Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:57

Matériels, photos et films de l'époque coloniale allemande

Musée national d'histoire naturelle du Rwanda

RWANDA-14-copie-1.jpg

Signalé par notre ami Michaël Bourlet (Sources de la Grande Guerre), cet article dans la rubrique "Actualités et événements" sur le site de l'Institut des musées nationaux du Rwanda. On y apprend que des matériels (roues métalliques de 250 kg. chacune), des photos et des films relatifs à la Grande Guerre sur le territoire du protectorat allemand de Ruanda-Urundi (Afrique orientale) seront désormais exposés. Par ailleurs, une embarcation utilisée par les Britanniques sur le lac Kivu devrait également être prochainement présentée aux visiteurs (cliquer ici).

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:55

Apache

L'homme, la machine, la mission

Ed. Magy

Apache788.jpg

Il n'y a pas que le prince Harry qui puisse témoigner du combat des pilotes britanniques d'hélicoptères Apache en Afghanistan ! Paru pour la première fois en édition française en 2011, ce témoignage d'un pilote (22 ans de service au total) engagé pour un second mandat dans la province d'Helmand en 2006 mérite d'être mieux connu. Nous ne garantirons pas l'absolue exactitude "historique" des faits rapportés, mais force est de reconnaître que ce témoignage est captivant.

Soulignons tout d'abord que rares sont les ouvrages en langue française qui permettent d'aborder les opérations conduites par les Anglo-saxons en Afghanistan, plus rares encore sont les textes qui traitent spécifiquement de la 3e dimension et de l'appui des troupes au sol, encore plus rares enfin sont ceux qui nous font pénétrer dans le quotidien de la vie, des missions, des pensées d'un pilote. Ce livre vous donnera l'occasion d'approcher ces réalités. Le texte, rédigé à la première personne du singulier, raconte, au plus près des événements les missions, la préparation des appareils, l'attente du message d'alerte, la concentration en cabine pour observer le terrain et rechercher les insurgés, les relations avec les subordonnés, les camarades et les supérieurs, la coordination entre les équipes, entre les hommes, entre les gestes. Il reproduit les dialogues dans le poste de pilotage et donne une idée de l'activité sur les réseaux radio. Bref, il permet effectivement (en le comparant impérativement avec ce qui a été publié sur l'action d'autres pilotes, français par exemple) de mieux comprendre le rôle essentiel désormais pris par l'hélicoptère. Il se termine sur le long récit d'une opération à haut risque après l'attaque par les Talibans des positions britanniques de Fort Jugroom, avec appui d'artillerie, mission Predator parallèle, multiplication des échanges entre les différents niveaux de commandement, débat sur les procédures et questions relatives à la capacité (ou même simplement la possibilité : "Nous pourrions tout aussi bien être récompensés que sanctionnés") d'initiative (risquée) pour sauver un camarade. Est-on toujours ici dans l'Histoire (avec un "H") ? Peut-être pas, mais qu'importe. Lorsque le récit historique se lit comme un roman, tout en donnant l'opportunité d'apprendre des choses nouvelles, pourquoi se faire prier ?

En attendant que l'ouverture des archives officielles et la publication des JMO ne permettent, un jour peut-être, d'y voir plus clair, voilà un récit qui trouvera toute sa place dans votre bibliothèque.

Editions Nimrod, Paris, 2011, 316 pages, 21 euros.

ISBN : 978-2915243413.

 

Nota : L'éditeur nous confirme toute la réalité des faits évoqués dans ce livre : "L'armée anglaise a même déclassifié quelques vidéos à la suite de l'enquête militaire ouverte sur les événements de Fort Jugroom. Les archives officielles ont donc déjà parlé, plus rapidement que ne le feront jamais les archives françaises. Voici l'une d'entre elles" : http://www.youtube.com/watch?v=n9qIp5togeY

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Missions internationales ONU-OTAN
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 06:50

The Journal of Military Operations

n° 2  -  Décembre 2012

char-1.jpg

Le dernier numéro de la revue électronique Journal of Military Operations est en ligne depuis quelques jours. On relève en particulier au sommaire, parmi les 6 articles publiés, une réflexion sur l'emploi des blindés ("Whither Armor ?", Clint Ancker) et une étude (un peu rapide, mais intéressante) sur les "enseignements de l'histoire" ("Lessons from the last War, Predicting the next War", Eado Hecht). Retour sur ce paradoxe : alors que les analyses s'avèrent presque systématiquement erronées, l'étude des conflits passés reste pourtant indispensable...

L'abonnement est gratuit, il suffit de s'inscrire.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 07:00

Les Hospitaliers

De Jérusalem à Rhodes, 1050-1317

Alain Demurger

 Hospitaliers766.jpg

Un véritable éblouissement d'érudition, l'expression n'est pas trop forte !

Déjà auteur de nombreux ouvrages sur la période des Croisades et les ordres religieux militaires, Alain Demurger signe ici une véritable somme. En effet, reprendre avec un tel souci du détail 'histoire des frères de l'ordre de Saint-Jean de l'Hôpital de Jérusalem (qui deviendra "de Malte" à partir de 1530) de l'origine mythique de l'ordre à la conquête de Rhodes revient à écrire à la fois un livre d'histoire politique, d'histoire militaire, d'histoire religieuse, et même d'histoire sociale tant la place faite aux "pauvres et malades" dans les hospices, maisons, hôpitaux et commanderies est importante.

Travaillant sur les archives les plus diverses et les documents les plus variés, l'auteur nous entraine à sa suite, des origines (aussi bien mythiques qu'historiques) de l'ordre de l'Hôpital de Jérusalem des négociants amalfitains, jusqu'à son installation dans le Dodécanèse ("Le tournant réussi au début du XIVe s."). Nous assistons à la transformation progressive d'un ordre charitable en ordre militaire, sans que les principes fondateurs ne soient jamais oubliés ("Nos Seigneurs les malades") et nous suivons le détail des relations étroites entretenues avec la papauté (et même directement avec le Saint-Père). Les implantations géographiques, l'organisation et la "gouvernance", les règles de fonctionnement et de vie collective, les rapports avec les différentes couches sociales et les pouvoirs en place, la vie quotidienne des frères et des moines-soldats, les relations avec l'ordre du Temple et la dévolution ultérieure des biens des Templiers aux Hospitaliers (avec un point de situation particulier pour chaque grand pays d'Europe) : tout, tout, vous trouverez absolument tout dans ce volume. Au fil des pages, Alain Demurger croise ses sources et références pour confirmer ou infirmer nombre d'idées reçues ou préciser de très nombreux points particuliers, et pourtant ce texte particulièrement dense et riche est écrit d'une plume fluide, qui en rend la lecture aisée.

On apprécie également les nombreuses annexes et la solide bibliographie, qui font de cet livre "grand public" un véritable outil de travail et un ouvrage de référence pour les amateurs.

Tallandier, Paris, 2013, 574 pages. 25,90 euros.

ISBN : 979-10-210-0060-5.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Moyen-Âge
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 06:55

Guerre et propagande au XXe siècle

Nova University of Lisbon

PROPAGANDE-14.jpg

Le XXe siècle a été particulièrement riche en expériences et évolutions de la propagande en temps de guerre. Dans ce cadre, la Première Guerre mondiale tient une place tout-à-fait exceptionnelle, sinon fondatrice. Un grand colloque international est en préparation au Portugal (langues de travail : portuguais et anglais) pour les 11 et 12 novembre 2013. Les propositions de communication (résumé de 700 mots + CV)  peuvent aborder tous les conflits du siècle et tous les supports, du journal à internet. A noter que ce colloque est labélisé en particulier par le programme international du centenaire de la Grande Guerre de l'Imperial War Museum.

Renseignements complémentaires auprès de :

http://www.ihc.fcsh.unl.pt/en/scientific-meetings/call-for-papers/item/35126-guerra-e-propaganda-no-s%C3%A9culo-xx

Propositions à partir du 1er février à : guerraepropaganda@gmail.com

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Tables rondes et colloques
commenter cet article
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 06:50

La bataille de Normandie

Overlord  -  n° 2

OVERLORD-2.jpg

Encore un magazine d'histoire sur le thème de la Seconde guerre mondiale. 

Au sommaire de ce numéro 2 (le n° 1 nous avait totalement échappé), et en dépit du titre à la Une, il est certes question de la bataille de Normandie, mais aussi de Guadalcanal, d'El-Alamein, de la bataille de la Ruhr et des V 2. Aucun article ne semble signé (sauf à considérer que le rédacteur en chef, seul cité a priori, assume la totalité de la rédaction...) et aucun n'est référencé, même avec une bibliographie minimaliste.

Quelques belles photos grand format, quelques cartes, mais finalement rien d'exceptionnel derrière les titres ronflants. Comme disait ma grand-mère, "ça durera certainement moins longtemps que les impôts !".

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 07:00

Paris 1914

http://www.paris1914.com/

PARIS-1914.jpg

Signalées vendredi par Jean-Dominique Merchet sur Secret Défense (ici), ces magnifiques photos en couleurs de Paris en 1914 (en réalité, de la fin du XIXe s. au début des années 1930). Parmi celles-ci, quelques clichés qui représentent des soldats et des thèmes militaires. Une superbe mise en ligne, à voir absolument en ce dimanche pluvieux !

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 07:05

Dans les griffes du Tigre

Libye-Afghanistan 2011

Brice Erbland

  Griffes-du-tigre771.jpg

Voilà un petit livre, rédigé sur un ton posé, avec un vocabulaire choisi et qui nous transporte à la fois au coeur de l'action et au coeur des réflexions personnelles d'un jeune officier. 

Le capitaine Erbland n'a pas à proprement parler tenu un "journal" au cours de ses mandats en Afghanistan et de ses opérations au-dessus de la Libye : au retour, "à chaud" mais d'une plume aussi sereine que possible, il tire ses propres enseignements des combats auxquels il a participé. Le livre est donc organisé en chapitres thématiques qui abordent différentes valeurs et questions essentielles (l'efficacité, la peur, le commandement, la confiance, l'ouverture du feu, la camaraderie, etc.) sur lesquelles il exprime ses sentiments profonds en s'appuyant à la fois et successivement sur un exemple "afghan" et sur un exemple "libyen". Dans le même temps, il nous présente ainsi les gestes techniques du pilote de Tigre (c'est le premier témoignage en français de ce type) et nous fait partager ses analyses et réflexions (de grande qualité et avec une véritable hauteur de vue). Les quelques phrases, en introduction et en conclusion, dans lesquelles il revient sur le rôle et l'importance de l'ALAT méritent également d'être méditées.

Il serait dommage de déflorer davantage le sujet (on se reportera aux larges extraits publiés sur Theatrum Belli le 14 janvier dernier : ici) et nous préférons laisser au lecteur tout le plaisir de la découverte. Une véritable "pépite" qui, à travers l'un de ses officiers, fait honneur à l'armée de terre. Un vrai coup de coeur.

On vous le dit : IN-DIS-PEN-SA-BLE !

Les Belles Lettres, Paris, 2013, 101 pages. 14,90 euros.

ISBN : 978-2-251-31004-6.

ERBLAND-1.jpg

Brice Erbland a accepté de répondre à quelques questions pour nos lecteurs. Laissons-lui la parole :

Question : Pourquoi avoir choisi de présenter votre livre par thèmes plutôt que chronologiquement, comme cela se fait d'habitude pour les "souvenirs" de guerre publiés ?

Réponse : Ma volonté n'était pas de raconter ma vie, qui n'a que peu d'intérêt, mais bien de faire découvrir au public le plus large possible ce que l'on ressent en opérations de guerre. Dès lors, si vous voulez par exemple parler de la difficulté de donner la mort et des conséquences psychologiques inévitables, un récit chronologique impliquerait de revenir sans cesse sur ce thème que l'on veut analyser. En choisissant la structure thématique, j'ai pu mettre en exergue dans un seul chapitre à la fois le récit de mon premier combat, soldé par deux ennemis tués, et celui d'un des derniers durant lesquels j'ai pu voir un combattant ennemi s'écrouler. Au final, ces thèmes dressent un tableau de sujets auxquels le soldat en opérations est rapidement confronté.

Question : Globalement, les deux opérations que vous décrivez peuvent être caractérisées par l'appui de troupes au sol en Afghanistan et l'attaque de positions ennemies en Libye. Y a-t-il une "différence" nette de nature entre ces missions aux plans moral et intellectuel ?

Réponse : Oui, mais la clarté de cette différence ne m'apparaît qu'aujourd'hui, avec du recul. La cause est unique : la présence de troupes au sol françaises ou non. En Afghanistan, il est impossible de ne pas s'impliquer émotionnellement dans le conflit. Le fait de ramener nombre de camarades blessés ou morts au combat entraîne une haine du combattant ennemi. Haine qu'il faut à mon sens chercher à maîtriser, et donc à combattre, pour éviter qu'elle n'entraîne des actions regrettables. En Libye, il y avait une sorte de distanciation avec l'intérêt du conflit. Nous étions moins « passionnés », même si les missions étaient menées avec une grande rigueur. Mais il m'est souvent arrivé de retenir mes feux quelques secondes, pour laisser le temps aux soldats kadhafistes de quitter leur véhicule avant de le détruire. Ce ne serait jamais arrivé en Afghanistan.

Question : On met souvent en relief des modes d'action (ou une doctrine) "anglo-saxons" et "français" différents pour l'emploi des hélicoptères. Au regard de votre expérience, que pensez-vous de cette distinction ?

Réponse : Pour éviter de rentrer dans des considérations trop techniques et pour faire un raccourci, je dirai que les anglo-saxons utilisent leurs hélicoptères comme des avions tandis que nous utilisons les nôtres comme des VAB !!! En Afghanistan, cela ne s'est pas ressenti, parce que l'appui-feu n'est pas une mission compliquée en soi ; il n'y a pas trente-six façons de la réaliser. Mais en Libye, les anglais ont continué à voler très haut, avec un nombre réduit d'appareils, alors même que l'aviation était devenue aveugle. Il était temps d'agir dans le « sur-sol », domaine de prédilection de l'ALAT, et non plus dans les airs. Je pense tout simplement que nous sommes capables de manœuvrer de façon « terrestre », avec un nombre très élevé d'hélicoptères, et je suis persuadé que nous sommes parmi les seuls à savoir le faire. Le conflit libyen, dans ses derniers mois, demandait cette manœuvre pour obtenir un résultat efficace.

ERBLAND-2.jpg

 Question : Les sujets que vous évoquez sont assez rapidement identifiables à des "valeurs" : y en a-t-il une que vous placeriez au-dessus des autres, et pourquoi ?

Réponse : L'humilité, sans hésiter une seule seconde. C'est à mes yeux la qualité première que doit posséder tout chef tactique, plus encore lorsqu'il évolue dans un environnement qui le dépasse, comme la montagne ou l'aéronautique. Je n'ai pas dédié de chapitre à cette valeur, parce que je crois qu'elle est présente dans tout le livre (même si le fait de le dire semble annuler son effet !). Par humilité du chef, j'entends le fait de ne pas sous-estimer son ennemi, le fait de savoir se remettre en question et admettre ses erreurs, le fait de savoir écouter ses subordonnés et avoir confiance en ses chefs, le fait de maîtriser ses feux en tentant de maîtriser ses émotions. 

Question : La sortie de votre livre coïncide parfaitement avec les événements opérationnels au Mali, où les hélicoptères ont « ouvert » les hostilités. Qu'en pensez-vous ?

Réponse : Je ne suis absolument pas surpris. La coïncidence peut être troublante en ce qui concerne la date, mais ne l'est pas du tout dans le fait que des hélicoptères soient employés dès les premiers instants. L'ALAT a souvent eu, à tort, une image quelque peu négative en termes de rigueur et de combativité. C'est l'image d'Epinal du pilote qui se heurte à celle du soldat rustique. Mais les conflits récents, depuis une dizaine d'années, ont vu de nombreuses batailles être remportées grâce à la plus-value des hélicoptères. Notre capacité d'aérocombat a été mise en lumière en Côte d'Ivoire, en Afghanistan et en Libye. Désormais, l'ALAT est la troisième arme de mêlée et devient l'atout incontournable des combats modernes. J'ai eu l'occasion récemment de dîner avec un « grand ancien », un saint-cyrien sorti d'école en 1952, officier « para colo » qui a sauté sur le canal de Suez et en Algérie. Il m'a dit une phrase qui m'a retourné : « L'Alat d'aujourd'hui, vous êtes les paras d'hier, parce que vous êtes de tous les combats ». Je crois fermement que plus aucune guerre ne sera menée sans hélicoptères, quel que soit le terrain, quel que soit l'ennemi. Nous ne sommes qu'au commencement...

Merci beaucoup pour ces éclairages, et tous nos vœux de succès et réussite.

Repost 0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 07:00

Pierre Messmer

Au croisement du militaire, du colonial et du politique

François Audigier, François Cochet, Bernard Lachaise et Maurice Vaïsse (Dir.)

  Messmer775.jpg

Paradoxalement, alors que Pierre Messmer a été, depuis la France Libre (Compagnon de la Libération dès 1941) jusqu'à son dernier poste ministériel (chef du gouvernement en 1972-1974 sous la présidence Pompidou), une figure essentielle du gaullisme et de la vie politique française, aucune grande étude scientifique ne lui avait été consacrée. La publication des actes de l'important colloque tenu du 7 au 9 avril 2011 au Conseil régional de Lorraine (qu'il présida en 1978-1979) est donc une excellente nouvelle.

Une brillante équipe d'universitaires et chercheurs (28 communications rassemblées) nous propose ainsi un portrait complet, parfois intimiste, toujours précis, de celui qui fut officier de Légion et combattant à Bir Hakeim, gouverneur de la France coloniale, adversaire déterminé des partisans de l'Algérie française par fidélité au général de Gaulle, acteur d'une profonde réorganisation des armées comme ministre alors qu'une partie de l'institution voit en lui (au moins au début) un adversaire, ministre des DOM-TOM alors que se posent de graves questions d'évolutions statutaires et de développement économique, Premier ministre enfin, deux fois reconduit dans ses fonctions par le président de la République. Au-delà du personnage public à l'échelon national, il y a l'élu local, enraciné en Lorraine et député-maire de Sarrebourg, mais aussi l'écrivain et hommes de lettres, élu à l'Académie des sciences morales et politiques en 1988 puis à l'Académie française en 1999, au fauteuil de Maurice Schumann. Il faudrait encore ajouter qu'il fut chancelier de l'ordre de la libération et président de la Fondation de la France Libre. "Personnage plus complexe qu'il n'y parait" , il fut un homme de fidélité, en particulier à ses idées, et un ardent défenseur du gaullisme (dans toutes ses manifestations et ses décisions). Un personnage dont Maurice Vaïsse dit, dans sa conclusion, qu'il fut un "homme d'autorité, il est toujours resté le soldat discipliné pour lequel le devoir c'est d'obéir, même en politique". Et l'on serait tenté d'ajouter : surtout aux niveaux de responsabilités qui furent les siens...

Un ouvrage absolument indispensable pour tous ceux qui souhaitent mieux comprendre et en connaître davantage sur la vie politique française des soixantes dernières années.

Riveneuve éditions, Paris, 2012, 509 pages, 24 euros.

ISBN : 978-2-36013-092-4.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Biographies
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 06:50

Guerre électronique

L'art de la guerre revisité

Olivier Terrien  -  31 janvier

IHEDN.png

Organisée par l'IHEDN Île de france, cette conférence se tiendra le 31 janvier prochain en amphithéâtre Lacoste de l'Ecole militaire, de 18h30 à 20h00.Olivier Terrien, dont nous chroniquions Les 36 stratagèmes de la guerre électronique le 10 octobre dernier (recension suivie d'un entretien avec l'auteur, voir ici), se livrera au jeu des questions-réponses avec l'assistance sur ce thème essentiel, dans un monde de plus en plus numérisé.

Informations complémentaires : http://www.ihedn-arparisidf.org/13-01-31%20Annonce%20stratag%C3%A8mes.pdf

Inscription préalable :

https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dExlU2dIM0d2SEhzR2JjdFdETHh5UGc6MA

TERRIEN.jpg

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Tables rondes et colloques
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile