Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 06:39

Notre espion chez Hitler

Paul Paillole

Très intéressante et très utile réédition en format 'poche' d'un ouvrage indispensable pour quiconque veut connaître l'activité des services de renseignement français à la veille et au début de la Seconde guerre mondiale.

Affecté en 1935 au 2e bureau (service de renseignement et de contre-espionnage) comme lieutenant ancien, Paul Paillole quitte le service actif en 1955 comme colonel : il a effectué la quasi totalité de sa carrière dans les "services". C'est dire si son témoignage est de première importance. En particulier pour la période traité, durant laquelle il fut au coeur d'une des plus grosses affaires d'espionnage (dont il précise qu'elle "dépasse en conséquences scientifiques, stratégiques et tactiques celle de l'Allemand Sorge"), français d'abord, puis avec la guerre et la défaite reprise par les Britanniques : le dossier Enigma, la mystérieuse et très performante machine de chiffrement allemande. Sans fioritures inutiles, dans un style simple et clair, en précisant toujours les données essentielles, il nous entraîne ainsi, à partir de 1931, autour d'Hans-Thilo Schmidt, cet informateur des services français dont le frère était particulièrement bien placé dans l'organisation militaire du Reich.  Outre tout ce qu'il narre sur l'aspect "technique" du déchiffrement d'Enigma, l'auteur confirme que l'information selon laquelle la Belgique serait (une nouvelle fois) la première victime à l'ouest a été transmise à Paris. Il évoque également les informations relatives, dès le printemps 1939, aux préparatifs contre la Pologne, et il traite de la contribution polonaise à . Paillole cite fréquemment ces principaux interlocuteurs, et à propos de la percée allemande de Sedan et son exploitation par les Allemands, ce commentaire du colonel Rivet  le 1er juin : "Une fois de plus, nos chefs ont refusé de se soumettre aux faits. Ils se laissent porter par leurs idées préconçues". La dernière partie de l'ouvrage est consacrée aux années 1940-1943 et à l'action de l'auteur (toujours dans le domaine du contre-espionnage et du renseignement) dans la résistance puis à partir de 1943 d'Algérie.

Un livre essentiel pour traiter du rôle des services français, face à l'Allemagne et dans un environnement interallié, durant cette période.

Nouveau Monde éditions 'poche', Paris, 2013, 341 pages. 8,50 euros.

ISBN : 978-2-36583-381-3. 

A l'origine du déchiffrement d'Enigma
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Renseignement - Espionnage
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 06:36

En revenir ?

Inflexions  -  n° 23

Ce numéro de l'été de la revue du dialogue entre civils et militaires aborde un thème à bien des égards à la fois encore trop mal connu dans ses réalités et parfoisbien sombre. Il faut donc remercier les auteurs (militaires, mais aussi professeurs, médecins, psychologues, sociologues, industriels, etc.) d'avoir su l'aborder de façon aussi fine, subtile et précise à la fois.

A partir des textes et exemples de l'Antiquité grecque (Frédéric Paul) jusqu'au sas de Chypre (Virginie Vautier), dans une vraie perspective historique (François Cochet), de l'exemple américain du Vietnam (J.-C. Barry) à la reconnaissance des sacrifices (Xavier Boniface et Hervé Pierre), on regrette de ne pas pouvoir tout citer. C'est riche, dense, bien écrit et d'un apport réel à la réflexion. Dans les 'varia', on relève l'article de Nicolas Séradin sur "Indochine : du soldat-héros au soldat-humanisé".

Commande et abonnement : DILA, 23 rue d'Estrées, CS 10733, 75345 Paris cedex 07.

 

Heureux qui comme Ulysse...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 06:33

La Suisse, nation militaire

Sécurité Globale  -  N° 22

Nul besoin de discours ronflants ou de fanfaronnades pour convaincre les Suisses de l'importance de leur défense. "Un citoyen sans fusil n'est qu'un contribuable" ! Vieille et atypique nation militaire... Faut-il donc être neutre pour croire en sa défense ?

Cet excellent dossier du numéro 22 de Sécurité Globale mérite d'être lu, et relu. Parmi les articles, on relève en particulier ceux de Laurent Schang ("Tout Suisse aime l'armée"), de Pierre Streit ("La culture stratégique suisse : entre continuités et ruptures") et celui d'Alain Baeriswyl ("Préparer l'infanterie aux guerres du nouveau Moyen-Âge"). Dans les rubriques Varia et Libre opinion, on retient également Patrick Saint-Sever et Bertrand Quiminal pour leur article sur "Pour une géopolitique de nos futurs : au-delà de l'hypocrisie" (sur les arcanes de la crise financière actuelle) et (même si nous ne sommes pas d'accord) celui de Charles Lambert sur "Les ESSDD en France : l'âge de raison".

Un numéro de référence.

Pour se procurer la revue : Sécurité Globale, éditions ESKA, 12 rue du Quatre-Septembre, 75012 Paris.

Pas de démagogie en pays neutre...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 06:30

Les combattants de l'ombre

Arte  -  16 au 30 juillet

Chaque mercredi, une série de 6 documentaires de 52 minutes, en trois soirées :

- le 16 juillet à partir de 22h45 : "Les débuts difficiles", et "La résistance s'organise (19141-1942)",

- le 23 juillet à partir de 22h30 : "La résistance face au génocide (1942-1943)", et "La résistance se radicalise (1943)",

- le 30 juillet à partir de 23h00 : "La résistance dans la tourmente (1943-1944)", et "Illusions et désillusions (1944-1945)".

 

L'histoire à la télévision
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 06:45

Liberté pour l'histoire

Histoire, mémoire et lois : des rapports ambigus

Pierre Nora

Canal Académie, la radio web des académies françaises, remet en ligne un entretien datant de 2009 avec Pierre Nora autour de son livre éponyme. Outre qu'en quatre ans certains passages n'ont pas pris une ride, loin de là, il est également intéressant d'essayer d'identifier si ce message a été entendu...

Pour écouter : ici.

Histoire et lois mémorielles
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 06:40

Les derniers jours des Romanov

Le complot germano-bolchevique raconté par les documents

Robert Wilton

Le personnage de Robert Wilton, journaliste du Times en Russie au moment de la révolution bolchevique, n'est pas inconnu des historiens. Il a publié en 1920 en Angleterre un ouvrage polémique, rapidement traduit en français, parfois repris depuis, souvent cité mais à notre connaissance jamais réédité en France, couvert d'une opprobe générale, et qui attribue (globalement) à un complot judéo-bolchevique le renversement et l'assassinat de la famille impériale. Par ailleurs, probablement lié aux services britanniques, l'auteur lui-même est une personnalité étonnante.

Dans un avertissement au lecteur en tête de l'ouvrage, l'éditeur tente d'expliquer sans l'exprimer clairement que le livre peut-être "dérangeant", "accusatoire" ou "orienté". Disons le clairement : antisémite. De fait, tout au long de l'ouvrage se multiplient les assertions visant à faire de Nicolas II et de sa famille les victimes de "l'or allemand", de l'idéologie révolutionnaire et de la haine des juifs.Il s'appuie essentiellement sur les pièces qu'il prétend avoir sauvé du dossier du juge Sokolov (dossier dont Marc Ferro fait une des pièces essentielles de l'affaire, voir notre recension de La vérité sur la tragédie des Romanov, ici). Sur l'ensemble du livre, il est difficile d'adhérer à la thèse de l'auteur, très marquée par la rudesse des luttes de l'époque. Il n'en demeure pas moins qu'il s'agit d'un témoignage du temps, aussi bien des événements (il raconte ses traversées des immensités russes dans des circonstances parfois rocambolesques) que des bouillonnements idéologiques et de la radicalisation du discours.

Désormais, plutôt que de citer ou de rejeter ce livre devenu introuvable sans l'avoir effectivement lu, les amateurs peuvent travailler à partir d'une réédition, et en décrypter  tous les ressorts, toutes les erreurs et toutes les ambigüités.

Editions Energeia, Saint-Nazaire-en-Royans, 2012, 365 pges, 27 euros.

ISBN : 978-954-2944-0-7. 

Complot autour des Romanov ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 06:35

Guerre de Syrie, juin-juillet 1941

Bataille de Damour

Jacques Favreau

Voilà une histoire aussi complète que possible, semble-t-il, des combats qui opposent, à l'été 1941, Britanniques et Français Libres d'une part, troupes fidèles au gouvernement de Vichy d'autre part.

Hélas pour l'auteur, l'ouvrage commence par une présentation du contexte qu aborde la question de l'établissement du mandat français au Levant. Or, toute personne ayant travaillé cette période dans les archives (Défense et Affaires étrangères) constatera immédiatement que le premier chapitre ne repose que sur du sable, très probablement quelques articles de presse de l'époque et les témoignages d'autojustification publiés après les événements (voir par exemple "La guerre de Cilicie" ou "Le mal français"). Faire d'un résumé des positions du Bulletin du comité de l'Asie française une référence en histoire n'est pas vraiment crédible. C'est dommage, car on entre alors dans le coeur du sujet avec un sentiment défavorable.

Fort heureusement, à partir des pages 37-40, l'étude change de portage. En plus d'une vingtaine de brefs chapitres (parfois quatre pages simplement), Jacques Favreau entre dans le détail des opérations Merkur et Exporter, des forces en présence, de la bataille de Damas et des combats du Chouf. Visiblement plus à l'aise pour "décortiquer" les opérations militaires, l'auteur précise le rôle et la place des grandes unités, les missions propres à certaines armes, mais revient aussi sur la vie quotidienne dans la ville attaquée.  La conclusion est sans appel : en dépit de la bravoure individuelle des combattants auxquels l'auteur rend hommage, "Damour sera un exemple de résistance sur place sans possibilité de contre-attaquer" : un "énorme cafouillage" qui, à certains égards, n'est pas (selon nous) sans rappeler différentes phases de la campagne de France du printemps 1940 (aucune coordination de commandement, absence de réserves, méconnaissance du renseignement, etc.). On apprécie les quelques cartes, et l'on note que l'essentiel des sources est constitué par le carnet de campagne du lieutenant Favreau, par des "entretiens de l'auteur avec les amis de son père, colonels et généraux ayant combattu en Syrie", et par divers autres témoignages oraux ou écrits personnels, ce qui constitue à la fois une force (mise à disposition des chercheurs de nouvelles sources) mais aussi une faiblesse (limitation à un groupe homogène et identifié). 

Au bilan, un ouvrage important car il met l'accent sur un aspect particulier de la guerre franco-anglo-française de Syrie en 1941, mais qu'il faut impérativement compléter par d'autres ouvrages.

Economica, Paris, 2013, 230 pages, 27 euros.

ISBN : 978-2-7178-6584-4.

Guerre franco-française ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 06:30

La grande guerre des Boers

Champs de bataille thématique  -  n° 32

Un dossier pratiquement complet et bien construit pour ce numéro d'été de Champs de bataille thématique. Des cartes, des illustrations nombreuses, des organigrammes, des encarts : tout pour comprendre la complexité de la situation régionale avant le début de la première guerre anglo-boer, puis l'évolution de la situation politique et militaire, la deuxième guerre d'Afrique australe. Les noms de Kimberley, Ladysmith, Mafeking, Colenso, Spion Kop, etc. résonnent dans nos mémoires, jusqu'à la politique de regroupement forcé et aux camps d'internement ouverts par les Britanniques et aux combats des derniers commandos boers dans le cadre d'une guérilla qui ne pouvait pas vaincre.

Un très bon numéro qui sera apprécié de tous les amateurs.

Guerres d'Afrique australe
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 06:45

Du Bataillon de choc au Mirage

Roland Glavany

Les temps de guerre, en portant au paroxysme certains engagements individuels, sont susceptibles d'offrir de nombreux parcours exceptionnels. Mais qu'en est-il dans les temps ordinaires ? Roland Glavany nous offre ici un splendida témoignage, proté par les mêmes valeurs du 1er bataillon de Choc aux entreprises Dassault.

A 90 ans, avec sept petits-enfants et cinq arrière-petites-filles, Roland Glavany se décide à raconter ses souvenirs. Quelle vie ! Né à Nantes en 1922, il envisage d'entrer à l'école navale ou à l'école de l'air : "Juin 1940. La défaite. Le concours de l'école navale fut interrompu, celui de l'école de l'air 'reporté'. Tout s'écroulait pour nous. Nous avions 18 ans". Il s'engage alors dans la France Libre. Aviateur, il fait le choix de servir à terre, au sein du 1er bataillon de Choc et participe avec son unité à la libération de la Corse, de l'île d'Elbe et de la Provence. Il raconte ses combats, ses amis, parle de ses chefs. On y croise le futur général Gambiez et de Monsabert. Blessé il n'en reste pas moins avec son unité et remonte vers Lyon, puis vers le nord-est dans des circonstances difficiles : "Le 5 septembre, nous dûmes nous arrêter, faute d'essence, à Saint-Albin, près de Mâcon". A nouveau blessé à l'est de Dijon, il connait de longs mois d'hôpital : les opérations, l'attente, les soins, la lecture, la convalescence, et toujours les amis : "Si j'excepte le père Ponchet, aumônier jésuite des scouts, je n'ai pas souvenance d'avoir, en ce temps-là, reçu de conseils d'hommes de plus de 30 ans, soit parce que nos décorations les gênaient, soit parce qu'ils n'en étaient pas capables. Nous étions la jeunesse à l'état pur"

Il retrouve l'aviation (au Maroc d'abord) après la guerre, dans un environnement où se côtoient pilotes originaires de toutes les composantes de l'armée française. Il doute, s'interroge sur son avenir, s'inquiète de ce qu'à Paris "le Parti communiste français exerçait sur les esprits une quasi-dictature", intègre Sup'Aéro puis le Centre des essais en vol. A 28 ans, il trouve sa voie du temps de paix comme pilote d'essai à Brétigny. Ainsi se termine la première partie du livre.

Dans la seconde, il nous décrit par le menu ses vols et son travail, son investissement personnel (intellectuel, moral, physique) sur Mystère II, Super-Mystère, Etendard et enfin Mirage, dont il teste tous les modèles successifs jusqu'au Mirage IIIA (au manche duquel il est le premier pilote à franchir Mach 2) et au mythique Mirage IV. La description de ces séances est parfois saisissante. Il est en Algérie en 1959, à la 5e région aérienne sous les ordres du général Martin, où il commence par servir comme DL auprès de la 10e division parachutiste, "aviateur parmi les paras". Il est en permissions en France lors des "événements d'Alger" et asiste à son retour au démontage progressif du dispositif français : "Notre guerre continuait dans l'incertitude et l'amertume grandissante de mes camarades parachutistes". Dernière mission, retour en métropole et, en quelques pages rapides sa fin de carrière dans l'héxagone. La brièveté du récit final indique bien quelles parties de sa vie et de sa carrière le marquèrent.

Un beau livre de souvenir. Un très beau témoignage qui ravira tous les amateurs d'histoire militaire et aéronautique.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2013, 254 pages, 21 euros.

ISBN : 978-2-36445-023-3.

Quelle vie !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Récits et témoignages
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 06:40

Festival International du Livre Militaire

Coëtquidan - 19/20 juillet 2013

La quatrième édition du Festival international du livre militaire, qui désormais accompagne traditionnellement (à Coët, quand quelque chose a été joué deux fois, cela devient une tradition...) le Triomphe des Ecoles, se déroulera les 19 et 20 juillet. Un très large panel d'ouvrages est proposé aux visiteurs, autour de quatre thèmes : Essais et stratégie, Témoignages, Roman, Jeunesse/bande dessinée.

Pour tous renseignements complémentaires : ici

 

En exclusivité, avant même la mise en librairie, les amateurs pourront se acquérir les actes du colloque organisé à Rennes l'an dernier sur le thème des Petites patries dans la Grande Guerre (Presses universitaires de Rennes). Une opportunité à ne pas manquer !

4e FILM !4e FILM !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile