Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2020 1 20 /01 /janvier /2020 00:05

La Normandie occupée

Olivier Sierra

Très bel album qui présente l'intérêt tout à fait exceptionnel d'être réalisé à partir d'albums photos privés de soldats allemands en occupation.

Le livre est organisé en cinq chapitres chronologiques, de "La percée allemande (1940)" à "Ce qui reste et ceux qui restent (1945-1947)". Le texte courant est réduit au minimum pour laisser toute sa place à la puissance des images. Au fil des pages, nous suivons d'abord la progression de l'armée allemande à partir des frontières du nord-est en direction du sud avec des soldats de l'armée de Terre et de la Luftwaffe, et à partir de la page 31 nous arrivons en Seine Maritime et dans l'Orne. Dès lors, les photos concernent des villes et villages de toute la Normandie, du Calvados à la Manche (et même en Bretagne avec le Finistère). Des scènes de la vie quotidienne, des loisirs et de détente (y compris bien sûr l'indispensable "Mademoiselle française"), d'entraînement et de manœuvres, des défilés et des concerts, des clichés pris après des bombardements ou des combats, des déplacements, des matériels, bref une très grande diversité de vues qui séduira indiscutablement les amateurs. Intérêt accru par le fait que la plupart des photos sont inédites. Parmi les différentes scènes, une revue des troupes par Göring, une colonie de l'Association des camps de vacances et d'éducation physique et morale, un exercice de débarquement (en prévision de l'Angleterre) à Fécamp en septembre 1940, un convoi d'artillerie hippomobile, etc.

Un bel album qui ne dépareillera pas (au contraire !) dans toute bonne bibliothèque. 

OREP éditions, Bayeux, 2019, 160 pages. 29,90 euros.

ISBN : 978-2-8151-0455-5.

Iconographie

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2020 5 17 /01 /janvier /2020 00:05

Elles ont suivi De Gaulle

Histoire du Corps des Volontaires Françaises

Sébastien Albertelli

Ouvrage tout à fait original que cette imposante étude sur la première formation militaire française purement féminine. Pour la première fois en effet, une unité de l'armée régulière ne comportant que des femmes est inscrite à l'ordre de bataille.

Sébastien Albertelli organise son propos en une vingtaine de brefs chapitres (entre 10 et 20 pages) qui suivent globalement un ordre chronologique, mais abordent le plus souvent une thématique particulière. Il s'appuie sur un volumineux corpus d'archives et des entretiens avec les survivantes (près de quarante pages de notes référencées). Outre les motivations à rejoindre Londres et à l'engagement, l'auteur s'intéresse à l'expérience d'une hiérarchie exclusivement féminine, à la vie en caserne, à la diversité des origines et des parcours, à leurs rôles dans les formations de la France Libre et à la difficile construction d'un esprit de corps, du fait de la répartition géographique et de la diversité des emplois au sein des armées de Terre, de l'Air et de la Marine. Il éclaire également les méfiances britanniques et françaises libres sur les risques d'infiltration d'espionnes par les services allemands. Il consacre également de belles pages à la rupture que marque le débarquement anglo-saxon en Afrique du Nord, puis l'opposition De Gaulle - Giraud à Alger ; ainsi qu'à leur contribution (finalement réelle mais marginale en réalité) à l'action clandestine de la France Libre. Le livre aborde enfin la question du retour en France à partir de 1944, les derniers recrutements, les dernières fonctions avant la dissolution administrative alors que les volontaires ont progressivement été versées dans le nouveau corps des AFAT. Une vingtaine partiront pour l'Indochine, mais, la paix revenue, la place des femmes dans l'armée reste encore à construire.  

Le livre se termine sur la liste nominative (autant que l'état de la documentation permette de le confirmer) de ces 700 volontaires. Un ouvrage très intéressant qui apporte une réelle plus-value à notre connaissance de la France Libre et de sa présence dans la Seconde guerre mondiale.

Perrin, Paris, 2020, 542 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-262-07588-0.

Première unité féminine

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 23:32

La France sous les bombes

Allemandes - anglaises - américaines

1940-1945

Gilles Ragache

Auteur de nombreux ouvrages sur la Seconde guerre mondiale (ici par exemple), Gilles Ragache aborde un sujet sensible, celui des très nombreux bombardements aériens dont fut victime la France pendant la Seconde guerre mondiale. Au-delà des seuls bombardements alliés, très largement traités dans d'autres volumes (ici et ici par exemple), il intègre dans son étude les bombardements allemands de la campagne de France.

Le chapitre 1 est donc consacré aux initiatives aériennes du IIIe Reich (et plus marginalement des Italiens au-dessus de la Corse et dans le Sud-est), opérations essentiellement menées en appui de la progression des troupes au sol. Dès l'été 1940, les bombardements sont le fait des Anglo-Saxons, en particulier contre les ports et les installations sensibles des côtes de la Manche et de l'Atlantique, puis jusqu'à Marseille à l'automne. En 1942, les usines françaises deviennent la cible privilégiée (donc la région parisienne) et l'entrée en guerre des Américains se traduit par un développement exponentiel de ces raids, aussi bien en nombre d'avions engagés qu'en tonnages de bombes larguées. L'année 1943, que l'auteur qualifie "d'année noire", est marquée par les bombardements des zones industrielles de la région parisienne. Mais c'est au premier semestre et à l'été 1944 ("Printemps sanglant") que ces opérations causent le plus de dégâts, en préparation puis en appui des débarquements de Normandie et de Provence, qui entrainent d'ailleurs un (relativement modeste) retour offensif des Allemands qui frappent en particulier la France avec des V1. Enfin, jusqu'à la fin de la guerre, les poches de l'Atlantique vont connaître des raids meurtriers. Finalement, les résultats tactiques semblent relativement limités, qu'il s'agissent des destructions d'infrastructures militaires ou d'établissements industriels, d'autant que les victimes civiles se comptent par dizaines de milliers. Le dernier chapitre est dédié à la mémoire douloureuse de ces évènements, longtemps muette, progressivement exprimée depuis le début des années 2000.

Le livre est complété par quelques annexes qui présentent un état des principaux dégâts occasionnés, dans une France en ruine où la reconstruction prendra des années. Une synthèse intéressante qui fournit de nombreux exemples, chiffres, détails, et mérite d'être connue.

Economica, Paris, 2019, 144 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7092-3.

Bombardements aériens

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 00:05

Les carnets secrets du général Huntziger

1938-1941

présenté par Max Schiavon

Après avoir en particulier publié les biographies des généraux Georges, Vauthier et Weygand, Max Schiavon présente ici les carnets tenus par le général Huntziger à la veille et au début de la Seconde guerre mondiale.

Après une belle carrière militaire, le général Huntziger prend lors de la déclaration de guerre de 1939 le commandement de la IIe Armée, au centre du dispositif français. L'image qui apparait de "sa" campagne de France n'est pas particulièrement flatteuse. A minima, il n'en sort pas "réhabilité". Il sera ensuite négociateur et signataire des armistices, responsable de la Commission d'armistice puis membre du gouvernement de Vichy comme ministre de la Guerre. Du 2 septembre 1939 au 19 octobre 1941, il tient donc ses Carnets, qui offrent un témoignage de premier choix (et sans doute l'un des derniers à ce niveau de responsabilité) aussi bien sur les questions proprement militaires que sur les relations avec les Allemands et le début de la collaboration ou que sur les tensions internes entre les dirigeants de Vichy (Darlan, Weygand et les autres). Le texte, quelques fois de style "télégraphique" comme souvent dans ce type de document, est particulièrement riche sur les dessous de l'armistice et, au minimum pour cette période, constitue une indiscutable plus-value. Il sera difficile désormais de travailler sur ces sujets sans faire référence aux Carnets du général Huntziger.

Un volume qui doit impérativement figurer dans toute bonne bibliothèque d'histoire de la Seconde guerre mondiale.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2019, 351 pages. 26,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-142-1.

Général controversé

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2020 3 08 /01 /janvier /2020 00:05

Les ailes de la liberté

L'épopée du désert

de l'escadrille de chasse française n° 1

Max Armanet

Voici l'histoire très mal connue de la première unité militaire de la France Libre faite compagnon de la Libération.

Définie dans l'introduction comme "la matrice de l'ordre de la Libération et la matrice de la nouvelle armée de l'air aux couleurs de la France Libre", l'escadrille française de chasse n° 1 n'a qu'une brève existence puisqu'elle est créée au début de l'année 1941 en Egypte à partir d'un groupe de six jeunes pilotes venus du Cameroun ("escadrille Denis"), pour être dissoute dès août 1941. Le livre, superbement illustré (c'est réellement un point fort), est divisé en deux grandes parties. La première ("L'escadrille du désert") relate dans le détail l'histoire de l'unité, de sa création en Egypte aux combats de Tobrouk, au-dessus de la Grèce, de l'Egypte et de la Libye. La seconde ("Les compagnons de l'escadrille") présente les aviateurs membres de l'ordre de la Libération (les pilotes de l'EFC 1 furent les premiers), les unités des trois armées (FFL, FAFL et FNFL) décorées à titre collectif, et les principes fondateurs de l'ordre de la Libération, avant de terminer sur un très rapide rappel de l'origine des FAFL au Moyen-Orient (une double page). L'ensemble est magnifiquement illustré, et on note en particulier la reproduction pro-format en cahier central du Journal de marche de l'escadrille, lui-même illustré de façon surprenante par de superbes dessins au trait.

Un très bon volume qui séduira sans réserve tous les amateurs.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2019, 272pages. 29,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-152-0.

L'escadrille du désert

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 00:05

Mémoires de soldat

8 juin 1940 - 6 février 1941

Michel Girard

Voici le témoignage d'un soldat français de 1940 qui n'a jamais connu le combat, brièvement prisonnier mais qui restera (sous des formes variables) sous les drapeaux pendant de longs mois, témoignage souvent étonnant et marqué du sceau de la spontanéité.

Le livre commence le 6 juin 1940, lorsque Michel Girard quitte sa famille pour rejoindre le dépôt où il est convoqué, dans le cadre de la mobilisation de la dernière classe. La date dit bien que le temps d'être incorporé et équipé, les lignes françaises sont rompues. Commence alors le récit d'un long cheminement à travers la France, d'abord comme chasseur alpin, pour échapper à l'avancée allemande, de train en train jusqu'à la côte atlantique, puis en plein été au sein du 60e RI, du centre-Ouest au Jura, dans les camps de jeunesse, dont il ne garde pas finalement un mauvais souvenir. Paradoxalement, la guerre semble loin, très loin. Il n'en est pratiquement jamais question. Par contre, son quotidien est décrit en détail, qu'il s'agisse du déroulement des journées, des paysages traversés, des personnes rencontrées, etc. Avec ses amis et camarades du mouvement des Auberges de jeunesse, il semble traverser la période sans trop être inquiété par les évènements majeurs qui se déroulent en même temps, ce qui est parfois assez déroutant. Pas un mot fin juin 1940 sur l'armistice et la fin des hostilités, pas un mot sur les décisions du gouvernement de Vichy. Comme s'il s'agissait d'un monde à part, détaché de toute actualité, ce qui peut s'expliquer par l'isolement à la campagne ou à la montagne des chantiers de jeunesse... mais à un tel point ?

Un témoignage déroutant donc, d'un soldat qui n'en fut pas réellement un (si ce n'est administrativement), d'un jeune qui supporte avec une relative facilité les rigueurs du temps et vit en groupe dans un système hiérarchique souvent peu contraignant. A connaître.

L'Harmattan, Paris, 2019, 289 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-343-18913-0.

Témoignage d'un simple soldat

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2019 6 28 /12 /décembre /2019 00:05

Les poches de l'Atlantique

1944-1945

Michel Catala (Dir.)

Voici les actes d'un passionnant colloque qui s'était tenu à Saint-Nazaire en 2015. Un volume attendu et qui apporte une vraie plus-value à notre connaissance des évènements particuliers de cette période de la fin de la Seconde guerre mondiale.

La vingtaine de communications est organisée en cinq grandes parties : "Les fronts de l'Atlantique", "Enjeux et stratégies", "Les assiégeants et les assiégés", "Libérations, épurations, relèvement", et "Mémoires et commémorations". Cette amplitude dans l'approche du sujet (y compris la reconstruction et l'épuration) permet de couvrir un très large panel, même si toutes les thématiques possibles ne sont naturellement pas abordées. Les poches de La Pallice, Lorient, et Saint-Nazaire sont celles qui sont le plus étudiées (la question de la population civile est ainsi abordée dans deux communications, l'une pour Lorient, l'autre pour Saint-Nazaire). Dans ce copieux ensemble, nous retiendrons en particulier les contributions d'Eric Kocher-Marboeuf ("Entre guerre quasi-totale et guerre quasi-correcte. Destins croisés des poches du Sud-Ouest"), de Christine Levisse-Touzé ("Le général De Gaulle et le front de l'Atlantique et de la mer du Nord"), d'Hugues Marquis ("Les FFI charentais sur le front Atlantique, vus par la presse résistante locale"), Michaël Bourlet ("Les projets de l'armée française dans la perspective de la libération des poches de l'Atlantique") et de Christophe Cérino ("La délicate mise en patrimoine des vestiges des poches en Bretagne sud").

Des actes de colloque passionnants qui doivent être connus de tous les amateurs.

Presses universitaires de Rennes, 2019, 323 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7824-1.

Dernières occupations

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2019 5 27 /12 /décembre /2019 00:05

Les secrets de Vichy

Bénédicte Vergez-Chaignon

Réédition en format poche d'un livre paru en 2015 (ici, ici et ici par exemple) Bien connue pour ses travaux antérieurs sur Pétain et le régime de Vichy, Bénédicte Vergez-Chaignon s'est attachée dans ce volume à retrouver la complexité des situations réelles au-delà des simplifications abusives.

Nous n'avons rien à retirer à la présentation que nous en avions fait en 2015 (ici). La douzaine de chapitres abordent des points plus ou moins controversés mais toujours emblématiques de la période.

Un excellent volume à petit prix.

'Tempus', Perrin, 2019, 413 pages, 10,- euros.

ISBN : 978-2-262-08315-1.

Vichy

Partager cet article

Repost0
22 décembre 2019 7 22 /12 /décembre /2019 00:05

La Seconde guerre mondiale en six batailles

Gilles Haberey et Hugues Perot

Désormais bien connus des amateurs, puisqu'ils ont déjà publié L'art de conduire une bataille (ici) et Les 7 péchés capitaux du chef militaire, Gilles Haberey et Hugues Perot procèdent ci à une analyse tactique de six campagnes ou batailles importantes de la Seconde guerre mondiale : la guerre d'hiver soviéto-finlandaise, Sedan, Kasserine, Monte Cassino, Koursk et la poche de Falaise. Les auteurs donnent le ton en fin d'introduction : "Au niveau de la tactique générale, ce conflit se caractérise par le triomphe du combat interarmes et de la modularité" et parlent d'une "révolution tactique et stratégique de nature à transformer les conditions de la conduite de la guerre".

Chacun des six grands chapitres est présenté sur un format identique : présentation de la situation générale puis des forces en présence et des intentions des armées belligérantes, déroulement des opérations et enfin enseignements tactiques. Au fil des pages, des encarts précisent les caractéristiques de certains matériels ou le rôle de différents personnages. La dernière partie de chaque chapitre, qui présente les enseignements tactiques, résume bien les combats et en permet une présentation claire. Il en résulte un ensemble à la fois complet et aisément accessible, précis, didactique et en même temps agréable à l'œil avec sa mise en page aérée.

Le livre se termine sur une chronologie sommaire et quelques conseils de lecture et de cinéma. Une très belle et utile réalisation qui permet de revenir avec aisance sur quelques principes majeurs de la guerre.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2019, 103 pages. 24,90 euros.

ISBN : 9782364451476

Cadeau (7)

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2019 6 21 /12 /décembre /2019 00:10

La Wehrmacht

La fin d'un mythe

Jean Lopez (Dir.)

Jean Lopez poursuit ici la publication d'études de référence sur la Seconde guerre mondiale, tout en remettant en cause un certain nombre d'idées reçues, selon le principe du magazine Guerres & Histoire, source manifeste d'inspiration.

Le volume est divisé en trois parties très différentes. La première, en presque 40 pages, revient strictement sur le mythe de la supériorité des armées allemandes, mais aussi sur les souvenirs qui en ont été conservés ("Comment perdre les guerres mondiales", puis "Quand les vaincus écrivent l'histoire"). La seconde, qui constitue le cœur de l'ouvrage sur quelques 220 pages, reprend chronologiquement les opérations de l'armée allemande année par année, de 1939 ("La Wehrmacht en rodage") à 1945 ("L'écrasement"). Selon le principe adopté dans Guerres & Histoire, les opérations et batailles sont le plus souvent problématisées ("La guerre a-t-elle été gagnée à Dunkerque ?", ou "Le paradoxe du 20 juillet : l'inévitable cataclysme final") et le découpage des chapitres est plus proche de la presse périodique que de l'étude scientifique, ce qui offre un réel plaisir de lecture. L'ensemble est accompagné de nombreuses photos et de cartes toujours très lisibles et adaptées au texte courant.

Une synthèse très complète qui plaira aussi bien aux débutants qu'aux amateurs confirmés et que l'on conservera avec soin pour pouvoir vérifier rapidement tel ou tel élément.

Perrin, Paris, 2019, 484 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-262-08003-7.

Cadeau ! (6)

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile