Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 06:00

Ils ont vécu dans l’Algérie en guerre

Raphaël Delpard

Un ouvrage à la fois intéressant, instructif, et pourtant qui n’aborde qu’un aspect de cette guerre d’Algérie : celui des Pieds Noirs et des Algériens fidèles à la France, que nous avions chroniqué lors de sa première parution en 2012 .

Les premiers mots de l’introduction donne immédiatement le ton : « En posant des bombes à Alger et ailleurs, en assassinant des civils qui, par nature, étaient sans défense, les nationalistes algériens ont détruit cette paix, point d’équilibre entre les deux communautés, l’africaine et l’européenne. Ce faisant, dans les deux cas, ils ont piétiné leurs efforts de construction du pays et réduit leur avenir à une hypothèse ». Que ce « point d’équilibre » ne l’ait été souvent que pour une partie de la population européenne et surtout dans certaines mémoires reconstruites après les drames et les épreuves ne semble même pas envisagé. Organisé selon un plan pratiquement chronologique, on en retiendra la distinction reconnue entre le petit peuple européen et les quelques centaines de grandes familles de colons qui contrôlent la presse et circonviennent le monde politique, mais aussi la conviction qu’une autre issue était possible avec une grande partie de la population autochtone. Ce récit des malheurs et des blessures des Pieds Noirs et dans une moindre mesure des musulmans fidèles à la France, traduit une indiscutable réalité et il n’est jamais inutile que des oubliés et des victimes de l’histoire reprennent la parole, mais il faut aussi contextualiser complètement les événements, dans leur complexité et dans leur diversité.

Une parole redonnée à une population que l'on a voulu après 1962 faire taire, car elle ne représentait pas les idées en vogue. A prendre en compte avec intérêt, mais en complément d'autres sources et témoignages car les souffrances des uns ne doivent pas faire oublier celles des autres.

Editions retrouvées, 2014 (rééd.), 284 pages, 12,- euros.

ISBN : 978-2-365590-95-2.

Civils en guerre d'Algérie
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Guerre d'Algérie
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 05:50

Aviation de combat

Restera-t-elle invincible ?

DSI - hors-série n° 42

Un numéro qui pose la question de l'avenir des forces aériennes, de leur(s) vulnérabilité(s), de l'appui aérien et des relations "Terre / Air". Joseph Henrotin note également dans son éditorial de "depuis 1945, pas moins de 2000 appareils ont été perdus du fait d'attaques menées par la voi terrestre"Ce hors-série comporte quinze articles organisés en trois grandes parties : "L'armée de l'air face à ses défis", "L'enjeu du close air support", et "L'évolution de la menace aérienne". Parmi les textes qui ont le plus retenu notre attention, celui de Benoist Bihan sur "Envisager l'appui aérien futur", celui de Joseph Henrotin sur "La supériorité aérienne au risque du déterminisme", et celui d'Emmanuel Vivenot sur "Les attaques terrestres de bases aériennes : du blitzkrieg à Camp Bastion". Un numéro qui mérite toute votre attention.

Guerre aérienne
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
10 juillet 2015 5 10 /07 /juillet /2015 06:00

La bataille du Cotentin

6 juin - 15 août 1944

Christophe Prime

Après un ouvrage sur les Commandos SAS dans la Seconde guerre mondiale (ici), Christophe Prime, du Mémorial de Caen, nous offre une présentation d'ensemble de la difficile bataille du Cotentin, qui va se poursuivre du débarquement jusqu'au mois d'août 1944.

Durant ces onze semaines, la progression de la 1ère Armée américaine du général Bradley est extrêmement lente, couteuse ("Dans le secteur de La Haye-du-Puits, les GI progressent d'une dizaine de kilomètres au prix de 10.000 des leurs, soit un homme pour un mètre de terrain conquis"), au point que l'état-major allié en vient à douter. Mais si les Allemands, en dépit de leur totale infériorité numérique et aérienne, s'accrochent durement au terrain, la loi des nombres s'impose finalement et les efforts consentis saignent définitivement la Wehrmacht. En passant fréquemment du niveau des généraux à celui des simples combattants des deux camps, en utilisant non seulement les archives et les mémoires des uns et des autres mais aussi les témoignages récemment recueillis, Christophe Prime nous propose ainsi une vaste synthèse qui ne s'arrête pas aux engagements les plus emblématiques. L'ouvrage est divisé en cinq grands chapitres qui nous entraînent d'Utah Beach à la percée d'Avranches, en passant par l'extension des têtes de pont, la remontée vers Cherbourg et la prise du port, les difficultés alliées pendant la marche sur Saint-Lô et enfin l'opération Cobra et la bataille de Mortain. On sait que les célèbres combats du bocage normand causera des pertes très importantes aux Américains (peu aguerris face à des Allemands particulièrement tenaces et l'on apprécie particulièrement le détail apporté à la présentation des opérations militaires (parfois jusqu’au niveau bataillon, voire compagnie), mais aussi la capacité à établir des synthèses plus large (manque d’expérience des soldats américains, faible capacité d’initiative de leurs états-majors tactiques, problèmes logistique, etc.). La présentation des combats pour la prise de Cherbourg et de leur bilan est ici assez exemplaire, renforcé de quelques citations. Un officier du génie américain note ainsi en arrivant dans le port qu’il s’agit "de la destruction la plus minutieuse, la plus complète, la plus totale qu’il ait pu voir". Il en est de même pour les combats en direction de Saint-Lô, à l’occasion desquels Christophe Prime présente le système de relève et de remplacement des pertes dans l’armée américaine. Il revient également à plusieurs reprises sur les modalités d’emploi de l’artillerie ou de l’aviation ou sur les techniques défensives allemandes qui utilisent au maximum un terrain favorable.

Un livre agréable à lire et très intéressant.

Tallandier, Paris, 2015, 302 pages. 20,90 euros.

ISBN : 979-10-210-0417-7.

Combats en Normandie
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 06:00

'Furies et crocodiles'

Morane au combat dans la bataille de France

Rémi Baudru

Au regard de la méconnaissance générale qui entoure (en dépit des travaux essentiels de Patrick Facon) l'armée de l'Air pendant la Drôle de guerre et la campagne de France, voici un volume qui ravira sans aucun doute tout les amateurs.

A partir des archives de Vincennes, d'une abondante documentation et de nombreux témoignages, Rémi Baudru nous propose une histoire complète du Groupe de chasse III/7, équipé de Morane-Saulnier MS 406 déjà dépassé dès la déclaration de guerre et souvent en infériorité numérique par rapport à la Luftwaffe pendant la campagne de France. Le récit est chronologique, de la création de l'unité au printemps 1939 à août 1940, à travers ses nombreux stationnements (déplacements dont le rythme s'accélère en juin) et l'on apprécie tout particulièrement l'équilibre entre le texte courant, émaillé de nombreuses citations (surtout pour la période d'opérations actives), et une iconographie très souvent originale.

Un ouvrage de référence pour les amateurs, mais qui sera également utile pour tous ceux qui s'intéressent plus simplement aux combats de mai-juin 1940.

Lela Presse, Le Vigen, 2015, 160 pages, 35 euros.
ISBN : 2-914017-87-9.

Batailles aériennes
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 05:50

Les sous-marins américains et la Chine

DSI - n° 116

Le numéro de juillet-août 2015 confirme toutes les qualités de ce périodique désormais bien installé. Une attention particulière est portée à plusieurs reprises à la situation en Extrême-Orient et à la montée en puissance de la Chine. Outre les très nombreuses brèves, on apprécie l'article de Benoist Bihan sur la notion de "polyvalence" (relativisée), pour les armées de terre, de mer et de l'air ; la première partie d'un long article sur les activités sous-marines russes en Baltique ; un texte de Lars Wedin sur la pensée de l'amiral Castex ; et un article de Joseph Henrotin sur "L'hybridité à l'épreuve des conflits contemporains. Le cas russe". Un numéro que l'on aura plaisir à lire tranquillement au fil des journées d'été.

Tour du monde de l'actualité de défense
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 06:00

Les gendarmes du ciel

Histoire illustrée des forces aériennes de la gendarmerie nationale

Claire Lecourt (Coord.)

Dans le style des albums régimentaires, un très bel album illustré qui retrace toute l'histoire de la 3e dimension au sein de la gendarmerie.

On est, d'abord, très agréablement surpris par l'extrême qualité de l'iconographie, des photos "pleines pages", souvent saisissantes, toujours très belles. Après avoir présenté les temps pionniers (1943-1954), les auteurs présentent toute la diversité des missions des "gendarmes du ciel", ces Forces aériennes de la gendarmerie. Nous découvrons également l'organisation du système de commandement, celle du soutien, et une large place est donnée aux personnels qui arment les différentes unités. L'ouvrage se termine sur les traditions et les insignes des forces aériennnes, sur les caractéristiques techniques des matériels successivement en service, et sur une intéressante bibliographie.

Un très bel album (rappelons la grande qualité de l'iconographie), sur un sujet peu connu qui mérite de figurer dans votre bibliothèque et qui peut faire un excellent cadeau en cette période de mutations.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2015, 240 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-36445-027-1.

Gendarmes
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Armes unités services
commenter cet article
8 juillet 2015 3 08 /07 /juillet /2015 05:50

Tous les blindés de l'armée française 1914-1940

François Vauvillier

Ce livre caractérisé par un constant souci d'exhaustivité, tant sur le plan informationnel qu'iconographique, dont les illustrations juxtaposent avec bonheur le noir & blanc et la couleur, se distingue par son aspect esthétique autant que par l'extrême minutie des descriptifs techniques. Ceux-ci sont issus d'un travail de croisement de sources d'époque de première main (l'encadré Fiches techniques p.8 précise qu'il s'agit notamment de rapports de la commission de Vincennes et/ou [de] notices constructeurs). Dans la ligne du GBM n°100 chroniqué le 25 avril 2012 (http://guerres-et-conflits.over-blog.com/article-d-estienne-a-de-gaulle-103917070.html) mais de manière plus ample, permise par un plus large format, cette encyclopédie rassemble de nombreux documents inédits et des conclusions émanant de recherches récentes. L'introduction illustrée, titrée « Presque un siècle d'études », englobe le XXe siècle et le XXIe siècle jusqu'à nos jours, recensant exhaustivement les livres dédiés à la présentation des chars, qui incluent éventuellement un pan de réflexion sur le sujet. Tous les bons classiques sont passés en revue, mais ce panorama montre aussi la relève actuelle, même si nombre de « pères fondateurs » sont décédés (Jeudy, Mazy, Ferrard...). Un choix de liens internet est également proposé. En ce qui concerne la définition et la sélection des blindés français présentés la question est rendue (...) complexe par les clivages ayant existé, tout au long de la période considérée, entre les principales armes prescriptrices et utilisatrices : l'artillerie qui est le berceau des chars, l'infanterie qui en hérite en 1920, la cavalerie qui suit un développement parallèle très riche, et même le génie qui est l'arme de tutelle aux premiers balbutiements des machines roulantes du no man's land et dispose après cela d'une poignée d'engins blindés dévolus à ses missions classiques, tels le franchissement et les transmissions (p.5). Enrichi des profils colorés d'Éric Schwartz et Laurent Lecocq, le livre expose littéralement le char sous toutes ses facettes et dans toutes ses dimensions, incluant les automitrailleuses (avec de multiples modèles prévus pour le combat ou voitures ayant fait l'objet d'une transformation militaire ad hoc), l'exclusion des véhicules exclusivement affectés à la DCA étant expliquée p.6. Organisé en trois grands thèmes, l'idée de puissance, l'idée de vitesse, l'idée de système, développés ensuite en ramifications avec une numérotation permettant un repérage facile, ce remarquable travail de synthèse introduit un classement dans un ensemble hétérogène (et qui était perçu comme tel par les contemporains d'un conflit mondial à l'autre). Une grande précision lexicale, avec un glossaire final bienvenu, se double d'une attention portée aux détails, comme les insignes des unités, les équipements et plus largement les circonstances concrètes de la vie des tankistes. Vauvillier redonne vie à des figures connues (Renault, Estienne, Molinié...) comme d'autres souvent passées sous silence, montrant les aléas de la collaboration des ingénieurs, techniciens, patrons d'industrie et praticiens du champ de bataille, sphères qui se recoupent sans forcément se recouvrir intégralement. Apparaissent en filigrane les fluctuations de l'investissement patriotique dans le domaine alors semi-régalien de l'armement. Au fil des présentations individuelles des matériels, figurant des curiosités rarement évoquées dans la littérature existante, sont déroulées quelques pages d'histoire industrielle française qui mériteraient d'être redécouvertes. L'époque est marquée par un foisonnement confinant parfois, du fait des mutations du paysage industriel et du fonctionnement des structures de décision politico-militaire, à la dispersion. Un étonnant arbre généalogique permet d'appréhender visuellement cette diversité in toto. Une attention soutenue est prêtée aux marges, aux matériels inclassables, aux projets n'ayant parfois pas atteint le stade du prototype, montrant à quel point la créativité en matière de machines de guerre se nourrit d'imagination, touchant parfois à la science-fiction. De nombreux dessins sont estampillés « uchronies », c'est-à-dire en quelque sorte des vues d'artiste d'appareils n'ayant jamais existé autrement que sur le papier, et dont le tracé peut être plus ou moins spéculatif. En fin de volume figure un éventaire d'engins chenillés par emploi spécialisé, autre que le combat stricto sensu.. La présentation détaillée des projets et des débuts de réalisation parfois méconnus de l'immédiat avant-guerre (approximativement 1937-1940) conduit à relativiser l'inertie souvent prêtée à l'armée française de cette période beaucoup débattue a posteriori. Les programmes de chars successifs, le rôle quelque peu ambivalent de la cavalerie à cet égard (voir recension de GBM Hors-série 1 Cavalerie Mécanique 19-40 du 10 décembre 2014 http://guerres-et-conflits.over-blog.com/2014/12/du-lourd.html) sont clairement exposés. L'auteur s'est entouré des meilleurs experts vivants (cités en détail dans les remerciements p.169), le savoir et la collection de photos de Pierre Touzin étant par exemple mis à contribution. Cette somme d'une ampleur véritablement encyclopédique, rédigée dans une langue particulièrement élégante, est aussi agréable à feuilleter qu'un beau livre. Il en existe une édition traduite par Roger Branfill-Cook à destination du monde anglophone (ISBN 978-2-35250-322-4). Il ne s'agit pas seulement d'un vade-mecum pour les curieux de matériel militaire mais aussi d'une bonne introduction au sujet grâce à une approche lisible, pédagogique, complémentaire de celle du trimestriel GBM.

A conserver soigneusement.

Histoire & Collections, Paris, 2014, 169 p., 38,- euros.

Candice Menat

ABC (et les autres)...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Armes, unités, services
commenter cet article
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 06:00

Sur les traces des Cosaques

Francis Moncaubeig

Attaché militaire pendant de longues années en Russie, en Ukraine et en Transcaucasie, Francis Moncaubeig s'est pris de passion pour l'histoire militaire russe et en particulier celle très particulière des communautés cosaques. Dans cet ouvrage de synthèse destiné au grand public, il nous propose pour la première fois dans la période récente en français une présentation d'ensemble de ces "soldats paysans".

Le livre est construit de façon très méthodique, presque pédagogique. A partir d'une présentation du cadre espace-temps, qui permet de resituer ces populations dans leur environnement, Francis Moncaubeig évoque les "Généralités et traits communs des différents groupes de Cosaques", puis les aborde par zones géographiques successives : ceux de Sibérie, de Russie centrale, du Caucase et d'Ukraine. Leur origine est souvent assez obscure, mais dès le XIIIe siècle leurs troupes participent à la défense des terres des princes de Kiev, se heurtent aux khanats tatars et deviennent au fil des siècles, aux marches de l'empire, les meilleurs défenseurs des tsars et de la religion orthodoxe ; leurs régiments se distinguant dans tous les conflits qui agitèrent l'histoire russe. Les pages consacrées aux différentes communautés sont tout à fait intéressantes, qu'il s'agisse des communautés les plus connues (Don, Volga, etc.), ou de celles plus éloignées dont la "grande" histoire n'a pas toujours retenu le nom (Transbaïkalie, Amour, Oussouri, etc.). Après s'être intéressé en une petite vingtaine de pages au renouveau des Cosaques depuis 1990, l'auteur nous présente une trentaine de portraits de chefs cosaques prestigieux, dont certains jouèrent un rôle important dans l'une ou l'autre des guerres mondiales (Kornilov, Krasnov, etc.). Trois annexes complètent bien le volume, dont une intéressante bibliographie des oeuvres litttéraires consacrées aux Cosaques et une utile chronologie.

Un livre sans prétention scientifique, basé sur une abondante documentation imprimée et de très nombreux entretiens et dont les quelques notes de bas de page permettent surtout de mieux comprendre quelques termes particuliers. Visiblement, un livre de passion, qui permet de mieux connaître ces "guerriers libres", qui se lit avec aisance et que l'on quitte à regret. Un livre d'autant plus utile que la documentation récente en français est peu importante, ... et qui donnera peut-être l'idée d'une publication plus ample.

Anovi, Chinon, 2015, 215 pages, 17,- euros.

ISBN : 978-2-914818-65-0.

Hourra !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Europe orientale et monde russe
commenter cet article
7 juillet 2015 2 07 /07 /juillet /2015 05:50

L'arme du génie

Histoire & Stratégie - n° 22

Une belle étude sur une arme qui reste méconnue, sous la signature de Christophe Lafaye. Le numéro aborde chronologiquement l'histoire de l'arme depuis l'entre-deux-guerres, en insistant plus particulièrement sur les périodes les plus récentes, depuis la guerre du Golfe. Le génie des OPEX depuis la fin de la guerre froide est particulièrement bien mis en valeur, témoignant des évolutions d'une arme en constante adaptation pour apporter tout son concours à la manoeuvre collective. Au fil des encarts, les principaux matériels sont présentés, plusieurs spécialités décrites et quelques entretiens avec les acteurs apportent d'utiles témoignages. Après les thèses remarquées sur l'action du génie récemment soutenues (Verdun 1916, Indochine, Afghanistan), voilà qui comble pour la deuxième moitié du XXe siècle une sorte de "trou noir" de l'histoire de l'arme. L'iconographie est riche est adaptée, tous les chapitres bénéficient de notes et références, et une bibliographie indicative clôture le volume.

Un numéro à conserver précieusement.

Génie
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 06:00

Koursk : Staline défie Hitler

5 juillet - 23 août 1943

Nicolas Pontic

Bien connu des lecteurs de la presse spécialisée (2e Guerre Mondiale en particulier), Nicolas Pontic nous livre ici son premier ouvrage, qu'il consacre à l'une des batailles les plus célèbres de la Seconde guerre mondiale sur le front oriental.

Très descriptif, le livre passionnera sans aucun doute les amateurs de combats des grandes formations blindés, et de leurs unités élémentaires jusque dans le détail de la localisation de tel peloton ou escadron. Après une mise en situation qui permet d'appréhender la situation des deux belligérants avant le déclenchement de cette opération majeure, Nicolas Pontic présente longuement "Les forces en présence" (commandement, organisation, équipements, doctrine d'emploi, etc.), puis traite en deux parties (chap. 3 et 4) des deux actions offensives allemandes convergentes (nord et sud). Au fur et à mesure, il analyse et compare les capacités des matériels allemands et russes (en particulier pour les chars) et revient sur le principe de défense dans la profondeur adopté par les Soviétiques (emploi des champs de mines et obstacles anti-chars), de même qu'il s'intéresse à la composante aérienne. Le lecteur a ainsi la possibilité de suivre, secteur du front après secteur du front, l'avancée plus ou moins rapide ou plus ou moins significative des divisions allemandes, puis les effets de la contre-offensive soviétique. Il tient compte de l'état et des caractéristiques du terrain et s'efforce enfin de tirer les enseignements de ces combats, au plan tactique mais aussi à l'échelle du front de l'Est. Bien sûr, tel ou tel point sera contesté, mais l'ensemble est plus que solide.

Il présente finalement une vision strictement militaire des opérations, mais qu'il veut "équilibrée et non tranchée ... multifactorielle et ouverte à interprétation", formule qui nous convient assez bien. La bibliographie en fin de volume est récente (le plus souvent post 2000) et quelques annexes ainsi qu'un index complètent le livre. Une bonne impression générale et une approche intéressante pour qui souhaite se plonger dans "la plus grande bataille de chars de l'histoire", ainsi qu'est généralement surnommée la bataille de Koursk.

Tallandier, Paris, 2015, 298 pages. 20,90 euros.

ISBN : 979-10-210-0167-1.

Tournant à l'Est
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile