Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 06:00

La dissuasion au troisième âge nucléaire

Pierre Vandier

A partir d'une étude réalisée pendant son année au Centre des hautes études militaires, Pierre Vandier nous propose une analyse de la dissuasion nucléaire (en particulier pour la France) aujourd'hui et de son intérêt pour demain. Une actualité à laquelle les situations pour le moins tendues au Moyen et en Extrême-Orient donnent une acuité particulière. 

Le texte est très pédagogique, la démonstration se poursuivant logiquement chapitre par chapitre, des premiers temps de l'âge nucléaire à l'importance de cet armement pour la France et aux éventuelles évolutions doctrinales en fonction des changements de l'environnement. Pour mener à bien cette réflexion, l'auteur s'est appuyé sur une bibliographie qui comporte l'essentiel des titres de référence et sur une série d'entretiens avec de hauts responsables de la Marine et de l'armée de l'Air.

Alors que le débat récurrent sur la place de l'arme nucléaire tend à revenir sur le devant de la scène, un petit livre bien utile pour faire le point et préciser les idées.

Editions du Rocher, Monaco, 2018, 106 pages. 10,90 euros.

ISBN : 978-2-268-09788-6.

Actualité et avenir de la dissuasion

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2018 4 04 /01 /janvier /2018 06:00

Guerres et paix civiles de l'Antiquité à nos jours

Les sociétés face à elles-mêmes

Olivia Carpi (Dir.)

Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d'Ascq, 2018, 329 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-7574-2355-4.

Guerres civiles

Partager cet article

Repost0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 06:00

Les 7 péchés capitaux du chef militaire

Les plus grandes erreurs tactiques de l'Antiquité à nos jours

Gills Haberey et Hugues Perot

Déjà auteurs ensemble d'un L'art de conduire une bataille. Les tactiques des plus grands stratèges, de la bataille de Cannes à la guerre du Golfe, Gilles Haberey et Hugues Perot récidivent avec ce passionnant volume consacré à l'identification des causes d'une défaite militaire.

Ils ne prétendent pas pour autant imposer des réponses et précisent bien dès l'introduction que "l'acte guerrier est complexe, car il intègre des données multiples" et que "l'humilité en matière d'assertions doit prévaloir". Certaines règles essentielles peuvent néanmoins être identifiées dans le temps long et les deux auteurs en dénombrent sept : s'engager sans renseignement, se laisser imposer le terrain, subir le rythme de l'adversaire, sous-estimer son ennemi, manquer d'audace, s'obstiner inutilement et céder à la panique. Pour chaque thème principal, deux ou trois batailles sont analysées, de l'Antiquité (lac Trasimène, Carrhes) au XXe siècle (Caporetto, Falaise, Cao Bang) en passant par Balaklava ou Adoua au XIXe s., Malplaquet ou Yorktown au XVIIIe s., etc. Les auteurs font ainsi le choix de ne pas retenir les grands affrontements les plus célèbres, mais de se concentrer sur des batailles dont le nom reste en mémoire sans que le détail de leur déroulement ne soit toujours bien connu. Pour chacune, la situation générale, les forces en présence et les intentions des chefs sont précisées, suivies par le récit du déroulement de la bataille avec cartes et enfin la synthèse des enseignements tactiques (en intégrant tous les paramètres, humains, techniques, tactiques, géographiques, etc.).

Le style, simple, sobre, adapté, rend la lecture particulièrement aisée. Bien sûr, ici ou là, tel ou telle observation ou raccourci un peu trop rapide peut faire réagir (d'ailleurs, tant mieux !), mais l'ensemble est extrêmement pédagogique, cohérent, convaincant. Un volume indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à "l'art de la guerre".

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2017, 253 pages. 26,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-103-2.

Tactique

Partager cet article

Repost0
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 06:00

Wu Zixu

Inspirateur de Sun Tzu

Yann Couderc

Yann Couderc, l'un des très rares spécialistes français de Sun Tzu et animateur du blog Sun Tzu France (ici), auquel on doit déjà plusieurs études sur le célèbre théoricien chinois (ici par exemple), nous propose aujourd'hui une véritable pépite.

Wu Zixu, prétiquemnt inconnu en occident, était considéré en Chine comme une sorte de précurseur de son compatriote Sun Tzu, sans que l'on puisse disposer de références écrites. La découverte d'un manuscrit original à l'occasion de fouilles en 1983, dont le texte a été pour la première fois publié en Chine en 2003, permet à Yann Couderc de nous présenter ce personnage, ce que l'on sait de sa vie autour des années 510 avant J.C., le texte original de son traité sur la guerre et une comparaison avec le célébrissime Art de la guerre de Sun Tzu.

Une façon aussi de revenir aux fondamentaux de la stratégie et de la tactique. Une heureuse découverte et une agréable lecture.

Editions Amiot, 2017, 73 pages, 5,- euros.

ISBN : 978-2-9559271-0-6.

La présentation par l'auteur : http://suntzufrance.fr/wu-zixu-inspirateur-de-sun-tzu/

Pour commander : https://www.amazon.fr/Wu-Zixu-inspirateur-Sun-Tzu/dp/2955927104

Précurseur

Partager cet article

Repost0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 06:00

Guerre froide épisode II

Dissuasion et diplomatie à l'épreuve

Philippe Wodka-Gallien

Un tour d'horizon des difficultés géopolitiques, des crises potentielles ou en cours des politiques d'armement au cours des dernières années : le monde ne semble pas être devenu plus sûr...

En sept chapitres où alternent constats sur l'actualité et réflexion prospective, l'auteur dresse le tableau d'un monde assez inquiétant et espère que les constats qu'il fait seront partagés par nos dirigeants politiques. Le livre s'ouvre sur une préface originale de l'amiral (2S) François Dupont qui, de manière très vivante, nous fait partager le quotidien d'une équipe de quart à bord du SNLE Le Triomphant en mission. Au fil des différents chapitres, toutes les problématiques de la dissuasion aujourd'hui dans le monde sont abordées, par pays (USA, Russie et prolifération) mais aussi y compris dans le domaine des techniques de pointe ou dans le rapport avec les menaces terroristes. Un point complet est fait sur la "bombe française", qu'il s'agisse des aspects politiques, stratégiques, de simulation ou financiers. Enfin, un ultime chapitre revient sur les enjeux d'information, de recherche académique, culturels ou liés aux réseaux sociaux.

Un livre qui fait un point complet sur le dossier. On peut ne pas être d'accord et considérer que cette politique de dissuasion est d'un coût supérieur à son intérêt réel, mais l'argumentation de l'auteur est solide et la bibliographie qui accompagne le livre permettra de creuser bien des points particuliers. A lire avec intérêt.

Lavauzelle, Panazol, 2016, 198 pages. 23,60 euros.

ISBN : 9782702516461

  
Nucléaire et retour de la guerre froide

Partager cet article

Repost0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 06:00

L'art du général

J.F.C. Fuller

Olivier Entraygues

Déjà auteur d'une demi-douzaine d'ouvrages consacrés à la vie, l'action et la pensée du général britannique J.F.C. Fuller (par exemple ici, ici, et ici), Olivier Entraygues nous propose aujourd'hui un ouvrage aussi original qu'intéressant, puisqu'il s'agit d'une solide présentation (suivie du texgte intégral) d'une étude intitulée Generalship. Its Diseases and Their Cure (L'art du général, ses maladies et ses remèdes), rédigée alors que Fuller était encore  capitaine.

La connaissance intime qu'Olivier Entraygues a de son personnage fétiche, a bien des égards anticonformiste, lui permet de rédiger avec brio une première partie qui replace en une cinquantaine de pages le texte dans son contexte et sa "paternité" ("Fuller après Fuller", "Nul n'est prophète en son pays", "L'art du général selon Fuller"). On trouve en particulier en introduction une liste de l'ensemble des publications de Fuller, puis Olivier Entraygues insiste sur l'importance que Fuller accorde dans ses écrits au rôle du général,... sous réserve d'un certain nombre de qualités. On note cette phrase : "Les sommets de la hiérarchie militaire sont presque toujours occupés par des généraux contre lesquels on n'a aucun grief à formuler ... Tout officier qui est vraiment quelqu'un risque de ne pas émerger de la masse, faute d'être doué des qualités sympathiques qui sont appréciées dans le courant ordinaire de la vie, et parce que les qualités utiles dans le courant ordinaire de la vie, et parce que les qualités utiles à la guerre font figure de défauts en temps de paix". Le ton est donc donné. De très nombreux points sont abordés, comme la volonté, la présence physique, l'usage des moyens de communication à distance, la critique des exercices du temps de paix, la question des responsabilités globales (le commandement certes, mais qui peut autoriser des dépenses ?... Or, qui commande paye !), etc. Partant toujours du concret, Fuller, dans ce volume, sait passer avec aisance du cas particulier à la réflexion plus haute : c'est ici aussi un bel exemple de démonstration.

Un livre important pour tous ceux qui s'intéressent aux questions militaires et d'exercice du commandement, au moins parce qu'il donne à connaître un texte majeur de l'un des grands penseurs militaires du XXe siècle.

Le Polémarque, Nancy, 2017, 223 pages, 15,- euros.

ISBN : 979-1092525137

La guerre du général

Partager cet article

Repost0
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 06:00

La pensée et la guerre

Jean Guitton

Ce livre doit absolument être connu de tous ceux qui s'intéressent aux principes et à "l'art de la guerre" pour au moins deux raisons : d'une part il était devenu quasiment introuvable depuis une vingtaine d'années, d'autre part cette édition est présentée et commentée par des cadres de l'Ecole de guerre (Martin Motte, colonel Thierry Noulens, capitaine de frégate Audrey Hérisson, Georges-Henri Soutou). Cette association entre le texte profond d'un philosophe et des responsables de l'enseignement militaire supérieur aujourd'hui constitue une vraie plus-value.

Ce recueil de conférences prononcées essentiellement dans les années 1950 (la première en 1940) doit nous faire réfléchir à la pensée stratégique et à comprendre la guerre, non pas comme un théoricien extérieur ou un esthète, mais bien comme un praticien, au rugueux contact des réalités. Les cinq conférences rassemblées dans ce volume abordent tout aussi bien les principes de la guerre de Foch (dont Martin Motte souligne "le vibrant éloge" qui est fait par Jean Guitton) à l'application du principe de dissuasion à l'arme nucléaire, du rapport entre la pensée préalable et la conduite effective de la guerre à la philosophie avec la pensée hégélienne. A l'heure où l'on ne cesse de nous répéter que "tout change" et où presque chaque grande opération est hâtivement qualifiée de "nouvelle forme de la guerre", il est sain de se replonger dans un tel classique, qui nous conduit à élargir la réflexion et à aborder nos problématiques d'aujourd'hui avec un peu plus de hauteur.

"L'art de la guerre est une technique qui, malgré le mal de la mort qu'il manie, vise un bien : préserver une nation de cet échec radical que serait la perte de son indépendance". Au fait, ne nous a-t-on pas dit et répété depuis deux ans que nous sommes en guerre ?

Desclée de Brouwer, Paris, 2017, 286 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-220-08508-1.

Un classique ENFIN réédité

Partager cet article

Repost0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 06:00

La pensée stratégique française contemporaine

François Géré

Dans cet ouvrage, qui reprend en grandes parties des articles successivement publiés  en d'autres lieux, François Géré, spécialiste des questions internationales et des  débats stratégiques, revient avec beaucoup de justesse sur les apports d'un certain nombre de théoriciens français à la réflexion stratégique.

Le livre s'intéresse à l'après-Deuxième guerre mondiale et s'ouvre sur de Lattre, "à l'interface du politique et du militaire", sa conception de la recherche de l'efficacité et son appréhension des notions de guerre psychologique, de propagande et de désinformation dans une stratégie globale. Il se poursuit par l'analyse des réflexions de quatre généraux un peu oubliés aujourd'hui, parfois surnommés les "quatre cavaliers de l'Apocalypse", fondateur de la stratégie nucléaire française : Charles Ailleret, André Beaufre, Pierre-Marie Gallois et Lucien Poirier. Ces personnages, aux fortes personnalités, dotés à la fois d'une très grande capacité de synthèse et d'un esprit véritablement créatif, ont su repenser la politique militaire de la France (devenue une puissance moyenne) à l'ère de l'atome, afin de préserver l'indépendance nationale et la liberté d'action du gouvernement. Penseurs souvent originaux, la diffusion de leurs analyses a été favorisée à l'époque des président De Gaulle et Pompidou mais, paradoxalement, peut-être trop marqués, leurs carrières militaires n'atteignent pas les sommets que leur réputation pourrait leur valoir. Leurs textes méritent d'être aujourd'hui redécouverts, qu'il s'agisse ou non de les "plaquer" sur les questions nucléaires. Les principes de la stratégie retrouvent ainsi leur plénitude, y compris dans un cadre plus conventionnel mais considérablement élargi.

Une solide synthèse, indispensable pour quiconque s'intéresse aux réflexions stratégiques conduites en France, en particulier pendant la guerre froide.

Economica, Paris, 2017, 151 pages, 16,- euros.

ISBN : 978-2-7178-6947-7.

Théoriciens français du XXe siècle

Partager cet article

Repost0
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 06:00

ACM

La transformation des armées

Enquête sur les relations civilo-militaires en France

Grégory Daho

Voici un ouvrage intéressant et original, qui aborde un thème rarement traité en tant que tel dans la littérature, celui de l'investissement des armées (et en particulier de l'armée de Terre) dans des opérations dites "civilo-militaires", toujours à la marge entre l'action humanitaire et les opérations d'influence.

On peut éventuellement regretter que l'ouvrage paraisse déjà "daté" : l'essentiel du discours et des cas concrets traités appartiennent à la période fin XXe-début XXIe s., dans un contexte international qui n'est plus tout à fait le nôtre et, si elles se poursuivent, les actions civilo-militaires n'occupent plus la place qui a pu être la leur en Bosnie ou au Kosovo. Par ailleurs, vouloir à tout prix faire des ACM une nouveauté semble un peu réducteur, les bureaux en charge des affaires civiles à l'époque de la colonisation ayant dans une large mesure anticipé les principes et les méthodes. Ceci étant dit, l'ouvrage vaut largement le détour. L'auteur consacre une premier chapitre au rôle des forces spéciales à l'origine et au cours des premières années, globalement jusqu'au milieu des années 1990. Puis il prend en compte l'intérêt manifesté par l'armée de Terre pour ce domaine, où finalement elle devient en grande partie hégémonique. La deuxième partie est consacrée à l'élaboration d'une doctrine en la matière, Grégory Daho insistant en particulier sur les débats et opposition au sein des armées, ainsi que sur le rôle et la place du ministère des Affaires étrangères. La troisième partie enfin aborde la période la plus récente, 2005-2012, pour l'essentiel au sujet de et en Afghanistan. L'auteur s'intéresse à la fois à la structuration des ACM au sein des armées, mais aussi à leurs dérives et à leurs limites.

Au bilan, un ouvrage important qui donne beaucoup d'informations sur la montée en puissance progressive de ces actions civilo-militaires au sein des armées et dans le cadre des OPEX depuis vingt-cinq ans environ, même s'il faut toujours garder à l'esprit que leur mise en oeuvre est largement conditionnée par les conditions sécuritaires sur le territoire en question et sur les moyens que l'on peut leur attribuer.

Editions Fondation de la maison des sciences de l'homme, Paris, 2016, 408 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-7351-2264-6.

ACM

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 06:00

La guerre de partisans

1812 : la campagne de Russie

Denis Davidov

Nous avions présenté en 2013 la première réédition depuis de très nombreuses années de ce petit traité d'art militaire, dans lequel un lieutenant-colonel de l'armée du tsar théorise les actions conduites en 1812 contre la Grande Armée napoléonienne (ici).

Utilement préfacé par Gérard Chaliand qui sait parfaitement synthétiser les idées forces de l'auteur et les replacer dans le cadre plus large des réflexions sur la guérilla dans le temps long, le volume ne comporte pas l'avant-propos du général de Brack dans l'édition originale en français. S'appuyant sur une solide expérience concrète, il met en relief les principes qui doivent s'imposer lorsqu'une troupe légère résiste à une lourde armée régulière, et en particulier la question essentielle des lignes de communication.

Un volume absolument indispensable pour tous ceux qui veulent travailler sur ces sujets.

'Biblis', Paris, 2016, 110 pages, 8,- euros.

ISBN : 978-2-271-09176-5.

Eloge de la guérilla

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile