Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 00:01

Le porte-avions nouvelle génération (PANG)

(ou le projet absolument non garanti !)

Navires & Histoire  -  n° 124

Bel article à la Une pour ce numéro de Navires & Histoire avec près de 15 pages consacrées au (selon l'auteur de l'article, très théorique) futur porte-avions. Frédéric Stahl refait l'historique du "PA 2" durant ces dernières années et fait la comparaison avec les principaux programmes étrangers des années 2020-2030 : "Rendez-vous en 2025, mais il y a fort à parier que le PANG aura la même destinée funeste que le défunt PA2 et qu'il restera une Arlésienne". C'est clair... Parmi les autres articles, relevons les suites des études consacrées à la marine finlandaise pendant la Seconde guerre mondiale (très bien), aux Liberty Ships soviétiques (original) et à l'armement marseillais (un côté "listing", mais on appréciera la qualité et la diversité des illustrations).

Un numéro globalement d'un grand intérêt.

Un magazine du groupe Lela Presse. Pour s'abonner directement : ici.

PORTE-AVIONS
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2021 7 31 /01 /janvier /2021 00:01

Vingt intellectuels sous l'Occupation

Des résistants aux collabos

Laurent Wetzel

Huit résistants, huit collaborateurs, et quatre parcours plus ambivalents : voici vingt portraits d'intellectuels (même si on peut discuter le terme) et leurs parcours pendant la Seconde guerre mondiale.

Laurent Wetzel ne s'explique pas sur le choix de ces vingt personnalités (pourquoi elles et pas d'autres alors qu'il y en a tant qui pouvaient prétendre à être présentées dans chacune des catégories ?), et l'on peut par ailleurs regretter un certain goût pour les phrases-chocs  (le cardinal Baudrillart, "un émule de Cauchon" ?). Il ne s'agit pas à proprement parler de biographies racontant des tranches de vies, mais d'essayer de comprendre ces engagements très divers (ou non engagements). Laurent Wetzel a retenu dans les "résistants" Marc Bloch, Pierre Brossolette, René Cassin, Jean Prévost (alias capitaine Goderville), monseigneur Jules Saliège, Jacques Soustelle, Germaine Tillon et Simone Weil ; dans les "collabos" le cardinal Baudrillart, Jacques Benoist-Méchin, Robert Brasillach, Marcel Déat, Pierre Drieu la Rochelle, Jean-Paul Hütter, Claude Jamet et Georges Soulès (alias Raymond Abellio) ; et parmi les personnalités ambivalentes : Raymond Aron, Jean-Paul Sartre, Georges Pompidou et François Mitterrand. On le voit, la notion "d'intellectuel" est assez extensive. Ceci dit, le livre ne manque pas d'intérêt. Tout en retraçant rapidement la jeunesse et la formation de chacun, l'auteur s'intéresse avec de nombreuses citations (généralement des intéressés eux-mêmes) à leur parcours et à leur(s) évolution(s) dans les années qui précèdent la guerre et au début de l'occupation. Le cas de Sartre ("Comme tant d'intellectuels, il était désemparé lorsqu'il s'agissait de passer à l'action") promu grand résistant intellectuel à la Libération est à cet égard intéressant. De même pour l'espèce de fascination qu'Hitler exerça sur un homme aussi intelligent que Benoist-Méchin : "Un tel aveuglement étonne de la part d'un historien au regard si perçant". De même, le chapitre consacré à François Mitterrand est parfaitement éclairant sur le parcours de l'ancien président de la République sous l'Occupation.

Un livre sans prétention mais qui ne manque pas d'intérêt. Indiscutablement à connaître pour un certain nombre de personnalités.

Editions du Rocher, Monaco, 2020, 233 pages, 18,- euros.

ISBN : 978-2-268-10443-0.

Pour commander directement le livre : ici.

Large panel
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 00:01

Les guerres napoléoniennes

Une histoire globale

Alexander Mikaberidze

Magistrale synthèse et pistes nouvelles parfois osées mais réalistes. L'auteur privilégie en effet une approche et une analyse internationale : "En s'efforçant d'établir l'hégémonie française, Napoléon devient indirectement l'architecte de l'indépendance de l'Amérique du Sud, remodela le Moyen-Orient, affermit les ambitions impérialistes de la Grande-Bretagne et contribua à l'essor de la puissance américaine".

Après avoir précisé l'environnement politico-militaire né de la révolution française, Alexander Mikaberidze reprend chronologiquement l'histoire des campagnes du consulat et de l'empire (en particulier sous l'angle de l'opposition franco-britannique) et revient au fur et à mesure sur leurs conséquences internationales. L'Europe est bin sûr la première concernée (réorganisation complète de la carte des Etats germaniques, création du Grand-duché de Varsovie, royaume d'Italie notamment), mais on a oublié les conséquences pour les royaumes nordiques de Danemark et de Suède. Les campagnes du Portugal et d'Espagne résonnent très vite et très fort à travers l'Amérique hispanique et le Brésil, situations sur lesquelles l'auteur apporte beaucoup de détails ; tout comme l'accroissement de la présence française en Europe centrale et orientale renforce la position de Paris au sein de l'empire ottoman (sur fond de manoeuvres russes et anglaises). La modernisation de l'armée turque est conduite selon des normes françaises tandis que Constantinople se heurte aux premières manifestations libératrices dans les Balkans, ... sans compter les nombreuses conséquences de l'expédition d'Egypte. Plus loin encore, sait-on que l'empereur négocia avec le Shah d'Iran (Perse), en lutte contre la Russie qui pénètre plus avant dans le Caucase. Les relations avec la jeune république nord-américaine et la vente de la Louisiane font l'objet d'un long chapitre, prenant en compte la guerre anglo-américaine de 1812. Enfin, la chute de l'empire ne marque pas la fin de ces évolutions et les derniers chapitres sont consacrés aux conséquences de Waterloo et du congrès de Vienne, dans le remodelage des frontières européennes comme dans leurs effets sur les esprits. L'auteur dresse également une évaluation des pertes humaines induites dans les différents pays européens par les campagnes de Napoléon : "Les guerres napoléoniennes ont jeté leur ombre sur tout le XIXe siècle. Elles ont ébranlé les modes de vie traditionnels et la légitimité des institutions ... Les guerres napoléoniennes ont été avant tout un conflit européen, mais elles ont façonné les relations de l'Europe avec le reste du monde".

Une étude monumentale qui doit être connue de tous les amateurs de l'épopée impériale. Un grand livre.

Flammarion, Paris, 2020, 1183 pages, 39,- euros.
ISBN : 978-2-0815-2154-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Synthèse planétaire
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 00:01

Petites mémoires d'outre-guerre

Général Nicolas Le Nen

Voici un ouvrage original dans lequel l'auteur rencontre et fait parler quelques grands noms de l'histoire de la guerre et de la stratégie, rencontrés au hasard de sa promenade au sein des Invalides.

Nous commençons par croiser le comte de Guibert, qui revient sur les principes politiques qui sous-tendent son Essai général de tactique ; puis voici Jean-Jaurès qui parle de la formation militaire du citoyen et de la formation de la nation aux questions de défense ; Rommel et Guderian à propos de la guerre de mouvement ; Hannibal et la bataille de Cannes ("J'ai eu de la chance, à Cannes et à Trasimène, de me battre contre des généraux courageux mais terriblement conformistes et dramatiquement pétris de certitude"). Retour à des périodes plus récentes avec Clausewitz au sujet de son célèbre De la guerre bien sûr ; avec le général Beaufre à propos de la crise doctrinale des années 1930 et de la défaite de 1940 ; avec Napoléon Ier et son principe de manoeuvre sur les arrières de l'ennemi pour le couper de ses lignes de retraite ; avec De Gaulle bien sûr, insistant sur l'indispensable caractère du chef en temps de guerre. On croise avec surprise Jan Patocka, professeur de philosophie tchèque mort des suites d'un interrogatoire de la police politique en 1977, qui revient sur la notion de guerre dans le temps long de l'histoire et sa persistance aujourd'hui. Nous terminons avec Joukov, Foch, et le maréchal Mortier (cf. la caserne éponyme) qui évoque bien sûr la guerre irrégulière.

Un livre qui se lit avec aisance et plaisir. Une "piqure" de rappel sur de nombreuses notions essentielles en histoire militaire, et pour mieux comprendre les campagnes, anciennes comme récentes. Sur un ton léger, indirectement, une lecture bien utile sans doute, entre autres, à de nombreux officiers et sous-officiers.

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 165 pages. 15,90 euros.

ISBN : 978-2-268-10471-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Faire parler les morts
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 00:01

La France et l'indépendance de la Grèce

ou le romantisme dans les relations internationales

Antoine Roquette

Voici un livre attachant qui se situe au carrefour de l'histoire politique, de l'histoire diplomatique, de l'histoire culturelle, et de l'histoire militaire. L'histoire de l'indépendance grecque et du mouvement philhellène qui prend en ce début de XIXe s. une ampleur considérable en Europe, et notamment en France (on se souvient de l'écho du tableau "Les massacres de Chio").

Très pédagogique, l'ouvrage reprend l'histoire de l'empire ottoman au tout début du XIXe s. et de ses relations avec les populations des territoires grecs, puis sur les révolte et la guerre des années 1820 et suivantes. L'auteur s'intéresse ensuite aux échos de ce conflit en Europe où les gouvernements restent silencieux, sur une très prudente réserve, tandis que les opinions publiques naissantes s'engagent en faveur des Grecs. Pendant ce temps, les révoltés se divisent et la rébellion dégénère en guerre civile, et ce n'est qu'à partir de 1824, à l'initiative de la Russie, que les puissances européennes commencent à se mobiliser. La chute de Missolonghi en 1826 agit comme un électrochoc et toute une élite intellectuelle appelle au soutien actif des nationalistes grecs. Londres se décide alors à agir et manoeuvre pour se placer en situation de puissance majeure dans la région. Au plan militaire le Français Fabvier se distingue (notamment lors du siège d'Athènes), et il ne faut pas oublier que la première Constitution politique de la Grèce ressemble étrangement à la Chartre française et aux textes législatifs parisiens. Et pourtant, l'influence politique réelle de Paris reste faible. Les derniers chapitres traitent de l'ultime expédition de Chio, de l'expédition française de Morée, et enfin des choix constitutionnels de la Grèce renaissante, marqués par le choix du prince Othon de Bavière comme nouveau roi en 1832.

Un vrai livre d'histoire qui se lit presque comme un livre d'aventure. Comme quoi, le romantisme philhellène n'est pas mort. Vivement conseillé.

Editions du Félin, Paris, 2020, 167 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-86645-917-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Philhellénisme
Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 00:01

Moi, Eva Braun

Chloé Dubreuil

On ne connait que fort mal Eva Braun, qui croise la route d'Adolf Hitler en 1929 (le père d'Eva parle à l'époque du "clochard autrichien"...) et qui devient madame Hitler quelques heures avant de se suicider dans les ruines de la chancellerie du Reich en avril 1945. Ce livre, "reconstitution" de son journal intime, nous la présente au plus près du Führer, et donc au coeur du système national-socialiste.

Il ne s'agit donc pas stricto sensu d'un livre de recherche historique, mais comme le précise François Delpla dans sa préface, "Chloé Dubreuil, assimilant toute la documentation disponible et les plus consciencieux ouvrages d'histoire ou de fiction, se glisse dans le corps et l'esprit d'Eva Braun et lui prête des pensées invérifiables -l'essentiel de son journal et de sa correspondance ayant disparu- mais, le plus souvent, tout à fait vraisemblables". Elle écrit donc "je" pour Eva et "tu" pour Adolf. Au fil des pages (passons sur les relations sexuelles entre les deux partenaires), elle aborde leur vie quotidienne ("Je me disais que nous aurions des enfants plus tard") et nous croisons ainsi les grands dignitaires du parti et du régime (Goebbels, Bormann, Göring, Hess, Ribbentrop, Baldur von Schirach, etc.), mais aussi les artistes de l'époque (Greta Garbo, Breker, Leni Riefenstahl, etc.) et elle nous les présente dans un cadre presque familial, sous un jour qui n'est pas nécessairement celui des projecteurs et de la propagande. On a ainsi une vue qui semble assez réaliste par exemple des nombreux séjours au Berghof, le nid d'aigle des Alpes bavaroises, "avec ses trente pièces sur trois étages". Le lecteur assiste aussi à la présentation par Speer des maquettes de la future capitale du Reich millénaire (avec son arc de triomphe "plus imposant que celui de Paris"), et y apprend que les dessins animés de Walt Disney comptent "parmi les oeuvres préférées" d'Hitler. Et après le début de la guerre, alors que les armées les plus formidables de l'histoire s'affrontent : "Il était tout à fait clair dans ma tête que j'allais vivre dorénavant comme si chaque jour était le dernier". Avec cette phrase, qui marque la distinction entre l'Adolf privé et le Hitler public : "Pour le personnel du Berghof et de la chancellerie, tu étais un bon patron"...

Un livre étonnant, où la guerre est indirectement présente, lointaine. Où la réalité du régime nazi s'estompe derrière un quotidien privé souvent banal. Où, comme l'écrit François Delpla : "Pour rendre justice à ce travail littéraire, la critique devra surmonter un réflexe pavlovien, qui depuis 1945 incite à réprouver, en tout effort pour comprendre les nazis, une tentative d'humaniser le mal". Or, "si l'on osait cette hypothèse, la concentration du blâme sur ses actes criminels n'en serait que plus accusatrice"

Lemme Edit, Chamalières, 2020, 304 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-917575-93-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Frau Hitler
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2021 2 26 /01 /janvier /2021 00:01

Journal de Jean Le Fèvre

Chancelier des ducs d'Anjou et comtes de Provence

Michel Hébert et Jean-Michel Matz (Dir.)

A la fin du XIVe siècle, les comtes de Provence de la maison d'Anjou sont au coeur des grandes problématiques européennes, entre la France et le Pape en Avignon notamment. Rappelons que leur longue titulature comporte les royaumes de Naples et de Jérusalem.

Le chancelier des ducs Louis Ier et Louis II, Jean Le Fèvre, tient pendant l'exercice de ses fonctions un journal (parfois) quasi-quotidien dans lequel il relate tous les évènements auxquels il est partie prenante au nom de son prince. Si les affaires de Provence (en particulier les conflits qui naissent contre le souverain) sont au coeur de ces notes prises sur le vif, il évoque bien sûr fréquemment et parfois longuement les questions d'Anjou, les évènements napolitains, les manoeuvres successorales de la Cour de France et celles du pape Clément VII en Avignon. Outre l'édition du texte original (dont la lecture dans le français du temps demande une attention soutenue), le Journal est judicieusement présenté de façon thématique (l'homme, la chancellerie, les affaires pontificales, les affaires françaises, la diplomatie angevine, etc.) par les différents contributeurs. Le livre est complété par une belle chronologie, un index très complet des noms propres et une série de biographie de personnages majeurs.

Pour tous ceux qui, comme moi, se passionnent aussi pour l'histoire de leur province d'origine, ce livre sera indiscutablement du plus grand intérêt. Mais il est également essentiel pour saisir les grandes évolutions politiques et diplomatiques de ce XIVe siècle si riche en bouleversements, conflits, évolutions, en France et sur l'arc méditerranéen. Une référence.

Presses universitaires de Rennes, 2020, 610 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7892-0.

Pour commander directement le livre : ici.

Comté de Provence de la maison d'Anjou
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2021 1 25 /01 /janvier /2021 00:01

Les B-29 à l'assaut du Japon

Batailles Aériennes  -  n° 95

Sixième partie de l'imposante étude consacrée à l'engagement des bombardiers américains dans la lutte contre le Japon durant la Seconde guerre mondiale. Les 98 pages de ce premier numéro de 2021 traitent de la période d'avril-mai 1945. C'est dire la précision du texte et les détails sur l'emploi quotidien des appareils du XXIe Bomber Command pratiquement mission par mission et parfois pilote par pilote, du côté des assaillants américains comme du côté des défenseurs japonais. Outre la contribution imposée aux opérations de l'US Navy, le récit et le bilan des raids sur Yokohama par exemple sont impressionnants, au prix de pertes extrêmement lourdes. En terme d'emploi, la protection des B-29 par des P-51 Mustang -pour "l'ouverture de route"- est bien expliquée.

Un nouveau chapitre dans une véritable encyclopédie de la guerre aérienne du Pacifique.

Une étude de Bernard Baeza publiée par Lela Presse

Pour s'abonner à Batailles Aériennes : ici.

Guerre du Pacifique
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2021 7 24 /01 /janvier /2021 00:01

L'efficacité du maintien de la paix en Afrique

par l'ONU et l'Union Africaine

Gabriel Amvane

La persistance des conflits, à la fois longs et nombreux, sur le continent africain conduit à se poser la question de l'efficacité réelle des missions internationales de maintien de la paix. Ce gros volume a pour ambition de faire un point complet de la situation.

L'auteur divise son livre en deux grandes parties, constituées chacune de deux sous-parties principales. Le premier ensemble s'intéresse à "L'efficacité des institutions de maintien de la paix de l'ONU et de l'Union Africaine", une analyse plus institutionnelle et juridique qui s'efforce en particulier d'évaluer la qualité de la coopération régionale entre les deux institutions. La question du renforcement des capacités militaires des armées africaines est longuement étudiée -aides américaines, européennes notamment- (mais il n'est nulle part question de la prévarication et des détournements de l'aide internationale par les principaux dirigeants...). L'auteur ne cache pas les carences, notamment de l'Union Africaines. La seconde grande partie est plus "pratique" et s'intéresse directement aux opérations de maintien de la paix conduites sur le continent africain, avec toute la problématique de la consolidation de la paix (notion de "paix robuste"). Cela passe nécessairement par une étude sérieuse (et très intéressante) sur le financement de ces OMP/OAP, avec en particulier les exemples de l'AMISOM en Somalie et de la MINUAD au Darfour. La mise en cause sur le terrain de "fauteurs de troubles" (sic) semble toutefois un peu rapide.

Un livre plus "technique" que "politique", mais qui repose sur de très solides références internationales (pratiquement 60 pages de bibliographie et références) et traite à fond tous les aspects évoqués. A ces titres, le volume semble absolument indispensable aux étudiants et chercheurs sur la paix et la sécurité en Afrique, aussi bien qu'à tous ceux qui veulent s'intéresser à ces problématiques.

Editions L'Harmattan, Paris, 2020, 487 pages, 42,- euros.

ISBN : 978-343-20766-7.

Pour commander directement le livre : ici.

Maintien (relatif) de la paix
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2021 6 23 /01 /janvier /2021 00:01

Le guide du Paris occupé

Jean-Baptiste Ordas

Sacré guide touristique ! Déclarée ville ouverte le 12 juin 1940, la capitale française est occupée par une importante garnison allemande jusqu'en août 1944. La présence de l'occupant est donc significative et le volume se propose de nous conduire à travers les rues de lieu en lieu.

Du 2 rue Saint-Florentin dans le 1er arrondissement, où s'installe jusqu'en 1942 le commandant des forces d'occupation en France, à la caserne des Tourelles, 131-141 boulevard Mortier dans le 20e arrondissement, qui héberge trois bataillons du 104e régiment d'infanterie mais aussi un centre d'internement administratif et une annexe de la prison de Fresnes, c'est un curieux Paris qui nous est dévoilé. Au fil des rues, voici des endroits dont le nom est bien connu, comme l'hôtel Meurice où s'installent les services de l'état-major du Gross Paris et où se déroule l'arrestation de von Choltitz en août 1944 ; l'ambassade d'Allemagne, au 78 rue de Lille dans le 7e, où réside Otto Abetz ; le siège de Radio Paris, au 116bis avenue des Champs Elysées, outil essentiel de propagande de Vichy et de l'occupant ; le sinistre 93 rue Lauriston dans le 16e arrondissement, siège de la Gestapo française de Lafont et Bonny, etc. Mais on trouve aussi dans le volume les adresses des journaux de la collaboration parisienne, des domiciles de nombreuses personnalités de l'époque, des lieux de stationnement, d'alimentation, de loisir, foyers et maisons closes des soldats allemands, le siège de tous les grands commandements pour l'Ouest, sans oublier les monuments et lieux parisiens les plus emblématiques comme les Invalides pour le retour des cendres de l'Aiglon, le lycée Montaigne, réquisitionné pour loger du personnel de la Luftwaffe ou la piscine Lutetia réservée aux soldats allemands. L'ensemble est illustré par plusieurs centaines de photos originales et de reproductions de documents d'époque.

Une approche originale de l'occupation et une autre perception de la capitale pendant l'occupation. Un tour de Paris qui ne manque pas d'intérêt.

Memorabilia, Paris, 2020, 256 pages. 29,90 euros.

ISBN : 9782377830435

Pour commander directement le livre : ici.

Occupation
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile