Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2021 3 10 /02 /février /2021 00:01

Atlas de la Révolution française

Pierre-Yves Beaurepraire et Silvia Marzagalli

Les bouleversements de la fin du XVIIIe s. et du début du XIXe s. ont été d'une telle importance dans le monde, comme le montre fort bien la carte d'ouverture -planisphère- en double page, que l'emblématique révolution française méritait bien ce bel album.

Le livre est divisé en quatre grandes parties chronologiques : "Un vent de liberté", "Entrer en révolution", "La radicalisation révolutionnaire" et "La France de Bonaparte, une consolidation de la révolution ?". La première cherche à présenter les causes profondes de la révolution, du siècle des lumières à la guerre d'indépendance américaine, de la crise financière aux "émeutes de subsistance". La seconde s'intéresse aux années 1789-1791, de la convocation des Etats généraux et de la Grande Peur à l'échec de la monarchie constitutionnelle et aux départs pour l'émigration. La troisième nous entraîne des champs de bataille intérieurs (Vendée, Lyonnais, Provence) et étrangers (Belgique, Savoie, Nice) aux républiques-soeurs (notamment en Italie) en passant par la politique intérieure, la déchristianisation et la vente des biens nationaux. La quatrième enfin va du coup d'Etat de Brumaire à l'échec de la reprise en main des colonies des Antilles en passant par les nouvelles élites, la surveillance de l'opinion publique, l'expédition d'Egypte et la reconfiguration de l'espace germanique. En conclusion, les auteurs soulignent deux legs particuliers de la Révolution : l'effondrement de l'empire colonial espagnol aux Amériques et les mémoires de la contre-révolution comme de la révolution dans l'ouest de la France. Parmi les thèmes originaux cartographiés, relevons le nombre de loges maçonniques dans la seconde moitié du XVIIIe s., la proportion de prêtres assermentés par département, la proportion entre le nombre de sociétés politiques girondines et montagnardes en 1793 à travers la France, les évolutions du commerce maritime transatlantique avec les jeunes Etats-Unis ou l'origine des sénateurs du Consulat.

Plus d'une centaine de cartes, d'infographies et graphiques : l'ensemble est à la fois d'une grande clarté et d'une vraie richesse. Indispensable pour quiconque s'intéresse à cette période charnière de notre histoire.

Autrement, Paris, 2021, 95 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-7467-5705-9.

Pour commander directement le livre : ici.

L'histoire en cartes
Partager cet article
Repost0
9 février 2021 2 09 /02 /février /2021 00:01

1914 - 1918

La Grande Guerre des Charentais

Stéphane Calvet

Bel ouvrage d'histoire locale qui nous montre que la période des commémorations du centenaire n'a épuisé ni la recherche, ni l'activité éditoriale.

Département bien éloigné des zones de combats, la Charente n'en a pas moins été profondément marquée par la Grande Guerre. Après avoir rappelé ce qu'était le département avant le conflit, au plan politique, économique et social, puis précisé ce que fut la mobilisation d'août 1914 et ses effets, Stéphane Calvet procède par huit chapitres thématiques. Il s'intéresse successivement à la présence des réfugiés et des blessés, puis à la mobilisation industrielle et aux évolutions (parfois spectaculaires) des entreprises du département, et ensuite à la question de la production agricole (y compris le rôle des femmes). Il poursuit par les questions liées à la propagande (notamment la presse régionale) et les mouvements d'opinion, clairement évolutifs au fil des années. Avant deux chapitres assez classiques et qui confortent ce que l'on a pu constater dans d'autres régions (les morts, la grippe espagnole, les deuils familiaux, la mémoire), Stéphane Calvet traite d'un dossier peu étudié : A qui profite la guerre ?...  Il étudie en particulier l'évolution des prix des denrées et les tensions que cela attise dans la société : "La rumeur dit qu'à Marthon, dans le canton de Montbron, certains propriétaires n'ont jamais eu de leur vie autant de billets de banque dans leurs tiroirs"

On apprécie au fil des pages la présence de nombreuses photos, cartes, tableaux et graphiques adaptés. Une solide étude d'histoire locale qui complète heureusement le déjà large panorama des recherches du même ordre dans d'autres régions.

Memoring éditions, Bordeaux, 2020, 305 pages, 25,- euros.

ISBN : 979-10-93661-22-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Charente
Partager cet article
Repost0
8 février 2021 1 08 /02 /février /2021 00:01

Les douze morts de Napoléon

David Chanteranne

Approche pour le moins originale de la vie de l'empereur, puisque David Chanteranne (rédacteur en chef du magazine Napoléon Ier - Revue du Souvenir napoléonien et auteur de plusieurs ouvrages remarqués Napoléon Ier, ici par exemple) retrace les quelques vingt années du parcours de météorite du général Bonaparte devenu Napoléon Ier à partir des moments où il a manqué perdre la vie.

L'aventure exceptionnelle aurait donc pu s'interrompre beaucoup plus tôt, comme une dizaine de chapitres nous le montre. David Chanteranne commence par raconter dans le détail les conditions (et au terme de quels débats intérieurs) dans lesquelles l'empereur qui vient de signer sa deuxième abdication quitte l'île d'Aix, passe par Plymouth puis, malgré ses protestations, est transféré à Sainte-Hélène. Retour en arrière. Tout en contextualisant à chaque fois les circonstances particulières qui entourent les évènements, l'auteur revient donc sur les blessures reçues pendant le siège de Toulon ; sur le risque de peste à Jaffa, pendant la campagne d'Egypte ; les boulets passés trop près ou les coups de feu ennemis sur les champs de bataille, la machine infernale et le couteau du candidat au meurtre, dans le Kremlin en flammes lors de l'incendie de Moscou, voire même une tentative de suicide en 1814 lors de la première abdication. David Chanteranne termine son livre en racontant les derniers jours et les dernières heures de l'empereur déchu à Sainte-Hélène et en rappelant les circonstances particulières dans lesquelles il fut "extrait" du champ de bataille de Waterloo par ses Grognards.

Constatant en conclusion que "ce qui le distingua avant tout de ses contemporains, c'est qu'à de multiples reprises il défia la mort", l'auteur rappelle qu'au-delà des quarante victoires, "ce qui vivra éternellement, c'est le Code Civil, ce sont les procès-verbaux du Conseil d'Etat". Finalement, "Napoléon ne meurt jamais".

Editions Passés/Composés, Paris, 2021, 253 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3655-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Chance ?
Partager cet article
Repost0
7 février 2021 7 07 /02 /février /2021 00:01

La saga des Bonaparte

Pierre Branda

Voici la réédition en format poche d'un livre que nous avions chroniqué lors de sa sortie en 2018 (ici).

Facile et agréable à lire, il nous raconte l'histoire de quelques représentants parfois hauts en couleurs de la famille Bonaparte, de Charles, père de l'empereur et fondateur de la dynastie, au prince Louis-Napoléon gaulliste pendant la Seconde guerre mondiale, en passant par les frères de l'empereur et leur descendance,  en passant par Napoléon IV et le célèbre "Plon-Plon".

Un livre solide, à petit prix, qui vous fera passer de bons moments, certaines tranches de vies tenant du roman d'aventures.

'Tempus', Perrin, 2021, 627 pages, 11,- euros.

ISBN : 978-2-262-09480-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Quelle famille !
Partager cet article
Repost0
6 février 2021 6 06 /02 /février /2021 00:01

Le putsch d'Alger

Pour l'honneur et la fidélité

RHE  -  n° 6

Un numéro non seulement de date anniversaire, mais aussi d'actualité en ces temps de rapport Stora. Rappelant l'affirmation de Péguy selon lequel "les patries sont toujours défendues par les gueux et livrées par les riches", ce numéro de la RHE comporte un solide dossier d'une quarantaine de pages consacré au putsch d'Alger de 1961, dans lequel je signe un article sur la situation militaire sur le terrain et un second sur la place du contingent dans la guerre et face au putsch. Il est bien clair que dans un Etat au fonctionnement normalement démocratique l'armée régulière ne doit pas se dresser contre l'autorité légale, mais le rôle de l'historien n'est ni de pontifier, ni d'excommunier, il est de chercher à comprendre, de remettre en contexte et d'expliquer. Soulignons la présence de plusieurs autres articles très intéressants abordant des sujets bien différents, notamment un portrait de Gabriele D'Annunzio, un texte sur la Commune de Paris, soulèvement populaire mais aussi patriotique, un sur la guerre du Golfe (approche technologique et médiatique) et l'analyse de la bataille de Craonne en mars 1814, l'une des dernières (difficiles) victoires de l'empereur.

Un numéro dense, bien mis en page, agréable à lire.

Pour s'abonner directement à la RHE : ici.

Avril 1961
Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 00:01

Saint-Cyr dans la tourmente

Général Bertrand Paris

Qui étaient et que sont devenus les élèves-officiers des années de guerre, entre 1939 et 1945 ? Quelle a été leur formation et comment ont-ils été engagés au combat ? Comment ont-ils évolué pendant ces années difficiles ? C'est à ces questions, parmi d'autres, que le général Paris (auquel on doit notamment le mémorial des saint-cyriens morts pour la France depuis la création de l'école) s'efforce de répondre dans ce petit livre en s'appuyant en particulier sur de nombreux témoignages.

Après un rapide survol historique du devenir des promotions à l'occasion des principaux conflits antérieurs (1870-1871, 1914-1918), l'auteur nous parle du concours de 1940, ... les 15 et 16 mai ! Et ils seront 175 (sur 4.000 candidats) à rejoindre Aix-en-Provence en décembre. Bertrand Paris retrace le parcours de la promotion 1940-1942, promotion maréchal Pétain ("Nous nous étions ralliés à ce parrainage car le Maréchal était encore essentiellement pour nous le vainqueur des Allemands à Verdun"), avec cette affirmation ultérieure du général De Gaulle (que certains ont oublié de méditer il y a peu) : "Le général de Gaulle nous a fait savoir qu'un nom de promotion de Saint-Cyr est un moment de l'histoire de France. On le garde quoi qu'il arrive et on l'assume". L'auteur s'intéresse ensuite, suivant une architecture similaire, aux différentes écoles et autres centres de formation : l'école des Cadets de la France Libre, les chantiers de jeunesse, Cherchell, mais aussi le "saint-cyr d'Indochine", l'EMIA de Tong. Le livre se termine sur la situation très particulière en métropole en 1944, entre école et maquis, et la sélection des candidats par une commission d'enquête ayant pour objectif de "proposer au ministre, compte tenu de leurs titres dans la résistance, ceux qui paraissent dignes d'entrer dans une école militaire en vue de leur admission dans le cadre des officiers d'active". Et c'est enfin le choix du site de Coëtquidan en 1945.

Bertrand Paris multiplie les exemples précis, les cas concrets, les références à des situations particulières (dont cette époque fut si riche) : le livre n'est donc jamais ennuyeux tout en restant une solide présentation humaine de ce que fut la formation des élèves-officiers français durant la Seconde guerre mondiale. Recommandé.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2020, 176 pages. 22,90 euros.

ISBN : 978-2-36445-169-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Parcours individuels et collectifs
Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 00:05

La Chouette, Athena et Clio

Benoît Beucher, Antoine Champeaux, Christophe Gué

A l'occasion de mon départ en retraite, mes amis et camarades, civils et militaires, d'active, de réserve ou en retraite, ont réalisé un volume de "mélanges" en édition limitée hors commerce, préfacé par le général CEMA.

Une trentaine d'historiens et d'historiennes (formidable réunion de compétences et de connaissances), que je remercie une nouvelle fois très sincèrement, contribuent à ce volume, qui comporte en ouverture quatre textes en témoignage (par les professeurs Julie d'Andurain et François Cochet et par le LCL Christophe Gué et le chef d'escadron Monange), puis douze contributions sur le thème générique de la Grande Guerre, suivies sept articles sur de grandes figures militaires et enfin cinq textes sur des thèmes variés d'histoire militaire. Des bataillons de tirailleurs indigènes des troupes coloniales aux chars de l'armée d'Orient, des combats de Vrigne-Meuse aux cartes postales de la Grande Guerre, des trains blindés au drapeau des volontaires américains de 1914, des maréchaux Joffre, Conrad, Foch, de Lattre, au général Bigeard, de la première guerre d'indépendance italienne en 1848 au GCMA d'Indochine, de l'artillerie de la Seconde guerre mondiale au djihad en Afrique de l'Ouest, les sujets abordés sont extrêmement nombreux et couvrent un large panel de l'histoire militaire (essentiellement française).

Tous les destinataires prévus étant désormais servis, il me reste quelques exemplaires. Si vous souhaitez en acquérir un, contact direct via : guerres-et-conflits[at]orange.fr

 

MELANGES...
Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 00:01

GIGN - RAID

Deux patrons face aux nouvelles menaces

Thierry Orosco et Jean-Michel Fauvergue

Petite entorse à notre ligne éditoriale (quoi que...) avec ce livre consacré à deux organismes d'élite spécialisés dans la sécurité intérieure, et donc souvent aussi dans la lutte contre le terrorisme.

Trop souvent opposés par les journalistes, ce livre donne parallèlement la parole à deux anciens patrons, le général Orosco pour le GIGN et Jean-Michel Fauvergue pour le RAID, qui, sur un ton franc et direct, confrontent leurs idées, leurs expériences, leurs histoires, dans une forme de dialogue mené par Franck Hériot. Sans négliger quelques opérations emblématiques, ils nous présentent en quelque sorte l'envers du décor et le quotidien de ces deux formations. Le livre est structuré en trois grandes parties. La première présente les deux hommes, leurs parcours dans la gendarmerie ou la police, les hommes et les femmes qui composent ces unités et leurs missions. La seconde présente non seulement les règles d'intervention des uns et des autres, mais aussi le RETEX permanent qui permet de s'adapter et d'adapter les formations, et insiste sur la nécessité de "travailler ensemble au-delà des polémiques" avant de présenter les fondamentaux tactiques (pour certains différents) d'une opération. La troisième est essentiellement consacrée aux pistes de réflexion pour les prochaines évolutions, dont la question redondante de l'éventuelle fusion des deux organismes, leurs anciens chefs expliquant avec logique et conviction pourquoi cette solution n'est pas souhaitable, tout en insistant sur la complémentarité et l'interopérabilité entre les deux services.

Dans le contexte de lutte anti-terroriste, une solide approche du RAID comme du GIGN, technique et surtout humaine, et l'occasion de mieux comprendre leur potentiel et leurs capacités mais aussi leur état d'esprit. 

Mareuil éditions, Paris, 2020, 213 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-372-54172-5.

Pour commander directement le livre : ici.

SECURITE INTERIEURE
Partager cet article
Repost0
3 février 2021 3 03 /02 /février /2021 00:01

La guerre du roi aux portes de l'Italie

1515 - 1559

Julien Guinand

Sous les règnes de François Ier et d'Henri II ("La guerre est la prérogative royale par nature. François Ier et Henri II se pensent et se vivent comme des rois de guerre"), le royaume de France mène campagne dans le nord de l'Italie. Sans se limiter au récit chronologique de ces campagnes, l'auteur décrit l'organisation, le soutien, le commandement, l'emploi de l'armée royale et nous donne à approcher le quotidien des hommes sous les armes.

L'ouvrage est divisé en neuf grands chapitres pour l'essentiel thématiques. Le premier permet de faire le point sur ce cycle de guerre pendant près de 45 ans, avec les hauts et les bas de la position française entre la Savoie et le Milanais bien sûr, mais en tenant compte de différentes principautés comme Montferrat et Asti et villes libres comme Gênes, voire un peu plus éloignés mais intervenants actifs les cantons suisses et Venise. Les chapitres 2 à 4 permettent à Julien Guinand de détailler la composition des armées du roi, du sommet de la hiérarchie à la base, et sa logistique (encore embryonnaire mais réelle). Les chapitres 5 à 7 permettent de faire successivement le point sur la fortification de la frontière avec la création d'un réseau de places fortes, sur le financement de ces guerres (avec un chiffrage de leur coût) par la fiscalité, les contributions exceptionnelles et le crédit, et sur l'art militaire du temps dans des secteurs très montagneux, des combats "mesurés" donnant la priorité à la défense. Les deux derniers chapitres nous donnent à voir "la guerre au quotidien" à travers les exemples de quelques capitaines dont nous suivons le parcours et à travers la description d'une "bataille-type", des premières escarmouches à sa conclusion. Etre vallée du Rhône et haute vallée du Po, quelques dizaines d'années de gloire et de souffrances.

On apprécie la présence de plusieurs très utiles annexes sous forme de tableaux synthétiques, d'une belle bibliographie et d'un index très complet. Un livre indiscutablement passionnant.

Presses universitaires de Rennes, 2020, 347 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7987-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Renaissance
Partager cet article
Repost0
2 février 2021 2 02 /02 /février /2021 00:01

Artois 1940, Andelot 1940, Dakar 1940, Luxembourg 1944

Militaria  -  n° 425

Toujours la même qualité dans les articles alliant présentation des objets, équipements, armements, etc. d'une part et parcours individuels et collectifs. Le numéro est très largement centré sur la Seconde guerre mondiale mais nous retiendrons d'abord pour son originalité l'article de Didier Philippi consacré au capitaine Léon Hyppolite Laffitte, "le capitaine Conan du Maroc", "personnage haut en couleur, tour à tour chasseur d'Afrique, mercenaire macédonien, médecin à Constantinople, officier turc, héros de la Grande Guerre, capitaine au service des renseignements du Maroc, mort pour la France en 1924"

Un numéro à conserver.

Pour s'abonner directement à Militaria : ici.

De l'objet à l'histoire
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile