Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 07:05

Prenons la route de l'Est de la France aujourd'hui, pour rencontrer un petit éditeur ayant fait le choix d'une politique de publications tout-à-fait originale.

Laurent Schang

Le Polémarque

(Nancy)

  LOGO-LE-POLEMARQUE.jpg

Question : Pouvez-vous nous présenter votre parcours personnel et comment vous en êtes venu à créer une maison d’édition ?

Réponse : Je suis venu à l’édition par étapes. J’ai fait mes premières armes en tant que directeur de publication d’une revue diffusée en librairie, laquelle s’est enrichie au bout d’un an d’un hors série au format livre, réunissant sous le titre Écrits afghans, trois merveilles de textes de Jean-Jacques Langendorf devenues introuvables. Aujourd’hui la revue a vécu mais le Polémarque poursuit son petit bonhomme de chemin. Avant cela j’avais déjà commis quelques livres et publié bon nombre d’articles, une activité que je continue de mener en parallèle. Quand on est un passionné, on édite toujours ce qu’on a envie de lire soi-même. Dans mon cas, ce sont des livres traitant d’histoire militaire, de tactique et de stratégie. La formule associative, plus souple, moins contraignante en termes de gestion financière et de gestion des stocks, m’a permis de trouver assez vite mon équilibre. Un bon infographiste, un bon imprimeur, un bon webmestre et le tour est joué. Quatre-vingt dix pour cent des ventes du Polémarque se font en ligne. Là aussi ma vie d’éditeur en est grandement facilitée.

Question : Quels sont les axes de votre politique éditoriale et comment sélectionnez-vous les manuscrits que vous publiez ?

Réponse : L’ambition n’a pas dévié, elle figure toujours bien en vue sur la page de garde du site Internet : « POLÉMARQUE : dans l’Antiquité grecque, magistrat militaire, commandant en chef des armées élu par les citoyens (polémarkhos = chef de guerre). / Manuels tactiques, traités de stratégie, histoires de soldats : / livre après livre, Le Polémarque resserre les liens distendus entre le lecteur et l’esprit de défense. / Parce que le citoyen, c’est d’abord celui qui porte un fusil ! / » Cela s’est traduit jusqu’ici de deux manières : par la mise à disposition des lecteurs de textes inédits ou devenus rarissimes à portée pratique (Frick, Rommel) et par la publication d’essais volontiers novateurs, quand ce n’est pas hétérodoxes (Waroch, Wicht). Le Polémarque va continuer sur sa lancée, tantôt exhumant des textes enfouis qui n’ont rien perdu de leur valeur (Jomini, von Dach, Sanguinetti), tantôt donnant la parole à des chercheurs aux points de vue originaux. Les actes du colloque « Conflits en zone urbaine » de l’Institut Genevois d’Études Géopolitiques, que le Polémarque publiera en avril, devraient ainsi contenir quelques contributions, dont celle du général Desportes, pour le moins iconoclastes quant à la situation actuelle, et pas seulement en Afghanistan. 

flyer_polemarque.jpg

Question : Accordez-vous une place particulière aux jeunes chercheurs ?

Réponse : Votre question tombe à point nommé ! J’en profite donc pour vous annoncer la parution imminente aux Éditions le Polémarque de Comment l’Occident pourrait gagner ses guerres de Pierre-Marie Léoutre. Lieutenant de gendarmerie passé par l’École de l’Air en 2006, P-M Léoutre n’a pas trente ans. À mon sens, le Polémarque est la structure éditoriale idéale pour ce genre de publication, brève (une centaine de pages) et pertinente. D’autres projets « jeunes » prennent tournure en ce moment, dont deux avec des historiens suisses à suivre, élèves de Jean-Jacques Langendorf : Nicolas Gex, spécialiste de l’antiquité romaine, et David Auberson, spécialiste des guerres du 19e siècle.  Si le Polémarque peut servir de tremplin à de jeunes chercheurs qui peinent à convaincre des maisons plus grosses, alors allons-y. Comment l’Occident pourrait gagner ses guerres concourra par exemple au prix des Experts de la gendarmerie 2013. 

Question : Quels sont vos projets de développement à court et moyen terme et comment voyez-vous l’avenir (à horizon visible) de l’édition de livres d’histoire militaire ?

Réponse : À court terme bien sûr, l’accélération du rythme des parutions et le développement du catalogue. Pourquoi pas, monter une voire deux collections, en partenariat avec un autre éditeur ou dirigée par un bon connaisseur du sujet ? 2014 verra déferler les ouvrages sur la Première Guerre mondiale, centenaire oblige, et le Polémarque ira de sa petite contribution avec deux rééditions commentées. À moyen terme, peut-être le passage par un diffuseur quoique je ne sois pas pleinement convaincu des avantages de cette démarche pour une structure de la taille du Polémarque. L’objectif, partagé par tous les éditeurs, reste le même : obtenir une meilleure visibilité en librairie. J’ai aussi dans l’idée d’ouvrir une section open source sur le site du Polémarque, où viendraient se loger des « curiosités ». Le choix est infini : manuels illustrés de close combat des années cinquante, recueil d’articles du général von Seeckt, traductions diverses, etc., etc. Pour ce qui est de la deuxième partie de votre question, sans prétendre rivaliser avec le monde anglo-saxon, je crois que l’avenir de l’édition militaire en France est assuré, tant par le sentiment grandissant de « bellicisation » des relations internationales (voyez le succès des atlas géopolitiques) que par le retour en grâce, mais peut-être est-ce lié, de l’histoire-guerre, même timide, à l’université. Après tout, ne dit-on pas que la guerre est l’ultime forme de commerce entre les hommes ?

infanterie-attaque.jpg

Question : Votre catalogue ne cesse de s’enrichir, jusqu’aux droits que vous avez obtenus sur le dernier van Creveld ! Une autre info relayée sur le Net annonce la prochaine parution au Polémarque des Œuvres complètes du major Fuller. Où donc le Polémarque s’arrêtera-t-il ?

Réponse : C’est une boutade bien sûr mais il est vrai que j’aspire, dans la limite de mes moyens, à faire du Polémarque une édition de référence. Pas par le nombre des publications, juste par la qualité des livres proposés. Que le petit personnage qui orne les couvertures devienne une sorte de label. « Notre route est droite, mais la pente est forte », comme dirait l’autre !

Merci pour toutes ces précisions, ces annonces alléchantes et ce dynamisme. A très bientôt.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile