Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 06:55

Napoléon III, Ismaïl Urbain et le Royaume arabe

Michel Levallois

NAPOLEON-III-ALGERIE.jpg

Conférence (organisée par le Souvenir napoléonien d'Île de France) sur ce thème encore peu connu du projet (un peu fou sans doute à l'époque et auquel il devra renoncer) de Napoléon III, visant à lier les territoires algériens à la métropole tout en facilitant leur développement par la création d'un "royaume arabe".

Mardi 14 mai à 18h00, mairie du VIIIe arrondissement, 3 rue de Lisbonne.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Second empire
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 07:00

Les Japonais et la guerre

1937-1952

Michael Lucken

 

Alors que d'innombrables à priori courent sur l'empire du Soleil levant et la Seconde guerre mondiale, voilà un ouvrage équilibré, qui replace les événements militaires, politiques et diplomatiques dans leur contexte.

Spécialiste de l'histoire récente du Japon sur laquelle il a déjà publié plusieurs ouvrages, Michael Lucken brosse dans ce livre un très large tableau de la réalité de la société et de l'Etat japonais à partir du début officiel de la guerre contre la Chine. Tout au long de l'ouvrage, la figure tutélaire de l'empereur s'impose, dans les domaines politique, religieux bien sûr, mais aussi militaire, contrairement à ce qu'une ré-écriture de l'histoire post-1945 a pu laisser croire : "Le régime japonais a été extrêmement efficace dans le maniement de la sacralité du 'tenno', parvenant à construire l'image d'un être absolu, à la fois singulier et collectif, humain et divin, fondamentalement irresponsable car n'ayant à répondre à personne, ni à son peuple, ni à un dieu. Or ce travail n'a pu se faire sans le concours actif de l'empereur, en l'occurence Hirohito, qui a énormément donné de sa personne pour incarner ce rôle historique fondamental pour la survie du système". Au fil des différents chapitres, qu'il s'agisse de problématiques strictement militaires ("L'entrée en guerre", "La conquête de l'Asie du Sud-Est", "Les opérations kamikazes", etc.), plus politiques (""L'Association de soutien au Trône", "Les ambiguités du 15 août", "Le procès de Tokyo et les limites du spectacle démocratique", etc.) ou nettement sociales et culturelles ("La place des artistes et des écrivains", "Les monuments aux morts", "Le regard de l'autre", etc.), la place centrale du souverain se trouve confirmée. Il ne s'agit pas toutefois, loin de là, d'une "charge" contrele régime impérial, mais bien d'une analyse précise de la spécificité du Japon par rapport aux autres nations : "On ne peut que constater la constance de l'appareil de l'Etat dans son travail de soutien (ou de renforcement) de la cohésion nationale, et l'efficacité de l'instution impériale qui créé un point de fixation permettant d'articuler les forces politiques en temps de paix et de les rassembler en temps de crise majeure".

On apprécie les fréquentes références aux artistes (dont le cinéaste Kurosawa), le très complet appareil de notes et l'index final. Une approche d'un des plus importants belligérants de la Seconde guerre mondiale qui n'oublie pas les questions militaires mais les replace toujours dans la réalité intellectuelle, sociologique et morale du pays, en tenant compte des lignes de forces qui se manifestent dans le temps long. Une étude globale du Japon avant, pendant et après la Seconde guerre mondiale, dont l'écho se fait toujours sentir dans le pays comme les références à Hiroshima et Nagasaki l'ont montré lors du récent désastre de Fukushima.

Fayard, Paris, 2013, 399 pages, 24 euros.

ISBN : 978-2-213-66141-4.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 06:55

Atlas des esclavages

De l'Antiquité à nos jours

Marcel Dorigny et Bernard Gainot

Nouvelle réédition, dans la collection bien connue des Atlas chez Autrement, de ce volume paru pou la premire fois en 2007. Plus de 150 cartes et graphiques illustrent et précisent les quatre grandes parties de l'ouvrage : "Les esclavages avant les grandes découvertes", de llAntiquité au Moyen-Âge, d'Europe en Afrique et dans le monde arabe ; "Les traites légales (XVIe-XIXe siècle)", par l'Atlantique nord, l'Atlantique sud ou l'océan Indien pour les besoins des colonies européennes, mais aussi intérieure à l'Afrique avec les grands royaumes négriers du Niger et de la Volta ; "Les sociétés esclavagistes (VIIe-XIXe siècle)", avec la description des plantations et des villes coloniales, mais aussi la présentation des cas particuliers du Brésil et des Etats-Unis ; "Les abolitions (fin XVIIIe-fin XIXe siècle)" enfin, à partir de la Révolution française et de la révolte de Saint-Domingue, le courant abolitionniste au XIXe siècle, ses résultats et la répression de la traite illégale.

Les cartes sont très "parlantes", le graphisme soigné et des encarts résument les points clefs de chaque partie ou précisent des données chronologiques (on apprend ainsi que le congrès de Vienne adopte en 1815 une Déclaration des Puissances sur la traite des Nègres. La dernière carte en conclusion représente sur une planisphère les Etats pratiquant (ou tolérant) aujourd'hui une forme plus ou moins dure (ou plus ou mons avouée) d'esclavagisme : même des formes de "servitude domestique clandestine" existent en Europe, le nombre de pays concernés en Afrique et en Asie par la persistance de l'esclavage traditionnel est impressionnant, de la Mauritanie à la Birmanie.

Une bibliographie et quelques annexes complètent ce volume très pédagogique, synthétique et clair.

Autrement, Paris, 2013, 96 pages, 19 euros.

ISBN : 978-2-7467-3497-5.

Historiquement universel et toujours actuel
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 07:00

Histoire des Arabes

de 1500 à nos jours

Eugène Rogan

Professeur à Oxford et excellent connaisseur du monde arabo-musulman (il parle arabe et turc), Eugène Rogan nous présente dans ce volume plus de 500 ans d'histoire de ce monde si proche et si mal connu, ouvrage déjà considéré comme une référence dans une dizaine de pays différents.

"L'histoire arabe moderne commence avec les conquêtes ottomanes de 1516-1517, quand des troupes équipées d'armes à feu soumettent une armée médiévale qui combat à l'arme blanche", précise l'auteur en introduction, qui ajoute après avoir brossé à grands traits quelques cinq siècles d'évolution : "Jamais, dans les temps modernes, les règles n'ont été aussi défavorables au monde arabe que celles apparues à l'ère de la domination américaine unipolaire. On peut même affirmer que la décennie ouverte par les attentats du 11 septembre et refermée par le Printemps arabe de 2011 a été la période la plus sombre de l'histoire arabe moderne". L'ouvrage est divisé en quatorze chapitres chronologiques, de la défaite de la dynastie mamelouke d'Egypte contre l'armée ottomane en 1516, jusqu'aux tensions des années 1990-2010 avec l'administration américaine. L'essentiel du livre est toutefois centré sur les XIXe et XXe siècle, entre l'expédition d'Egypte de Bonaparte, les réformes de Méhémet-Ali et de son successeur dans le même pays, les graves difficultés budgétaires et financières de la Sublime Porte (qui finissent par la "vassaliser") et le début de la colonisation européenne en Afrique du Nord, la brillante renaissance culturelle (et politique) de la fin du XIXe siècle, l'installation du Royaume-Uni et de la France au Moyen-Orient après la Grande Guerre, l'installation des juifs en Palestine, la naissance de l'Etat d'Israël et la douloureuse question palestinienne, les nationalismes arabes (souvent laïcs et progressistes) des années 1950-1960, la manne pétrolière et le retour en force de la religion dans une compréhension souvent très traditionnelle, etc.

On est parfois surpris (pour ce qui concerne la place et l'action de la France au moins) par certains raccourcis un peu rapides (personnalités incontournables pourtant non citées, comparaisons un peu hâtives entre l'action au Maroc et celle au Levant, etc.), et l'on a parfois du mal à accepter une Histoire des Arabes qui prend finalement en compte, de Casablanca à Mossoul, des populations bien différentes. Peut-être (mais cela aurait été moins parlant et moins vendeur) aurait-il été préférable de trouver un autre titre au livre, faisant référence à la géographie plus qu'à l'appartenance ethnique ? Au total néanmoins, il s'agit-là d'une étude très large, très complète, sur ces immenses territoires qui bordent la Méditerranée au sud et à l'est, histoire dont nous faisons en quelque sorte aussi partie et dont nous ne pouvons pas (même si nous le voulions) nous désintéresser. Faisant appel à une abondante bibliographie et citant fréquemment des sources peu connues en France, l'ouvrage doit être connu de tous ceux qui travaillent sur cet espace géographique.

Perrin, Paris, 2013, 723 pages, 29 euros.

ISBN : 978-2-262-03780-2.

 

Du Maroc à l'Irak
Repost 0
Published by guerres-et-conflits
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 06:55

Histoire de l'Espagne

Des origines à nos jours

Philippe Nourry

Journaliste, déjà auteur de plusieurs ouvrages, dont une biographie de Franco et une de Juan Carlos, Philippe Nourry s’est lancé dans l’ambitieux projet de rédiger une histoire complète de l’Espagne, non pas pour « connaître tous les détails de l’histoire », mais pour « donner à entendre le pourquoi et le comment de ce qui s’est vraiment passé ».

Pour nous présenter cette histoire marquée « par une succession d’accidents historiques qui rompent son évolution », « par des facteurs qui lui étaient le plus souvent étrangers », l’auteur passe assez rapidement sur les époques ibère, romaine, et le royaume goth. Il développe et élargit son propos à partir du Moyen-Âge et s’intéresse longuement au règne à bien des égards fondateur d’Isabelle et Ferdinand, rois Catholiques. Après Charles Quint et Philippe II, c’est le temps du déclin pour la maison d’Autriche, une première guerre de succession d’Espagne et l’avènement d’un Bourbon. Mais le sursaut n’est que provisoire : chassés par Napoléon Ier, les rois légitimes reviennent grâce à l’insurrection populaire et dans les fourgons des Anglais alors que désormais l’empire sud-américain échappe à la métropole. Le XIXe siècle est marqué par les guerres civiles, les coups d’Etat, la cristallisation des oppositions les plus radicales entre monarchistes et révolutionnaires. La guerre perdue contre les Etats-Unis, la dictature, une abdication et la Seconde république. La neutralité sauvegardée pendant les deux guerres mondiales, et entre temps une nouvelle guerre civile et l’intervention internationale, l’arrivée au pouvoir du Caudillo et le développement économique sans réelle liberté politique, la longue agonie de Franco, l’avènement de Juan Carlos et le ralliement de l’immense majorité de la population et de ses élites à la démocratie avant d’être frappée de plein fouet par la crise depuis quelques années et de connaître les affres des menaces sécessionnistes catalane et basque. Ouf ! Quelle histoire, quel parcours !

Et encore ne s’agit-il très rapidement évoqués que des épisodes les plus connus. Qui sait que le comte de Barcelone, prétendant en 1946 au trône d’Espagne, parvint à rallier autour de lui des représentants du Parti socialiste et des syndicats ? Qui se souvient des milliers de morts de la guerre civile des années 1820 ou des massacres des guerres carlistes à la fin du siècle ? Qui connait encore de l’interminable décadence sous le règne de Charles II, « authentique fin de race », au XVIIe siècle ?

Avec ce volume bien écrit, d’une lecture aisée, Philippe Nourry propose au public le plus large une grande et passionnante fresque. Les connaisseurs et les chercheurs complèteront naturellement cet ouvrage par d’autres études plus précises, plus spécialisées, mais tous les amateurs trouveront ici de quoi satisfaire leur curiosité.

Tallandier, Paris 2013, 794 pages. 29,90 euros.

ISBN : 979-10-219-0095-7

Histoire flamboyante et coups de sang
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Europe du Sud
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 07:00

La Franc-Maçonnerie

Histoire et dictionnaire

Jean-Luc Maxence (Dir.)

Combien de fois, chaque année, de nombreux magazines et périodiques font-ils leur couverture avec un titre plus ou moins accrocheur sur la Franc-Maçonnerie ? Qui dans le grand public, pourtant, peut dire la connaître ? Quelles idées reçues le seul mot n'évoque-t-il pas ? C'est tout le mérite de ce volume, à la fois livre d'histoire, encyclopédie et dictionnaire, de nous permettre de l'approcher avec (pour autant qu'un "non-initié" -sans jeu de mots- puisse en juger) autant de sérieux et d'objectivité que possible.

A la différence de nombreux autres titres de la collection 'Bouquins', la partie strictement "Dictionnaire" n'occupe qu'une pagination limitée avec de (souvent très) brèves entrées nominatives (les Maçons célèbres), et l'essentiel de l'ouvrage est organisé en sept grandes parties thématiques (comme les "7 officiers qui rendent la loge juste et parfaite") : "L'avènement de la Franc-Maçonnerie", "L'utopie et le projet maçonnique", "L'imaginaire maçonnique", "La symbolique maçonnique", "La Franc-Maçonnerie comme voie initiatique", "Esotérisme et/ou exotérisme", et "Quel avenir pour la Franc-Maçonnerie". Chacune d'entre elles compte un certain nombre de contributions très ciblées ("Le Rite Ecossais Rectifié", "Quand la Franc-Maçonnerie vint aux femmes", "Surréalisme et Franc-Maçonnerie", "Antimaçonnerie et scandales", etc.) et l'ensemble est particulièrement riche en informations.

Bien sûr, le sujet restant souvent "sensible" ( ? ), et on ne partagera pas nécessairement toutes les analyses présentées par les auteurs (les "pieuses" dénégations sur la réalité du fonctionnement en réseaux sont parfois peu convaincantes). Néanmoins, pour ce qui est du cadre et du contexte historique, social, culturel et intellectuel de la Franc-Maçonnerie "dans son temps" depuis le début du XVIIIe siècle, l'ouvrage semble particulièrement complet, les contributions sont très diverses et assez longues -sans être lassantes- pour développer correctement chaque sujet, et le livre finalement ne ressemble à aucun autre. Un outil de référence et de travail.

Coll. 'Bouquins', Robert Laffont, Paris, 2013, 1216 pages, 32 euros.

ISBN : 978-2-221-11635-7.

Mythes et réalités de la Franc-Maçonnerie
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 06:55

Les combats aériens sur le front de l'Isonzo, et

Les patrouilles de défense en 1940 

Avions  -  n° 193

Dans son éditorial, Michel Ledet reprend et amplifie l'appel aux abonnements lancé par 

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 07:00

L'anti-Napoléon

Jean Tulard

On se souvient de la pseudo-polémique médiatique suscitée il y a quelques années sur le rétablissement de l'esclavage par Napoléon Bonaparte. Dans cet ouvrage, dont la première édition date de 1965, Jean Tulard revient sur les pamphlets, libelles, articles, mémoires et autres gravures qui, durant l'empire et dans les années qui suivirent, tentèrent de dresser une image noire de Napoléon Ier. Une nouvelle preuve que lapropagande ne date pas d'aujourd'hui, que ses effets ne sont pas assurés mais qu'ils peuvent se manifester longtemps après les événements : "Elle subsiste encore aujourd'hui, moins virulente, plus insidieuse. Belle occasion pour revenir à ses débuts pour comprendre la haine que suscite Napoléon".

Après un avant-propos qui cite entre autres un texte presque hilarant tant le propos est grossier (Napoléon n'a jamais existé), l'auteur nous explique en introduction "Comment s'est formée la légende noire de l'empereur", puis développe cinq grands chapitres thématiques : "L'usurpateur" (partie sans doute la plus connue), "L'homme" (systématiquement dénigré au physique comme au moral), "L'oeuvre intérieure" (dont les Coalisés et les monarchistes ne veulent voir que le caractère autoritaire), "La politique étrangère" (qui n'est présentée que sous l'angle d'une volonté de domination sanctionnée par la faillite finale) et "La guerre" (remise en cause systématique des talents militaires de l'empereur en n'insistant que sur les pertes humaines subies par la France). On le voit, le propos est peu crédible à force d'outrances et du fait de son caractère systématique. Cette intense propagande monarchiste, réactionnaire et légitimiste pour l'essentiel, ne parviendra pas à convaincre après la Restauration et "dès 1830, il ne reste plus rien de la légende noire de l'empereur", même si après l'accession au pouvoir de Napoléon III, "d'origine royaliste, (elle) devient républicaine".

On apprécie tout particulièrement les nombreuses notices biographiques et la chronologie adaptée qui figurent en annexes à la suite du texte courant. La bibliographie, les notes de référence et l'index sont très complets. Bref, une très heureuse réédition et un petit livre qui ravira tous les amateurs de l'empire.

Folio Histoire, Gallimard, Paris, 2013, 343 pages. 9,10 euros.

ISBN : 978-2-07-045185-2.

Propagande
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Révolution et Empire
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 06:54

Atlas des empires maritimes

Cyrille P. Coutansais

Spécialiste des questions géopolitiques à l'état-major de la Marine, Cyrille P. Coutansais nous propose aujourd'hui un atlas particulièrement clair et pédagogique.

Constatant que les empires maritimes ont joué un rôle essentiel dans l'histoire, au minimum équivalent à celui de leurs homologues continentaux dont nous parlons plus souvent, l'auteur nous présente en trois grandes parties ("L'ère des thalassocraties, de l'Antiquité à 1492", "L'âge des colonies, des grandes découvertes à 1945", et "Le temps des acteurs globaux, de la Seconde guerre mondiale à nos jours") une véritable histoire de l'expansion au-delà des mers de puissances ne disposant par ailleurs que d'une base terrestre parfois très limitée. Chaque partie est illustrée de plusieurs cartes particulièrement lisibles et nous passons par exemple de Carthage aux Vikings, mais aussi de Venise et de l'Inde à la Chine. Plus proches de nous, les empires portugais et espagnol  sont rapidement supplantés par les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la France ("par intermittance"), avant que ne se manifestent les ambitions allemandes, japonaises et russes. Aujourd'hui, "L'hyperpuissance américaine" semble réellement hégémonique, mais déjà la Chine fait figure de "future reine des mers", tandis que l'Inde se lance "à la conquête de son océan"

Une belle et intéressante réalisation, dont il faut une nouvelle fois souligner la clarté des cartes qui accompagnent chaque chapitre de quelques pages, et qui sera très utile aux amateurs comme ouvrage de synthèse et aux étudiants comme outil de travail.

CNRS Editions, Paris, 2013, 289 pages. 24,90 euros.

 ISBN : 978-2-271-07496-6.

 

Atlas des empires maritimes

Cyrille P. Coutansais

 

CNRS Editions, Paris, 2013, 289 pages. 24,90 euros.
ISBN : 978-2-271-07496-6.

Empire et commerce maritime
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Géographie - cartes
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 07:10

Prochain café historique de La Chouette

mercredi 15 mai

Le Concorde, boulevard Saint-Germain, 19h00 - 21h00

Merci de faire circuler l'information ! Venez nombreux !

Dans 10 jours
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile