Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2020 4 29 /10 /octobre /2020 00:01

Un soldat brise le silence

Moïse Tendeng

Ce petit livre presque intimiste raconte l'histoire d'un soldat sénégalais, Moïse Tendeng, originaire de Casamance.

Le volume est constitué à partir des propos personnels de Moïse Tendeng qui raconte son histoire, recueillis par Daman Cissokho et Elisabeth du Closel. Nous commençons donc par faire connaissance avec sa famille et son milieu d'origine dans cette province isolée de Casamance, puis nous suivons le jeune Moïse dans son enfance et sa jeunesse, scolarisé d'abord à Dakar, puis de retour dans sa région dans une école privée catholique, enfin dans un collège régional. Les quelques quarante premières pages sont ainsi consacrées à nous présenter l'environnement et l'éducation de Moïse jusqu'à ses 17 ans, une intéressante approche ethnologique sur ces populations à cette époque, entre tradition et modernité, entre société clanique et animiste d'une part et modernité de la fin du XXe siècle. Engagé volontaire dans l'armée sénégalaise en novembre 1979, une décision acceptée mais difficilement et mal comprise par ses parents. A l'issue de sa formation, il est affecté aux commandos de l'armée de Terre, où il doit suivre une formation complémentaire avant d'être engagé dans une première opération en Gambie voisine à l'été 1981. Mais son hélicoptère, qui vole en rasant les vagues, s'écrase en mer. Seul survivant, fait prisonnier, torturé, il s'évade et parvient à rejoindre son unité. Profondément traumatisé, il supporte très mal la suite des évènements, le silence imposé sur son aventure, toujours déchiré entre les traditions culturelles et la modernité qui de plus en plus s'impose autour de lui. Devenu "rebelle" dans un système très monolithique, il voit sa carrière stagner et quitte finalement l'armée après vingt ans de services comme simple caporal-chef en ayant le sentiment d'avoir été utilisé et laissé pour compte. Désormais engagé dans le monde associatif, Moïse tente de cicatriser ses blessures invisibles.

Un petit livre qui permet de mieux cerner la réalité profonde des armées africaines, l'environnement culturel, les attentes, les espoirs, les déceptions des soldats. Un livre qui vaut au moins autant pour le contexte décrit que pour le parcours personnel de Moïse.

L'Harmattan, Pars, 2020, 115 pages, 13,- euros.

ISBN : 978-2-343-20532-8.

Blessure invisible

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2020 3 21 /10 /octobre /2020 00:01

La France en Afrique

1520-2020

Vérités et mensonges

Jean-Paul Gourévitch

Partant du constat que "malgré la diversité des ouvrages et des équipes qui ont abordé le sujet ... nous n'avons trouvé nulle part une lecture transversale d'une histoire de la présence française en Afrique, qui commence dès le XVe siècle, au moment où les premiers navires marchands français se présentent dans le golfe de Guinée, et qui n'est pas close aujourd'hui où les interventions militaires, les pressions politiques et les relations économiques continuent à peser sur le destin des peuples", l'auteur se lance dans un défi ambitieux : rédiger cette histoire en 300 pages.

Ce livre est aussi, pour certains aspects, une forme de synthèse des publications antérieures de l'auteur qui a déjà consacré de nombreux ouvrages à l'Afrique. Il s'intéresse ici à l'Afrique sub-saharienne, plutôt l'ancienne AOF et plus marginalement l'AEF et la zone de l'océan Indien (Madagascar, Comores, Djibouti). En quinze chapitres chrono-thématiques, il nous entraîne donc des premiers comptoirs et de la traite atlantique à quelques pages de prospective sur l'Afrique de demain, en passant par les grandes étapes de notre histoire partagée ("Le premier empire colonial", "L'abolition de l'esclavage", "Les conquêtes de la Troisième République", etc.). Le propos est mesuré, et ne tombe ni dans la condamnation systématique, ni dans l'hagiographie et qu'il s'agisse historiquement de la traite africaine ou plus récemment de la corruption généralisée n'omet pas de présenter le négatif (souvent passé sous silence). Jean-Paul Gourévitch donne beaucoup de chiffres et s'appuie sur de nombreuses citations (hélas les uns et les autres pas toujours référencés) qui permettent de se faire une idée assez précise de l'évolution des rapports entre Paris et ces régions ou Etats. Le chapitre 8, consacré à "L'Afrique, de 1946 aux indépendances", est à cet égard très intéressant puisque, dans l'historiographie française pour cette période les conflits d'Indochine et d'Algérie occupent le devant de la scène. Les derniers chapitres, consacrés aux rôles particuliers des derniers présidents de la République française (Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande), ne manquent pas d'intérêt également. De même, il s'interroge sur les grandes problématiques (aide au développement, immigration, etc.) et accompagne son texte de quelques tableaux et graphiques de synthèse.

On apprécie en fin de volume une utile chronologie, mais on regrette l'absence de bibliographie de référence. Un volume qui, au bilan, constitue une bonne première approche de cette ancienne, souvent amicale et parfois conflictuelle, toujours complexe, relation entre la France et l'Afrique noire, et qui à ce titre doit pouvoir intéresser de très nombreux lecteurs.

L'Harmattan, Paris, 2020, 332 pages, 28,- euros.

ISBN : 978-2-343-19984-9.

Cinq siècles d'histoire

Partager cet article

Repost0
17 septembre 2020 4 17 /09 /septembre /2020 00:05

1940

Vérités et légendes

Merci au magazine Vae Victis pour sa présentation de mon livre dans son numéro de septembre : "La structure de "1940" en fait autant un bon outil de travail pour le spécialiste qu'un livre facile à aborder pour le non-initié".

Pour lire l'ensemble de la chronique : ici.

ECHOS (23)

Partager cet article

Repost0
23 février 2020 7 23 /02 /février /2020 00:05

La coopération militaire franco-africaine :

une réinvention complexe

(1960-2017)

Léonard Colomba-Petteng

Depuis 1960 et l'indépendance des Etats africains accompagnée de la signature d'accords de sécurité et de défense avec l'ancienne métropole, l'armée française a été présente en permanence sur le continent africain, non seulement dans le cadre d'interventions, mais aussi pour la formation des armées nationales. Dans ce petit livre, le jeune chercheur Léonard Colomba-Petteng s'intéresse à son évolution dans le temps long, en particulier avec la Gabon et Djibouti.

Le livre est organisé en trois grandes parties chrono-thématiques : "Une crise de la coopération militaire franco-africaine à l'issue de la guerre froide", "Entre retrait et redéploiement de l'outil militaire français en Afrique", et "L'invention d'un bilatéralisme à vocation multilatérale". Il présente en particulier les évolutions successives des bases françaises (troupes pré-positionnées) et explique en quoi la coopération militaire va toujours au-delà des seules questions militaires stricto sensu pour influer sur le politique, l'économique et le social. L'auteur doit cependant constater que (depuis 1960 d'ailleurs) les armées africaines sont restées longtemps dépendantes de l'armée française et des fournitures de Paris, peinant à mettre en place d'autres partenariats qui aujourd'hui pourtant se multiplient. Il observe enfin qu'en dépit d'une internationalisation (relative), il y a toujours sur place une "expertise française", même si les formes sont aujourd'hui bien différentes et les volumes bien moindres.

Un petit ouvrage de synthèse qui offre l'intérêt supplémentaire de proposer aux amateurs une très riche bibliographie.

L'Harmattan, Paris, 2019, 168 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-343-18976-5.

Accords de défense

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2019 1 14 /10 /octobre /2019 06:00

Le Maroc,

du protectorat à l'indépendance.

Une mémoire réussie ?

Ce septième volume (déjà une riche collection !) des actes de colloque de la Fondation pour la mémoire de la guerre d'Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie (FMGACMT) quitte l'Algérie pour s'intéresser aux conditions de l'indépendance marocaine.

En huit communications, les évènements des années 1950 sont remis dans leur contexte, présentés en détails et leur récit accompagné de réflexions pertinentes. On apprécie en particulier l'exposé introductif de Frédéric Grasset ("Maroc : combats et politique. Chronologie commentée") qui remet les faits en perspective, et les interventions de Julie d'Andurain ("L'armée comme colonne vertébrale du Makhzen. De la construction coloniale de l'Etat marocain"), d'Arnaud Teyssier ("Le modèle lyautéen au Maroc") et de Pierre Vermeren ("L'armée française et le Maroc, 1952-1962").

Un ouvrage qui fait honneur à la Fondation et à ses travaux, et qui trouvera sans nul doute sa place dans toute bonne bibliothèque sur l'Afrique du Nord.

Riveneuve, Paris, 2019, 152 pages, 15,- euros.

ISBN : 978-2-36013-479-3.

Décolonisation au Maroc

Partager cet article

Repost0
29 avril 2019 1 29 /04 /avril /2019 06:00

L'Algérie, un pays empêché

en 100 questions

Akram Belkaïd

Quand un journaliste algérien écrit un livre sur l'histoire récente et l'actualité de son propre pays, le résultat ne peut être qu'en demi-teinte du fait de l'absence de liberté d'expression dans le pays, où l'on préfère jusqu'à aujourd'hui la langue de bois à la liberté de parole. Ce livre, par ailleurs très intéressant, en porte la marque.

L'ouvrage est divisé en huit grandes parties, dont les trois premières sont chronologiques ("De l'Antiquité à la guerre d'Algérie", "L'Algérie indépendante", "De la décennie noire aux années Bouteflika") et les suivantes thématiques ("Jeunesse", "Société", Economie et écologie", "Culture" et "L'Algérie et son rapport au monde"). Les questions traitées font très largement le point de toutes les difficultés et des interrogations qui assaillent le pays et sa population, et en cela le livre est tout à fait utile. Tout en reconnaissant les lourdes failles du système (la corruption endémique, systématique, à tous les niveaux par exemple), l'auteur a parfois tendance à modérer son propos ou à user du conditionnel…, mais sans taire toutefois les grands problèmes.

Ces 100 questions/réponses méritent d'autant plus d'être lues et connues que l'actualité semble montrer que le pays pourrait évoluer à brève échéance.

Tallandier, Paris, 2019, 333 pages. 15,90 euros.

ISBN : 979-10-210-3602-4.

Paradoxes et ambiguïtés

Partager cet article

Repost0
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 06:00

Les guerres du Sahel

Des origines à nos jours

Bernard Lugan

Trente-septième ouvrage de Bernard Lugan, pour la majorité d'entre eux sur le thème de l'Afrique. Cette étude sur les immensités sahéliennes observées dans le temps long mérite indiscutablement d'être connue par tous ceux qui s'intéressent à cette région du globe.

L'ouvrage est organisé en trois grandes parties : "La terre et les hommes", "Les guerres précoloniales" et "Les guerres contemporaines". Le lecteur bénéficie ainsi dans un premier temps d'une présentation générale de l'environnement géographique, climatique et humain ; puis d'une étude chronologique des conflits qui se succèdent dans la région depuis le XIe s. Dans ce vaste espace de transition (de passage et d'échange) entre le monde méditerranéen et l'Afrique noire, les oppositions armées sont classiques, chroniques. La dernière partie, qui étudie ces conflits par pays (les guerres du Mali, du Niger, du Soudan, du Tchad, du Nigéria) globalement depuis les indépendances, est à cet égard tout à fait intéressante. Qu'il s'agisse du trafic d'esclaves ou de celui de la drogue, la région est au cœur de "marchés" contre lesquels il faut bien lutter et qui n'ont souvent que peu à voir avec la religion. On lira avec intérêt les pages consacrées au Tchad (p. 165 et suivantes), car ce pays sur lequel compte beaucoup (trop ?) les Occidentaux est en réalité d'une grande fragilité foncière. On apprécie particulièrement les quelques 65 cartes en couleur, très claires et lisibles, et les encarts qui permettent ponctuellement de préciser un mot, un chiffre ou une notion.

Un livre important qui va très vite devenir incontournable sur le sujet. 

Autoédition, 2019, 259 pages, 29,- euros

ISBN :  2-916393-93-5.

Le livre doit être commandé directement auprès de Bernard Lugan (www.bernard-lugan.com ou Bernard Lugan, BP 45, 42360 Panissières), accompagné d'un chèque de 35,- euros (comprenant la livraison en colissimo).

SAHEL

Partager cet article

Repost0
17 avril 2019 3 17 /04 /avril /2019 06:00

La fin de l'empire colonial français

en Afrique de l'Ouest

Entre utopie et désillusion

Tony Chafer

La décolonisation générale de l'Afrique occidentale française en 1960 passe pour s'être déroulée dans des conditions correctes, en particulier sans effusion de sang, mais elle reste globalement très mal connue. Ce livre comble donc un vide.

En huit grandes chapitres chronologiques ("Prélude à la décolonisation : le Front populaire et la Seconde guerre mondiale", "Le nouveau contexte politique, 1944-1946", "La décolonisation par l'assimilation : la lutte pour l'émancipation, 1946-1950", "Construire le mouvement nationaliste (1950-1956) : le syndicalisme, les mouvements des étudiants et les jeunes", "Blocages et repositionnements politiques, 1950-1956", "La loi-cadre et la balkanisation de l'Afrique occidentale française, 1956-1960", "Le mouvement nationaliste et la campagne pour l'indépendance, 1957-1960", "Après les indépendances : la décolonisation et l'héritage colonial français"), l'auteur présente tout le processus qui conduit aux proclamations d'indépendance de 1960. On y découvre le rôle des partis et des hommes politiques de la IVe République (il n'y a pas que De Gaulle, de Brazzaville à 1958...), mais aussi une histoire des mouvements nationalistes africains (qui furent en fait les perdants de ces indépendances). Et l'on y trouve aussi le rappel que les années 1945-1960 furent, dans cette région, une période de liberté d'expression et de presse d'opposition. Car, dès les indépendances acquises, les nouveaux dirigeants musèlent leurs adversaires et souvent imposent un parti unique.

Un livre complet (même si l'on note parfois une approche très anglo-saxonne), qui offre également une riche bibliographie et comporte de très nombreuses notes complémentaires de bas de page. Indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à ces territoires et à cette période.

Presses universitaires de Rennes, 2019, 245 pages, 30,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7603-2.

Décolonisation

Partager cet article

Repost0
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 06:00

Léopold II

Le plus grand chef d'Etat de l'histoire du Congo

Jean-Pierre Nzeza Kabu Zex-Kongo

Le titre, surprenant au regard de l'histoire généralement racontée sur son règne, attire le regard et pousse à lire le livre. Une véritable réhabilitation du deuxième roi de Belgique, propriétaire et chef d'Etat du Congo.

Il est relativement peu courant de voir un enseignant chercheur africain publier un ouvrage entièrement dédié à réhabiliter un grand colonial qui, dès son époque, a connu en Europe même de sévères critiques et condamnations morales pour les crimes commis en son nom. Plutôt que de revenir sur les excès des représentants des compagnies concessionnaires, voire de ses propres agents de l'Etat du Congo, l'auteur fait en effet le choix de partir de ce que le souverain à laissé en héritage au Congo (réalisations techniques, économiques, industrielles, stratégiques qui préparent le développement du territoire). La première partie nous raconte comment cet "immense territoire à la taille d'un sous-continent" a été obtenu de haute lutte par le roi des Belges contre les autres puissances coloniales, avant de devenir (après avoir été reconnu par tous internationalement) un facteur essentiel "de rayonnement de la Belgique en Europe et dans le monde". Il s'intéresse ensuite à la défense des frontières du nouvel Etat et à la protection de son intégrité territoriale par Léopold II. Il revient enfin sur l'administration du territoire, la législation mise en place, le rassemblement des communautés et l'établissement de la paix civile. Il détaille dans la quatrième partie les richesses du Congo, facteurs de sa puissance potentielle, de l'agriculture à la pêche, la forêt, les ressources minérales et le potentiel énergétique. Il termine d'ailleurs cette partie par une comparaison avec la situation présente et se demande pourquoi un tel capital de ressources naturelles a été gaspillé. La dernière partie, prenant appui sur ce passé, s'intéresse aux difficultés actuelles (c'est sans aucun doute la plus politique et à certains égards la plus engagée) : "Comment expliquer l'échec de l'administration congolaise du Congo comparé à la réussite spectaculaire de l'administration belge ?, et "Comment remédier à cette situation à la fois paradoxale et consternante pour le Congo et les Congolais ?". Il en résulte une sévère critique des élites depuis la décolonisation ("les hommes qu'il faut ne sont pas à la place qu'il faut", "la corruption endémique", l'absence de main d'œuvre qualifiée, un Etat en réalité "fantôme", etc.) et il tente de donner aux dirigeants actuels quelques pistes s'inspirant de l'œuvre de Léopold II.

Au total, un livre surprenant, qui évacue d'un revers de la main les critiques britanniques, françaises, allemandes de la fin du XIXe s. contre la situation dans l'Etat du Congo et se termine par un réquisitoire contre la situation présente.

L'Harmattan, Paris, 2018, 199 pages. 21,50 euros.

ISBN : 978-2-343-14991-2.

Etat libre du Congo

Partager cet article

Repost0
16 février 2019 6 16 /02 /février /2019 06:00

Atlas historique de l'Afrique

Bernard Lugan

Le spécialiste de l'histoire de l'Afrique (plus d'une trentaine d'ouvrages publiés depuis les années 1980, récemment ici, ici et ici par exemple) propose une synthèse impressionnante de l'histoire du continent africain, dans sa diversité et sa complexité.

Après une présentation d'ensemble du continent (géographie physique, politique, ethnique, linguistique, religions, démographie, etc.), l'auteur dresse un vaste tableau de l'histoire de l'Afrique depuis l'occupation du Sahara quelques 7-8000 ans avant J.-C. jusqu'aux conflits les plus actuels avec les guerres de Boko Haram. Le texte est très pédagogique et chaque chapitre est scandé par de brefs paragraphes qui mettent en exergue les points principaux. De l'Egypte ancienne aux guerres puniques, de la conquête arabe (et les différentes dynasties régionales) à la question berbère, de l'arrivée des Européens avec les Portugais aux royaumes intérieurs des XVe-XVIIIe siècles, aussi bien en Afrique du Nord (sultanat du Maroc) qu'au sud du continent (royaume de M'siri), nous traversons l'Afrique d'est en ouest et du nord au sud à la découverte d'Etats ou proto-Etats toujours en conflits et dont certains purent prétendre au statut de véritables empires. La donne change au début du XIXe siècle avec la présence de plus en plus affirmée des Occidentaux et le développement progressif du phénomène colonial. De la Régence d'Alger au Grand Trek, de la mission Marchand à la question marocaine, de la lutte contre Samory à la conquête du Tchad, d'Ethiopie (défaite italienne d'Adoua) à la révolte des Herero, des guerres mondiales aux conflits de la décolonisation puis à ceux (si nombreux) de la conflictualité africaine depuis 1960, vous saurez tout sur l'histoire d'un continent aussi profondément marqué par les guerres que notre vieille Europe. 

Un ouvrage de référence, qui bénéficie d'une excellente et nombreuse cartographie, pour aborder dans le temps long des soubresauts souvent très actuels.

Editions du Rocher, Monaco, 2018, 423 pages. 25,90,- euros

ISBN : 978-2-268-09644-5.

Histoire (militaire) d'un continent

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile