Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 06:25

Un siècle d’immigration italienne dans les Vosges de 1870 à nos jours

Olivier Guatelli

Petit-fils d’immigré italien, Olivier Guatelli publie ici un riche ouvrage tiré de sa thèse de doctorat (Les Italiens dans l’arrondissement de Saint-Dié (1870-1970), préparée sous la direction de François Roth). L’ouvrage est agréable à lire et les illustrations sur l’immigration sont nombreuses, notamment grâce à un important travail de collecte de documents et de témoignages réalisé par l’auteur. De nombreux témoignages d’immigrés ou descendants d’immigrés jalonnent en effet l’ouvrage, permettant de saisir concrètement la vie, les joies et les misères de cette population. L’immigration italienne est un sujet que l’on croyait bien connu. Or, le livre d’Olivier Guatelli démontre le contraire par l’étude de cette immigration sous le prisme d’un département lui-même peu étudié : les Vosges. En fait, cette immigration italienne dans les Vosges n’est pas récente ; l’auteur aime à souligner la présence de pionniers venus d’Italie entre le XIe et le XIXe siècle, comme Antoine de Pavie, abbé réformateur du XIe siècle, les banquiers lombards, les bâtisseurs, mais aussi les colporteurs et les musiciens ambulants. Il présente ensuite l’immigration italienne de 18740 à 1914 comme « une vague de saisonniers » (p. 15), en provenance du nord de l’Italie, et qui doit subir de nombreux clichés et insultes. C’est le temps des « macaronis ». Vient ensuite celui des « luttes pour l’intégration » (p. 45), dans lequel O. Guatelli évoque aussi bien les combats politiques et syndicaux, le modèle d’intégration développé par certains immigrés, et le sort des immigrés italiens pendant la Première Guerre mondiale. Enfin, dans son dernier chapitre, l’auteur étudie une nouvelle immigration qui, depuis 1939 et jusqu’à nos jours, décide de s’enraciner en terre vosgienne (p. 95). Avec dextérité, O. Guatelli s'intéresse à la fois aux régions de provenance des immigrés, à leur vie dans les Vosges, aux affrontements entre Italiens, au regard de la presse sur ces étrangers, à la place du fascisme chez les immigrés dans les Vosges, aux résistants italiens, à leur place dans les travaux de reconstruction, aux mariages mixtes, etc. Un petit bémol toutefois (qui n'enlève rien à la qualité de l'étude) : on aurait aimé disposer d'une bibliographie et un état des sources un peu plus important.

J.-L. B.

Editins Place Stanislas, Nancy, 2008, 142 pages, 29 euros.

ISBN : 978-2-35578-024-0.

Histoire sociale et humaine

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 06:30

Dictionnaire du Vatican et du Saint-Siège

Christophe Dickès (Dir.)

Que n'a-t-on pas dit (et que ne dit-on pas encore !) sur les "secrets" du Vatican, son fonctionnement, son financement, ses "services de renseignement", ses réseaux et ses luttes intestines. Ce volumineux dictionnaire nous permet d'en approcher tout à la fois la réalité, l'histoire et le présent.

De A comme "Abdication" (on se souvient de l'émoi suscité en début d'année par la renonciation de Benoit XVI) à Z comme "Zouaves pontificaux" (créés à l'initiative de monseigneur de Mérode en 1861), vous découvrez tout-à-tour les règles de vie catholiques et vaticanes, les grands événements qui rythment l'année ou le règne d'un pontife, les objets les plus symboliques et les décorations, la garde et les drapeaux,, les doctrines et analyses politiques, les bureaux et services de 'ladministration du Saint-Siège, les personnages (célèbres ou moins connus) qui ont marqué l'histoire du "trône de Saint-Pierre", les relations nouées avec de nombreux pays (et en annexe la liste des organisations internationales auxquelles le Vatican participe), les hommes (clercs et religieux) qui font vivre le micro-Etat, le processus de l'élection, l'histoire des Etats pontificaux, celle des Accords du Latran et celle du rôle de "l'évêque de Rome", la mort de Jean-Paul Ier et la tentative d'assassinat de Jean-Paul II, les nouveaux évêques venus d'Asie, la place du Saint-Siège dans le monde des médias et la "géographie" intérieure du Vatican avec ses cours, ses salles, ses escaliers. Le Sacré Collège et la basilique Saint-Pierre, mais aussi l'étonnante titulature du pape, l'organisation juridique particulière de la cité-Etat, les universités contrôlées ou les conciles figurent bien sûr au programme.

Un véritable et un inspensable outil de travail et document de référence pour tous ceux qui souhaitent décrypter et comprendre les évolutions les plus récentes ou qui veulent s'intéresser à l'histoire religieuse et à l'organisation de la papauté, en particulier depuis 1870. Pour les amateurs curieux qui souhaitent simplement en savoir plus sur une construction "politico-religieuse" totalement atypique en notre XXIe siècle, une véritable mine d'informations sérieuses, référencées, mais parfois aussi originales ou amusantes. Un très bon volume dans une collection de référence.

'Bouquins', Robert Laffont, Paris, 2013, 1.094 pages, 30 euros.
ISBN : 978-2-221-11654-8.

Plongée au coeur du Vatican

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 06:25

Le soldat et la putain

Histoire d'un couple inséparable

Christian Benoit

Les dynamiques éditions de Taillac nous surprennent une nouvelle fois avec un livre "décalé" sur un couple apparemmenbt inséparble : le militaire et la prostituée (évitons néanmoins de généraliser, merci !).

Dans ce gros volume, sans doute quasiment exhaustif, Christian Benoit aborde en quinze chapitres toute l'histoire de ces rapports amoureux tarifés, depuis l'Ancien régime jusqu'à la fermeture officielle du dernier BMC, et même au-delà puisqu'il cite en fin d'ouvrage des cas de "partenariats locaux" à l'occasion d'OPEX récentes. Les aspects sociaux, règlementaires, culturels, médicaux sont largement traités selon un plan chronologique (un chapitre consacré à la Grande Guerre, un à l'entre-deux-guerres, un à l'Occupation, etc.) avec en point d'orgue les guerres d'Indochine et d'Algérie. L'utilisation croisée des archives militares, policières, médicales et la belle bibliographie donnent à l'ensemble (très richement référencé) un ton et un sérieux exceptionnel sur un sujet qui peut rapidement devenir graveleux. Un seul regret : l'impression d'un caractère permanent et systématique, qui n'est pas tout-à-fait à l'image de la réalité vécue !

Une étude particulièrement originale, en temps de paix comme en temps de guerre. Une réalité mise à jour sans effet inutile mais avec une vraie rigueur scientifique.

Editions Pierre de Taillac, Villers-sur-Mer, 2013, 671 pages. 22,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-021-9.

Pour lire le début du livre :

http://editionspierredetaillac.com/index.php?id_product=25&controller=product

Réputation et fantasmes ?

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 06:30

Expérience combattante XIXe - XXIe siècles  -  III

Les environnements du combattant 

François Cochet (Dir.)

Voici donc le troisième volume du cycle initié en 2011 par François Cochet (voir les tomes 1 et 2, ici et ici). Après la formation du soldat, puis l'obéissance au feu, voici la question de l'environnement (compris au sens large) dans lequel doit évoluer le combattant.

Parmi la vingtaine de communications présentées, classées en trois grandes catégories ("Les horizons repères", "L'environnment-culture", "Les environnements techniques et leurs évolutions"), on apprécie tout particulièrement celles d'Ivan Cadeau sur "Le combattant face au milieu hydroterrestre : l'exemple de l'Indochine", de Claude Weber sur "La robotisation du champ de bataille", de Philippe Frin sur "L'environnement juridique du combattant", de Thierry Bouzard sur "Le répertoire militaire : la chanson comme environnement musical du combattant", de Francis Balace sur "L'armée belge et la question des permissions, 1915-1918", d'Andrzej Niewazny sur "1939 : cavaliers polonais contre panzers, des environnements technologiques mythifiés", de Frédéric Médard sur "L'environnement technologique en guerre d'Algérie : des contingences budgétaires à la défiance du 'baroudeur', 1954-1962" ou de Xavier Boniface sur "L'environnement logistique des forces terrestres françaises lors de l'opération de Suez (1956)". De la fin du XIXe siècle aux premières années du XXIe, de la conquête du Soudan à l'Afghanistan, le champ ratissé dans l'espace et dans le temps est immense et ce volume vient parfaitement en complément des deux premiers. Dans sa conclusion, Hubert Heyriès renvoie à la géographie, à la culture et à la technique comme larges ensembles et disciplines permettant d'aborder plus concrètement et plus complètement le phénomène guerrier. 

Une approche transdisciplinaire qui ne peut que nous satisfaire et qui donne à cette série de communications d'histoire militaire à la fois toute leur richesse et toute leur cohérence.

Riveneuve éditions, Paris, 2013, 364 pages, 26 euros.

ISBN : 978-2-36013-178-5

Le milieu ambiant, et tout le reste !

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 06:30

Comprendre le monument aux morts

Lieu du souvenir, lieu de mémoire, lieu d'histoire

Franck David

Une nouvelle étude sur les "monuments aux morts" (il en existerait près de 40.000 en France), mais abordée sous un angle un petit peu différent des ouvrages habituels.

Dans une première partie, Franck David, professeur d'histoire et de géographie, tente de répondre à la question initiale : "Pourquoi s'intéresser aux monuments aux morts ?". Il s'efforce d'y répondre à travers le prisme du patrimoine urbain et collectif, en partant de la "micro-histoire" et en en faisant un "outil didactique" qui "offre ainsi d'enseigner dans un autre rapport aux savoirs" : "L'émotion rejoint la raison. L'itinéraire d'une découverte mérite d'être balisé sans se réduire à une grille d'analyse". Dans la seconde partie, "Lire, décrypter, entendre le monument aux morts", revient sur les enseignements à tirer du positionnement de celui-ci dans la commune, le site qui l'héberge, sa place dans l'espace, mais aussi ses sculptures, les mentions qu'il portela liste des noms gravés, sans oublier les modalités de son érection et de son financement. Enfin, la troisième nous invite à "Prolonger l'étude du monument aux morts", à la fois dans les inventaires à conduire, dans les recherches à effectuer en archives, et dans son utilisation pédagogique. Il aborde également dans cette partie les "monuments aux morts pour la France" ailleurs, essentiellement dans l'ancien empire colonial et en Algérie, dont un certain nombre ont été rapatriés en métropole après les indépendances. 

Une bonne bibliographie, l'indication des sources, un index des noms, de nombreux encadrés et de très nombreuses photos complètent cette étude.  A la veille des commémorations du centenaire, voici un petit livre basé sur une expérience personnelle qui peut donner beaucoup de bonnes idées à de très nombreux enseignants.  

Editions Codex, Talmont Saint-Hilaire, 2013, 129 pages, 16 euros.

ISBN : 978-2-918783-05-3.

Exemples, statistiques et analyses

Partager cet article

Repost0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 06:25

Les guerres et la mémoire

Rémi Dalisson

Pas de longues théories intellectualisées par plaisir dans ce volume (vous savez, quand il faut un dictionnaire pour comprendre ce que veut dire l'auteur), mais le récit de l'évolution des commémorations mémorielles en France depuis 1871.

Rémi Dalisson, professeur des universités à Rouen et spécialiste des politiques symboliques aux XIXe et XXe siècles, nous propose sur un sujet généralement objet de débats, un vrai "bilan" des politiques mémorielles (et de leur utilisation) en France depuis 150 ans, en suivant un fil chronologique. Son livre est divisé en trois grandes parties : "Inventions : les fêtes de la revanche (1871-1914)", "Evolutions : fêtes de guerre, 11 novembre et nation (1914-1944)", et "Mutations : enjeux mémoriels, guerres oubliées et identités (de 1945 à nos jours)". Au fil des pages, il fait l'aller-retour entre le niveau local, avec ses manifestations spontanées, et Paris où se décide la politique. Il évoque bien sûr le rapport au nationalisme, aussi bien avant 1914 que durant la Seconde guerre mondiale avec laprobblématique des "fêtes de guerre entre vichysme et résistance". Il s'intéresse également aux évolutions plus ou moins médiatisées du souvenir des guerres d'indochine et d'Algérie, avec le rôle des associations d'anciens combattants et la réalité de pressions politiques plus ou moins réelles. Il termine par une question que l'on ne peut pas évacuer, du fait de l'agitation qui a entouré plusieurs épisodes de la présidence Sarkozy avec le débat sur l'identité nationale et l'adoption de lois mémorielles : "Rénovtion ou relecture identitaire". Les dernières pages traitent d'ailleurs du "Nouveau 11 novembre, élargissement et incertitudes", car peu nombreux sont ceux qui savent que depuis la loi du 28 février 2012 : "Le 11 novembre, jour anniversaire de l'armistice de 1918 et de commémoration annuelle de la victoire et de la paix, il est rendu hommage à tous les morts pour la France" (art. 1). Un volume très intéressant, donc, car il présente très concrètement les formes prises dans le temps long par ces manifestations. Il montre aussi que la question des "mémoires des guerres" reste un formidable enjeu collectif et intellectuel (et de pouvoir ?).

CNRS Editions, Paris, 2013, 332 pages, 25 euros.

ISBN : 978-2-271-07236-8.

Identité(s), souvenir(s) et mémoire(s)

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 06:25

Combat, 1941-1974

Une utopie de la Résistance, une aventure de presse

Yves-Marc Ajchenbaum

Nouvelle édition, revue et augmentée, d'un livre paru pour la première fois en 1994. Le journal Combat, né pendant la Seconde guerre mondiale et sous l'occupation, a tenu une place tellement particulière dans la presse française qu'il méritait bien ce volume.

Pouvez-vous lister les journalistes et grandes plumes qui ont signé dans Combat ? de Camus à Bernanos, de Frenay à Aron, de Gide à Soustelle, de Sartre à Tesson et Pauwels... Quel panel ! L'auteur nous conduit chronologiquement des premiers temps de l'occupation allemande à la naissance d'une modeste "feuille de chou" clandestine, de Jean Moulin et d'Albert Camus à l'émergence à l'air libre durant l'été 1944, avec ses espoirs et ses contradictions. Très vite, les grands débats (l'épuration, la qualité du personnel politique, la guerre d'Indochine, la question algérienne, les problématiques sociales et culturelles des 'Trente Glorieuses', etc.)  tiennent le haut de la Une, entre Gaullistes et Progressistes. Mais la (sur)vie dans un contexte concurrentiel est difficile et les idéaux bientôt ne suffisent plus. Très vite, les comptes de l'entreprise se dégradent, il faut passer à d'autres propriétaires, et au terme d'un lent et long déclin, bien que les journalistes en soient arrivés à travailler presque sans être payés certains mois, accepter de disparaître sous Pompidou. Au fil des pages, des portraits de personnalités rares, comme Philippe Tesson qui se lance en 1968 dans les élections législatives avec le parrainage de Jacques Isorni, de Maurice Clavel et de Pierre Marcilhacy : "la droite pétainiste, la gauche gaulliste et un modérateur discrètement libéral". Et qui se souvient qu'un 14 juillet son dernier directeur, Henri Smadja, écrasé sous le poids des dettes, "enfermé dans sa salle de bain, la bouche du canon double placée dans la région précordiale, appuie sur la gâchette"...

Une superbe histoire de presse, d'écriture et de liberté à petit prix : pourquoi s'en priver ?

Folio Histoire, Paris, 2013, 596 pages; 9,30 euros.

ISBN : 978-2-07-045306-1.

Une aventure et une utopie

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 06:25

Le XXIe siècle est religieux !

(à moins qu'il ne le soit pas)

Nouvelle Revue de Géopolitique - juillet/septembre 2013

Ce numéro ne comporte pas moins de seize articles traitant d'un aspect ou d'un autre de la question du poids relatif des religions dans le monde et de leur rôle ou influence dans les crises et les conflits. Au-delà des sujets désormais classiques, on apprécie la présentation initiale en chiffres et des thèmes plus originaux comme celui de "Chypre, les enjeux géopolitiques de l'axe orthodoxe", Il s'ouvre par ailleurs sur un intéressant "Et si Louis XIV n'avait pas révoqué l'Edit de Nantes" qui retrace l'histoire d'une famille protestante gardoise jusqu'aux années 1960. 

Place des religions dans les crises

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 06:35

Eglise et politique

Changer de paradigme

Bernard Dumont, Miguel Ayuso et Danilo Castellano (Dir.)

Une douzaine de philosophes, juristes et spécialistes en théologie ont été réunis autour des directeurs de l'ouvrage pour réfléchir aux aspects politiques du concile Vatican II (1962-1965), à ses conséquences et à leur éventuelle pertinence dans le monde d'aujourd'hui.

Le volume s'organise en quatre grandes parties : "Principes et effets dérivés", "Arrière-plans", "Voies sans issues", "Ouvertures". Les auteurs s'interrogent successivement sur les notions de démocratie, de dignité humaine, de modernité et de bien commun. Toujours très scrupuleusement référencés, il sont parfois d'un accès assez difficile pour le "lecteur moyen", et l'on regrette que certaines positions ne soient plus nettement exprimées. Au bilan, un appel plus ou moins affirmé à revenir aux anciens dogmes ? C'est le sentiment que l'on en retire, sans réelle certitude tant les propos sont parfois obscurs ou détournés. En conclusion les auteurs proposent des pistes d'action et de réflexion plus nettes, qui confirment un renouveau intellectuel, mais dans un sens très militant : "redéfinir le politique", "penser hors des contraintes de la culture dominante", "retour à Saint-Thomas d'Aquin et à ses disciples", "procéder à une véritable purification des concepts" (?), "s'il est un obstacle à la liberté d'analyse et de décision, c'est bien le modérantisme" (re ?), etc.

Un ouvrage qu'il faut lire à tête reposée, des textes qu'il faut peser et réfléchir. Une thématique qui passionnera sans doute les amateurs éclairés en histoire religieuse et les chercheurs en sciences politiques, mais qui laisse un sentiment ambivalent au lecteur curieux. 

Editions Artège, Paris, 2013, 382 pages. 19,50 euros.

ISBN : 978-2-36040-214-4.

Retour aux sources ?

Partager cet article

Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 06:35

Richard Wagner,

ou le salut corrompu

Alain Galliari

Entre musique, philosophie, histoire des idées et histoire religieuse.

On sait que la musique et les opéras de Wagner, bien au-delà de l’admiration que leur portait Louis II de Bavière, ont profondément marqué les intellectuels allemands (et une partie non négligeable de élites européennes) dès la fin du XIXe siècle. Dans cet essai, l’auteur, musicologue et écrivain qui reconnait en introduction n’avoir « guère de goût pour Wagner », s’intéresse tout particulièrement aux interactions entre la religion et la musique telles qu’elles se manifestent d’une part, et ont été comprises d’autre part.

Au fil des chapitres, il analyse ainsi, successivement, les héros des grands opéras que sont Tannhäuser, Le vaisseau fantôme, Lohengrin ou Parsifal (chap. 2 à 5) : « Parti de la contrition et du désir sincère de Tannhaüser de trouver son Salut, … le héros wagnérien aboutit donc à l’autosacralisation de Parsifal, qui lui donne l’illusion de se sauver lui-même et de sauver les autres ». L’ouvrage ne séduira pas directement les amateurs d’histoire militaire et n’a effectivement qu’un lien marginal avec notre discipline. Maniant des concepts philosophiques et d'histoire religieuse, il n'est pas toujours d'un abord facile.Toutefois, quand on connait l’influence supposée, ou tout au moins revendiquée par des « héritiers » parfois bien suspects, des idéaux wagnériens ou présentés comme tels, ce livre très dense mérite que l’on fasse l’effort de s’y intéresser. Outre qu’il constitue également une ouverture peu courante sur des thématiques que nous ne traitons presque jamais, et même s’il nécessite parfois un effort d’investissement intellectuel pour en saisir toutes les subtilités, ce volume traite indirectement d’histoire des idées politiques par les analyses qui sont faites sur la lutte du bien et du mal dans le cœur et l’esprit des hommes.

Le Passeur Editeur, 2013, 155 pages. 16,90 euros.

ISBN : 978-2-36890-040-6.

Quête des héros wagnériens

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile