Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2019 7 23 /06 /juin /2019 06:00

Charles V le Sage

Dauphin, duc et régent

François Sarindar-Fontaine

Après s'être intéressé à Lawrence d'Arabie, puis à Jeanne d'Arc (ici et ici), François Sarindar-Fontaine confirme son intérêt pour le Moyen-Âge avec cette belle étude équilibrée sur le premier Dauphin, le futur Charles V.

Pour le méridional que je suis, issu de la terre d'empire du royaume d'Arles, l'histoire de l'acquisition du Dauphiné à la France ne pouvait qu'être intéressante, même si cette partie de l'histoire n'est que marginale. Sous l'angle de la vie du premier Dauphin, l'ensemble devient passionnant. L'auteur suit bien entendu un plan chronologique, de la naissance de Charles de Valois, (probablement en 1338 mais curieusement rien n'est absolument certain), à son retour à Paris en 1358. Vingt années (1/2 vie…) extrêmement denses, marquées à la fois par les succès anglais des débuts de la guerre de Cent ans, la guerre de succession de Bretagne et par la longue quasi-rébellion à l'autorité royale du Prévôt des marchands, Etienne Marcel.  C'est d'ailleurs en grande partie autour d'Etienne Marcel que l'auteur structure les chapitres 3 à 9 qui forment l'essentiel de son livre. Après la défaite et la capture de son père par les Anglais sur le champ de bataille près de Poitiers, le futur Charles V, devenu régent du royaume, est appelé à jouer un rôle absolument déterminant. L'auteur modère les éloges de nombreux historiens passés sur les actions du Dauphin et propose un portrait plus nuancé (et sans doute plus proche de la vérité) de sa personnalité et de son rôle effectif. De même, il est loin d'être aussi critique que certains auteurs ont pu l'être à l'égard d'Etienne Marcel. La figure de Charles de Navarre ("le Mauvais") apparait ponctuellement, ainsi qu'en fin d'ouvrage la belle figure de Gaston Phébus. Le livre se termine avec les préparatifs de la "bataille pour Paris" à la fin du printemps 1358 et le retour du Régent dans la capitale.

Un livre extrêmement détaillée sur une période qui reste assez confuse pour la plupart d'entre nous, et qui s'appuie sur un très solide ensemble de chroniques et sources (voir la bibliographie finale) croisées et critiquées. Une étude solide sur une période très (trop) mal connue.

L'Harmattan, Paris, 2019, 309 pages, 32,- euros.

ISBN : 978-2-343-17371-9.

Premier Dauphin de France

Partager cet article

Repost0
22 juin 2019 6 22 /06 /juin /2019 06:00

Saint-Exupéry dans la guerre

Légendes et vérités

Alain Vircondelet

Auteur prolifique depuis plus d'une quarantaine d'années et spécialiste de Saint-Ex auquel il a déjà consacré plusieurs ouvrages, Alain Vircondelet cible aujourd'hui son propos sur les années de guerre, "vues comme l'aboutissement et l'accomplissement d'une destinée humaine dont il a su exalter, dans une sincérité exemplaire, la part héroïque et la fierté d'être homme".

Avec une profonde connaissance humaine et psychologique de son personnage, Alain Vircondelet s'appuie sur un volumineux ensemble d'archives privées (et en particulier la correspondance) pour dresser le portrait (parfois élogieux) de son héros à la veille de la Seconde guerre mondiale, qui ne semble porté que par le désir de piloter : "Voler, c'est prendre de la hauteur, vivre poétiquement enfin", dans le tumulte d'une vie privée compliquée. Officier de réserve, il reprend du service dès 1939 avec le grade de capitaine et le désir de se frotter au danger. La "drôle de guerre" se traîne dans des conditions d'ennui pour "un pilote sans emploi". De repli en repli, c'est de Toulouse qu'il s'envole pour l'Afrique du Nord le 20 juin 1940. Après avoir tenté de jouer un rôle entre la France et les Etats-Unis, il part pour l'Amérique à la fin de l'année 1940, toujours sur fonds de relations conjugales compliquées. L'estime qu'il témoigne pour Pétain (même s'il considère "Laval et ses amis comme peu dignes de confiance") lui fait estimer que "Vichy est donc un pis-aller nécessaire". Il en résulte des relations tendues avec les Gaullistes, tandis qu'il écrit (Citadelle, Pilote de guerre, Le petit prince) et mène plus ou moins une vie de bohème et prône une "neutralité (ni Vichy, ni Londres) affirmée pour mieux préserver l'unité nationale et préparer la réconciliation". Il développe ses idées dans un appel à la radio qui lui vaut un flot de critiques et suscite l'irritation à Londres. L'interdiction de Pilote de guerre par les autorités d'occupation en France le fait basculer… du côté de Giraud et il peut rejoindre l'Afrique du Nord au printemps 1943. Dans l'atmosphère soupçonneuse d'Alger, il constate que "la guerre est plus intense entre giraudistes et gaullistes qu'entre Français et Allemands" et il ne songe qu'à partir pour des missions opérationnelles. Les derniers mois de sa vie sont marqués par la détérioration de son état psychologique, même s'il parvient enfin à se faire réintégrer dans son escadrille à la fin de janvier 1944.

Le livre se termine sur le récit de sa dernière mission à partir de la Corse l'été 1944, et sur la création du mythe Saint-Ex, paradoxal car l'écrivain est dans le même temps souvent réduit au Petit Prince "livre pour enfants", voire passé sous silence. Un livre passionnant qui nous entraîne au cœur des pensées et des passions d'un homme complexe, mais si profondément humain.

Editions du Rocher, Monaco, 2019, 235 pages. 18,90 euros.

ISBN : 978-2-268-09667-4.

Le petit prince

Partager cet article

Repost0
21 juin 2019 5 21 /06 /juin /2019 06:00

Les fêtes du centenaire de Napoléon Ier

Napoléon III  -  n° 47

Un long article original dans ce numéro avec le récit des fêtes et manifestations publiques organisées en 1869 pour le centenaire de la naissance de Napoléon Ier, avec le rôle éminent dévolu à l'impératrice Eugénie et au jeune prince impérial. Parmi les autres textes très divers, on note en particulier un article sur le palais Niel de Toulouse, et un article sur Gustave Courbet, le peintre étant davantage vu sous l'angle politique qu'artistique.

1769-1869

Partager cet article

Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 06:00

Napoléon

(Jakob Vogel et Eric Stalner)

L'esclavage

(Antonio de Almeida Mendes, Clément Thibaud

et Nicolas Otero)

La guerre de 14-18

(Nicolas Beaupré et Fabien Bedouel)

Les éditions Les Arènes lancent une collection originale, "Chronologix", dont chaque volume constitue une ample frise chronologique (une soixantaine de dates) sur un thème particulier, complétée par quelques encarts particuliers.

Les trois premiers traitent ainsi de Napoléon Ier, de sa naissance au retour des Cendres ; de l'esclavage, de l'essor du commerce transsaharien à la suite de la conquête arabe aux lois mémorielles et aux mouvements noirs américains ; et de la Première Guerre mondiale entendue dans sa conception large, des guerres balkaniques aux années 20 ("A l'Ouest rien de nouveau"). Les illustrations, larges, colorées, parfois un peu naïves, sont agréables et collent au texte. La frise chronologique peut se déplier et s'afficher dans une salle de classe ou la chambre d'un enfant.

Le rythme de parution annoncé est de six volumes par an (3 en mai, 3 en novembre). Une collection qui s'annonce très utile pour (re)donner aux plus jeunes (et à d'autres ?) le sens de l'indispensable chronologie. N'hésitez pas à prévoir dès à présent vos cadeaux d'anniversaire et de Noël ! 

Editions Les Arènes, 2019.

Le site de l'éditeur : https://www.arenes.fr/livre/chronologix-napoleon/

Chronologies thématiques

Partager cet article

Repost0
19 juin 2019 3 19 /06 /juin /2019 06:00

L'Alsace sous la monarchie de Juillet

1830-1848

Claude Muller

Rédigé par un éminent spécialiste de l'histoire alsacienne, ce livre constitue une admirable synthèse sur une période généralement peu étudiée.

Le livre est structuré en trois grandes parties ("Le tourbillon politique", "Le bouillonnement religieux" et "L'essor économique") qui permettent au lecteur une approche très large de la situation et des évolutions de la province au cours du règne de Louis-Philippe Ier. La première partie passe du niveau national au niveau local et des représentants de l'Etat aux élus et à l'agitation partisane. La seconde traite des trois religions monothéistes, leurs rapports avec les autorités gouvernementales et politiques, les "affaires" qui agitent ces milieux (en particulier les catholiques), leur intégration à la société, leur représentativité, le bouillonnement intellectuel de la période et leurs évolutions au fil du temps. La troisième aborde successivement les réussites industrielles dans la région de Mulhouse, avec un patronat épris de nouveautés qui n'hésite pas à investir pour moderniser et développer ses équipements, la naissance de dynasties industrielles et le rôle du train dans cette croissance ; les questions sociales avec une montée en force du prolétariat et le travail des enfants ; les difficultés de l'agriculture aussi, en particulier avec une crise viticole, au point qu'une crise alimentaire survient en 1847.

Un volume très fouillé qui sera d'un très grand intérêt pour tous ceux qui s'intéressent à l'Alsace et plus largement aux profondes transformations du XIXe s. en France.

I.D. l'Edition, Bernardswiller, 2018, 287 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-36701-155-4.

Histoire régionale

Partager cet article

Repost0
18 juin 2019 2 18 /06 /juin /2019 06:00

Traces de guerre

Normandie 1944

Christophe Prime

Dans ce beau (presque luxueux) volume grand format carré, Christophe Prime, responsable des collections du Mémorial de Caen, nous présente une succession d'objets (souvent très originaux) de la campagne de Normandie accompagnés d'un bref commentaires.

Le premier de ces objets est un ceinturon sur lequel ont été fixé par un jeune garçon les insignes de coiffe des unités britanniques qu'il croise. Les seconds sont les insignes de bras des "divisions fantômes" imaginées pour mystifier les services allemands. On trouve au fil des pages un mannequin Ruppert identique à ceux largués dans la nuit du 6 juin, un poste radio (occasion pour évoquer les Comanches de la 4th Signal Company et leur rôle dans la transmission des ordres et des comptes rendus), une trousse de secours complète, une bouteille de pénicilline et des instruments chirurgicaux, un casque de la Hitlerjugend et un gilet d'assaut britannique, des billets de banque imprimés par les Américains pour l'administration de la France (AMGOT), un pistolet Luger (prise de guerre particulièrement recherchée), l'indispensable "pelle US" qui permet aux soldats de se protéger sous les bombardements, des jerrycan absolument indispensables pour le ravitaillement des véhicules, un mors de cheval qui nous rappelle que l'armée allemande est encore en grande partie hippomobile. Les photos sont d'une très grande qualité et parfaitement reproduites.

Un bel album qui peut constituer un très beau cadeau. A retenir !

OREP Editions, Bayeux, 2019, 96 pages, 20,- euros.

ISBN : 978-2-8151-0477-7.

De l'objet à l'histoire

Partager cet article

Repost0
17 juin 2019 1 17 /06 /juin /2019 06:00

Atlas historique des Etats-Unis

Lauric Henneton

On sait bien l'importance des cartes, à la fois pour l'illustration d'un propos et le soutien d'une démonstration. Cette exceptionnelle collection est donc toujours particulièrement utile et s'accroit d'un nouveau volume.

En une centaine de cartes et graphiques, nous passons ainsi de l'Amérique du Nord d'avant Colomb aux évolutions économiques et humaines les plus récentes. L'ouvrage est divisé en quatre grandes parties chronologiques : "Des colonies à une République", "La jeune Amérique", "Le siècle américain", et "Le siècle post-américain ?". La première s'intéresse aux premiers temps de la colonisation européenne, à l'économie coloniale et à la traite, aux rivalités impériales en particulier franco-britanniques, à l'indépendance et à la mise sur pied d'une nouvelle nation. La seconde traite à la fois de l'expansion démographique et territoriale au cours du XIXe s., de l'économie ("le roi coton", l'industrialisation), et (trop rapidement à notre goût) de la guerre civile et des guerres indiennes. Elle se termine par l'émergence des USA sur la scène internationale (guerre contre l'Espagne et politique d'influence). La troisième nous fait revivre les évènement du XXe siècle, de l'entrée en guerre dans la Première Guerre mondiale à la crise de confiance des années 1960. Dans cette partie également, les aspects économiques, démographiques et sociaux sont privilégiés (les deux guerres mondiales sont traitées en quatre pages au total). Enfin, la dernière partie insiste sur les mutations en cours et se pose la question : "Que reste-t-il du rêve américain ?" (une puissance pérenne mais contestée).

Un volume qui aurait indiscutablement gagné à bénéficier de 8 à 10 pages supplémentaires pour évoquer les conflits dans lesquels les USA ont été engagés depuis plus de deux siècles, mais qui, en l'état, constitue néanmoins un très appréciable ensemble. A n'en pas douter, cet Atlas sera extrêmement utile aux étudiants et aux amateurs.

Autrement, Paris, 2019, 95 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-7467-5022-7.

Histoire en cartes

Partager cet article

Repost0
16 juin 2019 7 16 /06 /juin /2019 06:00

Les derniers jours de Paris

Alexander Werth

Plutôt connu pour ses témoignages sur la situation en URSS pendant la Seconde guerre mondiale (ici et ici par exemple), le journaliste britannique Alexander Werth tient au jour le jour son journal pendant la défaite de la France en juin 1940.

Sans aborder à proprement parler les questions militaires, le livre raconte au jour le jour, entre le 10 mai et le 14 juin, ce que voit, entend, fait, Alexander Werth à Paris, qui il rencontre, ses échanges, etc. En fin de l'introduction, il explique : "Le 'journal proprement dit a été écrit au jour le jour. Je n'y ai apporté aucune modification, sauf que j'ai donné au style plus de cohérence en liant certaines phrases les unes aux autres … Le récit de l'exode  a été écrit à bâtons rompus -en partie à Tours, en partie à Bordeaux, mais surtout à bord du Madura, qui nous ramenait en Angleterre. L'épilogue a pour objet de rechercher brièvement les causes de la capitulation de la France et ses conséquences immédiates". Evoquant la période de la "drôle de guerre", il considère que l'on ne se serait pas douté à Paris que le pays était en guerre. Au fil de ses déplacements et de ses rencontres, il note tout. Ses descriptions touchent le grand public, le monde de l'information et de la presse, quelques politiques, un projet de visite à la Foire de Paris ("On n'y voit pas un chat mais on va  la maintenir ouverte pour raison de prestige"), les réfugiés qui traversent la capitale. Il commente les articles publiés dans les journaux français et assiste aux conférences de presse organisées par le gouvernement. Il n'est pas tendre avec le personnel politique de la IIIe République finissante et dès le 13 juin entend parler de "capitulation pour demain". Après l'abandon de Paris par les autorités, sa (hélas trop rapide) description des pérégrinations à travers la France jusqu'à Bordeaux est riche d'enseignements… peu positifs. Même si certains croient encore que "la France continuerait à se battre, même s'il fallait transférer la capitale d'étape en étape jusqu'à Tizi-Ouzou". On a également une description intéressante des hésitations de nombreux Français, lorsque quelques passagers du navire qui doit les évacuer vers l'Angleterre souhaitent finalement revenir dans l'hexagone.

Un témoignage "dans son jus" qui présente de façon "kaléidoscopique" l'arrière et la capitale. A connaître par tous les amateurs de la période. 

'Tempus', Paris, 2019, 350 pages, 9,- euros.

ISBN : 978-2-262-07872-0.

Spectateur d'une défaite

Partager cet article

Repost0
15 juin 2019 6 15 /06 /juin /2019 06:00

L'espoir au bout du pont

Histoire de la filière de Douvaine (1939-1945)

Laurent Neury

Une histoire presque totalement inconnue en France. Celle d'un réseau suisse d'évasion qui a sauvé, pendant la Seconde guerre mondiale, plusieurs centaines de personnes, principalement des Juifs pourchassés.

Commencé en hommage à ses arrières grands-parents et grands-parents, eux-mêmes passeurs, la recherche se réoriente vers un authentique travail d'historien, et l'auteur explique sa méthodologie en début de volume (recherche d'archives très diverses et de témoignages). La première partie est consacrée à la description des protagonistes de cette filière d'évasion, deux curés, quelques parents et surtout de jeunes paysans, au total une bonne vingtaine de personnes ; et à la présentation du cadre général : deux modestes villages de Haute-Savoie (Douvaine et Veigy-Foncenex) sur la frontière franco-suisse. La seconde partie s'intéresse à l'histoire du réseau lui-même, sa naissance, son développement, son organisation et ses modes d'action pour faire franchir la frontière aux réfugiés. Laurent Neury souligne les différences entre les périodes de responsabilité de Vichy, des Italiens puis des Allemands sur la région. L'histoire se termine au début de l'année 1944 avec le démantèlement du réseau et les arrestations (sans doute sur dénonciation), avant la déportation.

Un livre complet, témoignage d'une micro-histoire locale qui éclaire d'une lumière vive la grande histoire.

Editions Cabédita, Divonne-les-Bains, 2019, 234 pages.

ISBN : 978-2-88295-848-8.

Filière suisse

Partager cet article

Repost0
14 juin 2019 5 14 /06 /juin /2019 06:00

Alarm !

Les Allemands face au débarquement des Alliés

Benoît Rondeau

Bien connu des amateurs pour ces nombreux articles et ses ouvrages sur la Seconde guerre mondiale (ici, ici et ici par exemple), Benoit Rondeau nous propose ici de nous intéresser au débarquement de Normandie "de l'autre côté", du point de vue allemand, "l'invasion".

Dans cette solide synthèse, après avoir présenté la situation de l'occupant en Normandie en juin 1944, la localisation et la capacité opérationnelle des divisions allemandes, l'état des défenses fixes du mur de l'Atlantique, il s'intéresse aux efforts des unités blindés -partiellement opérationnelles- pour rejeter les Alliés à la mer ("l'impossible contre-attaque"), puis aux efforts en partie infructueux du commandement allemand pour rameuter vers la Normandie des grandes unités de renfort, pour bloquer la progression alliée, assurer la relève des troupes de première ligne et éventuellement reprendre le terrain perdu. Benoit Rondeau donne ici (pp. 78-79) les dates de mises en route de ces renforts, leur effectif et le nombre de blindés concernés. Se pose dès lors tous les problèmes liés au transport, ferroviaire ou routier, avec la question de la praticabilité des axes et celle de la disponibilité des moyens de transport eux-mêmes. Après la mi-juin commence une période de lutte pied à pied pendant deux mois, de défense ferme et de replis progressifs à travers la Normandie, avec une supériorité alliée croissante du fait de la conquête et de la remise en état des ports, dont bien sûr Cherbourg. La solide défense allemande ("l'enfer du bocage" pour les Anglo-Saxons) ne peut finalement que permettre de gagner un peu de temps et l'auteur s'interroge en fin de volume sur "La responsabilité du haut-commandement allemand dans la défaite de Normandie", partant de Hitler et de l'OKW pour descendre jusqu'au niveau des commandants de division : "le meilleur côtoie le pire". Les dernières phrases sont sans appel : "Une fois la tête de pont assurée, l'adversaire était trop puissant pour être vaincu. Tout n'était pourtant pas écrit. Rommel avait donc vu vrai : les vingt-quatre premières heures de l'Invasion seraient décisives…".

Un livre, par ailleurs bien illustré, parfaitement complémentaire des nombreux ouvrages récents qui présentent naturellement les opérations vues du côté des Alliés. A inclure dans toute bibliothèque sur la Seconde guerre mondiale.

Editions Ouest-France, Rennes, 2019, 143 pages. 15,90 euros.

ISBN : 978-2-7373-7929-1.

Du côté allemand

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile