Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 07:00

La Marine sous l'empire

La Revue Napoléon - hors-série n° 1

Un numéro tout à fait passionnant pour cet été, car la France napoléonienne a la réputation (assez justifiée) d'être restée une puissance essentiellement continentale. Ce hors-série, dont Philippe Lamarque est le rédacteur principal aux côtés de Ronald Pawly, nous propose donc une synthèse et un bilan de ce que fut la marine impériale. On constate qu'en dépit des idées reçues, l'effort fut particulièrement important, en particulier grâce au ministre Denis Decrès, auquel un article est consacré. En 1815, la marine impériale est plus puissante qu'au débu du règne. Trois coups de projecteurs terminent ce numéro : "Le siège d'Anvers en 1814", soutenue par une marine affaiblie ; "L'enfer des pontons", effrayantes prisons flottantes britanniques ; et "La rivalité de la plume et du glaive", sur les rapports conflictuels entre les officiers qui commandent à bord des navires et ceux qui administrent la marine. Un numéro d'été réellement agréable et intéressant.

Guerre navale
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 06:20

De la cavalerie aux Forces spéciales

L'histoire du 13e régiment de dragons parachutistes

Jean-Dominique Merchet

Dans la série des albums régimentaires d'un genre nouveau, qui au-delà de la seule mise en valeur de l'unité apportent effectivement quelque chose en termes de connaissances, voici une belle réalisation sous la direction du journaliste Jean-Dominique Merchet, qui rend un légitime hommage au beau régiment des dragons de l'impératrice.

L'album s'ouvre sur une présentation autour de celle, Alix princesse Louis Napoléon, qui est devenue en avril 1959 la marraine de ce régiment, placé en 1857 sous la protection de l'impératrice Eugénie. Les chapitres successifs détaillent chronologiquement son histoire récente, des années 1950 aux opérations actuelles, rédigés par des auteurs ayant un lien fort avec l'unité, dont plusieurs anciens chefs de corps. Après la guerre d'Algérie, la spécialité "renseignement" se cumule avec celle de "parachutiste" pour donner naissance au régiment spécialisé de recherche profonde de l'armée française, au sein duquel les spécialités les plus pointues (en particulier dans le domaine des transmissions) sont indispensables. Des textes un peu plus courts apportent des éclairages variés et des informations complémentaires, comme celui du lieutenant-colonel Bourrel -respectueux et amical salut- qui présente le rôle de la station directrice dans les années 1970 et l'action de son personnel. Une grande partie est consacrée bien sûr au 2e escadron de Langenargen, à des souvenirs d'officiers et de sous-officiers, sans oublier un clin d'oeil à la MMFL de Postdam pendant les années 1980 et plusieurs références aux exercices "Eugénie". Puis, à partir du début des années 1990, la génération des OPEX telles que nous les connaissons : Daguet, la Somalie, les Balkans, etc... Enfin, dernière période à partir de 2002, le temps des Forces spéciales, avec en points d'orgue l'Afghanistan et toujours l'Afrique. Globalement, la partie historique est beaucoup plus détaillée que celle qui traite des opérations les plus récentes, et finalement on en apprend fort peu sur "l'actualité" du 13e RDP, très rapidement évoquée. Traditionnellement, l'ouvrage se termine par la liste des chefs de corps et la présentation des différents escadrons par les capitaines, puis un hommage aux morts du régiment en opérations et un index des (nombreux) sigles utilisés.

Comme de coutume, de très nombreuses photos ponctuent le texte (certaines auraient mérité d'être reproduites dans un format plus grand). Un bel album grand public en hommage à un beau régiment, que les historiens utiliseront pour la période antérieure à 1990.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2015, 207 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-36445-048-6.

Dragons de l'impératrice
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Armes unités services
commenter cet article
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 07:00

Le débarquement de Provence

Batailles Aériennes - n° 73

Un numéro d'autant plus intéressant qu'il est rédigé par un passionné absolu de son sujet et qu'il traite d'épisodes rarement abordés de la Seconde guerre mondiale. Guy Julien s'intéresse en effet dans cette première partie (second volume à suivre) aux opérations aériennes au-dessus de la Méditerranée et de la Provence, globalement entre le débarquement de novembre 1942 en Afrique du Nord et celui de Provence en août 1944. On peut légitimement supposer que tout y est pour les deux alliances en lutte : les unités, les chefs et les pilotes, les appareils et leurs marquages, les bases, les missions de tous types (bombardement, chasse, reconnaissance), y compris les moins connues comme celles conduites par les Allemands avec leurs premiers engins radio-guidés "Fritz X", ou celles de photographies aériennes des Alliés. Dans un large triangle entre Lyon, Nice et Montpellier, une guerre bien réelle dont on parle fort peu. Les illustrations sont comme toujours extrêmement nombreuses et souvent originales, tandis que profils et tableaux complètent le numéro. Une suggestion pour la deuxième partie : faire davantage le lien entre opérations aériennes et opérations terrestres, les unes et les autres étant naturellement complémentaires.

Guerre au-dessus de la Méditerranée
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 06:00

La stratégie oubliée

Périclès, Frédéric le Grand, Thucydide et Cléon

Hans Delbrück

Traduit et présenté par Joël Mouric

En proposant aux lecteurs français cette traduction d'un ouvrage de référence de l'un des plus grands historiens et penseurs allemands des questions stratégiques, Joël Mouric rend service à tous. En effet, si Hans Delbrück a été tout particulièrement reconnu pour ses travaux à la fin du XIXe siècle, il a, depuis, été considérablement oublié et l'on n'évoque parfois ses écrits qu'à la marge ou dans des articles d'un format limité.

Le raisonnement de Delbrück et par suite le débat intellectuel et doctrinal portent sur la conception même de la guerre et des opérations militaires : s'agit-il de détruire totalement l'ennemi, de l'anéantir, pour remporter une victoire (momentanément) incontestable, ou de l'amener par des procédés divers à composer, à le fatiguer pour l'obliger à accepter la négociation ? Dans les premières pages, s'appuyant sur Delbrück et Aron, Joël Mouric procède en particulier à une sévère critique de Ludendorff pendant la Grande Guerre. Le coeur du volume est constitué par le texte du théoricien allemand La stratégie de Périclès expliquée par la stratégie de Frédéric le Grand, avec cette méthode expliquée après avoir présenté sa conception des travaux de l'historien : "Ce que j'apporte de neuf ne vient pas de la répétition de l'étude des sources grecques, mais seulement de l'étude des aspects techniques de l'histoire de la guerre, non de la critique des sources, mais de l'analyse critique des faits". Passant de Périclès et de la guerre du Péloponnèse aux campagnes de Frédéric le Grand et aux écrits de Clausewitz qu'il prolonge et qu'il complète, il s'intéresse tout particulièrement à la "seconde espèce de la stratégie", celle qui privilégie la manoeuvre et n'hésite pas devant les tactiques d'évitement. Peu à peu, s'appyant sur l'analyse des forces en présence et leur emploi, il en tire les enseignements ("La plus grande force, dans la stratégie de harassement, reste toujours le temps, et par conséquent l'une de ses lois fondamentales est l'économie des forces") avant de centrer sa réflexion sur les aspects politiques et politico-militaires : questions de la "localisation" d'un conflit, des fronts périphériques, de la cohésion interne d'un pays en guerre, des avantages relatifs et du rapport "défensive/offensive", etc.

Le texte, très dense, est parfois un peu ardu. Il demande parfois une solide attention pour être suivi, et il n'est pas inutile d'avoir une connaissance minimale en amont de l'organisation militaire et des principaux conflits de la Grèce antique. Mais, au-delà, le livre passionnera indiscutablement tous ceux qui réfléchissent aux questions de conduite générale de la guerre et aux interactions entre le politique et militaire. Il suscitera aussi des controverses (car les analyses de Delbrück ne sont pas toutes parfaitement abouties et certains peuvent être discutées). Tant mieux. Les progrès de la réflexion sont à ce juste prix.  

Economica, Paris, 2015, 180 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-7178-6806-7.

Un maître allemand
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Stratégie et principes de la guerre
commenter cet article
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 07:00

Les Chevau-légers lanciers français

Traditions - n° 3

Un numéro spécial entièrement consacré sur plus de 110 pages aux régiments de Chevau-Légers lanciers français, de leur création en 1811 à partir de régiments de Dragons à leur dissolution au lendemain de la Restauration. Ces régiments armés de lances seront chargés de missions de protection des flancs et des arrières des armées napoloniennes, et de reconnaissance. Les amateurs d'uniformologie y trouveront (avec de très belles illustrations) tout le détail de la moindre évolution du casque ou des broderies, mais on apprécie également le récit très précis de leur emploi pendant les campagne de Russie, d'Allemagne, de France et les Cent-Jours. Quelques personnages exceptionnels sont présentés, dont un article sur le colonel Sourd, l'un des grands héros de l'empire.

Pour commander directement chez l'éditeur : ici.

Cavalerie légère
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 06:00

Le siècle d'or de l'Espagne

Apogée et déclin, 1492-1598

Michèle Escamilla

Une impressionnante synthèse dans la bibliographie récente. Sur ce brillantissime XVIe siècle espagnol, qui voit Madrid devenir la capitale d'un empire sur lequel le soleil ne se couche jamais, Michèle Escamilla (déjà auteure en particulier d'une biographie de Charles Quint avec Pierre Chaunu, ce qui est une référence) s'impose avec élégance comme une excellente spécialiste.

L'ouvrage est divisé en quatre grandes parties d'ampleur inégale. Le première, "Les rois catholiques", nous présente la marche vers l'unité des monarchies "espagnoles" marquée par le mariage d'Isabelle de Castille et de Ferdinand d'Aragon, unité dont l'église constitue une donnée essentielle. Parallèlement à cette unification de la péninsule, les dépendances extérieures se multiplient déjà, de Méditerranée en Atlantique. Cela nous vaut quelques belles pages sur les politiques africaine et italienne de Ferdinand et de son épouse. La seconde partie, "D'une dynastie à l'autre", la plus courte, explique comment à partir du mariage de 1495 entre les héritiers de la dynastie espagnole et ceux des Habsbourg, par suite de décès successifs, la couronne va revenir à celui qui deviendra Charles Quint : "Le bouleversement dynastique causé par ce balayage morbide autour des Rois Catholiques eut des conséquences d'une incalculable portée". A l'issue d'une période de régence, Charles de Gand, d'éducation essentiellement germanique et de culture flamande, réunit sous son spectre le Saint-Empire, les terres de Bourgogne et l'héritage espagnol, sur fond d'opposition cependant avec les Cortes, au point que la Castille entre presque en révolution en 1520. Le règne de Charles Quint fait ainsi l'objet de la longue troisième partie, et l'auteure insiste sur les aspects militaires et diplomatiques (lutte contre la France et les Ottomans), mais aussi bien sûr sur la question religieuse du fait du développement de la réforme luthérienne dans les terres d'empire. Un règne long et épuisant : "L'Espagne sortait certes très éprouvée, quasiment ruinée, de ses quarante années de règne, mais elle y avait acquis un rang primordial dans le concert européen". La dernière partie enfin, "Le règne de Philippe II", est d'abord marquée par l'apogée de la dynastie et de l'Espagne elle-même, puisque le souverain exerce son autorité à partir de l'Escorial qu'il ne quitte que rarement. La politique de Madrid est encore davantage placée sous le signe de la défense de la religion catholique et s'intéresse essentiellement à la Méditerranée. Sous la splendeur apparente, les faiblesses existent déjà : "Sur le plan extérieur, en Espagne, une lente dégradation s'annonçait irréversible au niveau démographique -avec une baisse encore peu perceptible pour le commun des contemporains, mais bien réelle et repérée par une élite intellectuelle- et, sur le plan économique, bien ressentie par la population". Après l'annexion du Portugal, la (difficilement organisée et conduite) désastreuse expédition de l'Invincible Armada, sur fond d'action des corsaires anglais contre le commerce transatlantique espagnol, marque une guerre terrible contre l'Angleterre, qui va encore durer pendant de longues années, contribuant à affaiblir financièrement davantage encore le pays tandis que son coût suscite une opposition intérieure croissante. Et finalement, "la ruine ? c'est certain. Mais la grandeur aussi, la gloire...", dont l'Espagne contemporaine conserve dans sa mémoire le souvenir à la fois ému et douloureux.

Un ouvrage de référence, parfaitement référencé, qui séduira tous les amateurs d'histoire européenne.

Tallandier, Paris, 2015, 847 pages. 29,90 euros.

ISBN : 979-10-210-0525-9.

Apogée d'une puissance
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Europe du Sud
commenter cet article
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 06:00

Le peuple forge ses fers

suivi de Du despotisme

Jean-Paul Marat

Il est toujours intéressant de retourner vers les textes originaux et il faut se faciliter de la réédition de ces deux courts extraits des Chaînes de l’esclavage (1792) sous la forme d’une petite brochure très abordable.

En effet, pour la plupart, le nom de Marat est surtout connu pour son assassinat par Charlotte Corday et l'on se contente généralement de l'associer aux excès les plus meurtriers de la Révolution. Le premier article (11 pages), « Le peuple forge ses fers », entend démontrer à travers une longue série d’exemples historiques (de la Rome antique à l’Angleterre de Jacques II) que la masse populaire ne cherche finalement qu’à se jeter dans les bras d’un sauveur auquel elle abandonne facilement ses droits et sa liberté, et donc que les corps constitués intermédiaires (élus locaux, magistrature, armée, clergé, commerçants et producteurs, etc.) n’ont ni la force ni l’envie d’organiser la résistance : « Le peuple ne se laisse pas seulement enchaîner : il présente lui-même la tête au joug … A l’exception d’un petit nombre de têtes saines, le peuple n’est composé que d’imbéciles, toujours prêts à courir au-devant de leurs fers ». Rappelons que le texte a été rédigé en 1792… Le second article (26 pages), « Du despotisme », poursuit le raisonnement et veut démonter le mécanisme d’accaparement du pouvoir et de marche vers l’absolutisme. Les exemples historiques (Richelieu, Jacques II, Auguste, etc.) se poursuivent pour expliquer qu’après une phase de répression généralement sanglante, le monarque cherchera à accabler la population avec une justice aux ordres, des impôts spoliateurs, le contrôle de l’édition : « Une fois sous le joug, et convaincus de l’impossibilité de le rompre, les sujets ne songent plus qu’à se consoler du malheur de leur situation … Incapables et indignes d’être libres, ils commencent par dédaigner la liberté, et à vanter le repos dont ils jouissent dans les fers ».

Une petite brochure intéressante (ne serait-ce, outre le style de l'écriture, que parce qu'elle explique des références culturelles et historiques d'un certain nombre de responsables révolutionnaires) qui annonce et justifie en quelque sorte les excès de la Montagne. Elle nous rappelle indirectement que, pour calmer les Romains de la décadence, les empereurs devaient fournir « du pain et des jeux », mais aussi que, trois ans avant la rédaction de ce texte, déjà, la Déclaration des droits et des devoirs de l’homme et du citoyen précisait que face à l’oppression, l’insurrection est le plus sacré des devoirs…

Berg International, Paris, 2015, 46 pages, 6,- euros.

ISBN : 978-2-37020-048-8.

Pour commander directement : ici.

L'Ami du Peuple
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire politique
commenter cet article
28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 06:00

La puissance militaire

Questions Internationales - n° 73/74

Double intérêt pour ce numéro de Questions Internationales, puisqu’il examine à la fois sous l’angle de l’histoire et sous l’angle de l’actualité (voire de la prospective) la question de la puissance militaire, prérogative régalienne s’il en est. Pas moins de 20 articles donc pour ce numéro thématique, avec quelques belles signatures. Christian Malis, Michel Goya, Corentin Brustlein, Olivier Schmitt ou Frédéric Charillon par exemple s’interrogent sur l’emploi des moyens militaires dans les conflits (ou face aux menaces) d’aujourd’hui, les évolutions de la notion de puissance et le poids relatif de la France (en particulier par rapport aux Etats-Unis et à l’Otan). La partie plus historique (consacrée à « La puissance militaire dans l’histoire de quelques grands empires ») nous transporte des campagnes d’Alexandre le Grand à la conquête coloniale au XIXe siècle. Résumer en quelques pages de telles épopées conduit naturellement à des raccourcis qui peuvent surprendre, mais l’ensemble constitue un bel effort de synthèse et de présentation générale, d’autant que de nombreux encarts (de Georges-Henri Soutou, Joseph Henrotin, Olivier Zajec, Philippe Chapleau, etc.) complètent ce dossier sur des points particuliers et qu’une solide bibliographie de référence (en français et en anglais) est présentée pp. 157-158.

Une publication qui sera d’une grande aide en particulier pour les étudiants.

Puissance
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Stratégie
commenter cet article
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 06:15

Les Chrétiens d'Orient

Une histoire millénaire, un avenir incertain

Diplomatie - n° 75

Belle conjonction, par rapport au magazine précédent, avec ce numéro de juillet-août du magazine Diplomatie qui consacre une dossier d'une vingtaine de pages aux Chrétiens d'Orient dans leur diversité, y compris les Coptes, mais surtout à leur situation très difficile actuellement dans les Etats de la région. Une pagination relativement importante est également consacrée aux relations américano-israéliennes, tandis que quatre articles traitent de l'approvisionnement énergétique (gaz) de l'Europe. La rubrique finale "Alertes internationales" permet de visualiser en quelques cartes les zones de crise et les "pays nécessitant une attention particulière". Plaisant à lire et intéressant sur le fond.

Moyen-Orient (2)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 06:00

Bilan géopolitique 2015

Moyen-Orient - n° 27

Constatant un état de fait ("Daech a réussi un tour de force en un temps record : devenir un acteur légitime"), et exprimant une crainte ("Le moment Daech peut durer longtemps"), la rédaction propose dans son désormais classique bilan annuel un gros dossier sur le "Moyen-Orient" compris au sens très large. On note en particulier les 23 "Fiches pays", de la Mauritanie à l'Afghanistan, accompagnées de nombreux chiffres et de cartes pertinentes ; mais aussi les deux articles sur l'organisation de l'Etat islamique et le quotidien du Hezbollah libanais Daech et d'Al-Qaïda. Pour la partie 'Histoire', un texte sur le génocide arménien et un sur la campagne de Gallipoli.

Moyen-Orient (1)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile