Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2021 6 20 /02 /février /2021 00:01

Les maréchaux de Staline

Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri

En dehors de Joukov et de Koniev, qui connait les dix-sept maréchaux de Staline ? Des hommes aujourd'hui presque totalement oubliés mais qui ont pourtant pesé d'un poids extrêmement lourd dans l'histoire de l'Europe au XXe siècle.

Après plusieurs ouvrages remarqués sur la Seconde guerre mondiale et l'armée Rouge (ici, ici et ici par exemple), Jean Lopez, une nouvelle fois avec Lasha Otkhmezuri, nous propose les biographies des 17 maréchaux nommés par Staline entre 1935 et 1946. de Vorochilov, qui "n'avait aucune formation militaire et en tirait fierté", à Sokolovski, qui se rendra célèbre après 1945 comme théoricien militaire (rôle et emploi de l'arme atomique en particulier). Si Toukhatchevski, ou Koniev sont relativement célèbres, certains nous étaient totalement inconnus, comme Egorov, pourtant vainqueur de Dénikine puis de Pilsudski, ou comme Meretskov, qui "rêvait d'être instituteur". D'autres, enfin, n'étaient guère plus que des noms, comme Boudienny, l'homme de la cavalerie Rouge, Koulik, régulièrement dénoncé pour "son incompétence, sa fatuité, son incohérence voire sa bêtise", ou Malinovski, qui avait servi durant la Première Guerre mondiale au sein de la 1ère brigade spéciale russe en France. Entre carrière militaire et, parfois, responsabilités politiques (limitées), ces dix-sept parcours sont présentés en vingt à trente pages (jusqu'à cinquante pour Toukhatchevski), à partir d'archives et d'une documentation à 95% russes, comme en témoigne la dizaine de pages de sources et bibliographie.

Le volume se termine sur un index très complet, et quelques belles cartes de certaines opérations de la guerre civile et de la guerre polono-bolchevique. Un gros livre, solide, qui permet d'approfondir nos connaissances sur les rapports politico-militaires sous Staline, sur l'organisation, l'évolution et le fonctionnement de l'armée Rouge et sur les principaux conflits du XXe s. Vivement recommandé.

Perrin, Paris, 2021, 533 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-08538-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Phalange rouge
Partager cet article
Repost0
19 février 2021 5 19 /02 /février /2021 00:26

Les statues de la discorde

Jacqueline Lalouette

Le sujet est non seulement d'actualité, mais appelé à rester à la Une pendant encore de longs mois, sinon de longues années.

Savez-vous que l'on a commencé à renverser des statues en France avant la mort de George Floyd aux Etats-Unis ? Dans ce volume, dont on pourra ne pas partager toutes les conclusions de l'auteure, Jacqueline Lalouette s'efforce de dresser un panorama global de phénomène et d'apporter des éléments de compréhension. Entre excès intellectuels de l'extrême gauche, perversion des notions d'anti esclavagisme et d'anti racisme, ignorance des contextes, péché d'anachronisme, mais aussi déferlante irraisonnée des grands médias, il est parfois difficile d'y voir clair. Pour permettre à chacun de poser les termes du dossier, le livre commence par un "tour du monde des statues vandalisées ou détruites", en insistant en particulier sur l'Europe, attaques contre les personnalités les plus emblématiques de l'histoire des différents pays, comme Churchill en Grande-Bretagne. Puis l'auteur consacre son chapitre 2 à la contestation des personnalités considérées comme liées à l'esclavage (on connait bien l'accusation contre Napoléon, mais quid de Christophe Colomb ou de De Gaulle ?), et le chapitre 3 aux colonisateurs. Parmi ces derniers, les militaires sont de fait au premier rang (Bugeaud, Faidherbe, Gallieni, Lyautey) et l'on entend dire tout et n'importe quoi (Bugeaud inventeur des chambres à gaz ?), Jacqueline Lalouette rappelant néanmoins que "les accusations viennent en grande partie du livre de Paul Vigné d'Octon La gloire du sabre, préfacé par l'antimilitariste Urbain Gohier [polémiste violemment hostile à l'armée], réédité à Paris en 1984, avec une introduction de Jean Suret-Canale et des illustrations de Cabu, puis à Alger en 2006, avec une préface d'Abdelaziz Bouteflika". Un ouvrage de référence, on le voit. Ici, la pauvreté de l'argumentation, pour ne pas dire la bêtise crasse de certains propos des partisans de ces "déboulonnages" (toujours la même minorité activiste), jointe à la multiplication des omissions volontaires et des travestissements de la réalité historique laisse rêveur. Les multiples outrances de la LDNA ("Louis 9 dit Saint-Louis, Louis 14, Léopold 2, Charles de Gaulle et consorts doivent rejoindre les poubelles de l'histoire le plus rapidement" !) sont clairement inacceptables, et curieusement les responsables en place font mine de s'interroger sur la pertinence de telle ou telle demande. Le chapitre 4 enfin cherche à proposer des solutions pour "pacifier" le débat : retrait officiel pur et simple, ajout de plaques "explicatives", mises en place de nouvelles statues plus conformes au politiquement correct d'aujourd'hui, etc. Des propositions qui nous semble en elles-mêmes inadmissibles, car revenant à céder à une infime minorité terroriste. Or on ne discute pas avec les terroristes.

Un livre qui permet de faire un vrai point, précis, détaillé, d'une question qui n'a sans doute pas fini d'agiter les médias, donc les démagogues...

Editions Passés / Composés, Paris, 2021, 239 pages, 17,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3640-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Démagogie et anachronisme ?
Partager cet article
Repost0
18 février 2021 4 18 /02 /février /2021 00:01

Guerriers et paysans

VIIe - XIIe siècle

Georges Duby

Classique parmi les classiques pour les amateurs du Moyen-Âge. Il est donc heureux que Folio réédite cet ouvrage majeur paru pour la première fois en 1973.

De façon extrêmement didactique, Georges Duby présente dans une première grande partie l'évolution des forces productives et des structures sociales durant la période initiale des VIIe - VIIIe s. Il s'intéresse ensuite à la place et à l'influence de la guerre, des opérations militaires et du monde des guerriers dans le développement économique des IXe - Xe s., dans les différentes grandes zones d'Europe. La troisième partie aborde la dernière phase, des XIe - XIIe s., avec la structuration effective de la société en trois ordres mais aussi l'essor de la paysannerie et l'évolution de leurs rapports avec les seigneurs. Cette analyse d'un premier essor économique à l'échelle continentale, avec notamment le développement des échanges lointains, et du rôle de deux groupes sociaux majeurs correspond à une phase importante de l'historiographie de la période et doit être connue de tous les amateurs.

La réédition en format poche permet de rendre ce volume accessible aux petits budgets, en particulier aux étudiants, et constitue de fait une bonne nouvelle.

Folio Histoire, Paris, 2021, 465 pages. 9,20 euros.

ISBN : 978-2-07-291765-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Essor européen
Partager cet article
Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 00:24

Mémoires

Bismarck

Voilà enfin une édition complète annotée et commentée (par Jean-Paul Bled, grand spécialiste du monde germanique) des mémoires de celui qui a été plus qu'aucun autre le véritable fondateur de l'Allemagne moderne.

Dans sa présentation de ces Mémoires, Jean-Paul Bled confirme deux éléments essentiels qui conditionnent en grande partie l'ouvrage : d'une part, Bismarck est indiscutablement un géant de l'histoire européenne, "signe des grands, [il] est difficilement classable. A la fois conservateur et révolutionnaire, il allie les contraires avec maestria". D'autre part, ce texte est d'abord un plaidoyer pro domo (voit ses justificatifs de la guerre des duchés ou autour de la dépêche d'Ems tout le processus d'entrée en guerre en 1870), "Bismarck attend de ses Mémoires qu'ils érigent une statue à sa gloire. Par rapport à cette priorité, c'est peu de dire qu'il entretient une relation à tout le moins floue avec la vérité historique". Ceci posé, il s'agit d'un document essentiel pour comprendre l'histoire de l'Allemagne et de l'Europe depuis pratiquement le milieu du XIXe s. On retrouve dans ses Mémoires une sourde mais vive opposition avec l'impératrice Augusta, mais aussi une réelle inimitié avec le dernier empereur, Guillaume II, qui chasse Bismarck du pouvoir en 1890. Véritable fondateur de l'unité allemande, ayant une haute conception de la géopolitique mais ne renonçant à aucune manoeuvre indirecte pour parvenir à ses fins, peu intéressé par la conquête coloniale et obsédé par le risque de devoir se battre sur deux fronts, Bismarck s'impose par son réalisme et sa détermination. Au fil des pages, on apprend de multiples détails, comme le proposition de Louis II de Bavière en 1870 de faire alterner entre les maisons de Hohenzollern et de Wittelsbach le titre impérial allemand.

Accompagné d'un solide appareil critique par notes en bas de page et d'un index des noms propres très complet, ce gros volume est absolument indispensable à tout amateur d'histoire de l'Europe ces deux cents dernières années.

Perrin, Paris, 2021, 644 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-262-08760-9.

Pour commander directement le livre : ici.

Unité allemande
Partager cet article
Repost0
16 février 2021 2 16 /02 /février /2021 11:20

Histoire de l'Egypte

Des origines à nos jours

Bernard Lugan

Nouvelle grande synthèse du spécialiste de l'Afrique (ici, ici ou ici par exemple) sur ce qui est sans doute le plus ancien Etat du monde. Commencée il y a pratiquement dix siècles, l'histoire de l'Egypte permet aussi d'aborder celle de toute une région.

En onze chapitres, nous passons ainsi des premières populations et des changements climatiques de la préhistoire au maréchal Sissi actuellement au pouvoir, après avoir survolé l'Egypte antique (chapitres 2 à 4), la conquête arabe et le sultanat mamelouk (chapitres 5 et 6), la période française avec l'expédition du général Bonaparte, la naissance de l'Egypte moderne avec Méhémet Ali, l'Egypte britannique fin XIXe-début XXe s., l'ère des "officiers libres" avec Nasser puis Sadate, et enfin l'Egypte de Moubarak, de la révolution de 2011 et du retour au pouvoir de l'armée. Le texte courant est complété par de nombreux encarts, qui permettent d'apporter des éclairages complémentaires sur des points particuliers (la construction navale sur le Nil dans la haute antiquité, la sélection et le corps des mamelouks, la victoire française d'Héliopolis, le Soudan anglo-égyptien, etc.), mais aussi de cartes toujours très claires et lisibles. Rédigé de façon sobre et pédagogique, avec des faits, des dates, des lieux, ce livre constitue indiscutablement un outil de travail et de référence indispensable pour quiconque s'intéresse à la région.

Complété par une belle bibliographie et quelques utiles annexes, voici un livre utile, à conserver à portée de la main.  

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 214 pages. 22,50 euros.

ISBN : 978-2-268-10481-2.

Pour commander directement le livre : ici.

8000 ans d'histoire
Partager cet article
Repost0
15 février 2021 1 15 /02 /février /2021 00:01

De l'autre côté des Croisades

L'islam entre croisés et Mongols

Gabriel Martinez-Gros

Une approche originale, qui change nécessairement notre vision des choses, puisque l'auteur fait le choix de décentrer son regard et d'étudier cette période des XIe - XIIIe siècles à partir de la position des souverains musulmans, ce qui le conduit à prendre en compte la menace pesant sur leurs frontières orientales.

Dès les premières lignes de l'introduction, Gabriel Martinez-Gros pose les termes du dossier : "Pour les historiens arabes les plus lucides, ce que nous appelons les croisades ... constitue l'une des deux mâchoires de la tenaille qui prend en étau l'islam aux XIIe-XIIIe siècles, et menace de l'anéantir. L'autre mâchoire, de loin la plus cruelle et la plus redoutée, se resserre à l'est, après le milieu du XIe siècle, avec les invasions turques et mongoles". Le livre est divisé en deux grandes parties qui permettent de passer de l'actuel Maroc et de l'Espagne à l'Afghanistan et au sous-continent indien dans un balancement d'ouest en est qui montre bien toute la complexité de la situation de l'islam, alors que la période proprement "arabe", celle des Bédouins, se termine. L'auteur manie la notion "d'empire" (3 empires s'opposant ici, dont celui d'Occident encore très imprégné de l'héritage romain) et analyse comment les penseurs arabes théorisent la guerre et son rapport à la gouvernance. Alors que de nouvelles dynasties émergent à travers l'empire, et en particulier sur ses marches, on assiste à un jeu subtil de recherche d'équilibre, entre gains raisonnables et coeur de puissance qu'il est hors de question d'abandonner, et paris trop risqués qui conduisent à l'échec. Dans ce parallèle, l'impact des assauts turcs et mongols est nettement plus important que celui des croisades, qui enlèvent à l'islam quelques territoires mais ne dépassent guère une étroite bande côtière en Méditerranée.

On apprécie tout particulièrement la chronologie précise et l'utile liste des dynasties souveraines, vassaux et personnalités qui, avec la bibliographie et les index, clôturent ce volume. Une approche originale de cette période qui, en remettant en perspective notre perception des croisades, montre aussi que chaque peuple a bien ses propres racines et sources d'inspiration.

Editions Passés/Composés, Paris, 2021, 301 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3390-3.

Pour commander directement le livre : ici.

Double menace
Partager cet article
Repost0
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 00:01

X

A Polytechnique

X 1901

Hervé Joly

Voilà un bel exemple d'étude sociologique et prosopographique au carrefour des histoires sociale, économique, politique et militaire.

Deuxième grand école militaire avec Saint-Cyr, formant les officiers des armes "savantes" (Artillerie, Génie) de la IIIe République, l'école Polytechnique est l'un des symboles les plus forts de l'ascenseur social qui fonctionne à plein à l'époque, permettant à des fils de très modestes ouvriers, ruraux, petits artisans ou fonctionnaires d'intégrer l'élite de la nation et d'atteindre les sommets des hiérarchies civiles et militaires. Mais, déjà, la faiblesse des soldes militaires incite un nombre croissant d'entre eux à faire le choix de métiers civils plus rémunérateurs, entrainant une crise de l'encadrement de l'artillerie et du génie avant la Grande Guerre. L'auteur attache ici ses pas à la promotion 1901, "emblématique du siècle qui s'ouvre". En quatre grands chapitres, il retrace le parcours collectif de la promotion et au travers de multiples exemples ponctuels détaille un grand nombre des 180 parcours individuels. Il s'intéresse chronologiquement à la formation d'excellence en école, puis aux carrières engagées ("Les corps civils, consécration ou tremplin ?", "Les corps militaires, par défaut ou par vocation ?"). Il s'attache ensuite à retrouver le quotidien familial de ces polytechniciens, dans leurs mariages et éventuellement divorces, leurs enfants et l'aide ou la plus-value que cela représente pour se lancer dans la vie. La dernière partie enfin aborde les aspects politiques et d'engagement, dans la vie publique comme dans les deux guerres mondiales (16 morts, soit 9% de la promotion pour la Grande Guerre). Notons d'ailleurs qu'en 1914 déjà ils "ne sont plus, avec les démissions ou les congés, qu'une petite moitié dans l'armée d'active, avec un grade de capitaine ou équivalent".

En conclusion de cette intéressante étude, l'auteur considère que "les 180 de la promotion 1901 ne se réduisent pas à leur formation. L'inventaire de tout ce qu'ils ont pu faire ensuite, en tant que fonctionnaires, officiers ou hommes d'affaires, est impressionnant". L'ouvrage complète sur bien des aspects nos connaissances de sociologie du corps des officiers et le lecteur en apprendra indiscutablement beaucoup sur une génération qui a traversé les cinquante premières années du XXe s. 

Flammarion, Paris, 2021, 438 pages. 23,90 euros.

ISBN : 978-2-0815-1210-8.

Pour commander directement le livre : ici.

X
Partager cet article
Repost0
13 février 2021 6 13 /02 /février /2021 00:01

"Magister dixit"

L'histoire du Fouga et de ses dérivés

Jean-Louis Gaynecoetche et Claude Piet

Magnifique et imposant ! Une réalisation complète sur le fond et superbe dans la forme. A la fois un beau bilan pour cet appareil mythique et un bel hommage à ses concepteurs et utilisateurs.

Une belle réussite éditoriale pour une belle réussite technologique et aéronautique française, un ouvrage rédigé par des passionnés avec l'aide pour les témoignages et l'iconographie notamment d'autres passionnés. Après avoir présenté l'historique de l'avion et la technologie mise en oeuvre, les auteurs développent sur plus de 200 pages l'emploi du Fouga dans toutes les unités de l'armée de l'air française où il fut en service, des écoles aux bases opérationnelles, jusqu'aux centres d'essais, aux unités de liaison et aux groupes de transport. Des tableaux très complets listent appareil par appareil les avions concernés et l'iconographie est absolument exceptionnelle (on y trouve bien sûr tous les insignes de ces unités et formations). On trouve même une liste des avions accidentés avec les causes des incidents. Une troisième grande partie est consacrée aux Fouga en service dans les armées de l'air étrangère, et l'on se rend bien compte ici qu'il s'agit d'un succès à l'exportation dans une vingtaine de pays, de l'Algérie au Togo en passant par la RFA, le Brésil, la Finlande, le Liban, le Salvador, et même le Katanga avec un personnel belge et sud-africain (on apprend que des appareils non livrés sont restés en caisse pendant plusieurs années dans le port d'Anvers). Le livre se termine sur les utilisations civiles de l'avion et la présentation des "cousins" et dérivés, dont bien sûr le Zéphyr de la Marine nationale ; et se referme sur les nombreux projets restés sans suite dans les années 1950-1960.

Il parait difficile d'être plus complet. Un gros volume, certes un peu cher mais qui ravira les amateurs.

Lela Presse, Le Vigen (87), 2020, 496 pages, 65,- euros.

ISBN : 978-2-37468-036-1.

Pour commander directement le livre : ici.

Magister
Partager cet article
Repost0
12 février 2021 5 12 /02 /février /2021 00:01

Charles Nungesser

De l'As de la Grande Guerre au disparu de l'Atlantique

Patrick de Gmeline

Une vie d'aventures, et ce n'est rien de le dire ! Un personnage de roman qui avait choisi comme insigne une tête de mort dans un coeur sur des tibias entrecroisés. Une biographie (un peu hagiographique quand même) nécessaire sur l'un des personnages les plus extraordinaires des débuts de l'aviation.

Historien bien connu (parfois plus dans le lyrisme que dans la contextualisation de situations complexes), Patrick de Gmeline nous propose donc ici la biographie d'un personnage d'exception qui commence sa vie entre Paris et l'Argentine avant d'être incorporé en mai 1914 au 2e régiment de hussards. Passé dans l'aviation au début de l'année 1915, rapidement promu sous-officier puis officier, il est d'abord affecté à une escadrille de bombardement avant de passer dans la chasse quelques mois plus tard. il devient l'un des As les plus fameux de la Grande Guerre avec 43 victoires homologuées. Connu et reconnu, sportif mais aimant aussi bien vivre, amateurs de belles voitures (dont sa célèbre Mors intégrée à son surnom) et de jolies femmes, Nungesser reste d'abord dans l'armée après la Grande Guerre et poursuit sa carrière d'aviateur, puis fonde une école de pilotage à Orly, et devient ensuite acteur de cinéma tout en multipliant les meetings aériens aux Etats-Unis. Au milieu des années 1920, naît le grand projet de traversée aérienne de l'Atlantique. Les préparatifs sont longs, couteux, difficiles, mais le pilote ne se décourage pas. Le départ d'Orly le 8 mai 1927 au petit matin se fait en présence, en particulier, de nombreuses autorités civiles et militaires qui se pressent autour de Nungesser et de son partenaire Coli et de leur avion, l'Oiseau blanc. Nul ne les reverra et depuis plane le mystère de leur disparition en vol, sans doute quelque part entre Terre Neuve et Saint-Pierre et Miquelon. Le livre se termine sur le bilan des recherches et des hypothèses sur le lieu exact du crash de leur avion, d'autant plus difficiles à confirmer qu'aucun reste, aucun objet n'a été retrouvé.

Les amateurs trouveront dans les annexes de nombreuses références pour aller plus loin. Un parcours absolument exceptionnel qui se termine sur un énorme point d'interrogation : Nungesser méritait bien cette biographie. 

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 318 pages. 20,90 euros.

ISBN : 978-2-268-10480-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Le Hussard de la Mors
Partager cet article
Repost0
11 février 2021 4 11 /02 /février /2021 00:01

Le rêve de l'assimilation

De la Grèce antique à nos jours

Raphaël Doan

Alors que la question de l'identité culturelle est sans doute devenue l'une des plus importantes du débat public, ce livre nous offre une mise en perspective dans le temps (très) long, et l'auteur fait ce constat en introduction : "Chose curieuse, on associe aujourd'hui l'assimilation à une position de droite, voire de droite dure, alors qu'elle fut, il y a un siècle, vigoureusement défendue par la gauche républicaine". Et il ajoute : "A Rome, fais comme les Romains. Là où ce devoir est imposé aux nouveaux arrivants, il y a assimilation".

En sept solides chapitres, Raphaël Doan aborde successivement la situation dans la Grèce antique, avec cette réticence marquée à l'égard des "Barbares" ; puis s'intéresse à la notion "d'universalisme romain" avec la présentation des divers outils et moyens utilisés pour "romaniser" les peuples conquis et imposer un mode de vie. Le chapitre 3 traite des méthodes particulières de l'islam pour s'imposer au fil de la conquête auprès de populations très différentes (forte pression sociale) et du rôle des califes médiévaux. Vient ensuite le cas particulier de l'empire colonial français, la métropole étant tiraillée entre deux volontés contradictoires : celui "de franciser les colonisés et celui de conserver leurs particularismes" (comparaisons avec le modèle colonial britannique), avec l'exemple particulier des situations successives en Algérie à partir de 1830. Le chapitre suivant pointe le projecteur sur la métropole au long des deux derniers siècles et pointe son échec actuel : "En 2019, cent douze mille naturalisations ont été accordées, et seule treize ont été rejetées pour défaut d'assimilation autre que linguistique". Les deux derniers chapitres sont consacrés à l'analyse de deux politiques (traditions) très différentes : celle du Japon impérial à travers les exemples coréens, taïwanais et mandchou , et celle des Etats-Unis, entre multiplicité d'origine des "Caucasiens", peuples amérindiens et minorité noire. En conclusion, l'auteur considère que "l'identité française, c'est un ensemble de moeurs et de manières. C'est ainsi qu'on la pensait, sans employer le mot d'identité, au XVIIIe siècle et on avait raison".

Un livre dense, riche, qui suscite réflexions et réactions, et qui peut utilement contribuer à un débat important, pour ne pas dire majeur.

Editions Passés/Composés, Paris, 2021, 346 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3650-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Rêve ou fantasme ?
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile