Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:15

Exposition

"Algérie 1830 - 1962. Avec Jacques Ferrandez"

Musée de l'armée

16 mai - 29 juillet 2012

ALGERIE.jpg

270 objets et documents présentent, à travers deux espaces (1830-1913 et 1914-1962), la présence militaire française en Algérie. La scénographie est soignée, les pièces d'une grande qualité et la mise en place de nombreux écrans permet soit de projeter des entretiens avec des historiens spécialisés sur tel ou tel aspect (Jean-Charles Jauffret, Maurice Vaïsse, etc.), soit des extraits de films, de documentaires, de reportages essentiellement issus des collections de l'INA et de l'ECPAD.

On apprécie la place laissée au (peu connu) "rêve d'un royaume arabe" de Napoléon III, rapidement mis à mal dès la chute de l'empire par les colons et les républicains, mais aussi le ton et le discours général des panneaux de présentation qui accompagnent la visite : la présentation est certes "consensuelle", mais aucun thème "irritant" n'est oublié.

Une très belle exposition à voir et revoir tranquillement.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:05

Approche régionale

de la Grande Guerre

Rennes-2.png

Co-organisée par l'université de Rennes 2 Haute-Bretagne et le Centre de recherche des écoles de Coëtquidan, cette journée d'études se tiendra à Rennes le 13 novembre prochain. Il s'agit "d'interroger le fait régional en guerre, en questionnant les liens entre 'petites' et 'grandes' patries".

Le programme complet est disponible sur Sources de la Grande Guerre.

Pour tout renseignement, contacter les organisateurs réunis autour de Vincent Joly :

Yann Lagadec (yann.lagadec@univ-rennes2.fr),

Erwann Le Gall (legallerwann@gmail.com)

ou Michaël Bourlet (michael.bourlet@st-cyr.terre-net.defense.gouv.fr).

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Tables rondes et colloques
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:00

Entretien avec Serge Barcellini

Mission "Histoire" du Conseil général de la Meuse

unesco.gif

La nouvelle du lancement d'un projet de classement au patrimoine mondial de l'humanité des champs de bataille de la Grande Guerre avait surpris de nombreux amateurs. Après plusieurs mois de travail silencieux de l'équipe en charge du dossier, il nous a semblé opportun de demander à l'un de ses principaux porteurs de faire un point de situation.

 

Question : Lancé avec un certain faste, le dossier de classement au patrimoine international des champs de bataille de 1914-1918 semble aujourd'hui oublié. Pouvez-vous nous rappeler les motivations et les objectifs du projet ?

Réponse : Le dossier d'inscription des paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre poursuit son avancée. Il s'agit d'inscrire le tourisme de mémoire de la Grande Guerre dans une ambition mondiale. A cette fin, l'outil du tourisme mondial qu'est l'UNESCO constitue une indiscutable plus-value. Il s'agit également de donner une véritable profondeur au programme du centenaire, afin qu'il débouche sur une véritable politique mémorielle et ne s'arrête pas le 11 novembre 1918. Pour ce faire, une association regroupant les 13 départements du front français concernés a été créée, un partenariat proposé aux régions belges de Wallonie et de Flandre et une "stratégie technique" a été définie (type des dossiers, documents, etc.)

Question : Dans cet objectif, où en est le dossier aujourd'hui et que pensez-vous de son évolution ?

Réponse : Ce projet est exceptionnellement ambitieux pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il associe non seulement les 13 départements français, mais aussi 2 nations. Ensuite, son calendrier est chargé :

- 2012 : Inscription sur les listes des projets soutenus par les deux pays (pour la France, étude par les ministères de la Culture et de l'Environnement entre juin et décembre 2012 et inscription en fin d'année).

- 2013 : Rédaction des dossiers techniques.

2014 : Dépôt des dossiers à l'UNESCO. Les services de l'UNESCO disposent de dix-huit mois pour étudier les dossiers. Dès lors, deux réponses sont possibles : acceptation en juin 2016 et inscription des paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre au patrimoine mondial ; ou demande de compléments, retour des dossiers puis ré-étude à l'UNESCO pour un classement en juin 2018. La chronologie du dossier est donc parfaitement maîtrisée.

verdun.jpg

Question : D'autres dossiers sont concurrents, dont, semble-t-il, celui des plages du débarquement de Normandie. Ne pensez-vous pas que deux dossiers à caractère d'histoire militaire présentés simultanément puissent se nuire réciproquement, pour un résultat final peu satisfaisant ?

Réponse : La concurrence pour l'inscription sur la liste du patrimoine mondial est de toute façon très forte : pas moins de 35 dossiers sont en attente pour la France seulement. Mais le dossier "Grande Guerre" présente trois atouts exceptionnels : il est international (dès à présent franco-belge et ouvert en 2014 à de nouveaux comités sur d'autres fronts -Russie, Italie, Turquie-) ; il est conjoncturel, puisque la "fenêtre de tir" est celle du centenaire et qu'il nous faut impérativement obtenir le classement pour 2018 au plus tard ; il est mobilisateur, car des soldats de 54 nations actuelles ont combattu sur le front Ouest, et ces 54 nations soutiendront le dossier. Aucun autre projet ne lui est comparable.

Question : Quels sont vos soutiens institutionnels et pourquelle période de façon réaliste peut-on attendre une réponse ?

Réponse : Il existe en fait trois niveaux de soutien : en France, celui de l'Etat (ministères de la Culture, de l'Environnement, de la Défense) ; en Belgique les régions flamande et wallone sont totalement mobilisées ; mais surtout tous les pays qui ont eu des combattants sur le sol français et belge vont être mobilisés dès cette fin d'année. La chronologie générale est celle que j'indiquais il y a quelques instants, mais parallèlement, deux structures sont en création en 2012 : un comité scientifique international et un comité de parrainage international.

Question : Finalement, quel message souhaitez-vous faire passer ?

Réponse : Le centenaire de la Grande Guerre constitue un formidable pari. Soit, il ne sera qu'une addition d'initiatives (cérémonies, colloques, expositions, films, etc.) qui occuperont l'espace médiatique des Européens et des Américains avec une formidable chute d'intérêt dès 2015 et surtout fin 2018. Soit il inscrira définitivement la Grande Guerre comme le socle mémoriel partagé par le plus grand nombre de citoyens dans le monde. Pour cela, deux initiatives fortes sont à mener :

- La numérisation et la mise en ligne de toutes les fiches signalétiques de tous les combattants (8,5 millions rien que pour la France). Mise en ligne qui permettrait à une majorité de Français et de ressortissants d'autres anciens belligérants de redécouvrir ou d'approfondir leur histoire familiale de la Grande Guerre.

- L'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO des paysages et sites de la Grande Guerre, dossier sur lequel nous travaillons activement.

Ce sont les deux paris qui donnent un véritable sens au centenaire.

 

Serge Barcellini, merci pour ces réponses et à bientôt pour suivre avec vous les prochaines étapes du dossier.

Nota : la nouvelle carte Michelin des sites de la Grande Guerre en Meuse est désormais disponible. Pour renseignements et commandes, voir le site de la Mission Histoire du CG Meuse ici.

CarteMichelinRecto.JPG

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 06:55

Une nouvelle guerre de Trente Ans ?

Bernard Wicht

Une-nouvelle-guerre-de-30-ans.jpg

Curieuse (mais stimulante) brochure que voici. Ce petit volume (54 pages, 8 euros), rédigé par un bon connaisseur des questions de défense (enseignant à l'université de Lausanne et collaborateur de la Revue Militaire Suisse), nous entraîne dans un aller-retour assez virevoltant, de la crise financière dans l'Europe d'aujourd'hui aux combats en Franche-Comté entre 1634 et 1644 ("Un modèle de guerre cahotique").

Pour l'auteur en effet, qui raisonne à l'échelle macro-historique ("celle des rythmes de la longue durée et des cycles de la conjoncture"), la crise financière actuelle "renvoie à une période de transition hégémonique, marquée par le chaos et l'incertitude". Si l'hypothèse d'une conflagration générale en Europe n'est pas directement évoquée, la déstabilisation à laquelle on assiste "comporte un fort potentiel belligène" : or, ajoute-t-il en reprenant le titre de l'ouvrage célèbre de J.-B. Duroselle, Tout empire périra.

Bernard Wicht dresse le tableau, tel qu'il le voit, de la crise économique et (de l'impuissance) militaire des Etats européens. Il considère que l'on se dirige vers un effondrement des systèmes complexes, "l'U.E. représentant l'ultime avatar de la construction étatique moderne avec sa bureaucratie supra-étatique et son centralisme à l'échelle continentale". L'atmosphère générale est donc plutôt sombre et pessimiste. Pas de "guerre classique" ici par contre (nos armées n'en sont selon lui pratiquement plus capables), mais "le développement inversement proportionnel d'une violence anarchique faite de brigandages et de règlements de compte.. [Le retour] à des formes plus moyenâgeuses de conflits : rezzous criminels et rapines de grande envergure". Plus de "champ de bataille" au sens propre, mais "des raids-éclair à travers tout le pays progressant par ces grandes pénétrantes que sont les autoroutes ... dans le contexte d'une activité sociale et économique s'efforçant de maintenir de conditions d'existence minimales pour la population" !

On peut bien sûr ne pas être d'accord avec cette analyse qui oscille entre les mercenaires de Wallenstein et Mad Max, mais, comme nous le disions en introduction, il est intellectuellement stimulant qu'un théoricien extrapole, s'éloigne des contingences convenues, imagine d'autres scénarios. Après tout, la prospective ne doit-elle pas laisser la place à une part d'imagination créatrice et la "prochaine guerre" n'est-elle pas toujours différente de ce que l'on envisageait au préalable ?

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Stratégie et principes de la guerre
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:20

Catalogue de l'été 2012

Librairie Duchêne

Catalogue-N-110.jpg

N'ayant ni actions, ni intérêts particuliers dans cette petite société, il nous semble intéressant de signaler à nos amis la parution du catalogue "Histoire" (le 110e déjà) de la librairie Duchêne de Toulouse (47 bis, chemin de Malepère, 31400 Toulouse ; tel : 05 61 54 14 18 ; http://www.librairieduchene.com ; courriel : diane.duchene@librairieduchene.com).

Quelques 1.110 ouvrages sont présentés à la vente, parmi lesquels 350 environ sur la Première Guerre mondiale, à peu près autant sur la Seconde, une trentaine de titres sur l'Indochine, 130 sur l'Algérie et 20 sur la Légion. Les tarifs sont variables, mais il est tout-à-fait possible en fonction de son sujet de trouver des documents peu courants.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:15

Réflexions sur la guerre motorisée dans l'espace européen

à travers la presse et la littérature militaire.

Etude comparative France / Allemagne / Grande-Bretagne

Reconnaissance-a-la-mode-1-.jpeg

Journal of the Royal Tank Corps, avril 1928

 

Dans cet article, Candice Ménat, doctorante à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence (CHERPA), présente ses travaux en cours dans le cadre de sa thèse. Elle vise, à travers l'étude chronologique de la presse militaire et des écrits des officiers dans les trois principaux pays européens entre 1919 (enseignements directs de la Première Guerre mondiale) et 1935 (à la veille de la publication des nouveaux règlements d'emploi), à reconstituer "l'arbre généalogique" de la doctrine d'emploi des chars et du couple "chars / avions". Où naissent les idées ? Comment passent-elles d'un pays à l'autre en étant, au fur et à mesure d'aller-retour successifs, progressivement amendées et adaptées. Quelles sont les influences croisées éventuelles ? Comment sont-elles successivement présentées ? Comment finissent-elles par se traduire dans des règlements d'emploi différents ?

Les revues systématiquement analysées sont : la France Militaire, la Revue Militaire Française, la Revue de Cavalerie (et en tant que de besoin les autres revues d'arme, infanterie et artillerie), Militär Wochenblatt, Wissen und Wehr, Army Quarterly, Journal of the Royal Tank Corps et Journal of the Royal United Service Institution (RUSI). Aussi souvent que nécessaire, il sera fait appel aux autres ressources (périodiques et livres) publiées durant cette période. On le voit, un travail titanesque.

Pour lire l'ensemble de l'article, cliquer ici.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire économique et technique
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 07:00

7 décembre 1941

Pearl Harbor

Patrick Facon

Pearl-Harbor.jpg

Paru chez Editeal à la fin de l'année 2011, cet album d'un peu plus d'une centaine de pages présente trois atouts :

- Très largement et richement illustré, il est particulièrement pédagogique.

- Le texte courant est rédigé par l'un des meilleurs spécialistes des questions aériennes.

- Le plan adopté ne se limite pas aux seuls événements, mais revient à la fois sur leur génèse et sur leur écho dans la mémoire américaine jusqu'aux conséquences du 11 septembre 2001.

L'ouvrage relève "la brillante réussite de l'opération montée par Yamamoto et tactiquement planifiée par Genda", ce qui peut susciter certaines réserves quant au caractère à certains égards relatif de ce succès, et souligne la réaction de surprise du président Roosevelt à l'annonce de l'attaque, ce qui "coupe court à la légende selon laquelle le président américain aurait amené les Japonais à la guerre en les provoquant, voire aurait connu le projet d'agression".  Comme l'indique d'ailleurs Patrick Facon (et ce que confirmerait tout connaisseur des questions de renseignement) : "Pléthore d'informations ne signifie pas forcément vraie connaissance des intentions d'un adversaire"...

2.335 soldats et marins tués, 1.143 blessés ou disparus : la guerre dans le Pacifique commence.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 10:12

Le renseignement en Asie, de 1945 à nos jours

IRSEM, IRICE, Paris IV Sorbonne

IRICE.jpg

Ce colloque se tiendra demain et après-demain autour de quatre thématiques :

Mardi 15 mai, 14h30-16h45 : Le renseignement anglo-américain sur l'Asie (Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, métroSaint-Michel ou Odéon).

Mercredi 16 mai, 09h00-12h30 : Le renseignement français et l'Asie des années 70 aux années 2000, de 14h15 à 16h00 Les services de renseignements asiatiques et de 16h00 à 18h00 Les relations entre services : coopérations, rivalités et crises. Les séances du mercredi 15 mai se dérouleront en amphithéâtre Des Vallières de l'Ecole militaire.

Pour accéder au programme complet, cliquer ici.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Tables rondes et colloques
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 09:55

Les conflits armés dans la géopolitique contemporaine :

concepts et typologie

IRSEM

Dans le cadre du séminaire de l'IRSEM "Dire la guerre. Qualifier les conflits contemporains", cette séance se tiendra demain mardi 15 mai de 17h30 à 19h30, dans les locaux de l'IRSEM à l'Ecole militaire (salle 01.73). Conférence prononcée par Yann Richard, professeur de géographie à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Il est recommandé de s'inscrire auprès de : hv.drevillon@wanadoo.fr

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Tables rondes et colloques
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 07:10

Ma guerre d'Espagne

Brigades internationales : la fin d'un mythe

Sygmunt Stein

 STEIN-SEUIL.jpg

Nouvel ouvrage sur la guerre d'Espagne et les Brigades internationales, les "vraies", celles qui furent engagées du côté républicain. Le texte de ce militant juif communiste, volontaire aux côtés des républicains espagnols, avait été publié en yiddish en 1956 et n'avait alors reçu qu'une diffusion confidentielle. L'édition d'une traduction française mérite donc d'être soulignée, car remettre en cause un "dogme" de l'historiographie communiste est toujours un challenge. Sa fille, dans une ultime note biographique, se souvient : "Il avait très vite pris conscience que le PC se souciait  davantage de régler leur compte aux révolutionnaire que de battre les fascistes. Souvent, il avait à coeur de me parler des crimes de Staline. Visiblement, il voulait me transmettre 'son Espagne'".

En 27 chapitres denses, le livre nous emmène du départ de Tchécoslovaquie pour l'Espagne ("Les procès de Moscou m'ébranlèrent. Comment etait-ce possible ? Zinoviev, le bras droit de lénine ?") via Paris. Affecté après son arrivée à Albacète, quartier général des Brigades internationales, non à une unité combattante mais à la section de propagande, afin "de maintenir le moral des brigadistes", il est contraint de participer au travail de la censure. Cette situation particulière (et la confiance -pourtant mêlée de soupçons permanents- des cadres dirigeants) permet à Stein, qui dispose d'un laisser-passer, de circuler en de nombreux points (et même à des heures de couvre-feu) alors que ses camarades sont soumis à un régime beaucoup plus strict. Il peut rencontrer beaucoup de monde, de tous les grades et dans tous les types d'unités. Intérieurement, il se révolte rapidement devant le mépris dans lequel les responsables communistes tiennent les simples volontaires : "Combien de déceptions, de sang des camarades innocents, versés inutilement ! ... Je compte lever le voile et présenter ces Brigades pour ce qu'elles étaient en réalité". Son témoignage, qui inspire le plus grand respect pour les simples combattants souvent sacrifiés, est accablant dans tous les domaines relevant du commandement supérieur : manipulations de la presse et désinformation systématique paraissent évidentes. On découvre l'intégration dans les unités sur le front de "liquidateurs" communistes, tuant d'une balle dans le dos les "camarades" qui commencent à dénoncer le système. Dans ce registre, André Marty (l'ancien mutin de la mer Noire devenu responsable du PCF et membre français de la direction de l'internationale communiste, surnommé "le boucher d'Albacète") se distingue tout particulièrement. Stein lui consacre de nombreuses lignes à partir de la page 86 : exécutions sommaires ("Je ne me souviens pas d'une seule rencontre entre camarades où le nom de cet assassin détraqué ne fut évoqué") ; beuveries et orgies organisées pour compromettre les autres dirigeants ("Tout ce beau monde continua de s'empiffrer et de s'imbiber d'alcool jusqu'au petit matin, alors même que l'Espagne républicaine subissait les affres de la faim ... C'était un excellent moyen de s'assurer la loyauté de ces 'chefs' et de ces bureaucrates") ; terreur et mensonges. Tout est bon, tout y passe. Après avoir évoqué la figure de la Pasionaria et ses séjours en France et à l'arrière, il rejoint une unité combattante. Il consacre les derniers chapitres à raconter des exemples de plus en plus nombreux d'antisémitisme à l'encontre des volontaires juifs polonais appartenant pourtant à la première génération des militants communistes et décrit à la fin de son livre la disparition au combat de la compagnie Botwin.

Dans sa postface, Jean-Jacques Marie posent les questions méthodologiques indispensables, relatives à la crédibilité qu'il convient d'accorder à ce témoignage. Après avoir croisé ce récit avec ceux d'autres témoins, sa conclusion est claire : ""Les souvenirs de Stein sont le long cri de colère d'un homme révolté, qui se sent trompé et trahi. Sa déception est à la mesure de son enthousiasme initial, mais il ne sombre pas dans l'aigreur ... Il exagère peut-être, mais ne fabule pas"

Un ouvrage désormais indispensable dans toute bibliographie sur la guerre d'Espagne ou le mouvement communiste international.

 

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Europe du Sud
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile