Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 07:00

L'aéronautique militaire française outre-mer

1911 - 1939

Jean-Baptiste Manchon

Voici une étude qui, si elle n'est peut-être pas absolument définitive, est en tout cas indiscutablement fondatrice. Avec ce beau travail, réalisé sur la base d'une thèse remarquée soutenue en 2008, Jean-Baptiste Manchon nous dresse un tableau exceptionnellement complet de l'évolution de l'aviation militaire dans l'empire colonial jusqu'à la veille de la Seconde guerre mondiale.

L'auteur aborde chronologiquement, dans la première partie, les réflexions initiales, l'état de l'opinion publique, les débats officiels et les textes réglementaires qui accompagnent les premiers déploiements dans l'empire (Magagascar, Afrique du Nord, Indochine), avec un focus particulier sur l'aviation saharienne. Le chapitre 3 est particulièrement passionnant : centré sur l'emploi au Maroc et dans le sud tunisien avec un mode d'engagement original des formations aériennes. Le deuxième partie est consacrée à ce que l'on pourrait appeler l'âge d'or de l'aviation coloniale, dans les années 1920 et jusqu'au milieu des années 1930. Le grand public connait plus ou moins l'épopée de l'Aéropostale, mais l'on découvrira ici dans l'empire lui-même l'avion joue un important rôle économique, scientifique, de diplomatie et de propagande, sans oublier bien sûr ses missions spécifiquement militaires illustrées lors des campagnes du Rif et du Levant. La dernière partie enfin est sans doute, paradoxalement, la moins connue et Jean-Baptiste Manchon s'intéresse avec brio aux conflits de compétence qui suivent la création officielle d'une armée de l'Air indépendante et (peut-être surtout) à l'étonnante (et pour nous quasiment inconnue) histoire du projet de création à partir de l'Afrique du nord d'une "Division impériale", qui échoue finalement en 1939.

Cet excellent (en tous points) ouvrage bénéficie d'utiles et complètes annexes sur l'organisation et le commandement des unités, leur symbolique et leurs traditions, ainsi que de cartes permettant de localiser jusqu'aux différents terrains d'aviation par territoire. L'indication précise des sources et de la bibliographie s'étend sur plus de 50 pages, ce qui donne une idée de la masse documentaire utilisée. Un indispensable ouvrage, d'absolue référence, pour tous les amateurs.

PUPS, Paris, 2013, 799 pages, 26 euros.

ISBN : 978-2-84050-867-9

Aviation impériale
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Aviation
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 06:46

La marine japonaise mais aussi la British Army

DSI  -  n° 92

Sans doute l'un des tous meilleurs numéros de ces derniers mois. On apprécie tout particulièrement "Pensée militaire et manipulation historique" (Benoist Bihan), dont la lecture est vivement recommandée à tous les "donneurs de leçons".  Relevons également du même auteur le pertinent dossier sur la British Army, "L'épuisement d'un modèle" et l'originale idée de Vincent Hélin ("L'épargne, nouvelle ressource financière pour la Défense"). Encore disponible pendant quelques jours chez votre marchand de journaux !

 

Excellent numéro !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 06:40

La Plume et l'Epée

Créé et régulièrement mis à jour par deux passionné(e)s, ce site offre très régulièrement (pratiquement chaque semaine, parfois plus souvent) des présentations de livres de témoignages, des entretiens avec des auteurs et des reportages sur tel ou tel événement d'actualité. Partant du constat que "chaque soldat est un témoin" et "chaque témoin est un écrivain potentiel", La Plume et l'Epée place l'homme au coeur de ses préoccupations et se revendique de "l'esprit chasseur" !

Un ton spontané, une lecture agréable : vivement conseillé !

Accès direct : ici

 

Sur la toile
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 07:15

Etre soldat

de la Révolution à nos jours

François Cochet

Le dernier ouvrage de François Cochet, que nous chroniquions hier, reçoit semble-t-il un excellent premier écho dès sa parution. Il nous parait donc justifié de mettre en ligne très rapidement l'entretien qu'il a bien voulu nous accorder parallèlement :

Question : Votre livre débute presque par une approche des notions d'honneur et de discipline. Sont-elles à ce point, aujourd'hui encore, fondatrices de l'état de soldat ?

Réponse : Il me semble, en tout cas,  que "honneur et discipline", s'ils ne sont pas des concepts  uniquement attachés aux milieux militaires, sont aujourd'hui davantage visibles, lisibles et revendiqués, dans ces milieux, bien plus et de manière bien plus cohérente que dans d'autres corps d'Etats ou dans d'autres professions. Ces valeurs structurent l'avenir du métier des armes tout en poursuivant une tradition multiséculaire. Bien entendu à l'image de l'ensemble de la société française, honneur et discipline militaires ont évolué par rapport au 18e siècle et même au début du XXe siècle. Pourtant à tous ces titres, il m'a paru légitime de commencer par l'évocation de ces valeurs.

Question : Parmi les diverses formes de guerre dont les armées conservent encore la mémoire et les savoir-faire (combat type centre-Europe, guerres de décolonisation, etc.), quel est celui qui vous semble le plus important, non pas au plan de la "technique" mais de l'état d'esprit des militaires d'aujourd'hui ? Peut-on légitimement, à votre sens, parler en cohérence avec ce passé de "4e génération du feu" ?

Réponse : Dans l'armée française de la fin du XIXe siècle existe déjà des missions au sens différent. Le combat de type "centre-Europe" se nomme alors plutôt celui de la "ligne bleue des Vosges", tandis que les troupes coloniales, après 1901 sont consacrées aux "petites guerres" africaines ou asiatiques. Durant la Guerre froide, les divisions blindées françaises doivent veiller à l'Est, tandis que d'autres troupes combattent en Indochine ou en Algérie. La fin du monde bipolaire  Est-Ouest a peut-être fait glisser les curseurs, dans la mesure où les guerres d'aujourd'hui sont toutes "asymétriques". Pourtant les mémoires de l'armée française, tant en termes tactiques d'ailleurs qu'en termes d'état d'esprit, relève toujours de deux approches: les opérations ponctuelles de faible ou moyenne intensité et la préparation à des actions de plus haute intensité. En cela le terme de "4e génération du feu" me semble pertinent, mais aussi dans la continuité des générations précédentes. 

Question : L'image du militaire dans la société est généralement bonne aujourd'hui. Par comparaison avec des situations antérieures, est-ce que cela tiendrait plutôt selon vous à l'affaiblissement d'un "pacifisme militant" ou à une ignorance du fait militaire par nos concitoyens ?

Réponse : Il me semble qu'il y a effectivement un recul des anti-militarismes dans la société française du XXIe siècle. Les Français aujourd'hui aiment leur armée, surtout  au moment du succès de l'intervention au Mali. Mais pourquoi ? Si l'antimilitarisme d'extrême gauche s'estompe, n'est-pas parce que les Français ont perdu toute référence collective à la chose militaire depuis la suspension du service national ? Ils aiment l'armée, comme ils aiment les pompiers, parce que, comme ces derniers, elle est désormais cantonnée à des rôles strictement professionnels. C'est donc un amour construit -me semble-t-il- sur non plus un antimilitarisme, mais bien plus profondément sur une "a-militarisation" de la société française. Il n'est pas certain que la nation qui a inventé le concept de "peuple en arme" soit  gagnante à cette évolution. 

Question : Pouvez-vous revenir sur la notion de camaraderie que vous développez au chapitre 6 ?

Réponse : La camaraderie militaire me semble s'exprimer dans différents registres. Camaraderie de formation d'abord, notamment au niveau des écoles, tant chez les officiers que chez les sous-officiers. Camaraderie d'attitude ensuite, par l'unité de la condition militaire. Camaraderie de sort, lorsque les soldats connaissent le feu réel où le grade s'estompe sans disparaître, dans le sort partagé. Dans la condition militaire, plus que dans d'autres, la camaraderie  -en tout cas revendiquée- me paraît jouer un rôle important et structurant. Maintenant, bien entendu, c'est dans le feu du combat, et peut-être surtout dans la défaite d'ailleurs, qu'elle s'exprime le mieux et le plus. Dans la quotidienneté des carrières, il ne faut pas être naïf et la camaraderie laisse la place, comme dans le civil, à des stratégies individuelles bien senties. 

Question : Vous semblez parfois aller à contre-courant d'idées souvent répétées, par exemple lorsque vous expliquez que les forces armées depuis deux siècles sont très majoritairement restées fidèles aux autorités en place et que la participation de quelques unités à des aventures politiques est toujours restée marginale. La question ne se pose évidemment plus dans le monde actuel, mais historiquement l'armée française a donc une vraie tradition de légalisme ?

Réponse : C'est effectivement ce que j'ai voulu montrer. Les différentes familles de la gauche française ont construit des images simplificatrices de l'armée en en faisant un outil de "droite", voire selon certaines terminologies "fascistes". Je montre que dans les  3 grandes tentatives de projection de certains militaires dans le champ politique, ce ne sont, à chaque fois, que d'infimes minorités de l'ensemble de l'armée qui ont agi. Effectivement, l'armée française contrairement à l'armée espagnole du XIXe siècle ou à des armées africaines ou latino-américaines du XXe siècle, n'a pas de tradition ‘golpiste’ et demeure, dans son immense majorité légaliste. 

Merci très vivement pour ces compléments très intéressants et plein succès pour cet ouvrage.

Qu'est-ce qu'être soldat ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 06:55

La place du traité de l'Elysée

dans les relations franco-allemandes

Jean David

Conférence prononcée par l'ancien président de l'université de Metz le samedi 25 mai 2013 à 10h30 (espace Pilâtre de Rozier, 2 rue Georges-Ducrocq, 57070 Metz), à l'initiative du Comité d'historicité européenne.

Amitié franco-allemande
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 06:50

Savary, séide de Napoléon

Thierry Lentz

L'historien bien connu, spécialiste de l'empire et directeur de la Fondation Napoléon Thierry Lentz prononcera le samedi 25 mai prochain à 16h00, en salle Paul Verlaine des archives de Paris (18 boulevard Sérurier, 75019 Paris), une conférence sur le général de division Savary, duc de Rovigo et ministre de la Police de l'empereur à partir de 1810 : "Savary, séide de Napoléon".

Renseignements complémentaires : ici.

 

Général et ministre de la Police
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 14:25

Café historique de La Chouette

mercredi 15 mai

La Légion étrangère

2e partie de nos enregistrements, avec la seconde partie de la séance consacrée au dialogue entre les auteurs et l'assistance.

Pour accéder à l'enregistrement : ici

 

 

Légion étrangère (2)Légion étrangère (2)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 14:20

Café historique de La Chouette

mercredi 15 mai

La Légion étrangère

Un test. Un essai. Dans l'attente de vos réactions et commentaires...

Avec le soutien personnel d'une de nos participantes qui a enregistré le dernier café consacré à la Légion étrangère, voici pour tous nos visiteurs de province ou de l'étranger, les interventions des auteurs invités.

A vous de nous dire si vous souhaitez que l'expérience soit poursuivie !

Pour écouter l'enregistrement : ici.

 

Légion étrangère (1)Légion étrangère (1)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 06:55

Stratagèmes, duperies, tromperies, intoxications

pendant la Seconde guerre mondiale

Jean Deuve

Un petit ouvrage écrit dans un style simple mais très pédagogique, qui raconte en plus de trente brefs chapitres les manoeuvres d'intoxications conduites pendant la Seconde guerre mondiale, presque exclusivement celles des Alliés occidentaux.

On ne présente pas Jean Deuve (voir notre recension ici), auteur d'une vingtaine d'ouvrages et surtout qui a personnellement longtemps exercé dans le domaine du renseignement compris au sens large. Après avoir présenté les différents services des puissances belligérantes et précisé le sens de chaque mot, il nous entraine des manoeuvres de déception au Moyen-Orient et en Lybie aux nombreuses "petites" opérations qui entourent le débarquement de 1942 en Afrique du nord, en donnant à l'ensemble sa cohérence. La Birmanie, la Crête, la Suède, la Biélorussie, la Mandchourie, le Pacifique, et bien sûr l'immense ensemble des Stratagèmes, duperies, tromperies et intoxications qui entourent le débarquement de Normandie et connu de façon générique sous le nom de Fortitude, constitue le coeur du livre. Chaque opération est détaillée dans sa chronologie, ses moyens, ses objectifs, sa réalisation et ses résultats. C'est très sobre, presque le style d'un rapport, sans emphase inutile et toujours référencé pour chaque partie. Savez-vous par exemple qu'une dizaine de "petites" opérations complémentaires préparent et accompagnent Torch en 1942 ? On note également la présence d'un utile glossaire final et d'une déjà copieuse bibliographie indicative.

Pour une somme modique, un petit ouvrage de synthèse très vivement recommandé, qui passionnera tous les amateurs, débutants ou déjà spécialisés.

Nouveau Monde Poche, Paris, 2013, 332 pages, 8 euros.

ISBN : 978-2-36583-372-1.

Manoeuvres de déception
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 06:50

La bataille de la Lys

Tranchées - hors-série n° 5

Un numéro entièrement consacré aux combats meurtriers qui se succèdent à partir de la fin du mois de mars 1918 dans le secteur britannique des monts des Flandres. Le dossier est assez complet, avec un focus important consacré aux troupes du Corps expéditionnaire portugais. Comme toujours les illustrations sont nombreuses et de qualité, complétées par quelques cartes bien sûr, mais aussi des profils en couleurs de matériels. Les deux articles consacrés à l’armée portugaise (« Les soldats portugais dans la Grande Guerre » et « La 2e division portugaise face à son destin ») s’appuient utilement sur les archives des différents pays et les récits de témoins et acteurs ultérieurement publiés pour essayer d’évaluer la place, le rôle, les difficultés extrêmes rencontrées par ces soldats. Toutefois, si le soldat portugais n’a pas été individuellement moins solide que d’autres, il faut reconnaître la médiocrité d’une grande partie de l’encadrement, peu formé aux techniques de la guerre moderne et du travail d'état-major et, qui plus est, généralement mal considéré par ses ‘mentors’ anglais.

Un beau hors-série qui mérite d’être connu et utilisé comme ‘usuel’ et volume de référence immédiate.

 

Premières offensives du Friedensturm
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile