Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 06:10

Baie des Cochons (encore)

Batailles & Blindés - n° 67

Les deux magazines appartenant au même groupe de presse, ce n'est pas un hasard. L'affaire de la baie des Cochons fait l'objet parallèlement au titre précédent d'un article sur les combats blindés. Sinon, la Seconde guerre mondiale bénéficie toujours d'une large pagination avec trois articles, dont un original sur le commandement d'une division de panzer. Dans la rubrique 'Actualité', présentation des matériels russes les plus récents, observés lors de la dernière parade pour l'anniversaire de la victoire de mai 1945.

Guerre terrestre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 06:00

La baie des Cochons

Aéro Journal - n° 47

Plusieurs articles originaux au sommaire de ce numéro d'été, dont un tout à fait original sur les forces aériennes anti-castristes (comprendre "américaines") engagées dans l'affaire de la baie des Cochons. On apprécie également celui sur "Le soleil levant à la conquête du ciel", au sujet de la création de l'aéronautique japonaise et de la mission militaire française présente dans le pays au lendemain de la Première Guerre mondiale, sans oublier l'article de la Une sur l'arme aérienne de Rommel en Afrique du Nord.

 

Guerre aérienne
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 06:10

Rütli

Une voie pour l'avenir, 1940-2015

Pierre Streit et Suzette Sandoz

Un rappel historique, une leçon de civisme et quelques enseignements pour aujourd'hui et sans doute demain. Beau résultat en à peine plus de cent pages.

A partir du discours prononcé en juillet 1940 sur la prairie du Rütli devant plusieurs centaines d'officiers de l'armée suisse par le général Guisan (général en chef pour la durée de la guerre, élu par les deux Chambres réunies), les auteurs nous proposent de s'en inspirer dans les temps difficiles qui sont les nôtres. La prairie du Rütli est cosubstantielle de l'histoire de la Confédération helvétique (naissance plus ou moins mythifiée du pacte fédéral), et choisir ce lieu pour présenter la stratégie du Réduit national, mais surtout exhorter l'armée, le gouvernement, le peuple, à résister à tout prix à la menace de l'Allemagne victorieuse donnait déjà à l'événement une forte charge symbolique. Ce bref discours en quelque sorte fondateur peut inspirer aujourd'hui une politique. A partir de ce constat, Pierre Streit développe une série de thèmes directement liés à l'histoire, à sa place, à son enseignement, à son rôle. Dans le débat actuel, ses propos méritent d'être lus : "Le véritable 'devoir de mémoire', c'est la connaissance de l'histoire en général, avec ses hauts faits et ses horreurs, ses sacrifices et ses trahisons, ses petitesses et ses grandeurs, de l'histoire reflet de la nature humaine, source de connaissance et d'expérience. Cette histoire s'enrichit de mythes, sorte de grossissement ou d'idéalisation d'événements, voire de fabulation qui permettent à une population de se construire en échappant à la banalité des faits. Les myhtes sont à l'histoire ce que la religion est à la civilisation : un élément constitutif, une partie intégrante...""Il est sans doute intelligent de ne pas se contenter de l'histoire événementielle et d'essayer d'en faire une lecture raisonnée, mais on porte atteinte à la liberté d'opinion des élèves et on les déresponsabilise quand on les prive de la connaissance première des événements pour leur en imposer simplement la lecture à la mode"... Revendiquant à la fois la scrupuleuse méthodologie de l'historien et l'élan d'un indispensable 'roman national' structurant, l'auteur évoque successivement l'importance de l'histoire dans la formation des chefs (qui en sont aujourd'hui singulièrement démunis), ou l'enracinement indispensable que la politique devrait y trouver : "L'histoire est constituée de la succession des strates du passé et, par conséquent, modifie jour après jour la composition du terreau qu'elle forme. Ce qui importe, c'est que ces strates puissent elles-mêmes se greffer les unes sur les autres et sur le terreau de base afin d'éviter les ruptures dangereuses ou les failles béantes". Et puis l'histoire, avec ses mythes reconnus comme tels -et non à leur exclusion-, permet de construire l'avenir et peut être mise au service de l'action. Le livre se termine sur la reproduction d'extraits de quelques grands discours de l'époque (y compris l'appel du 18 Juin) et la réception du rassemblement du Rütli par les historiens suisses.

Le débat suisse peut-il avoir un écho intelligent en France ? Au regard des anathèmes et des excommunications que les uns et les autres se lancent depuis des mois, j'en doute, hélas. Raison de plus pour lire tranquillement et méditer ce petit volume. Après tout, "l'esprit de résistance" commence en chacun d'entre nous.

Editions Cabédita, Divonne-les-Bains, 2015, 117 pages

Héritage moral et intellectuel
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 06:00

Histoire de l'Espagne

Des origines à nos jours

Philippe Nourry

Voici la réédition en format poche d'un livre initialement paru en 2013 et que nous avions aussitôt chroniqué (ici). Nous l'avions trouvé extrêmement intéressant : notre avis n'a pas changé. Ajoutons simplement, pour n'y avoir pas insisté la première fois, que la partie de l'entre-deux-guerres, qui voit émerger une République laïque et surgir la guerre civile, est particulièrement riche et détaillée.

Un volume de référence et de travail indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la péninsule ibérique.

Coll. 'Texto', Tallandier, 2015, 955 pages. 12,50 euros.

Olé !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Europe du Sud
commenter cet article
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 06:00

Le Japon d'Hiroshima

L'abîme et la résilience

Barthélémy Courmont

L'ouvrage est original grâce à un double regard dans le temps long : d'une part, il replace dans leur contexte de l'époque les événements de 1945 en Extrême-Orient, et d'autre part il s'interroge sur les effets et conséquences au fil des années sur la société japonaise dans son ensemble.

Dans les premiers chapitres, Barthélémy Courmont prend en compte la situation de l'ensemble du Japon au premier semestre 1945, qu'il s'agisse des choix de l'armée et du gouvernement, de la position de l'empereur, ou des réactions de la population. Il s'interroge également sur la perception de la prochaine défaite (annoncée ? attendue ?) dans une société à laquelle cette notion est pratiquement étrangère. Il pose ensuite la question de l'utilisation d'une deuxième bombe atomique sur Nagazaki le 9 août 1945, dans le contexte particulier du Japon d'une part, et des Etats-Unis d'autre part à l'époque. Le chapitre "Ici, pas une âme" est particulièrement poignant, car il décrit avec rigueur ce que les deux villes étaient devenues au lendemain de l'explosion et pendant les mois qui suivent  : "Jusqu'à 500 mètres de l'épicentre, toutes les constructions contenant du métal furent détruites" ; "Jusqu'à 1,5 km., les constructions en briques n'étaient pus que des ruines ; jusqu'à 2 km, tous les bâtiments avaient subi des dommages irréparables ... On comptait encore d'importants dommages matériels à 3,2 km de l'épicentre". Au-delà des destructions matérielles, ce sont des centaines de milliers de Japonais qui décèdent ou ont à souffrir des effets de l'explosion, dans deux villes pratiquement rayées de la carte : "La plupart des historiens ont choisi le 31 décembre 1945 comme limite aux décès consécutifs à l'explosion atomique. Cela signifie que si 3000 personnes sont décédées le 1er janvier 1946 de brûlures ou autres blessures, elles ne sont pas répertoriées comme victimes de la bombe". La description de deux cas cliniques (un survivant, une décédée) aux pages 114-115 est assez impressionnante (y compris par la froideur apparente du rapport médical). S'ouvre alors la grande deuxième partie du livre, qui nous entraîne de la fin des années 1940 aux années 1990 dans l'analyse et l'évolution du rapport de la population au nationalisme et aux questions de sécurité et défense, jusque dans les grands rassemblements annuels qui se succèdent à Hiroshima. Paradoxalement, cela n'empêche pas le Japon d'être l'un des tous premiers pays à se tourner, dès la deuxième moitié des années 1950, vers l'énergie nucléaire civile. La relation ambigüe avec les Etats-Unis est profondément modifiée par la guerre de Corée puis la guerre froide, et elle est étudiée au fil des pages (sans que l'ambigüité soit d'ailleurs toujours levée). Enfin, l'auteur s'intéresse aux survivants (il y en a), aux (ré)écritures de l'histoire et à la présence américaine dans le pays depuis la fin de la guerre, y compris dans ce qu'elle entraîne comme renouveau nationaliste (un "nationalisme culturel"), dans la littérature et le cinéma aussi bien qu'au sein de la société (dont les jeunes).

Un livre très intéressant qui passionnera sans aucun doute ceux qui s'intéressent au concept de dissuasion nucléaire, comme ceux qui se passionnent plutôt pour le Japon lui-même.

Editions Vendémiaire, Paris, 2015, 285 pages, 20 euros.

ISBN : 978-2-36358-176-1.

Poids et influence d'Hiroshima
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Extrême-Orient
commenter cet article
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 06:10

Clemenceau au front

Samuël Tomei

Pour compléter notre chronique mise en ligne il y a deux jours,

voici le lien avec le site de l'éditeur pour feuilleter quelques extraits du livre sur Calameo : ici.

Bonne lecture !

Le Tigre (2)
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 06:00

Secrets et mystères des Templiers

Gilles Van Grasdorff

Encore un livre sur les Templiers et, bien sûr, sur leurs "mystères", nous annonce le titre. En lisant la bibliographie personnelle de l'auteur au début de l'ouvrage, on se rend compte que l'essentiel de ses nombreux ouvrages concerne le Thibet et le Dalaï Lama, et parmi les derniers titres publiés on voit passer les secrets de l'île de Paques et les SS dans l'Himalaya. L'introduction fait longuement référence à Marcel Jullian et à son adaptation des Rois maudits, évènement télévisé mais sans doute pas référence historique. L'étonnement augmente lorsque l'on trouve Le matin des magiciens de Pauwels et Bergier dans les notes de référence...

C'est donc avec une réserve certaine que la lecture du livre a été poursuivie. Peu à peu pourtant, on se prend à lire avec plus d'attention car l'auteur consacre très sérieusement certains chapitres à des aspects moins connus de la puissance templière. Ainsi, le développement de l'Ordre dans certaines régions (Provence, Lorraine, etc.), son rôle économique en Occident, la réalité de sa marine (thème très rarement abordé) et son rôle de banquier. On regrette toutefois que les très nombreuses informations mises bout-à-bout sur ces derniers sujets ne fassent pas l'objet d'une analyse plus développée. On apprend que le Temple reçoit de tels et tels seigneurs et nobles une maison ici, un champ là, un moulin ailleurs, mais on attend une synthèse qui ne vient pas. Tout cela pour quoi ? Qu'est-ce que cela représente ? Quel est le poids relatif de cette puissance économique dans l'équilibre des forces dans certaines régions ? De même, la dernière partie, "Tempêtes", précise-t-elle avec beaucoup de détails les longs déplacements à travers l'Europe que Jacques de Molay entreprend à la fin du XIIIe s., dans les mois qui précèdent les arrestations et le procès, mais sans en tirer d'enseignements généraux : pour quel objectif ?, avec quel résultat ? Et si le récit des arrestations effectuées partout le même jour pour abattre la puissance de l'Ordre est intéressant, la conclusion enfin manque singulièrement d'ampleur.

Un sentiment finalement mitigé donc pour ce livre qui donne indiscutablement beaucoup d'informations. Un livre que l'on pourra utiliser comme "source indirecte" pour compléter d'autres travaux. Mais, finalement, bien peu de "secrets" ou de "mystères", sans parler de "trésor"...

Presses du Châtelet, Paris, 2015, 299 pages. 19,95 euros.

ISBN : 978-2-84592-605-9.

Ordre du Temple
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Moyen-Âge
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 06:00

De Gaulle / Pétain

Règlements de comptes

Herbert Lottman

Le propos est ambitieux, et audacieux, puisque Herbert Lottman ne nous propose rien de moins que de faire dialoguer dans le temps long (souvent à distance ou via des intermédiaires) De Gaulle et Pétain, de la première rencontre entre le jeune sous-lieutenant et le colonel avant la Première Guerre mondiale, aux ultimes considérations de l'ancien chef de la France Libre après la mort du vieux maréchal.

Paru pour la première fois en 2008, le livre ne manque pas d'intérêt, mais souffre aussi de certaines insuffisances. On apprécie les nombreuses citations qui émaillent le texte, mais celles-ci sont dans la quasi-totalité des cas extraites d'ouvrages d'auteurs bien connus. De même, les conclusions que l'auteur tire progressivement de cette mise en parallèle entre 1910 et 1950 sont souvent assez pertinentes, mais reposent aussi parfois sur une connaissance trop imprécise du milieu (en particulier l'armée française du temps) au sein duquel évoluent les deux hommes (dès la page 10 par exemple avec "l'interprétation" donnée du cours d'infanterie et de tactique de Pétain avant la Grande Guerre. Ah ! Ce mythe persistant de la formule "Le feu tue", jamais utilisée dans le texte original). De même, la période de l'entre-deux-guerres, c'est-à-dire celle durant laquelle De Gaulle et Pétain deviennent un temps très proches, mérite sans doute mieux que la trentaine de pages qui lui est consacrée (en particulier pour les postes tenus par De Gaulle à l'état-major du maréchal et au Secrétariat général de la Défense nationale, qui lui ouvrent bien des portes et lui donnent accès à bien des dossiers). Une place importante est par contre logiquement accordée à la Deuxième guerre mondiale, à l'opposition Vichy / Londres et à la rumeur d'une entente au moins tacite entre les deux, deux faces d'une même pièce supposée. Enfin, les derniers chapitres, post-1945, rappellent en particulier utilement le distinguo que l'ancien chef de la France Libre faisait entre le général "vainqueur de Verdun" et le maréchal de l'armistice et de Montoire, tout en considérant que les choix de 1940 et des années suivantes avaient créé une rupture définitive.

Un petit livre intéressant, mais essentiellement à partir d'autres ouvrages antérieurement publiés. Finalement, on reste un peu sur sa faim car, si certaines pistes sont ouvertes, aucune n'est poussée à fond et le contexte (évolutif) ne semble finalement pas assez pris en compte. Pourtant, son petit prix justifie tout-à-fait l'investissement, tout en connaissant les limites.

Coll. 'Tempus', Perrin, 2015, 240 pages, 8,- euros.

ISBN : 978-2-262-05022-1.

Parcours croisés
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 06:00

Le mariage forcé,

ou Marie-Antoinette humiliée

Jean-Pierre Fiquet

On referme le livre avec un sentiment mitigé. La thèse est originale (pour ne pas dire osée, sans jeu de mots), les références sont nombreuses, le propos semble structuré et argumenté, mais l'on n'est finalement pas tout-à-fait convaincu. La paix en Europe a-t-elle été suspendue pendant sept ans à la consommation charnelle du mariage entre le futur Louis XVI et la jeune archiduchesse d'Autriche Marie Antonia, devenue Marie-Antoinette ?

Le livre présente donc un intérêt certain pour ce qui concerne l'évolution politique et diplomatique de l'Europe du temps et surtout des rapports franco-autrichiens, ainsi que pour la description de la situation française au milieu de la deuxième moitié du XVIIIe s., de la fin du règne de Louis XV à la Régence. De même pour ce qui concerne le fonctionnement de la diplomatie institutionnelle et privée des souverains. Mais au-delà ? Choiseul a-t-il utilisé la jeune archiduchesse et tenté de la manipuler ? Pourquoi pas, en partie. Mais la réponse du Dauphin, futur Louis XVI, aurait-elle été de refuser de coucher avec sa femme ? Bref, en faisant chambre à part, menace-t-il de mettre l'Europe à feu et à sang... Un peu juste.

Honnêtement, j'ai du mal à adhérer au raisonnement et aux conclusions. Mais les amoureux (sans jeu de mots, encore) d'histoires d'alcôve aux conséquences insoupçonnées y prendront probablement plaisir (là non plus !)

Tallandier, Paris, 2015, 331 pages. 20,90 euros.
ISBN : 979-10-210-0698-0.

Du lit au gouvernement ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans XVIe - XVIIIe siècles
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 06:00

Clemenceau au front

Samuël Tomei

Le Tigre, le Père la Victoire, celui qui martèle dans un discours célèbre devant les députés "Je fais la guerre", conserve une position très particulière aussi bien dans l'histoire politique de la IIIe République que dans celle de la Première Guerre mondiale.

Lorsqu'il devient président du Conseil à l'automne 1917, alors que la France traverse depuis plusieurs mois, en plein conflit, une interminable crise de confiance, il fait le choix d'être aussi ministre de la Guerre, pour bien marquer sa seule priorité. Depuis les premiers jours d'août 1914, celui que l'on surnommera "le premier poilu de France", souvent peu aimé voire craint, manifeste dans son journal, L'Homme Libre devenu L'Homme Enchaîné, aussi bien qu'à la tribune du Sénat ou dans les travaux des commissions, une volonté intransigeante de mener la guerre avec la dernière énergie tout en se souciant du sort quotidien des soldats-citoyens. A partir de septembre 1915, il commence ses visites sur le front et celles-ci vont se multiplier jusqu'en novembre 1918. Non seulement il rencontre les généraux dans leurs états-majors, mais il arpente les tranchées de première ligne : "Clemenceau est parti malgré la neige et malgré nous pour le fort de Douaumont : 6 heures de marche aller et retour. Il est étonnant à 75 ans", témoigne le général Guillaumat. Le livre nous présente donc chronologiquement ses visites sur l'ensemble du front de France, en compagnie, à partir de l'automne 1917, du fidèle général Mordacq dont les souvenirs sont fréquemment cités. A l'issue des déplacements, dans ses articles et au parlement d'abord puis au gouvernement ensuite, il s'inspire de ce qu'il a vu et des conversations qu'il a eu avec des combattants de tous grades pour impulser une énergie toujours renouvelée à l'arrière. Très largement illustré (on apprécie en particulier les nombreuses photos parfaitement reproduites, dont de nombreuses en grand format) et multipliant les citations judicieusement choisies, le livre complète utilement les récents ouvrages consacrés à Clemenceau. Il est aussi agréable au plan esthétique qe sur le fond.

A connaître et à conserver.

Editions Pierre de Taillac, Villers-sur-Mer, 2015, 175 pages. 14,90 euros.
ISBN : 978-2-36445-037-0.

Le Tigre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile