Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 06:00
Empire britannique

Deux fascicules à prix modique pour une bonne synthèse.

Les Canadiens dans la Grande Guerre

Eric Labaye

Le premier permet en quelques pages de retrouver l'essentiel de la contribution militaire canadienne aux combats sur le front occidental. Après avoir rapidement présenté le pays (en cours de construction) et son armée (à construire) jusqu'à la mise sur pied du Canadian Corps au printemps 1916, Eric Labaye revient sur les engagements emblématiques, de Saint-Eloi à l'offensive des Cent jours en passant par la Somme, Vimy, Lens, Passchendaele et Amiens. Plusieurs encarts précisent tel ou tel point et ponctuent les pages, tandis que les principaux monuments commémoratifs et lieux de mémoire sont listés en fin de volume. 

Editions Sutton, Tours, 2018, 33 pages. 5,90 euros.

EAN : 978-2-8138-1141-7.

 

La bataille de la Somme

Eric Labaye

Le second volume présente la bataille de la Somme de 1916, en particulier en secteur britannique. En quelques pages, vous disposez d'une présentation générale de la situation au début de l'année, d'un point de situation sur le corps expéditionnaire britannique, d'un exposé sur les grandes phases de cette bataille de cinq mois, d'un bilan des pertes et d'une liste des nécropoles, mémoriaux et musées à visiter. Des encarts particuliers sur les chars, l'aviation, etc. complètent ce petit volume pédagogique et bien construit, à prix modique.

Editions Sutton, Tours, 2018, 33 pages. 5,90 euros.

EAN : 978-2-8138-1143-1.

Empire britannique

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2018 6 15 /12 /décembre /2018 06:00

Mon oncle de l'ombre

Enquête sur un maquisard breton

Stéphanie Trouillard

Jeune et brillante journaliste bien connue en particulier pour ses chroniques pendant quatre ans sur la Grande Guerre sur France 24, Stéphanie Trouillard nous propose en quelque sorte le résultat d'une recherche sur la brève vie et le rôle dans la clandestinité de l'un des membres de sa famille, mort à 23 ans sous les balles allemandes en juillet 1944.

A partir d'une photo de son grand-oncle André Gondet, dont personne n'ose parler parmi les anciens de la famille, elle nous raconte donc cette quête. Après bien des difficultés, elle finit par retrouver un témoin qui lui raconte la journée fatidique de juillet 1944, et à partir de là ses efforts vont progressivement porter leurs fruits. Des pièces d'archives, d'autres témoignages croisés, des parallèles avec d'autres résistants ou Français Libres, des travaux académiques, etc., permettent de reconstituer le parcours d'André Gondet jusqu'à lui redonner chair et (presque) vie. Au fil des pages, Stéphanie Trouillard brosse également un tableau assez complet de ce que fut sous certains aspects l'occupation et la résistance bretonne. Ce mélange équilibré entre un parcours individuel et des épisodes collectifs est agréable et donne au livre davantage encore de profondeur.

On apprécie l'ensemble à trois niveau : la recherche elle-même (obstination et méthode), la restitution d'une vie brève et unique, et la remise en contexte dans le cadre de l'époque. Un livre qui se lit avec aisance et qui mérite d'être connu.

Skol Vreizh, Morlaix, 2018, 279 pages, 16,- euros.

ISBN : 978-2-36758-089-0.

Résistance

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2018 5 14 /12 /décembre /2018 06:00

Les batailles de 1916

Mission de centenaire de la Première Guerre mondiale

Ce volume est constitué par une partie des interventions proposées lors du colloque international tenu en Sorbonne en juin 2016. Une partie seulement en effet puisque au lieu et place de l'habituelle publication des communications prononcées, le volume reprend les résumés (parfois approximatifs comme dans mon cas) de chaque panel présentés en ouverture des discussions et propose en plus quelques textes d'universitaires bien connus.

Le livre est donc divisé en trois grandes parties : "Construire la bataille", "Expérimenter la bataille", "Alimenter la bataille" qui constituent en quelque sorte le résumé du colloque, dont le programme complet est donné en fin de volume et dont les communications seraient disponibles sur le site de la mission du centenaire (peu facilement accessibles).

Objectivement, un intérêt limité pour quiconque connait déjà la Grande Guerre.

Sorbonne université presses, Paris, 2018, 248 pages, 25,- euros.

ISBN : 979-10-231-0625-1.

1916

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2018 4 13 /12 /décembre /2018 06:00

Boulevard des étrangers

Hugo Ringer

Un petit livre précieux car il présente un très rare témoignage : celui d'un Allemand vivant en France en 1914 et interné comme "indésirable" à la suite de la déclaration de guerre.

Heureuse initiative d'une petite maison d'édition régionale (une nouvelle fois) que cette édition. "Mes lignes seront exclusivement consacrées, comme d'habitude, à nos petites souffrances et à nos petites joies quotidiennes dans notre camp. Et, au regard de notre vie monotone ici, il n'y a, au fond, pas grand chose à raconter", écrit Hugo Ringer le 30 juin 1915. Au-delà de cet apparent paradoxe, il nous en apprend beaucoup sur tous les moyens utilisés pour essayer d'améliorer l'ordinaire et d'éviter l'ennui, et si possible l'attente (le sport, les jeux de cartes, la cuisine, les petits arrangements pour améliorer l'ordinaire, etc.). On trouve bien sûr ponctuellement des critiques acerbes des gardiens français et des territoriaux, et l'on se doute que dans l'atmosphère d'hystérie "anti-Boches" qui règne alors à l'Arrière les comportements ne sont pas toujours d'une grande courtoisie… Délicat euphémisme… On y trouve aussi, bien sûr, une sévère critique de la guerre, celle en cours mais aussi la guerre dans son principe même puisque Hugo Ringer a visiblement une sensibilité plutôt socialiste et pacifiste. Mais il y a aussi la conscience que, peut-être, sa situation de prisonnier le met à l'abri : "Lorsqu'on réfléchit bien, nous ne sommes pas encore parmi ceux qui sont les plus maltraités. Que doivent avoir supporté les millions d'hommes au front pendant ce long hiver ? Et que vont-ils devoir supporter maintenant qu'avec le début de la belle saison, les actions militaires vont reprendre : des fatigues sans fin, la mort ou bien encore des membres déchiquetés ! Malgré tout, nous nous trouvons, certes en sécurité mais eux, ils vivent !". Les idées se bousculent, parfois contradictoires à quelques pages voire quelques lignes de distance. Et cela pose aussi, indirectement, toute la question de la validité, de la crédibilité du témoignage : si je retiens telle phrase, je donne un sens au volume qui n'est pas en réalité celui de l'ensemble du texte. D'où l'impérieuse nécessité de croiser et de critiquer les (indispensables) témoignages.

En résumé, un excellent livre, que tous les amateurs de la Grande Guerre, et au-delà ceux qui réfléchissent à la complexité de la nature humaine liront avec plaisir et intérêt.

Les Archives dormantes, Saint-Brieuc, 233 pages. 14,90 euros.

ISBN : 979-10-95897-06-4.

Rare témoignage

Partager cet article

Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 06:00

Alain Decaux raconte

Combien de Français ont été amenés à s'intéresser à des sujets historiques par le biais, ou grâce à, l'émission culte présentée pendant dix-huit ans par Alain Decaux ? Ces récits extrêmement variés ont séduits des millions de téléspectateurs et une sélection d'une quinzaine d'entre eux sont ici proposés.

Le choix des thèmes retenus semble s'être porté essentiellement sur les XIXe et XXe s. A partir d'un évènement particulier ou d'une tranche de vie exceptionnelle, Alain Decaux fait non seulement un récit enlevé du cas retenu mais, en le replaçant dans son contexte et en prenant en cause les causes et les conséquences, il dresse aussi le tableau d'une époque dans son ensemble. De la conquête espagnole de l'empire aztèque à l'espionnage soviétique avec Philby, de la campagne napoléonienne d'Espagne avec le "Dos de Mayo" au suicide sur ordre de Rommel, les textes choisis nous transportent dans le temps et dans l'espace. Pas de leçon d'histoire académique ici, mais une (très) belle histoire populaire et grand public.

Un livre agréable à offrir en cette période de fête qui commence.

Perrin, Paris, 2018, 395 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-262-07700-6.

Grand classique !

Partager cet article

Repost0
11 décembre 2018 2 11 /12 /décembre /2018 06:00

Le royaume de Naples à l'heure française

Revisiter l'histoire du Decennio francese, 1806-1815

Pierre-Marie Delpu, Igor Moullier et Mélanie Traversier (Dir.)

En presque dix ans, deux Français, Joseph Bonaparte puis Murat -marié à la sœur de Napoléon Ier-, se succèdent sur le trône de Naples, "simples" représentants de l'empereur à la tête d'une forme d'occupation française, mais aussi souverains soucieux de moderniser leur nouveau pays et de s'attacher la fidélité de leur peuple.

Ces actes d'un colloque regroupent presque une trentaine de contributions d'historiens français et italiens, organisées en cinq grandes parties : "Les royaume de Naples, l'Empire et les guerres", "Ordre social et réforme de l'Etat", Circulation et diffusion des savoirs", "Pratiques culturelles et artistiques" et "Circulations politiques et constructions mémorielles". On voit, par l'ampleur du champ couvert, qu'il s'agit d'une véritable approche totale de la présence française en Italie du Sud durant cette période. Parmi les nombreux textes présentés, nous retiendrons en particulier la première partie dans son ensemble, consacrée aux questions militaires, des prisonniers napolitains en France à la constitution d'une armée nationale et à la place de Naples dans le grand empire napoléonien. Dans les partie suivantes, des sujets aussi originaux qu'intéressants sont abordés, à propos de l'organisation administrative, de l'influence de la législation française, de la place de la police, des questions économiques et financières, de l'éducation, de l'édition et de la culture, etc. On retiendra également les deux dernières contributions, qui évoquent les turbulences du XIXe s : "Partir défendre la constitution à Naples (1820-1821), les volontaires français face au souvenir du decennio francese" et "Les Napolitains face aux souvenirs d'Empire (1815-1860), reconstructions mémorielles et mobilisation politique".

Un véritable volume de référence, d'une extrême richesse, qui a toute sa place dans une bibliothèque impériale bien tenue. Vivement conseillé.

Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d'Ascq, 2018, 481 p., 29,- euros.

ISBN : 978-2-7574-2357-8.

Quand Naples était française

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 06:00

Abécédaire du costume militaire

Eric Labaye

Excellent petite brochure à prix modique qui précise, par le texte et par l'image, la signification de mots particuliers dans le vocabulaire militaire, de A comme "Aiguillettes" (portées par les officiers d'état-major et aujourd'hui les aides de camp), à V comme "Veste" (à l'origine portée en tenue de quartier par les cavaliers et les artilleurs à cheval). Lorsque le "Boléro" n'est pas de Ravel, il s'agit de la "veste courte portée par les troupes de l'armée d'Afrique", tandis que la "Contre-épaulette" est une "épaulette dépourvue de frange pour indiquer un grade précis". Connaissez-vous la "Czapska", coiffure qui équipait les lanciers, abandonnée par la France en 1871, la "Pelisse", vêtement chaud garni de tresses horizontales sur l'avant et "porté sur l'épaule par la cavalerie légère", ou le "Ras-le-cul", "veste en drap très courte essentiellement portée en tenue de travail ou d'exercice" dans l'infanterie ?

On apprécie particulièrement l'importante iconographie de ce petit volume qui permettra aux non-spécialistes en uniformologie de retrouver le sens de certains mots très spécifiques et d'employer en tous temps le terme exact. Plus largement, un utile outil de référence et de travail.

Editions Sutton, Tours, 2018, 33 pages. 5,90 euros.

EAN : 978-2-8138-1121-9.

Définitions utiles

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2018 7 09 /12 /décembre /2018 06:00

1917-1919

Brest, ville américaine ?

Sébastien Carney (Dir.)

Ce livre rassemble les communications prononcées lors d'une journée d'études tenue à Brest en juin 2017 et coorganisée entre l'université de Bretagne occidentale et la Société locale de la Légion d'honneur.

La dizaine de textes brosse un tableau équilibré de la présence américaine dans le grand port militaire, dans ses avantages et ses inconvénients, ses progrès et ses limites. Organisé en trois grande parties, le livre s'intéresse successivement aux "Débarquements" (retenons en particulier la communication de Yann Lagadec sur "Des Américains dans la ville : Brest vue par les Doughboys"), au "Front domestique" (avec "L'apport sanitaire des Américains à Brest" par Jean-Marie Kowalski et "Les Américains à Brest. Réactions ouvrières" par Alain Le Moigne) et "Sorties de guerre" (en particulier "The Pontanezen Duckboard, le journal du camp américain de Pontanézen"). 

Un excellent volume, belle réalisation d'histoire locale qui s'intègre parfaitement dans l'ensemble des travaux sur le centenaire et la contribution américaine au conflit en Europe.

Centre de recherche bretonne et celtique/UBO, Brest, 2018, 208 p., 18,- euros.

ISBN : 979-10-92331-38-7.

Histoire locale

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2018 6 08 /12 /décembre /2018 06:00

Les batailles des Monts de Champagne

1914-1918

Patrick Facon

C'est avec émotion que j'ai vu le nom de Patrick Facon, excellent historien et parfait camarade trop tôt disparu, sur la couverture du livre. Grâce à Paul Villatoux, cet ouvrage posthume "boucle la boucle" : le grand spécialiste de l'histoire de l'armée de l'Air renoue avec ses premiers travaux d'étudiant (sur les Poilus sur le front italien) et de doctorant (sur le front de Salonique).

La bataille des Monts de Champagne fait dans notre esprit directement référence aux combats de 1918, et l'un des grands intérêts de cette étude est de replacer le secteur dans l'ensemble des combats de la Grande Guerre. S'appuyant sur de nombreux témoignages, il nous fait revivre avec autant de réalisme et de force que de véracité les opérations conduites pour le dégagement de Reims, sur le Cornillet, le mont Blond, le Téton ou le mont Sans-Nom. Le détail des descriptions plaira aux amateurs de tactique et l'élévation de l'esprit de synthèse séduira ceux qui privilégient les approches stratégiques. Quelques tableaux présentent au fil du temps la composition organique des grandes unités, et l'on ne peut exprimer qu'un regret : l'absence de cartes.

Un très bon livre, auquel s'attache de surcroit une plus-value sentimentale. A connaître et à conserver en bonne place dans sa bibliothèque.  

Mémorabilia et Ysec éditions, 2018, 239 pages, 29,- euros.

ISBN : 978-2-49068-801-2.

Champagne

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2018 5 07 /12 /décembre /2018 06:00

La souffrance et la gloire

Le culte du martyre de la Révolution à Verdun

Michel Biard et Claire Maingon

Les deux auteurs proposent une sorte d'étude croisée des guerres révolutionnaires et de la Grande Guerre, au regard du rôle et de la place du citoyen en armes, de la création et du culte du héros, des hésitations (contradictions) institutionnelles à rendre compte des pertes et de la nécessité de soutenir les familles en difficulté.

L'exercice de comparaison est parfois (me semble-t-il) un peu délicat, pour ne pas dire "capillo-tracté", d'autant que l'on termine sur l'évocation de films ayant traits à la guerre américaine du Vietnam et de photos de Palestiniens à Gaza… L'homme de Cro-Magnon ayant été grièvement blessé dès son premier affrontement avec une tribu voisine, on aurait aussi bien pu remonter à l'origine des temps, de l'histoire des hommes… et de la guerre. C'est vrai, c'est sale et c'est douloureux.

Au-delà de ce simple constat, le livre est très intéressant en ce qu'il propose une analyse (et des pistes de réflexions ultérieures) sur la représentation de la douleur, de la blessure et de la mort, alors que dans le même temps l'Etat a besoin pour soutenir la lutte de glorifier l'action et les sacrifices du soldat. Comment, dès lors, les autorités peuvent-elles valoriser les souffrances engendrées par les combats ? Comment faire en sorte que la multiplication des pertes ne contribue pas à briser la moral, la volonté de résistance ? Même après la guerre, avec ce paradoxe du défilé de la victoire en 1919 ouvert par une imposante délégation de mille mutilés. La place des médecins pour reconstruire les corps est étudiée, et le livre pose aussi la question de la reconnaissance des blessés après le conflit et des éventuels droits particuliers qu'ils peuvent réclamer, ou que l'on peut leur accorder.

Un volume qui, pour le cœur de son sujet et du texte courant, mérite amplement d'être lu et médité. 

Editions Vendémiaire, Paris, 2018, 211 pages, 21,- euros

ISBN : 978-2-36358-311-6.

De Valmy à Verdun

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile