Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 06:00

Des tranchées à la guerre de l'ombre

Le général Sauzey, un espion français

Philippe Sauzey

Il est rare d'en apprendre autant en un seul livre sur une période que l'on croyait modestement connaître. Ce livre, indiscutablement, est une sorte de "perle".

De l'Afrique à la Laponie, de Haute-Silésie en Chine, le futur général Sauzey connaît toutes les zones de crises de l'entre-deux-guerres, dans les situations les plus variées et sous des statuts parfois étonnants,, comme agent de renseignement du 2e bureau de l'état-major général. Engagé en 1914 à l'âge de 18 ans "pour la durée de la guerre", il quitte l'uniforme à l'automne 1951 après avoir participé à la mise en forme des premiers principes de guerre psychologique en Indochine. Mais il n'est pas qu'un homme de l'ombre : officier de plein exercice, il reprend le combat avec le 2e Dragons (dont il devient chef de corps à la fin de l'année 1943) en Afrique du Nord pendant la Seconde guerre mondiale.

Un livre passionnant, qui se lit comme un roman d'aventures alors qu'il retrace méticuleusement une carrière militaire tout à fait exceptionnelle. Les références sont nombreuses, et les écrits et principaux rapports du général Sauzey sont listés en fin de volume. Une iconographie originale ponctue ce volume en tous points excellent.

Ginko éditeur, Paris, 2018, 413 pages, 23,- euros.

ISBN : 978284679407-7.

Une carrière exceptionnelle

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 06:00

Pierre Héring

Un général anticonformiste

François de Lannoy

Nouvelle biographie d'un officier général de la première moitié du XXe siècle, biographie qui complète notre connaissance du haut commandement durant cette période.

Officier issu de Polytechnique à la belle carrière, le général Héring est pourtant aujourd'hui très largement méconnu, et seuls quelques initiés se souviennent de son rôle à Paris à 1940. Le livre reprend donc l'ensemble de sa carrière, et l'on apprécie les pages consacrées aux années qui précèdent la Grande Guerre et au conflit lui-même, durant lesquelles il croise longuement le parcours des principaux chefs militaires de l'époque (Castelnau, Foch, Pétain) et se distingue comme un excellent officier d'état-major. Les trois chapitres centraux (3, 4 et 5) traitent de la période de l'entre-deux-guerres, que Héring commence à l'armée du Rhin avant de rejoindre le cabinet du maréchal Pétain, et qu'il termine comme gouverneur de Strasbourg et membre du Conseil supérieur de la Guerre après avoir commandé l'Ecole supérieure de Guerre, une division, puis un corps d'armée. Au moment de l'offensive allemande en mai 1940, il est gouverneur militaire de Paris et commandant l'armée de la capitale, qu'il s'efforce de mettre en état de défense avant de conduire la retraite des éléments organisés qu'il lui reste à partir du 12 juin dans une atmosphère de totale improvisation. Tout au long de sa carrière, il a rédigé de nombreuses notes de synthèse de plusieurs dizaines de pages, souvent de sa propre initiative, sur des sujets majeurs de tactique ou de stratégie, documents qui ne semblent pas avoir retenu fréquemment l'attention de ses chefs du moment. Retourné à la vie civile à l'été 1940, il se consacre à l'écriture et tente de tirer les enseignements de la défaite. Il est appelé comme témoin au procès de Riom en 1942 où il intervient en faveur de Gamelin, comme il témoignera après la guerre en faveur de Pétain, avant de s'engager très activement dans la défense du condamné de l'île d'Yeu. On a là en particulier quelques pages intéressantes sur le rapport de De Gaulle à la mémoire de Pétain.

Plusieurs annexes complètent cette biographie qui mérite absolument d'être connue de tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de l'armée française durant la première moitié du XXe siècle. 

Editions Sutton, Tours, 2018, 398 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-8138-1132-5.

Entre Pétain et De Gaulle

Partager cet article

Repost0
25 novembre 2018 7 25 /11 /novembre /2018 06:00

Pierre Cambronne

Général d'Empire

Jean-Paul Huet

Auteur bien connu pour ses petites biographies de grands chefs militaires et plus récemment pour le récit de sa propre carrière (ici, ici et ici par exemple), Jean-Paul Huet nous offre aujourd'hui un portrait substantiel du toujours si mal connu général Cambronne (après une biographie par Stéphane Calvet en 2016, ici).

Passé à la postérité pour sa célèbre injure en réponse aux Britanniques à Waterloo, popularisée par Victor Hugo et qu'il n'a probablement pas prononcée (du moins le nie-t-il lui-même), le général Cambronne a été un grand soldat, un de ceux qui ont pu atteindre les plus hauts sommets de la hiérarchie militaire grâce à ses seules qualités guerrières, sous la République et l'Empire. Simple grenadier en 1792, rapidement remarqué aussi bien pour son courage en campagne que pour son tempérament emporté et ses frasques (voire son ivrognerie) en garnison, il gravit tous les échelons par son engagement au feu et son audace, et gagne sa place au sein de la Garde impériale. Il est baron d'empire en 1810 et général à l'automne 1813. A partir de 1814, son rôle devient plus important, en particulier lors de la campagne de France. Fidèle à l'empereur, il le suit à l'île d'Elbe et participe aux Cent jours. Brièvement prisonnier en Angleterre près Waterloo, il fait le choix de rentrer à Paris où il est jugé en avril 1816 pour avoir trahi le roi. Acquitté, retiré sur la région nantaise, il y épouse finalement une Ecossaise et termine sa vie discrètement.

Une biographie attachante, facile et agréable à lire. A recommander.

Editions Sutton, Tours, 2018, 188 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-8138-1131-8.

M....

Partager cet article

Repost0
13 novembre 2018 2 13 /11 /novembre /2018 06:00

Pierre Laval

Un mystère français

Renault Meltz

Le seul nom de Laval soulève aujourd'hui l'indignation et la réprobation. Mais pendant la Seconde guerre mondiale l'homme politique a plus de 60 ans, une longue carrière politique au plus haut niveau derrière lui et l'ensemble de sa vie ressemble parfois à un roman. L'auteur en retrace le détail et rappelle toute la complexité d'un parcours qui pose question(s).

Dans ce parcours, et jusqu'aux derniers jours, les racines auvergnates de Laval sont présentes et celui-ci fait régulièrement référence à ses origines modestes et provinciales. Comme de nombreux contemporains, selon un processus personnel mais pour un résultat final proche, il bascule progressivement de l'extrême-gauche (il est en début de carrière l'avocat des militants anarcho-syndicalistes, devient proche du socialisme puis du radicalisme) à la droite pour finir par défendre et promouvoir la collaboration, même si à l'été 1944 il tente sans succès d'expliquer que les combats en cours ne sont pas ceux de la France qui n'est plus en guerre ! Les modalités et les fondements de ses tentatives d'alliance avec Mussolini puis avec Staline lorsqu'il est président du Conseil en 1935 sont soigneusement décrits et expliqués. En 1939, il est opposé à la guerre, espère que l'Italie pourra jouer un rôle apaisant, rassemble progressivement autour de lui les pacifistes influents et se rapproche de Pétain grâce aux réseaux de sa fille. La suite, le "pouvoir" à Vichy et sa traversée du désert pendant la période Darlan, ses rapports conflictuels avec les radicaux parisiens de la collaboration, ses décisions à partir de l'occupation de la zone Sud à l'automne 1942, tout est décrit avec précision jusqu'à sa mort devant le peloton d'exécution.

Le livre s'appuie sur cent pages de sources, références et notes, ce qui témoigne du sérieux et du caractère très complet de l'étude. Indiscutablement, une biographie de référence.

Perrin, Paris, 2018, 1226 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-262-04018-5.

L'Auvergnat

Partager cet article

Repost0
19 octobre 2018 5 19 /10 /octobre /2018 06:00

Clemenceau

Michel Winock

Cette biographie, "revue et actualisée", est un bel hommage à "ce professeur d'énergie républicaine".

Une nouvelle publication sur ce personnage hors norme en cette période de centenaire, mais sincèrement une nouvelle publication justifiée. Par rapport à l'édition originale de 2007, on note en particulier deux encarts iconographiques (essentiellement des photos). Toute la vie du Tigre est détaillée, de la mairie de Montmartre et de la Commune à sa dernière manifestation politique d'importance en 1926 lorsqu'il écrit au président américain : "La France n'est pas à vendre".

Tout au long du récit de cette immense carrière politique (il revient au pouvoir en 1917 à plus de 75 ans), on apprécie les nombreuses citations, de Clemenceau lui-même comme de ses partenaires, collaborateurs ou adversaires. Quelques pages clôturent le livre en s'interrogeant sur le retour de Clemenceau dans les discours d'aujourd'hui, retour d'un républicain et patriote intransigeant à une époque de doute et de graves remises en cause. Une biographie de référence, indispensable.

Perrin, Paris, 2017, 570 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-262-07271-1.

Le Tigre

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2018 5 05 /10 /octobre /2018 06:00

Jean Moulin

L'affranchi

Bénédicte Vergez-Chaignon

Le nom sans doute le plus connu et le plus symbolique de la Résistance, et un héros moderne, à la fois représentant de la haute administration, sportif accompli et patriote sans faiblesse.

Le livre s'intéresse bien sûr à la période de la guerre et au rôle de Jean Moulin dans la Résistance (comment pourrait-il en être autrement ?), mais il nous présente aussi dans les années qui précèdent un homme dans toute sa personnalité et parfois sa complexité, jusque dans l'intimité. Les rebondissements liés à ses demandes en mariage ne manquent pas de sel. On note au passage un portrait assez élogieux de Pierre Cot, pourtant sujet à de nombreuses critiques. "Homme du Front populaire", il est en poste à Chartres lors de l'offensive allemande de mai 1940 et l'on sait qu'il refuse de signer un document mettant en cause des tirailleurs sénégalais. Il reste alors au livre près de 200 pages, consacrées aux dernières années, aux derniers mois de Jean Moulin. C'est assez dire à quel niveau de détail descend l'auteure, qu'il s'agisse de ses rapports avec Londres et de ses entretiens en Angleterre, de son entrainement militaire, de sa mission en France occupée, de la tentative de Vichy pour lui faire réintégrer la préfectorale, de son goût pour les arts et de la création d'une galerie, des difficultés de l'union des mouvements de résistance et bien sûr le drame de Caluire, avec la part d'ombre qui a longtemps entouré son arrestation. Le livre se termine sur la "panthéonisation" et l'hommage de Malraux, ainsi que sur une analyse des photos (ou de la plus célèbre photo) de Jean Moulin.  

Une belle biographie, qui fera sans doute réagir, car si les acteurs et témoins ont disparu les blessures et les failles subsistent, mais qui mérite indiscutablement toute sa place dans votre bibliothèque.

Flammarion, Paris, 2018, 417 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-0813-9572-5.

Un nom et un symbole

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 06:00

Le lieutenant-colonel Camille Loichot

Une âme de résistant

Gilles-Marie Moreau

Encore une belle découverte avec la vie de cet officier mort de maladie en mai 1945 après avoir participé activement à deux guerres mondiales.

Construit autour de seize parties chronologiques, elles-mêmes divisées en trois à dix brefs chapitres, ce livre est absolument passionnant. La vie de Camille Loichot sort en effet de l'ordinaire : profondément catholique et "instituteur libre" avant la Grande Guerre, il entre en campagne en août 1914 au 171e RI de Belfort comme sergent-fourrier. Sous-lieutenant en janvier 1915, il est de tous les grands combats (Champagne, Verdun, Somme, etc.) et termine la guerre comme capitaine, trois fois blessé, sept fois cité. Il fait alors le choix de rester dans l'armée et participe à l'occupation en Allemagne, puis à la campagne de Syrie. Il rejoint ensuite le 15/2 à Colmar, où il commande le 3e bataillon à partir de 1936. Brièvement affecté au 271e RI au début de l'année 1940, il prend le commandement du 41e RI en avril. Engagé sur l'Oise à partir du 19 mai, il connaît les aléas de la campagne de France et mène de beaux combats dans la région de Chaulnes. Engagé dans l'ORA (la résistance militaire) après le début de l'Occupation, il en devient responsable pour sa région, jusqu'à son arrestation et sa déportation en février 1944. Libéré en mai 1945, il meurt quelques jours plus tard.

 Une vie à la fois normale et extraordinaire, banale et exemplaire, un homme parfois plus bousculé par les évènements qu'ayant prise sur eux, mais qui sait s'adapter et redresser les situations les plus compromises. Un bel exemple d'un "officier anonyme", ceux qui constituent la colonne vertébrale de nombreuses unités et dont on ne parle jamais.

Editions L'Harmattan, Paris, 2017, 364 pages, 39,- euros.

ISBN : 978-2-343-13438-3.

Héros de deux guerres mondiales

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2018 7 23 /09 /septembre /2018 06:00

Jaurès

Jean Sagnes

Un livre un peu ancien, mais qui mérite d'être connu des amateurs d'histoire des idées. Spécialiste d'histoire politique et syndicale, Jean Sagnes nous propose en effet une riche biographie de Jean Jaurès, enfant du Sud-ouest "monté" à Paris.

Les 21 chapitres, parfois de quelques pages simplement, suivent un plan chronologique de son enfance à Castres (plusieurs militaires dont deux amiraux dans sa famille proche) à son assassinat le 31 juillet 1914. L'auteur présente l'ensemble de la carrière et de la vie publique du leader socialiste, en particulier dans ses actions et prises de position comme parlementaire, mais aussi dans ses rapports conflictuels avec Jules Guesde et l'aile gauche de son parti ou ses relations complexes avec les socialistes allemands. Mais il insiste nous semble-t-il surtout sur sa personnalité. De nombreuses pages sont consacrées à ses penchants philosophiques, à son intérêt pour l'art et la littérature, à son rapport au monde méridional et occitan, à son humanisme et à son pacifisme. A ce propos, on peut regretter que les réflexions militaires synthétisées dans L'Armée nouvelle ne fasse l'objet que de quelques pages à la fin du livre, alors que l'influence de ce livre s'est étendue sur plusieurs dizaines d'années.

Sur le plan formel, on peut noter que chaque chapitre se termine sur une bibliographie adaptée qui rassemble les textes de Jaurès et les principaux articles ou ouvrages qui lui ont été consacrés sur ce thème particulier. Une solide approche d'un homme complexe qui a profondément marqué l'histoire politique de la France à la bascule entre le XIXe et le XXe s.

Editions Aldacom, Béziers, 2009, 271 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-917197-12-7.

Professeur, député, journaliste, historien

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 06:00

Rommel

Benoît Rondeau

Auteur bien connu des amateurs, qu'il s'agisse de livres (ici, ici et ici par exemple) ou d'articles dans la presse spécialisée, Benoît Rondeau nous propose aujourd'hui une biographie du "Renard du désert", de ses brillants états de service pendant la Grande Guerre à son "suicide" arrangé en octobre 1944.

Celui qui est défini comme un ambitieux et qui deviendra l'un des favoris du Führer, connaît en effet une Première Guerre mondiale assez exceptionnelle, sur tous les fronts, avec ses chasseurs alpins. Resté dans l'armée des 100.000 hommes de la République de Weimar, il n'a pas d'affectation exceptionnelle avant la prise du pouvoir par le NSDAP. Sa carrière connait alors une nette accélération et, à partir de 1936, il a l'occasion d'approcher Hitler dont il assure ponctuellement l'escorte. Elevé au généralat et affecté au quartier général du Führer à la veille de l'offensive contre la Pologne, il gagne ses lettres de gloire pendant la campagne de France, puis bien sûr en Afrique du Nord avec l'Afrika Korps (à laquelle Benoit Rondeau a déjà consacré un livre). De retour sur le sol européen, il est sans aucun doute l'un des chefs militaires allemands les plus populaires. Nommé au commandement Ouest, on sait ce que furent ses propositions sur le stationnement des divisions blindées et leur emploi lors du débarquement, mais aussi l'intensité qu'il donne aux travaux de fortification de la côte dans les mois qui précèdent le 6 juin 1944.

Benoit Rondeau sait reconnaître les qualités, mais aussi souligner les insuffisances et les erreurs. Il n'est pas aveugle quant à l'attachement du maréchal à Hitler, et s'il ne fut pas membre du parti nazi, du moins en a-t-il été l'un des fidèles représentants militaires. Un aspect de sa vie que la mémoire reconstruite post-1945 a longtemps tenu soigneusement effacée. On apprécie enfin les nombreuses illustrations et les notes et encarts qui permettent de préciser quelques points particuliers. Les amateurs prendront plaisir à mettre ce bon livre en parallèle avec celui (tout aussi intéressant) de Cédric Mas (ici), paru en 2014. Finalement, les divergences sont relativement peu importantes et les deux approches bien complémentaires. 

Perrin, Paris, 2018, 469 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-06987-2.

Tacticien oui, mais stratège ?

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2018 7 09 /09 /septembre /2018 06:00

Che Guevara

Le temps de révélations

Jean Cormier

Nouvelle édition (la sixième) d'un "classique" sur le sujet, pour le 50e anniversaire de la mort du Che.

L'auteur, comme il l'exprime dans son avant-propos, est très favorable à son héros, auquel il trouve toutes les qualités et auquel il pardonne tout. On retrouve donc l'ensemble de la vie du révolutionnaire, issu on le sait peu d'une famille basco-irlandaise. Le récit de la lutte révolutionnaire est complet, et celui de l'installation au pouvoir à Cuba, y compris dans les hauts postes de l'Etat, en apprendra sans doute beaucoup à de nombreux lecteurs. Puis ce sont les déplacements internationaux de "commis-voyageur" de la révolution, jusqu'à la dernière phase en Amérique latine et la mort (en fait assez misérable) en Bolivie.

Un volume qui ne manque pas d'intérêt, en prenant en compte l'engagement de l'auteur en faveur du Che et de ses actions.

Editions du Rocher, Monaco, 2017, 527 pages. 24,90 euros.

ISBN : 978-2-26809-486-1.

Le "Che"

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile