Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2019 2 29 /10 /octobre /2019 00:30

Le GC III/3 en 1939-1940

Condors et pirates au combat

Bernard Philippe et Bertrand Hugot

Ce volume très richement illustré (cartes, profils et surtout très nombreuses photos) nous présente l'emploi, la vie, et finalement la fin de cet éphémère Groupe de chasse né au printemps 1939 et dissous en août 1940.

 Mis sur pied à Dijon, né dans la douleur (accidents), le Groupe stationne d'abord dans la région Salon/Istres pour terminer sa formation et l'instruction du personnel, avant de rejoindre l'est de la France dès la déclaration de guerre. A partir du printemps 1940, ses escadrilles sont stationnées dans le Nord (très brièvement en Belgique), avant d'être repliées en Île-de-France dès le 21 mai, puis de repli en repli rejoindre Toulouse le 17 juin et enfin par échelons l'Afrique du Nord à partir du 19. Le Groupe semble cumuler toutes les difficultés des armées françaises de l'époque (Pierre Gouzi, l'un des survivants, témoigne que début juin 1940 : "Les avions ne sont pas armés et certains équipements comme les radios manquent"), qu'il s'agisse du matériel, de l'emploi des unités, de la doctrine, etc... L'essentiel de l'activité se situe en effet au cours du mois de mai (4/5e des sorties), période au cours de laquelle la plus grande partie des victoires homologuées sont obtenues (25 sur 33). En dépit du manque relatif d'archives officielles, les rédacteurs ont pu faire appel à toutes les ressources possibles, y compris archives privées, pour nous proposer une remarquable étude, parfaitement détaillée, qui s'appuie sur de nombreux témoignages. Dans les annexes, les auteurs ont pu reconstituer les parcours de plusieurs dizaines de pilotes (dont quelques uns Tchécoslovaques) et détaillent chronologiquement les missions de chaque appareil.

Un travail de fourmi qui permet en partie (toujours notre souci de l'interarmées !) de mieux comprendre pourquoi, au sol, les soldats français se plaignirent souvent (et parfois contre toute réalité) de ne pas voir d'appareils tricolores. Une plus-value tout-à-fait intéressante pour notre connaissance des opérations de la Drôle de guerre et de la campagne de France.

Editions Lela Presse, Le Vigen, 2019, 208 pages, 38,- euros.

ISBN : 978-2-374-68-020-0.

Drôle de guerre

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2019 2 15 /10 /octobre /2019 06:00

Le Flamant et ses dérivés

Bruno Vielle

Dans la lignée des belles monographies publies par Lela Presse, cet album sur la génération des Flamant, particulièrement documenté et illustré, mérite toute l'attention des amateurs.

Cet appareil militaire, né dans les années 1946-1947 dans les laboratoires de Marcel Dassault est resté en service jusqu'en 1984 dans l'armée de l'Air, avec des versions très différentes et après des emplois extrêmement variés. La carrière du MB 303 (au MB 415) se divise globalement en deux grandes parties. Jusqu'au début des années 1960, il remplit ses missions outre-mer, à la fois comme appareil de liaison bien sûr, mais aussi (surtout ?) dans la reconnaissance et la photographie aérienne  et même dans l'appui feu des troupes au sol (une éphémère tentative dans le bombardement restera sans suite). Il commence sa carrière en Afrique équatoriale puis à Madagascar, mais nous retiendrons en particulier les quelques vingt-cinq pages consacrées à son rôle dans la guerre d'Algérie. Avec les indépendances africaines, le livre fait aussi le point de la coopération militaire avec les Etats issus de l'ancienne Union française ayant bénéficié de Flamant, tandis que les appareils stationnés en métropole remplissent des missions de formation et de liaison. On note un aménagement pour l'interception et la guerre électronique, et surtout des évolutions successives pour le transport d'autorités. Le livre se termine sur la liste de l'ensemble des appareils mis en service avec un résumé de leur carrière. Les amateurs apprécieront les nombreuses photos et les superbes profils, accompagnés des insignes des unités concernées.

Une carrière impressionnante, dont les dérivés donneront naissance à la génération des Falcon. Un bel album, riche de multiples informations.  

Editions Lela Presse, Le Vigen, 2019, 319 pages, 59,- euros.

ISBN : 978-2-37468-021-7.

Renaissance aéronautique

Partager cet article

Repost0
6 octobre 2019 7 06 /10 /octobre /2019 06:00

L'aérostation de l'armée de l'Air

1934-1946

Bernard Palmieri

Pour le grand public, le temps de l'aérostation ("les ballons") se termine avec la Grande Guerre qui voit le triomphe de l'avion ("plus lourd que l'air"). Rares sont ceux qui pourraient dire que près de 50 compagnies d'aérostiers ont été engagées pendant la campagne de 1939-1940 et que la dissolution de la dernière unité est intervenue en décembre 1946. Ce livre comble donc de belle façon un creux dans l'historiographie.

Le livre, très largement illustré de rares photos, est organisé en deux grandes parties qui correspondent aux deux missions principales : "L'aérostation d'observation" et "L'aérostation de protection". La première, essentiellement structurée autour de deux régiments en métropole (EM à Versailles et à Toulouse) jusqu'en 1934, puis en trois demi-brigades, calquées sur les nouvelles régions aériennes de Metz, Paris et Tours. L'auteur retrace le parcours de ces unités pendant la Drôle de guerre et les opérations de mai-juin 1940, mais aussi en amont pendant la guerre du Rif. La seconde est liée à l'histoire de la défense aérienne du territoire (DAT), et sera surnommée en 1938 "la ligne Maginot de l'Air" ! On retrouve ces unités (structurées en six groupements métropolitains et un groupement en Afrique du Nord) au-dessus de quelques métropoles et surtout des établissements industriels stratégiques. Au-delà de ce récit de l'histoire des unités d'aérostation, Bernard Palmieri (qui à longuement servi à la symbolique du Service historique) intègre la reproduction des insignes des différentes formations, des insignes de spécialité, des drapeaux des unités et même des marques postales de l'aérostation (marcophilie militaire). En annexes, des tableaux de synthèse résument l'histoire de chaque unité.

Un livre à la fois beau, original et utile, sur une subdivision de l'armée de l'Air très mal connue. Une belle réalisation.

Lela Presse, Le Vigen, 2019, 128 pages. 29,50 euros.

ISBN : 978-2-37468-022-4.

Aérostation

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 06:00

Amarante

Dans le secret des parachutistes

Rouge, vert ou… amarante, il s'agit de la couleur des bérets des parachutistes, qui dès le premier regard se distinguent ainsi du reste des troupes.

Il y a bien sûr un mythe parachutiste, et l'on pourrait citer nombre d'unités d'infanterie classique à l'histoire aussi prestigieuse. Mais ce mythe para ne repose pas sur rien et ce livre (qui cependant ne pose pas de question) nous permet de l'approcher. Organisé en neuf parties ("L'initiation", "L'aboutissement", "Le courage", "L'effort", "L'insouciance", "Le sacrifice", "La confiance", "La fraternité" et "Le protecteur"), il aborde toutes les facettes de la vie et de l'engagement, avec pour fil rouge quelques valeurs essentielles comme le sens de l'engagement, la cohésion, la volonté et le dépassement de soi. Il s'ouvre sur un avant-propos du général Bosser et sur une introduction du commandant de la 11e brigade parachutiste, qui fixent les grands principes, et repose sur une succession de témoignages, du chef de corps au caporal-chef, en passant par le commandant d'unité ou une infirmière adjudant-chef qui affirme : "Les paras, c'est devenu une deuxième famille … Si on me dit de quitter les parachutistes, ce sera comme un deuil … Je me suis très vite rendu compte que porter un béret rouge, ça ne laisse jamais indifférent". Au-delà, comme le précise un lieutenant du 1er RCP blessé en Afghanistan : "Etre para, c'est plus que porter un béret rouge. C'est accepter le fardeau qui va avec". On apprécie la dernière partie ("Le protecteur") avec l'explication de la figure emblématique de Saint-Michel ("Croyant ou non, il nous rassemble").

Un livre de témoignages qui mérite toute sa place, entre les albums régimentaires et les études plus académiques.

Balland, Paris, 2019, 128 pages, 15,- euros.

ISBN : 978-2-94063-222-0.

Par Saint-Michel !

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2018 6 29 /12 /décembre /2018 06:00

503e régiment du Train

Un album en format italien pour célébrer les 75 ans du 503e régiment du Train, né en 1943 au Maroc.

En une dizaine de chapitres, le parcours du régiment est retracé, dans le détail, de la campagne d'Italie à l'Indochine, de la guerre d'Algérie aux garnisons de métropole jusqu'à l'installation en 2011 au quartier El Parras près de Nîmes. Sont ensuite détaillées toutes les participations aux OPEX et OPINT de ces dernières années, son encrage régional et le détail de son organisation et des missions des escadrons.

Un bel album régimentaire et un volume utile pour mieux apprécier le rôle (indispensable) des unités logistiques.

Le livre peut-être commandé directement auprès du régiment : https://www.facebook.com/503RT/photos/pcb.1947699865528123/1947699728861470/?type=3&theater

Le régiment de Camargue

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2018 4 27 /12 /décembre /2018 06:00

Bataillons de chasseurs

Histoire et traditions des chasseurs à pied et des chasseurs alpins

Cyrille Becker

Lui-même officier des chasseurs alpins et docteur en histoire avec une thèse remarquée sur la création des premières unités alpines, Cyrille Becker nous propose une très belle synthèse sur les chasseurs.

Infanterie légère, d'élite, les chasseurs du duc d'Orléans ont donné naissance à de nombreuses unités spécialisées différentes, ils ont servi sur tous les théâtres et participé à toutes les campagnes, mais ils se regroupent toujours derrière leur unique emblème, dont la garde passe d'un bataillon à l'autre chaque année à l'automne, sous le cor de chasse qui figure sur tous les insignes, dans leur tenue bleue (blanche en hiver pour les alpins). Dans ce livre très complet, Cyrille Becker nous parle bien sûr des grands engagements depuis la Sidi Brahim, et il traite successivement des chasseurs alpins, portés, mécanisés, cyclistes. Une grande partie du livre est cependant consacrée aux symboles et traditions, à "l'esprit chasseur", aux devises, aux chants des batillons, et aux "rites chasseur" (le vocabulaire, la popote, etc.), sans oublier la rapide présentation de quelques chasseurs célèbres.

Un volume superbement illustré, truffé d'anecdotes, qui ravira tous ceux qui admirent ces belles troupes.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2018, 128 pages. 19,90 euros.

Chasseur un jour, ...

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 06:00

L'artillerie au cœur de la Renaissance

Philippe Pasteau

A partir d'un manuscrit oublié du XVIIe siècle, le Recueil du règlement pour l'artillerie de Benedit de Vassalieu, l'auteur brosse pour nous un tableau complet de l'artillerie des XVIe et XVIIe s.

Le livre présente la rationalisation, la fabrication et l'emploi de l'artillerie royale à partir de François Ier et de la création de la charge de Grand maître de l'artillerie. La première partie s'intéresse aux textes officiels qui régissent l'arme, d'abord en temps de paix, à l'encadrement humain progressivement mis en place et aux différents types de matériels en service. La seconde a un caractère plus technique avec l'analyse de l'évolution des sous-ensembles d'une pièce, avec la question du déplacement (attelage) mais aussi celle des innovations induites, comme la mise en place de ponts de bateaux pour le franchissement des cours d'eau et celle des matériels et outils indispensables aux ouvriers qui en assurent l'entretien. La troisième enfin est consacrée à la mise en œuvre des pièces, avec la double question des boulets qu'il faut fabriquer selon certains critères et du salpêtre et de la poudre, indispensables. Il faut ensuite que cette artillerie puisse suivre l'armée en campagne, soit déployée sur le champ de bataille et judicieusement utilisée en fonction de la cadence de tir propre à chaque pièce.

Un petit ouvrage extrêmement intéressant, tout-à-fait novateur, et qui nous plonge aux sources d'une arme indispensable sur les champs de bataille.

Economica, Paris, 2018, 128 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7010-7.

Histoire de l'artillerie

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2018 2 17 /07 /juillet /2018 06:00

Indicatif "Clochette"

Médecins des BEP et des REP

Médecin chef Luc Aigle (Dir.)

Co-produit par le COMLE et le Service de santé des armées, ce bel album est un hommage au personnel du service de santé des unités parachutistes légionnaires depuis 1950. De part sa conception, il va aussi bien au-delà.

Après un rapide historique de la Légion, des BEP et des REP, une grande deuxième partie est consacrée au soutien médical des opérations, de l'opération David en Indochine en 1950 à Barkhane, au Tchad et au Niger en 2015. On y retrouve, la RC4 et Dien Bien Phu, bien sûr, mais aussi les grandes opérations de la fin des années 1950 en Algérie, l'Afrique et le Liban ensuite, l'ex-Yougoslavie et l'Afghanistan, etc. Pour chacune, l'action du personnel sanitaire est replacée dans son contexte. La troisième partie présente le soutien médical du 2e REP aujourd'hui ; et la quatrième l'ensemble du personnel du SSA légionnaire depuis 1948. Les 5e et 6e parties sont consacrées au récit de quelques histoires exemplaires, de cas concrets de la vie quotidienne et opérationnelle et un hommage aux "Anciens".

On apprécie particulièrement les nombreux encarts et une iconographie aussi riche qu'originale. Un bel album et un bel hommage, tout en restant un livre d'histoire complémentaire du reste de la production éditoriale.

Lavauzelle, Panazol, 2018, 237 pages, 38,- euros.

ISBN : 978-2-7025-165-60.

Médecins para légion

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 06:00

Le petit quizz

CRS

Grégoire Thonnat

La collection des "Petits Quizz", née avec le volume sur la Grande Guerre, ne cesse de s'étoffer et pour cet été les éditions de Taillac nous proposent un volume consacré aux Compagnies républicaines de sécurité.

Créées au lendemain de la Deuxième guerre mondiale, les Compagnies de CRS sont chargées de missions très diverses de maintien de l'ordre et de secours aux populations. Elles ne sont pas condamnées à briser les grèves ou écraser les manifestations et les sauveteurs qui sont avec vous sur la plage cet été sont très probablement des CRS. Mais ils ont aussi été pionniers du secours en montagne, sont en charge de la protection de personnalités, contrôlent le trafic routier, etc. 50 questions/réponses et une frise chronologique, plus quelques annexes bienvenues.

Pour s'amuser en famille au bord de l'eau ou sur la pelouse, et pour faire de l'histoire sans en avoir l'air...

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2018, 95 pages. 6,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-118-6.

Les anges de la route (et de la plage)

Partager cet article

Repost0
27 juin 2018 3 27 /06 /juin /2018 06:00

Aux origines de l'alpinisme militaire

Fondation des chasseurs alpins et rôle du général Arvers

Colonel Cyrille Becker

A partir d'une thèse d'histoire remarquée soutenue en 2015, le colonel Becker a repris et réécrit son travail pour livrer cet ouvrage, aussi sérieux sur le fond qu'agréable dans la forme.

S'appuyant sur un solide corpus d'archives originales et bénéficiant de fonds iconographiques de grande qualité, Cyrille Becker organise son propos en cinq grandes parties, des origines de l'alpinisme militaire en Europe (avec le rôle précurseur de l'Autriche-Hongrie), à l'importance stratégique de la défense des Alpes, à une époque où les relations avec l'Italie sont particulièrement tendues. Il nous présente ensuite les précurseurs français, au premier rang desquels figure le chef de bataillon, futur général, Paul Arvers et le député des Hautes-Alpes Ernest Cézanne, porteur en 1873 d'une proposition de loi sur l'organisation militaire de la frontière franco-italienne. Le 12e bataillon de chasseurs à pied, sous le commandement d'Arvers, devient une sorte d'unité expérimentale qui pratique la course en montagne et bénéficie d'un entraînement spécial. Pour l'institutionnalisation et la généralisation des bataillons alpins, Arvers peut compter sur l'appui de son camarade gouverneur militaire de Lyon et sur le soutien du Club alpin français. Une action "locale" qui est mise en parallèle avec les débats parlementaires de la même époque, jusqu'à la loi de 1888. Enfin, l'auteur consacre deux ultimes parties passionnantes aux innovations françaises et à la représentation du chasseur alpin dans la culture populaire et médiatique, et il peut s'appuyer là sur quelques documents iconographiques exceptionnels.

Un beau livre qui plaira indiscutablement bien au-delà du seul cercle des Alpins (et pas que les chasseurs).

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2018, 198 pages. 26,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-112-4.

A l'origine des troupes alpines

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile