Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juillet 2016 6 23 /07 /juillet /2016 06:00

Histoire de l'Afrique du Nord

Des origines à nos jours

Bernard Lugan

Bien connu depuis de longues années pour l'ensemble de ses travaux sur l'Afrique (ici ou ici par exemple), Bernard Lugan nous propose une très vaste synthèse de l'évolution dans le temps des territoires qui s'étendent de l'Atlantique à la mer Rouge, de la préhistoire aux lendemains des "printemps arabes". L'exercice est osé, le projet ambitieux, le résultat assez exceptionnel.

Suivant un plan chronologique dont les grandes parties sont organisées en chapitres "régionaux" (par territoire, de l'Egypte au Maroc), il nous fait revivre l'Egypte pharaonique, la période romaine, le royaume vandale et la reconquête byzantine, la conquête arabe et l'islamisation, l'essor des Berbères et l'empire almohade, la geste des Mamelouks. Il nous présente ensuite ces nombreuses dynasties, plus ou moins flamboyantes ou durables, qui s'échelonnent de Cyrénaïque à Salé, dont les corsaires voguent jusqu'à l'Islande. Pendant la période ottomane, le Maroc préserve son indépendance, mais au XIXe siècle les puissances européennes (Britanniques en Egypte, Italiens en Libye, Français en Algérie-Tunisie, Français et Espagnols au Maroc) s'imposent progressivement, tout en adoptant des statuts et des modes d'organisation administrative comme de gestion très différents. Après la Première Guerre mondiale, les Italiens peinent à pacifier leur colonie d'Afrique du Nord, tandis que l'Egypte la première retrouve son indépendance et que la France semble s'endormir dans le mirage d'une AFN mythifiée. La Seconde guerre mondiale, qui se déroule aussi au sud de la Méditerranée, accélère le processus d'émencipation, non sans de nombreuses différences, de l'Egypte du Raïs à la Libye d'Idriss Ier, de la Tunisie du Destour à la "guerre sans nom" d'Algérie. Les noms qui suivent sont sans doute mieux connus : Kadhafi bien sûr, mais aussi Ben Ali et Sadate, Boumediene et Hassan II, sans oublier le problème du Sahara occidental, la question berbère ou les progrès de l'islamisme radical. L'imposant ouvrage se termine sur la désagrégation de la Lybie à la suite de l'intervention de 2011, les difficultés de l'Algérie, les incertitudes égyptiennes et tunisiennes, les efforts d'adaptation du Maroc.

La très grande connaissance qu'à l'auteur de cette histoire et sa capacité à rédiger de vastes fresques synthétiques donnent à l'ouvrage tout son intérêt. Comme dans les livres précédents de l'auteur, les cartes sont nombreuses (plus de 70 !) et particulièrement claires. Deux index terminent ce volume : un très complet index des noms propres et un second, fort utile, pour "les peuples, les dynasties et tribus". Enfin, pas moins de cinquante pages de bibliographie permettent à ceux qui le souhaitent d'aller plus loin sur tel ou tel point. Par l'ampleur de la période étudiée et la multitude d'informations contenues, ce livre est indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à cette zone géographique.

Editions du Rocher, Monaco, 2016, 732 pages, 29,- euros.

ISBN : 9-782-2680-8167-0.

Du Maroc en Egypte
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 06:00

Juifs et Musulmans en Algérie

VIIe - XXe siècle

Lucette Valensi

Dans cette étonnante étude, Lucette Valensi revient sur (plus de) treize siècles d'histoire de deux communautés aujourd'hui tout-à-fait opposées, les Juifs et les Musulmans en Algérie. Une histoire certes parfois conflictuelle, mais qui connaît aussi de longues phases de cohabitation.

La préface souligne que "le trait distinctif le plus remarquable de l'histoire des juifs dans les pays musulmans réside dans sa grande diversité" et l'ensemble du livre témoigne d'une grande fnesse d'analyse en refusant les a priori et les conclusions (trop) générales. Le plan chronologique nous entraîne de la conquête arabe à l'occupation ottomane, de l'intégration à la France à l'indépendance. Les questions religieuses et culturelles dominent bien sûr ces relations, comme à la fin du XIXe siècle ou dans les années 1930. Après l'arrivée de Juifs espagnols au XIVe siècle, les flambées de violence sont récurrentes, mais espacées de plusieurs dizaines, voire centaines d'années. En fait, plus que d'une cohabitation, il s'agit de "vies parallèles", les Juifs étant "sujets dominés" : "ils dépendaient de leurs maîtres musulmans pour leur protection et leur sécurité", les Juifs bénéficiant (décret Crémieux en particulier) d'une intégration plus précoce et plus forte au sein de la communauté nationale en dépit d'un antisémitisme persistant. En forte croissance à partir du début de la colonisation française (son effectif passe de 17.000 à 130.000 entre 1830 et 1954), la présence juive disparaît presque totalement après 1962 : "La décolonisation d'une part, la création de l'Etat d'Israël, les conflits répétésdece pays avec ses voisins, la non-résolution du problème palestinien d'autre part, ont conjugué leurs effets pour faire disparaître les Juifs des sociétés du Maghreb". Plus grave, "le fossé creusé pendant la période coloniale s'est sans doute approfondi en France, avec les musulmans issus de l'immigration". L'avenir n'est peut-être pas rassurant.

Un livre qui apporte de solides informations pour une approche du sujet dans le temps long. Bref, un livre utile.

Tallandier, Paris, 2016, 255 pages, 15,- euros.

ISBN : 979-10-210-1857-0.

Histoire d'une cohabitation
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 06:00

Françafrique

Opérations secrètes et affaires d'Etat

Pascal Airault et Jean-Pierre Bat

Nouvel ouvrage sur la Françafrique qui reste, plus de quarante ans après le départ de Foccart, un sujet récurrent d'interrogations et de débats (en particulier récemment ici et ici). Plutôt que d'insister sur l'organisation et le fonctionnement, ce volume présente le récit assez détaillé d'une succession de "cas concrets".

Les quelques 26 exemples choisis, entre 1956 et 2014, traités généralement en moins d'une dizaine de pages chacun, ne sont pas tous du même niveau. Le premier s'inscrit dans le contexte de la guerre d'Algérie avec le détournement de l'avion transportant Ben Bella et d'autres chefs historiques du FLN ; le dernier raconte le départ de Blaise Compaoré du Burkina Faso alors que les opérations contre les mouvements terroristes ont été engagées dans la bande sahélienne ; en passant par l'assassinat du commandant Galopin au Tchad en 1975. Les exemples touchent souvent à des départs en exil, à des coups d'Etat, bref à des changements brusques de l'autorité politique dans les pays de l'ancien pré carré colonial, "accompagnés" sinon suscités par l'ancienne puissance coloniale et l'on croise bien sûr aussi bien Bob Denard que Bokassa, Savimbi que Kadhafi, Kabila que Gbagbo. Sur fond d'intervention de parachutistes ou de forces spéciales mais aussi de coups douteux diplomatico-financiers, c'est une autre histoire de l'Afrique après les indépendances qui nous est racontée, même si la plupart des événements sont connus (nombreuses références à des articles de périodiques de la grande presse).

Entre anecdotes et histoire non officielle, une série de brefs récits qui se lisent facilement et qui peuvent compléter votre connaissance de cette relation particulière entre Paris et le continent noir, en se souvenant qu'en matière de relations internationales le principe de réalité prime : pour reprendre la célèbre formule de Raymond Aron, il n'y a ni Etats-loups, ni Etats-agneaux, mais des Etats qui défendent leurs intérêts...

Tallandier, Paris, 2016, 211 pages. 18,50 euros.

ISBN : 979-10-210-1877-8.

Pré carré
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
12 mars 2016 6 12 /03 /mars /2016 06:00

13 heures

Les soldats secrets de Benghazi

Mitchell Zuckoff

On se souvient à peine des événements de septembre 2012 à Benghazi, lorsque une mission diplomatique américaine est attaquée dans la nuit et que les quelques soldats et "contractors" présents durent soutenir un véritable siège contre des miliciens surarmés avant de pouvoir être exfiltrés.

Il ne s'agit certes que d'un événement relativement mineur dans le flots des bouleversements que connaît la Libye depuis la chute de Kadhafi, mais l'intérêt du livre est de nous montrer, au plus près des acteurs et pour l'essentiel à partir de leurs témoignages, "ce qui s'est réellement passé au cours de ces treize interminables heures". Il nous est bien précisé toutefois que certains témoignages peuvent diverger (sur des points de détail et que "des détails classifiés ont été omis", mais l'auteur nous affirme qu'il a parfaitement respecté et autant que possible croisé les témoignages recueillis. Après une mise dans l'ambiance sur la situation dans le pays et dans la ville au cours des mois qui précèdent, on rentre dans le vif du sujet à partir des pages 80-85, en cette fin d'après-midi du 11 septembre. Peu avant 22 h., éclatent les premiers coups de feu et plusieurs dizaines d'assaillants pénètrent dans l'emprise américaine sans que les gardes locaux ne réagissent : "Compter sur les gardes libyens pour donner l'alerte, prévenir les agents du SD et servir comme première ligne de défense s'était avéré être une erreur puisqu'ils n'accomplirent aucune de ces choses avant d'abandonner leur poste". Surpris pendant qu'ils sont au repos, les quelques Américains s'organisent aussi bien qu'ils le peuvent, tandis qu'un renfort proche à partir d'un centre "discret" de la CIA tarde à se mettre en route. Les événements se poursuivent, haletants, toute la nuit et le lecteur aura souvent le sentiment d'être plongé dans un roman d'aventures. On retiendra surtout l'ensemble des données de détail qui précisent l'attitude des assaillants, quelles sont les motivations des uns et des autres, d'où viennent et ce que peuvent faire ces "contractors" américains, dont on parle beaucoup mais que l'on connait souvent mal. On s'intéressera également aux rapports entre les assiégés, leur ambassade, le commandement militaire régional et les Etats-Unis : il semble que les minutes et les heures ne s'écoulent pas à la même vitesse... Et puis des détails, sur les équipements des uns et des autres, les munitions pas assez nombreuses, etc., jusqu'à l'évacuation finale dans une ambiance de film hollywoodien (film qui a effectivement été réalisé et diffusé) dans un convoi de plusieurs dizaines de 4x4 armés.

Pas tout à fait un livre d'histoire mais, selon ce qui fait en quelque sorte la marque et le charme de Nimrod, le récit de tranches de vie hors du commun dans les combats d'aujourd'hui.

Nimrod, Paris, 2015, 279 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2915243673.

Libye, 2012
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 06:00

Histoire et géopolitique

de la Libye, des origines à nos jours

Bernard Lugan

Le sujet est d'une brûlante actualité et les inquiétudes inspirées par le chaos libyen font régulièrement la Une des médias. Souvent pourtant, les commentateurs en reste aux événements quotidiens. Avec cette mise en perspective dans le temps long, Bernard Lugan nous propose ses clefs de compréhension de la crise présente.

Divisé en une dizaine de chapitres, l'auteur retrace toute l'histoire de ces régions côtières et de l'intérieur de Cyrénaïque, de Tripolitaine et du Fezzan, depuis la préhistoire, le peuplement berbère, les présence carthaginoise, romaine et byzantine, puis la conquête musulmane. Il s'étend ensuite sur la souple, voire lointaine, administration ottomane, suivie de la conquête italienne. Les quatre derniers chapitres, post-1943, nous parlent du roi Idriss, du colonel Kadhafi, de la campagne militaire de 2011 (dont l'auteur est un adversaire résolu) et enfin de la désintégration du pays au cours des quatre dernières années. En brefs paragraphes de quelques lignes, chaque chapitre nous donne un très grand nombre de données chiffrées, de références, de filiations dynastiques ou tribales, etc. Le propos est rigoureux, la démonstration précise. Pour la guerre de 2011, l'auteur fait en particulier référence à des notes américaines et des déclarations du président tchadien ("Si les documents produits sont authentiques", précise-t-il néanmoins) qui mettent directement en cause le président Sarkozy, et la charge est là directe. Le tableau final de la situation en 2015 est pour le moins inquiétant, et en tout cas laisse peu d'espoir à court terme.

La solide bibliographie finale compte une douzaine de pages, pour l'essentiel en français mais aussi en anglais. Un volume qui doit être connu de tous ceux qui s'intéressent à l'histoire et aux évolutions de la région.

Bernard Lugan Ed. (autoédition), 2015, 214 pages, 32,- euros.

Pour commander directement : ici.

Libye dans le temps long
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 05:50

Histoire du Sahara

Bernard Nantet

Réédition d'un ouvrage de Bernard Nantet, spécialiste de l'Afrique, paru pour la première fois en 2013 (ici). De l'antique mythe de l'or aux guerres du XXIe siècle, l'auteur nous fait revivre toute l'histoire de cette vaste région. Chaque partie, chronothématique ou "chrono-géographique" présente son intérêt et tous ceux qui s'intéressent à cette région crisogène trouveront un intérêt à le lire.

Terre des Touareg, Maures et Toubous
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 06:00

Osons dire la vérité à l'Afrique

Bernard Lugan

Dans ce nouveau volume, Bernard Lugan lance une véritable charge pour défendre ses analyses sur la situation de l'Afrique. A l'encontre des idées reçues. Dérangeantes. Certains, parmi les spécialistes de la sculpture de fumée, ne vont pas aimer.

La première partie est consacrée à un démontage en règle des rapports généraux et des statistiques globales. Détaillant les chiffres du PIB, de la croissance, de la pauvreté, des exportations, etc., il veut démontrer qu'il s'agit d'un trucage, d'un mensonge, qui ne favorise en fait que ceux qui comptent continuer à exploiter le continent noir. Prenant l'exemple de l'Algérie et de l'Afrique du Sud, il témoigne, chiffres à l'appui, de la dégradation de la situation des peuples concernés depuis les indépendances (ou changements de régime), les tensions sociales, l'accaparement des richesses par une minorité, un pouvoir confisqué par un clan, etc. La deuxième partie dresse le bilan selon Bernard Lugan des "mauvaises 'bonnes' solutions" mises en oeuvre (parfois imposées) à l'Afrique depuis les années 1970, dans les domaines économique et financier comme politique et diplomatique ; ainsi que du rôle néfaste des Etats-Unis et de la Chine, pour (est-ce si surprenant ?) le contrôle des ressources minières et des voies de communication. La troisième et dernière partie enfin affirme proposer des solutions en disant la vérité. Tous les poncifs généralement mis en avant dans les grands médias et les discours officiels sont étrillés. Bernard Lugan traite du "suicide démographique" avec l'explosion des chiffres d'une population aussi jeune que misérable, du noyautage des Etats par une ethnie plus nombreuse (il précise à ce propos : "Certes, l'ethnie n'explique pas tout, et loin de là, mais rien ne peut être expliqué sans elle") et des ingérences politiques et intellectuelles d'idéologues européens, du credo réciproque de la victimisation de l'Afrique et de la culpabilisation européenne (traite des esclaves, pillage colonial, etc.). Pour Bernard Lugan, "loin de 'démarrer', l'Afrique sub-saharienne revient au contraire au XVIIIe siècle et à l'économie de comptoir, qui enrichit une poignée d'Africains tandis que l'immense majorité de la population tente de simplement de survivre"

Gageons que si le silence n'est pas fait sur le livre, les détracteurs seront sans doute majoritaires. Il est tellement plus facile de se draper dans sa "dignité outragée" que de contester les chiffres donnés par Lugan, de multiplier les déclarations théoriques plutôt que de critiquer point par point les exemples concrets. Je ne sais pas si Bernard Lugan a de façon générale raison ou non, en totalité ou en partie, mais sa démonstration est méthodique, argumentée, souvent convaincante par sa précision, loin des théories et proche du terrain. Ceux qui ont servi et travaillé en Afrique y retrouveront nombre de constats qu'ils auront faits eux-mêmes ici ou là. Et ce n'est pas toujours en l'honneur de nos élites... Un livre qui tranche parmi les publications sur ce thème et qui, pour cela au moins, mérite d'être connu et lu.

Editions du Rocher, Monaco, 2015, 223 pages, 21 euros.

ISBN : 978-2-26807-740-6.

Poil à gratter
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 07:00

Afrique

La guerre en cartes

Bernard Lugan

Dans le droit fil de son ouvrage Les guerres d'Afrique, des origines à nos jours (ici), Bernard Lugan propose aujourd'hui un atlas qui pourrait être (presque) compris comme un "testament" intellectuel tant il est ample, synthétique et porté par une idée qui s'exprime dès le premier article : "Le retour des ethnies", celles-ci étant pour lui aux sources des guerres africaines et les autres facteurs n'intervenant que pour amplifier cette cause initiale.

L'ouvrage se présente sous la forme d'une succession d'articles, ou de fiches de synthèse, d'une à deux pages pratiquement toujours associés à une carte très lisible. La première grande partie, après avoir expliqué le contexte continental (la végétation, l'eau, les langues, les religions, les matières premières, les politiques d'armement, etc.) s'intéresse aux conflits actuels et aux zones de crises en cours, de l'Afrique du Nord au Sahel, à l'Afrique orientale et centrale. Le seconde partie, plus prospective, identifie les "guerres de demain", qu'il s'agisse des conflits ethniques "en sommeil" (Guinée, RDC, Ethiopie, etc.), des conflits frontaliers "potentiels" ou des autres zones fragiles (Egypte, Algérie, Cameroun). Il termine par l'Afrique australe, avec cette interrogation inquiétante : "De l'arc-en-ciel au tsunami"... Considérant en conclusion les partis politiques africains ont dans la quasi-totalité des cas une base ethnique, et que "la démocratie ethno-mathématique tue la démocratie parce que, grâce au système majoritaire, les peuples démographiquement dominants échappent à l'alternance politique" (voir les cartes des pages 156 ou 184 par exemple), il en appelle à "trouver un moyen constitutionnel permettant de répondre à cette question essentielle : comment éviter que les plus nombreux soient automatiquement et définitivement détenteurs d'un pouvoir issu de l'addition des suffrages ?". Une question qu'il est sans doute l'un des rares à poser et qui risque d'être mal accueillies sous nos cieux. Mais qui repose la question des frontières arbitraires héritées de la période coloniale et trouve sa légitimité dans la multiplication et la permanence des crises et des guerres depuis de si nombreuses années.

Exclusivement disponible par correspondance : ici.

Atlas des guerres
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 06:15

Dans l'ombre de Bob Denard

Les mercenaires français de 1960 à 1989

Walter Bruyère-Ostells

Une étude académique et scientifique du phénomène du mercenariat français entre la guerre d'Algérie et la chute du mur de Berlin, le pari de Walter Bruyères-Ostells était osé, et il est réussi.

A travers cette étude particulièrement documentée de "La main gauche de la France en Afrique" (titre de la deuxième partie), l'auteur nous entraîne du Congo belge à l'Afrique australe et aux Comores. On apprécie surtout que Walter Bruyères-Ostells prenne du recul par rapport aux événements plus ou moins sensationnels et à discours moralisateur habituel. Sur la base d'un vaste ensemble archivistique (dont les papiers personnels de Bob Denard), de documents officiels, de publications, d'articles de presse et d'entretiens, il nous livre une étude absolument essentielle pour quiconque s'intéresse au sujet. Passant intelligemment de la description des événements à l'étude des hommes, du cadre géopolitique aux manoeuvres quasi-maffieuses, de l'analyse de l'environnement à celle des réseaux, des causes et des conséquences, de Rhodésie du Sud au Gabon, d'Angola au Tchad, il nous fait traverser le continent africain dans toutes ses diagonales, sans oublier les liaisons anciennes (amitiés issues de l'Algérie française), les différences et tensions internes dans ces groupes hétérogènes, ni les instrumentalisations ultérieures des très respectables gouvernements de la Ve République dans le contexte général de la guerre froide. Il souligne également l'évolution "sémantique", qui glisse progressivement vers la notion de "volontaire armé", sans doute plus propre et présentable. Ce thème, d'ailleurs, ne pourrait-il pas faire l'objet d'un tome 2, qui traiterait des situations libanaises, balkaniques et autres ?

En tout cas, on en redemande. Un livre précis, soigné, complet. 

Nouveau Monde éditions, 2014, 480 pages, 22 euros.

ISBN : 978-2-36942-076-7.

Les 'Affreux'
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 07:10

Eclipse sur l'Afrique

Fallait-il tuer Kadhafi ?

Jean Ping

Important homme politique gabonais, en charge pendant de nombreuses années de responsabilités internationales (OPEP, UA), Jean Ping parle net, mais son propos nécessairement engagé laisse parfois songeur.
La thèse générale développée est que les Européens, et la France en particulier, se conduisent toujours en Afrique comme dans des "sous-Etats" et pratiquent une politique directement héritée de celle de la canonnière. Président durant cette période de la Commission de l'Union Africaine, il défend bien sûr l'organisation qui fut la sienne et sa politique, au risque parfois de la facilité d'un discours très général sur la démocratie en Afrique. Cette nécessaire réserve faite, le livre ne manque pas d'intérêt car il présente un point de vue très rarement pris en compte dans la littérature française, celui des Africains (ou d'une partie de leurs dirigeants). Après avoir présenté le "guide suprême" lybien (et sa mégalomanie), il revient sur le printemps arabe à l'hiver 2010-2011, présente les acteurs du conflit et les réactions dans les organisations internationales et régionales et fait le récit des événements (diplomatiques essentiellement) qui se déroulent jusqu'à la chute de Kadhafi. Beaucoup de citations et de nombreuses références à des conversations avec des chefs d'Etat donnen à ce livre-pamphlet un réel intérêt. Quelques phrases significatives, comme : "A l'image de Patrice Lumumba, Kadhafi l'Africain, aussi antipathique fut-il, est mort la tête haute comme un lion (du Sahel), en refusant de vivre à genoux comme un mouton" ; ou "L'Europe qu'anime constamment l'esprit de violence, de punition et de vengeance, ne semble pas avoir beaucoup évolué, bien au contraire, et ses méthodes sont restées pratiquement les mêmes depuis Jules César et Vercingétorix ; seule l'arme a changé : une balle dans la tête".

Une autre analyse que celle(s) qui prévaut (prévalent) en France, sur un conflit dont les conséquences ont été (et sont) immenses dans tout l'espace sahélien.

Michalon, Paris, 2014, 220 pages, 17 euros.

ISBN : 978-2-84186-741-7.

Libye 2011
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Afrique
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile