Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2015 5 30 /10 /octobre /2015 05:45

Nungesser à Verdun

et les Britanniques en Extrême-Orient

Avions - n° 208

Ce dernier numéro de l'année nous propose plusieurs articles intéressants, plus ou moins classiques. Dans les thèmes classiques, douze pages évoquent le séjour de quelques mois de Nungesser à Verdun en 1916, entre blessures et victoires. Pour l'originalité, "Seafire contre Zero" traite de la création et de l'engagement de la British Pacific Fleet contre le Japon à partir de la fin de l'année 1944, et "6 juin 1044 : le jour le plus long" aborde le sujet des opérations d'aérotransport lancées au soir de débarquement pour renforcer les premières unités larguées la nuit précédente. Parmi les autres articles, on note la première partie d'une biographie de l'aviatrice américaine Amy Johnson.

Nungesser à Verdun
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 06:00

La guerre de siège sous Louis XIV

Au coeur du champ de bataille de l'Europe

Jean-Pierre Rorive

Parmi les nombreuses publications de cette année sur le règne de Louis XIV, celle-ci se distingue à la fois par son objet et par le traitement qui en est fait. Jean-Pierre Rorive, dont nous avons déjà souligné la qualité des ouvrages sur Adolphe Sax (ici) et sur la ville de Huy (ici), part du constat que durant le si long règne de Louis XIV les pays-Bas espagnols ne furent en paix que durant quatre années et que la guerre de siège y a été utilisée de façon intensive. Il en propose donc une analyse complète, militaire, politique et diplomatique.

La première grande partie nous propose une définition de l'art de la guerre de siège dans toutes ses composantes à l'heure du triomphe de Vauban, mais n'oublie pas non plus ce que fut la fortifcation hollandaise et se termine sur une analyse géographique du sillon meusien, avec son chapelet de places fortes parmi lesquelles celle de Huy va jouer un rôle essentiel au cours de cette succession de campagnes militaires. La seconde traite donc de la place forte de Huy dans le cadre des guerres franco-hollandaises qui opposent Louis XIV et Guillaume III dans cette région entre Liège et Maastricht. Avec aisance, l'auteur fait l'aller-retour entre les questions tactiques et les préoccupations stratégiques, et retrace les évolutions de la forteresse d'occupation française en occupation liégeoise puis coalisée et en détaille les caractéristiques, y compris architecturales. Enfin, il s'intéresse à la défense de la ville et de sa population, à l'armement, à l'espionnage, aux reconnaissances, etc., pour terminer sur le constat de la supériorité de l'attaque sur la défensive.

L'ensemble du volume est judicieusement ponctué de très nombreuses reproductions de tableaux et gravures, mais aussi de cartes qui permettent de comprendre la logique de ces campagnes et le détail des opérations autour de la ville. Plusieurs annexes complètent utilement le livre et plusieurs tableaux au fil des chapitres apportent des précisions sur les événements du temps  et les moyens utilisés. Bref, un complément très utile à notre connaissance des guerres de Louis XIV et qui, à partir de cas concrets localisés, permet d'extrapoler sur l'ensemble des conflits de l'époque.

Editions Jourdan, Paris, 2015, 344 pages. 19,90 euros

ISBN : 978-2-87466-406-9.

Poliorcétique
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans XVIe - XVIIIe siècles
commenter cet article
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 06:00

La France et l'Europe centrale

Médiateurs et médiations

Antoine Marès (Dir.)

Du XVIe siècle au XXe, ce bel ouvrage scientifique nous entraîne sur les pas de ces hommes qui servirent de "pont" entre la Pologne, les pays tchécoslovaques et la Hongrie d'une part, la France d'autre part. Une relation aussi affective que politique, intellectuelle que parfois militaire. Une relation parfois ambigüe, parfois conflictuelle, rarement linéaire finalement, mais fondamentale aujourd'hui encore pour l'Europe.

L'ouvrage est divisé en trois grandes parties ("Figures de médiateurs", "Portraits de groupes", "Diversité des médiations") qui regroupent les vingt-trois contributions. Dans la grande diversité des sujets abordés, nous retiendrons particulièrement pour la première partie les textes sur Raoul Chélard au début du XXe siècle et durant l'entre-deux-guerres entre la France et la Hongrie (par Balazs Ablonczy), celui sur Milan Rastilav Stefanik entre la France et la Slovaquie avant et pendant la Première Guerre mondiale (par Michal Ksinan), celui sur Bronislav Geremek entre la France et la Pologne dans les années 1960-1980 (par Maria Pastor). Dans la seconde partie, notre intérêt a surtout été stimulé par "La contribution des exilés polonais en France à la naissance de l'intérêt français pour les questions nationales dans les années 1830-1860" (Leszek Kuk), "Les médiateurs de la Pologne en France pendant la Première Guerre mondiale" (Tomasz Schramm), et "Les projets fédéralistes comme médiation en Europe centrale après Trianon. D'Oszkar Jaszi à Elener Hantos" (Catherine Horel). Dans la troisième enfin, notons "Entre histoire et littérature : interactions et figures de l'imaginaire. Quelques visions de la Pologne chez les romanciers français du XVIIIe s." (Marek Tomaszewski), et "Témoignage sur l'écho de l'école des Annales à Prague dans les années 1960-1970" (Eduard Maur).

Un volume dense, des textes toujours référencés, des contributions solidement argumentées : une qualité constante, une grande richesse d'information, quel que soit votre domaine particulier d'intérêt.

Institut d'études slaves, Paris, 2015.
ISBN : 978-2-7204-0538-9.

Pour commander directement auprès de l'Institut : ici.

Europe centrale et médiane
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Europe orientale et monde russe
commenter cet article
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 07:07

Qu'est-ce que le futurisme ?

suivi du Dictionnaire des futuristes

Giovanni Lista

Exceptionnelle étude rédigée par un grand spécialiste du mouvement futuriste, qui replace cette quasi-épopée artistique dans son contexte, en précise ses héritages et nous en fait ressentir toute la complexité.

On sait que le mouvement futuriste, d'avant-garde, né en 1909, se veut "révolutionnaire", tout autant politique qu'artistique, au nom de la modernité. En ce début de XXe siècle, les innovations techniques se multiplient, s'accélèrent, et le royaume d'Italie peine à sortir de son sous-développement structurel et quelques intellectuels et artistes rêvent de construire une nouvelle Italie en pointe de l'Europe nouvelle. Selon un plan chrono-thématique, Giovanni Lista développe d'abord avec brio ce qu'était la péninsule au début du siècle, puis l'élaboration de la pensée futuriste par Marinetti et son difficile positionnement politique (d'une révolution rouge à une révolution noire) comme son influence dans les différentes formes d'art au long des années 20 et 30. Les pages (très mesurées) sur le rapport à la guerre et les interactions entre art et technique sont tout-à-fait intéressantes, et à bien des égards changent des raccourcis fréquents sur les relations entre futurisme et fascisme. Enfin, le livre ouvre sur "l'image" du futurisme, ses mythes et ses permanences transnationales. Sans jamais oublier le coeur artistique de son sujet, l'auteur sait toujours prendre en compte les autres domaines de la vie sociale et publique. Dans les "Héritages et développements", il s'intéresse à l'après 1945, en particulier dans la peinture, la littérature et la poésie.

Un très riche volume qui passionnera tout ceux qui s'intéresse au rôle de l'art dans la société et aux interactions entre l'art et la vie publique. Les brèves mais nombreuses biographies du "Dictionnaire des futuristes" qui clôturent le volume ouvrent également bien des pistes dans tous les domaines. 

Folio Essais, Paris, 2015, 1163 pages. 14,90 euros.

ISBN : 978-02-07-045080-0.

Marinetti et ses héritiers
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 06:00

Aumônier à Verdun

Journal de guerre et lettres du père Anizan

Présentés par Jean-Yves Moy

Contrairement à ce que peut faire penser le titre, le père Anizan n'exerce son sacerdoce dans le secteur de Verdun "que" jusqu'en janvier 1916, et il ne connaît donc pas directement la grande bataille de 1916. Ses lettres abordent essentiellement (presque exclusivement parfois) les questions religieuses.

Âgé de plus de 60 ans en août 1914 mais en opposition avec une partie des membres de sa congrégation des Frères de Saint-Vincent-de-Paul, il fait le choix de devenir aumônier volontaire dans la région de Verdun dès l'entrée en guerre. En charge de paroisse du village de Damloup, il reçoit également comme responsabilité ecclésiastique la charge des soldats du secteur nord de Verdun. Rapidement, il est accepté par l'autorité militaire comme aumônier adjoint puis titulaire et en dépit de son âge arpente sans cesse les chemins et les routes, passant d'une église à une chapelle, d'une ambulance à un simple abri provisoire, disant la messe plusieurs fois par jour, vivant au milieu des soldats, prêchant la sainte parole et propageant le culte de Jeanne d'Arc, donnant les derniers sacrements à ceux qu'il appelle souvent ses "chers soldats" "Il n'y a pas d'aumônier avec la division. Je crois utile de me rendre tout près du champ de bataille et j'y vais. Le combat s'est engagé et accentué. J'y trouve à Abaucourt le service de santé et je m'y joins. On m'y reçoit bien. C'est le premier combat où ce service voit un prêtre. Je trouve déjà des blessés. Le major m'indique les gravement atteints et je commence à les confesser" (6 octobre 1914). Au fil des pages, défilent les officiers de contact avec lesquels il parle (et qu'il décrit souvent en termes très favorables), les soldats dont il s'efforce de relever le moral... et de développer la piété. Dans ses lettres ou dans son journal, il indique les unités qui viennent assister à la messe et le nombre d'hommes. Des hommes, oui, et non pas des enfants ou des jeunes filles, comme il se souligne auprès de l'un de ses correspondants en s'indignant des livres inadaptés que de bonnes âmes font parvenir au front : "Les petits livres anodins n'ont pas cours. Malheureusement, nos bibliothèques catholiques se préoccupent trop peu d'adapter leurs livres aux milieux". Au début de l'année 1915, son ministère s'étend sur sept cantonnements jusqu'à la ligne des avant-postes, dont trois forts de la ceinture de Verdun, entre lesquels il circule en permanence ("Il faut beaucoup marcher") et l'on a ainsi le récit (grâce également aux judicieuses notes de bas de page) de cette guerre "de patrouilles et d'avant-postes" dans un secteur généralement considéré comme assez calme.

Une bonne lecture pour comprendre la guerre à Verdun avant la bataille de Verdun (accrochages, déplacements, installations, etc.), mais aussi pour suivre le quotidien d'un aumônier âgé à proximité immédiate des premières lignes et, d'une certaine façon, pour mettre à jour un effort de "re-christianisation", un aumônier presque en terre missionnaire.

Presses universitaires de Rennes, 2015, 195 pages, 16,- euros.
ISBN : 978-2-7535-4178-8.

Aumônier en campagne
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 07:00

USMC Aviators

Les aviateurs des Marines dans le Pacifique

1941-1945

Grégory Pons

Un volume "coup de coeur", qui tient autant du livre d'histoire générale que de l'historique d'unité ou que de l'album photos. Une très belle réalisation aussi riche d'information qu'esthétique.

De Guadalcanal à Rabaul et aux Philippines, de Nouméa à Iwo Jima à Okinawa, Grégory Pons nous raconte la campagne aérienne du Pacifique des unités du Marine Corps à travers l'histoire de ses escadrilles, émaillée d'anecdotes. Il utilise bien sûr la documentation officielle, mais aussi les témoignages et les journaux personnels des pilotes et accorde une place essentielle à l'iconographie, en particulier les photos issues d'albums privés : une très grande majorité d'entre elles ont été publiées ici pour la première fois. Par ailleurs, la sélection est excellente, aussi bien pour la qualité du grain que pour leur intérêt propre. Pour changer des si fréquentes représentations d'appareils en vol que l'on trouve un peu partout, de très nombreuses photos, souvent prises sur le vif, associent hommes et machines, des portraits souvent en gros plan. Complétant l'iconographie, quelques profils en couleurs, des insignes, des décorations, des coupures de presse, et ponctuellement des reconstitutions de personnages complétement équipés, sanglés, avec parachute, armes et accessoires divers : au bonheur des amateurs d'uniformologie.

En un mot, le beau travail d'un passionné, qui place les aviateurs (et non pas comme trop souvent les avions) au coeur de son récit. Un volume qui passionnera aussi bien ceux qui s'intéressent à la guerre du Pacifique que les fanas armée de l'air.

Eden Mili-Arts, Morières, 2012, 191 pages. 39,90 euros.

ISBN : 978-2-9540390-0-8.

Pour commander directement chez l'auteur : gregpons@yahoo.fr

Guerre du Pacifique
Guerre du Pacifique
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 06:00

Jasenovac

Un camp de la mort en Croatie

Egon Berger

Comme le précise la quatrième de couverture, la politique d'extermination menée par les nazis en Europe est dans la mémoire collective indissolublement liée aux noms d'Auschwitz et de Treblinka. Or ce livre nous présente les souvenirs d'un survivant du camp de Jasenovac, "le seul camp non géré par les nazis de sa construction à sa destruction, le plus grand camp de Croatie et le troisième camp de la mort le plus destructif".

Le silence fait sur ce camp est d'autant plus fort que la composante religieuse n'est absente ni du régime Oustachi, ni de l'appartenance des détenus, et aujourd'hui encore l'Eglise croate comme Zagreb peinent à admettre les faits, oubliant "la déclaration de l'évêque de Zagreb Alojzije Stepinac lors de sa rencontre avec le poglavnik Ante Pavelic : 'C'est Dieu Lui-même qi a fait cela et nos yeux sont émerveillés'. La Croatie devait être un Etat divin". L'auteur, Egon Berger, est arrivé dans le camp le 11 septembre 1941 et ne l'a quitté que le 22 avril 1945. Il doit à son exceptionnelle résistance physique, et à sa présence d'esprit en quelques circonstances, d'avoir survécu. Le récit qu'il fait est à certains moments hallucinant, et n'a rien à envier aux pires témoignages sur les camps de la mort allemands. Juifs, mais aussi Roms et Serbes orthodoxes sont rassemblés et mis au travail dans des conditions extrêmes de promiscuité, de mal-nutrition, de manque de soins ; mais aussi de brutalité et parfois de sadisme pur et simple. En dépit des morts par centaines, le flot des nouveaux arrivants maintient l'effectif global : "Les baraques se remplissaient et se vidaient au rythme des prisonniers nouvellement arrivés ou assassinés. Ce rythme variait selon les besoins des chantiers, conditionnant également la cadence des liquidations". Une série de brefs chapitres donne ainsi plusieurs exemples de crimes sauvages,allant jusqu'à l'égorgement systématique, ou l'usage de la hache et du maillet pour économiser des munitions. Des adolescents croates sont impliqués : "Puis apparurent une dizaine de jeunes oustachis, des Croates d'Herzégovine de moins de quatorze ans, envoyés à Jasenovac pour apprendre le métier d'égorgeur. Chacun d'entre eux découpa qui un nez, qui une langue, qui une oreille, et les enveloppa dans un mouchoir en se vantant de pouvoir montrer dans son village qu'il avait attrapé des partisans"... Et lorsqu'il faut "faire du chiffre", des prisonniers sont rassemblés par centaines et abattus à la mitrailleuse en quelques minutes. Si la visite d'une commission internationale amène une très provisoire amélioration, un grand nettoyage, mais aussi une mystification complète ("On leur montra un baraquement tout neuf, construit spécialement pour cette occasion"), un crématoire est bientôt aménagé dans le camp, tandis que femmes et enfants subissent désormais le sort jusque là réservé aux hommes. Les horreurs se multiplient, se succèdent, par milliers, par dizaines de milliers, jusqu'à ces cas de canibalisme... Peu à peu les prisonniers les moins affaiblis s'organisent, une forme de "résistance intérieure" au camp se met en place et quelques liens sont ponctuellement noués avec l'extérieur, un projet de soulèvement et d'évasion collective est mis sur pied. La mutinerie a lieu en avril 1945, l'évasion est réussie, l'horreur se termine.

Accompagnant ce texte, les photos d'époque ponctuent les pages sont parfois horribles (Oustachis plastronant avec la tête d'un Serbe décapité) et en reforcent le caractère inhumain. Inhumain au point que parfois, honnêtement, on doute. Comment de tels crimes ont pu être commis en si grand nombre ? La moindre contradiction fait surgir le doute, l'accumulation des actes de sadisme pose question. Et pourtant... Reportons-nous simplement aux Balkans des années 1990...

Editions des Syrtes, Paris, 2015, 154 pages, 15,- euros.

ISBN : 9782940523269

Auschwitz croate
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 05:45

Charles de Gaulle (et d'autres)

sur le Chemin des Dames

La Lettre du Chemin des Dames - n° 35

Le dernier numéro paru de la revue d'histoire du département de l'Aisne offre plusieurs articles tout-à-fait intéressants, dont une présentation de la guerre du lieutenant, puis capitaine de Gaulle sur le front de Champagne ; une étude sur le premier mort de la guerre des îles Shetland, enterré à Vendresse ; et les correspondances de Joseph Pierre, poilu breton. Toujours aussi bien documenté et toujours aussi utile.
Disponible à titre gratuit : ici.

Témoignages
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 06:15

Automitrailleuses et chars

GBM - n° 114

Trois beaux articles sur des matériels de la Grande Guerre dans ce numéro avec les brancards, chariots et voitures du Service de santé, l'étonnante histoire d'une poignée d'automitrailleuses "bricolées" localement à Calais à l'automne 1914, et l'obusier 155 C de Saint-Chamond (excellent) mis au point à partir d'un modèle étudié pour le Mexique avant-guerre. Quatre articles traitent de la Seconde guerre mondiale (la suite de l'étude sur le 47e BCC à Abbeville, les dépanneurs de chars et les sections anti-aériennes de l'armée de l'Air), parmi lesquels on remarque en particulier celui qui aborde la question des pertes en chars D2 par pannes, à partir de l'exemple du 19e BCC. Edifiant ! La composante indispensable pour inclure les questions de matériels dans vos travaux historiques.

Matériels terrestres
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 06:00

Combats de la libération

Ligne de Front - n° 58

Le titre à la Une est peu explicite et les "bouchers" font en fait référence à la contribution des 7e et 4e divisions blindées américaines dans les combats de la libération de la France en 1944, dont la chevauchée d'Ouest en Est, parfois difficile, est contée avec précision. L'article sur les "soldats-paysans" du Reich, qui devaient assurer la colonisation à l'Est, est original et rares seront sans doute les lecteurs connaissant l'implication des mouvements hollandais pro-allemands dans ce dispositif. Une question : est-ce un effet d'optique, ou bien fut-elle réellement importante par rapport à d'autres ? On note dans ce numéro, pour la rubrique "Actualité", quelques pages sur les interventions internationales contre l'Etat islamique jusqu'à l'été dernier.

Divisions américaines
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile