Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 janvier 2021 7 10 /01 /janvier /2021 00:01

Eté 1944

Un correspondant de guerre américain en Normandie

Ernie Pyle

Voici, pour la première fois en France, la traduction des 70 articles rédigés entre le débarquement de Normandie et la libération de Paris par le plus célèbre des correspondants de guerre américains de l'époque.

Lorsqu'il débarque à son tour, le 7 juin au petit jour, les plages ont été conquises mais le spectacle est horrible : "Des chars noyés, des bateaux chavirés, des camions carbonisés, des jeeps dévastées par les obus, et aussi malheureusement des effets personnels, parsemaient ce sable au goût amer. Sous des couvertures, des cadavres de soldats dont seules les chaussures dépassaient, alignés comme à la parade. Pas encore ramassés, sur le sable ou à moitié cachés dans les herbes hautes derrière la plage, d'autres corps aux postures grotesques". Le ton est donné. En suivant les unités de tête au plus près du soldat, Ernie Pyle raconte la campagne de Normandie. Du fait des difficultés rencontrées, il faut aussi soutenir le moral outre-Atlantique :  "Vous auriez pu imaginer que nous allions tout emporter sur notre passage sur la plage et marcher droit devant nous, progressant de cinquante kilomètres par jour jusqu'à la frontière allemande. Mais après avoir franchi la première étape, on ne pouvait plus mettre un pied devant l'autre : c'est comme si on avait demandé à un bébé de courir d'un seul coup un cent mètres. Il faut donc attendre afin de recouvrer nos forces et de reprendre notre progression". Il est dans le Cotentin et est présent lors de la prise de Cherbourg, puis il assiste pendant plusieurs semaines à la guerre des haies ("Ce genre de combat se pratiquant toujours par petits groupes, observons comment procède une compagnie"). Il vit au plus près des unités élémentaires et connaît quasiment la même vie quotidienne que les soldats, dont il dresse un portrait toujours positif : "Mon groupe d'artilleurs est une bande de bons petits gars. Ils travaillent tous dur et dans une bonne ambiance. Il n'y a pas de tire-au-flanc parmi eux. Comme dans tout groupe d'une douzaine d'hommes, il y en a des bavards et d'autres qui sont taiseux. Mais il n'y en a pas qui font les petits malins". Il passe avec une section d'infanterie, puis un peloton de char, parle du lieutenant, du sergent-chef, du simple GI. Il dresse le portrait du capitaine John Jackson, né à Dinard ("C'est une vrai Américain de souche, depuis des générations. Ses parents étaient juste dans le coin quand il a commencer à pointer le bout de son nez"), ou du soldat de première classe Ivan Sanders ("Son statut officiel était électricien mais le don naturel qu'il a pour réparer les choses l'a doté d'une auréole qui le fait bosser comme un forçat 24 heures par jour, à rafistoler les affaires des autres"). Il passe généralement plusieurs jours avec le même groupe, ce qui lui permet de s'intégrer et de créer un climat de confiance, comme avec le Clayton, simple soldat de 37 ans. Il raconte aussi les bombardements fratricides pendant l'opération Cobra, le sauvetage d'un pilote de la RAF et entre enfin dans Paris : "J'ai parfois pensé que je ne connaîtrais plus jamais aucun moment d'allégresse au cours de cette guerre. Mais j'avais compté sans la libération de Paris. Et c'était sans compter sur le fait que je serai partie prenante de cette extraordinaire et historique journée".

Un récit passionnant qui mérite d'être mis en parallèle avec les études historiques référencées pour les évènements évoqués. Son dernier article est daté de début septembre : un bon volume pour tous les amateurs de l'histoire de la Seconde guerre mondiale.

OREP Editions, Bayeux, 2020, 263 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-8151-0560-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Raconter la guerre
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2021 6 09 /01 /janvier /2021 00:01

Plébiscites et transferts de territoires après 1918

14 / 18 Magazine  -  hors-série n° 16

Un numéro spécial d'une centaine de pages sur un sujet rarement traité dans son ensemble, celui des transferts de territoires autour de l'empire allemand vaincu après 1918. Pour réduire la puissance allemande tout en semblant respecter le principe wilsonien du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, une série de plébiscites est organisée sur les frontières du Reich (Schlesvig, Allenstein, Haute-Silésie, etc.) tandis que d'autres territoires font l'objet de mesures d'autorité des Alliés (Dantzig, Eupen et Malmédy, etc.) et qu'ailleurs des difficultés non anticipées surgissent (Memel, Vilna, Teschen). Pour favoriser l'indemnisation de la France, un statut particulier est imposé à la Sarre où le plébiscite est prévu pour... 1935. Face à une république de Weimar qui fait tout pour échapper au "diktat de Versailles", les Alliés occidentaux se divisent et les oppositions entre Londres et Paris deviennent publiques, en particulier concernant la Pologne renaissante. C'est aussi une histoire de l'engagement de l'armée française en Europe centrale et orientale de l'immédiat après-guerre.

Un sujet abordé dans ses différentes dimensions (politiques, diplomatiques, économiques et bien sûr militaires), et qui bénéficie d'une iconographie de qualité. Un dossier qui, pour un prix modique, mérite de figurer dans toute bonne bibliothèque.  

Pour le commander directement : ici.

Transferts de territoires
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 00:01

Arctique 1941, Pacifique 1942, guerre froide, guerre du kippour

Los !  -  n° 53

Le magazine de la guerre navale, aéronavale et sous-marine nous propose un très solide article d'une vingtaine de pages sur le croiseur nucléaire soviétique Kirov des années 1980 à l'armement impressionnant. On note également une belle étude sur les opérations des vedettes israéliennes pendant la guerre du Kippour face aux Egyptiens et aux Syriens dans les secteurs de Damiette et de Lattaquié. Avant parution prochaine de la biographie consacrée à Otto Kretschmer, l'As des U-Botte, le magazine nous en propose quelques extraits. Pour l'inédit, le "suborama" braque son projecteur sur les sous-marins du Pérou !

Pour s'abonner directement à Los ! : ici.

Guerres navales
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2021 4 07 /01 /janvier /2021 00:01

1914 - 1918

Sur terre, sur mer et dans les airs

Tranchées  -  n° 43

Le caractère total de la Grande Guerre est bien illustré par ce numéro qui consacre un article aux divisions irlandaises dans l'opération des Dardanelles, un autre poursuit le récit des combats menés par les Australiens dans le secteur de Villers-Bretonneux, mais aussi un troisième aux opérations de propagande directement sur les premières lignes, un  quatrième au capitaine Maurice Happe, le "corsaire rouge" (par ailleurs fondateur du bombardement stratégique français), un autre encore sur la façon dot fut vécu et ressenti le baptême du feu d'août 14. Enfin, clôturant le cycle 1870-2020, un article nous raconte les combats de Gravelotte en août 1870.

Un numéro particulièrement intéressant et agréable à lire.

Pour s'abonner directement à Tranchées : ici.

 

Une guerre totale
Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 00:01

Dominante Seconde guerre mondiale

Militaria  -  n° 424

Un numéro de début d'année qui s'ouvre sur un bel hommage à un Compagnon de la Libération, Henry Levy Finger, Français libre à 18 ans mortellement blessé le 24 novembre 1944 devant Strasbourg. Parmi la douzaine d'autres articles, nous relevons également celui consacré au défilé du 11 novembre 1943 des résistants à Oyonnax, et la suite de l'étude sur les parachutistes vietnamiens, désormais pendant la guerre américaine. Pour la première guerre mondiale, nous retrouvons grâce à sa légion d'honneur le parcours du capitaine de réserve Seyewetz, du 7e bataillon territorial de chasseurs alpins. Pour les tenues et équipements, le coup de projecteur est donné ce mois-ci au soldat polonais de la guerre froide.

Un numéro au sommaire éclectique qui ne peut que séduire de nombreux amateurs.

Pour s'abonner à Militaria : ici.

De l'objet à l'histoire
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2021 2 05 /01 /janvier /2021 00:01

Juin 1940

et plus encore... !

GBM  -  n° 135

Le magazine "100 % armée française 1900-1940" nous propose un beau sommaire pour commencer l'année 2021. Notons en particulier deux articles sur les blindés en juin 1940 : Jacques Belle fait le point des forces mécanisées et blindées qu'il restait aux Français avant que les Allemands ne relancent l'offensive sur la Somme, tandis que Stéphane Bonnaud fait le récit détaillé de la dernière bataille de chars (un peu moins de 200 Français contre presque 700 Allemands), le 10 juin, dans le secteur de Juniville. Relevons également l'original article de Jean-Baptiste Petrequin traitant des projets de "chars monoplace" de 1919 à 1940 ("A la poursuite du fantassin blindé"), et la poursuite par Jean Tartare de ses publications sur les véhicules blindés (légers) outre-mer, ici des Berliet en Afrique du Nord et en Afrique noire. Enfin, Laurent Demouzon revient sur les combats des 21-24 juin 1940 sur le front des Alpes, avec les défenseurs de la vallée de la Maurienne.

Un numéro qui se lit avec grand plaisir et tout autant d'intérêt.

Pour s'abonner à GBM : ici.

Campagne de France
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 00:01

La vie quotidienne des soldats romains

à l'apogée de l'empire

Yann Le Bohec

Nouvel ouvrage de Yann Le Bohec sur l'armée romaine, dont il est l'un des plus éminents spécialistes (ici, ici ou ici par exemple), avec dans ce volume un angle d'approche nouveau : par le bas, par le quotidien de ces hommes.

Parallèlement à la publication récente de son livre sur la première marine romaine (ici), l'auteur nous propose, en six grands chapitres, le parcours d'un militaire romain, du recrutement (la sélection est rigoureuse) au départ en retraite et aux conditions matérielles faites aux vétérans, en passant par les périodes d'instruction et de campagne. Les chapitres 2 à 4 traitent de la vie au camp, des punitions, des récompenses, de la pratique religieuse, du rapport entre vie privée et vie professionnelle, de la place de la famille, des loisirs, etc. Yann Le Bohec s'intéresse également à l'environnement du camp et au cadre juridique, social et institutionnel. En bref, un tour d'horizon très complet de la vie du légionnaire (terme générique, pardon) en temps de paix. Un beau chapitre 5 est consacré au temps de guerre, en campagne pendant de longs mois, puis au combat proprement dit. En déplacement, la légion doit être ravitaillée, renseignée, soutenue : l'auteur traite donc de la logistique, du train, du génie, des transmissions, sans oublier le rapport au divin et la pratique du culte. Dans la partie consacrée au combat, Yann Le Bohec nous parle des différents niveaux hiérarchiques, du général au simple soldat, mais aussi des différents types d'engagement : guerre de siège (en attaque ou défense), guerre en milieu urbain, guerre en montagne, contre-insurrection, sur mer, etc.

Outre les progrès réalisés en latin dans de très nombreux domaines de l'organisation et de la vie militaire (clin d'oeil !), c'est un véritable bilan, complet, qui nous est ici offert, comme seule une longue pratique d'un sujet peut en permettre une aussi riche synthèse, d'une lecture aisée. Ceux qui souhaitent aller plus loin trouveront dans les sources et la bibliographie toutes les références souhaitables. Un volume qui intéressera bien au-delà des seuls amateurs d'histoire antique.

Tallandier, Paris, 2020, 335 pages. 20,90 euros.

ISBN : 979-10-210-4024-3.

Pour commander directement le livre : ici.

SPQR
Partager cet article
Repost0
3 janvier 2021 7 03 /01 /janvier /2021 00:01

A la recherche du tombeau perdu

Sur les traces de Napoléon et du général Gudin en Russie

Pierre Malinowski

Un ouvrage étonnant qui nous raconte une belle histoire. Amateur autodidacte, Pierre Malinowski s'est lancé dans la recherche des corps de soldats disparus en France, avant d'arriver dans la région de Smolensk.

Le livre est divisé en deux grandes parties très distinctes. Dans la première, l'auteur raconte son parcours personnel jusqu'à ce 9 juillet 2019 où il retrouve la dépouille mortelle du général Gudin, proche de Napoléon avec lequel il était élève à Brienne, mort en 1812 pendant la campagne de Russie et dont la tombe (provisoire) avait été oubliée. Nous suivons donc Pierre Malinowski dans ses débuts d'archéologue amateur (parfois hors règlementation) après avoir quitté l'armée, ses inlassables recherches de poilus sur les champs de bataille de la Grande Guerre, passant de là à la recherche de corps de soldats des brigades russes en France, d'où les contacts avec la Russie d'aujourd'hui, d'où... Une succession de hasards plus ou moins forcés mais heureux qui conduisent à la reconnaissance officielle de 2019, dont tout le détail nous est donné. La seconde partie présente la biographie du général Gudin en respectant la formule "Apprendre l'histoire à travers ceux qui l'ont vécue", c'est à dire les récits des témoins et des acteurs. La carrière de Gudin (l'ancien quartier de l'Ecole d'application des Transmissions à Montargis portait son nom) couvre tout l'empire jusqu'au début de la campagne de Russie. La reconstitution qu'en fait Pierre Malinowski est très vivante et accompagnée d'encarts qui précisent tel ou tel point particulier. Le livre se termine sur une série d'utiles et intéressantes annexes, comme celle sur "L'énigme du coeur du général Gudin" (puisque l'empereur avait demandé que son coeur soit ramené en France), ou celle sur "La Légion d'honneur".

Un livre (qui comporte deux cahiers photos) qui est à la fois un portrait de l'auteur, un récit d'une aventure humaine exceptionnelle et une biographie d'un général oublié. Indiscutablement à connaître par tous ceux qui s'intéressent au Premier empire et à la grande Armée. 

Le Cherche-Midi, Paris, 2020, 287 pages. 18,50 euros.

ISBN : 978-2-7491-6550-9.

Pour commander directement le livre : ici

Général disparu
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 00:01

Tirailleurs

Collectif

Voilà une formule originale pour un album régimentaire. Le 1er Tirailleurs d'Epinal étant l'héritier des 48 régiments de tirailleurs algériens, tunisiens et marocains qui figurèrent à l'organigramme de l'armée française, le choix a été fait de proposer 100 portraits différents, de toutes époques et de tous grades (mais en privilégiant le 1er Tir. actuel).

Du tirailleur Ahmed Ben Myoud, engagé en 1863-1864 dans la campagne du Mexique, au colonel Jean-Baptiste Vouilloux, actuel chef de corps, nous traversons plus de 150 ans d'histoire militaire et toutes les campagnes des armées françaises. La guerre de 1870, l'épopée coloniale, les guerres mondiales, les généraux Juin et de Monsabert, l'adjudant-chef Habbi Habbi, Rainier III de Monaco (un peu surfait, mais les légionnaires font de même avec Louis II...), l'aspirant Robert Seguin, le général de Linarès et le chef de bataillon Saadi Drid, le sergent-chef Choisy et le lieutenant Champeaux, le sergent Serge Fantinel, promu sergent-chef au feu à Dien-Bien-Phu, ou le colonel Abd-el-Aziz Meliani sont autant de personnalités, parmi bien d'autres, que l'on retrouve au fil des pages de la première partie. La seconde, qui commence au milieu du volume, nous offre des portraits du 1er Tir. reconstitué à Epinal à partir des années 1990. Chef de corps (clin d'oeil amical au colonel Esnault), officiers, sous-officiers, soldats, hommes et femmes, en métropole, à l'entraînement ou en OPEX, se succèdent. Certains témoignages se recoupent et les propos sont bien sûr enthousiastes, mais c'est le jeu et il faut l'accepter.

Outre les portraits des soldats présentés, l'ensemble est illustré par de superbes photos, souvent grand format et bien mises en page. Un bel album qui rend un hommage plus que mérité à une subdivision d'arme de l'infanterie qui s'est particulièrement illustrée au long des XIXe et XXe siècles. Et aussi une belle idée de cadeau...

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2020, 199 pages, 28,- euros.

ISBN : 978-2-3644-5153-7.

Pour commander directement le livre : ici.

100 portraits
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2021 5 01 /01 /janvier /2021 00:05
A l'an que vèn !

Tous nos voeux de santé, joie, prospérité, réussites

en 2021

pour vous et ceux qui vous sont chers.

"Et si nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins !"

A l'an que vèn !
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile