Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2020 3 15 /01 /janvier /2020 00:05

Voitures de la poste militaire, camions citernes,

FT-17 et automitrailleuses

GBM  -  n° 131

Le magazine confirme la qualité de ses études et sa spécialisation sur les matériels militaires français des deux guerres mondiales. Parmi les huit articles de ce numéro, on relève notamment celui consacré aux chars FT de l'armée d'Orient (par Jean Tartare) et celui qui traite de l'artillerie de campagne 75 portée outre-mer entre 1925 et 1940 (par Guy François). Dans la rubrique 'Terrain et opérations', Stéphane Bonnaud s'intéresse aux combats du 12e BCC en juin 1940 : "Chacune des trois compagnies combattra de manière séparée, dispersée par sections pour le profit immédiat d'une infanterie soumise à rude pression, sans qu'une action d'ensemble puisse, à aucun moment, changer le sort des armes". Un enseignement que l'on pourrait porter sur toute la période.

Notons enfin que plusieurs pages sont consacrées à la préparation des commémorations, dans les prochains mois, des combats de 1940.

Un numéro aussi divers que complet.  

1914 ... 2020
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2020 2 14 /01 /janvier /2020 00:05

Un As et un Groupe de reconnaissance

Avions  -  n° 233

L'éditorial annonce une évolution du magazine, avec moins d'articles "à suivre" et désormais davantage de textes complets. Le journal revendique également l'originalité des sujets traités, ce qui est exact. Pour ce numéro, cela se traduit par deux articles novateurs, consacrés pour l'un à la carrière d'Amaury Montfort, As français inconnu de la Seconde guerre mondiale, et pour l'autre au Groupe de reconnaissance II/14, tardivement mis sur pied en mai 1940 et qui participe aux derniers engagements du mois de juin. On note aussi un très original article sur l'origine et la carrière d'un avion oublié, et pourtant performant, de la Grande Guerre, le Salmson-Moineau SM-1. Enfin, une synthèse utile sur les armées de l'Air de l'Inde et du Pakistan (depuis les conflits de 1965 et de 1971), alors que la situation est très tendue au Cachemire.

1940
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2020 1 13 /01 /janvier /2020 00:05

Rue sans joie

Indochine (1946-1962)

Bernard Fall

Heureuse idée que de rééditer en format poche ce livre qui retrace, avec acuité, la guerre française d'Indochine et le début de la guerre américaine du Vietnam, vues par un observateur de terrain qui multiplie les séjours sur place et finalement va mourir en patrouille avec des Marines.

Son récit alterne la description de situations au Vietnam et au Laos, mais c'est à une étroite (et stratégique) zone de l'Annam central que le livre doit son titre, région stratégique, de passage, d'où le Viet-Minh ne sera jamais éradiqué et où il multiplie les embuscades. Au fil des pages, on croise le commandant Bigeard et le 6e BPC, on séjourne dans les postes isolés du Haut-Laos lors de l'offensive communiste de 1953, on retrouve avec le GM 100 les anciens du bataillon de Corée. Les maquis du GCMA mais aussi les camps de prisonniers au terrible taux de mortalité sont également largement évoqués. On lira avec intérêt le chapitre "Pourquoi Dien Bien Phu ?" (avec une réhabilitation des artilleurs), dans lequel l'auteur parle des opération Vautour et Damoclès. Enfin, on appréciera la dernière partie ("La leçon") qui s'efforce de tirer (presque) à chaud les enseignements du conflit, et qui replace les responsabilité au bon niveau : politique.

Un livre que l'on peut aujourd'hui, avec l'afflux d'archives et de témoignages, contester sur certains points, mais qui reste un incontournable absolu pour quiconque s'intéresse à ces conflits.

Les Belles Lettres, Paris, 2019, 453 pages, 15,- euros.

ISBN : 978-2-251-45036-0.

Synthèse sans fard
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 23:32

La France sous les bombes

Allemandes - anglaises - américaines

1940-1945

Gilles Ragache

Auteur de nombreux ouvrages sur la Seconde guerre mondiale (ici par exemple), Gilles Ragache aborde un sujet sensible, celui des très nombreux bombardements aériens dont fut victime la France pendant la Seconde guerre mondiale. Au-delà des seuls bombardements alliés, très largement traités dans d'autres volumes (ici et ici par exemple), il intègre dans son étude les bombardements allemands de la campagne de France.

Le chapitre 1 est donc consacré aux initiatives aériennes du IIIe Reich (et plus marginalement des Italiens au-dessus de la Corse et dans le Sud-est), opérations essentiellement menées en appui de la progression des troupes au sol. Dès l'été 1940, les bombardements sont le fait des Anglo-Saxons, en particulier contre les ports et les installations sensibles des côtes de la Manche et de l'Atlantique, puis jusqu'à Marseille à l'automne. En 1942, les usines françaises deviennent la cible privilégiée (donc la région parisienne) et l'entrée en guerre des Américains se traduit par un développement exponentiel de ces raids, aussi bien en nombre d'avions engagés qu'en tonnages de bombes larguées. L'année 1943, que l'auteur qualifie "d'année noire", est marquée par les bombardements des zones industrielles de la région parisienne. Mais c'est au premier semestre et à l'été 1944 ("Printemps sanglant") que ces opérations causent le plus de dégâts, en préparation puis en appui des débarquements de Normandie et de Provence, qui entrainent d'ailleurs un (relativement modeste) retour offensif des Allemands qui frappent en particulier la France avec des V1. Enfin, jusqu'à la fin de la guerre, les poches de l'Atlantique vont connaître des raids meurtriers. Finalement, les résultats tactiques semblent relativement limités, qu'il s'agissent des destructions d'infrastructures militaires ou d'établissements industriels, d'autant que les victimes civiles se comptent par dizaines de milliers. Le dernier chapitre est dédié à la mémoire douloureuse de ces évènements, longtemps muette, progressivement exprimée depuis le début des années 2000.

Le livre est complété par quelques annexes qui présentent un état des principaux dégâts occasionnés, dans une France en ruine où la reconstruction prendra des années. Une synthèse intéressante qui fournit de nombreux exemples, chiffres, détails, et mérite d'être connue.

Economica, Paris, 2019, 144 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7092-3.

Bombardements aériens
Partager cet article
Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 00:05

Les carnets secrets du général Huntziger

1938-1941

présenté par Max Schiavon

Après avoir en particulier publié les biographies des généraux Georges, Vauthier et Weygand, Max Schiavon présente ici les carnets tenus par le général Huntziger à la veille et au début de la Seconde guerre mondiale.

Après une belle carrière militaire, le général Huntziger prend lors de la déclaration de guerre de 1939 le commandement de la IIe Armée, au centre du dispositif français. L'image qui apparait de "sa" campagne de France n'est pas particulièrement flatteuse. A minima, il n'en sort pas "réhabilité". Il sera ensuite négociateur et signataire des armistices, responsable de la Commission d'armistice puis membre du gouvernement de Vichy comme ministre de la Guerre. Du 2 septembre 1939 au 19 octobre 1941, il tient donc ses Carnets, qui offrent un témoignage de premier choix (et sans doute l'un des derniers à ce niveau de responsabilité) aussi bien sur les questions proprement militaires que sur les relations avec les Allemands et le début de la collaboration ou que sur les tensions internes entre les dirigeants de Vichy (Darlan, Weygand et les autres). Le texte, quelques fois de style "télégraphique" comme souvent dans ce type de document, est particulièrement riche sur les dessous de l'armistice et, au minimum pour cette période, constitue une indiscutable plus-value. Il sera difficile désormais de travailler sur ces sujets sans faire référence aux Carnets du général Huntziger.

Un volume qui doit impérativement figurer dans toute bonne bibliothèque d'histoire de la Seconde guerre mondiale.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2019, 351 pages. 26,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-142-1.

Général controversé
Partager cet article
Repost0
10 janvier 2020 5 10 /01 /janvier /2020 00:05

Les derniers jours du siège d'Alésia

Alain Deyber

Auteur d'un récent Vercingétorix chef de guerre remarqué (ici), Alain Deyber nous propose une étude originale de la défaite gauloise à Alésia, en s'appuyant sur une analyse critique des textes anciens mais aussi sur l'astronomie et sur les principes de la guerre.

Le livre est structuré en deux grandes parties de deux chapitres chacune. Dans la première, il rappelle par le menu le contexte, les évènements et les actions à la fois de Vercingétorix assiégé et de l'armée gauloise de secours. Dans la seconde, il revient sur les différentes hypothèses émises au fil du temps pour expliquer la victoire de César et ouvre une nouvelle piste prometteuse. Il appuie en particulier son argumentation sur un phénomène astronomique qui n'avait pas jusqu'à ce jour était pris en compte mais qui a fort probablement profondément marqué les Gaulois : l'éclipse totale de lune intervenue dans la nuit du 25 au 26 septembre, facteur à la fois objectif (discrétion des déplacements par nuit noire) et subjectif (influence sur le moral). Au-delà de cet aspect non négligeable, nous nous intéresserons aussi à l'analyse tactique de la bataille, passée "au crible des grands principes de la guerre et des paramètres de la manœuvre". L'auteur, ancien officier, le constate : "Les résultats obtenus grâce à cette méthode donnent une image très différente de celle que des générations d'historiens en avaient donnée. A vrai dire, ça n'est pas une surprise, étant constaté que le monde universitaire ignore ce mode de raisonnement propre aux militaires, qui eux, ont une approche synoptique des situations de conflit armé". Après avoir examiné les différentes thèses antérieurement émises pour expliquer la défaite de l'armée de secours, il passe donc l'engagement au crible des grands principes de la guerre : économie des forces, liberté d'action, surprise stratégique, concentration des efforts, unité de commandement, renseignement tactique, état des forces morales, etc. Une approche qui séduira sans aucun doute les amateurs.

Un livre qui renouvelle avec conviction les recherches sur la campagne des Gaules, qui pose des questions et ouvre des pistes en s'appuyant sur un impressionnant corpus de références. Indiscutablement à connaître.

Lemme EDIT, Chamalières, 2019, 215 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-917575-85-7.

La défaite gauloise
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 00:05

Atlas des pays qui n'existent plus

50 Etats que l'histoire a rayés de la carte

Bjorn Berge

Voilà un ouvrage extrêmement plaisant qui se propose de nous présenter, à travers des témoignages illustrés par la philatélie, des pays aujourd'hui disparus, même si cette appellation est quelque fois un peu abusive (Obok est tout simplement devenu aujourd'hui Djibouti, et les îles anglo-normandes conservent leur statut tout à fait particulier -y compris philatélique- au sein du Royaume-Uni.)

Partant de sa collection de timbres, l'auteur commence donc son récit à partir de 1840, année de l'impression du premier timbre au monde en Grande-Bretagne. Sa présentation est chronologique, en six grandes périodes : 1840-1860, 1860-1890, 1890-1915, 1915-1925, 1925-1945 et enfin 1945-1975. Pour chacune, il retient entre six et dix territoires à l'existence plus ou moins éphémère (de quelques jours à quelques années), du royaume des Deux-Siciles, qui est intégré au royaume d'Italie en cours d'unification en 1860, au sultanat du Haut-Yafa, minuscule territoire au sud de la péninsule arabique, qui fut longtemps protectorat britannique avant d'être intégré à la république du Yémen. Tous les continents sont concernés, d'Heligoland et Allenstein en Europe, à l'Etat libre d'Orange et la zone internationale de Tanger en Afrique, les Indes occidentales danoises et la Terre de feu en Amérique, Alwar et le Mandchoukouo en Asie. Des îles Ryukyu au Biafra, de la Terre de Van Diemen à Mafeking, de Cap Juby en Carélie orientale, nous croisons souvent les questions militaires, les guerres, les conquêtes, les occupations. L'histoire de chaque territoire est présentée sur quatre pages, avec une carte permettant de le situer avec précision et le texte courant est généralement complété par un témoignage littéraire.

Une réalisation tout à fait originale, un voyage entre rêves et fantasmes d'indépendance ou de puissance, une belle illustration de l'intérêt pédagogique et culturel de la philatélie, et de ses liens avec la géographie et l'histoire (militaire).

Autrement, Paris, 2019, 238 pages. 24,90 euros.

ISBN : 978-2-7467-5106-4.

Pays éphémères...
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2020 3 08 /01 /janvier /2020 00:05

Les ailes de la liberté

L'épopée du désert

de l'escadrille de chasse française n° 1

Max Armanet

Voici l'histoire très mal connue de la première unité militaire de la France Libre faite compagnon de la Libération.

Définie dans l'introduction comme "la matrice de l'ordre de la Libération et la matrice de la nouvelle armée de l'air aux couleurs de la France Libre", l'escadrille française de chasse n° 1 n'a qu'une brève existence puisqu'elle est créée au début de l'année 1941 en Egypte à partir d'un groupe de six jeunes pilotes venus du Cameroun ("escadrille Denis"), pour être dissoute dès août 1941. Le livre, superbement illustré (c'est réellement un point fort), est divisé en deux grandes parties. La première ("L'escadrille du désert") relate dans le détail l'histoire de l'unité, de sa création en Egypte aux combats de Tobrouk, au-dessus de la Grèce, de l'Egypte et de la Libye. La seconde ("Les compagnons de l'escadrille") présente les aviateurs membres de l'ordre de la Libération (les pilotes de l'EFC 1 furent les premiers), les unités des trois armées (FFL, FAFL et FNFL) décorées à titre collectif, et les principes fondateurs de l'ordre de la Libération, avant de terminer sur un très rapide rappel de l'origine des FAFL au Moyen-Orient (une double page). L'ensemble est magnifiquement illustré, et on note en particulier la reproduction pro-format en cahier central du Journal de marche de l'escadrille, lui-même illustré de façon surprenante par de superbes dessins au trait.

Un très bon volume qui séduira sans réserve tous les amateurs.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2019, 272pages. 29,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-152-0.

L'escadrille du désert
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 00:05

Dictionnaire encyclopédique des batailles

de l'Antiquité à l'an 2000

Henri Pigaillem

Des premières batailles connues dans l'Antiquité pharaonique aux conflits de la fin du XXe s., ce volumineux ouvrage de plus de 1300 pages présente 3000 batailles !

Des plus petites aux plus importantes, des plus célèbres aux moins connues, des plus proches aux plus lointaines, la palette est extrêmement large. De A comme 'Aar', en Suisse le 17 août 1799 entre Ney et l'archiduc Charles, à Z comme 'Zyp', le 10 septembre 1799 en Hollande entre les Britanniques d'Abercromby et le général Brune, nous n'avons que l'embarras du choix. Les conflits les plus importants sont bien sur présents, de la guerre des Gaules à la Seconde guerre mondiale, mais on y trouve aussi les engagements de campagnes moins connues dans le détail (par exemple le siège d'Avignon du 10 juin au 12 septembre lors de la croisade contre les Albigeois) ou totalement inconnues sous nos latitudes (par exemple la bataille d'Ituzaingo le 20 février 1827 entre l'Argentine et le Brésil pendant la guerre de Cisplatine). Chaque bataille est décrite en quelques lignes qui présentent les protagonistes et le résultat final. Parmi bien d'autres, les guerres civiles ougandaises côtoient ainsi les guerres de succession inca, la révolution texane et la guerre vénéto-ottomane. 

Il manque à notre sens quelques cartes et surtout un listing final regroupant ces batailles par conflit, afin de faciliter les recherches dans un ensemble aussi dense. Ceci étant dit, le volume s'impose comme un outil de travail indispensable pour quiconque s'intéresse à l'histoire des opérations militaires et doit figurer dans toute bibliothèque bien tenue.

Economica, Paris, 2019, 1326 pages, 49,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7072-5.

Impressionnant !
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 00:05

L'affaire des vedettes de Cherbourg

De l'embargo à l'embarras

Justin Lecarpentier

Les plus anciens d'entre nos lecteurs se souviennent sans doute du scandale qui éclate soudainement un matin de décembre 1969 lorsque journaux, radios, et télévisions annoncent que les services israéliens sont parvenus à exfiltrer du port de Cherbourg cinq vedettes officiellement placées sous embargo.

Julien Lecarpentier revient en détail sur toute cette affaire et en démonte les mécanismes après plusieurs années d'enquête. Le livre est divisé en quatre grandes parties. La première est constituée par le récit formel des évènements tels qu'ils se déroulèrent, dans le cadre global des relations franco-israéliennes, en revenant sur le stratagème du rachat des navires sous embargo par une société civile fictive, et enfin le départ pour Haïfa à proprement parler, avec "des préparatifs improvisés et relevant du système D". La seconde partie revient sur les caractéristiques techniques de ces bâtiments, puis s'interroge sur la possibilité de contourner presque "légalement" l'embargo, et enfin sur leur emploi ultérieur au sein de la marine israélienne. La troisième nous plonge dans les échos médiatiques et la mémoire ultérieure de l'affaire, tandis que la quatrième regroupe quelques témoignages des acteurs de ces évènements.

Une chronologie détaillée et un état des sources et de la bibliographie complètent cet agréable petit volume abondamment illustré qui revient avec brio sur une histoire récente étonnante.

OREP Editions, Bayeux, 2019, 179 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-8151-0499-9.

Opération osée !
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile