Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 décembre 2021 6 25 /12 /décembre /2021 00:01

Les bons mots de l'Histoire

Hubert Van Rie

Certains grands personnages de l'histoire sont restés célèbres pour leur sens aigu et toujours à propos de la répartie. On pense bien sûr à Talleyrand, à Clemenceau ou à Churchill. Mais l'auteur, journaliste, en a collecté quelques 200 autres pour nous offrir un panorama couvrant l'ensemble des périodes historiques.

L'art de la réponse adaptée du tac au tac, de la répartie qui crucifie l'importun n'est pas donné à tout le monde. Deux officiels britanniques se parlent à voix basse : "Il paraît que le vieux est en train de devenir gaga". Et Churchill de répondre : "Il paraîtrait même qu'il devient sourd !". A un cadet de Saumur qui s'exclame : "Mais c'est à la mort que vous nous envoyez, mon lieutenant !" ; le lieutenant de Galbert réplique : "Je vous fais cet honneur". Les auteurs de ces réparties sont issus de toutes les époques, mais aussi de tous les milieux, avec une surreprésentation statistique des artistes, écrivains, académiciens, en particulier pour la période récente ; mais on trouve par exemple à plusieurs reprises Frédéric II de Prusse, Louis XIV, Napoléon.  Au préfet de police Dubois qui lui rappelle "Vous avez tué un père de famille, Monsieur !", Georges Cadoudal, qui connaît le sort qui va lui être réservé, a l'audace de répondre : "Une autre fois, arrangez-vous pour me faire arrêter par un gendarme célibataire". On pourrait multiplier ainsi les exemples, dans les situations les plus diverses.

Un livre sans prétention, avec une citation par page, chaque étant illustrée par un dessin (noir et blanc) approprié. Une lecture en "picorant" d'un côté ou de l'autre, à la recherche de la phrase assassine ou du véritable mot d'esprit. Pour sourire sans arrière-pensée et se détendre.

Robert Laffont, Paris, 2021, 223 pages. 24,90 euros.

ISBN : 9782221253694

Pour commander directement le livre : ici.

Sourire
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2021 3 08 /12 /décembre /2021 00:01

Patrimoine mondial en péril

Peter Eeckout

De nombreuses merveilles architecturales et monumentales du monde sont menacées de destruction et de disparition pour des causes extrêmement diverses. Afin que nos sociétés conservent et entretiennent correctement ces témoignages de l'intelligence humaine et de la grandeur de civilisations passées, Peter Eeckout en dresse pour nous un brillant panorama.

Du pillage des sites archéologiques au tourisme de masse, de la pollution au changement climatique, des destructions idéologiques à la pression de l'urbanisation et de l'économie, les menaces qui pèsent sur ce patrimoine sont multiples et l'auteur les classe en sept grandes thématiques, regroupant au total plus d'une vingtaine de sites à travers le monde. Pour chacun, il en raconte l'histoire, en décrit l'état et précise les menaces et donne en fin de chapitre une bibliographie de référence adaptée. Chacun enfin est très largement illustré (souvent de très belles photos) et au moins une carte du site accompagne le texte courant. Pour les destructions volontaires par exemple, nous passons ainsi des Bouddhas géants de Bamiyan détruits par les Talibans à la cité kurde d'Hasankeyf noyée par la Turquie, et à la vieille ville d'Alep victime de Daech et de sa reconquête par les forces gouvernementales syriennes. Au fil des chapitres ("Pillages", "Urbanisations", "Restaurations abusives", "Tourisme massif", "Négligence" et "Changements climatiques"), nous passons par des sites très connus (au moins de noms) comme Palmyre, Leptis Magna, Angkor, Machu Picchu ou Carthage ; mais aussi d'autres que vous découvrirez peut-être comme Mes Aynak (Afghanistan), Pachacamac (Pérou), la citadelle du roi Christophe (Haïti), Hyderabad (Inde), ou Méroé (Soudan). Le livre se termine sur une note plus optimiste avec un huitième chapitre "Des pistes d'espoir", qui présente les travaux de protection et d'entretien réalisés à Venise et à Pompéi. 

Un voyage "au pays des merveilles", un tour du monde de quelques uns des plus grands sites de l'humanité. Une bonne idée de cadeau en cette période de fin d'année et un très joli livre, beau et intelligent, qui tiendra sa place dans votre bibliothèque.

Passés/Composés, Paris, 2021, 319 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3420-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Merveilles du monde
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2021 6 20 /11 /novembre /2021 00:01

EUROPA !

Les projets européens de l'Allemagne nazie et de l'Italie fasciste

Georges-Henri Soutou

Chaque livre du professeur Soutou est un ouvrage de référence. Cette réalité est une nouvelle fois confirmée avec cette étude consacrée aux projets d'organisation européenne des puissances de l'Axe après leur victoire espérée.

En pédagogue averti, l'auteur organise méthodiquement son ouvrage en quinze chapitres chrono-thématiques, de la présentation de la situation intellectuelle et internationale au début des années 1930 ("Une Europe prédisposée") à la survivance de certaines positions après 1945 ("Fin et rémanence de l'Europe de l'Axe"). Après avoir présenté les fondamentaux initiaux de l'Italie fasciste puis de l'Allemagne national-socialiste et avoir dégagé leurs priorités européennes dans le domaine de la politique étrangère, il s'intéresse à la question du projet euro-méditerranéen (rôle de Laval, place de l'Espagne franquiste, etc.) et à la perception par Hitler des "petits" peuples considérés comme racialement proches des Allemands, de la Suisse à la Scandinavie ; avec en parallèle le sort réservé à la Pologne occupée devenue "Gouvernement général" (déportation des éléments "non-aryens" et colonisation agricole germanique). Georges-Henri Soutou traite ensuite de la place du régime de Vichy dans cet ensemble, la notion "d'Europe nouvelle" tenant souvent plus du discours de façade que de la conviction profonde, la question de la suprématie allemande posant d'évidentes difficultés. Après s'être attaché au phénomène très particulier de l'influence idéologique et culturelle ("le soft power allemand"), l'auteur consacre de longs développements aux questions d'intégration économique et monétaire, avec la prise en compte du particularisme italien, plus méditerranéen et danubien mais aussi divisé entre industriels libéraux et politiques plus "révolutionnaires".  Il souligne en particulier qu'un domaine mériterait de retenir l'attention des historiens, celui des grandes infrastructures intercontinentales et de l'économie dirigée d'après-guerre, en prenant en compte la place qu'il était envisagé de laisser aux différents Etats conquis ou alliés. A partir de l'été 1941 et surtout de 1942, la campagne contre la Russie change la donne en donnant à la dimension idéologique et antibolchevique une place essentielle. Il étudie à nouveau la place de la France de Vichy dans ce nouveau contexte avec l'hypothèse d'une "cobelligérance" contre l'URSS. L'avant-dernier chapitre traite de la position particulière de différents intervenants dans la dernière partie de la guerre (le ministère des Affaires étrangères, la SS, la République Sociale Italienne, etc.), avant une conclusion sur les traces des projets des années de guerre dans les propositions fédéralistes et technocratiques d'après 1945.

Un livre absolument passionnant qui doit figurer dans toute bonne bibliothèque sur l'Europe du XXe siècle.

Tallandier, Paris, 2021, 541 pages. 24,90 euros.

ISBN : 979-10-210-5023-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Europe
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2021 4 18 /11 /novembre /2021 00:01

Histoire secrète de la conquête spatiale

Stéphane Koechlin

A travers une série de portraits parfois tout à fait inattendus, l'auteur nous fait revivre le rêve de conquérir l'espace qui anima des hommes et des femmes si différents depuis la fin du XIXe siècle.

En vingt-sept chapitres dynamiques et rythmés, il nous fait découvrir des personnages pour la plupart méconnus, toujours atypiques, souvent originaux, parfois torturés, mais toujours d'une grande densité intérieure, en les replaçant dans leur contexte social et familial et en racontant leurs vies. Il commence avec un étrange russe, Constantin Tsiolkovski, à l'allure de savant fou, littéralement obsédé par le besoin de voler et de "conquérir le cosmos" : "La terre est le berceau de l'humanité, mais on ne passe pas sa vie dans un berceau". Werner von Braun figure bien sûr au sommaire : il "prétendra toujours que seul le désir de l'espace les animaient, lui et les autres scientifiques, que la politique ne l'intéressait pas vraiment" ; et Stéphane Koechlin détaille ses relations conflictuelles avec Himmler et les SS. De Gagarine à Aldrin (en particulier leurs difficultés après leurs séjours dans l'espace), Russes et Américains se succèdent ainsi, jusqu'à Thomas Pesquet et aux dernières images d'actualité. Le tout est rédigé d'une plume virevoltante (au point que l'on a parfois le sentiment d'un peu se perdre dans un discours touffu) qui multiplie les anecdotes et les récits de la vie quotidienne.

Un volume qui nous transporte dans un monde rêvé, mais qui présente aussi les difficultés, les embuches, les effets pervers de ces aventures humaines et technologiques. 

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 340 pages. 21,90 euros.

ISBN : 9782268106250

Pour commander directement le livre : ici.

Rêver de l'espace
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2021 3 10 /11 /novembre /2021 00:01

L'armée australienne en guerre

14-18 France, Dardanelles, Moyen-Orient

39-45 Guerre du désert, Pacifique

Benoît Rondeau

Voici un volume particulièrement bienvenu et qui complète la récente imposante étude consacrée par l'auteur aux armées britanniques (ici), après de nombreux livres et articles sur la Seconde guerre mondiale.

Benoît Rondeau consacre ainsi un peu plus d'une centaine de pages à la présentation de l'organisation de forces armées australiennes dans chacune des deux guerres mondiales et à l'engagement des unités. Pour la Grande Guerre il aborde successivement la conquête des colonies allemandes du Pacifique en 1914, puis la constitution de l'ANZAC, son stationnement en Egypte et son débarquement à Gallipoli en 1915, le transfert sur le front de France en 1916 et pour certains la campagne de Palestine-Syrie en 1917-1918 : "Les troupes australiennes sortent du premier conflit mondial auréolées d'une flatteuse réputation ... Elles sont alors considérées comme faisant partie des unités les plus efficientes de l'Empire". Pour la Seconde guerre mondiale, il nous entraîne sur les champs de bataille de Méditerranée et la guerre du désert jusqu'en 1942 puis dans les combats extrêmement durs du Pacifique, des Indes néerlandaises à la Papouasie Nouvelle-Guinée, dont on parle finalement moins que les engagements des US Marines dans les différents archipels : "En septembre 1945, l'armée australienne n'est plus la modeste armée qui entre en guerre aux côtés de la Grande-Bretagne en 1939. Elle est devenue une armée puissante et aguerrie, rompue à la guerre dans la jungle".

Un heureux rappel du rôle de ces combattants des antipodes que l'on a dit peu respectueux de la discipline formelle, mais dont la contribution à l'effort de l'empire britannique fut essentielle. Un ouvrage recommandé à tous les amateurs.

Ysec éditions, Louviers, 2021, 240 pages. 29,95 euros.

ISBN :  9782846733786

Pour commander directement le livre : ici.

Australian Imperial Force
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2021 5 22 /10 /octobre /2021 00:01

Nouvelle histoire de la Shoah

Alexandre Bande, Pierre-Jérôme Biscarat, Olivier Lalieu (Dir.)

L'histoire générale du génocide perpétré par le nazisme est globalement bien connue depuis longtemps, et pourtant l'historiographie n'a pas cessé de progresser. Ce gros volume fait à la fois un point des évolutions récentes et présente les avancées dans un certain nombre de domaines particuliers, y compris les questions difficiles.

Le livre est divisé en quatre grandes parties ("Origine, étapes et géographie du processus génocidaire", "La Shoah en France", "Enjeux mémoriels et éducatifs", et "Questions sensibles") et une vingtaine de contributeurs abordent des questions aussi différentes que la place des ghettos dans la politique génocidaire, la shoah par balles, le sauvetage des juifs dans les territoires soviétiques occupés, les persécutions contre les Roms, la politique de Vichy, la réalité de la déportation des juifs de France, l'engagement des juifs dans la résistance à l'occupant, l'aide et le sauvetage des juifs de France, les effets des visites scolaires à Auschwitz, la connaissance qu'avait les Alliés du génocide, l'Allemagne et le monde musulman, et une "Histoire du négationnisme" (consacrée au Front national, alors que les antisémites d'aujourd'hui se retrouvent plutôt dans la mouvance islamique... Dommage).

En restant aux questions historiques (et non aux regrettables digressions politico-actuelles), le livre apporte indiscutablement beaucoup. Vaste synthèse réalisée avec la participation de spécialistes de ces questions, elle est à la fois précise, documentée et adaptée au grand public.

Passés/Composés, Paris, 2021, 413 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3521-1.

Pour commander directement le livre : ici.

Génocide
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2021 2 19 /10 /octobre /2021 00:01

Les visiteurs de l'histoire

Bruno Solo

Voici un livre tout à fait original et qui peut faire apprécier l'histoire à un public jusqu'ici étranger à la discipline. L'artiste imagine avoir invité à sa table une série de grands personnages de l'histoire de France et dialogue avec eux.

Au fil des chapitres, nous croisons successivement Clovis, saint-Eloi, Alcuin (conseiller de Charlemagne), Alienor d'Aquitaine, Christine de Pizan, Michel de l'Hospital, Theophraste Renaudot, René-Robert Cavelier de La Salle, Charles d'Eon de Beaumont, Louise Michel et Georges Mandel. Au fur et à mesure, page après page, sans avoir l'air d'y toucher, avec quelques questions pertinentes, il amène ses invités à raconter leur histoire et à préciser certains points restés obscurs de l'historiographie. Ce faisant, il brosse à chaque fois le tableau d'une époque, présente les différents intervenants de chaque dossier et évalue leurs attitudes respectives. Mine de rien, et sans l'avoir réellement cherché, nous avons donc une suite de mise en situation, du Ve au XXe siècle. Les thèmes abordés sont par ailleurs souvent différents, du conseiller du prince à l'explorateur, de l'agent secret à la militante de la Commune, ce qui permet aussi à nos héros de poser quelques règles et principes.

Un livre agréable et facile à lire, qui peut se "picorer" sans respecter l'ordre des chapitres, et qui, comme l'animateur de Nota Bene l'explique dans sa postface, permet d'élargir le spectre des lecteurs de livres d'histoire.

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 302 pages.

ISBN : 9782268106106

Pour commander directement le livre : ici.

Humour et histoire
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2021 1 18 /10 /octobre /2021 00:01

Les guerres des années folles

1919-1925

François Cochet (Dir.)

Contrairement à une idée reçue la paix n'est de retour ni en novembre 1918, ni en juin 1919. Pour les soldats français, mais pas seulement, elle se poursuit même avec une vraie intensité.

Les dix chapitres de ce gros livre nous entraînent donc de la définition de l'environnement et de la présentation de la situation internationale en 1918-1919 (armistices, traités de paix, démobilisations, etc.) aux réformes et réorganisations militaires de l'après-guerre dans les principaux pays (France, Royaume-Uni, Etats-Unis, Italie, Allemagne) par François Cochet (chap. 1 et 10). Entre ces deux points de synthèse, Michaël Bourlet nous rappelle la situation très particulière des Etats-Unis, qui en dépit des 14 Points de Wilson poursuivent leur politique interventionniste en particulier en Amérique latine et en Chine (chap. 2) ; Julie d'Andurain nous parle de "la guerre continuée" au Levant ("Mandats coloniaux vs droit des peuples"), puis de la guerre du Rif, "laboratoire des guerres irrégulières" (chap. 3 et 6) ; et Jean-Noël Grandhomme revient sur la dislocation de l'empire austro-hongrois et les difficultés (voire les conflits) entre les Etats successeurs ou avec la Hongrie (chap. 4). Sous la signature d'Olivier Dard, le chapitre 5 tient davantage de l'histoire politique sous le thème "Refouler la révolution bolchevique", en particulier Allemagne, Italie, France. Philippe Chassaigne nous propose ensuite (chap. 7) une brillante synthèse des difficultés de l'empire britannique, d'Irlande en Egypte et d'Irak aux Indes ; puis Sylvain Schirmann analyse la (difficile) situation de la fragile jeune république de Weimar (chap. 8) entre révolutionnaires et corps francs, confrontée à l'application du traité de Versailles et où le poids culturel de l'empire wilhelmien reste important. Enfin, Emmanuel Mattiato détaille la situation italienne à partir du mythe de "la victoire mutilée" jusqu'à l'installation au pouvoir du régime fasciste en passant par l'aventure de Fiume. Il en ressort que les armées ne sont pas au repos, loin de là, et que les aspirations des peuples à la paix restent encore à satisfaire...

Voici donc la mise en lumière d'évènements souvent très peu connus (ou mal connus) du grand public. Bravo à François Cochet et aux contributeurs qu'il a su rassembler pour avoir rédigé ce volume aussi clair et pédagogique que précis et exact dans des domaines peu souvent abordés. Vivement recommandé.

Passés/Composés, Paris, 2021, 399 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3116-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Guerres d'après-guerre...
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2021 7 17 /10 /octobre /2021 00:01

Le dernier carré

Combattants de l'honneur et soldats perdus

Jean-Christophe Buisson et Jean Sévillia

Voici un livre original, entre histoire et romantisme, entre histoire et mémoire oubliée, entre histoire et panache. Voici un résumé de l'histoire dans le temps de ces soldats qui se sont battus jusqu'au bout même si la défaite ou la mort paraissaient être l'issue inéluctable de leur combat.

Les 25 chapitres nous transportent de la bataille des Thermopyles en 480 avant J.-C. à la bataille de Kobané, "le Stalingrad kurde", en 2014. Au fil des chapitres, des évènements très différents, comme le suicide collectif de Massada en 73 après J.C., la chute de Montségur en 1244, la guerre des Camisards en 1702-1704, la lutte des derniers Jacobites en Ecosse ou celle des tribus indiennes alliées des Français en Canada. Pour le XIXe siècle, relevons la révolte vendéenne pendant les Cent-Jours et la diaspora napoléonienne en Amérique après 1815 ; les combats oubliés d'un Indien sudiste à la fin de la guerre de Sécession ; la disparition de l'éphémère empire du Mexique en 1867 ou la lutte des zouaves pontificaux à Rome en 1870. Pour le XXe siècle, nous retrouvons l'Irlande à la fin de la guerre civile en 1923, l'agonie des armées russes blanches jusqu'en Tunisie entre 1920 et 1924, la révolte des Cristeros au Mexique au milieu des années 1930, les derniers bataillons nazis en 1945, les maquis républicains en Espagne franquiste jusqu'au début des années 1950 et ceux des 'Frères de la forêt' en Lituanie à partir de 1944. Les derniers chapitres traitent d'Alger 1962, des guérillas anti-communistes en Asie du sud-est dans les années 1970 et de la lutte des chrétiens libanais jusqu'en 2000. Pour ma part, je contribue par un texte sur les derniers combats des troupes de la ligne Maginot en juin 1940. Des chapitres brefs, dynamiques, à la fois sensibles et précis. Des récits de courage, de fidélité à un idéal ou à une foi, de sens de l'honneur et de sacrifice.

Une histoire des combattants qui ont refusé de capituler devant l'apparent inévitable.

Perrin, Paris, 2021, 383 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-262-09660-1.

Por commander directement le livre : ici.

Combats pour l'honneur
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2021 1 27 /09 /septembre /2021 00:01

Atlas géopolitique mondial

2022

Alexis Bautzmann (Dir.)

Nouvelle édition  de ce désormais classique atlas géopolitique. Bénéficiant du soutien du magazine Carto pour sa cartographie, il se distingue dans la production générale.

Le volume est divisé en six grandes parties, les cinq premières correspondant à des zones géographiques, la dernière abordant des sujets thématiques. La crise du Covid 19 est présente pratiquement pour chaque continent et pour l'Europe on notera les pages consacrées au Brexit pour le Royaume-Uni, à la Ndrangheta pour l'Italie, aux rapports entre la Serbie et le Kosovo, à la question turque à l'égard de Chypre comme de la Grèce et enfin à la guerre du Haut-Karabagh. Pour le Moyen-Orient, les inquiétudes portent sur le Liban ("en danger de mort") et sur les Chrétiens d'Orient ("Vont-ils disparaître ?"). Les crises et guerres (Syrie, Yémen, Libye), mais aussi la fragilité de certains Etats (Jordanie, Koweit) sont particulièrement bien présentées. Entre coups d'Etats, transitions délicates, trafics en tous genres, l'Afrique ne semble pas prête de se redresser, et l'on relève les pages consacrées au Darfour ("Un conflit sans fin") et à la Somalie ("Un Etat sans Etat"). Pour l'Asie, les auteurs présentent Wuhan, foyer d'origine du Covid, et le trafic de pangolins, ce malheureux animal suspecté d'être le porteur du virus. Entre la Chine (et ses tensions avec l'Australie), l'Inde, l'Afghanistan, la Birmanie, Hong-Kong, etc. les foyers de crise ne manquent pas et l'on note la double page consacrée au "nouveau Grand jeu" en Asie centrale entre la Russie et la Chine. Pour les Amériques, cinq coups de projecteur sur les Etats-Unis post-Trump, ainsi qu'un point de situation sur les difficultés intérieures au Pérou, en Bolivie, au Guyana, à la Jamaïque et à Cuba. Enfin, les présentations thématiques portent notamment sur le tourisme mondial à l'épreuve de la crise sanitaire, sur l'évolution de l'Arctique et sa prochaine nouvelle route maritime, le bitcoin et la monnaie virtuelle, etc. 

Un volume utile, très bien fait, excellement illustré : la confirmation d'une belle réalisation.

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 206 pages. 22,50 euros.

ISBN : 978-2-268-10586-4.Pour commander directement le livre : ici.

Géopolitique
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile