Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2021 4 04 /03 /mars /2021 00:20

Ces autres lieux qui ont fait l'histoire de France

François-Guillaume Lorrain

L'auteur nous entraîne dans un tour de France des lieux qui marquèrent notre histoire, mais que la mémoire collective a peu ou prou effacés de nos souvenirs.

Après avoir posé en introduction toute la difficulté d'écriture et du débat sur l'histoire nationale en France ("L'histoire de France est donc devenue ne guerre de tranchées. Tous y sont sommés de choisir leur camp. Celui qui n'est pas pour l'un est pour l'autre", "L'histoire est devenue une guéguerre poursuivie par d'autres moyens et maniée par les politiques eux-mêmes", "L'histoire apparaît souvent comme une machine de guerre dont le passage ne laisse qu'un champ de ruines"), François-Guillaume Lorrain nous entraîne à travers les provinces de France vers des lieux dont la plupart de nos concitoyens ont très vaguement entendu parler, sans réellement savoir ce qui s'y est passé, quelles ont été les conséquences (souvent essentielles) des évènements et quelle en est la mémoire localement conservée, voire discrètement entretenue. Nous passons ainsi de l'exceptionnelle abbaye de Clairveaux, effacée derrière la prison éponyme ; en passant par Saint-Aubin du Cormier entre Rennes et Fougères "où le sort des armes en 1488 fit basculer toute une région vers le royaume de France" ; et la Virée de Galerne, qui voit plusieurs dizaines de milliers de Vendéens décimés à l'occasion d'un "raid" de 800 km qui les emmène de Cholet à Granville en 1793 ("trou noir, point aveugle, central pourtant, où dans un chaos indescriptible, qui ravagea plusieurs départements français, a commencé à s'inventer, sur le terrain, une politique de l'extermination") ; jusqu'à Evian, "où l'on est encore au temps du refoulement" et Roissy-en-France, village quasiment disparu derrière l'aéroport international alors qu'il "a ses lettres de noblesse. Son blason où domine des fleurs de lys en témoigne". Au passage, nous nous intéressons au début des guerres de religion dans le Grand Est, à Bordeaux qui semble ne pas vouloir mettre en avant qu'elle a été trois fois capitale de la France ou aux plages du débarquement de Provence, plus connues pour leur sable et leur soleil que pour le rôle de la 1ère Armée Française et son importance pour la Libération du territoire.

On le voit, vaste survol de l'histoire nationale dans le temps et dans l'espace. Un texte agréable à lire, au ras du terrain, avec les témoignages d'historiens locaux. Un volume susceptible d'intéresser un très large public.

Fayard Histoire, Paris, 2021, 336 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-213-70224-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Tour de France (historique)
Partager cet article
Repost0
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 00:01

Dictionnaire des mafias

et du crime organisé

Philippe Di Folco

Ouvrage original, et qui donne parfois un peu la chair de poule (surtout si l'on considère qu'il ne s'agit encore que de la partie visible de l'iceberg), faisant un tour d'horizon planétaire du crime dans ses différentes dimensions.

De "14K", l'une des quatre triades chinoises les plus importantes, comptant quelques 25.000 membres à travers le monde, à "Zwillman", membre de la mafia américaine qui mis le New Jersey en coupe réglée avant de finir mystérieusement pendu en 1959, c'est tout un univers trouble qui est mis au jour. Au fil des pages, vous passez par les grandes villes de jeux et casinos, vous évaluez les différents types de trafic (sans oublier l'industrie du kidnapping ou celle du racket), vous traversez différents pays (curieusement, si l'on trouve la Turquie, on cherche vainement l'Albanie ou le Kosovo). Pour la seule Russie, il existerait quelques 500 organisations "totalisant une centaine de milliers de membres". Le Saint-Siège est présent à double titre : par la position sans ambiguïté des souverains pontifes contre la mafia, mais aussi par l'Istituto per il Operedi Religione, la "banque du Vatican", "véritable imbroglio financiaro-politique dissimulant des connexions arachnéennes". D'Italie au Japon, de Chine aux Etats-Unis, sans oublier l'Amérique Latine et même l'Afrique, en particulier au Congo à travers les juteux trafics de matières premières et de métaux stratégiques. De même, les modes de fonctionnement interne de ces organisations (que l'auteur s'efforce de définir), comme les modalités de lutte contre elles, sont régulièrement abordés. Pour la France, le "milieu" métropolitain est largement présenté et deux pages sont consacrées à la Corse et à ses spécificités dans le grand banditisme.

Une autre forme de lutte et de guerre, mais bien plus cruelle. Un livre à certains égards impressionnant par l'ensemble des tristes données qu'il met bout à bout. Une lecture édifiante.

Perrin, Paris, 2021, 427 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-262-04115-1.

Pour commander directement le livre : ici.

Tour du monde du crime
Partager cet article
Repost0
7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 00:01

La saga des Bonaparte

Pierre Branda

Voici la réédition en format poche d'un livre que nous avions chroniqué lors de sa sortie en 2018 (ici).

Facile et agréable à lire, il nous raconte l'histoire de quelques représentants parfois hauts en couleurs de la famille Bonaparte, de Charles, père de l'empereur et fondateur de la dynastie, au prince Louis-Napoléon gaulliste pendant la Seconde guerre mondiale, en passant par les frères de l'empereur et leur descendance,  en passant par Napoléon IV et le célèbre "Plon-Plon".

Un livre solide, à petit prix, qui vous fera passer de bons moments, certaines tranches de vies tenant du roman d'aventures.

'Tempus', Perrin, 2021, 627 pages, 11,- euros.

ISBN : 978-2-262-09480-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Quelle famille !
Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 00:05

La Chouette, Athena et Clio

Benoît Beucher, Antoine Champeaux, Christophe Gué

A l'occasion de mon départ en retraite, mes amis et camarades, civils et militaires, d'active, de réserve ou en retraite, ont réalisé un volume de "mélanges" en édition limitée hors commerce, préfacé par le général CEMA.

Une trentaine d'historiens et d'historiennes (formidable réunion de compétences et de connaissances), que je remercie une nouvelle fois très sincèrement, contribuent à ce volume, qui comporte en ouverture quatre textes en témoignage (par les professeurs Julie d'Andurain et François Cochet et par le LCL Christophe Gué et le chef d'escadron Monange), puis douze contributions sur le thème générique de la Grande Guerre, suivies sept articles sur de grandes figures militaires et enfin cinq textes sur des thèmes variés d'histoire militaire. Des bataillons de tirailleurs indigènes des troupes coloniales aux chars de l'armée d'Orient, des combats de Vrigne-Meuse aux cartes postales de la Grande Guerre, des trains blindés au drapeau des volontaires américains de 1914, des maréchaux Joffre, Conrad, Foch, de Lattre, au général Bigeard, de la première guerre d'indépendance italienne en 1848 au GCMA d'Indochine, de l'artillerie de la Seconde guerre mondiale au djihad en Afrique de l'Ouest, les sujets abordés sont extrêmement nombreux et couvrent un large panel de l'histoire militaire (essentiellement française).

Tous les destinataires prévus étant désormais servis, il me reste quelques exemplaires. Si vous souhaitez en acquérir un, contact direct via : guerres-et-conflits[at]orange.fr

 

MELANGES...
Partager cet article
Repost0
14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 00:01

Archives secrètes des Armées

Fabrice d'Almeida

Oubliez vite les "secrets" du titre, ce n'est globalement qu'une formule (inutile) d'éditeur. Par contre, conservez soigneusement "Archives des Armées", formule qui représente mieux le très beau contenu de ce bel album parfaitement illustré.

Plus de 60 évènements ou situations particulières entre 1852 et 1978 sont ici présentées, de "L'alguier des frères Crouan : u chef d'oeuvre maritime" à "L'amoco Cadiz, une lutte fiévreuse contre la pollution". Au fil des pages des documents en lien avec les différentes campagnes des armées françaises, depuis le Mexique, en passant par les évènements sociaux ("Les mutins de la mer Noire"), voire culturels ("Le sergent Smet, ou Johnny Halliday sous les drapeaux") et même les plus inattendus ("Le retour des OVNIS"). Nous croisons Pierre Loti, Fred Scamaroni, Brigitte Friang à Dien Bien Phu, Tabarly, et le général Valérie André mais aussi les visages des membres de la division Charlemagne. Nous passons par Madagascar, Mers el-Kébir, Oradour-sur-Glane, le Sahara, etc.

L'iconographie d'une exceptionnelle qualité se compose de documents officiels, bien sûr, mais aussi de croquis, de dessins, d'affiches, de photographies, etc. Visiblement sélectionnée avec soin, elle illustre bien toute la diversité et toute la richesse des archives (de Vincennes et de l'ECPAD notamment). Un volume réussi, dans le fond comme dans la forme.

Gallimard, Paris, 2020, 241 pages, 35 euros.

ISBN : 978-2-07-287334-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Parcours illustré
Partager cet article
Repost0
25 décembre 2020 5 25 /12 /décembre /2020 00:01

Une histoire inédite de la France

en 100 cartes

Jean Sévillia

On sait Jean Sévillia adepte d'une histoire de France somme toute traditionnelle, laissant toute sa place au "roman national". Il nous en propose certes, ici, une synthèse, mais il va aussi bien au-delà.

L'ouvrage s'ouvre sur une carte des sites du paléolithique et du néolithique en France, "un patrimoine préhistorique considérable", puis sur la présentation de la Gaule avant la conquête romaine, "une mosaïque de peuple". Il se termine sur une série de données politiques et sociologiques sur la France d'aujourd'hui (le chômage, la délinquance, les gilets jaunes, la place des différentes religions, la menace terroriste, le modèle familial, les capacités militaires, la francophonie, etc.), après avoir présenté par exemple les réseaux autoroutiers et TGV tout comme les résultats des différentes élections présidentielles jusqu'à 2017. Nous passons au fil des pages de Clovis à Charlemagne, de la guerre de Cent ans à celles de religion, du Roi-Soleil à la Révolution, de l'empire des 110 départements à Sedan, de Verdun à Vichy, d'Indochine en Algérie. Au-delà des évolutions politiques et des évènements militaires, l'auteur n'oublie pas les phénomènes administratifs, sociaux et culturels comme l'époque des églises romanes ou celle des grandes abbayes, l'organisation administrative de la France d'ancien régime ou la création des départements, les statuts des protestants et des juifs ou les constructions du baron Haussmann, la république radiale ou les douleurs de l'occupation étrangère.

Généralement, chaque thème est traité sur une double page, le texte d'accompagnement sur la gauche et la carte ou les graphiques sur la droite. En fin de volume, une bibliographie indicative donne quelques grandes orientations pour chaque période.  

Perrin, Paris, 2020, 237 pages, 27,- euros

ISBN : 978-2-262-05069-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Très bel album
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 00:01

Enchaînés

Nicolas Mingasson

Déjà auteur de plusieurs ouvrages sur le quotidien des soldats en Afghanistan (ici) ou la mort en opérations extérieures (ici), Nicolas Mingasson nous propose aujourd'hui, au terme de deux années d'entretiens avec des soldats rentrant de théâtres d'opérations extérieures, un ouvrage aussi sérieux qu'intime sur les victimes de stress post-traumatique.

Dès son préambule, Nicolas Mingasson donne le ton : "Le monde de ces vétérans enchaînés aux pires souvenirs que la guerre sait produire est un monde de silence et d'isolement auquel, je le réalise aujourd'hui, bien peu accèdent. Ils sont là, mais nous ne les voyons pas, ils sont là, mais nous ne les entendons pas ... J'avançais au milieu de tous ces drames, et peu à peu une évidence se faisait : après avoir travaillé sur le soldat au combat, puis le deuil de guerre, restait un chapitre à écrire : celui du traumatisme de guerre". Tout le livre est basé sur de très nombreux témoignages qui permettent de reconstituer ces parcours et de suivre ces hommes, du choix de l'engagement aux conséquences familiales du traumatisme. Il est pour cela divisé en quatre grandes parties : "Les OPEX", "La guerre en soi", "Vivre sans la guerre" et "Dégâts collatéraux". La première parte permet de balayer toute une série de sentiments pendant les opérations (la peur, la haine, l'impuissance, la solitude, etc.), qui montrent finalement bien l'importance d'une solide cohésion du groupe mais aussi ses limites en situation de crise paroxysmique. La seconde reste au niveau individuel du soldat atteint de stress post-traumatique à son retour, dans ses pensées les plus intimes, ses cauchemars, parfois l'abus d'alcool, les relations nouvelles avec les camarades et les chefs (le soutien ou l'incompréhension), et jusqu'à la tentation du suicide. La troisième partie parle de reconstruction, parfois en quittant l'institution militaire. La quatrième enfin nous raconte (ou plutôt l'auteur laisse la parole aux partenaires et aux familles) le désarroi et souvent l'impuissance des proches, avec les drames induits à l'échelle du couple et des enfants.

Bien sûr, et Nicolas Mingasson le reconnaît, tous les retours d'OPEX ne sont pas aussi dramatiques et les soldats victimes de ces blessures invisibles sont une minorité, mais d'une part leur nombre ne peut être nié et d'autre part leurs souffrances n'ont rien à faire avec une quelconque approche quantitative. Un livre profondément humain, qui éclaire sans fard mais avec pudeur une réalité de tous les conflits.

Les Belles Lettres, Paris, 2020, 454 pages. 25,90 euros.

ISBN : 978-2-251-45087-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Blessures invisibles
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 00:05

Batailles

Une histoire des grands mythes nationaux

Isabelle Davion et Béatrice Heuser (Dir.)

Certains lieux, certains noms, ont profondément marqué nos mémoires, au point de rentrer dans la culture populaire, voire le langage courant.

Isabelle Davion  s'interroge dans son introduction sur le fait que certaines batailles peuvent devenir absolument symboliques pour tout une nation, devenir un "jalon mémoriel", presque un marqueur de civilisation. Avec l'aide de 18 autres contributeurs, les deux auteures nous présentent ensuite un panel représentatif des grandes victoires ou défaites à travers les âges en Europe. Nous partons de Marathon pour terminer à Stalingrad. Dans ce vaste choix (de qualité), retenons pour l'Antiquité, "Cannes, 216 av. J.-C., un mythe trompeur pour les militaires d'hier et d'aujourd'hui" (Vincent Arbaretier) et "Teutoburg, 9 apr. J.-C., la vengeance des Germains" (Béatrice Heuser et Yann Le Bohec). Pour le Moyen-Âge, "Poitiers, 732/733, simple raid ou tournant de l'histoire" (Christoph Mauntel), "Bouvines, 1214, de la construction d'un mythe national à l'évènement européen et populaire" (Klaus Oschema) et "Kosovo Polje, 1389, récits serbes et français : du mythe aux enjeux politiques et européens" (Ksenia Smolovic). Pour la Renaissance, "Marignan, 1515, un modèle de préparation, de gestion de l'imprévu et de communication" (Cédric Michon) et "Mohacs, 1526, mort de la nation hongroise et introspection victimaire" (Catherine Horel). Pour les 17e/18e siècles, "Culloden, 1746, la dernière bataille écossaise" (Béatrice Heuser) et "Raclawice, 1794, l'acte fondateur de la nation polonaise moderne" (Witlod Griot). Pour le Ier Empire, "Waterloo, 1815, qui a gagné la bataille pour la mémoire ?" (Alan Forrest, qui n'oublie pas les Hollandais et la maison d'Orange). Pour le XXe siècle enfin, outre Verdun et Stalingrad, retenons "Varsovie, 1920, du mythe précoce au mythe mondialisé" ((Jochen Böhler). Les auteurs analysent les conditions de naissance et d'utilisation du mythe né de la bataille concernée, définissent le contexte, proposent une carte qui décrit les mouvements des troupes et présentent en fin de contribution une bibliographie de référence. Pour Raclawice par exemple, "ses héros et sa légende se sont enracinés et développés dans la conscience collective des Polonais à ce point que la distinction entre la vérité historique et les faits et les anecdotes, les motifs et symboles innombrables créés de manière fantaisiste, et pérennisés par la plume et le pinceau, entraine aujourd'hui une difficulté d'étude", formule que l'on pourrait reprendre pour nombre d'entre elles.

On le voit, un livre dense tout en restant parfaitement abordable, qui nous entraine d'est en ouest et du nord au sud de l'Europe depuis la plus haute antiquité, tout en s'interrogeant sur la place de ces batailles dans nos sociétés au fil des siècles. Un volume à la fois beau et riche qui passionnera les amateurs.

Belin, Paris, 2020, 319 pages, 33,- euros

ISBN : 978-2-410-01696-3.


Pour commander directement le livre : ici.

Batailles mythiques
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2020 6 21 /11 /novembre /2020 00:01

De Gaulle président

Dix ans d'archives inédites de l'Elysée

Raphaëlle Bacqué

Très beau volume (qui en cette période de fin d'année peut constituer un joli cadeau) tant par son excellente finition que par les centaines (milliers ?) de documents reproduits.

Journaliste politique bien connue, Raphaëlle Bacqué signe ici un album extrêmement riche : toute la France des années 1959-1969 est représentée page après page. Après une introduction qui résume les évènements de la période sous l'angle de la personnalité du nouveau chef de l'Etat, le livre est divisé en cinq grandes parties : "De Gaulle et les Français", "De Gaulle et la France", "Les affaires du monde", "De l'usage des médias" et "L'exercice du pouvoir". Au fil des thématiques, avec un texte courant réduit au minimum, la "parole" est laissée aux documents, les plus variés. De très nombreuses photos souvent peu connues, des courriers officiels ou privés reçus à la présidence de la République, souvent la réponse de De Gaulle, des couvertures de magazines et des articles de presse, des pages d'agenda et des notes manuscrites, des rapports officiels et des lettres de menace (Algérie), des tracts, des caricatures et des affiches, des invitations et des présentations protocolaires, etc... : la diversité de l'iconographie est à souligner. De nombreuses pages sont consacrées à l'affaire algérienne (1959-1962), mais aussi à la modernisation du pays, de l'énergie atomique (Cadarache) à l'aménagement du secteur de La Défense, des Jeux Olympiques au projet d'avion supersonique et au tunnel sous la Manche, sans oublier le quotidien de la population (rapport sur les prix et les salaires). La conception gaullienne de l'Europe est largement présentée de même que les efforts du général pour restaurer et maintenir la place de la France dans le monde, cette forme de "troisième voie" entre le rejet du bloc soviétique et l'alignement sur les Etats-Unis. Les rapports de De Gaulle aux médias, et en particulier à la télévision, sont également bien mis en valeur, sans oublier les rapports aux arts et aux artistes des années 1960.

Presque un livre de souvenirs d'enfance... Une représentation de la France des Trente Glorieuses, une mémoire d'une France par certains aspects déjà disparue. Un très beau volume qui en apprendra beaucoup au plus jeunes et en rappellera autant aux plus âgés.

Flammarion, Paris, 2020, 272 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-0814-9236-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Toute une époque
Partager cet article
Repost0
19 novembre 2020 4 19 /11 /novembre /2020 00:01

L'Europe d'une guerre à l'autre

1914-1945

Alice-Catherine Carls et Stephen D. Carls

Un livre impressionnant, tant par son volume que par l'ampleur du sujet traité : couvrir quasiment l'ensemble de la première moitié du XXe siècle, dans ses dimensions internationales et de politique intérieure.

L'ouvrage est divisé en cinq grandes parties chrono-thématiques : "La Première Guerre mondiale et l'après-guerre, 1914-19123", "Un monde nouveau, 1919-1929", "Des répétitions pour la guerre, 1930-1939", "La Seconde guerre mondiale, 1939-1945" et "La refonte de la civilisation européenne de 1914 à 1945". Chaque partie est subdivisée en deux chapitres équilibrés (l'un traitant de l'international, l'autre des politiques intérieures) et l'ensemble est accompagné de neuf cartes. Considérant que ces années constituent dans leur ensemble un bouleversement complet pour l'Europe, les auteurs insistent sur les transformations qui s'observent et la modernisation qui s'impose. Les derniers chapitres sont, pour leur part, consacrés aux mouvements culturels compris au sens large. Si nous avons affaire à une bonne synthèse générale, l'objet du livre est tellement ambitieux qu'aucun sujet ne peut être réellement développé. Nous avons donc une succession d'affirmations parfois rapides qui laisse peu de part à la subtilité, voire emprunte aux idées reçues, ce qui est dommage. A moins qu'il ne s'agisse de problèmes de traduction comme : "Les années 1936-1938 furent décisives dans la rivalité entre Hitler et Mussolini pour le contrôle de la diplomatie européenne" ? Vouloir à tout prix faire "global" n'est pas toujours performant. Ou comme le dit le vieux dicton, à trop vouloir embrasser, on finit par mal étreindre.

On apprécie la grande qualité formelle du volume, papier, typographie, mise en page soignée, qui en font un bel ouvrage agréable à consulter. Si le livre, selon nous, n'apporte pas grand chose aux amateurs déjà avancés, il constitue néanmoins une solide synthèse pour un étudiant en vue d'une révision ciblée et rapide sur la première moitié du XXe siècle.

Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d'Ascq, 2020, 534 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-7574-3180-1.

Pour commander directement le livre : ici.

Guerre de trente ans
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile