Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2018 5 24 /08 /août /2018 06:00

L'assaut contre les forts de Liège

(1914)

Jean-Claude Delhez

Retour sur les premières semaines de la Grande Guerre avec ce volume consacré (de façon très large) à l'assaut allemand contre les forts de Liège au début du conflit.

Déjà auteur de plusieurs ouvrages sur la Grande Guerre (ici et ici par exemple), Jean-Claude Delhez s'attaque ici à un sujet à la fois bien célébré (par quelques phrases) et pourtant assez mal connu (dans son rôle et ses conséquences) des débuts de la Grande Guerre, celui de l'attaque des forts de la région de Liège par l'armée impériale allemande, bataille qui se prolonge du 4 au 16 août 1914. Au-delà du seul emploi de l'artillerie lourde contre les fortifications, l'auteur étend son étude à l'armée belge durant la période (avec parfois des appréciations fort peu élogieuses, p. 105), à l'emploi de Zeppelin et aux opérations de cavalerie autour de la ville, au rôle et à l'efficacité effective des colonnes d'infanterie allemandes, etc. Bien sûr, le livre s'intéresse aussi à la mémoire (souvent déformée) de ces évènements et à la guerre de propagande lancée dès les combats eux-mêmes, même si l'importance de cette résistance a été revue à la baisse ces dernières années. Un dernier chapitre est consacré aux massacres des civils belges : "Au total, dans la région liégeoise, en l'espace de deux semaines, on dénombre près de 900 tués et plus de 2000 bâtiments détruits par les troupes allemandes".

Un volume qui mérite absolument sa place dans votre bibliothèque, pour un sujet rarement traité dans sa globalité dans les publications françaises.

Economica, Paris, 2018, 151 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-7178-7015-2.

Liège, 1914

Partager cet article

Repost0
23 août 2018 4 23 /08 /août /2018 06:00

Les Normands dans la Grande Guerre

Jean-Yves Meslé, Marc et Sophie Pottier

Pas tout à fait une étude régionale, mais des coups de projecteur successifs sur des parcours individuels.

Le livre est organisé en grandes thématiques ("Partir", "Combattre", "Refuser", "Souffrir", "Travailler", "Mourir", "Se souvenir"), dont le texte est constitué parfois de chapitres explicatifs ("Le 39e RI de Rouen", "Les ballons d'Ecausseville", "Les ouvriers chinois des hauts-fourneaux", etc.) mais le plus souvent de portraits de Normands pris dans le tourbillon de la Grande Guerre. Les figures se succèdent, qu'il s'agisse du futur président René Coty, engagé au 129e RI ; d'Emile Duhault, passé des fusiliers-marins de Dixmude à canonnier sur le Bretagne  puis sur la Décidée et qui termine la guerre à Ceylan ;  de Raoul Le Peltier, auteur de l'une des versions de la Chanson de Craonne ; de l'international de football Eugène Maës devenu caennais d'adoption après une grave blessure ou de l'infirmière belge Suzanne Yseux installée à Sainte-Adresse.

L'ouvrage présente donc les qualités et les défauts de ce type de publications : incontestablement intéressant car il permet de mettre en lumière des personnalités originales et souvent attachantes, mais aussi déroutant car l'aspect "kaléidoscopique" de la présentation interdit d'avoir une vision d'ensemble. A conserver comme "source locale".

OREP Editions, Bayeux, 2018, 119 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-8151-0225-4.

 

Normandie

Partager cet article

Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 06:00

La dissuasion au troisième âge nucléaire

Pierre Vandier

A partir d'une étude réalisée pendant son année au Centre des hautes études militaires, Pierre Vandier nous propose une analyse de la dissuasion nucléaire (en particulier pour la France) aujourd'hui et de son intérêt pour demain. Une actualité à laquelle les situations pour le moins tendues au Moyen et en Extrême-Orient donnent une acuité particulière. 

Le texte est très pédagogique, la démonstration se poursuivant logiquement chapitre par chapitre, des premiers temps de l'âge nucléaire à l'importance de cet armement pour la France et aux éventuelles évolutions doctrinales en fonction des changements de l'environnement. Pour mener à bien cette réflexion, l'auteur s'est appuyé sur une bibliographie qui comporte l'essentiel des titres de référence et sur une série d'entretiens avec de hauts responsables de la Marine et de l'armée de l'Air.

Alors que le débat récurrent sur la place de l'arme nucléaire tend à revenir sur le devant de la scène, un petit livre bien utile pour faire le point et préciser les idées.

Editions du Rocher, Monaco, 2018, 106 pages. 10,90 euros.

ISBN : 978-2-268-09788-6.

Actualité et avenir de la dissuasion

Partager cet article

Repost0
21 août 2018 2 21 /08 /août /2018 06:00

Les toutous du président

Plantu

Sur presque 200 pages, les dessins de presse de Plantu, parus dans Le Monde et dans L'Express nous permettent de revivre, sourire (parfois un peu grinçant) aux lèvres, les petits et grands évènements de ces deux dernières années.

Le classement est chrono-thématique, de la campagne électorale de 2016-2017 aux affaires politico-judiciaires, des débats électoraux à la crise des migrants, de la première année de la présidence Macron (souvent hilarant), du terrorisme aux problèmes internationaux, du BREXIT à la présidence Trump.

Si tout ne fait pas toujours rire, il est certain que cet art de croquer en quelques coups de crayon le fait marquant d'une journée ou d'une semaine est maitrisé au plus haut point par Plantu. En un dessin, il a le chic pour pointer le dysfonctionnement ou la contradiction, pour mettre en exergue la difficulté et nous faire réfléchir. Un bon petit livre d'été, à lire avant de reprendre le collier pour une année qui s'annonce difficile.

Seuil, Paris, 2017, 187 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-02-137593-0.

Rions un peu !

Partager cet article

Repost0
20 août 2018 1 20 /08 /août /2018 06:00

Les Indiens d'Amérique du Nord

dans la Grande Guerre

Jacques Rouzet

La Grande Guerre est bien une guerre mondiale, et le livre de Jacques Rouzet en apporte une nouvelle preuve.

Le Canada et les Etats-Unis ont été, on le sait, des nations belligérantes, mais au-delà des populations européennes qui furent massivement engagées, leurs armées comptèrent aussi dans leurs rangs de nombreux représentants de "Natives", les Indiens des différentes tribus d'Amérique du Nord. Premier entré en guerre, le Canada est donc le premier à incorporer plusieurs milliers d'Indiens et à les envoyer dès l'hiver 1914-1915 sur le front de France, dont les chefs comme les observateurs louent les qualités foncières de soldats, en dépit de nombreuses difficultés dont celle de la langue. Les décorations et citations reçues comme les pertes importantes subies confirment ce jugement. Pour les Etats-Unis, la question se pose après l'entrée en guerre en 1917, mais ils disposent déjà d'une certaine expérience puisque des Indiens ont participé à l'expédition de Pershing au Mexique l'année précédente. Une douzaine de milliers d'Indiens seront ainsi recrutés. Ils sont parfois majoritaires dans certaines unités élémentaires, et occupent des postes similaires, essentiellement (mais sans exclusive) dans l'infanterie comme éclaireurs ou tireurs d'élite. Une assez intense propagande est organisée autour de ces soldats, même s'ils ne bénéficient pas pour autant d'une amélioration de leurs situation après leur retour outre-Atlantique en 1919 : l'Indien le plus décoré de la Grande Guerre sombrera dans l'alcool et les quelques responsabilités concédées dans les réserves seront en fait arrachées à l'administration fédérale. 

On s'étonne de certaines digressions, comme lorsque l'auteur nous parle de l'armée des Indes, des tirailleurs sénégalais ou des Boys Afro-Américains : trop peu pour être pertinent, trop long pour n'être qu'une incise. Nonobstant ce point particulier, un livre original sur un sujet qui, tout en ayant un côté "exotique" concerne directement l'histoire de l'armée américaine dans la Grande Guerre.

Editions du Rocher, Monaco, 2017, 228 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-268-09638-4.

Nations premières

Partager cet article

Repost0
19 août 2018 7 19 /08 /août /2018 06:00

Des Soviets au communisme bureaucratique

Marc Ferro

Réédition d'un ouvrage qui fut novateur lors de sa première parution en 1980 et qui reste un classique même si depuis près de quarante ans l'historiographie a progressé.

A partir de l'analyse de milliers de télégrammes adressés à Petrograd à la suite de la chute du tsar, Marc Ferro reconstitue le processus qui mène de la "révolution bourgeoise" de février 1917 au coup d'Etat bolchevique d'octobre. Le premier chapitre s'intéresse tout particulièrement à la mise sur pied, aux pouvoirs et au contrôle du Soviet de Petrograd, le second aux pouvoirs autonomes qui tentent d'émerger dans une société en ébullition, dans les usines comme dans l'armée. Le troisième décrit la prise de contrôle progressive des nouvelles institutions par les Bolcheviques, une forme de "bureaucratisation par le haut" qui donne très tôt naissance à un nouveau groupe social, les apparatchiks. Les quatrième et cinquième chapitres reconstituent les mécanismes d'institutionnalisation du pouvoir communiste, de façon autoritaire, violente, mais aussi parfaitement bureaucratique avec l'élimination progressive des structures civiles et militaires rétives à cette (re)prise en main. Enfin, le dernier chapitre s'efforce de déterminer quels furent les fondamentaux de la dictature bolchevique, dans le développement, l'organisation et le rôle du parti, avec quelques pages consacrées à l'éphémère opposition de Trotski.

Un livre à connaître, à la fois parce qu'il a marqué une étape importante dans notre connaissance du mouvement communiste et parce qu'il reste un premier ouvrage nécessaire avant d'aborder des études plus ciblées.

Folio Histoire, Paris, 2017, 340 pages. 7,80 euros.

ISBN : 978-2-07-273462-5.

De la révolution à la dictature

Partager cet article

Repost0
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 06:00

1917 à Petrograd

La chute de la monarchie russe

François Antoniazzi

Ce volumineux ouvrage se lit parfois comme un roman. Il est pourtant bien un livre d'histoire, qui nous raconte par le menu, avec tous les détails, l'évolution de la situation en Russie impériale à l'hiver 1916-1917.

L'auteur commence son récit par l'assassinat de Raspoutine, dont il décrit l'influence réelle, présente les protagonistes, raconte le déroulement et évoque les conséquences. Il plante ensuite le décor, avec les difficultés du ravitaillement pour une grande partie de la population, les efforts de certains parlementaires et les grèves ouvrières dans les usines d'armement. Lorsque le tsar quitte sa capitale pour le Grand Quartier Général russe, l'agitation est déjà forte, et elle ne cesse de croître. François Antoniazzi passe alors alternativement des cercles gouvernementaux à la Douma, de la Cour aux usines en grève, du GQG aux unités. Le 27 février, le régiment Volynski se mutine dans la capitale, ce qui accélère le processus de décomposition, avec les tentatives (hésitantes) de répression et les arrestations aléatoires. Jusqu'au 2 mars, la plus grande confusion règne : les révolutionnaires tiennent la capitale et le tsar hésite sur la conduite à tenir. Finalement, en particulier sous la pression de ses principaux généraux qui le pressent de quitter le trône, il accepte d'abdiquer en faveur du grand-duc Michel. Ces journées cruciales sont détaillées sur presque 200 pages et la précision chronologique des évènements décrits est assez impressionnante. Après la renonciation du grand-duc Michel et l'arrestation de Nicolas II, un nouveau régime tente de s'installer, sous la forme d'un gouvernement provisoire bien instable. Il lui faudra alors choisir entre continuer la guerre (ce qui est fait) et demander la paix (ce qui sera l'un des principaux arguments de propagande des Bolcheviks).

Un livre particulièrement complet sur les trois mois qui ont totalement bouleversé la Russie et le monde russe.

Editions des Syrtes, Paris, 2017, 766 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-940523-61-0.

La chute des Romanov

Partager cet article

Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 06:00

Vincennes

Mille ans d'histoire de France

Thierry Sarmant

Conservateur en chef du patrimoine et historien spécialiste (entre autres) de l'Ancien Régime, Thierry Sarmant nous offre aujourd'hui une passionnante histoire du château de Vincennes et de son environnement.

A partir de trente dates clefs dans l'histoire du site, entre 1248 et 1958, l'auteur nous raconte une grande partie de l'histoire de France, de Saint-Louis à Charles de Gaulle. Les quelques restes du manoir capétien, le magnifique donjon qui domine l'est parisien, la chapelle royale à l'identique ou presque de la Sainte-Chapelle du cœur de Paris, les pavillons du roi et de la reine (moitié moins large mais à la façade identique), les fossés avec leurs fusillés, la résistance du général Daumesnil, la naissance des chasseurs et les casemates du XIXe s. quand le site était une importante caserne, les seuls bâtiments parisiens totalement détruits en 1944, l'hypothèse d'y installer la présidence de la République, la présence des services historiques (le site est partagé entre la ville, la Culture et les Armées) et les travaux d'entretien qui ne cesse de valoriser les bâtiments : tout incite à la promenade et invite à se plonger au cœur de l'histoire de France.

Aussi agréable dans le style que sur le fond, un livre d'histoire à plusieurs niveaux de lecture qui passionnera les amateurs.

Tallandier, Paris, 2018, 399 pages. 22,50 euros.

ISBN : 979-10-210-2157-0.

Le Versailles du Moyen-Âge

Partager cet article

Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 05:55

Les 45 batailles de Napoléon

Guerres & Histoire  -  hors-série n° 4

De très nombreux ouvrages ont été publiés depuis le XIXe siècle sur la stratégie napoléonienne et la bataille "idéale" de l'empereur. En synthèse en quelque sorte de cette imposante littérature, et avec un angle d'approche particulier, ce numéro hors-série exceptionnel présente ces combats chronologiquement, de la première campagne d'Italie en 1796-1797 à l'ultime campagne de Belgique en 1815. Chaque bataille bénéficie sur d'une double page avec une cartographie adaptée. Un encart précise les 2 ou 3 ouvrages à lire pour aller plus loin sur ces combats et un autre dresse le bilan de l'affrontement.

Un hors-série de grande qualité.

Epopée impériale

Partager cet article

Repost0
16 août 2018 4 16 /08 /août /2018 06:00

La grande grippe

1918, la pire épidémie du siècle

Freddy Vinet

La plus importante catastrophe humanitaire tue entre 1918 et 1919 entre 2 et 5% de la population mondiale. Entre 50 et 100 millions de morts, sur tous les continents…

Outre les personnages plus ou moins célèbres, toutes les familles sont touchées, dans des proportions souvent plus importantes que par les pertes causées par la guerre. L'épidémie va se répandre en plusieurs vagues successives, dont l'origine première est identifiée dans un village du Kansas près d'un camp de l'armée américaine, puis une seconde effectivement en Espagne et une troisième sans doute asiatique. L'exceptionnelle mortalité causée par cette épidémie est parfaitement démontrée et l'auteur s'efforce de déterminer si certaines populations ou groupes sociaux y ont été plus ou moins sensibles. Il traite ensuite des réponses à la pandémie, dans le monde militaire puisque les armées sont encore pour une grande part mobilisées, mais aussi dans les hôpitaux civils, totalement débordés. Il évoque enfin les conséquences sociaux-économiques, avec des effets importants dans la vie collective des villages comme des pays, avant de s'interroger sur le relatif silence qui entoure le sujet depuis. Une telle menace est-elle encore réaliste ? Faut-il craindre à plus ou moins brève échéance un nouveau scénario catastrophe ?

Un livre passionnant qui se termine sur une série d'annexes très utiles (tableaux, cartes et graphiques) et une belle bibliographie.

Vendémiaire, Paris, 2018, 261 pages, 22,- euros.
ISBN : 978-2-36358-301-7.

Plus de victimes que la Grande Guerre

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile