Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 06:00

Lettres de guerre

1914-1918

Jacques Vaché

Quatre ans de correspondance, 158 lettres dont beaucoup d'inédites, de ce jeune artiste surréaliste, poète et dessinateur.

Du 23 août 1914, alors qu'il est au Royaume-Uni ("Je me sens dépassé dans ce prodigieux sang-froid anglais que ne trouble même pas la guerre"), à la fin de l'année 1918, alors qu'il est avec son unité à Bruxelles ("Nous sommes reçus extraordinairement bien par les Belges - Mais quel prix il faut payer pour tout !"), nous le suivons dans sa guerre et ses pensées. Il fait à la fois, selon ses correspondants (parents, famille, amis), référence à ses passions artistiques, à ses relations dans ce milieu et à ses espoirs, mais aussi aux évènements militaires qu'il vit, aux bombardements et au service aux tranchées, ainsi qu'aux activités de la vie quotidienne. L'ensemble est fréquemment illustré de petits dessins au crayon noir et forme un tout aussi agréable à lire que cohérent.

Un nouveau témoignage de qualité d'un poilu de la Grande Guerre, qui n'était pas belliciste, loin de là !, mais a effectué toute la guerre et a été officier subalterne.

Gallimard, Paris, 2018, 471 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-07-041786-5.

Soldat et artiste

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2018 2 27 /11 /novembre /2018 06:00

Lettres et colis pendant la Grande Guerre

Organisation postale et enjeux

Jean-François Saint-Bastien

A la différence d'autres ouvrages qui étudient en tant que telle la correspondance des poilus, ce livre présente dans le détail l'organisation, les évolutions et le fonctionnement du système de la poste aux armées.

Le livre s'organise en deux grandes parties, "Correspondre avec le front" et "Correspondre avec les prisonniers de guerre et la zone envahie". On relève de très nombreuses parties rarement traitées et très intéressantes pour mieux comprendre le quotidien du soldat, de la profonde transformation de l'automne 1914 à la création des secteurs postaux, le fonctionnement des trains postaux, la fonction si importante au quotidien de vaguemestre, et une trentaine de pages sur les colis postaux, rarement traités sous cet angle. La deuxième grande partie est encore plus intéressante car il est bien rare qu'un auteur s'attache au courrier et aux colis des prisonniers et des départements occupés, avec le rôle des associations (françaises et étrangères) et la question du contrôle postal.

De nombreuses illustrations complètent utilement le texte courant, pour un livre qui allie sobriété et efficacité. A inclure sans hésitation sur vos rayonnages ! 

Editions Sutton, Tours, 2018, 205 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-8138-1173-8.

Le courrier...

Partager cet article

Repost0
23 novembre 2018 5 23 /11 /novembre /2018 06:00

Combattants de l'empire

Les troupes coloniales dans la Grande Guerre

Philippe Buton et Marc Michel (Dir.)

Ce volume regroupe une vingtaine de contributions prononcées lors d'un colloque tenu à Reims et rassemble ainsi les meilleurs spécialistes de ces questions.

Dans ce riche ensemble, organisé en trois grandes parties ("Combattre", "Politique et polémiques", "Mentalités et représentations"). Dans la première partie, on remarque en particulier le solide texte de Julie d'Andurain sur "La genèse intellectuelle de la Force noire", la précision d'Antoine Champeaux sur "Les tirailleurs sénégalais au combat", mais aussi ceux de Laurent Jolly sur "Les tirailleurs somalis", de Colette Dubois sur "Les occultés de la campagne du Cameroun" et de Michaël Bourlet sur les officiers africains. Pour la deuxième partie, retenons notamment les contributions de Vincent Joly sur "Le concept de race guerrière", celle de Romain Rainero sur "Le refus italien d'utiliser des troupes coloniales", de Michel Bodin sur "La présence française en Indochine" pendant le conflit et celle de Catherine Nicault sur "Le Détachement français de Palestine et ses troupes algériennes" (essentiellement sous un angle diplomatique). Dans la troisième partie, François Cochet revient sur "Les stéréotypes contradictoires" concernant ces troupes coloniales dans l'institution militaire, tandis que Jérôme Buttet s'intéresse aux "Graffitis du Chemin des Dames".

Un livre très dense, d'un  grand intérêt, qui doit figurer dans toute bonne bibliothèque sur la Grande Guerre.

Editions Vendémiaire, Paris, 2018, 358 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-36358-318-5. 

Troupes coloniales

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2018 1 19 /11 /novembre /2018 06:00

A l'est, la guerre sans fin

1918 - 1923

Dans ce qui st désormais la tradition du musée de l'armée, le catalogue de l'exposition temporaire en cours (ici, jusqu'au 20 janvier 2019) fait l'objet d'une belle publication, aussi riche sur la forme que dans le fond, par son iconographie comme par ses textes.

Sur le thème de la poursuite des combats d'Allemagne en Turquie, au Caucase et au Levant, d'Autriche-Hongrie en Russie, de Finlande en Ukraine, pour les Etats successeurs comme dans les Balkans, se succèdent une série d'articles (sous la signature d'excellents spécialistes), des portraits, les documents diplomatiques, un atlas, etc. On apprécie bien sûr tout particulièrement le nombre et la qualité des illustrations (des tracts, des uniformes, des décorations rares, des affiches, des photos, des drapeaux, des documents officiels, des correspondances, des équipements variés, etc.), ainsi que les nombreuses cartes qui ponctuent le volume. En fin de volume, sont listées et référencées les tout aussi nombreuses archives audiovisuelles (ECPAD, Gaumont, Pathé) présentées dans l'exposition, ce qui sera bien utile aux chercheurs, avant un index des noms propres et une bibliographie indicative de qualité.

Un beau volume, à la fois catalogue, album ou ouvrage collectif de référence sur ces opérations et combats souvent fort peu connus.

Gallimard, Paris, 2018, 320 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-07-281956-8.

La guerre après la guerre

Partager cet article

Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 06:00

Souvenirs sur les maréchaux Foch et Pétain

Général Léon Zeller

Présenté et annoté par Claude Franc

Cet ouvrage est constitué par les "morceaux choisis" de quatre volumineux "livres" rédigés durant l'entre-deux-guerres par le général Léon Zeller, artilleur, à l'attention de ses enfants et non destinés à être publiés. Chacun est consacré à l'un des grands chefs auprès desquels il a servi, avant et surtout pendant la Grande Guerre (Avec Joffre, avec de Castelnau, avec Foch, avec Pétain). D'un volume total initial sensiblement égal aux Carnets du général Buat récemment publiés, ils s'en distinguent par le fait de ne pas être constitué de notes rapidement rédigées chaque soir, mais d'voir été mûri et écrit bien après la guerre elle-même. Mais aucun éditeur n'a voulu prendre le risque de publier l'ensemble de ce remarquable document, et il est revenu à Claude Franc la redoutable responsabilité (très bien honorée) d'effectuer une judicieuse sélection des textes retenus dans deux d'entre eux pour entrer dans le "calibrage" du volume. 

La première grande partie est donc consacrée à la personnalité de Foch et aux observations liées à sa fréquentation par Léon Zeller, la seconde à Pétain. Autant le premier est extraverti et peut être excessif, autant le second est introverti et tout de retenu, ce qui ne l'empêche pas de se montrer fort sarcastique, voire irrespectueux. D'affectation en affectation, alternativement, nous retrouvons l'un et l'autre, vus à travers le regard de Zeller. Sans doute, au bilan, l'une des plus fortes analyses de la personnalité de ces deux chefs. On retiendra également les annotations concernant l'ambiance de travail et les procédures utilisées dans les états-majors respectifs de l'un et de l'autre, ainsi que les (prudents) commentaires sur l'utilité ou l'efficacité de telle ou telle décision.

Au total, une publication qui doit impérativement être connue de tous les amateurs de la Grande Guerre. Un livre au contenu rare et extrêmement riche.

Economica, Paris, 2018, 222 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7038-1.

Témoignage passionnant

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 06:00

Les fronts intérieurs européens

L'arrière en guerre (1914-1920)

Laurent Dornel et Stéphane Le Bras (Dir.)

Actes d'un colloque tenu à Pau en 2015, cet ouvrage présente une vingtaine de communications autour de la question de la vie à l'arrière, loin du front, aussi bien en France que chez d'autres belligérants.

Une observation préalable : que l'on cesse enfin de nous dire que cet aspect de la Grande Guerre n'a pas ou peu été traité : ne serait-ce que depuis le début des commémorations du centenaire (mais l'on pourrait remonter aux lendemains du conflit), la longue liste des publications (voir nos chroniques) sur ce thème apporte une contradiction formelle. Au contraire, ce sont bien les analyses proprement militaires d'une part et surtout les synthèses "front/intérieur" qui manquent aujourd'hui.

L'ouvrage s'organise en quatre grandes parties ("La vie économique à l'arrière : entre adaptations et opportunités", "Loin du front, encadrer les populations civiles", "La routine et l'exceptionnel : villes et campagnes dans la Grande Guerre", "Si loin, si proche : les expériences vécues de la guerre"). La première présente une série de cas concrets locaux, comme une étude sur la population ouvrière de Cherbourg entre 1914 et 1919 ou l'industrie textile de la région lilloise. La seconde s'attache davantage aux individus avec le rôle des recteurs d'académie, la gestion des populations étrangères dans le Sud-ouest ou l'action caritative américaine à travers l'exemple d'un orphelinat. La troisième nous présente le désert médical des Hautes-Alpes pendant le conflit, la situation dans les villages de l'Allier, du Puy-de-Dôme ou des Hautes-Pyrénées, la lutte contre l'alcoolisation excessive ou la crise alimentaire en Autriche-Hongrie. La quatrième enfin évoque la situation en Grèce, au Portugal, en Russie, mais aussi la prophylaxie sanitaire dans la région de Saint-Malo.

On le voit, l'ouvrage est extrêmement riche et vient très utilement compléter notre documentation sur ces questions. Comme il convient, tout est scrupuleusement référencé et les amateurs trouveront dans ce livre, outre de nombreuses pistes de réflexion, de quoi poursuivre leurs recherches.

Presses universitaires de Rennes, 2018, 369 pages, 28,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7477-9.

Mobilisation générale

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2018 5 26 /10 /octobre /2018 06:00

Le sport et la Grande Guerre

Paul Dietschy

Ce livre réalise une très solide synthèse de toutes les questions qui entourent l'évolution générale du sport, et individuellement les sportifs, pendant la Grande Guerre.

Il s'ouvre logiquement sur un bilan du sport en France avant le conflit (un tableau présente les grandes fédérations, de l'Union des sociétés de tir avec 400.000 membres à la Fédération française de lutte et ses 65 adhérents, la Ligue de football-association comptant entre 25 et 30.000 membres). Les premières parties dressent ainsi le tableau du sport, de son importance relative dans la société et de sa place dans le concert des nations. Après l'entrée en guerre, les sportifs connaissent le sort de tous les mobilisés et les différentes compétitions sont annulées, mais avec la stabilisation des lignes, rapidement, le sport-loisir, le sport-détente, le sport-jeu renaît dans les unités et le commandement saura à la fois utiliser le sport comme levier positif pour le moral et se faire appuyer par les organismes fédéraux de l'intérieur qui ne rêvent que de conserver un lien étroit avec leurs adhérents et de développer leur discipline. Paul Dietschy décrit également avec moult détails la guerre picrocholine qui, à l'arrière, oppose pour des buts très triviaux les grandes fédérations entre elles. Enfin, l'époque est également marquée par une forme d'internationalisation du sport, ne serait-ce que du fait de la présence en France d'importants contingents de toutes nationalités. La dernière partie dresse le bilan en 1919, des pertes cruelles mais aussi des progrès étonnants, et le rôle de la presse qui s'intéresse de près à ce formidable vecteur d'enthousiasme et de cohésion.

Un livre passionnant (un regret de forme : non seulement les notes sont renvoyées en fin de volume, mais en plus elles sont imprimées en caractères minuscules…) qui se lit pratiquement d'une traite. Un plaisir pour l'amateur !

Editions Chistera, Paris, 2018, 481 pages. 21,90 euros.

ISBN : 978-2-9556086-9-2

Le sport et les sportifs

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2018 2 23 /10 /octobre /2018 06:00

Bordeaux et la Gironde dans la guerre économique

en 1914-1919

Hubert Bonin

Dans ce volume dense et précis, Hubert Bonin, déjà auteur de nombreuses études sur les aspects économiques, financiers et industriels de la Grande Guerre (ici par exemple), nous livre une remarquable synthèse du rôle et de la place de Bordeaux et de sa région dans la mobilisation de guerre.

Rappelant fort à propos que la guerre économique est un excellent biais pour aborder l'étude de la Grande Guerre, Hubert Bonin présente toute l'importance de la Gironde dans le processus de mobilisation industrielle. Souvenons nous qu'au début du mois de septembre 1914 le gouvernement se replie à Bordeaux, où se tiennent les premières réunions entre politiques, militaires et industriels pour tenter de surmonter la première crise des munitions d'artillerie. Par ailleurs, l'auteur fait régulièrement le lien, durant une première phase au moins, avec les carnets d'Edmond Buat, qui sert alors à son cabinet et fait le lien avec le GQG. De la fabrication des obus au textile, aux chaussures, aux chantiers navals, à l'aéronautique, tous les secteurs de production intéressant les armées sont abordés. La deuxième partie revient en une quarantaine de pages sur l'emploi des femmes et les conditions de vie, tandis que la quatrième s'intéresse aussi au ravitaillement de la région elle-même avec les manques et les déficits (charbon en particulier) et à la présence américaine, pour la logistique notamment. Enfin, la quatrième partie s'attache aux conséquences et effets de cette mobilisation au lendemain de la guerre, avant que les dernières pages (une dizaine) ne soient consacrées aux sources et archives.

Un très intéressant volume qui complète utilement notre connaissance des modalités, effets et conséquences de la mobilisation industrielle. 

Les Indes savantes, Paris, 2018, 288 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-84654-497-9.

Etude régionale

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 06:00

14-18, penser le patriotisme

Frédéric Rousseau

Chacun se souvient du débat des années 1990 sur "consentement" ou "contrainte", de la guerre picrocholine des deux écoles, des articles enflammés dans la grande presse type Le Monde. Nous pensions naïvement que cette disputatio, initialement passionnante mais qui avait rapidement dérivé en querelle (pas dans le meilleur sens du terme) appartenait au passé. Et voilà que l'un des principaux promoteurs de "l'école du Sud" lui offre un retour à l'actualité avec ce volume qui revient sur les entrées en guerre, la mobilisation et leur environnement social et culturel.

S'appuyant sur de très nombreux témoignages et correspondances privées (y compris en les interprétant lorsqu'il faut en tirer argument), le livre s'organise en trois grandes parties ("Chocs, jeux de rôles et mises en guerre", "Mises en guerre des inégales", "Tuer les ennemis de la patrie"), qui analysent successivement les conditions de la mobilisation et leur perception individuelle ; le rôle, la place, l'influence directe ou indirecte des femmes, en fonction de l'environnement et du milieu social ; la forme et la violence des combats, essentiellement les cas de contact direct entre adversaires, la question des armes blanches et le nettoyage des tranchées, la peur, le regard des autres, Progressivement, l'auteur s'éloigne régulièrement de la Grande Guerre pour évoquer les doctrines totalitaires du XXe s., la Seconde guerre mondiale et la Shoah, ce qui nous semble toujours peu pertinent.

Le livre doit être connu et lu, car il comporte de très nombreux développements extrêmement intéressants sur le rapport individuel à la guerre, même si tous n'emportent pas finalement l'adhésion. Le retour permanent sur le cadre social et l'environnement (certes importants, nul ne le conteste) finit par sembler exclusif, monomaniaque, ce qui est dommage. Finalement, j'ai apprécié la lecture mais je n'ai pas changé d'avis : il y a ici des éléments majeurs, mais non exclusifs.

Folio Histoire, Paris, 2018, 480 pages. 8,30 euros.

ISBN : 978-2-07-279822-1.

Contrainte ?

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 06:00

Journal intime de Nicolas II

Décembre 1916 - juillet 1918

Présenté par Jean-Christophe Buisson

Le Journal intime du dernier tsar avait été en partie édité en français durant l'entre-deux-guerres, mais pour le début de la guerre et les dix-huit derniers mois étaient restés inconnus. Bonne chose donc que de les avoir publié.

Trois grands sujets scandent ces lignes au jour le jour : le souci permanent de la santé du tsarévitch et son éducation, la poursuite de la guerre contre l'Allemagne et la désintégration de l'armée russe, la vie quotidienne, les difficultés de la vie d'un prisonnier et les considérations météorologiques. Au fur et à mesure que les jours s'écoulent, la religion (toujours présente cependant) prend une place de plus en plus importante et l'on observe une forme de fatalisme : le tsar déchu se laisse glisser vers son destin en priant et en vaquant à des occupations ordinaires ("Le matin j'ai balayé la cour, et, l'après-midi, j'ai scié longtemps"), au fur et à mesure que le régime des prisonniers se durcit. Nicolas II lit beaucoup, il monte aussi de petites pièces de théâtre, jouées en famille. A Ekaterinbourg, la situation se dégrade et les derniers jours ne comportent pratiquement que des annotations de la vie quotidienne. Le 30 juin, Nicolas II écrit quatre lignes dont trois consacrées au tsarévitch et termine : "Aucune nouvelle de l'extérieur".

De l'installation à Tobolsk à l'assassinat de toute la famille à Ekaterinbourg, ce récit simple et touchant nous permet d'approcher au plus près le quotidien du dernier tsar.

Perrin, Paris, 2018, 243 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-262-07603-0.

La fin des Romanov

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile