guerre est essentiellement abordée avec les "missions spéciales" de l'aéronautique naissante (dépose d'agents sur les arrières des lignes ennemies), la guerre des codes (chiffrement et déchiffrement) et plus largement le renseignement aérien. Pour la Seconde guerre mondiale, nous retrouvons les opérateurs radio de la Résistance, et l'escadrille "Vaucluse" du BCRA, mise sur pied à partir de 1944 et qui va survivre à la guerre. Près de la moitié de sujets concerne donc l'après 1945, avec les avions haut-parleurs dans les guerres coloniales, la guerre psychologique en Indochine et en Algérie, les compagnies de haut-parleurs et la guerre des tracts en Algérie, et la fameuse manipulation de la "bleuïte". En fin de volume, trois chapitres originaux : l'un consacré au rôle de l'armée de l'Air dans le renseignement à Berlin pendant la guerre froide, un second sur le thème des Psyops et des forces spéciales américaines "à la conquête des coeurs et des esprits" (que dire ?...), un troisième enfin sur la place du renseignement dans les OPEX françaises récentes (très général, ce qui se comprend).

Un volume qui vient compléter notre rayon de bibliothèque consacré à la place du renseignement dans la manoeuvre et aux opérations "de l'ombre". Complété par trois cahiers-photos, le livre se lit avec plaisir et mérite d'être connu.

Editions Memorabilia, Saint-Pierre du Perray (91), 2021, 239 pages, 34,- euros.

ISBN : 978-2-37783-054-1.

Pour commander directement le livre : ici.

Histoire des opérations spéciales
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile