Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 06:35

Lectures de poilus, 1914-1918

Livres et journaux dans les tranchées

Benjamin Gilles

Préfacé par John Horne, qui rappelle judieusement la complémentarité des archives militaires de Vincennes avec les archives nationales, et souligne au passage qu'à l'époque la France connait un taux de consommation de la presse écrite bien plus élevé qu'aujourd'hui, le livre de Benjamin Gilles analyse avec finesse ce que les soldats lisent, peuvent lire, où et comment.

Dès les premières lignes, l'auteur nous interpelle : "En 1914, le taux d'illétrisme de la population n'exédait pas 4 % ; près de cent ans plus tard il est deux fois plus élevé". Passons... Une pierre dans le jardin des maîtres de la pédagogie sur laquelle Benjamin Gilles n'insiste pas, mais qu'il n'est pas inutile de relever. Son très riche ouvrage se divise en trois grandes parties : "La lecture face à la guerre", "De nouvelles conditions pour la lecture", et "Pratiquer la lecture dans les tranchées". Il apparait ainsi que la France de 1914 est bien "une nation de lecteurs", motivés et curieux, qui n'hésitent pas à commander à leurs familles à l'arrière journeaux, revues et ouvrages, qui ensuite sont lus et relus et passent de mains en mains. Benjamin Gilles étudie aussi les conditions faites par le commandement à cette soif de lecture, la question de la censure, son évolution dans le temps , de l'interdiction à la réglementation, de la promotion des "bonnes lectures" aux stratégies de contournement mises en oeuvre par les intéressés, sans oublier le rôle particulier des associations et "oeuvres de guerre" diverses, ni les "journaux de tranchées" favorisés et contrôlé par l'autorité militaire. Il en résulte, avec de multiples nuances, la construction progressive "d'une représentation commune", auquel l'esprit ancien combattant de l'entre-deux-guerres devra beaucoup. Il n'oublie pas de traiter de l'échec (malgré ses adaptations successives) du Bulletin des armées de la République et de la méfiance face au "bourrage de crâne", ni des liens informels mais bien réels que la presse permet de créer entre "le front" et "l'arrière". Bien sûr, il est peu probable que les poilus, pour la majorité d'entre eux, lisaient beaucoup dans les tranchées de première ligne. Mais la guerre a aussi été faite de très longues périodes d'attente dans l'immédiat arrière-front, et la situation était là beaucoup plus favorable.

De copieuses annexes, dont un tableau général de la "Diffusion de la presse de 1910 à 1917" très instructif, d'excellentes références et une belle bibliographie, en font un ouvrage a connaître, à lire et à utiliser par tous les amateurs de la Grande Guerre, car au-delà de son seul titre il apporte beaucoup d'éléments sur l'ensemble des conditions sociales et culturelles dans lesquelles les poilus évoluent pendant plus de quatre ans. Un très, très bon livre.

Autrement, Paris, 2013, 329 pages, 23 euros.

ISBN : 978-2-7467-3324-4

Lire, pour dépasser le quotidien
Partager cet article
Repost0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:30

1917

L'année incertaine

Jérôme Estrada de Tourniel

Après "1914, la guerre est déclarée", "1915, la guerre d'usure" et "1916, le grand massacre", le partenariat entre le quotidien régional L'Est Républicain, l'Education nationale et les éditions SOTECA nous donne ce 1917, qui nous entraine en moins de 100 pages de la bataille d'Arras à la révolution russe.

Etant donné son objectif et son format, la brochure en reste souvent aux idées générales, mais elle bénéficie d'une bonne chronologie introductive et replace les événements dans leur environnement ("Un contexte difficile"). De nombreuses photographies accompagnent le texte courant, quelques cartes lisibles et colorées précisent les positions lors des principales batailles et au-delà des offensives militaires (Chemin des Dames, 3e bataille d'Ypres, Cambrai), sont évoquées les questions des mutineries, de l'entrée en guerre des Américains, de la défection russe et des tentatives de paix. Elle se termine sur quelques brèves présentations des "Principaux acteurs en 1917" (Benoit XV, Pershing, Kerenski, Lénine, Mata-Hari, Nivelle, Clemenceau, Wilson, etc.), quelques extraits de témoignages et documents (qui vont dans le sens des idées reçues évoquées en introduction), quelques exemples de "L'argot des tranchées" et une rapide présentation de certains lieux de mémoire.

Un volume semble-t-il tout-à-fait adapté aux scolaires et lycéens, dans le fond comme dans la forme. Les "connaisseurs" et amateurs éclairés regretterons certainement des raccourcis, des approximations ou l'emploi de qualificatifs faisant appel à l'émotion du lecteur, mais la brochure en tant que telle nous parait particulièrement bien adaptée pour appuyer l'action pédagogique et atteindre son "public-cible".

L'Est Républicain / SOTECA, 2013, 96 pages, 7 euros.

 

L'année de tous les doutes
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 06:40

Guide du Nord / Pas-de-Calais 1914-1918

Lieux de combats et de mémoire

Jean Pascal Soudagne

Afin d’accompagner les visiteurs de plus en plus nombreux (et ils seront encore davantage avec les commémorations du centenaire), voici un guide de tourisme (publication sous forme d'une brochure) de mémoire pour une région qui a été particulièrement marquée par la Grande Guerre.

Jean-Pascal Soudagne dresse d’abord le tableau général des deux départements dans le conflit et précise les principaux sites à visiter entre Bailleul et Cambrai. Puis, secteur par secteur (Arras, Bapaume, Béthune, Cambrai) il détaille les lieux, les monuments, les cimetières, les sites particuliers, etc., avec de nombreuses photos. Il étend également sa présentation au-delà des principaux secteurs, pour des lieux et monuments emblématiques (Ors, Fleurbaix, Le Quesnoy, Fromelles, Maubeuge, Etaples-sur-Mer, etc.), et évoque dans une dernière partie la longue et difficile reconstruction qui, la paix revenue, fait suite aux combats. Les adresses des offices du tourisme et une bibliographie sommaire complètent cette brochure bienvenue.

Ed. SOTECA, Saint-Cloud, 2013, 130 pages. 14,90 euros.

Tourisme et mémoire
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 06:30

Mobilisation, sacrifice et citoyenneté

Angleterre-France, 1900-1918

Pierre Purseigle

Grand spécialiste de la Première Guerre mondiale (il préside la Société internationale d'étude de la Grande Guerre et dirige la revue First World War Studies), Pierre Purseigle nous propose ici un livre original, en ce qu'il traverse et confronte des champs de recherche généralement traités à tour de rôle. Dans cet ouvrage original l’auteur, à partir de sa thèse, se propose de nous présenter une histoire comparée des mobilisations sociales en France et en Angleterre pendant la Grande Guerre, en s’intéressant en particulier au milieu urbain de province à travers l’exemple des villes de Béziers et Northampton.

Le livre aborde donc les questions politiques, sociales, économiques et culturelles. Dans la première partie (« Entrer et s’installer dans la guerre ») Pierre Purseigle présente les deux cités au moment du conflit, les réactions des populations aux déclarations de guerre, les réorganisations et aménagements, la perception de la justesse de la lutte, le fait militaire perçu localement, etc. La deuxième (« Les espaces de la mobilisation sociale ») s’intéresse aux discours politiques locaux, à la relation avec les orientations nationales et le discours officiel, aux communautés sociales, aux rôles des Eglises et au rapport des familles à la mort de leurs enfants. La troisième enfin (« Les dynamiques de la mobilisation sociale ») traite plutôt des aspects culturels et sociaux, du poids du conformisme, de l’ambivalence des réactions et pensées à l’arrière, du sort des réfugiés et du concept d’union sacrée en dépit des conflits politiques et sociaux qui perdurent.

Au terme de son étude, l’auteur réévalue l’importance de l’année 1915 dans la façon dont les sociétés ont perçu la guerre et s’y sont adaptées. Il souligne également qu’au-delà de l’hexagone le débat contrainte/consentement « laisse pour le moins perplexe » : « rares sont les chercheurs sérieux qui contrediraient ce qui, à bien des égards, relève de l’évidence » (et oui ! Tant pis pour les idéologues). L’abondance des citations et des références bibliographiques sera particulièrement appréciée par tous les chercheurs et le propos toujours posé de Pierre Purseigle ne peut que convaincre.

Au-delà de l’excellente étude « d’histoire locale dans la grande histoire », ce livre sera apprécié par tous ceux qui s’interrogent, à la veille du centenaire de la Grande Guerre, sur les perceptions, ressorts et adaptations des populations de l’arrière.

Les Belles Lettres, Paris, 2013, 450 pages, 35 euros.

ISBN : 978-2-251-44470-3.

Les mobilisations du temps de guerre
Partager cet article
Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 06:30

Fiches de présentation des fonds de l'ECPAD

par pays belligérant et par département français

A consulter (et à utiliser !), l'ECPAD vient de mettre en ligne une synthèse de ses ressources pour chacun des 44 pays officiellement engagés dans la Grande Guerre, des plus connus aux moins probables (corps expéditionnaire siamois arrivé en France à l'été 1918) et pour chacun des 86 départements métropolitains (par exemple, 3 reportages sur des événements liés à la Grande Guerre dans la Creuse). Une mine d'informations et d'images : des photos, des films par milliers. Le bonheur de l'amateur et du chercheur ! 

Accès direct : ici

Excellente synthèse d'archives iconographiques
Partager cet article
Repost0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 06:27

On a retrouvé le soldat Borical

Avant-première - 27 septembre

La projection de ce film de 52 mn. se déroulera le 27 septembre prochain en amphithéâtre Foch de l'école militaire, à 19h00. Il raconte l'histoire, sous l'angle particulier d'une histoire individuelle (celle d'un corps identifié), la participation des "indigènes" des vieilles colonies à la Grande Guerre.

Renseignements et inscriptions : christine.gouriellec@defense.gouv.fr

ou 01 44 42 16 79

Cinéma et histoire
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 06:35

La Grande Guerre, si loin, si proche

Réflexions sur un centenaire

Jean-Noël Jeanneney

Celui qui fut le responsable de la célébration du centenaire de la Révolution française en 1989 pose aujourd'hui quelques questions pertinentes : faut-il commémorer le centenaire de la Grande Guerre ? Et si oui, pourquoi, et comment ?

Après avoir défini ce qu'il faut entendre selon lui par célébration (mémoire positive) ou comméoration (plutôt négative), il rappelle "qu'il n'existe pas de commémoration neutre" et qu'il importe donc de définir le message à faire passer pour aujourd'hui et demain. Son propos se développe ensuite en une série de thèmes (en faisant souvent la comparaison avec 1989) : "Expliquer la folie", ""Honorer la patrie", "Unifier la France", "Promouvoir l'Europe", et se demande enfin "Quel rôle pour l'Etat ?". Le discours est marqué de quelques sentences de bon sens que l'on ferait bien de lire en rappelant nombre d'évolutions politiques ou sociologiques du XXe siècle pris dans la durée, l'indispensable non-orientation politique entre droite et gauche, le fait qu'une loi mémorielle serait conte-productive, le sérieux dont devront faire preuve les médias,etc. En conclusion, Jean-Noël Jeanneney "rêve qu'un anniversaire de la dimension de celui qui s'annonce soit habité par les Français d'aujourd'hui d'une manière qui leur soit diversement féconde". Pas de réponses fermes, mais de généreuses orientations et pistes de réflexions. Seront-elles suivies 

Seuil, Paris, 2013, 158 pages, 16 euros.

ISBN : 978-2-02-112358-6.

Histoire et commémorations
Partager cet article
Repost0
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 06:40

Les somnambules

Eté 1914 : comment l'Europe a marché vers la guerre

Christopher Clark

L'ouvrage de Christopher Clark s'intéresse au processus qui, entre le 28 juin et le début du mois d'août 1914 conduit l'Europe vers la guerre.

En trois parties, il s'attache à en identifier les causes lointaines et plus récentes, en centrant toutefois son étude essentiellement sur la situation politique et diplomatique en Europe orienbtale et dans les Balkans (dont il est un spécialiste), ce qui nous semble quand même réducteur. La première partie retrace parallèlement les évoluions de la Serbie et de l'Autriche-Hongrie depuis la fin du XIXe siècle, la seconde traite des divisions du continent européen en factions opposées et de la succèssion de crises et de phases de détente apparente entre 1912 (pourquoi pas 1911 ? Toujours le tropisme balkanique) et 1914, la troisième enfin des conséquences immédiates du double attentat contre l'archiduc héritier de la Double-Monarchie et son épouse, avec un intéressant coup de projecteur sur le rôle et la place de la France, et en particulier de ses ambassadeurs, à la cour de Saint-Pétersbourg.

Une étude très poussée, à bien des égard pasionnante en dépit de l'angle d'approche limité choisi par l'auteur, et qui insiste sur la complexité des interactions réciproques. Un ouvrage particulièrement recommandé à l'approche des commémorations du centenaire. 

Flammarion, Paris, 2013, 668 pages, 25 euros.

ISBN : 978-2-0812-1648-8.

Origines de la Grande Guerre
Partager cet article
Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 06:30

Centenaire de la Grande Guerre :

quelques propositions de sujets...

Le groupe Flammarion vient de présenter les titres et les auteurs de ses prochaines parutions dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre. Dans la collection "Au fil de l'histoire", on trouve dès le 28 août Les Somnambules de Christopher Clark, qui nous chroniquerons très vite, et dans la collection "Mille et une pages" une réédition de l'immense classique de Maurice Genevoix Ceux de 14, parution prévue le 2 octobre. Dans la collection "Champs", Stéphane Audoin-Rouzeau présente, à partir du 28 août également, une nouvelle édition de L'enfant de l'ennemi, autour des questions du viol, de l'avortement et de l'infanticide pendant la Grande Guerre ; tandis que chez Aubier Jean-Yves Le Naour fait reparaître à compter du 6 novembre Misères et tourments de la chair, qui traite des moeurs sexuelles des Français à l'époque. Enfin, Jean-Pierre Guéno livre chez Librio à partir du 16 octobre, une sorte de tome 2 de son recueil de correspondances sous le titre Les Poilus.

La prostitution ou le viol sont-ils susceptibles de renforcer l'intérêt du public pour la Première Guerre mondiale ? Nous verrons bien, mais l'on peut déjà noter qu'il s'agit de réédition de livres parus il y a quelques années et l'on ne peut s'empêcher de penser que les "commerciaux" y ont vu des titres un peu racoleurs susceptibles de faire remarquer les ouvrages en librairie. On peut également s'interroger sur la spécificité de la Première Guerre mondiale en la matière, "la levée des interdits du temps de paix enclenchée par le traumatisme du champ de bataille" (mais aussi par de nombreux autres facteurs dont l'éloignement du milieu familial et social habituel, la promiscuité, le sentiment d'impunité, etc.) étant une constante observée et décrite depuis au moins la guerre de Trente Ans et n'ayant pas réellement cessé depuis. En le pire, c'est que tout cela risque d'être triste comme un jour sans pluie ... Reste à paraître une étude sur les nains (pardon, les personnes de petite taille) dans la Grande Guerre, avec cette cruelle question : "Comment sortir de la tranchée ?" ; et surtout une réflexion de fond sur les préférences alcolisées des poilus, qui permettra sans doute d'identifier des comportements sociaux essentiels : "gros rouge" d'Algérie ou "gros rosé" du midi ?

 

 

La Grande Guerre comme prétexte ?
Partager cet article
Repost0
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 06:40

Du front à l'asile, 1914-1918

Stéphane Tison et Hervé Guillemain

Deux enseignants de l'université du Maine, spécialistes pour l'un de la grande Guerre et pour l'autre des pratiques médicales signent ici une nouvel ouvrage sur un thème qui commence à être bien connu, celui de "la folie au front". 

L'ouvrage extrêmement complet s'ouvre sur le cas particulier d'un ancien poilu qui, après la Seconde guerre mondiale, souffre encore des séquelles "de ce mal confusément situé à la frontière du trouble organique, de la dépression et de la folie" qui le mine depuis 1916. Ayant travaillé en particulier sur les archives de hôpitaux et asiles et sur les dossiers des patients hospitalisés, ils s'intéressent plus particulièrement aux cas relevés en 4e région militaire (Sarthe, Mayenne, Orne, Eure-et-Loir) pour identifier les causes du mal et en souligner les évolutions. Ils traitent ensuite des "Lieux de prise en charge" et de "Comprendre la folie en temps de guerre", avec toute les problématiques liées à la quasi-naissance d'une discipline, aux débats théoriques qui opposent les spécialistes confrontés en particulier aux besoins des armées, aux errements initiaux, aux progrès parfois étonnants mais aussi aux erreurs presque inhumaines. Vient ensuite le temps du retour à la paix et des difficultés de la rééducation avec des moyens parfois peu adaptés et des méthodes diverses, car il faut bien aussi démobiliser ceux que l'on appelle "les fous", atteints de pathologies extrêmement variées dont les symptômes vont de la simple mélancolie à "l'hystérie" et la folie avérée.

Une étude très sérieusement référencée, qui aborde avec finesse des sujets sensibles et dont la conclusion mesurée (sur l'évolution de la psychiatrie de guerre et les structures médicales spécialisées créées durant cette période) mérite d'être lue.

Alma Editeur, Paris, 2013, 416 pages, 24 euros

ISBN : 978-2-36279-077-5.

Devenus "fous" sous le feu ...
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile