Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2019 3 13 /02 /février /2019 06:00

Staline

Oleg Khlevniuk

Publié en France pour la première fois en 2017, ce livre est indispensable à quiconque s'intéresse à l'URSS et au "petit père des peuples".

A partir d'une très large exploitation des archives russes, dont il est un excellent connaisseur, l'auteur nous propose une biographie très fouillée du dictateur, de sa jeunesse et de son engagement révolutionnaire à ses funérailles. Nous le suivons auprès de Lénine, et dans les manœuvres pour sa succession, puis dans sa lutte contre la paysannerie libre et sa volonté de collectiviser toutes les ressources du pays. La "Grande guerre patriotique" tient bien sûr une place importante dans ce volume, qu'il s'agisse des "hésitations" aux premières heures de l'attaque allemande ou des nombreuses erreurs commises au cours des premières années de guerre. Et aussi une explication des mesures très dures prises en particulier pour contrôler les soldats : Il redoutait sans aucun doute la perspective d'éventuelles émeutes. Cette crainte de voir la menace d'un conflit avec une puissance étrangère servir de détonateur à une guerre civile -ce qui s'était passé en 1917- avait beaucoup pesé sur ses prises de décisions politiques à la fin des années 1930. Et les premiers jours catastrophiques de la guerre ne pouvaient qu'attiser cette peur". Les dernières parties nous montrent à la fois Staline dans son environnement familial d'après-guerre et comme "généralissime" d'une URSS qui connait une croissance territoriale importante et gagne une influence majeure dans le monde (avec un culte de la personnalité dépassant toute raison).

Un volume à petit prix qui doit figurer dans toute bonne bibliothèque.

Folio Histoire, Paris, 2019, 713 pages. 12,10 euros.

ISBN : 978-2-07-279878-8.

Impressionnant

Partager cet article

Repost0
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 06:00

Terres de sang

L'Europe entre Hitler et Staline

Timothy Snyder

Dans ce livre, publié pour la première fois en français en 2012, l'auteur étudie "l'histoire d'un meurtre politique de masse" qui se déroule entre 1933 et 1945 entre la Pologne, l'Ukraine, la Biélorussie et les pays Baltes.

En onze chapitres, Timothy Snyder évoque en parallèle les politiques de destruction de populations entières par la famine et la solution finale. Dans cette Europe orientale martyre, Polonais et Juifs représentent les populations à détruire et le livre revient en détail sur le processus mis en œuvre et ses évolutions (aggravations) au fil du temps. Sur ce point, l'auteur pointe l'antisémitisme stalinien (auquel il consacre un chapitre complet), dont les effets se font sentir bien après la fin de la guerre (lutte contre le "cosmopolitisme apatride", in La Pravda du 28 janvier 1949). Au bilan, "A eux deux, les régimes nazi et stalinien tuèrent plus de 14 millions de gens dans les terres de sang"...

On apprécie la présence en fin de volume de quelques soixante pages de bibliographie et sources, ainsi que les nombreuses cartes qui agrémentent le livre. Un livre important pour mieux connaître et comprendre cette page de l'histoire européenne. 

Folio Histoire, Paris, 2018, 844 pages. 12,10 euros.

ISBN : 978-2-276557-5.

Meurtrier XXe s.

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2018 1 26 /11 /novembre /2018 06:00

Passion roumaine

Une famille royale dans la tourmente

Danielle Maillefer

Lorsque le régime de Ceausescu s'effondre en Roumanie, l'ancienne famille régnante peut rentrer de son exil suisse.

Ce livre original présente une histoire immédiate bien mal connue en France, celui de l'ancienne maison royale de Roumanie (des Hohenzollern-Sigmaringen), son parcours en exil et son retour dans son pays en 1990, après 42 ans d'exil. Ecrit par une intime des princesses roumaines, dont le parcours personnel pour les agences des Nations-Unies est assez exceptionnel, il nous fait pénétrer au sein même de la vie de la famille. Le récit du premier séjour en Roumanie sur les ruines du communisme est assez impressionnant, tout comme l'attachement qu'une partie significative du peuple roumain semble avoir conservé pour ses derniers souverains. A partir du milieu des années 1990, le prince Radu et la princesse Margareta sont de plus en plus impliqués dans la vie publique (et politique) nationale, en particulier dans le domaine diplomatique. Sans qu'il existe à proprement parler un mouvement monarchiste, l'ancienne famille royale a ainsi retrouvé une place de choix dans la république de Roumanie.

Un livre qui permet de mieux connaître et comprendre la Roumanie d'aujourd'hui.

Cabédita, Divonne-les-Bains, 2018, 157 pages.

ISBN : 978-2-88295-829-7.

Retour d'exil

Partager cet article

Repost0
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 06:00

Alexandre Soljenitsyne

Un écrivain en lutte avec son siècle

Georges Nivat (Dir.)

Son Archipel du Goulag et Le pavillon des cancéreux ont été pour de très nombreux Occidentaux les ouvrages qui ont fait s'ouvrir les yeux sur la réalité du régime soviétique, et son parcours personnel comme son œuvre littéraire justifient pleinement l'exposition qui se tient depuis le 19 novembre à la mairie du 5e arrondissement de Paris, dont ce volume constitue le catalogue.

 En neuf chapitres, le livre-catalogue présente et remet en contexte des documents exceptionnels qui permettent de mieux comprendre la personnalité de l'écrivain russe, mais aussi son parcours de l'Armée rouge à l'exil en passant par les camps de travail et bien sûr son œuvre littéraire et éthique. Son souci de l'histoire russe comme les valeurs qu'il portait sont bien mis en relief. Beaucoup de correspondances et de manuscrits, mais aussi des photos, des articles de presse, relativement peu d'objets finalement viennent illustrer les textes soignés qui se succèdent jusqu'à évoquer l'influence ultérieure et les perspectives ouvertes par l'œuvre de Soljenitsyne.

Un livre qui permettra, grâce à des textes souvent d'une vraie finesse, de conserver le riche souvenir de l'exposition et, pour ceux qui n'auront pas pu la visiter, en laissera une belle trace "papier".

Editions des Syrtes, Paris, 2018, 299 pages, 38,- euros.

ISBN : 978-2-940-5238-7-0.

Bel hommage

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2018 1 10 /09 /septembre /2018 06:00

Conversations avec Poutine

Olivier Stone

Un livre qui a fait polémique lors de sa sortie il y a presque un an, alors qu'il présente (avec bien sûr d'évidentes réserves) de façon exceptionnelle celui qui est le chef de la Russie depuis l'an 2000.

La mise en page reprend le fil des conversations, qui s'étendent de juillet 2015 à février 2017. Au cours de ces neuf entretiens (pour une cinquantaine d'heures au total), tous les grands sujets intérieurs et internationaux sont abordés. Poutine y parle de lui (sa propre présentation, son caractère, ses origines, ses ambitions pour son pays, etc.), et bien évidemment des relations avec les USA, l'OTAN, l'Europe de l'Ouest. Il donne sa vérité sur la Syrie, l'islamisme et le monde musulman, parle de la Chine, de la Turquie et de l'Arabie Saoudite, de l'Iran et du nucléaire, de l'Ukraine et de la Crimée. La cyberguerre fait l'objet d'un long entretien, et sur ce sujet également les propos de Poutine traduisent bien tout le côté "discours officiel" de ses réponses. Au total, un point de situation très complet des positions institutionnelles et publiques de la Russie sur toute une série de sujets.

Alors que les relations entre la Russie et l'Occident restent extrêmement sensibles et que le retour de la Russie au cœur des grandes confrontations internationales est mal admis par les USA et l'OTAN, un livre à connaître absolument, sans se faire bien sûr d'illusion inutile sur l'absolue franchise de l'interviewé. 

Albin Michel, Paris, 2017, 429 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-226-402449-3.

Le Tsar

Partager cet article

Repost0
27 août 2018 1 27 /08 /août /2018 06:00

A la conquête du Caucase

Eric Hoesli

"Le Caucase est l'une des régions de ce monde où l'histoire pèse le plus lourdement, plus péniblement qu'ailleurs, sur le cours des évènements". Cette phrase tirée des dernières pages du livre résonne en fait tout au long de l'ouvrage, d'une redoutable précision.

En presque 1000 pages denses, agrémentées de quelques trop rares cartes en noir et blanc (hélas parfois peu lisibles), l'auteur nous fait revivre les combats, révoltes, insurrections qui ne cessent de se développer depuis que la Russie s'est installée au pied de la chaîne du Caucase. D'Abkhazie au Daghestan en passant par l'Ossétie, l'Ingouchie et la Tchétchénie, ces populations rebelles, bénéficiant d'un environnement géographique montagneux favorable et refusent avec obstination de se soumettre depuis près de deux siècles. Parmi les révoltes emblématiques qui marquent profondément la région, celle de l'iman Chamil au XIXe s., popularisée par la presse française et britannique de l'époque, avec un étonnant discours romantique sur la liberté. Sa longue résistance aux efforts colonisateurs de Saint-Pétersbourg marque jusqu'à nos jours ce territoire. On y assite à une partie du "Grand Jeu" entre Anglais et Russes, mais aussi aujourd'hui à des manœuvres au moins aussi importantes pour le contrôle des ressources du sous-sol et des oléoducs. On y croise les alpinistes (militaires ou proches des militaires) des grandes nations européennes à l'assaut des principaux sommets et nouant des relations personnelles avec quelques tribus de cet immense massif. Et l'on y constate l'échec du communisme (stalinisme), avec le ralliement assez enthousiaste de nombreux chefs locaux et de leurs hommes à l'armée allemande en 1942 (avec description de la bataille oubliée de l'Elbrouz). Après le reflux allemand, la répression sera extrêmement sévère : "La déportation a commencé, camarade. Tout se passe bien"...

Un livre passionnant, accompagné d'un impressionnant appareil de notes et qui se termine sur un index très complet et particulièrement utile. Un volume qui mérite absolument d'être connu de tous ceux qui s'intéressent à cette région, hier et aujourd'hui. 

Ed. des Syrtes, poche, Genève, 2018, 984 pages, 16,- euros.

ISBN : 978-2-940523-96-2. 

Ex-cel-lent !

Partager cet article

Repost0
19 août 2018 7 19 /08 /août /2018 06:00

Des Soviets au communisme bureaucratique

Marc Ferro

Réédition d'un ouvrage qui fut novateur lors de sa première parution en 1980 et qui reste un classique même si depuis près de quarante ans l'historiographie a progressé.

A partir de l'analyse de milliers de télégrammes adressés à Petrograd à la suite de la chute du tsar, Marc Ferro reconstitue le processus qui mène de la "révolution bourgeoise" de février 1917 au coup d'Etat bolchevique d'octobre. Le premier chapitre s'intéresse tout particulièrement à la mise sur pied, aux pouvoirs et au contrôle du Soviet de Petrograd, le second aux pouvoirs autonomes qui tentent d'émerger dans une société en ébullition, dans les usines comme dans l'armée. Le troisième décrit la prise de contrôle progressive des nouvelles institutions par les Bolcheviques, une forme de "bureaucratisation par le haut" qui donne très tôt naissance à un nouveau groupe social, les apparatchiks. Les quatrième et cinquième chapitres reconstituent les mécanismes d'institutionnalisation du pouvoir communiste, de façon autoritaire, violente, mais aussi parfaitement bureaucratique avec l'élimination progressive des structures civiles et militaires rétives à cette (re)prise en main. Enfin, le dernier chapitre s'efforce de déterminer quels furent les fondamentaux de la dictature bolchevique, dans le développement, l'organisation et le rôle du parti, avec quelques pages consacrées à l'éphémère opposition de Trotski.

Un livre à connaître, à la fois parce qu'il a marqué une étape importante dans notre connaissance du mouvement communiste et parce qu'il reste un premier ouvrage nécessaire avant d'aborder des études plus ciblées.

Folio Histoire, Paris, 2017, 340 pages. 7,80 euros.

ISBN : 978-2-07-273462-5.

De la révolution à la dictature

Partager cet article

Repost0
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 06:00

1917 à Petrograd

La chute de la monarchie russe

François Antoniazzi

Ce volumineux ouvrage se lit parfois comme un roman. Il est pourtant bien un livre d'histoire, qui nous raconte par le menu, avec tous les détails, l'évolution de la situation en Russie impériale à l'hiver 1916-1917.

L'auteur commence son récit par l'assassinat de Raspoutine, dont il décrit l'influence réelle, présente les protagonistes, raconte le déroulement et évoque les conséquences. Il plante ensuite le décor, avec les difficultés du ravitaillement pour une grande partie de la population, les efforts de certains parlementaires et les grèves ouvrières dans les usines d'armement. Lorsque le tsar quitte sa capitale pour le Grand Quartier Général russe, l'agitation est déjà forte, et elle ne cesse de croître. François Antoniazzi passe alors alternativement des cercles gouvernementaux à la Douma, de la Cour aux usines en grève, du GQG aux unités. Le 27 février, le régiment Volynski se mutine dans la capitale, ce qui accélère le processus de décomposition, avec les tentatives (hésitantes) de répression et les arrestations aléatoires. Jusqu'au 2 mars, la plus grande confusion règne : les révolutionnaires tiennent la capitale et le tsar hésite sur la conduite à tenir. Finalement, en particulier sous la pression de ses principaux généraux qui le pressent de quitter le trône, il accepte d'abdiquer en faveur du grand-duc Michel. Ces journées cruciales sont détaillées sur presque 200 pages et la précision chronologique des évènements décrits est assez impressionnante. Après la renonciation du grand-duc Michel et l'arrestation de Nicolas II, un nouveau régime tente de s'installer, sous la forme d'un gouvernement provisoire bien instable. Il lui faudra alors choisir entre continuer la guerre (ce qui est fait) et demander la paix (ce qui sera l'un des principaux arguments de propagande des Bolcheviks).

Un livre particulièrement complet sur les trois mois qui ont totalement bouleversé la Russie et le monde russe.

Editions des Syrtes, Paris, 2017, 766 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-940523-61-0.

La chute des Romanov

Partager cet article

Repost0
30 mai 2018 3 30 /05 /mai /2018 06:00

1917

La Russie et les Russes en révolutions

Alexandre Sumpf

Alexandre Sumpf est entré dans ma bibliothèque avec son histoire de l'URSS "De Lénine à Gagarine" (ici) et "La Grande Guerre oubliée" (ici), qui remettait en valeur l'histoire de la Première Guerre mondiale sur le front oriental.

Pour cette histoire des révolutions de 1917, l'auteur découpe son propos en trois grandes parties chrono-thématiques. La première décrit l'effondrement du régime tsariste, la place et le rôle des principaux courants et partis politiques. La seconde s'intéresse aux promesses de démocratisation dans tous les domaines, et un chapitre conséquent est consacré à "L'armée, champ de bataille politique" avec les promesses bolcheviques pour "La paix maintenant" et le rôle des soviets de soldats. La troisième enfin raconte le processus d'éclatement de l'empire mais aussi les ambigüités de la présence germano-autrichienne dans les provinces occidentales et les débuts de la guerre civile. Surtout, Alexandre Sumpf fait systématiquement référence aux idées, propos, prises de position des échelons les plus divers de la société, non seulement dans la capitale mais dans toutes les régions. Il donne ainsi en quelque sorte la parole au peuple russe de 1917, qui est généralement le grand absent des études sur la période.

Un ouvrage aussi intéressant et passionnant que les précédents du même auteur. Recommandé sans hésitation.

Perrin, Paris, 2017, 528 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-07268-1.

1917

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 06:00

De Koutiepov à Miller

Le combat des Russes blancs, 1930-1940

Nicolas Ross

Spécialiste de l'histoire russe et en particulier de la période de la guerre civile à laquelle il a déjà consacré plusieurs ouvrages (ici et ici par exemple), Nicolas Ross nous propose aujourd'hui une forme de suite de sa dernière étude, en consacrant un livre à l'organisation, aux évolutions et aux actions fort mal connues de l'organisation en exil des officiers russes blancs dans les années 1930.

Le livre commence ainsi par l'enlèvement à Paris, par des agents soviétiques, en janvier 1930, du général Koutiepov, président de l'Union générale des combattants russes (ROVS) et par l'arrivée à la tête de cette puissante organisation de l'exil blanc du général Miller, dont les étonnantes pérégrinations russes et européennes à partir de 1917 sont décrites en détail. L'ouvrage se révèle à notre avis absolument indispensable pour comprendre le fonctionnement de cette organisation de plusieurs dizaines de milliers de membres, de France en Bulgarie et de Belgique en Pologne. Il s'intéresse en particulier au développement des opérations secrètes en direction de l'URSS elle-même et à la question de l'infiltration d'agents "blancs" dans l'Union soviétique des années 1930. Au fil des pages, le lecteur pourra démêler l'écheveau complexe des associations et structures concurrentes et plus ou moins éphémères, retrouver le parcours de nombreux généraux russes de la Grande Guerre et de la guerre civile en exil, suivre les infiltrations et manoeuvres des agents soviétiques au sein des organisations blanches, les retournements et les trahisons, les tentatives jusqu'à la fin des années 1930 pour faire entrer en URSS des agents dévoués et y installer des "cellules dormantes", observer les évolutions de la fin des années d'entre-deux-guerres lorsqu'une partie de la jeunesse russe en exil, tout en revendiquant l'héritage de ses pères, décide de se lancer dans l'action politique pour "bâtir la Russie future", y compris par "des méthodes de lutte révolutionnaire", avec l'affirmation de refuser aussi bien Staline qu'Hitler. L'état de l'Europe de 1938-1939 pouvait-il laisser espérer de façon réaliste un soulèvement de la population russe ? Certains alors pouvaient l'espérer...

Un ouvrage étonnant, qui se lit d'une traite, presque comme un roman d'espionnage tant ces histoires sont parfois, au sens propre, extraordinaires, alors qu'il repose sur de très nombreuses sources, archives, publications et témoignages. On peut penser (espérer...) qu'un prochain livre traitera du rôle et de la place des exilés russes blancs dans l'Europe de la Seconde guerre mondiale : le dossier serait ainsi totalement traité. Passionnant.

Editions des Syrtes, Paris, 2017, 431 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-940523-57-3.

 

Fin de partie pour les Russes blancs

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile