Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 06:00

Ma mission en Sibérie

1918-1920

Général Janin

On sait que les interventions interalliées se succèdent autour de la Russie en révolution entre 1918 et 1920 et les plus informés savent qu'un général français fut nommé commandant en chef des troupes déployées en Sibérie. Si l'action du général Janin est souvent sévèrement jugée, rares sont ceux qui ont pris la peine de lire ses mémoires.

En dix-huit chapitres, le général Janin raconte les évènements auxquels il a été confronté, non seulement dans les opérations contre les Bolcheviques, mais aussi vis-à-vis des Britanniques, des Japonais, des Américains, des Tchécoslovaques et des Russes blancs. Les relations tendues avec l'amiral Koltchak sont présentées en défense du général, ce qui permet aussi de l'entendre sur ce sujet très conflictuel. On fait également le point des différentes nationalités présentes en Sibérie (y compris Polonais, Roumains et Yougoslaves) et de leurs effectifs sous les armes. Le général donne également des exemples très précis de malhonnêteté et de malversations dans le domaine logistique (équipements du soldat, alimentation, armement individuel), de façon d'ailleurs assez désabusée, comme s'il ne pouvait rien contre ces activités. Enfin, le récit de la retraite vers l'est des Alliés et des Blancs, dans une ambiance de débandade générale. Sur la fin de l'amiral Koltchak, le récit de Janin montre bien la part prise par les mouvements russes eux-mêmes et les effets des dissensions entre Alliés.

Une réédition très utile, qui intéressera tous les amateurs de la Grande Guerre mais aussi de la guerre civile russe.

Editions Energia, Saint-Nazaire en Royans, 2018, 348 pages, 26,- euros.

ISBN : 979-10-93492 

Guerre civile russe

Partager cet article

Repost0
18 avril 2019 4 18 /04 /avril /2019 06:00

Arcanes et tranchées

Impressions choisies des premières lignes

Julien Monange

Egalement auteur de récent (et excellent) La Légion arabe de 1917 (ici), Julien Monange nous propose aujourd'hui un livre totalement différent : un recueil de poèmes en hommage aux poilus.

La cinquantaine de poèmes réunis dans cet ouvrage est organise en trois parties : "Rencontre du combat", "Les grêlons de feu" et "Autour du front". Chacune est introduite par un texte en prose de deux pages qui dresse en quelque sorte le fond de tableau, puis se succèdent les poèmes, rédigés en tenant compte de la réalité des situations locales, de la vie des poilus et des opérations. Un livre original donc qui illustre de belle manière le quotidien de cette Grande Guerre en mettant à l'honneur les soldats, de tous grades. Il est porteur d'une forte charge émotionnelle et j'ai eu beaucoup de plaisir à rédiger une introduction.

Un bel hommage aux Poilus.

Editions Energia, Saint-Nazaire-en-Royans, 2019, 150 pages, 18,- euros.

ISBN : 979-10-93492-28-5.

Poèmes réalistes

Partager cet article

Repost0
16 avril 2019 2 16 /04 /avril /2019 06:00

Atlas de la Grande Guerre

Jean-Pascal Soudagne, Jean-François Krause et Frédéric Guelton

Voici un livre au format album qui sera utile à tous les amateurs de la Grande Guerre, et au-delà à tous ceux qui souhaitent mieux connaître cette Première Guerre mondiale.

En 130 cartes, toutes les grandes opérations et batailles de l'ensemble du conflit sont couvertes, sur tous les fronts, y compris les plus éloignés (Tsing Tao, Kut el-Amara, etc.) ou sur mer (de la poursuite du Goeben et du Breslau à la bataille du Jutland). Une place essentielle est bien sûr accordée au front occidental du nord-est (dans l'ordre chronologique de la concentration des armées en août 1914 à la situation des lignes le 11 novembre 1918), mais les autres fronts ne sont pas oubliés : côtés russe (11 cartes), balkanique (13 cartes), italien (4 cartes), colonial (7 cartes) ou naval (5 cartes). On apprécie particulièrement leur aspect extrêmement clair et lisible, chacune étant par ailleurs accompagnée d'un bref texte explicatif qui remet la situation illustrée dans son cadre militaire (et éventuellement politique et diplomatique).

Un volume indispensable.

SOTECA - 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2018, 130 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-3766302-0-3.

Sobre et efficace

Partager cet article

Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 06:00

Un adieu aux armes

Destin d'objets en situation de post-guerre

Patrick Harismendy et Erwan Le Gall (Dir.)

Plus d'une dizaine de contributeurs pour cet ouvrage, qui affiche l'ambition de donner à l'objet toute sa place dans l'histoire des guerres et des sorties de guerre.

Comme souvent, du fait de leur grande diversité (de quel "objet" parle-t-on ?), toutes les communications n'intéresseront pas au même titre. Nous retenons en particulier pour notre part, sur des sujets très différents, celles sur les brodequins militaires (Franck Lesjean, "Marcher et combattre. Archéologie de la protection du pied du combattant"), sur les insignes d'unité (Xavier Boniface, "Les insignes militaires français. Identité, mémoire et symbolique guerrières"), sur la reconstruction du corps et les prothèses (Ugo Pavan Dalla Torre, "La prothèse  : objet et mémoire de guerre. Réflexions sur le cas italien"), et sur les transferts du militaire au civil dans l'habillement (Jérémie Brucker, "Les formes, les couleurs et les mots empruntés à l'uniforme militaire pour les vêtements professionnels civils en France fin XIXe - XXe siècle"). Dans sa conclusion, Erwan Le Gall s'interroge en particulier sur le statut des équipements utilisés par les reconstitueurs ("Le 11 novembre, les uniformes bleu horizon sont d'une propreté absolue, portés par de jeunes hommes rasés de frais … bref tout l'opposé de la sueur, de la crasse du sang … qui sont le propre de l'expérience combattante dans les tranchées de la Grande Guerre"), et il en appelle à une réflexion sur "l'histoire vivante", d'autant que "le malaise est encore plus grand lorsque le dispositif fait coexister ces acteurs avec de "vrais" militaires, ceux qui sont amener à risquer leurs vies sur les théâtres d'opérations extérieures ou dans les incessantes rondes de l'opération Sentinelle".

Un livre qui aborde des sujets très (trop ?) différents, mais qui ouvre de très intéressantes pistes de réflexion.

Presses universitaires de Rennes, 2019, 206 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7565-3.

Objets militaires (et de guerre)

Partager cet article

Repost0
12 mars 2019 2 12 /03 /mars /2019 06:00

Un officier en première ligne

Lettres et cours d'un officier instructeur

Louis Carette

Nième témoignage sur la Grande Guerre dira-t-on, oui, mais témoignage de grande qualité et particulièrement complet.

Couturier de la haute société parisienne, Louis Carette entre en guerre dès 1914 comme officier de complément et participe au conflit jusqu'à son dernier jour. Lettré, bon dessinateur, il écrit beaucoup et longuement, tout en illustrant souvent ses courriers de croquis pris sur le vif. Ses lettres fourmillent de détails intéressants, certains assez classiques, d'autres nettement plus originaux pour l'époque. Sur Verdun : "Songe que dans notre séjour ici, j'ai 15 de mes bons camarades officiers hors de combat, dont huit tués. Que nos tranchées sont des charniers affreux dont pauvres civils vous n'avez aucune idée! … Pour savoir ce qu'est la guerre, il faut être là, au premier rang, dans ces 2 ou 3 kilomètres où se bat l'infanterie. Alors on peut parler !". A propos des conseils de guerres pour lesquels il est désigné : "Je trouve que l'on est bien trop indulgent surtout qu'il y avait à juger de nombreuses crapules dont les casiers judiciaires étaient loin d'être vierges et que l'on jugeait pour désertion ou insultes envers des supérieurs. J'aurais donné le maximum, mais non 5 ans était un maximum et encore avec la loi du sursis. L'on prend bien trop de gants. Surtout que les hommes sont renvoyés souvent au bout de quelques mois de peine dans des régiments et que l'on en fait jamais rien". Cette sévérité ne l'empêche pas de comprendre un abandon de poste sous les bombardements et il commente favorablement la plaidoirie de l'avocat (lieutenant de réserve) désigné pour la défense. Parmi les annotations relatives à la vie courante, ces quelques lignes qui rappellent qu'ils sont les soldats d'une république laïque : "Pour le 1er janvier, c'est l'Etat qui leur donne un bon dîner ; à Noël ce n'est pas réglementaire, il faut payer cela avec le boni de la compagnie". Blessé, il est en 1918 instructeur, d'abord pour des pelotons d'élèves officiers français, puis à la formation des unités américaines, avec un discours aussi libre et toujours aussi pertinent.

Un excellent témoignage qui doit être connu.

Ysec éditions, Louviers, 2018, 179 pages, 24,- euros.

Témoignage de qualité

Partager cet article

Repost0
8 mars 2019 5 08 /03 /mars /2019 06:00

La Légion arabe de 1917

Julien Monange

Jeune historien prometteur, Julien Monange nous livre ici l'histoire d'une formation militaire éphémère, mise sur pied au Moyen-Orient par les Alliés pendant la Grande Guerre.

Avec détermination, Julien Monange est allé rechercher dans les fonds d'archives comme dans les témoignages des acteurs les traces éparses de cette unité de circonstance, créée par les Français et les Britanniques en 1917 dans l'espoir de mettre sur pied une armée arabe détachée non seulement de Constantinople mais plus largement du Chérif de La Mecque et de la stricte observance islamique. Cette unité de circonstance, qui n'atteindra jamais le stade de l'aptitude opérationnelle et de l'engagement au feu, peu connue, a vu dans son encadrement quelques officiers (de réserve) prestigieux, comme le (futur) grand islamologue Louis Massignon.

Au fil des pages, l'auteur nous raconte l'étonnante histoire de la genèse de cette formation. Il relève les nombreuses tentatives en ce sens faites par les Alliés pendant le conflit, rappelle l'importance de Lawrence (et son influence sur Fayçal) et souligne le rôle (parfois ambigu) du binôme Sykes / Picot, sévèrement critiqué par l'état-major. Le récit de la montée en puissance très progressive de cette Légion (arme diplomatico-militaire aux mains de civils) est ensuite présenté dans le détail, avec les caractéristiques tout à fait particulières des recrues : essentiellement des prisonniers et des déserteurs de l'armée ottomane. L'instruction est relativement chaotique et les objectifs sont assez rapidement revus à la baisse. Les pages suivantes nous permettent de mieux connaitre Louis Massignon et son investissement personnel dans ce projet, mais aussi de toucher du doigt la prééminence des Britanniques sur les Français, toujours à la remorque.

La Légion arabe disparait finalement au début de l'année 1918, sans avoir connu d'existence opérationnelle. Mais ce livre, tout en lui redonnant vie pour nous, apporte aussi bien des éclairages sur les rapports entre Paris et Londres dans cette région et sur les relations pour le moins fluctuantes entre factions arabes et musulmanes, dont nous percevons encore les échos aujourd'hui. Un sujet aussi rare que le livre est intéressant.

CNRS Editions, Paris, 2019, 270 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-271-09512-1.

Légion éphémère

Partager cet article

Repost0
4 mars 2019 1 04 /03 /mars /2019 06:00

Chroniques de la Lozère en guerre

1914-1918

Carnets de Marius Balmelle

Thomas  Douniès et Yves Pourcher

Voulu par les archives départementales de la Lozère dans le cadre du centenaire, ce volume repose sur les carnets d'un "soldat de l'arrière", situation paradoxale qu'il ne faut jamais perdre de vue.

Affecté à la sous-intendance de Mende (puis à celle de Rodez), Marius Balmelle voit la guerre de loin, doute rapidement des informations diffusées par les journaux et est avide de nouvelles transmises par ceux qui reviennent effectivement du front. Plus cocardier et emphatique que les poilus de l'avant (bataille de la Marne : "l'héroïsme de nos troupes triomphe des hordes barbares"), il rédige bien et n'hésite pas, de juillet 1914 à la fin de l'année 1919, à écrire de longs développements sur tel ou tel évènements (arrivée des réfugiés du nord, équipement en bleu horizon puis en casques Adrian, l'effort industriel de guerre -projet d'installation d'une poudrerie, énergie hydraulique et houille blanche, etc.-, Verdun n'arrive que tardivement, Clemenceau, etc.), mais on y trouve aussi des chiffres extrêmement précis ("Détail des dépenses autorisés pour le ministère de la Guerre pendant le 4e trimestre 1915"), des considérations sur la vie locale ("les affiches de la guerre à Mende", la pénurie de pièces de monnaie et l'émission de valeurs locales par les chambres de commerce, etc.), et au fil du temps davantage d'appréciations plus personnelles sur le sens de la vie et le poids de la mort.

Un ouvrage très riche pour approcher la vie loin du front. Une belle et solide réalisation.

Ed. Sutton, Tours, 2018, 311 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-8138-1049-6.

Front intérieur

Partager cet article

Repost0
1 mars 2019 5 01 /03 /mars /2019 06:00

Les mises en guerre de l'Etat

1914-1918

en perspective

Sylvain Bertschy et Philippe Salson

Les 18 contributeurs de cet ouvrage, publié avec la participation du CRID 14/18, dressent par touches successives le tableau des interventions de l'Etat dans des domaines très divers pendant la Grande Guerre.

La première partie s'intéresse au monde enseignant ("La mobilisation normalienne et le service de l'Etat", et "Une mise en guerre de l'Etat enseignant ?" pour la zone non occupée du Nord Pas-de-Calais) ; et à la question de la prise en charge des soldats "aliénés" militaires ou condamnés de droit commun. Puis, dans une logique internationale, les intervenants présentent le Service auxiliaire patriotique en Allemagne, les foyers du soldat en Italie et l'emploi des veuves de guerre dans la manufacture des tabacs de Morlaix. La seconde partie s'intéresse au négoce des vins du Languedoc (évolution de la filière et enjeux pour l'Etat), à l'organisation et au contrôle du marché du charbon, à l'évolution de la médecine militaire et à l'organisation de l'enseignement technique à Lyon ; puis à l'assistance aux miséreux (rôle des municipalités), au cas particulier d'une "commune socialiste" en Italie (Bologne, 1914-1918) et aux modalités du ravitaillement des communes de la zone du front.

Un volume intéressant, qui brosse un large panel de questions diverses. A utiliser en complément d'autres ouvrages.

ENS Editions, Lyon, 2018, 361 pages, 29,- euros.

ISBN : 979-10-362-0045-8.

Organiser la vie quotidienne

Partager cet article

Repost0
24 février 2019 7 24 /02 /février /2019 06:00

La Grande Guerre sous le regard de la presse

De Sarajevo à Versailles

Pascal Roblin

Album grand format richement illustré, qui revient sur le thème du récit fait de la guerre dans la presse quotidienne ou périodique.

En cet âge d'or de la presse qu'est le début du XXe s., la totalité de la population, à l'arrière comme pour les soldats mobilisés, s'en remet aux journaux pour son information. Mais tous les hommes politiques de quelque importance (en particulier en province) sont aussi propriétaires de titres, et le gouvernement dispose des services de la censure. Dans ce contexte délicat, on lui reproche le "bourrage de crâne" (avéré), sans qu'elle en porte seule la responsabilité.

L'album présente l'histoire de la Grande Guerre chronologiquement entre 1914 et 1919, sous la forme de doubles pages thématiques, chacune étant basée sur le numéro d'un journal présenté en page de gauche. En page de droite, quelques lignes d'explications et de commentaires permettent de situer le périodique et de s'interroger sur la présentation faite de l'évènement. Même si certaines affirmations sont parfois un peu rapides, l'ensemble est tout à fait satisfaisant et intéressant.

Au total, un beau volume, bien construit et au riche contenu. Un complément utile dans votre bibliothèque.

Editions De Borée, Clermont-Ferrand, 2018, 254 pages. 29,95 euros.

ISBN : 978-2-8129244-7-7.

(Faux) témoin ?

Partager cet article

Repost0
11 février 2019 1 11 /02 /février /2019 06:00

Les civils dans la Grande Guerre

La vie à l'arrière-front, 1914-1918

François Fichet de Clairfontaine

Un tour d'horizon assez complet (et parfaitement illustré) de la vie dans la région de Falaise pendant la Grande Guerre.

L'auteur a fait le choix d'un plan chronologique, de 1914 à 1918, et utilise abondamment la presse locale, ce qui lui permet de "coller" au plus près de la réalité vécue par les populations. De la mobilisation ("A Falaise, le clairon, le tocsin avertissent les habitants. Cet instant fut lugubre, affreux", in La Lanterne Falaisienne) au 11 novembre ("La foule pu acclamer à la fois la France victorieuse et la Pologne ressuscitée"), tous les aspects de la vis publique et quotidienne sont évoqués : le bourrage de crâne, les prisonniers, l'effort de guerre, le service de santé (dont le peu connu hôpital des musulmans de Falaise), le travail des femmes, les marraines de guerre, l'inflation, les restrictions, etc. On y apprend par exemple que la commune de Potigny compte alors huit épiceries et… quinze débits de boissons. 

Un petit volume qui complète utilement notre connaissance de la vie dans l'arrière-front en province.

OREP Editions, Bayeux, 2018, 96 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-8151-0430-2.

En Normandie

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile