Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2019 2 26 /03 /mars /2019 06:00

Léopold II

Le plus grand chef d'Etat de l'histoire du Congo

Jean-Pierre Nzeza Kabu Zex-Kongo

Le titre, surprenant au regard de l'histoire généralement racontée sur son règne, attire le regard et pousse à lire le livre. Une véritable réhabilitation du deuxième roi de Belgique, propriétaire et chef d'Etat du Congo.

Il est relativement peu courant de voir un enseignant chercheur africain publier un ouvrage entièrement dédié à réhabiliter un grand colonial qui, dès son époque, a connu en Europe même de sévères critiques et condamnations morales pour les crimes commis en son nom. Plutôt que de revenir sur les excès des représentants des compagnies concessionnaires, voire de ses propres agents de l'Etat du Congo, l'auteur fait en effet le choix de partir de ce que le souverain à laissé en héritage au Congo (réalisations techniques, économiques, industrielles, stratégiques qui préparent le développement du territoire). La première partie nous raconte comment cet "immense territoire à la taille d'un sous-continent" a été obtenu de haute lutte par le roi des Belges contre les autres puissances coloniales, avant de devenir (après avoir été reconnu par tous internationalement) un facteur essentiel "de rayonnement de la Belgique en Europe et dans le monde". Il s'intéresse ensuite à la défense des frontières du nouvel Etat et à la protection de son intégrité territoriale par Léopold II. Il revient enfin sur l'administration du territoire, la législation mise en place, le rassemblement des communautés et l'établissement de la paix civile. Il détaille dans la quatrième partie les richesses du Congo, facteurs de sa puissance potentielle, de l'agriculture à la pêche, la forêt, les ressources minérales et le potentiel énergétique. Il termine d'ailleurs cette partie par une comparaison avec la situation présente et se demande pourquoi un tel capital de ressources naturelles a été gaspillé. La dernière partie, prenant appui sur ce passé, s'intéresse aux difficultés actuelles (c'est sans aucun doute la plus politique et à certains égards la plus engagée) : "Comment expliquer l'échec de l'administration congolaise du Congo comparé à la réussite spectaculaire de l'administration belge ?, et "Comment remédier à cette situation à la fois paradoxale et consternante pour le Congo et les Congolais ?". Il en résulte une sévère critique des élites depuis la décolonisation ("les hommes qu'il faut ne sont pas à la place qu'il faut", "la corruption endémique", l'absence de main d'œuvre qualifiée, un Etat en réalité "fantôme", etc.) et il tente de donner aux dirigeants actuels quelques pistes s'inspirant de l'œuvre de Léopold II.

Au total, un livre surprenant, qui évacue d'un revers de la main les critiques britanniques, françaises, allemandes de la fin du XIXe s. contre la situation dans l'Etat du Congo et se termine par un réquisitoire contre la situation présente.

L'Harmattan, Paris, 2018, 199 pages. 21,50 euros.

ISBN : 978-2-343-14991-2.

Etat libre du Congo

Partager cet article

Repost0
25 mars 2019 1 25 /03 /mars /2019 06:00

La traque des résistants

Fabrice Grenard

Déjà auteur de plusieurs ouvrages sur la Seconde guerre mondiale (ici par exemple), l'auteur nous raconte dans ce volume dix-sept histoires de trahisons et de sacrifice.

Constatant qu'à "l'origine de la plupart des affaires provoquant la chute de résistants se trouve un traitre", Fabrice Grenard s'intéresse tout particulièrement à ces "Vertrauensmänner (VM, littéralement 'hommes de confiance')" recrutés par les services de répression  allemands pour infiltrer les réseaux de résistance. En trois grandes parties chrono-thématiques, il présente ainsi "Infiltration et démantèlement des premiers réseaux et mouvements de résistance", "La résistance décapitée" et "Une lutte sans merci à l'approche du débarquement allié et de la Libération". Sont ainsi racontées les histoires souvent terribles de la fin des réseaux d'Estienne d'Orves, du musée de l'homme, de Combat-Nord, puis bien sûr l'affaire de Caluire et l'arrestation de Jean Moulin, les arrestations au sein des réseaux Défense de la France, Brutus, Alliance et bien d'autres. Dans la dernière partie, un peu déconnecté, on voit apparaître la sinistre 8e compagnie Brandebourg et la lutte contre les maquis dans le sud de la France, ainsi que la répression contre les délégués militaires régionaux de la Résistance.

Au bilan, un livre qui se lit facilement et qui complète sous un angle peu ordinaire notre connaissance de la résistance à l'occupation allemande.

Tallandier, Paris, 2019, 334 pages. 21,90 euros.

ISBN : 979-10-210-3212-5.

Résistance et trahisons

Partager cet article

Repost0
24 mars 2019 7 24 /03 /mars /2019 06:00

Un hussard irlandais et des policiers coloniaux

Carnet de la Sabretache  -  n° 218

Le numéro de mars offre un panel tout à fait intéressant de sujets originaux. Pas moins de deux articles évoquent les hussards de l'empire, l'un pour des mémoires inédits qui viennent d'être retrouvés, l'autre parce qu'il s'agit du premier Irlandais récipiendaire de la Légion d'honneur. On note également une étude complète sur le régiment "Elisa Napoléon", qui devait être levé en 1814 dans la principauté de Lucques et Piombino ; mais également une présentation de la police frontalière du Bechuanaland, créée à la fin du XIXe s. pour interdire aux Boers l'accès aux colonies britanniques et participer à la sécurité de l'axe Le Caire / Le Cap rêvé par Cecil Rhodes.

Un numéro qui, une nouvelle fois, mérite le détour.

Originalité des sujets

Partager cet article

Repost0
23 mars 2019 6 23 /03 /mars /2019 06:00

L'extinction du paupérisme

Louis-Napoléon Bonaparte

Cette étonnante petite brochure aux échos socialisants a été rédigée par le prétendant napoléonien Louis-Napoléon, futur Napoléon III, pendant son incarcération au fort de Ham après l'échec de ses tentatives de prise du pouvoir de Strasbourg en 1836 et de Boulogne en 1840.

Affirmant dans son avant-propos que son texte "a pour unique but le bien-être de la classe ouvrière", il s'intéresse successivement à l'agriculture, à l'industrie ("Broyant également dans ses rouages les hommes comme la matière, elle dépeuple les campagnes, agglomère la population dans des espaces sans air, affaiblit l'esprit comme le corps, et jette ensuite sur le pavé, quand elle ne sait plus que faire, les hommes qui ont sacrifié pour l'enrichir leur jeunesse, leur existence"), au commerce, à l'impôt (déjà "la France est un des pays les plus imposés d'Europe. Elle serait peut-être le pays le plus riche, si la fortune publique était répartie de la manière la plus équitable"). Il développe ensuite ses propositions qu'il structure en trois niveaux : une loi, une mise de fonds prise sur le budget, une organisation. Se distinguant des régimes du temps, il affirme : "Gouverner, ce n'est plus dominer les peuples par la force et la violence; c'est les conduire vers un meilleur avenir, en faisant appel à leur raison et à leur cœur". Il propose la création de colonies agricoles organisées sur un modèle militaire ("offrant du pain, de l'instruction, de la religion, du travail à tous ceux qui en manquent"), la prise en compte de représentants des employés (les "prudhommes"). En résumé, "le travail qui crée l'aisance, et l'aisance qui consomme, voilà les véritables bases de la prospérité d'un pays".

Un texte bien trop oublié, étonnant, qui apporte vraiment un autre éclairage sur la personnalité du dernier empereur des Français.

Scriblerus Club Editions, Aubagne, 2018, 54 pages, 6,- euros.

ISBN : 978-2-4903190-3-9.

Bonapartisme populaire

Partager cet article

Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 06:00

Le Vatican des espions

La guerre secrète de Pie XII contre Hitler

Mark Riebling

Réédition en format poche d'une volume paru en 2017 (ici) et pour lequel nous ne changeons pas fondamentalement d'avis même si, à la relecture et au regard des éléments publiés par ailleurs depuis, certains faits présentés gagnent en crédibilité. On sait bien que les réseaux catholiques, qui peuvent s'appuyer à la fois sur le dense maillage des paroisses et sur l'attachement à l'Eglise d'influentes notabilités, sont (ou ont été ?) une réalité puissante. Le principal agent du Vatican, le bavarois Josef Müller, devient à la fin de la guerre l'un des fondateurs de la CSU et ministre de la Justice du Land :  la boucle est bouclée.

 Un livre très intéressant, même si nous ne pouvons pas nous empêcher de penser que certains raccourcis tiennent davantage de l'œuvre créatrice que de l'archive.

'Texto', Tallandier, Paris, 2019, 508 pages. 11,50 euros.

ISBN : 979-10-210-3690-1.

Est-ce vrai ?

Partager cet article

Repost0
21 mars 2019 4 21 /03 /mars /2019 06:00

Les crises d'Orient

vol. 2 : La naissance du Moyen-Orient, 1914-1949

Henry Laurens

Ce survol dans le temps long d'un espace géographique aussi important que crisogène constitue une synthèse de référence dès à présent indispensable.

En cinq grands chapitres chronologiques rondement menés ("La Grande Guerre en Orient", "Naissance du Moyen-Orient contemporain", "Le moment britannique", "La Seconde guerre mondiale et les prodromes de la guerre froide", et "L'affaiblissement du système britannique au Moyen-Orient : le premier conflit israélo-arabe"), Henry Laurens dresse un tableau très complet des évolutions régionales. Un sens aigu de la synthèse et une très large connaissance des lieux et des évènements lui permet en quelques phrases ciselées de résumer avec brio les situations les plus complexes.

A conserver à portée de main par tous ceux qui s'intéressent aux questions militaires régionales, d'hier et d'aujourd'hui.

Fayard, Paris, 2019, 543 pages, 22,- euros

ISBN : 978-2-213-70595-8.

Dangereuse première moitié du XXe s.

Partager cet article

Repost0
20 mars 2019 3 20 /03 /mars /2019 06:00

Un adieu aux armes

Destin d'objets en situation de post-guerre

Patrick Harismendy et Erwan Le Gall (Dir.)

Plus d'une dizaine de contributeurs pour cet ouvrage, qui affiche l'ambition de donner à l'objet toute sa place dans l'histoire des guerres et des sorties de guerre.

Comme souvent, du fait de leur grande diversité (de quel "objet" parle-t-on ?), toutes les communications n'intéresseront pas au même titre. Nous retenons en particulier pour notre part, sur des sujets très différents, celles sur les brodequins militaires (Franck Lesjean, "Marcher et combattre. Archéologie de la protection du pied du combattant"), sur les insignes d'unité (Xavier Boniface, "Les insignes militaires français. Identité, mémoire et symbolique guerrières"), sur la reconstruction du corps et les prothèses (Ugo Pavan Dalla Torre, "La prothèse  : objet et mémoire de guerre. Réflexions sur le cas italien"), et sur les transferts du militaire au civil dans l'habillement (Jérémie Brucker, "Les formes, les couleurs et les mots empruntés à l'uniforme militaire pour les vêtements professionnels civils en France fin XIXe - XXe siècle"). Dans sa conclusion, Erwan Le Gall s'interroge en particulier sur le statut des équipements utilisés par les reconstitueurs ("Le 11 novembre, les uniformes bleu horizon sont d'une propreté absolue, portés par de jeunes hommes rasés de frais … bref tout l'opposé de la sueur, de la crasse du sang … qui sont le propre de l'expérience combattante dans les tranchées de la Grande Guerre"), et il en appelle à une réflexion sur "l'histoire vivante", d'autant que "le malaise est encore plus grand lorsque le dispositif fait coexister ces acteurs avec de "vrais" militaires, ceux qui sont amener à risquer leurs vies sur les théâtres d'opérations extérieures ou dans les incessantes rondes de l'opération Sentinelle".

Un livre qui aborde des sujets très (trop ?) différents, mais qui ouvre de très intéressantes pistes de réflexion.

Presses universitaires de Rennes, 2019, 206 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7565-3.

Objets militaires (et de guerre)

Partager cet article

Repost0
19 mars 2019 2 19 /03 /mars /2019 06:00

L'appel au peuple !

Napoléon III  -  n° 46

Bel article de Frédéric de Natal sur le lent déclin du bonapartisme politique, sur fond de dissensions familiales et partisanes, sous la IIIe République, en particulier autour du mouvement "L'appel au peuple". Deux articles originaux en terme de politique intérieure : celui sur l'engagement de Napoléon III en faveur du département des Landes, et celui sur la création à Paris par le baron Hausmann de la Compagnie générale des omnibus. Enfin, à titre anecdotique, on y apprend que Marc Marie de Bombelles, ancien général de Louis XVI devenu évêque d'Amiens sous la Restauration "portait ses étoiles de général sur sa mitre". Voilà sui devait avoir de l'allure !

Plébiscite impérial

Partager cet article

Repost0
18 mars 2019 1 18 /03 /mars /2019 06:00

L'assassinat de Clemenceau

Jean-Yves Le Naour

Un attentat immédiatement condamné par tous, avec, par exemple, ce titre de l'Action Française : "Un attentat contre la France victorieuse".

Lorsque Emile Cottin vide son pistolet sur le président du Conseil et ministre de la Guerre, le 19 février 1919, la surprise est totale. Qui, trois mois après l'armistice, oserait lever la main sur le "Père la Victoire" ? Jean-Yves Le Naour nous fait revivre cet évènement aujourd'hui bien oublié mais qui soulève à l'époque une émotion considérable. Les bolcheviques ou les anarchistes sont rapidement montrés du doigt comme étant les instigateurs de l'attentat (au passage, qualifier Léon Daudet de "malade mental" est pour le moins excessif…), même si Cottin, autodidacte fraichement converti à l'anarchisme, affirme avoir agit seul. Fort heureusement, le Tigre n'a été que blessé aux poumons, car il refuse d'arrêter ses activités et transforme son domicile en bureau de réception de toutes les autorités politiques et militaires, françaises et internationales, qui séjournent à Paris à l'occasion de la conférence de la paix : "C'est une sensation qui me manquait. Je n'avais pas encore était assassiné", plaisante-t-il. Il reprend rapidement toutes ses activités, au grand dam des médecins. Jean-Yves Le Naour dresse ensuite le panorama des réactions à l'attentat, puis s'intéresse aux commentaires de la presse dans les jours qui suivent, les journaux de droite radicale étant les plus grands laudateurs du chef du gouvernement, alors que l'extrême-gauche se divise sur le geste de Cottin. Ce dernier est condamné à mort après quinze minutes de délibération du jury, mais deux semaines plus tard s'ouvre enfin le procès de Villain, assassin de Jaurès en 1914. Or ce dernier, contre toute attente et toute logique, est acquitté… Pour éviter un énorme scandale politico-judiciaire, la peine de Cottin en sera aussitôt partiellement amnistiée.

Un récit enlevé sur un évènement aujourd'hui bien oublié mais, en particulier par l'usage que l'auteur fait de la presse de l'époque, un coup de projecteur très intéressant sur ce premier semestre 1919.

Perrin, Paris, 2019, 166 pages, 17,- euros.

ISBN : 978-2-262-07688-7.

"Vive Clemenceau !"

Partager cet article

Repost0
17 mars 2019 7 17 /03 /mars /2019 06:00

Lire sous l'Occupation

Jacques Cantier

Un ouvrage parfois un peu spécialisé mais qui offre un très vaste panorama de toutes les questions liées à la lecture pendant la Seconde guerre mondiale.

Après avoir présenté tout l'environnement de la lecture (le public, les ouvrages, les prescripteurs, la diffusion, etc.) jusqu'à la fin des années 1930, Jacques Cantier s'intéresse à la place du livre pendant la Drôle de guerre et la campagne de France, puis sous l'occupation allemande, avec le rôle particulier de Vichy et la place de la censure. Il s'attache ensuite aux types d'ouvrages lus selon les catégories de population (y compris les prisonniers) et consacre quelques dizaines de pages originales au monde des critiques et des prix littéraires. Pour conclure, il termine sur la période de la Libération avec les changements institutionnels et individuels induits.

Complété par près de 80 pages de notes, références et bibliographie, cet ouvrage constitue indiscutablement une référence dans son domaine.

CNRS Editions, Paris, 2019, 384 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-271-09332-5.

Que d'écrits !

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile