Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2019 4 31 /01 /janvier /2019 06:00

Bonaparte n'est plus !

Le monde apprend la mort de Napoléon

Thierry Lentz

Le directeur de la Fondation Napoléon, auteur prolifique, nous livre ici un livre étonnant et fort instructif.

Comment réagirent les gouvernants, les élites, les populations de France et d'Europe à l'annonce de la mort de Napoléon Ier à Saint-Hélène en 1821 ? Soulignant qu'il fallait à l'époque presque deux mois de mer pour rejoindre le Royaume-Uni à partir de l'île isolée de l'Atlantique sud, l'auteur s'intéresse aux réactions, publications, courriers officiels et privés pour le semestre qui suit l'arrivée de la nouvelle en Europe : juillet à septembre 1821. Contrairement à ce qu'une légende ultérieure peut laisser entendre, ces réactions furent peu importantes (en partie pour des raisons techniques objectives de circulation de l'information mais aussi du fait des choix politiques des gouvernements anglais et français) et l'information ne souleva pas d'importants débats (en dehors de cercles restreints d'anciens de la Grande armée par exemple). En Angleterre, à la cour de France, en Corse, dans la famille de l'ex-empereur entre les Etats italiens, allemands, l'Autriche et la Suisse ; dans les journaux et à travers la publication de brochures et pamphlets, Thierry Lentz suit la propagation de la nouvelle et ses modestes effets.

Un livre qui montre (une nouvelle fois) la différence entre histoire (travaillée à partir de documents) et mémoire reconstituée ou commémorations ultérieures. Etonnant et à bien des égards passionnant.

Perrin, Paris, 2019, 308 pages, 22,- euros.

ISBN :  978-2-262-07657-3.

Etonnant

Partager cet article

Repost0
19 janvier 2019 6 19 /01 /janvier /2019 06:00

Caulaincourt

Diplomate de Napoléon

Olivier Varlan

Entré dans la "grande" histoire lors de la campagne de Russie et en particulier à l'occasion de son retour en traineau avec Napoléon après la Bérézina, Caulaincourt, duc de Vicence, est un personnage important mais mal connu de l'empire.

La belle biographie que lui consacre Olivier Varlan comble en grande partie cette lacune. Tiré de sa thèse d'histoire, cet ouvrage s'appuie en particulier sur un très vaste ensemble d'archives françaises et russes, publiques et privées. On retrouve ainsi Caulaincourt, issu de la noblesse picarde et proche de quelques grandes figures comme Talleyrand, dans ses jeunes années de carrière militaire sous l'Ancien régime et au début de la Révolution, dans ses premières missions diplomatiques à Constantinople sous le Directoire, dans son implication dans l'affaire du duc d'Enghien, comme aide de camp du Premier consul puis comme Grand écuyer de l'empire à partir de 1804, enfin en tant qu'ambassadeur en Russie puis ministre des Affaires étrangères. Nous y retrouvons un acteur du rapprochement franco-russe, partisan de la paix entre les deux empires ; puis à partir de 1813, alors que l'empire vacille et que les défections se multiplient, un fidèle de Napoléon qui accompagnera son souverain jusqu'à la fin.

Une très intéressante biographie qui éclaire des épisodes peu connus de l'histoire du Premier empire (dont les négociations avec les coalisés des années 1813-1814-1815).

Nouveau Monde éditions, Paris, 2018, 504 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-3-6942-699-8.

Officier, diplomate, ministre

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2019 2 01 /01 /janvier /2019 06:00

Pauline Bonaparte

Princesse Borghèse

Florence de Baudus

Après Elisa et Caroline ces dernières années, Pauline, sœur aînée de l'empereur, bénéficie d'une nouvelle biographie.

Souvent décrite (sous l'influence des auteurs et polémistes royalistes) comme instable psychologiquement et amoureuse dévoyée, Pauline ne mérite sans doute pas cet excès de critiques malveillantes. Florence de Baudus (que l'on sent par ailleurs très favorable à son héroïne) nous en présente donc un portrait tout en nuances. Elle suit pas à pas Pauline jusqu'aux Antilles et à travers l'Europe, relativise ses infidélités et écarts de conduite, et sait mettre en relief sa fidélité à son frère, son sens du réel comme ses relations contrastées avec le prince Borghèse.

Un biographie à inclure dans la série des études déjà publiées sur les autres membres de la famille impériale, pour en reconstituer les rapports internes, les jeux d'influence et l'ambiance.

Perrin, Paris, 2018, 446 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-262-06455-6.

La soeur fidèle

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2018 2 11 /12 /décembre /2018 06:00

Le royaume de Naples à l'heure française

Revisiter l'histoire du Decennio francese, 1806-1815

Pierre-Marie Delpu, Igor Moullier et Mélanie Traversier (Dir.)

En presque dix ans, deux Français, Joseph Bonaparte puis Murat -marié à la sœur de Napoléon Ier-, se succèdent sur le trône de Naples, "simples" représentants de l'empereur à la tête d'une forme d'occupation française, mais aussi souverains soucieux de moderniser leur nouveau pays et de s'attacher la fidélité de leur peuple.

Ces actes d'un colloque regroupent presque une trentaine de contributions d'historiens français et italiens, organisées en cinq grandes parties : "Les royaume de Naples, l'Empire et les guerres", "Ordre social et réforme de l'Etat", Circulation et diffusion des savoirs", "Pratiques culturelles et artistiques" et "Circulations politiques et constructions mémorielles". On voit, par l'ampleur du champ couvert, qu'il s'agit d'une véritable approche totale de la présence française en Italie du Sud durant cette période. Parmi les nombreux textes présentés, nous retiendrons en particulier la première partie dans son ensemble, consacrée aux questions militaires, des prisonniers napolitains en France à la constitution d'une armée nationale et à la place de Naples dans le grand empire napoléonien. Dans les partie suivantes, des sujets aussi originaux qu'intéressants sont abordés, à propos de l'organisation administrative, de l'influence de la législation française, de la place de la police, des questions économiques et financières, de l'éducation, de l'édition et de la culture, etc. On retiendra également les deux dernières contributions, qui évoquent les turbulences du XIXe s : "Partir défendre la constitution à Naples (1820-1821), les volontaires français face au souvenir du decennio francese" et "Les Napolitains face aux souvenirs d'Empire (1815-1860), reconstructions mémorielles et mobilisation politique".

Un véritable volume de référence, d'une extrême richesse, qui a toute sa place dans une bibliothèque impériale bien tenue. Vivement conseillé.

Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d'Ascq, 2018, 481 p., 29,- euros.

ISBN : 978-2-7574-2357-8.

Quand Naples était française

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 06:00

Le Mémorial de Sainte-Hélène

Emmanuel De Las Cases

Thierry Lentz, Peter Hicks, François Houdecek et Chantal Prévot

J'ai depuis de longues années, comme beaucoup d'entre vous sans doute, un exemplaire du Mémorial de Sainte-Hélène, que je consulte ponctuellement lorsque j'ai une question sur tel ou tel aspect de la période impériale. Un heureux concours de circonstance ayant fait retrouver dans les archives britanniques le manuscrit original saisi par les Anglais lors du départ de l'île de son rédacteur, en voici l'édition.

La publication de ce manuscrit est judicieusement réalisée, en jouant sur les polices d'écriture et les notes de bas de page pour permettre à la fois un accès facile et agréable au texte original et faire ressortir les différences avec l'édition "reconstituée" de 1823. Le texte original conserve bien sûr la même structure que les éditions ultérieures et les différences, bien soulignées, sont finalement assez peu nombreuses sur le fond.

Un beau volume sur la forme, un bon livre sur le fond. A connaître par tous les amateurs du Ier Empire.

Perrin, Paris, 2017, 827 pages, 42,- euros.

ISBN : 978-2-262-07060-1.

Manuscrit authentique

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2018 4 18 /10 /octobre /2018 06:00

Les tyrannosaures de la République

Jean-Noël Brégeon et Gérard Guicheteau

Ce petit volume consacre ses chapitres successifs à une série de cas concrets d'exactions révolutionnaires, en partant de Robespierre, Couthon et Barrère à Paris pour descendre en province à Nantes, Lyon, Marseille, la Vendée, Toulon, le Vaucluse et Orange (évènements moins connus et lieux sur lesquels on aurait aimé plus de développements). Une place importante est accordée à la Vendée (au sens large), qu'il s'agisse des représentants civils ou militaires du Comité de Salut public. La partie finale ("L'extermination en modèle" et "Un nouveau peuple, vraiment ?", se terminant par une citation de Hitler) est un peu excessive.

Un ouvrage "à charge" contre la période révolutionnaire, mais qui relève à propos de très nombreux excès criminels (et officiels) sur tout le territoire de la République.

Editions du Rocher, Monaco, 2017, 195 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-268-09483-0.

Révolutionnaires

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2018 6 29 /09 /septembre /2018 06:00

Le 18 Brumaire

L'épilogue de la Révolution française

Patrice Gueniffey

Heureuse réédition en format poche d'un livre passionnant, devenu un classique en quelques années.

Patrice Gueniffey, avec talent, nous raconte la fin de la Révolution et la chute de la république thermidorienne, face à laquelle se dresse un général Bonaparte qui a su manœuvrer extrêmement habilement depuis son retour d'Egypte. Il apparait qu'à l'époque, nombreux sont les responsables politiques qui préparent, "chacun dans leur coin", leur propre coup d'Etat. Entre Sieyès, Joubert, Fouché, Jourdan, Barras et quelques autres, le jeune général triomphant sait parfaitement tirer son épingle du jeu et l'auteur décrit en détail les conversations liminaires, les antagonismes et les ralliements. Utilisant habilement toutes les opportunités, Bonaparte réalise en apparence un "coup d'Etat modèle", archétypal, sans verser une goutte de sang et en semblant répondre aux vœux de la majorité : C'est aussi parce que Brumaire ressemblait si peu à un coup d'Etat qu'il conserva longtemps une espèce de charme", mais un demi-siècle plus tard "le 2 décembre provoqua une révision du jugement porté sur le 18 Brumaire".

Un livre à connaître (et à lire !). 

Folio Histoire, Paris, 2018, 524 pages. 9,40 euros.

ISBN : 978-2-07-278918-2.

Vrai-faux coup d'Etat

Partager cet article

Repost0
21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 06:00

Le général Lasalle

1775-1809

L'héritage d'une légende

Aude Nicolas

Au-delà d'un livre sur la carrière d'un général, il s'agit bien, comme l'indique le sous-titre, d'une approche plus large de la cavalerie légère à travers la vie et la carrière du général Lasalle.

Préfacé par le chef d'état-major de l'armée de Terre, le livre s'ouvre sur le rapatriement des restes mortels du général Lasalle, restés à Vienne jusqu'en 1891. La première partie raconte en effet le départ de la capitale autrichienne, qui s'effectue avec tous les honneurs militaires à la demande de l'empereur, en hommage "au plus grand général de cavalerie" ; et l'arrivée suivie de la réinhumation en France. Le ton est donné. L'auteure, spécialiste de la peinture à sujets militaires, a réalisé une étude fond dans tous les gisements possibles d'archives et de documents, dont la bibliographie finale rend compte. On y apprend par exemple qu'à l'arrivée à Paris, la France fera escorter le corbillard par le 28e Dragons. Des dragons pour un hussard ! La seconde partie reprend le fil de l'histoire a ses débuts, avec l'engagement dans l'armée révolutionnaire de Lasalle en 1793. On y apprend en particulier l'origine de la célèbre formule "Un hussard qui n'est pas mort à trente ans est un jean-foutre", un soir de beuverie…  et Aude Nicolas nous raconte comment (grâce à des qualités foncières indiscutables) il devient ce spécialiste de la guerre des avant-postes. Cependant, elle ne limite pas la personnalité de Lasalle à cet aspect, et sait mettre en relief son coup d'œil tactique, sa froide et rapide analyse d'une situation compromise, bref "un homme instruit et réfléchi", mais qui a le souci du concret et de la pratique. On le suit ainsi dans toutes ses campagnes (en passant par la mémorable prise de Stettin) jusqu'à la funeste journée de Wagram en 1809, où il commande huit régiments de cavalerie légère : Le trépas d'un tel homme semblait tellement incroyable que l'empereur lui-même, littéralement frappé de stupeur en apprenant la nouvelle, ne trouve que quelques lignes très laconiques pour saluer la mémoire de son compagnon d'armes, de celui qu'il aimait au point de régler ses folles dettes et de rire de ses frasques, alors qu'il se montrait fort sévère avec les autres". La dernière partie est consacrée à l'héritage culturel, artistique, moral et même tactique de Lasalle.

Indiscutablement un "must" pour tous les amateurs de l'empire et de la cavalerie (la légère et à cheval, pas la lourde motorisée, cavalier quoi !…).

Bernards Giovanangeli Editeur, Paris, 2018, 165 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-7587-0213-9.

Cavalerie légère

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2018 6 14 /07 /juillet /2018 06:00
A la gloire de l'empereur !

Deux romans napoléoniens

En ce jour de fête nationale, une fois n'est pas coutume. Nous vous proposons deux romans napoléoniens très récents, plaisants, agréable lecture de vacances, mais qui montrent aussi la place que conserve l'empire dans notre mémoire collective la plus profonde.

La lettre de Wellington

Pierre Heymans-Britz

L'histoire commence avec la découverte, dans le double fond d'une sacoche ramassée sur le champ de bataille de Waterloo, d'une lettre du duc de Wellington au Premier ministre anglais. Une lettre totalement oubliée, le propriétaire de la sacoche étant mort le lendemain de la bataille. Une lettre par laquelle Wellington rend compte de sa soirée passée avec Napoléon la veille de la bataille, durant laquelle il ne lui propose rien de moins que de devenir une sorte de souverain de la Belgique sous protectorat britannique en échange de l'arrêt définitif de toute campagne militaire… Tous les grands sujets de la période impériale sont abordés entre les deux chefs militaires, les dialogues sont souvent savoureux et l'on en est presque parfois à se demander si une telle rencontre a pu avoir lieu ou non !

Editions Academia, Louvain-la-Neuve (B), 2018, 163 pages. 17,50 euros.

ISBN : 978-2-8061-0384-0.

Napoléon est revenu !

Eric Teyssier

Le 6 janvier 2015, un inconnu d'une cinquantaine d'années vêtu d'un manteau gris sonne chez André Beaussier, professeur d'histoire, et affirme être Napoléon. L'aventure humoristico-réaliste commence.

Après avoir assez rapidement convaincu André Beaussier qu'il est bien l'empereur, le "Napoléon revenu" doit faire connaissance avec le monde moderne et s'y adapter (assez facilement finalement). Au hasard de ses déplacements, il retrouve un grand dignitaire de la cour impériale, le maréchal Ney (en clochard !), Joséphine, un fidèle ami corse, etc., une série de ses contemporains et proches eux-aussi revenus parmi les vivants depuis quelques années. Il parvient à récupérer un trésor de guerre, caché sur l'île d'Aix avant d'être embarqué sur un navire britannique, avec lequel il entame sa reconquête du pouvoir… en partant bien sûr de Golfe Juan avec une équipe de reconstituants en uniforme d'époque (dont des lanciers polonais) !  Les aller-retour permanents entre 1815 et 2015 ne manquent pas de sel et les dialogues, jouant sur les ambigüités et les incompréhensions, sont pertinents. Finalement, les sourires, voire les rires, sont nombreux, ne serait-ce que parce que "l'empereur" n'est pas le plus malhabile !

Lemme Edit., Chamalières, 2018, 407 pages. 26,50 euros.

ISBN : 978-2-917575-74-1.

Deux ouvrages à lire sur la plage ou à l'ombre d'une colonne pure

pour un bon moment d'été

A la gloire de l'empereur !

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2018 5 13 /07 /juillet /2018 06:00

Napoléon et les grandes cérémonies impériales

David Chanteranne

Dans cet agréable petit volume, écrit d'un style à la fois sobre et vif, David Chanteranne, spécialiste de la période impériale et auteur bien connu (ici par exemple), nous propose une analyse fine de trois moments essentiels de l'épopée impériale, le sacre, le mariage (avec Marie-Louise) et le baptême du roi de Rome.

Pour chaque cérémonie, dont l'Empereur précise lui-même jusqu'aux modalités de détail et pour lesquelles il veut des éléments de communication intérieure autour de sa personne et de consolidation de sa dynastie, l'auteur retrace les évènements en amont, le contexte et en détaille le déroulement. Il fait fréquemment référence aux œuvres d'art (tableau de David pour le sacre) commandées pour la circonstance et dont le rôle est de promouvoir la volonté impériale, qu'ils soient conformes ou non à la réalité historique (présence de Madame Mère sur le tableau du sacre). Le moins connu est sans aucun doute le baptême du roi de Rome, et le récit que fait David Chanteranne des préparatifs (6000 invités dont les représentants des différentes villes qui pourront, en rentrant chez eux, chanter les louanges de l'Empereur) est à tous égards exemplaire.

Un petit livre tout à fait passionnant.

Editions Cabédita, Divonne-les-Bains, 2018, 69 pages.

ISBN : 978-2-88295-810-5.

Faste et propagande

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile